Apôtres Inconnus

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Apôtres Inconnus

Message  Louis Mar 10 Jan 2023, 8:03 am



Apôtres Inconnus Apztre11
Apôtres Inconnus Apztre12
Apôtres Inconnus Apztre13


Comme à l’habitude, dès la publication de cette œuvre du R.P. Duchaussois, complément essentiel Aux Glaces Polaires, nous éditerons ce fil pour y déposer des liens en vue de faciliter la consultation et pour ne pas surcharger le texte.

Bonne lecture,

Bien à vous.

Ajout du 31 janvier 2023 a écrit:Info. complémentaire : https://messe.forumactif.org/t9343-aux-glaces-polaires-indiens-et-esquimaux


* Dédicace à Saint Joseph
* Lettre du Souverain Pontife Pie XI à l'Auteur
* PRÉFACE

CHAPITRE PREMIER: Religieux.

* « Un mystère ». — * L'apôtre inconnu. — * Sa consécration à  Dieu. — * Dans la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. — * Dont les couvents s'élèvent jusqu'aux confins de la terre. — * En Amérique en particulier. — * Au Nord-Ouest. — * Dans l'Athabaska-Mackenzie. — * Coup d’œil  sur les vicariats arctiques. — * Facilités et difficultés de l'évangélisation  au pays des Dénés et des Esquimaux. — * « Amour de prédilection ». — * La cellule du religieux, fontaine jaillissante de l'apostolat.

CHAPITRE II: Missionnaire.

* La mort des Pères Rouvière, Le Roux et Frapsauce, chez les Esquimaux.* Ce fut un Frère qui leur manqua.* Echec de la mission esquimaude du Père Petitot.* Succès de celle du Père Turquetil.* Les Frères dans les Missions des Dénés.* Réflexions de Mgr Pascal et de l’évêque auxiliaire de l’Athabaska-Mackenzie. –  * Comment le Frère Boisramé sauva la vie de Mgr Clut.Et le Frère Lecreff celle du Père Dupé.Au Klondyke, par la Cité de la Mort, et les Montagnes Rocheuses. Le Vicaire général voyageur de Mgr Grouard. Missionnaire comme gardien du prêtre, le Frère l’est encore comme compagnon, homme d’exemple et de conseil, catéchiste, instituteur, publiciste, travailleur des mains. Le  fervet opus de N.D. de la Providence, en 1876.Paix et gaieté du Frère missionnaire.Quelques croquis.


Dernière édition par Louis le Lun 06 Fév 2023, 7:05 am, édité 28 fois

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mar 10 Jan 2023, 8:16 am



Nos coadjuteurs  dans l'établissement de l'Evangile....

(Philip. IV - 3)

O saint Joseph,

Ombre du Père Céleste, nourricier de la Sainte Famille, premier oblat
 — oblatus: dévoué  —  de Marie Immaculée, premier missionnaire de Jésus-Christ, que vous avez porté en Egypte;

Patron de la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et du Canada;

Pourvoyeur assidu des fils de Mgr de Mazenod, dans leur missions des cinq parties du monde;

Agréez l'humble hommage de ces chapitres  racontant l'histoire de nos coadjuteurs-missionnaires, qui à l'ombre  du sacerdoce,  prient,  travaillent, et succombent, au pays des neiges et des glaces.


En la fête de votre patronage, le 7 mai 1924.


A suivre : Préface

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mar 10 Jan 2023, 8:29 am



Préface

En nos temps de scepticisme, de matérialisme et d'irréligion, nous vivons dans le surnaturel; et nous ne le savons pas. Il nous baigne de chaleur et de clarté comme le soleil, il nous sature de vie comme l'oxygène; et nous marchons dans sa lumière sans en apercevoir le foyer, nous respirons ses effluves sans en distinguer la source.

Notre génération voit la terre enfanter des Montmartre et le ciel y semer des Lourdes; elle a rassemblé les foules autour des Congrès eucharistiques et offert l'enfance aux baisers du Christ; elle assiste à l'universel épanouissement des conférences dé Saint-Vincent de Paul et de la Propagation de la Foi; Dieu lui envoie des curés d'Ars et des Pères de Foucauld, des Bernadette et des Thérèse de l'Enfant Jésus. Et d'aucuns la jugent inféconde et maudite.

La
Légende dorée refleurit dans toutes les parties du monde: elle éclot en parterres, que ne peuvent ni brûler les fournaises de l'Equateur, ni geler les  glacières du Pôle. Et nous croyons révolu le temps des martyres et des miracles.

La
Légende dorée ! Mais il suffit de regarder autour de soi pour lui découvrir et lui récolter de nouvelles moissons d'épisodes et de portraits. Des dénouements héroïques et des œuvres incomparables surgissent au sein de nos faubourgs; et les pays lointains nous renvoient les échos de, l'épopée missionnaire.

Et, cependant, l'immensité de la foule indifférente et frivole: et la majorité des catholiques, hélas ! restent aveugles à ces beautés, demeurent sourds à ces chants,

Le Père Duchaussois, de la Congrégation des Oblats de Marie-Immaculée, est l'un de ces témoins et de ces poètes. Après avoir évangélisé l'Extrême-Nord du Canada, le missionnaire, s'improvisant conteur, a fait connaître aux Canadiens eux-mêmes la charitable intrépidité de leurs
Sœurs Grises. Et puis, à la France, il a révélé les merveilles, les labeurs et les vertus de ces religieux qui portent le feu du Christ au fond des glaces polaires.

Et voici qu'il dévoile à nos yeux le sacrifice et la générosité des
Apôtres inconnus !

Quel est-il donc, ce héros qui se cache et que nous ignorons cet «  apôtre de silence, du travail obscur, de la prière..., qui n'est pas le prêtre, et qui cependant partage le même martyre du devoir et du sang ! »

C'est le frère coadjuteur….



_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mer 11 Jan 2023, 7:19 am


Préface

SUITE

C'est le frère coadjuteur.

Le « frère » si bien nommé ! Car c'est une vraie fraternité, tout à la fois authentique et profonde, qui l'unit au prêtre dont ii est l''auxiliaire indispensable, le compagnon de route, j'allais dire le camarade de combat. Les Missionnaires, écrit l'un d'eux, « nous considèrent comme leurs frères ».

Comme le prêtre, il est religieux. Il appartient à la grande et sainte famille des Oblats.

Les Oblats de Marie Immaculée, l'un des témoignages et l'un des rayonnements de la France catholique au dix-neuvième siècle, issus de notre sol ou plutôt de notre âme, épanouis d'abord au sein de nos séminaires, de nos pèlerinages et de nos missions, puis lancés à la conquête du monde et recrutant bientôt, dans les pays qu'ils évangélisaient, de nouvelles légions d'évangélisateurs !

C'est une des grâces que Dieu m'a faites, au cours de ma vie, que de m'introduire au foyer de ces religieux, qui, de la même sève, ont pu former, pour l'Eglise de France, un cardinal Guibert et, pour les Indiens de, l'Athabaska-Mackenzie, ces grands « petits frères » aujourd'hui justement chantés par le Père Duchaussois.

Voici trente ans déjà que je découvris leur apostolat généreux, pénétrant, cordial et tout surnaturel, cette basilique de Montmartre, où leur admirable activité insuffla une âme de prières au corps de granit. Puis, au cœur même de l'Eglise, à Rome, il m'a été donné de reconnaître, avec leur infatigable dévouement, la haute science et la claire sagesse de leurs théologiens. Enfin, dans ce lointain Canada, je les ai retrouvés partout, à la tête de paroisses et d'universités des provinces de Québec et d'Ontario, ainsi qu'au pied des Montagnes Rocheuses. Et, si j'avais pu explorer les territoires à demi déserts de l'Extrême-Nord, c'est encore sur leurs pas  que j'aurais marché jusqu'aux dernières limites des terres habitables.

C'est pour leur rendre hommage et leur témoigner ma gratitude que j'écris cette
 Préface. L'ouvrage du Père Duchaussois n'avait pas besoin de cette recommandation superflue; mais, mon amitié et ma reconnaissance ont saisi avec empressement cette occasion favorable.

Ayant donc exprimé l'affectueuse vénération que je porte aux Oblats de Marie, — en termes, hélas !  trop inférieurs à la vivacité de mes sentiments, — je n'aurais plus désormais qu'à laisser la parole à l'historien des Frères.

Mais mon admiration même éprouve le désir d'ajouter quelques mots.



_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Jeu 12 Jan 2023, 6:43 am


Préface

SUITE

Mais mon admiration même éprouve le désir d'ajouter quelques mots.  « L'évangélisation du Nord-Ouest, a déclaré Mgr Roy, coadjuteur de Québec est le plus beau fleuron de la couronne que portent les fils de Mgr de Mazenod et l'un des plus merveilleux ouvrages de l'apostolat catholique dans le monde. »

De ce merveilleux ouvrage, à la suite du P. Duchaussois, vous allez vivre ici quelques épisodes, approfondir quelques ressorts, découvrir quelques artisans.

Ces artisans très humbles, et cependant très efficaces, et même tout à fait nécessaires, les Frères coadjuteurs, il ne suffit pas de les admirer dans le pittoresque tableau de leurs efforts, de leurs souffrances, de leurs héroïsmes et de leur apostolat II faut pénétrer le secret de leurs mérites, imiter de loin leurs vertus, soutenir indirectement leur ministère.

Et c'est à dessein que j'emploie ce mot de ministère. Car, en vérité, ce sont de vrais apôtres et parfois de puissants convertisseurs, que ces humbles servants. Non seulement le missionnaire les emploie comme catéchistes et même, en certain cas, leur confie le soin de diriger les prières et d'expliquer l'Evangile aux Indiens: mais encore leur silencieux exemple est souvent une prédication décisive. Un vieux loup de mer, échoué au Mackenzie, qui venait d'abjurer le protestantisme, avouait à Mgr Breynat : « Si je suis catholique aujourd'hui, c'est grâce à vos frères dont la vie religieuse et dévouée m'a profondément convaincu ».

Cette vie ne tient donc pas tout entière dans les travaux manuels et dans les expéditions aventureuses, dont le P. Duchaussois nous déroule une série d'images impressionnantes.  Elle  a des profondeurs et des substructions de sainteté. Au surplus, ces longs voyages en canot, sur des rapides hérissés d'écueils où l'on risque à chaque instant de s'engloutir ou de se briser ; ces randonnées épuisantes en traîneaux inconfortables et plus souvent, à pied, sur de lourdes et encombrantes raquettes, ces nuits glaciales autour d'un feu chétif après un souper de viande sèche ou de poisson pourri; ces pêches hivernales où les mains s'immobilisent parfois dans une carapace glacée: ces constructions et ces défrichements pénibles et laborieux, tout cet ensemble d'efforts et de travaux que la verve d'un conteur et l'imagination lointaine illuminent de pittoresque, mais dont les réalités constitueraient, pour la plupart des hommes, une accumulation de souffrances intolérables, les Frères coadjuteurs, qui les endurent avec sérénité pendant toute une vie, ne les supporteraient pas un an sans une haute perfection. « Mon Père, interrogeait l'un d'eux avec une humble candeur, ne croyez-vous pas qu'il faut aimer le bon Dieu, un petit peu, pour rester dans un pays comme celui-ci ? »

Ce n'est pas « un petit peu », c'est passionnément que ces apôtres aiment le bon Dieu.

Des héros et des saints comme le Frère Alexis, massacré par un sauvage et très probablement martyr de la chasteté, comme le Frère Kearney, lentement consumé par l'indéfectible accomplissement du devoir quotidien, comme le Frère Leriche, que Mgr Grandin, — dont la cause de béatification est à l'étude — appelait « le modèle des pénitents »,  comme tant d'autres encore, dont la physionomie, les exploits et les paroles ensoleillent tout l'ouvrage, nous représentent de magnifiques exemplaires et de vigoureux stimulants de vertu. Après s'être enchantés de leurs aventures, on se recueille pour invoquer leur protection.

Et quel florilège surnaturel on pourrait composer, des mots tout simples envolés de leur cœur !

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Ven 13 Jan 2023, 7:00 am


Préface

SUITE

Et quel florilège surnaturel on pourrait composer, des mots tout simples envolés de leur cœur ! Écoutez le Frère Rio répondre au missionnaire, qui le veut remplacer dans un labeur exténuant : « Laissez, mon Père. C'est trop d'honneur et trop de bonheur pour moi d'assister un prêtre. Ne m'enlevez pas le privilège de ma belle vocation ! » Le Frère Alexis, qu'on se propose d'élever (au sacerdoce,) supplie ses supérieurs de le laisser dans une situation, où il peut les servir avec une « humilité plus facile ». Et le Frère Kearney, sur le soir de sa vie, se révèle inconsciemment lui-même, en donnant ces conseils de pur mysticisme : « Le religieux et le missionnaire ne peuvent faire du bien aux âmes, à commencer par la leur, que dans la mesure où leur union avec Jésus n'est réalisée... Le  Bon  Dieu ne veut nous utiliser que comme des réservoirs comblés de ses grâces et de ses dons mis à profit par notre bonne volonté, et débordant alors, de leur trop plein, sur les pauvres indigents qui nous sont confiés. Nos travaux ne sont rien, nos succès rien, je le vois maintenant, si nous ne sommes avant tout des hommes de Dieu, »

Tout chrétien peut méditer avec fruit ces maximes et les appliquer dans sa propre existence. Il n'en est aucun qui, de quelque façon, ne puisse et ne doive exercer une action missionnaire. Et s'essayer de la sorte à l'imitation  des apôtres, c'est encore le premier et le plus sûr moyen de leur venir en aide. Non seulement cette générosité implique et inspire tous les autres, mais elle possède elle-même une surnaturelle efficace. Au surplus n'est-ce pas ainsi que la Bienheureuse Thérèse de l'enfant Jésus, « la petite sœur des missionnaires », les assistait du fond de son Carmel, en attendant qu'elle pût les protéger des hauteurs du Paradis ? Un jour que, malade, elle prolongeait par obéissance, au-delà de ses forces, une promenade qu'on lui avait prescrite, elle répondit à l'infirmière qui l'engageait au repos : « Laissez, ma sœur. Je marche en ce moment pour un missionnaire qui n'en peut plus ».

Quand Dieu nous envoie quelque effort à entreprendre ou quelque peine à supporter, souvenons-nous que, par l'admirable vertu de la Communion des saints, nous pouvons soutenir un de ces héroïques petits Frères de l'Extrême-Nord, qui, dans ce même instant, soulève un écrasant fardeau ou subit l'étreinte d'un froid mortel !


François VEUILLOT.

A suivre : La lettre de Sa Sainteté Pie XI à son Auteur.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Sam 14 Jan 2023, 7:05 am



Lettre du Souverain Pontife Pie XI à l'Auteur


Secrétairerie d'État de Sa Sainteté

Du Vatican, 30 juin 1925.

Mon Révérend Père,

Le Souverain Pontife a vivement agréé l'hommage que vous Lui avez fait du livre « Apôtres Inconnus » faisant suite au travail « Aux Glaces polaires ».

Sa Sainteté vous remercie de ce témoignage de vénération filiale et vous félicite d'avoir relevé les mérites très grands parfois de ces humbles coopérateurs de l'Œuvre sublime du salut des âmes.

Comme gage de Sa bienveillance le Saint Père vous envoie volontiers, ainsi qu'à votre ministère, une spéciale Bénédiction Apostolique.

Veuillez agréer, Mon Révérend Père, l'assurance de mon religieux dévouement en Notre-Seigneur.


P.   Card. GASPARRI.

A suivre: Chapitre Premier: Religieux

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Dim 15 Jan 2023, 6:29 am


Apôtres Inconnus

CHAPITRE PREMIER

Religieux

« Un mystère ». — L'apôtre inconnu. — Sa consécration à  Dieu. — Dans la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.  — Dont les couvents s'élèvent jusqu'aux confins de la terre. — En Amérique en particulier. — Au Nord-Ouest. — Dans l'Athabaska-Mackenzie. — Coup d’œil  sur les vicariats arctiques. —  Facilités et difficultés de l'évangélisation  au pays des Dénés et des Esquimaux. — «  Amour  de prédilection ». — La cellule du religieux, fontaine jaillissante de  l'apostolat.

« Un mystère ».

Un protestant, acheteur de fourrures dans les régions de l'Océan Glaciale arctique, disait à un évêque, qu'il voyait arriver de France, i] y a près de soixante ans, avec un groupe de jeunes Bretons, aspirants Frères coadjuteurs :

—  A la rigueur, je comprends le dévouement du prêtre. Mais celui du frère, c'est pour moi un mystère !

Ce livre s'attachera à expliquer le « mystère » de l'apôtre inconnu, mystère impénétrable à l'esprit mercantile du siècle, mystère ruisselant de lumière et d'amour aux yeux du chrétien qui sait méditer l'histoire de l'apostolat catholique à travers les âges.

L'apôtre inconnu


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Lun 16 Jan 2023, 6:49 am


Apôtres Inconnus

Religieux

L’Apôtre inconnu.

L'apôtre inconnu, ce n'est pas le prêtre.

Le prêtre missionnaire, appelé à conduire les tribus sauvages des profondeurs du paganisme aux sublimités de la Foi, commande l'admiration des hommes. A la fleur de ses vingt-cinq ans, orné de sa science et de son sacerdoce, il s'incline sous la bénédiction suprême de son père et de sa mère, bénit, à son tour, ceux qu'il ne compte plus revoir ici-bas, et s'en va, par delà les flots, à travers les continents, jusqu'aux bornes du monde, annoncer la Bonne Nouvelle et planter la Croix. Ses épreuves, ses combats, ses victoires, les Annales de la Propagation de la Foi en raconteront l'éclat. Et, unanimement, les compagnons d'enfance, les condisciples du séminaire ou du collège, qui l'ont vu partir, le regarderont, à l'égal du soldat qui va mourir sur le champ de bataille, comme l'incarnation du sacrifice, dans sa forme la plus pure, la plus sublime.

Mais de l'autre missionnaire, a-t-on jamais parlé ?

Mais l'autre ouvrier de l'Evangile, apôtre pareillement, qui eut à briser les mêmes fibres de cœur, en quittant son foyer, sa patrie, qui a traversé les mêmes océans que le prêtre, parcouru les mêmes déserts, choisi pour demeure les mêmes sables ou les mêmes glaces, adopté pour famille les mêmes peuplades grossières, ingrates, féroces, cannibales parfois; qui a sacrifié, pour les gagner à Dieu, ses talents, ses forces, sa vie entière: l'apôtre du silence, du travail obscur, de la prière, l'apôtre, qui n'est pas le prêtre, et qui cependant partage le même martyre du devoir et du sang. en a-t-on fait connaître la beauté ?

Cet apôtre inconnu, c'est notre Frère coadjuteur.

Et il n'y a que le sacerdoce à nous distinguer de lui.

Sa première prérogative est d'être un religieux.

L'état religieux consiste dans…


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mar 17 Jan 2023, 7:24 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Sa consécration à Dieu.

L'état religieux consiste dans la prise de possession par l'Eglise d'un chrétien qui se consacre à Dieu par les vœux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance,

L'onction qui fait le prêtre vient de Dieu seul. Mais la consécration qui fait le religieux vient de la volonté libre de l'homme, s'immolant à Dieu sous le regard de l'Eglise, qui accepte cette immolation et la rend souverainement méritoire.

Le prêtre peut devenir religieux. Mais le simple frère qui, au terme de son noviciat, prononce ses vœux perpétuels, est religieux au même titre que le prêtre lui-même.

Religieux, placé par sa consécration volontaire à la source de la vie divine, il aura la force de pratiquer une pureté plus exquise que le simple fidèle; ses chutes seront plus rares, moins profondes; il se relèvera plus vite; il accueillera la mort avec plus de confiance; son purgatoire sera moins long; sa récompense au ciel sera plus magnifique.

Religieux coadjuteur, il n'aura rien à redouter des honneurs et des responsabilités du ministère sacerdotal. Pour fuir les regards du monde, échapper à la vaine gloire, et rester dans l'humilité, qui est la terre divine de toutes les vertus, il lui suffira d'observer sa Règle et de se laisser conduire par la vigilance de ses supérieurs.

Le cardinal d'Amboise, ministre de Louis XII, disait en mourant à son humble infirmier :

— Frère Jean, Frère Jean ! Que n'ai-je été, toute ma vie, Frère Jean !

L'épanouissement de sa vie religieuse…


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mer 18 Jan 2023, 6:59 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Dans la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

L'épanouissement de sa vie religieuse, ses mérites, ses consolations, l'apôtre inconnu les trouvera dans une Congrégation approuvée par tous les papes qui se sont succédé depuis Léon XII, congrégation qui compte aujourd'hui près de cinq mille membres, si l'on ajoute aux profès ceux qui peuplent ses noviciats et sas juniores: la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée.

***

Cette congrégation, née en France, en 1816, du cœur apostolique de l'abbé de Mazenod, futur évêque de Marseille, s'étend, depuis soixante-quinze ans, sur 1es  deux hémisphères, réalisant sa double devise : Evangelizare pauperibus misit me.. Pauperes evangelizantur: Il m'a envoyé évangéliser les pauvres...  Les pauvres sont évangélisés.

L'Amérique, depuis…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Jeu 19 Jan 2023, 6:15 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Dont les couvents s’élèvent jusqu’aux confins de la terre.

L'Amérique, depuis le Golfe du Mexique jusqu'à l'océan Glacial, l'Afrique dans ses Etats du Sud, l'Asie dans son île merveilleuse de Ceylan et l'Australie se partagent, avec l'Europe, les missionnaires de vingt-cinq provinces ou vicariats apostoliques.

Chacune de ces provinces, chacun de ces vicariats possède de nombreux frères coadjuteurs.

En France, en Belgique,  en Angleterre, en Irlande, en Allemagne, en Hollande, en Pologne, en Espagne, en Italie, les Frères remplissent surtout les charges temporelles. Grâce à eux, prédicateurs et professeurs peuvent se livrer entièrement à l'accomplissement de leur ministère sacré.

En Asie, en Afrique, l'apôtre des Hindous, des Cafres, des Zoulous et des Basutos laisse le soin de sa maison et de son église à son Frère missionnaire, et va prêchant partout.

Le champ d'action le plus vaste…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Ven 20 Jan 2023, 6:42 am


Apôtres Inconnus

Religieux

En Amérique en particulier.

***

Le champ d'action le plus vaste de nos coadjuteurs est, sans contredit, l'Amérique du Nord,

C'est sur l'Amérique qu'en 1841 la Congrégation des Oblats de Marie Immaculée essaima d'abord de la Provence, sa ruche-mère. Cette date marqua l'abondance des bénédictions divines et la multiplication merveilleuse des vocations sous la bannière de Marie Immaculée.

Les premiers Oblats, partis à la demande de Mgr Bourget, le saint évêque de Montréal, évangélisèrent les populations blanches de l'Est du Canada, fondèrent parmi elles un collège qui devint l'Université catholique d'Ottawa, et s'occupèrent jusqu'au bout des derniers survivants des tribus indiennes, que remplaçaient déjà de grandes villes et de beaux villages.

En 1844, Mgr Provencher, l'évêque du Nord-Ouest, vint plaider, à son tour, la cause de son incommensurable diocèse. Il y avait la quelques Blancs, disséminés, mais surtout de nombreux Peaux-Rouges et Métis.

Il s'était dit : « Je connais Mgr de Mazenod. Son cœur est enflammé pour le salut des âmes. De plus, il est le fondateur et le père d'une société de missionnaires voués à Marie Immaculée et dont le programme est d'évangéliser les pauvres ».

Mgr de Mazenod, lorsque cette demande lui arriva, en lut effrayé :

— C'est, disait-il, envoyer mes enfants à la mort !

Mieux inspiré par son zèle et sa prière :

— Fiat ! Je m'imposerai ce sacrifice !

Le Nord-Ouest sauvage…


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Sam 21 Jan 2023, 7:03 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Au Nord-Ouest.

Le Nord-Ouest sauvage, où abordèrent le Père Aubert et le Frère Taché en 1845, est maintenant transformé. Là où ne se trouvaient alors que l'évêque de Saint-Boniface et une dizaine de prêtres, fleurissent les œuvres de cinq provinces ecclésiastiques, de onze évêchés et d'un millier de prêtres.

Ainsi fructifia l'apostolat des Oblats de Marie Immaculée qui eurent l'honneur d'être, et de rester jusqu'à ce jour, la phalange la plus considérable des missionnaires du Nord-Ouest canadien.

« L'évangélisation du Nord-Ouest », a dit S, Gr Mgr Roy, coadjuteur de Québec, « est le plus beau fleuron de la couronne que portent les fils de Mgr de Mazenod, et l'un des plus merveilleux ouvrages de l'apostolat catholique dans le monde » .

A ce « fleuron », brillent les vives couleurs des vertus religieuses pratiquées par les Frères missionnaires.

De cet « ouvrage », nos chers coadjuteurs furent, en grande partie, les nobles artisans.

Ce n'est pas de ces vaillants du Nord-Ouest, toutefois, que nous devons encore parler. L'heure viendra peut-être où une autre plume fera revivre ces légendaires marcheurs, architectes, peintres, charpentiers — tels les Frères Bowes et Némoz, — hommes de peine et d'abnégation, dont les noms restent attachés, comme des âmes harmonieuses, à tant d'édifices construits avec la scie de long et la cognée du bûcheron: églises, écoles, couvents à la structure solide et chaude, aux allures élancées, aux « toits français », aux clochetons hardis, à la fine croix dominante. Ces pieux ouvriers des temps apostoliques attendent, aux cimetières des Oblats, à Saint-Boniface, à Prince-Albert, à Qu'Appelle, à Saint-Albert, à Sainte-Marie de la Colombie, la résurrection glorieuse ; et ceux qui les remplacent n'ont d'autre idéal que de travailler aux ouvrages de la civilisation nouvelle avec la même foi et le même courage que les grands religieux coadjuteurs, leurs devanciers.

Les pays où nous découvrirons les Apôtres inconnus, objet de ce livre, commencent...


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Dim 22 Jan 2023, 6:16 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Dans l’Athabaska-Mackenzie.

Les pays où nous découvrirons les Apôtres inconnus, objet de ce livre, commencent aux limites septentrionales des grandes prairies du Nord-Ouest canadien, là où finissent les chemins de fer, l'automobile, les villes et les villages de notre civilisation.

Ces régions presque entièrement vêtues de forêts vierges, envahies par des fleuves indomptés, sont encore, dans leur grande partie, le libre domaine des Peaux-Rouges et des Esquimaux et s'appellent les vicariats de l'Athabaska et du Mackenzie.

Le vicariat de l'Athabaska, au Sud, commence au 54º degré de latitude. Le vicariat du Mackenzie, riverain de l'océan Glacial, s'étend du 60º degré au pôle Nord.

Si l'on ajoute à ces vicariats superposés, celui du Keewatin, riverain de la Baie d'Hudson et celui du Youkon, riverain de l'Océan Pacifique, l'on a devant soi un territoire aussi grand que les deux tiers de l'Europe.

Dans ces territoires n'ont encore résidé que les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, la plupart venus de France et du Canada français.

Le premier vicariat détaché, en 1862, du diocèse de Saint-Boniface, et appelé l'Athabaska-Mackenzie, fut confié à Mgr Faraud. Il englobait, outre l'Athabaska et le Mackenzie actuels, le Youkon et le nord du Keewatin, s'étendant ainsi de la Baie d'Hudson à l'océan Pacifique.

En 1891, Mgr Grouard succéda à Mgr Faraud.

En 1901, un partage s'opéra. Mgr Grouard garda l'Athabaska et Mgr Breynat devint le vicaire apostolique du Mackenzie.

Mgr Clut fut l'auxiliaire de Mgr Faraud et de Mgr Grouard, de 1867 à 1903.

Mgr Grouard a Mgr Joussard pour coadjuteur depuis 1909.

Mgr Grandin, saintement célèbre dans nos missions du Nord, passa deux années, comme prêtre, dans l'Athabaska-Mackenzie, Devenu coadjuteur de Mgr Taché, évêque de Saint-Boniface, il retourna au Mackenzie, poussant sa marche jusqu'au Cercle polaire, dans une visite pastorale, qui dura trois ans. Nommé, en 1867, évêque de Saint-Albert, diocèse taillé dans Saint-Boniface et l'Athabaska-Mackenzie à la fois, il y resta jusqu'en 1902, date de sa mort.

L'Athabaska et le Mackenzie, tout amoindris des vicariats du Keewatin et du Youkon, renfermeraient encore six fois la France.

Un cours d'eau d'environ 4.000 kilomètres…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Lun 23 Jan 2023, 6:43 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Dans l’Athabaska-Mackenzie.

SUITE

***

Un cours d'eau d'environ 4.000 kilomètres, nommé rivière Athabaska jusqu'au lac Athabaska, rivière des Esclaves jusqu'au Grand Lac des Esclaves, et fleuve Mackenzie jusqu'à l'océan Glacial, traverse les deux vicariats de l'Athabaska et du Mackenzie.

Ce cours d'eau, par les grands lacs qu'il recueille ou qu'il forme, par les affluents qu'il reçoit de toutes parts, livre un fougueux mais libre passage vers des régions, qui, sans lui, fussent restées pour longtemps inconnues.

Les Indigènes suivirent les premiers ces « chemins qui marchent », s'arrêtant aux parages les mieux pourvus des ressources de la chasse et de la pêche.

Plus tard, des commerçants joignirent les Indiens, dans le but de troquer leurs pelleteries contre divers objets utiles. Ils établirent leurs comptoirs d'échange, forts-de-traites de loin en loin, au bord des rivières et des lacs. Ces forts étaient de simples cabanes entourées d'une chétive palissade et n'offraient aucun aspect guerrier. Leur nom seul, que vient d'abroger un décret du gouvernement canadien, excepté pour le Fort-Smith, indiquait qu'ils appartenaient à des compagnies qui avaient bâti d'abord de vraies forteresses en des endroits moins pacifiques, comme sur les rivages de la Baie d'Hudson.

Après les commerçants, vinrent les missionnaires, qui établirent leur demeure, à côté des forts-de-traites, devenus bientôt le rendez-vous des Indiens nomades, qu'ils cherchaient.

Dans l'Athabaska-Mackenzie, en descendant les rivières et en côtoyant les lacs que nous venons de nommer…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mar 24 Jan 2023, 7:00 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Dans l’Athabaska-Mackenzie.

SUITE

***

Dans l'Athabaska-Mackenzie, en descendant les rivières et en côtoyant les lacs que nous venons de nommer, nous trouvons les Missions Saint-Jean-Baptiste (Mac Murray), la Nativité (Chipeweyan), Sainte-Marie (Fitzgerald), Saint-Isidore (Fort-Smith), Saint-Joseph, (Résolution), Sainte-Anne (Rivière-au-Foin), Notre-Dame de la Providence (Providence), Sacré-Cœur (Simpson), Notre-Dame du Sacré-Cœur (Wrigley), Sainte-Thérèse (Norman), Notre-Dame de Bonne Espérance (Good-Hope), Saint-Nom-de-Marie (Rivière rouge Arctique).

Sur notre droite, nous avons laissé : à l'est du lac Athabaska Notre-Dame des Sept-Douleurs (Fond-du-Lac), au nord du Grand Lac des Esclaves Saint-Michel (Rae) et à l'extrémité nord-est du Grand Lac de l'Ours, Notre-Dame du Rosaire (Baie Dease).

Sur notre gauche, nous avons vu descendre les deux principaux affluents du Mackenzie; la rivière la Paix et la rivière des Liards. Dans les contrées qu'arrosent ces rivières s''échelonnent les missions Saint-Bernard, Saint-Bruno et Saint-Célestin (Petit Lac des Esclaves), Saint-François-Xavier (lac Esturgeon), Saint-Martin (lac Wabaska), Saint-Vincent-Ferrier, Saint-Emile, Saint-Boniface et Saint-Joseph (Grande Prairie),  Notre-Dame des Neiges (Hudson's Hope), Saint-Jean {Saint John), Saint-Charles (Dunvegan), Saint-Augustin et l' Immaculée Conception (Peace River), Saint-Henri (Vermillon), Saint-Paul (Nelson), Saint-Raphaël (Liards).

Les zones ouvertes de la rivière la Paix, profondément fertiles, périodiquement caressées par les lointains effluves des doux courants d'air chaud, partant, l'un du Golfe du Mexique, l'autre du Golfe de Californie, se voient rapidement peuplées d'une immigration blanche, et abandonnées par les Indiens. Ceux-ci, satisfaits de la protection que leur accorde Je gouvernement canadien, ont consenti â ne retenir de leur anciens pays de liberté que certaines  réserves, où ils attendant l'extinction de leurs tribus. Ces contrées, après avoir été si longtemps âpres aux missionnaires, ne connaîtront bientôt plus que l'organisation facile des diocèses de race blanche. Les Oblats de Marie Immaculée, prêtres et frères, y restent encore les seuls. Pionniers patients, ils livreront, l'heure venue, au clergé séculier, le sillon qu'ils ont ouvert et les moissons qu'ils ont semées. Ainsi en fut-il fait dans les provinces du Manitoba de la Saskatchewan, de l'Alberta, de la Colombie Anglaise. Leur dernière consolation sera de veiller, jusqu'à la fin, sur les débris des vieilles nations indiennes.

Apôtres Inconnus Carte_18
 

Mais aucune colonisation n'a encore entamé les régions du fleuve Athabaska-Mackenzie…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mer 25 Jan 2023, 7:00 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Coup d’œil  sur les vicariats arctiques

Mais aucune colonisation n'a encore entamé les régions du fleuve Athabaska-Mackenzie; et, dans les bois ou les déserts baignés par le grand cours d'eau, par le lac Athabaska, par le Grand Lac des Esclaves et par le Grand Lac de l'Ours, on n'a encore vu, dans l'état de leur vie primitive, libres et errants toujours, que les deux grandes nations des Dénés et des Esquimaux et quelques Cris algonquins.

Les tribus de la nation Dénée se rencontrent, du sud au nord, dans l'ordre suivant ; les Montagnais, les Mangeurs de Caribous, les Castors les Couteaux-Jaunes, les Plats-Côtés-de-Chiens, les Esclaves, les Peaux-de-Lièvres et les Loucheux.

Trois autres grandes tribus Dénées ont occupé la vie de plusieurs Missionnaires Oblats de Marie Immaculée; mais elles appartiennent au territoire de la Colombie Britannique, par-delà les Montagnes Rocheuses. Le R, P. Morice O. M. I., en a admirablement traité dans plusieurs livres : Au pays de l'Ours Noir, Essai sur l'origine des Dénés, et dans son célèbre ouvrage en quatre volumes, récemment réédité: Histoire de l'Eglise catholique dans l'Ouest Canadien. Le Père Morice y établit que la nation dénée dut être scindée par les autres nations Peaux-Rouges, au temps des guerres intestines, attendu que l'on retrouve leur langue et leurs traits — non leurs sympathiques qualités toutefois —, chez les Navajos et les Apaches du sud des Etats-Unis et au nord du Mexique.

Par delà les Loucheux, il n'y a plus que les abords de l'Océan Glacial arctique, patrie des Esquimaux.


***

Les Dénés de l'Athabaska-Mackenzie furent trouvés par les missionnaires, en 1848, dans l'esclavage de la superstition, de la sorcellerie, de la polygamie et de certaines cruautés qu'inspire toujours le démon du paganisme.

L'enfant n'était, dans l'estime des parents, que l'objet vulgaire, que l'on peut laisser, reprendre et détruire à plaisir. Les petites filles étaient particulièrement exposées à être tuées et mangées en temps de famine, Nul n'avait d'égard pour l'orphelin. Son sort le meilleur était souvent d'être abandonné à la dent des chiens ou des loups.


Apôtres Inconnus Carte_19

Lorsque le vieillard ne pouvait plus suivre les caravanes, on le délaissait dans les bois.

La femme était la créature de toutes les douleurs, au foyer sauvage. Victime de la brutalité de tous, vil article de commerce quelquefois, elle attendait le coup de couteau ou de flèche destiné à achever ses jours .,.Même aujourd'hui, après les longs efforts accomplis par l'Eglise pour la réhabiliter dans sa dignité d'épouse et de mère, elle est encore regardée  dans certains  quartiers comme l'être inférieur, dont il n'importe pas de s'occuper.

Il y a peu d'années, un missionnaire passant par un campement indien, dans les bois, entendit chanter et danser sous une tente, il entra. On y festoyait d'un ours, tué le matin. Les éclats de rire et les vocalisations gutturales s'interrompirent pour la cérémonie traditionnelle de la poignée de mains. Le missionnaire, assis avec tout le monde, autour du joyeux foyer, prenait déjà la part qu'on lui offrait du rôti de l'ours, lorsqu'il perçut, venant d'un coin de la tente, un gémissement. Une forme amoncelée là, sur le passage de la bise, remuait à peine. C'était la mère de la famille. Elle se mourait, sans que personne semblât se soucier d'elle. Le prêtre parla sévèrement. L'aîné répondit :

— Bah ! Ce n'est qu'une femme !

La conversion des Dénés…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Jeu 26 Jan 2023, 6:51 am


Apôtres Inconnus

Religieux

Facilités et difficultés de l'évangélisation
au pays des Dénés et des Esquimaux.

***

La conversion des Dénés, malgré la survivance de certains abus, que la grâce et le temps extirperont avec les dernières racines du paganisme, fut aussi sincère que facile.

Cette facilité, les missionnaires l'attribuent à la manière dont les Dénés, dans la misère de leur vie, à l'encontre même des menaces du sorcier, prêtre du Démon, respectèrent, telle qu'elle s'imposait à leur conscience, la loi naturelle. Beaucoup de chrétiens que nous connaissons auraient à rougir devant ces païens du Nouveau-Monde.

Rendons aussi hommage — on ne le fera jamais trop — aux précurseurs  des missionnaires, les Coureurs des bois, français ou canadiens français. Guides, puis serviteurs des compagnies commerçantes du Nord-Ouest et de la Baie d'Hudson, ces sympathiques aventuriers pénétrèrent de bonne heure dans les familles indiennes, gagnèrent leur confiance, firent naître dans les cœurs sauvages le désir de recevoir la Robe-Noire, l'Homme de la Prière, celui qui leur apprendrait à prier avec les Français. La prière des Anglais signifie le protestantisme.

Le missionnaire venu enfin, pour montrer avec sa croix le chemin du Ciel, les Coureurs-des-bois ou leurs descendants, les Métis français, se constituèrent ses interprètes, ses maîtres en langues Peaux-Rouges, ses défenseurs, ses amis, ses vicaires du dehors.

La raison principale des miséricordes divines envers les âmes de ces pauvres pays ne saurait sans doute s'exprimer en termes plus apostoliques que ceux de Mgr Breynat,  parlant des chrétiens du Mackenzie, son diocèse. Rappelons-les. Nous y trouverons, en même temps, les vraies difficultés de l'évangélisation de l'Extrême-Nord :

« Comment se fait-il que Dieu ait envoyé de préférence ses missionnaires à une poignée de sauvages…»

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Ven 27 Jan 2023, 6:40 am


Apôtres Inconnus

Religieux

« Amour de prédilection ».  

« Comment se fait-il que Dieu ait envoyé de préférence ses missionnaires à une poignée de sauvages, dispersés dans un pays si malaisé à atteindre, où les communications sont si difficiles, le climat si dur, en un mot dans un pays où il semblait avoir accumulé toutes les difficultés physiques et morale, alors qu'en sont privées tant de millions d'âmes, d'un accès aisé, sous des climats enchanteurs, et qui n'attendent que la lumière de L'Evangile pour se convertir ?... Il faut vraiment que Dieu ait aimé nos sauvages d'un amour de prédilection, précisément à cause de leur pauvreté, de leur dénuement. Et parce que Dieu les a aimés ainsi, il a choisi, pour les  amener à Lui, une Congrégation remplie, elle aussi, de prédilection pour les pauvres, les abandonnés...»

***

Le vénéré Prélat (Mgr Breynat] a prononcé trois mots, qu'il nous faut retenir au cours de cet ouvrage, pour comprendre les sacrifices accomplis par les missionnaires prêtres et frères : Climat, distances, pauvreté.

Le climat des régions polaires rassemble les contrastes extrêmes. L'été passe brusquement à l'hiver, et l'hiver brusquement à l'été.

Durant l'été très court, le soleil suspendu, sans déclin. sur le pôle, ne disparaît qu'à peine sur le reste du Mackenzie; et sa chaleur demeure torride le long du jour et souvent le long de la nuit.

L'hiver entretient, de sept à neuf mois, ses rigueurs sibériennes. Le thermomètre centigrade y marque une moyenne de trente degrés au-dessous de zéro. Il y descendra parfois à plus de soixante degrés.

Les distances placent les vicariats arctiques dans des solitudes, qui resteront longtemps inaccessibles au confort des pays de chemin de fer, et qui rejettent de deux à trois cents kilomètres les unes des autres la plupart des résidences du Mackenzie. Que de fois le voyageur de ces déserts n'échappe-t-il aux périls des éléments que pour tomber dans les embûches de l'ennemi de tout bien !..,

La pauvreté des misions de l'Extrême-Nord n’a pu pendant longtemps se comparer qu'a celle de Bethléem et de Nazareth.

Mais, comme à Bethléem, comme à Nazareth, la Providence…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Sam 28 Jan 2023, 6:13 am


Apôtres Inconnus

Religieux

La cellule du religieux, fontaine jaillissante de  l'apostolat..

Mais, comme à Bethléem, comme à Nazareth, la Providence a suscité presque toutes les missions  de l'Athabaska et du Mackenzie d'humbles Joseph, des travailleurs sanctifiés: des Frères coadjuteurs.

Ces Frères du Prêtre trouvèrent toujours, sous le patronage des saints et des saintes auxquels avaient été dédiées les Missions nommées plus haut, une cellule religieuse.

Cette cellule, dressée au milieu de l'immensité sauvage, fut d'abord une cabane, sinon une simple tente en peau de bête. Mais, dans cette cabane, sous cette tente, il y avait un Tabernacle et une image de Marie.

Près de Jésus-Hostie, aux pieds de la Reine des Vierges, le Frère religieux peut aviver, chaque matin, chaque soir, la flamme de sa vocation. C'est l'école de sa vie de missionnaire.

Il sait qu'en s'appliquant à reproduire les vertus de Notre-Seigneur, de la Très Sainte Vierge, de saint Joseph, il accumule les trésors des bénédictions et des grâces, dont il a besoin, non seulement pour lui-même, mais pour les autres, pour les âmes qu'il est venu sauver.

Dans ses heures de méditations et de prières, il travaille à l'exemple de la religieuse d'Avila, sainte Thérèse, qui, du fond de son monastère, convertit autant de païens que saint François Xavier, l'apôtre des Indes.

Lorsque la maladie le retient au foyer, il travaille encore, par l'accomplissement plus parfait de ses devoirs religieux, pour la cause de l'apostolat, comme la Bienheureuse Thérèse de l'Enfant Jésus, la petite Sœur des missionnaires. Ayant reçu l'ordre de faire chaque jour une courte promenade dans le jardin du Carmel, elle taisait des efforts surhumains pour obéir,

— Mais ne voyez-vous pas, lui dit son infirmière, que vous vous fatiguez inutilement ? Reposez-vous plutôt.

— Oh ! Laissez, ma Sœur répondit-elle. Je marche en ce moment pour un missionnaire qui n'en peut plus.

Par quels moyens, et à quelle perfection s'est développé l'esprit religieux, c'est-à-dire l'union à Dieu par le sacrifice de notre Frère coadjuteur, le récit de la vie apostolique qui va suivre et les anecdotes qui formeront les chapitres tâcheront de le montrer de plus en plus.

Destiné, en effet, à se dépenser surtout dans la vie extérieure, après s'être nourri dans la vie intérieure, contemplative, le cœur rempli de mérites, capable de donner de son abondance, il ne reste au Frère religieux qu'à s'élancer, de sa cellule, sur le champ de l'action, pour devenir, dans la plénitude de sa vocation, le Missionnaire.

A suivre : Chapitre II : Missionnaire.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Dim 29 Jan 2023, 6:08 am


Apôtres Inconnus

CHAPITRE II

Missionnaire

La mort des Pères Rouvière, Le Roux et Frapsauce, chez les Esquimaux. –  Ce fut un Frère qui leur manqua.Echec de la mission esquimaude du Père Petitot.Succès de celle du Père Turquetil.Les Frères dans les Missions des Dénés.Réflexions de Mgr Pascal et de l’évêque auxiliaire de l’Athabaska-Mackenzie. –  Comment le Frère Boisramé sauva la vie de Mgr Clut.Et le Frère Lecreff celle du Père Dupé.Au Klondyke, par la Cité de la Mort , et les Montagnes Rocheuses. Le Vicaire général voyageur de Mgr Grouard. Missionnaire comme gardien du prêtre, le Frère l’est encore comme compagnon, homme d’exemple et de conseil, catéchiste, instituteur, publiciste, travailleur des mains. Le  fervet opus de N.D. de la Providence, en 1876.Paix et gaieté du Frère missionnaire.Quelques croquis.

La mort des Pères Rouvière, Le Roux et Frapsauce, chez les Esquimaux.

Vers la fin d'octobre 1913, deux jeunes missionnaires brillamment doués des dons du corps et de l'esprit, tombaient, massacrés par les Esquimaux, au bord de l'océan Glacial.

Ce fut pendant, qu'ils regagnaient, pour y passer le reste de l'hiver, leur cabane du Grand Lac de l'Ours.

Le Grand Lac de l'Ours, plus vaste que la Belgique, est situé à droite du grand fleuve Mackenzie, dans lequel il s'épanche par la rivière de l'Ours. Ses baies septentrionales affleurent le Cercle polaire, et une centaine de kilomètres seulement le séparent de l'océan Glacial, Mais cette distance se multiplie par les difficultés inouïes d'un[e] steppe, qui n'a pour chemin que des glaçons et des rocs, et sur lequel s'est établie la désolation.

C'est le Barren land  la Terre stérile. Assez vaste pour couvrir trois ou quatre fois la France, la Terre stérile borde l'océan polaire et s'étend jusqu'à la ligne que l'on tirerait du delta du Mackenzie à l'estuaire du Churchill, fleuve de la baie d'Hudson. Aucun abri ne s'y rencontre, aucun bois n'y prend racine, l'été n'y fait que tapisser les rochers d'une mousse spongieuse, nourriture des troupeaux de rennes et des bœufs musqués.

Les Esquimaux peuplent cette Terre stérile. Durant la saison chaude, ils la traversent jusqu'aux forêts, afin de s'y munir d'arcs, de flèches et de pièces de bois pour leurs traîneaux. Puis, ils retournent à leurs maisons de neige de la mer Glaciale et des îles polaires.

Nos deux missionnaires avaient rencontré, au bord du Grand Lac de l'Ours, les Esquimaux, venus l'été, et s'étaient décidés à aller passer parmi eux, à l'embouchure du fleuve Coppermine, les mois de l'hiver 1913-1914.

Le Père Rouvière, qui était arrivé au Lac de l'Ours en 1911, et le Père Le Roux, qui l'y avait rejoint en 1912, s'étaient vus réduits à employer presque tout leur temps à des travaux manuels, si durs que leurs forces en étaient à bout.

Lors de leur départ, en octobre 1913, pour le camp d'hiver des Esquimaux, le Père Rouvière souffrait d'une douleur de reins, dont il s'était affligé, en construisant. tout seul, la maisonnette du Grand Lac de l'Ours. Un rhume obstiné déchirait la poitrine du Père Le Roux. Leurs quatre chiens, d'autre part, étaient si affaiblis, que deux d'entre eux devaient bientôt succomber sur la route. Aussi les missionnaires avaient-ils été contraints de demander l'aide d'un groupe d'Esquimaux retournant à la mer. Parmi ceux-ci se trouvait le cruel sorcier Sinnisiak.

Arrivés à une île du Golfe du Couronnement, où les indigènes avaient disposé leurs quartiers de pêche, les Pères trouvèrent le camp en désarroi, parce que le poisson faisait presque défaut. Il y a beaucoup d'Esquimaux voleurs, qui, même sans être menacés de la faim, ne tardent pat à s'emparer du bien d'autrui. On vola les dernières provisions des missionnaires. On mit aussi la main sur leur carabine, qu'ils eurent à reprendre de force. Comprenant qu'ils ne gagneraient rien à séjourner davantage, ils repartirent avec leurs pauvres chiens.

Koha, Esquimau robuste et dévoué, les accompagna à quelque distance. Mais…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Lun 30 Jan 2023, 6:43 am


Apôtres Inconnus

Missionnaire

La mort des Pères Rouvière, Le Roux et Frapsauce, chez les Esquimaux.

SUITE

Koha, Esquimau robuste et dévoué, les accompagna à quelque distance. Mais lorsqu'il fut rentré au village, deux autres, Sinnisiak et Oulouksak, se mirent sur les traces du convoi.

.
Apôtres Inconnus Chapit10
.
Apôtres Inconnus Images11
.
Apôtres Inconnus Image_14
.
Apôtres Inconnus Image510

L'Esquimau ne frappe bien que dans le dos. Afin de tromper la défiance des victimes et d'attendre l'heure propice, les intrus racontèrent qu'ils allaient au devant de leurs parents attardés dans la Terre stérile, et que, voyant les missionnaires suivre justement la même direction, ils voulaient leur offrir le secours de leurs personnes et de leurs chiens.

Le troisième jour de cette marche, une tempête de neige se leva. Les Esquimaux en profitèrent. Sinnisiak bondit, les pas assourdis par le bruit de la tourmente, jusqu'au Père Le Roux, qui retenait le traîneau, à l'arrière, et le transperça d'un coup de dague.

Pendant qu'Oulouksak achevait le missionnaire avec son couteau, Sinnisiak saisissait la carabine et tirait sur le Père Rouvière, occupé à frayer, péniblement, un chemin aux chiens de l'équipage. Une balle l'abattit, et Oulouksak l'acheva, comme le premier.

Comme le Père Rouvière, étendu dans la neige rougie, priait encore, les Esquimaux, effrayés de voir « ces lèvres d'un mort remuer », allèrent chercher la hache au traîneau et lui tranchèrent les pieds, les mains; et la tête.

Ouvrant les deux corps, ils arrachèrent le foie, et le mangèrent.

Dieu est admirable dans ses saints, qui, en peu de temps, accomplissent de longues carrières. Loin de nous le regret de voir la couronne des martyrs ceindre le front de nos jeunes missionnaires. L'intensité du sacrifice, l'acte d'amour parfait pour Dieu et pour les âmes, qui a vidé le sang de leurs cœurs sur les steppes de leur apostolat, hâteront la conversion de leurs bourreaux.

Mais cette espérance peut-elle nous faire oublier que Dieu laisse agir les hommes, les pervers comme les bons, et que, si sa providence se plaît à retirer le bien du mal, elle se sert ordinairement, pour préserver ses ouvriers fidèles, des appuis, des secours, des remparts qu'ils se trouvent eux-mêmes ?

Si enviable que soit le martyre du sang, le prêtre, ministre des sacrements, prédicateur de la vérité, sait qu'il n'y peut prétendre, parce que sa vocation le destine à vivre longtemps, et que le lot commun des missionnaires doit être « le martyre à petit feu », comme disait Mgr Grandin, le « martyre sans gloire », dont parlait Pie IX, le martyre du devoir longuement et patiemment accompli.

Sans doute les Pères Rouvière et Le Roux seraient-ils…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mar 31 Jan 2023, 6:47 am


Apôtres Inconnus

Missionnaire

Ce fut un Frère qui leur manqua.

Sans doute les Pères Rouvière et Le Roux seraient-ils encore sur la brèche, si un Frère coadjuteur avait pu leur être donné.

A quel titre, dès lors, ce bon Frère n'eût-il pas mérité d'être appelé un missionnaire !
Il est peu de lettres, écrites par le Père Rouvière, du fond du Grand Lac de l'Ours, ou de l'un de ses relais dans la Terre stérile, qui ne gémisse sur la privation d'un Frère :

Si un Frère venait à mon aide, il pourrait s'occuper de bâtir notre maison-chapelle, de faire la pêche pour nous et nos chiens... et durant ce temps, je m'emploierais à étudier la langue esquimaude et à catéchiser un peu... Mais toutes mes journées, et quelquefois mes nuits, se passent à pourvoir à ma subsistance....         ,

Une autre fois :

Si j'avais un Frère, je pourrais le laisser en charge de ma maison, de la chapelle, des chiens… Mais, devant partir, et ne pouvant laisser mes pauvres bêtes périr de faim, je suis forcé de m'en défaire. D'ailleurs, je ne pourrais même pas arriver à les nourrir, étant tout seul...

Après l'arrivée du Père Le Roux, le Père Rouvière écrit encore :

Afin de laisser à mon compagnon tout le temps possible d'apprendre la langue — étude pour laquelle il est si bien doué,  —  je m'occupe de tout le matériel... Ah ! si un bon Frère venait ! Quel soulagement ! Comme nous ferions du bien autour de nous ! Comme ce Frère serait, dans toute la force du terme, un missionnaire  !...

Dans les feuilles d'un carnet de notes de voyage, dispersées, jaunies, presque illisibles, et retrouvées, au bout de trois ans, sur la Terre stérile, avec les quelques ossements du Père Le Roux, que n'avait pas broyés la dent des bêtes sauvages, on put distinguer ce lambeau de phrase :

Ah ! si nous avions eu un Frère, nous ne...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Apôtres Inconnus Empty Re: Apôtres Inconnus

Message  Louis Mer 01 Fév 2023, 6:44 am


Apôtres Inconnus

Missionnaire

Ce fut un Frère qui leur manqua.

SUITE

Ah ! si nous avions eu un Frère, nous ne...

Ce Frère, ce « bon Frère », qu’imploraient les Pères Rouvière et Le Roux ne leur vint jamais ! Tous les coadjuteurs du Mackenzie étaient retenus à la tâche « d'empêcher de mourir de faim et de froid » les orphelinats et hospices, élevés ou bord du fleuve Mackenzie et du Grand Lac des Esclaves. Aux appels répétés, le Vicaire apostolique ne pouvait que répondre :

Impossible ! Tenez encore un peu, mes enfants ! Je cherche ! Je parcours le Canada, la Belgique, la France, en tâchant d'apitoyer sur votre détresse les jeunes gens de cœur. Aussitôt que j'aurai trouvé, je vous enverrai celui que vous demandez !...

Mais aucun Frère coadjuteur ne se trouva, pour le Grand Lac de l'Ours. C'est pourquoi, ayant employé les deux mois de l'été à travailler de leurs mains, les missionnaires résolurent d'aller instruire les Esquimaux, chez eux, durant l'hiver. C'est pourquoi ils eurent à se confier, avec leur attelage misérable, aux Indigènes suspects. C'est pourquoi ils partirent, épuisés de fatigue. C'est pourquoi, sur leur retour, ils n'eurent personne qui veillât sur eux, qui les aidât à haler leur traîneau, personne pour les défendre et les empêcher de mourir.

Lorsque furent tombés ces deux apôtres, de trente-deux et vingt-sept ans, tous les missionnaires du Mackenzie, Pères et Frères, s'offrirent à leur Evêque pour les remplacer sur la plage de leur martyre. Les Pères Frapsauce et Falaize furent choisis.

Le Père Frapsauce partit le premier, en 1919, accompagné enfin du coadjuteur tant désiré, le Frère Meyer.

La Mission alla au mieux jusqu'à l'été 1920,

Mais, avant l'hiver, le Frère Meyer dut aller à la rencontre du Père Falaize, jusqu'à Norman, au confluent de la rivière de l'Ours et du Mackenzie, Tous les contretemps semblèrent s'acharner sur les deux voyageurs, qui n'arrivèrent à la résidence du Grand Lac d'Ours que le 21 octobre.

La cabane, hélas ! était vide. Le Père Frapsauce, à bout de provisions, était parti pour tendre des hameçons: sous la glace déjà formée. Ne le voyant pas revenir, le Père Falaize se mit à sa recherche. Il trouva bientôt une crevasse où s'arrêtaient les traces d'un traîneau. Sous une tente dressée non loin de là, le bréviaire de Père Frapsauce marquait les secondes vêpres du 24 octobre. L'année suivante, on retrouva les chiens et le traîneau mêlés à des glaçons rejetés par les vents sur la côte, et, quelques mois après, sous un banc de neige durcie, ce que les loups ou les ours avaient laissé du pauvre corps du missionnaire. Un Indien, examinant l'endroit, où il avait sombré, avait dit :

— Si quelqu'un avait été avec le Père, il n'aurait pas péri.

L'évangélisation de la tribu esquimaude…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15708
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum