L'APOCALYPSE

2 participants

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Jeu 23 Mai 2024, 5:55 am



§ 4. — La sixième coupe et les esprits en forme de grenouilles.

SUITE

Revenons maintenant au texte de l'Apocalypse.

Ainsi les esprits immondes envoyés par le démon feront des miracles, et ils iront vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler contre l'Eglise. Toutes les forces du Mal se coaliseront donc au temps de l'Antéchrist, pour un combat décisif. Mais tandis qu'ils croiront marcher à la victoire, et se flatteront d'anéantir le nom du Sauveur, ils iront en réalité au grand jour du Dieu tout-puissant, c'est-à-dire au jour où ils sentiront pour de bon et d'une manière irrésistible ce que c'est que la puissance de Dieu, au Jour du jugement dernier. Car ce jour est tout proche, et il est certain. « Préparez-vous sans cesse à le voir arriver soudainement, car voici que je viens comme un voleur, je vous l'ai dit dans l'Evangile, et vous ne savez quand ce sera. Bienheureux celui qui se tient sur ses gardes, qui veille sur ses paroles, ses actions, ses pensées ; qui garde ses vêtements, qui conserve soigneusement l'innocence reçue au baptême, et les vertus qui sont la parure de son âme; afin de ne point s'exposer à passer nu de la vie présente à la vie éternelle, et à voir son ignominie étalée devant tous les Saints. »

Le démon rassemblera tous ses partisans dans un lieu qui est appelé en hébreu Armagedon. Les auteurs modernes ont vainement cherché à situer ce point de ralliement quelque part en Palestine. Certains à la suite de Bossuet, inclinent pour la ville de Mageddo, dans la plaine d'Esdrelon, que de nombreux désastres au cours de l'histoire avaient déjà ensanglantée. La mort de Josias, en particulier (IV Reg., XXIII, 29.) , « en avait rendu le nom sinistre aux oreilles juives » (R. P. Allô, op. cit., p.  239.). Cette hypothèse ne s'impose pas, ni aucune autre du même genre. Le mieux, jusqu'à plus ample informé, est de s'en tenir avec les Pères à la signification allégorique du mot. Armagedon veut dire : mont des voleurs, ou mont ténébreux. A ce titre, il désigne mystiquement l'Antéchrist, car celui-ci, par sa puissance et par son orgueil se dressera au milieu des autres hommes comme une montagne au milieu de la plaine ; montagne sur laquelle se rallieront tous ceux qui cherchent à voler les âmes à Dieu; montagne ténébreuse, parce qu'elle ne reçoit point la lumière de Celui qui se dit lui-même la fleur de la plaine et le lys des vallées (Cant., II, 1.)

§ 5. — La septième coupe et la fin du monde.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Ven 24 Mai 2024, 6:13 am


§ 5. — La septième coupe et la fin du monde.

Et le septième Ange répandit sa coupe sur l'air. Ce qui est appelé ici : air, ce sont les démons, par analogie avec l'expression de saint Paul qui nomme leur chef : le prince des puissances de l'air (Ephes., II,2). Le septième ange représente les prédicateurs des derniers temps qui annonceront que le châtiment définitif de ces ennemis de Dieu va sonner. Actuellement, en effet, selon une opinion courante parmi les théologiens, il leur est permis, pour pouvoir tenter les hommes, d'infecter l'air où nous vivons. Tel est notamment le sentiment de Pierre Lombard, le célèbre Maître des sentences, si souvent cité par saint Thomas :

[Lucifer et ses satellites], dit-il, reçurent comme demeure, en tombant du ciel, l'air obscur (qui entoure la terre). Et cela fut fait pour nous éprouver, afin qu'ils devinssent pour nous une cause d'exercice, selon ce que nous dit l'Apôtre : Nous n'avons point à lutter contre la chair et le sang, mais contre les princes et les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans l'air (Ephes. VI, 12)... Il ne leur a pas été permis d'habiter dans le ciel, parce que c'est un lieu lumineux et plein d'agrément ; ni sur la terre, de crainte qu'ils ne fissent trop de mal aux hommes ; mais cet air obscur leur a été assigné comme prison, jusqu'à l'époque du jugement. Alors, ils seront précipités dans le gouffre de l'Enfer, selon ce texte de saint Matthieu : « Allez, maudits, au feu éternel, qui a été préparé pour le diable et pour ses anges ( XXV, 41. — [IIe Livre des Sentences, dist. VI.).

Certains Docteurs pensent même…
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Sam 25 Mai 2024, 5:52 am


§ 5. — La septième coupe et la fin du monde.

SUITE

Certains Docteurs pensent même qu'ils évitent ainsi momentanément le supplice de ce feu qui, quoique matériel, a néanmoins le pouvoir de torturer les esprits (S. Bonaventure, en particulier, se montre favorable à cette opinion. — Comment. sur le IIe Livre des Sent., dist. VI, art. 2, qu. 2.). C'est pourquoi ceux que Notre-Seigneur avait chassés du corps du possédé suppliaient avec tant d'instance qu'il leur fut permis d'entrer dans le troupeau de porcs : ils tremblaient que le Sauveur ne les contraignît à descendre immédiatement dans la géhenne (Mc, V, 10,12.). Mais, après le Jugement dernier, leur mission sur terre étant achevée, ils seront enfermés à jamais avec les damnés dans les prisons de feu,

Saint Jean vit donc les prédicateurs des derniers temps annoncer le châtiment imminent du démon. Et une voix puissante, la voix de Celui qui était assis sur le trône, celle de Dieu même, se fit entendre hors du temple, disant : C'est fini : le pouvoir de l'Antéchrist est parvenu à son terme, la fin du monde est arrivée.

Alors commencèrent à se manifester les signes, annoncés par l'Evangile, qui doivent précéder le Jugement dernier : il se produisit des éclairs, des cris d'épouvante, des tonnerres, et un séisme si violent, qu'il ne s'en est jamais produit de semblable depuis qu'il y a des hommes sur la terre. Au sens figuré, ces mêmes paroles marquent les derniers sursauts de la Bête, les suprêmes efforts de l'Antéchrist et de ses satellites pour établir leur empire : les éclairs représentent les pseudo-miracles qu'ils multiplieront pour éblouir la foule ; les cris, le déchaînement de leurs prédications ; les tonnerres, les menaces qu'ils feront à quiconque prétendra leur résister ; le tremblement de terre, enfin, la dernière persécution, qui sera plus terrible que toutes celles qui ont jamais décimé l'Eglise, comme Notre-Seigneur lui-même nous l'atteste (Mt., XXIV, 21.).


Et la grande cité, c'est-à-dire ici…
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Dim 26 Mai 2024, 7:06 am



§ 5. — La septième coupe et la fin du monde.

SUITE

Et  la grande cité, c'est-à-dire ici  : la  cité du monde, qui  embrasse l'universalité du  genre humain, verra ses habitants se diviser en trois parties, savoir : les justes qui auront toujours observé la loi de Dieu ; les pécheurs qui auront fait pénitence, et les pécheurs obstinés. Et les cités des nations s'écrouleront : alors disparaîtront toutes les institutions, toutes les sociétés qui n'ont qu'une valeur humaine. Et la grande Babylone viendra en mémoire devant Dieu : Dieu qui pendant tant d'années a semblé ignorer les crimes commis sur la terre ou s'en désintéresser, au point que les impies ont pu rassurer leur conscience, et se dire en eux-mêmes : Il ne nous demandera pas de comptes (Ps. IX, 13) ; Dieu alors, sortant enfin de son silence, évoquera à son tribunal, un par un, avec une extrême précision, sans laisser dans l'ombre aucun détail, tous les péchés de la grande Babylone, tous les désordres, toutes les turpitudes, toutes les injustices de la cité du Mal. Et il lui donnera le calice du vin de l'indignation de sa colère, il distribuera à chacun, en proportion de ses crimes, la mesure qui lui revient des châtiments réclamés par sa colère ; colère engendrée par son indignation à la vue de tant d'outrages faits à son Amour.

Alors toutes les îles s'enfuirent, tous les groupements d'hommes qui, sous une forme quelconque, s'étaient maintenus fermes au milieu de la corruption générale, comme des îles au milieu de la mer, se sépareront de la société des méchants, échappant ainsi à la ruine universelle ; et les montagnes ne furent point trouvées : c'est-à-dire : les Saints, que leur vertu élève au-dessus de la foule comme des montagnes au-dessus d'une plaine, ne seront point enveloppés dans la catastrophe.

Et une grêle descendit du ciel sur les hommes, et le châtiment annoncé par les prédicateurs s'abattit sur les pécheurs ; ses grêlons étaient gros chacun comme un talent, parce que la peine de chaque péché sera exactement pesée selon la gravité de celui-ci ; et les hommes, ainsi précipités dans la géhenne, blasphémèrent le Dieu qui les punissait ainsi, parce que la grêle devint d'une violence extrême, parce que la rigueur des supplices de l'Enfer dépasse tout ce que nous pourrions imaginer.

§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Lun 27 Mai 2024, 6:29 am


§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies.

Les coupes des sept Anges, dont nous venons d'exposer le sens allégorique, en fonction de l'histoire de l'Eglise, ont aussi une signification morale; et dans cet ordre, elles représentent les châtiments préparés aux sept péchés capitaux. Les prédicateurs sont symbolisés par des Anges, parce que, comme ces esprits bienheureux, ils sont commis à la garde des âmes, qu'ils doivent protéger contre tous les maux dont elles sont menacées.

La première coupe qu'ils ont à répandre, le premier péché qu'ils doivent signaler est celui de la gourmandise : ce vice en effet est comme la terre dans laquelle poussent tous les autres, et, s'il n'est vaincu d'abord, il rend stériles les efforts que l'on fait contre les suivants. De plus, les gourmands sont comparés à la terre, parce qu'ils sont insatiables comme elle ; ils ont le caractère de la Bête, parce qu'ils vivent comme des animaux, uniquement occupés de satisfaire leurs appétits les plus grossiers, et ils adorent son image, parce que leur Dieu, c'est leur ventre, ainsi que le dit saint Paul (Philipp. III, 19). Ce vice prépare à l'âme une terrible blessure, parce que les damnés souffriront d'autant plus en Enfer de n'avoir rien pour satisfaire leur faim ni leur soif, qu'ils auront plus avidement recherché les plaisirs de la table ici-bas.

La coupe du deuxième Ange
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Mar 28 Mai 2024, 6:04 am



§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies.

SUITE

La coupe du deuxième Ange représente le châtiment de la luxure. Les hommes adonnés à ce vice sont comparés à la mer, à cause des mouvements tumultueux, des tempêtes violentes que cette passion excite dans leurs âmes, et de l'amertume dont elles les remplit. Le sang qui coule de leur plaie est semblable à celui d'un mort; non à celui d'un blessé, parce que, humainement parlant, il ne laisse pas place à l'espoir d'une guérison ; celui qui tombe sous l'emprise de cette passion, aura un mal infini à en sortir. Il y faudra un vrai miracle, comme pour ressusciter un mort.

C'est ce que veut nous faire entendre l'auteur de l'Ecclésiaste, quand il nous dit : J'ai rencontré une femme plus amère que la mort : elle est comme le lacet des chasseurs, son cœur est un filet, ses mains sont des chaînes (VII, 27). Et celui des Proverbes ajoute que la courtisane est une fosse profonde (XXIII, 27).

La troisième coupe
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Mer 29 Mai 2024, 6:08 am




§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies.

SUITE

La troisième coupe est l'annonce du châtiment auquel expose la colère : et parce que ce vice, tantôt demeure sourdement au fond du cœur, tantôt se répand au dehors avec force, il est comparé ici successivement aux sources des eaux, et à un fleuve. Les deux Anges qui entrent en scène pour rendre témoignage à la justice de Dieu représentent les deux Testaments, qui nous garantissent tous deux solennellement que Dieu demandera un compte rigoureux à quiconque aura versé le sang de ses semblables.

Le quatrième
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Jeu 30 Mai 2024, 6:08 am


§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies.

SUITE

Le quatrième vice est celui de la vaine gloire, figurée par le soleil, parce que ceux qui en sont atteints se prennent pour le centre de l'univers. Bien loin de cacher leurs bonnes œuvres, selon le conseil de l'Evangile, ils s'appliquent à les mettre en lumière, et se flattent de répandre autour d'eux, par leurs vertus un éclat merveilleux.

C'est pourquoi Job se félicitait de n'avoir point vu l'éclat du soleil : il voulait faire entendre par là qu'il n'avait pas remarqué que sa vie pût être un exemple pour les autres (XXXI, 26). Et, continue l'auteur sacré, l'Ange reçut le pouvoir d'affliger les hommes, c'est-à-dire les orgueilleux et les vaniteux, avec les ardeurs et avec le feu : avec les ardeurs de l'ambition, quand leurs affaires sont prospères ; avec au contraire le feu de la colère, quand ils se heurtent à l'adversité. C'est là en effet un double fruit de l'orgueil.

De fait, les hommes se laissèrent dévorer par l'ambition, quand ils réussissaient; ils blasphémèrent au contraire le nom de Dieu, quand ils échouaient, lui reprochant de ne point user de son pouvoir pour leur épargner les maux qui les frappaient. Et ils se refusèrent à faire pénitence, car c'est là encore un des effets les plus dommageables de l'orgueil : cependant, cette pénitence eût été pour eux un moyen de salut, et pour Dieu un sujet de gloire.
Le cinquième Ange
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Ven 31 Mai 2024, 5:44 am



§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies.

SUITE

Le cinquième Ange répandit sa coupe sur le siège de la Bête, c'est-à-dire, prêcha contre le vice de la jalousie et en montra les ravages : ceux qui se laissent subjuguer par lui deviennent un royaume de ténèbres, ils mettent leur âme sous l'empire particulier du démon.

C'est en effet par la jalousie du diable que la mort est entrée dans le monde, dit le livre de la Sagesse (II,24). Ils sont plongés dans l'aveuglement le plus pernicieux : les joies et les succès du prochain sont pour eux un sujet de peine et ses progrès dans le bien les enfoncent davantage dans le mal, par la haine qu'ils en conçoivent.

Ils mangent leurs propres langues, par la médisance et la calomnie auxquelles ils se laissent aller, sous l'action de la douleur que leur cause le bonheur des autres; se déchirant entre eux et blasphémant le Dieu du ciel à la suite des meurtrissures qu'ils se font ainsi à eux-mêmes par leurs détractions.

Car « la détraction, dit saint Bernard, est une vipère qui blesse simultanément trois personnes : celui qui la fait, celui qui l'écoute volontiers et celui qui en est l'objet, quand elle vient à être connue de lui ». Et ils ne firent point pénitence de leurs œuvres, parce que, ici encore, l'homme habitué à ce péché a beaucoup de peine à s'en corriger.
Le sixième Ange…
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Sam 01 Juin 2024, 6:41 am


§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies.

SUITE

Le sixième Ange, qui verse sa coupe sur l'Euphrate, représente les prédicateurs qui dénoncent le mal de l'avarice. Celle-ci est symbolisée par l'Euphrate, parce que ce fleuve, dont les flots pressés semblent vouloir toujours monter et s'étendre, ne laisse cependant derrière lui que de la boue : ainsi l'avarice tout en s'efforçant d'accroître sans cesse ses richesses, ne laisse derrière elle que la boue du péché.

En assécher l'eau, comme le fait ici l'Ange, pour préparer les voies aux rois, c'est montrer le caractère inconstant et passager de l'abondance temporelle, afin que les rois, c'est-à-dire les prédicateurs,  puissent accéder facilement  au cœur de leurs auditeurs, sous l'action du Soleil levant, c'est-à-dire de la grâce du Christ.

Mais contre cette prédication se liguent les forces du monde, à savoir la concupiscence des yeux, la concupiscence de la chair et l'orgueil de la vie (Ia, Jo. II, 16). Elles sont représentées ici par le dragon, la Bête, et le pseudo-prophète. La concupiscence des yeux, parce qu'elle n'est jamais satisfaite, est figurée par le dragon, animal toujours altéré. Les trois esprits immondes qui sortent de sa bouche sont les trois tendances qu'elle fomente chez l'homme : l'âpreté au gain, la parcimonie quand il s'agit de donner, l'accumulation des réserves. La Bête représente l'orgueil, qui ravage toutes choses : les trois esprits immondes qui en sortent sont : l'irrévérence envers les supérieurs, le désir de dominer les égaux, la dureté envers les inférieurs.  Ce sont là les trois lances dont Joab perça Absalon (II Reg., XVIII, 14), les trois traits par lesquels l'orgueil détruit sa victime. Enfin, le pseudo-prophète représente la concupiscence de la chair ; les trois esprits qui en procèdent sont : la gourmandise, la recherche dans les vêtements, et l'oisiveté.

Voilà donc les esprits dont se sert le démon pour troubler les hommes, et pour les amener au grand combat qu'il veut engager contre son Créateur. Bienheureux celui qui veille, celui qui se tient sur ses gardes,  en s'appliquant à vivre dans l'obéissance, à demeurer sous le regard de Dieu, à agir toujours avec pureté d’intention.

La coupe du septième Ange représente le châtiment…
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Dim 02 Juin 2024, 7:12 am



§ 6. — Explication morale des sept coupes ou sept plaies.

SUITE

La coupe du septième Ange représente le châtiment des paresseux, qui vont et viennent en tous sens, comme l'air, sans rien faire. Quelle honte, pour l'homme, de penser qu'il gaspille ainsi le temps de la vie présente, alors que la nature toute entière lui donne l'exemple d'une activité qui ne se lasse jamais ; alors que les étoiles courent sans répit et de toute leur vitesse, sur l'orbe que Dieu leur a tracée ; alors que tant d'animaux s'appliquent sans relâche à un labeur dont ils n'ont cependant à attendre aucune récompense. C'est pourquoi Salomon nous exhorte à contempler les fourmis : « Va voir la fourmi, paresseux, nous dit-il, considère ses voies, regarde le mal qu'elle se donne pour ramener à son logis un grain de blé, et apprends d'elle la sagesse ! (Prov. VI, 6.) ».

TROISIÈME PARTIE :  LA GRANDE COURTISANE.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Lun 03 Juin 2024, 6:02 am




TROISIEME PARTIE

LA GRANDE COURTISANE

CHAPITRE XVII. — 1. Et l'un des sept anges qui avaient les sept coupes vint, et parla avec moi, disant : Viens, je te montrerai la condamnation de la grande courtisane, qui est assise sur les grandes eaux,

— 2. avec laquelle ont péché les rois de la terre, et se sont enivrés ceux qui habitent la terre, [en buvant] du vin de sa fornication.

— 3. Et il m'emporta en esprit au désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.

— 4. Et la femme était enveloppée de pourpre et d'écarlate, et couverte d'or, d'une pierre précieuse, et de perles, ayant dans sa main une coupe d'or, pleine d'abomination et de l'impureté de sa fornication.

— 5. Et sur son front, un nom était écrit : Mystère : la grande Babylone, mère des fornications et des abominations de la terre.

— 6. Et je vis la femme ivre du sang des saints, et du sang des martyrs de Jésus. Et je fus pris, après l'avoir vue, d'un grand étonnement.

— 7. Et l'ange me dit : Pourquoi t'étonnes-tu ? Moi je te dirai le mystère de la femme, et de la bête qui la porte, et qui a sept têtes et dix cornes.

— 8. La bête que tu as vue, a été, et elle n'est plus, et elle montera de l'abîme, et elle ira à la mort : et ceux qui habitent la terre (dont les noms ne sont pas écrits depuis l'origine du monde dans le livre de vie) seront stupéfaits en voyant la bête qui était et qui n'est plus.

— 9. Et voici le sens qui contient la sagesse. Les sept têtes représentent sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise, et ce sont sept rois.

— 10. Cinq sont tombés, l'un existe, et le dernier n'est pas encore venu ; et lorsqu'il sera venu, il faudra qu'il demeure peu de temps.

— 11. Et la bête qui était et qui n'est plus, elle est, elle, la huitième ; et elle est des sept, et elle va à la ruine.

— 12. Et les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui recevront puissance comme des rois durant une heure, à la suite de la bête.

— 13. Ceux-ci ont un seul dessein, et ils livreront leur force et leur pouvoir à la bête.

— 14. Ceux-ci combattront avec l'Agneau, et l'Agneau les vaincra : parce qu'il est Seigneur des seigneurs, et Roi des rois, et [à sa suite]} ceux qui sont avec lui, [qui ont été] appelés, [qui ont été] élus, et [qui lui sont demeurés] fidèles.

— 15. Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la courtisane est assise, sont les peuples, les nations et les langues.

— 16. Et les dix cornes que tu as vues sur la bête, ceux-là haïront la prostituée, ils la réduiront à la désolation, ils la mettront à nu, ils mangeront ses chairs, et ils la brûleront au feu.

— 17. Dieu, en effet, a permis [qu'ils consentissent] dans leurs cœurs à faire ce qui plaît à la bête, et qu'ils donnassent leur propre gouvernement, jusqu’à ce que soient accomplies les paroles de Dieu,

— 18. Et la femme que tu as vue est la grande cité, celle qui exerce son empire sur les rois de la terre.
§ 1. — Où l'un des sept Anges parle à Saint Jean.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Mar 04 Juin 2024, 6:27 am



§ 1. — Où l'un des sept Anges parle à Saint Jean.

APRÈS avoir décrit, au chapitre précédent, les peines promises aux pécheurs, l'auteur va nous montrer la cause de leur damnation, afin de nous rendre vigilants nous-mêmes et de nous prémunir contre un sort semblable. Dans ce dessein, il se sert de la figure d'une femme de mauvaise vie, de celles que l'Ecriture appelle meretrices, ou courtisanes. Souvent, déjà, dans l'Ancien Testament, les prophètes avaient employé la même image pour représenter les âmes pécheresses, les âmes infidèles qui abandonnent Dieu, leur époux légitime, pour courir après les créatures et demander à celles-ci des plaisirs défendus. Jérémie, par exemple, les apostrophait en ces termes : Au nom du Seigneur, tu as brisé mon joug, tu as rompu mes liens; tu as dit : je ne servirai pas. Et sur toutes les collines élevées, et sous tous les arbres chargés de feuillages tu allais, et tu te prostituais comme une courtisane (II, 20.).

C'est, en effet, dans cette infidélité à l'égard de Dieu, dans cette fièvre qui porte l'homme à chercher à tout prix et n'importe où des plaisirs sensibles, des satisfactions immédiates que se trouve la cause originelle de tous les péchés que commet le genre humain et de tous les maux dont il souffre.

Saint Jean raconte donc qu'il vit venir à lui l'un des sept anges, qu'il avait dépeint dans la vision précédente, occupés à répandre sur le monde les coupes de la colère de Dieu. Peu importe, parmi les sept, quel était celui-là : tous sont des messagers du même Dieu, des hérauts de la même vérité, et il n'y a point de discordance entre eux. La doctrine de l'Eglise est une, malgré la diversité des maîtres qui l'exposent, et chacun de ceux-ci est auréolé de l'autorité du Christ. Le céleste envoyé s'approcha de saint Jean, et il lui parla, ou, plus exactement, il parla avec lui. Cette nuance, qui marque une intimité plus grande, donne à entendre que saint Jean avait le privilège de converser familièrement avec les esprits bienheureux, et cela parce qu'apôtre vierge, il était d'une pureté qui pouvait être comparée à la leur. « Viens, lui dit l'Ange, viens, âme bien-aimée de ton Seigneur, âme choisie par son Amour pour les noces éternelles ; laisse-là le monde des créatures, rentre au-dedans de toi-même, dans cette chambre secrète où ton Dieu demeure et t'attend.

Retire-toi dans l'oraison, ferme les yeux
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Mer 05 Juin 2024, 6:50 am



§ 1. — Où l'un des sept Anges parle à Saint Jean.

SUITE

Retire-toi dans l'oraison, ferme les yeux de ton corps, ouvre ceux de ton âme, et je te montrerai la condamnation de la grande courtisane qui est assise sur les eaux abondantes. » La cause de la damnation de tous ceux qui se perdent se trouve, en effet, dans cet instinct de courtisane que toute âme humaine sent sourdre au fond d'elle-même et qui la porte à abandonner son Créateur, son époux, son maître légitime, pour se livrer aux créatures. Cet instinct s'épanouit d'une façon particulièrement vivace chez ceux qui font métier d'arracher les autres au culte du vrai Dieu, chez les grands hérétiques, chez tous les tribuns qui savent prendre de l'autorité sur les masses pour les entraîner dans l'erreur, enflammer leur cupidité, éveiller leur haine et déchaîner leurs passions. Au sens moral, donc, toute âme qui se sait pécheresse peut se reconnaître dans la courtisane qui nous est présentée ici ; mais, au sens allégorique, cette femme représente au premier chef l'Antéchrist, et avec lui tous les mauvais bergers qui conduisent à leur perte la foule des ignorants et des faibles. Ce sont eux qui sont assis sur les eaux abondantes, c'est-à-dire sur les peuples : saint Jean lui-même l'expliquera un peu plus loin ; ce sont eux qui ont fait pécher les rois de ce monde, en les poussant à persécuter l'Eglise, à s'emparer de ses biens, à la réduire en servitude; ce sont eux qui ont enivré les habitants de la terre, entendez : les hommes cupides, les hommes dont le cœur est possédé tout entier par les biens, les amours, les ambitions terrestres sans aucun regard vers l'éternité. Les Saints, eux, n'habitent pas la terre. Ils n'y sont que comme dans un lieu de passage, le meilleur d'eux-mêmes est sans cesse aux portes du ciel.

Les mauvais bergers dont parle saint Jean ont donc enivré les hommes, c'est-à-dire qu'ils leur ont ôté toute crainte et tout sentiment des convenances. De même, en effet, qu'un homme ivre perd la notion du danger, et n'a plus aucun souci de sa dignité personnelle ; de même les pécheurs endurcis oublient complètement le péril de la mort éternelle, qu'ils frôlent à tout instant; ils ne se font aucun scrupule de vivre comme les bêtes, sans aucun égard pour l'image de Dieu, dont leur âme est couronnée. Et le vin qu'on leur présente pour les égarer ainsi, c'est celui de la fornication de la courtisane, c'est le plaisir que la sensualité de l'homme goûte dans le commerce des créatures,

§ 2. — Où la courtisane est montrée à l'Apôtre.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Jeu 06 Juin 2024, 6:07 am



§ 2. — Où la courtisane est montrée à l'Apôtre.

Et l'Ange, continue saint Jean, m'emporta en esprit au désert. C'est-à-dire qu'il le sépara du monde présent par le phénomène de l'extase. En cet état il lui fit comprendre que le cœur de ceux qui ont abandonné Dieu, et qui ne reçoivent plus la rosée bienfaisante de la grâce, devient comme un affreux désert, dans lequel ne poussent ni les fleurs des vertus, ni les fruits des bonnes œuvres, et où ne subsiste aucune vie intérieure. Au lieu du Dieu qui devrait régner sur eux, trône une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Ce qui règne dans le cœur des pécheurs, c'est la sensualité, symbolisée ici par la « femme », tandis qu'à l'opposé, la volonté est souvent exprimée sous la figure de l'homme, vir. Il n'y a rien de viril, en effet, dans l'attitude des pécheurs : la pensée du devoir, la conquête de la vertu, le désir d'atteindre Dieu leur sont choses étrangères... Toutes leurs préoccupations ne vont qu'à satisfaire les trois concupiscences : à flatter leur chair, à nourrir leur vanité, à augmenter leur fortune.

Cette femme cependant était assise sur une bête, et celle-ci n'est autre chose que la figure du démon. De même que la vie chrétienne est fondée sur le Christ, de même la vie licencieuse repose sur le démon, qui lui imprime ses mouvements et qui la porte lentement, mais sûrement, vers l'Enfer. Celui-ci est dit : rouge, en raison des crimes qu'il fait commettre ; il a sept têtes, qui sont les péchés capitaux, et dix cornes qui, par leur pointe dressée vers le ciel et leur dureté, symbolisent son orgueil, et l'endurcissement qu'il oppose à la volonté de Dieu, résumée dans les dix commandements.

La femme était enveloppée de pourpre.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Ven 07 Juin 2024, 5:59 am



§ 2. — Où la courtisane est montrée à l'Apôtre.

SUITE

La femme était enveloppée de pourpre. La pourpre est le vêtement des rois : à ce titre, la sensualité en est parée, parce qu'elle est reine, en effet, reine de ce monde, où tout obéit à ses désirs. Mais cette pourpre est doublée d'écarlate, parce que sous la vie molle et facile des serviteurs du monde, se cache une cruauté secrète, prête à immoler implacablement tout ce qui s'oppose aux désirs de la concupiscence. En outre, la femme était dorée avec de l'or : remarquons cette expression. L'auteur ne dit pas qu'elle était d'or, il dit qu'elle était dorée avec de l'or, c'est-à-dire qu'elle présentait extérieurement l'éclat de la sagesse, voire de la sainteté. Mais c'est là un éclat qui n'est pas naturel à l'esprit du monde, qui ne jaillit pas de sa propre substance, et qu'il emprunte en se maquillant avec les couleurs de la vraie sagesse, en se donnant les airs de la vraie charité. Il ne craint pas d'y ajouter la pierre précieuse, la pierre sur laquelle repose l'Eglise; pierre précieuse entre toutes, puisqu'elle n'est autre que le Christ lui-même, dont le monde prétend parfois observer la doctrine et imiter les exemples. Il y joint encore toutes sortes de perles, c'est-à-dire la variété des vertus qui brillent chez les saints. Mais tout cela est un vêtement d'apparat, qui ne lui appartient pas ; sous cette prétendue sagesse, cette charité feinte, ces simulacres de vertu, il n'y a qu'une sensibilité corrompue, une bestialité prête à tout dévorer. La femme tient un vase d'or, symbole de la vérité divine, dont elle prétend répandre les bienfaits ; mais elle le tient dans sa main, parce qu'elle l'interprète à son gré, et elle le remplit d'abomination et des immondices de sa fornication, parce qu'elle ne sait en faire sortir que le mensonge et les vices, qui la séparent elle-même de Dieu.

Et elle portait un nom écrit sur son front,
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Sam 08 Juin 2024, 6:41 am


§ 2. — Où la courtisane est montrée à l'Apôtre.

SUITE

Et elle portait un nom écrit sur son front, parce que son iniquité était manifeste pour tous ceux qui savent lire le langage de la vérité, pour tous ceux dont les yeux sont illuminés des clartés de la foi. Mais pour les autres, pour les obstinés, pour ceux qui ne veulent pas voir, le nom signifiait mystère, parce que la malice du monde est inintelligible pour ceux qui en sont les esclaves, et ils ne devinent pas l'abîme de perversité qui se cache sous les apparences séduisantes de la courtisane. Et ce nom était celui de : Babylone. Il désigne ici, non pas la ville ainsi appelée, mais la grande Babylone, la cité du mal, celle que l'orgueil humain bâtit en face de la cité de Dieu, et qui est la mère de tous les crimes et de toutes les abominations de la terre,parce que tous les péchés du monde ont leur principe dans la révolte de l'esprit humain contre Dieu.

Et je vis que cette femme était ivre du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus. Elle est animée de la haine la plus vive contre ceux qui mènent une vie pure et contre ceux qui rendent témoignage à Jésus-Christ. Cette haine est si forte que ceux qui en sont possédés perdent la raison et ne gardent aucune mesure : c'est pourquoi l'auteur la compare à un état d'ivresse.

§ 3. — Le mystère de la femme et de la Bête.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Dim 09 Juin 2024, 7:01 am


§ 3. — Le mystère de la femme et de la Bête.

En voyant le hideux spectacle qu'offrait cette femme sur la bête qui la portait, saint Jean fut pris d'un immense étonnement. Il fut stupéfait du succès de cette courtisane, de sa puissance, de l'empire qu'elle exerçait sur les hommes ; stupéfait surtout du châtiment terrible qui lui était réservé pour l'éternité, et de l'inconscience avec laquelle elle marchait vers cet abîme, se croyant en sûreté, disant, ainsi que le rapporte un autre prophète : Je serai reine toujours (Is., XLVII, 7.).

— L'Ange dit alors à l'Apôtre : « Pourquoi t'étonnes-tu? Si tu connaissais d'une part la malice de l'homme, et d'autre part la sainteté de Dieu, tu ne serais pas surpris des rigueurs de Sa justice. Cherche plutôt à comprendre, et moi je te révélerai le mystère de la femme et de la bête qui la porte; qui la porte de péché en péché, et du monde présent, en Enfer. Cette bête est la figure du démon. Elle a été toute-puissante sur la terre, jusqu'à l'avènement du Christ et maintenant elle n'est plus rien, car son pouvoir a été ruiné. » Remarquons combien cette image est expressive : la bête a été, et elle n'est plus. Avant l'Incarnation du Sauveur, en effet, le démon faisait vivre les hommes sous la tyrannie de leurs instincts, c'est-à-dire à la manière des bêtes. Mais le Christ est venu : il a appris aux fils d'Adam leur dignité d'enfants de Dieu, il leur a enseigné à se servir de leur raison, et depuis lors, ceux-ci vivent comme des hommes. C'est ce que voulait faire entendre mystérieusement le Psalmiste, quand il disait : Le soleil s'est levé, entendez : le Christ est paru sur la terre. Et les hommes ont été rassemblés. Les bêtes de la forêt resteront dans leurs tanières et l'homme, qui jusqu'alors ne se montrait pas, sortira pour aller à son travail (Ps. CIII, 22-23).
Revenons au discours de l'Ange.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Lun 10 Juin 2024, 6:36 am



§ 3. — Le mystère de la femme et de la Bête.

SUITE

Revenons au discours de l'Ange. Et la bête, continue-t-il, montera de l'abîme. Aux jours de l'Antéchrist, elle retrouvera son pouvoir d'antan, mais pour un temps très court; il ne faut donc pas en avoir peur. Après un triomphe momentané, elle s'effondrera de nouveau, et elle ira à la mort. Et cette ruine sera un objet de stupeur pour tous ceux qui ne voient rien au delà de leurs intérêts terrestres; pour ceux dont les noms, en raison de leurs péchés, ne sont pas restés inscrits au livre de vie, où Dieu les avait marqués à l'origine du monde. Car II ne veut point la mort des pécheurs, et il a créé tous les hommes pour les faire participer à sa propre vie. Mais lorsque, par leur attachement au péché, les hommes étouffent et détruisent en eux cette vie divine, Dieu se voit comme contraint de les rayer du livre où sont inscrits les élus. Ceux-là donc seront stupéfaits, eux qui avaient mis toute leur confiance dans la Bête, de voir que celle-ci était, et qu'elle n'est plus. Elle était puissante, et elle n'est plus rien, parce qu'elle est séparée de Celui qui Est et qui, possédant la plénitude de l'Etre, possède aussi celle de la Vérité, de la Justice, de la Force, et de toute perfection.

§ 4. — Les sept têtes et les dix cornes.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Mar 11 Juin 2024, 6:26 am



§ 4. — Les sept têtes et les dix cornes.

Et voici maintenant le sens de cette vision. Elle est destinée à faire comprendre à ceux qui ont la sagesse et qui cherchent à tirer de ce qu'ils voient, de ce qu'ils entendent, de ce qu'ils lisent, des fruits pour leur amendement personnel, les malheurs auxquels on s'expose en se pliant au joug de la sensualité, et le peu de crainte que doivent nous inspirer les succès momentanés des ennemis de Dieu, Les sept têtes représentent sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise, ce sont sept rois. Les sept têtes de la bête, c'est-à-dire du démon, représentent les hommes dont celui-ci se sert, à travers l'histoire du monde, pour exercer son emprise sur les autres, et qui sont tous des manières d'Antéchrist. L'auteur les compare à des têtes, parce qu'ils jouent vis-à-vis de pécheurs ordinaires le même rôle que la tête par rapport aux membres du corps ; à des montagnes pour exprimer leur orgueil, qui se dresse au-dessus des autres hommes, comme les sommets au-dessus de la plaine; à des rois, parce qu'ils conduisent les autres, ce qui est proprement la fonction du roi, — mais au terme où les attend le démon.
Le nombre sept évoque
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Mer 12 Juin 2024, 6:34 am


§ 4. — Les sept têtes et les dix cornes.

SUITE

Le nombre sept évoque le cycle complet de l'histoire du monde, que l'Ecriture a coutume de diviser en sept époques : la première va d'Adam à Noé ; la deuxième, de Noé à Abraham ; la troisième, d'Abraham à Moïse ; la quatrième, de Moïse à la captivité de Babylone; la cinquième, de cette captivité à l'avènement du Christ ; la sixième, de l'Incarnation à la venue de l'Antéchrist; quant à la septième, elle s'identifie avec le règne de l'Antéchrist. Ceci posé, il est facile de comprendre ce que veut dire saint Jean quand il ajoute : De ces têtes, cinq sont tombées. Au temps où il écrivait, en effet, les cinq premiers âges du monde avaient passé, et les princes qui travaillaient pour le compte du démon tels que le Pharaon, Nabuchodonosor, Antiochus, etc., avaient disparu l'un après l'autre ; la sixième demeure : celle-là, c'est la puissance romaine qui continue, avec les empereurs, à persécuter les chrétiens ; et la septième, c'est-à-dire l'Antéchrist, n'est pas encore venue. Lorsqu'elle sera venue, il lui faudra demeurer peu de temps : ses jours seront abrégés à cause des élus, selon la promesse de Notre-Seigneur. Elle s'écroulera à son tour, comme passent tous les ennemis de Dieu, tous les périls, toutes les persécutions : c'est cette pensée pleine de confiance qui constitue proprement la sagesse que saint Jean veut nous inculquer ici et graver dans nos cœurs.

Et ce ne seront pas seulement les hommes qui passeront ; le démon aussi aura son tour, ainsi que l'indiquent les paroles qui suivent : la bête qui était, et qui n'est plus, elle est, elle, la huitième en ce sens qu'elle dépasse en méchanceté les princes les plus cruels de toute l'histoire du monde ; et cependant elle n'en est pas moins de l'espèce des sept, parce que le démon est un pécheur au même titre que les hommes réprouvés ; il sera puni comme eux, et il va à sa ruine éternelle.

Quant aux dix cornes
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Jeu 13 Juin 2024, 5:53 am



§ 4. — Les sept têtes et les dix cornes.

SUITE

Quant aux dix cornes que tu as vues, elles figurent les dix rois qui seront les vassaux de l'Antéchrist. Ils n'ont pas encore reçu la royauté, parce que leurs empires n'existent pas encore. Mais ceux-ci apparaîtront au temps de l'Antéchrist, et les dix cornes recevront alors une puissance semblable à celle des rois. L'auteur ne dit pas : la puissance royale, mais une puissance semblable à celle des rois, parce que ce seront des tyrans, exploitant et opprimant leurs peuples à leur profit au lieu de les conduire vers la vie éternelle, comme c'est le devoir des vrais chefs. Cependant, ne les craignons pas : ils n'auront cette puissance que durant une heure, c'est-à-dire durant un laps de temps très court, et derrière la bête, dont ils suivront fidèlement toutes les directives. Ces personnages sont comparés à des cornes pour nous donner à entendre qu'ils seront aussi durs, aussi insensibles que la corne d'un bœuf ou celle d'un rhinocéros; qu'ils adhéreront à l'Antéchrist avec la même solidité que la corne adhère à la tête de l'animal, et qu'ils serviront d'armes à celui-ci pour attaquer ses adversaires et déchirer ses victimes.

Ils se rangeront sous sa loi pour poursuivre le grand, l'unique dessein, sur lequel ils sont tous d'accord : ruiner le royaume du Christ. Ils mettront toute leur force, toute leur autorité à sa discrétion. Sous son commandement, ils engageront le combat avec l'Agneau : mais l'Agneau les vaincra, car il est le Seigneur des seigneurs, auquel toutes choses sont soumises, et le Roi des rois, auquel rien ne peut résister ; et ceux-là vaincront avec Lui et auront part à sa gloire, qui lui sont attachés par la foi et par la charité, qui ont été appelés par Lui, qui ont mérité de devenir ses amis, en conservant sa doctrine dans son intégrité, en accomplissant fidèlement ses commandements, en se dévouant de tout leur cœur à son Eglise.

On peut se demander pourquoi,
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Ven 14 Juin 2024, 6:05 am




§ 4. — Les sept têtes et les dix cornes.

SUITE

On peut se demander pourquoi, dans cette scène où il est question de combat et de victoire, Notre-Seigneur nous est représenté sous la figure de l'Agneau, animal pacifique et résigné par excellence, plutôt que sous celle, qui semblerait bien plus naturelle et plus expressive, du lion de Juda terrassant sa proie.

— A cela les commentateurs répondent que c'est précisément pour nous faire entendre que le Sauveur vaincra non par la force, mais par sa patience, par sa douceur, par sa docilité; et c'est en l'imitant dans ces vertus que les Saints triompheront de leurs ennemis. Au moment de la Passion, l'Enfer et le monde se sont coalisés contre Jésus-Christ. Les démons, les Juifs, les bourreaux ont déchaîné sur lui toute leur cruauté, toute leur fureur pour lui arracher un murmure, un geste de colère, un mouvement de révolte. Mais ce fut en vain; et cette incomparable mansuétude du Sauveur au milieu d'un débordement inouï de haine et de colère constitue son vrai triomphe, celui qui manifeste avec éclat l'impuissance de ses ennemis.

Ainsi qu'il le dit par la bouche de ses Prophètes, il a posé son visage comme une pierre très dure; il ne l'a point détourné de ceux qui le couvraient  de  crachats, et qui  lui arrachaient  la barbe (Is. L, 6, 7.). La pierre à laquelle il se compare, ce n'est point celle de l'indifférence stoïcienne; c'est le pur diamant de la charité, qu'aucune cruauté, aucune injure n'est parvenue à entamer, et qui continuait à darder les feux ardents de son amour sur ceux mêmes qui traitaient leur Sauveur avec la  dernière  sauvagerie.

§ 5. — Pourquoi les dix cornes haïront la femme.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Sam 15 Juin 2024, 5:01 am


§ 5. — Pourquoi les dix cornes haïront la femme.

Reprenons la suite des paroles de l'Ange : Les eaux que tu vois, sur lesquelles la courtisane est assise, sont les peuples, les nations et les langues, ce qui veut dire, au sens moral, que la sensualité règne en maîtresse sur le genre humain tout entier ; au sens allégorique, que l'Antéchrist et ses partisans arriveront â étendre leur domination sur toute la terre. Et cependant les dix cornes de la Bête haïront la courtisane. Qu'est-ce à dire ? Nous venons de voir que ces cornes représentent les rois, les chefs de peuples qui précisément se mettront au service de l'Antéchrist pour assurer son empire universel.

Comment ceux-là même détesteront ils le maître pour lequel ils travaillent ? Parce qu'ils se retourneront contre lui et le haïront furieusement quand, après la victoire de l'Agneau, ils verront dans quel abîme de maux ils ont été précipités pars lui. Ils le détesteront, lui et tous les maîtres d'erreur qui les ont alléchés par leurs sophismes et entraînés hors du droit chemin. Et cette haine ne sera pas platonique : jetés avec leurs séducteurs au fond de l'Enfer, ils causeront la désolation de ceux-ci en les poursuivant de leurs reproches ; ils mettront à nu leur ignominie, proclamant tous leurs vices et toutes leurs tares, sans que ceux-ci puissent les voiler en aucune façon ; ils mangeront leurs chairs, en se repaissant de leurs souffrances, et ils les brûleront, en attisant dans leur cœur le feu du remords, en leur rappelant la facilité avec laquelle ils auraient pu éviter le sort effroyable qui leur est échu maintenant. Par ces expressions, l'auteur sacré nous enseigne que les damnés se haïssent entre eux et qu'ils augmentent leurs souffrances par leurs colères réciproques, leurs injures et leurs reproches. La haine est l'atmosphère de l'Enfer, comme la charité est celle du Ciel ; tandis que les élus sont les uns pour les autres un sujet d'admiration et de joie, chaque damné est pour les autres un objet de désolation et d'horreur.

Et il est juste qu'il en soit ainsi
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'APOCALYPSE - Page 9 Empty Re: L'APOCALYPSE

Message  gabrielle Dim 16 Juin 2024, 5:16 am



§ 5. — Pourquoi les dix cornes haïront la femme.

SUITE

Et il est juste qu'il en soit ainsi, qu'ils soient châtiés avec la dernière rigueur. Dieu les avait créés libres, leur laissant la faculté de Le servir ou de s'éloigner de Lui. Respectueux au plus haut point de cette liberté, il n'a pas voulu contraindre leur obstination. Il a permis qu'ils consentissent dans leur cœur à embrasser le parti de la Bête et qu'ils cherchassent à plaire à celle-ci; il ne les a pas empêchés de livrer leur royaume intérieur au démon, et de se laisser porter par ce dernier de péché en péché ; mais, un jour, la justice reprendra ses droits. Dieu fera entendre les paroles qui fixeront immuablement les récompenses et les châtiments pour l'éternité. Il dira à ceux qui sont à sa droite : Venez les bénis de mon Père, et recevez le royaume qui vous a été préparé dès l'origine du monde, tandis qu'il rejettera les méchants avec cette terrible sentence : Allez, maudits, au feu éternel.

Enfin l'Ange explique à saint Jean que la femme assise sur le monstre représente la grande cité qui exerce son empire sur tous les rois de la terre. Ceci nous ramène à ce que nous disions au début et qui constitue la pensée maîtresse de ce chapitre : à savoir, que tout ce qui constitue l'esprit du monde, tout ce qui travaille à édifier la cité du mal contre la cité de Dieu et à peupler l'Enfer, tout cela a pour cause secrète la sensualité de l'homme, habilement manœuvrée par le démon.
Sixième Vision. L'HEURE DE LA JUSTICE
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19670
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum