Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

+8
ROBERT.
Louis
Gérard
JCMD67
Sandrine
Rosalmonte
gabrielle
Roger Boivin
12 participants

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Catherine Sam 28 Mai 2011, 11:42 am

Bien entendu, j'adhère également à l'enseignement de Pie XII, (et non pas à l'interprétation et explication qu'en fait Gérard!) celui-ci étant, jusqu'à preuve du contraire, légitime successeur de Saint Pierre.

« Il faut s'en tenir à la sentence du Pape, à qui il appartient de prononcer en matière de foi, plutôt qu'à l'opinion de tous les sages. »
(St Thomas, Quaestiones quodlibetales, q. 9, a. 16) Source: http://deojuvante.forumactif.org/t71p15-citations-infaillibilite-pontificale#952

Ceci posé, merci à Gérard d'avoir répondu de façon claire qu'il ne reconnaissait pas Pie XII comme légitime souverain Pontife.

Si vraiment il possède ce bon sens et cette rigueur intellectuelle que lui reconnaissait Jacinthe, il faudra donc qu'il en tire les conclusions logiques.

Gérard devra donc tenir tous les actes et décisions pontificales de Pie XII comme nuls et non avenu. Il faudra aussi qu'il renonce à donner le titre de Saint à tous les personnages canonisés sous Pie XII (je donnerai la liste après)

Et surtout, surtout, je me demande comment il va faire maintenant pour justifier le titre de concubins qu'il donne à ses enfant mariés à la Frat, comment il va justifier son propre remariage, et comment il va agir avec les gens qu'il a fait se remarier sous prétexte que leur premier mariage (à la secte conciliaire ou tradie) était invalide scratch

En effet, Gérard se sert pour déclarer tous ces mariages invalides, du Motu Proprio du 1er août 1948 de Pie XII, qui a aboli le décret Ne temere de Saint Pie X

Cf ce fil: http://deojuvante.forumactif.org/t85-de-la-validite-du-sacrement-de-mariage

______________

Liste des saints canonisés par Pie XII:

02.05.1940 Sainte Gemma Galgani - Sainte Marie-Euphrasie Pelletier
19.11.1943 Sainte Marguerite de Hongrie
07.07.1946 Sainte Françoise-Xavier Cabrini
15.05.1947 Saint Nicolas de Flüe
22.06.1947 Saint Jean de Britto
Saint Bernardin Realino
Saint Joseph Cafasso
06.07.1947 Sainte Jeanne-Elisabeth Bichier des Ages
Saint Michel Garicoïts
20.07.1947 Saint Louis-Marie Grignon de Montfort
27.07.1947 Sainte Catherine Labouré
15.05.1949 Sainte Jeanne de Lestonnac
12.06.1949 Sainte Marie-Josèphe Rosello
23.04.1950 Sainte Marie Guillaume Emilie de Rodat
07.05.1950 Saint Antoine-Marie CLARET
18.05.1950 Saint Bartolomea Capitanio
Sainte Vincenza Gerosa
28.05.1950 Sainte Jeanne de France
11.06.1950 Saint Vincent-Marie Strambi
24.06.1950 Sainte Maria Goretti
09.07.1950 Sainte Marie-Anne de Jésus Parades y flores
21.10.1951 Saint Antoine Marie Gianelli
Saint François-Xavier-Marie Bianchi
Saint Ignace de Laconi
29.05.1954 Saint Pie X - Joseph Melchior Sarto
12.06.1954 Saint Gaspard del Bufalo
Saint Joseph-Marie Pignatelli
Saint Pierre-Louis-Marie Chanel
Sainte Marie-Crucifiée de Rosa
Saint Dominique Savio



Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2399
Age : 36
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Roger Boivin Sam 28 Mai 2011, 12:50 pm

Sandrine a écrit:
Quant à moi, n'ayant relevé aucune hérésie chez Pie XII, j'affirme adhérer en tout ce que Pie XII a déclaré, promulgué etc... Pie XII est pour ma part, Pape légitime de l'Eglise catholique et je me soumets entièrement à ses décisions et je ne vois aucune erreur doctrinale à son "actif".

gabrielle a écrit:Je souscris entièrement à la doctrine du Pape Pie XII, qui fut le dernier chef de la Sainte Église Catholique.

Gérad, votre position fait de vous, si vous y persévérer un schismatique, cela est vraiment désolant.




Eric a écrit: Voilà !
Personne ne se trouve et personne ne demeure dans cette unique Église du Christ, à moins de reconnaître et d'accepter, avec obéissance, l'autorité et la puissance de Pierre et de ses légitimes successeurs.

Pie XI, Mortalium animos, 1928

Catherine a écrit:Bien entendu, j'adhère également à l'enseignement de Pie XII, (et non pas à l'interprétation et explication qu'en fait Gérard!) celui-ci étant, jusqu'à preuve du contraire, légitime successeur de Saint Pierre.


Et comme dit si bien un certain Gérard, ( là : https://messe.forumactif.org/t3345p15-le-veritable-amour-entre-un-homme-et-une-femme#67361 ), « C'est bien ce que vous dites-là en rectification mais vous devez comprendre que le respect des vérités de l'Eglise nous oblige à ne pas nous opposer à l'Eglise sous prétexte de ne pas être des perroquets ».

Donc « j'affirme adhérer en tout ce que Pie XII a déclaré, promulgué etc... Pie XII est pour ma part, Pape légitime de l'Eglise catholique et je me soumets entièrement à ses décisions et je ne vois aucune erreur doctrinale à son "actif" » ;

« Je souscris entièrement à la doctrine du Pape Pie XII, qui fut le dernier chef de la Sainte Église Catholique. » ;

« Personne ne se trouve et personne ne demeure dans cette unique Église du Christ, à moins de reconnaître et d'accepter, avec obéissance, l'autorité et la puissance de Pierre et de ses légitimes successeurs. ».
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12554
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Sam 28 Mai 2011, 12:58 pm

Catherine parle du Motu Proprio du 1er août 1948 de Pie XII

Maintenant vous voudriez que je condamne Pie XII pour ce Motu Proprio !

Comment voulez-vous que je le fasse puisque par ce Motu Proprio, Pie XII revenait à la discipline du Concile de Trente où un de ces prédecesseur avait cru bon reconnaître valide ce que le concile de Trente reconnaissait valide.

Il faudrait avoir une grosse couche de parti pris et de haine ad hominem contre Pie XII pour l'attaquer la-dessus !

De toute façon, je dois regarder de plus près cette question car je suis un très mauvais juriste mais je sais reconnaître les bons juristes et j'ai reconnu sans difficulté sur ce forum que des mariages que je croyais invalides étaient valides.

Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Roger Boivin Sam 28 Mai 2011, 12:58 pm

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12554
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Sam 28 Mai 2011, 1:00 pm

roger a écrit:
Sandrine a écrit:
Quant à moi, n'ayant relevé aucune hérésie chez Pie XII, j'affirme adhérer en tout ce que Pie XII a déclaré, promulgué etc... Pie XII est pour ma part, Pape légitime de l'Eglise catholique et je me soumets entièrement à ses décisions et je ne vois aucune erreur doctrinale à son "actif".

gabrielle a écrit:Je souscris entièrement à la doctrine du Pape Pie XII, qui fut le dernier chef de la Sainte Église Catholique.

Gérad, votre position fait de vous, si vous y persévérer un schismatique, cela est vraiment désolant.




Eric a écrit: Voilà !
Personne ne se trouve et personne ne demeure dans cette unique Église du Christ, à moins de reconnaître et d'accepter, avec obéissance, l'autorité et la puissance de Pierre et de ses légitimes successeurs.

Pie XI, Mortalium animos, 1928

Catherine a écrit:Bien entendu, j'adhère également à l'enseignement de Pie XII, (et non pas à l'interprétation et explication qu'en fait Gérard!) celui-ci étant, jusqu'à preuve du contraire, légitime successeur de Saint Pierre.


Et comme dit si bien un certain Gérard, ( là : https://messe.forumactif.org/t3345p15-le-veritable-amour-entre-un-homme-et-une-femme#67361 ), « C'est bien ce que vous dites-là en rectification mais vous devez comprendre que le respect des vérités de l'Eglise nous oblige à ne pas nous opposer à l'Eglise sous prétexte de ne pas être des perroquets ».

Donc « j'affirme adhérer en tout ce que Pie XII a déclaré, promulgué etc... Pie XII est pour ma part, Pape légitime de l'Eglise catholique et je me soumets entièrement à ses décisions et je ne vois aucune erreur doctrinale à son "actif" » ;

« Je souscris entièrement à la doctrine du Pape Pie XII, qui fut le dernier chef de la Sainte Église Catholique. » ;

« Personne ne se trouve et personne ne demeure dans cette unique Église du Christ, à moins de reconnaître et d'accepter, avec obéissance, l'autorité et la puissance de Pierre et de ses légitimes successeurs. ».

Roger pouvez-vous s'il vous plait répondre aux deux questions que j'ai posées à Sandrine.
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Roger Boivin Sam 28 Mai 2011, 1:11 pm

Gérard a écrit:

Roger pouvez-vous s'il vous plait répondre aux deux questions que j'ai posées à Sandrine.[/size]
je ne crois fermement que tout ce que la sainte Église catholique et apostolique croit et enseigne parce que c'est Jésus-Christ Notre-Seigneur qui l'a dit et qu'Il est la Vérité même.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12554
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Catherine Sam 28 Mai 2011, 1:17 pm

Gérard a écrit:Catherine parle du Motu Proprio du 1er août 1948 de Pie XII

Maintenant vous voudriez que je condamne Pie XII pour ce Motu Proprio !

Comment voulez-vous que je le fasse puisque par ce Motu Proprio, Pie XII revenait à la discipline du Concile de Trente où un de ces prédecesseur avait cru bon reconnaître valide ce que le concile de Trente reconnaissait valide.

Il faudrait avoir une grosse couche de parti pris et de haine ad hominem contre Pie XII pour l'attaquer la-dessus !

De toute façon, je dois regarder de plus près cette question car je suis un très mauvais juriste mais je sais reconnaître les bons juristes et j'ai reconnu sans difficulté sur ce forum que des mariages que je croyais invalides étaient valides.


Ah non non non vous ne m'avez pas du tout comprise!!!! Shocked Je ne cherchais pas du tout à attaquer où à faire attaquer Pie XII pour ce Motu Proprio, ça ne m'est pas venu une seule seconde à l'esprit.

Ce que je voulais c'est vous mettre en face de vos contradictions, et vous montrer que, comme suivant votre décision de ne pas reconnaître Pie XII comme pape légitime vous deviez ne tenir compte aucun compte de ses décisions (si vous avez un minimum de rigueur) , et bien vous devez reconnaître (selon votre propre logique) que vous avez eu tort de vous remarier vous-même, de faire se remarier d'autres gens, et de déclarer concubins vos enfants mariés à la Frat, puisque pour ce faire vous vous appuyez sur ce Motu Proprio de Pie XII (ce qu'en toute logique vous ne pouvez plus faire) qui forcément n'est plus valable s'il est promulgué par un antipape

Soit vous persistez à nier la légitimité de Pie XII et vous êtes obligé de reconnaître que vous aves eu tort pour ces remariages, soit vous reconnaissez légitime Pie XII et alors c'est une autre affaire!

On ne peut pas choisir ce qui nous convient ou pas chez un Pape, de même qu'on ne peut pas prendre certaines décisions d'un antipape comme valable. Soit tout, soit rien...
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2399
Age : 36
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  gabrielle Sam 28 Mai 2011, 1:34 pm

Le message de Catherine était très clair. En quelque part vous présentement vous n'êtes pas honnête.

Gérard, vous dites que Pie XII était un anti-pape et vous vous servez d'un de ses décrets pour justifier votre refus de la doctrine catholique sur la validité du mariage.

Faut le faire!

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18734
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Sandrine Sam 28 Mai 2011, 1:40 pm

gabrielle a écrit:

Gérard, vous dites que Pie XII était un anti-pape et vous vous servez d'un de ses décrets pour justifier votre refus de la doctrine catholique sur la validité du mariage.

Faut le faire!


Exactement comme ML et cie ! On prend ce qu'on veut et on rejette ce qui déplaît !
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  gabrielle Sam 28 Mai 2011, 2:07 pm

Sandrine a écrit:
gabrielle a écrit:

Gérard, vous dites que Pie XII était un anti-pape et vous vous servez d'un de ses décrets pour justifier votre refus de la doctrine catholique sur la validité du mariage.

Faut le faire!


Exactement comme ML et cie ! On prend ce qu'on veut et on rejette ce qui déplaît !

Et encore, ML ne l'a pas fait à tête reposé, mais dans l'agitation et les embrouilles ( du moins au début)

Gérard, cette "tradouillerie" que vous dites être si mauvaise, en réalité vous en faites partie.

Si vous ne vous reprenez pas, vous êtes en passe de perdre votre droit de défendre la Sainte Église, puisque vous rejoignez les rangs de ces persécuteurs.

Par pitié, réfléchissez.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18734
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Sam 28 Mai 2011, 6:36 pm

Mesdames, Gabrielle, Sandrine et Catherine vous décrétez :

Le message de Catherine était très clair. En quelque part vous présentement vous n'êtes pas honnête.

Gérard, vous dites que Pie XII était un anti-pape et vous vous servez d'un de ses décrets pour justifier votre refus de la doctrine catholique sur la validité du mariage.

Faut le faire!
Vous avez beaucoup trop de hâte de me culpabiliser !

Vous perdez complètement votre calme si vous ne perdez pas la tête !

Voici le Décret de Pie XII

MOTU PROPRIO CONCERNANT LA FORME CANONIQUE DU MARIAGE
(1er août 1948.)

Le décret Tametsi du Concile de Trente avait déclaré invalide tout mariage chrétien contracté sans la forme solennelle ainsi définie : assistance du curé propre ou d'un prêtre délégué par ce curé ou par l'Ordinaire du lieu, et de deux témoins au minimum. Cette disposition fut appliquée très différemment d'après les régions, aussi Pie X promulgua le 5 août 1907 un nouveau décret Ne Temere qui posait en principe que tout baptisé dans l'Eglise catholique et tout converti de l'hérésie ou du schisme sont tenus d'observer, à peine de nullité, la forme solennelle du mariage, que ces mêmes fidèles sont également astreints à cette loi lorsqu'ils se marient avec des non-catholiques, baptisés ou non, même après dispense d'empêchement de religion mixte ou de disparité de culte, exception pouvant être faite pour certains pays, par décision du Saint-Siège.

Le Code de 1918 devait reprendre, à part quelques expressions de détail, le texte de Pie X. Toute exception territoriale était supprimée, toutefois une nouvelle exception à caractère personnel était introduite dans le paragraphe 2 du Code art. 1099 : ne sont pas tenus d'observer la forme catholique du mariage, ceux qui voulant s'unir avec une partie non-catholique sont, bien que baptisés dans l'Eglise catholique, nés de parents non catholiques et ont été élevés dès leur enfance dans l'hérésie ou le schisme, dans l'infidélité ou sans religion.

Le Motu proprio du Ier août 1948 déclare par contre que tout baptisé dans l'Église catholique, quoi qu'il en soit de la religion des parents et de son éducation religieuse, est soumis à la loi qui veut pour la validité du mariage l'observation de la forme définie par le Code.

Le Pape décrète que tous les baptisés dans l'Église catholique sont tenus d'observer la forme canonique du mariage.

Eclaircissons la chose en expliquant comment les règles concernant la validité du mariage ont évolué.

1) Avant le Concile de Trente, avant le décret Tametsi, les mariages clandestins sont reconnus valides par l'Eglise bien qu'ils aient toujours été interdis

2) A partir de Tametsi (Concile de Trente dans les années 1560, l'Eglise rend invalide tous les mariages qui ne sont pas fait selon la forme canonique, c'est à dire devant l'Eglise catholique par un prêtre mandaté.

Pie XII dit que
"Cette disposition fut appliquée très différemment d'après les régions".

Il est nécessaire de dire pourquoi : parce que les Etats protestants et des royaumes catholiques rebelles comme la France de Catherine de Médicis ont décidé que les décisions de l'Eglise ne seront pas appliqué sans leur consentement...vous voyez le cirque !

Donc l'application de la discipline de l'Eglise s'est appliquée cahen caha selon les caprices des princes jusqu'à Pie X.

3) Pie X décide d'élargir les disposition du concile de Trente qu'il juge trop sévères afin de reconnaître plus de baptisés mariés le 5 aout 1907 par le Décret Ne temere...c'est son choix !

Alors QUE décide précisément ce décret de Ne TEMERE.

Il décide que tous ceux qui ont été un jour catholique (soit baptisés dans l'Eglise, soit convertis à un moment donné) sont soumis aux règles les plus strictes du concile de Trente qui invalident tout mariage s'il n'est pas fait selon la forme canonique( devant un prêtre mandaté par l'eglise) et il ajoute même si ce catholique se marie avec un non catholique avec une dispense de religion mixte ou de disparité de culte..
Le Saint Siège se réservait de faire des exceptions pour certains pays

4) 11 ans plus tard en 1918, une nouvelle modification apparaît "dans le paragraphe 2 du Code art. 1099"
"ne sont pas tenus d'observer la forme catholique du mariage, ceux qui voulant s'unir avec une partie non-catholique sont, bien que baptisés dans l'Eglise catholique, nés de parents non catholiques et ont été élevés dès leur enfance dans l'hérésie ou le schisme, dans l'infidélité ou sans religion."
Vous remarquerez que cette nouvelle disposition touche celui qui a été baptisé dans l'Eglise mais dont les parents sont sans religions, infidèles hérétique ou schismatique.

Et ensuite il y a eu la nouvelle modification de Pie XII, qui est hors sujet ici puisque selon vous, mon mariage en 1972, s'il on fait abstraction des modification par Pie XII serait parfaitement valide d'après la législation de Pie X, ce pourquoi je me serais planté de me marié en 1999 .

Alors pour vous mes trois chères dames, je dois vous préciser que mon épouse et moi-même sont nés dans l'Eglise catholique, élevés l'un et l'autre dans l'Eglise catholique au moins dans nos 10-15 premières années...par des parents que l'on peut, en toute impartialité, classés parmi l'élite catholique.

Alors, c'est à vous de m'expliquer comment notre mariage dans l'église conciliaire en septembre 1972, par mandat de l'église conciliaire (sur lequel nous sommes parfaitement d'accord qu'elle ne peut être l'Eglise catholique) a pu être valide avec la législation sur le mariage fixé par Pie X ou repris par les nouvelles disposition du paragraphe 2 du Code art. 1099 en 1918 ?

Je m'étonne que vous n'ayez contre moi que cette fausse accusation...je dois être trop parfait pour que vous n'en trouviez pas d'autre !

Et pourtant si vous saviez !

Ne soyez pas gêner de recourir à CMI pour éclaircir cette question juridique si vous n'y parvenez pas vous-mêmes !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Sam 28 Mai 2011, 6:46 pm

Eric a écrit:
Gérard a écrit:
Or, l'énorme avancée qui s'est produite sur ce forum, notamment avec les références du Droit Canon apportées judicieusement par CMI, (....)
Laissez-moi rire, Gérard !
Qu'avez-vous fait des références (commentaires autorisés) du Droit Canon apportés par CMI (citant le Chanoine Naz) au sujet du "mariage" civil .... ????

RIEN !
(à part faire caca dessus !)

Je vous remercie mon cher Eric de signaler à nouveau que j'ai toujours refusé de mettre au même niveau d'autorité le Droit Canon de l'Eglise et les commentaires qu'a pu en faire différents commentateurs tel le chanoine Naz.

Si on n'est pas capable de faire une distinction si élémentaire alors il faut dire que ce que dit le pape... ou l'évêque soumis au pape...ou le curé souis à son évêque...ou la bonne du curé soumise à son curé... c'est tout une seule et même chose et d'égale importance !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Dim 29 Mai 2011, 1:36 am

Gabrielle a écrit :

Je ferai remarquer à Gérard, que comme Pie XII n'était pape ( selon lui) l'excommunication ipso-facto pour des sacres sans mandats tombe , alors Gérard ... à quel chapelle irez vous?

Pouvez-vous m'expliquer votre argumentation, chère Gabrielle :
Comment voulez-vous qu'il y ait des sacres avec mandat s'il n'y a pas de pape légitime ?

Et quand bien même je ferais abstraction de la légitimité ou non légitimité de Pie XII, je ne pourrais pas, et pas plus que vous, aller dans une seule chapelle depuis la naissance de l'Eglise conciliaire puisque vous et moi avons décidé de ne donner aucun droit à la secte conciliaire.

D'autre part, le problème des prêtres ou des diacres dont il est possible de recevoir les services dans les chapelles est qu'ils s'appuient sur une ordination qu'ils ne tiennent que de la secte sous prétexte que leurs consécrateurs les auraient ordonnés licitement à cause de l'Ancien rite employé abstraction faite que leur consécrateur était sans madat de l'Eglise catholique et (ou) faite dans l'unité de la secte conciliaire.
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Dim 29 Mai 2011, 2:12 am

Attention, je fais ici une simple hypothèse et non une déclaration:

Moi, Gérard, je crois que le corps de l'homme a été créé par Dieu comme nous l'indique la Genèse, créé en même temps que l'âme et dans la même action pour que le corps soit animée par l'âme. Je crois que Dieu, selon le récit indubitable de la Bible, Dieu a pris du limon de la terre pour y insufler l'âme
...Et refusant toute comparaison et toute conformité avec la doctrine que je viens d'exprimer, supposant d'office qu'elle est conforme à la foi exprimée par Pie XII, je crois en même temps que je ne peux rien savoir sur cette origine du corps humain, que je ne peux qu'écouter les hypothèses faites sur ce sujet en attendant que le Magistère de l'Eglise tranche et que, parmi ces hypothèse, il se peut que l'âme a été créée "à partir d'une matière déjà existante et vivante".

Moi, Gérard, je crois à la doctrine de l'Eglise sur le Mariage exprimée dans Casti Connubii et toujours crue par l'Eglise jusque là, doctrine selon laquelle
« Aucune raison, si grave soit-elle, ne peut faire que ce qui est intrinsèquement contre la nature devienne conforme à la nature et honnête. Puisque l’acte du mariage est par sa nature même, destiné à la génération des enfants, ceux qui, en l’accomplissant, s’appliquent délibérément à lui enlever sa force et son efficacité, agissent contre la nature ; ils font une chose honteuse et intrinsèquement déshonnête.
Aussi ne faut-il pas s’étonner de voir dans les Sainte Ecritures attester que la divine Majesté déteste au plus haut point ce forfait abominable, et qu’elle l’a parfois puni de mort, comme le rappelle Saint Augustin :
« Même avec la femme légitime, l’acte conjugal devient illicite et honteux dès que la conception de l’enfant y est évitée. C’est ce que faisait Onan, fils de Judas, ce pourquoi Dieu l’a mis à mort. »
« Tout usage du mariage quel qu’il soit, dans l’exercice duquel l’acte est privé, par l’artifice des hommes, de sa puissance naturelle de procréer la vie, offense la loi de Dieu et la loi naturelle, et ceux qui auront commis quelque chose de pareil se sont souillés d’une faute grave »

Et refusant toute comparaison et toute conformité avec la doctrine que je viens d'exprimer, supposant d'office qu'elle est conforme à la foi exprimée par Pie XII, je crois avec Pie XII à la Régulation des naissances où les époux pour diverses raisons déterminées par ce pape peuvent accomplir l'acte du mariage en ayant l'intention de ne pas procréer en n'utilisant exclusivement les périodes infécondes chez la femme.


Voilà donc, exprimé à mon compte, chers Gabrielle, Sandrine, Eric, Roger, Catherine votre acte de foi.

Puis-je vous demander, non pas la charité, mais un minimum d'humanité pour comprendre que je ne peux pas faire de cette déclaration, mon acte de foi ?

Je pose autrement la question :
Comment pouvez-vous croire, avec la certitude du plus haut niveau, que la catholicité dont vous me privez, m'obligerait à faire un tel acte de foi ?
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Catherine Dim 29 Mai 2011, 9:44 am

Oh que non cher Gérard je ne perd pas mon calme! Very Happy

Je crois plutôt que vous avez perdu la mémoire, ou que vous n'avez pas relu le lien de Deo Juvante ou vous affirmiez vous appuyer sur Pie XII!

Je vais donc vous rafraichir la mémoire:

Source: http://deojuvante.forumactif.org/t85p15-de-la-validite-du-sacrement-de-mariage#652

Gérard sur Deo Juvante a écrit:

Karl a dit:

Disons premièrement que Celui-là est mon frère n'a pas entièrement tort, bien que je crois qu'une certaine subtilité canonique lui ait échappée ...

je comprends tout à fait que Karl ait pu dire cela en ne tenant compte que du Droit Canon de 1917 , notre référence à tous. En effet, c'est Saint Pie X qui dans le décret Ne Temere du 10 aout 1907 a réduit l'application du Decret Tametsi du Concile de Trente aux seuls catholiques. Il s'en est suivi logiquement que le Droit Canon a tenu compte de ce changement.

Mais il faut savoir que Pie XII a aboli le Décret Ne Temere en précisant que ce Décret avait de graves inconvénient et donc, Pie XII a décidé qu'à nouveau ce serait le Décret du Concile de Trente qui reprendrait tous ses droits.

« En conséquence, après avoir entendu les Eminentissimes et Révérendissimes Pères de la Suprême Congrégation du Saint-Office, par motu proprio et en vertu de la plénitude du pouvoir apostolique, Nous décidons et décrétons que tous les baptisés dans l’Eglise catholique sont tenus d’observer la forme canonique du Mariage…. »( donné à Castel-Gandolfo le 1 août 1948)

je reconnais toutefois que j’aurais pu et dû vous signaler cette particularité mais j’ai tiré droit en ne tenant compte que de la législation actuelle.

J’ai égaré le document complet de Pie XII où il mentionne les inconvénients du Décret Ne temere . je n’ai retrouvé que cette partie-conclusion dans une citation que j’ai faite à l’Abbé Murro. C'est Madame D*** qui m'a transmis cette décision de Pie XII , je n’aurai qu’à lui demander pour qu’elle me la renvoie complète et où je pourrais vous la transmettre.

Par ailleurs, je ne parlais pas ici seulement de votre propre remariage; en effet, pour vous-même, avez-vous eu tort, avez-vous eu raison, eh bien je ne sais pas, je crois que c'est votre affaire et votre cas de conscience.

En revanche, pour les remariages que vous avez fait faire à d'autres couples, qui ont été élevés sans religion, alors là votre argumentation ne tient plus si vous ne reconnaissez pas Pie XII comme Pape (puisqu'alors logiquement vous ne pouvez recevoir son Motu Proprio!)

De même, pour le mariage de vos aînés, nés et baptisés dans l'hérésie, si vous ne reconnaissez pas Pie XII comme Pape, vous ne pouvez plus les traiter de concubins....!

Quant à demander des éclaircissements à CMI là-dessus.....son exposé était plus que clair là-dessus dans le fil sur Deo Juvante! Je ne vois pas la nécessité de lui redemander tout ce travail qu'il a déjà fait, et bien fait! D'ailleurs pour mémoire, voici ce qu'il disait, avec beaucoup de bon sens:

Source: http://deojuvante.forumactif.org/t85p15-de-la-validite-du-sacrement-de-mariage#658

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Philothée a écrit:
Alors, cher Karl, s'il vous plaît, pourriez-vous nous dire ce que vous pensez de ce cas?

Bah écoutez ... que dirait un évêque compte tenu des événements depuis 40 ans ? Que ferait le Siège apostolique ?

Mais de toute façon ... que vaut un simple consentement devant témoins probablement fait en quelques minutes afin de faire fermer le clapet à Géronimo :twisted: ?

et ici: http://deojuvante.forumactif.org/t85p45-de-la-validite-du-sacrement-de-mariage#928

Tout d'abord je dois dire que je ne me prononce aucunement sur la validité du mariage de qui que ce soit, et encore moins sur la légitimité des enfants de tel ou tel mariage ...


Vous ne pouvez nier que vous vous êtes appuyé, au moins pour certains remariages (pas le vôtre, d'après votre message d'aujourd'hui), sur ce motu proprio de Pie XII.

Voilà...le sujet n'étant pas la validité du mariage, je m'excuse de cette disgression dont je suis à l'origine, d'autant plus qu'en relisant les 5 pages de Deo Juvante je m'aperçois que le sujet a déjà été bien traité.

Je voulais faire remarquer à Gérard qu'il se sert quand même de certains actes de Pie XII, ce qui n'est pas logique puisqu'il vient d'avouer le considérer comme un antipape.

Chapitre clos! Very Happy
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2399
Age : 36
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Catherine Dim 29 Mai 2011, 9:49 am

Quant à votre acte de foi bidon que vous voudriez nous faire faire, vous m'excuserez mais j'en ai de plus beaux!

Par exemple, celui-ci:

ACTE DE FOI.

Mon Dieu, je crois fermement tout ce que vous avez révélé, et tout ce que l’Eglise nous propose de croire, surtout les mystères de le Sainte Trinité, de l’Incarnation et de la Rédemption. Je crois qu’il n’y a qu’un seule Eglise où l’on puisse être sauvé, et cette véritable Eglise est l’Eglise catholique, apostolique et romaine, dans laquelle je veux vivre et mourir. Je condamne toutes les sectes et les hérésies que l’Eglise catholique condamne, et j’aime mieux souffrir toutes sortes de persécutions, plutôt que de renier votre Sainte Religion.

Je me demande si ce n'est pas ici le moment de remettre également cette belle citation du Père Faber! Very Happy Wink

Catherine a écrit:Le précieux Sang, par le Père Faber, ch. 4


Cultivons avec une attention jalouse une fervente dévotion à l’Eglise.

Nous devons être fidèles à l’Eglise même dans nos moindres pensées la concernant, et nous ne devons jamais parler légèrement de sa majesté. Nous devons ajouter foi à tous ses contacts et collisions avec le monde. Nous ne devons pas en avoir honte parce qu’elle se retient quand il semblerait plus digne d’avancer. Nous ne devons pas en être mécontents quand son action contrecarre une de nos prétentions favorites. Nous devons nous submerger – nous-mêmes et nos opinions – dans sa politique, guidée, sciemment ou non, par l’Esprit. Si nous sommes parfois perplexes, nous devons nous arrêter et croire. Il faut faire notre tout pour nous infecter des instincts de l’Eglise. Il nous faut non seulement obéir à ses préceptes et croire à ses doctrines, mais aussi aimer ses manières.

Nous avons même à craindre l’Eglise, d’une révérence filiale. En certains cas nous devons nous abstenir de profiter de toute la liberté spéculative qu’elle nous permet, puisque nous nous méfions humblement de la force ou de la sincérité du principe d’obéissance en nous, pour nous arrêter avant d’aller trop loin. Nous ne devons pas non plus souffrir en nous pour un instant le mécontentement des affaires ecclésiastiques. Le mécontentement engendrerait en nous l’esprit aigre et ignoble des réformateurs. Si les saints étaient mécontents, c’était surtout d’eux-mêmes. Qu’il en soit pareil de nous.


Notre attitude doit être toujours une attitude de soumission et non pas de critique. Celui que l’Eglise déçoit, doit être en train de perdre la foi, qu’il le sache ou non.


L’amour que porte un homme à l’Eglise est la preuve la plus sûre de son amour pour Dieu. Il sait que toute l’Eglise est informée par le Saint-Esprit. La vie divine du paraclet, ses conseils, ses inspirations, ses actions, ses sympathies, ses attraits s’y trouvent partout. Il n’y a rien dans l’Eglise, aucun aspect d’elle, qui ne contienne en toute probabilité du feu de l’esprit divin ; cette probabilité est, pour le bon catholique, un motif de révérence universelle et perpétuelle. Le don de l’infaillibilité n’est qu’une concentration, une culmination, une manifestation solennelle et officielle, de l’immanence du Saint-Esprit dans l’Eglise. Ce don appelle, certes, comme la révélation qu’il sauvegarde et communique, la soumission absolue du cœur et de l’âme ; mais toutes les petites dispositions et manières de l’Eglise appelle de façon générale la soumission, la docilité, la révérence, car l’Eglise entière est un sanctuaire rempli de la vie de la troisième personne de la Sainte Trinité.


Dernière édition par Catherine le Dim 29 Mai 2011, 9:49 am, édité 1 fois (Raison : faute de frappe)
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2399
Age : 36
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Dim 29 Mai 2011, 12:38 pm

Catherine a écrit :

Chapitre clos! Very Happy
[/quote]

Vous avouez par là que ce qui vous intéresse au terme de votre démonstration, c'est d'avoir le dernier mot sans que j'ai le droit de me défendre de vos NOUVELLES accusation.
D'autant que, dans mon dernier post, je vous ai prouvé que votre accusation comme quoi notre mariage était invalide était fausse en vous donnant la législation en cours avant Pie XII.

Vous n'avez pas daigné vous excuser de cette fausse accusation alors que même envers les inférieurs, nous sommes tous tenus de le faire.
Vous avez préféré esquiver et vous donner entièrement raison par de NOUVELLES accusations.

J'ai toujours répondu à toutes les questions et à toutes les accusations qui m'ont été faites sur ce forum mais étant manifeste que la vérité ne vous intéresse plus et que vous ne voulez avoir QUE le dernier mot dans votre mauvaise foi...je vous l'accorde gracieusement.

Je ne prendrais la peine de ne répondre à aucune de vos nouvelles accusations....à quoi bon puisque d'office, vous êtes persuadée d'avoir raison en tout indépendamment de ce que vous avez pu faire de nouvelles accusations vraies ou fausses, indépendamment de vos bonnes raisons ou de mes torts que je suis prêts à reconnaître puisque j'en ai dans cette affaire de mariage.
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Catherine Dim 29 Mai 2011, 1:05 pm

[quote= Gérard]

Catherine a écrit :

Chapitre clos! Very Happy
[/quote]

Vous avouez par là que ce qui vous intéresse au terme de votre démonstration, c'est d'avoir le dernier mot sans que j'ai le droit de me défendre de vos NOUVELLES accusation.
D'autant que, dans mon dernier post, je vous ai prouvé que votre accusation comme quoi notre mariage était invalide était fausse en vous donnant la législation en cours avant Pie XII.

Vous n'avez pas daigné vous excuser de cette fausse accusation alors que même envers les inférieurs, nous sommes tous tenus de le faire.
Vous avez préféré esquiver et vous donner entièrement raison par de NOUVELLES accusations.

J'ai toujours répondu à toutes les questions et à toutes les accusations qui m'ont été faites sur ce forum mais étant manifeste que la vérité ne vous intéresse plus et que vous ne voulez avoir QUE le dernier mot dans votre mauvaise foi...je vous l'accorde gracieusement.

Je ne prendrais la peine de ne répondre à aucune de vos nouvelles accusations....à quoi bon puisque d'office, vous êtes persuadée d'avoir raison en tout indépendamment de ce que vous avez pu faire de nouvelles accusations vraies ou fausses, indépendamment de vos bonnes raisons ou de mes torts que je suis prêts à reconnaître puisque j'en ai dans cette affaire de mariage.
[/quote]

Cher Gérard,

Je suis vraiment désolée que vous le preniez sur ce ton là! Je ne comprend pas du tout pourquoi vous dites que je vous ai accusé comme quoi votre mariage était invalide scratch Question Ce n'était pas le cas, alors voyez-vous je pense que soit vous avez mal lu, soit mal compris mes post précédents.

Je vous rassure tout de suite, je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout persuadée d'avoir raison en tout! Very Happy D'ailleurs, je me suis déjà trompée de (trop) nombreuses fois dans ma vie, par exemple en vous suivant un temps dans l' "affaire" du mariage civil.

Cher Gérard, mon but était simplement de vous mettre en face d'une partie (ici le mariage) des illogismes et conséquences qu'allait avoir votre décision de ne pas reconnaître Pie XII comme pape. Je m'excuse si la forme ne vous a pas plu, je tâcherai de faire mieux la prochaine fois que je m'adresserai à vous et de prendre encore plus de pincettes pour ne pas vous vexer.

Je pense que votre état d'esprit actuel de condamner Pie XII, de juger chacun de ses écrits, etc, est très dangereux, et je m'inquiète pour vous, je ne sais pas ce qu'il faut faire avec vous pour que vous reveniez à un état d'esprit vraiment catholique et aimant de l'Eglise et du Pape, alors je vais prier pour vous. Soyez sûr que je suis sincère en disant cela.

P.S.: Désolée il y a un problème de balises, je n'arrive pas à mettre en forme correctement...
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2399
Age : 36
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Dim 29 Mai 2011, 1:47 pm

Vous avez bien fait, Catherine, de nous rappeler que votre acte de foi se base sur l'infaillibilité totale du pape que le Père Faber exprime clairement ici clairement. J'ai déjà signalé que si ceux qui ont refusé de croire à l'infaillibilité du pape soit en la niant soit en la réduisant ont été JUSTEMENT condamné, personne n'avait été condamné pour avoir défendu l'erreur de l'infaillibilité TOTALE du Pape et elle a même été largement patentée.

Si donc le but est d'avoir toujours raison et de ne jamais être condamné, alors je comprends parfaitement votre démarche de suivre une église conduite par un ange où on a la satisfaction de se complaire dans le fait que cet ange-pape ne peut sur aucun point se tromper et nous en l'approuvant pour tout, nous ne pouvons qu'approuver la parfaite justice, la parfaite droiture, la parfaite conformité à J-C pour tous ces faits et gestes. Et comme les papes ont agi de manière tout à fait opposée en résolvant les mêmes problèmes, vous ne craignez pas d'approuver tout et le contraire de tout donnant à ces contraires la même justice et la même infaillibilité et en refusant même qu'il puisse y avoir contradiction.

Cependant, Catherine, vous êtes dérangée que je vous attribue logiquement l'acte de foi contradictoire que j'ai établi pour savoir exactement ce que vous éxigiez que je crois. Et évidemment, vous préférez zaper les contradictions évidentes que comporterait un tel acte pour faire allégeance à la combine du Père Faber qui vous rend la soumission facile en vous demandant de faire comme si le pape était infaillible en tout et était le Christ Lui-même ou un de ses anges.

Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Dim 29 Mai 2011, 5:22 pm

Je remercie Catherine d'avoir été compréhensive.

Il me semble être appelé ou plutôt rappeler par cet ordre évangélique :

"Si ton frère (ou ta soeur) a quelque chose contre toi, va d'abord te réconcilier avec lui et porte ensuite ton offrande !"
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Dim 29 Mai 2011, 6:44 pm

Dans le lien proposé par JCMD, il est relaté :

Le chef du gouvernement qui avait fortement fait campagne contre une légalisation du divorce lors du référendum qui s'est tenu samedi à Malte, a reconnu la défaite des partisans du "non". "Ce n'est pas le résultat que je souhaitais mais la volonté du peuple doit être respectée"

Voilà la pire des façon de défendre le bien et le vrai ... c'est de cette façon que les "catholiques" démocrates l'ont soutenu depuis la légitimation de tous les Etats maçons par Rome...et c'est aussi comme cela et pour cela qu'ils ont TOUJOURS perdu.
Ils ont perdu parce qu'ils ont cru de leur devoir d'agir dans le contexte de ces Etats maçons en tant qu'agents de ces Etats maçons et de là, agents de la FM puisque tous les Etats maçons n'ont été que l'incarnation de la FM dans le pouvoir politique et les " loges " ont simplement déménagées des loges aux ministères et aux préfectures et dans toutes les autres structures de l'Etat.

Mais rassurez-vous avec le Père Faber :



Nous devons être fidèles à l’Eglise même dans nos moindres pensées la concernant, et nous ne devons jamais parler légèrement de sa majesté. Nous devons ajouter foi à tous ses contacts et collisions avec le monde. Nous ne devons pas en avoir honte parce qu’elle se retient quand il semblerait plus digne d’avancer. Nous ne devons pas en être mécontents quand son action contrecarre une de nos prétentions favorites. Nous devons nous submerger – nous-mêmes et nos opinions – dans sa politique, guidée, sciemment ou non, par l’Esprit. Si nous sommes parfois perplexes, nous devons nous arrêter et croire. Il faut faire notre tout pour nous infecter des instincts de l’Eglise. Il nous faut non seulement obéir à ses préceptes et croire à ses doctrines, mais aussi aimer ses manières.
Vous aurez toujours appris au passage que sa politique (ou plus précisément la politique des hommes d'Eglise) peut être "guidée, sciemment ou non par l'Esprit" et quand nous sommes perplexes à la suite de cela "nous devons nous arrêter et croire"???...nous recommande le P. Faber !
Croire quoi sinon que les hommes d'Eglise sont quand même infaillibles quand ils ne se laissent plus guidés par l'Esprit ?
Le Père Faber le précise plus loin...comme quoi il faut croire autant à ses doctrines qu'aimer ses manières qui ne peuvent qu'être les manières des hommes qui la conduisent et qui ne peuvent qu'être parfaites, donc infaillibles et par conséquent toutes aimables.

Ne pas aimer ce qui est imparfait chez les hommes d'Eglise équivaut, d'après le P. Faber au "mécontentement". Et il l'INTERDIT à tout catholique :
"Le mécontentement engendrerait en nous l’esprit aigre et ignoble des réformateurs"

Le fanatisme à la place d'une soumission intelligente. La déification pour rendre plus facile la soumission plus difficile que l'on doit à des hommes pécheurs à qui Dieu a donné le pouvoir.

On peut bien supposer un curé qui rassemblerait des enfants en se proposant de leur apprendre la soumission à leur parents et qui leur dirait pour faire plus court :

Vos parents ne peuvent pas se tromper, vos parents ne peuvent pas faire le mal ni même vous le commander. Vous pouvez obéir à vos parents comme à Dieu et comme si c'était Dieu.
Ce curé serait un fieffé imbécile n'est-ce pas?

Et bien c'est ce que fait le P. Faber pour s'assurer d'une soumission sans faille des catholiques à tous les hommes d'Eglise. Il s'adresse non pas à des enfants auxquels ont peut faire croire n'importe quoi mais à des adultes...et ça marche impeccable... et encore mieux !

Le Père Faber dit encore:

"Celui que l’Eglise déçoit, doit être en train de perdre la foi, qu’il le sache ou non."


Bien évidemment que l'Eglise ne peut pas nous décevoir mais ses ministres le peuvent, certes.
En voulez-vous la preuve ?
Le P Faber dit que l'Eglise (en fait ce sont plus précisément les hommes d'Eglise) a eu des "contacts et collisions avec le monde" .Plus précisément, les hommes d'église se sont cru autorisés, et mieux que cela, ont cru que leur seul devoir et la seule solution était, sous prétexte de la juste alliance doctrinale de l'Eglise et de l'Etat, de collaborer avec tous les Etats maçons de la terre et évidemment, les conditions de la collaboration a été la subordination de l'Eglise à l'Etat:


...Que fera un gouvernement qui, après avoir proscrit la religion catholique, après l'avoir persécutée par les lois les plus scandaleuses, après s'être souillé du sang de tant de martyrs, lui rouvre aujourd'hui la porte, non comme religion dominante, mais comme opinion religieuse de la majorité du peuple, non par amour, mais par crainte, non par respect, mais par politique. En attendant, il la veut dépouillée et nue, avec de rares ministres, des ministres salariés, des ministres nommés par le gouvernement lui-même, des ministres qui, dans le passé, ont alimenté l'incendie, des ministres qu'on veut faire passer pour catholiques, quoique auteurs du schisme, quoique ni pénitents ni réconciliés. (Réaction du Cardinal Antonelli, conseiller de Pie VII en opposition au Concordat de 1801)

Il faut reconnaître que le déroulement des effets de cette politique a porté des fruits amers puisque tous les papes successivement depuis ont constaté la dégradation de la situation de l'Eglise de mal en pis et que finalement...l'issue de cette politique a été fatale.

Mais si nous ne devons pas être déçus des hommes d'Eglise pour ne pas avoir "en nous l’esprit aigre et ignoble des réformateurs" comme nous en prévient le P.Faber, pourquoi la Vierge Marie a été fort déçue de ceux-ci et qu'elle n'a pas craint de le faire savoir en termes éloquents :

"Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière et la pénitence, et le démon a obscurci leurs intelligences; ils sont devenus ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr..."
Message de la Vierge Marie à La Salette

Mais, sincèrement, chère Catherine, comment un truc pareil pourrait être un acte de foi ?

Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Sandrine Lun 30 Mai 2011, 4:29 am

Gérard, vous déviez le sujet sur les hommes d'Eglise alors qu'il s'agit du Vicaire du Christ dont il est question.

Si les écrits du Père Faber ne vous conviennent pas, peut-être accepterez-vous un extrait du catéchisme du Concile de Trente :

Catéchisme du Concile de Trente:

[...] Le pouvoir religieux ne saurait se contenter d'une soumission extérieure, il lui faut une soumission complète, une soumission intérieure, une soumission de l'esprit et du coeur. Or, l'homme ne saurait être condamné à plier de la sorte devant un pouvoir qui ne commanderait point avec l'infaillibilité la plus entière. Concluons donc que, si Dieu a voulu faire de l'Eglise une société religieuse, Il a dû lui conférer, au plus haut degré, la prérogative de l'infaillibilité.[...]
Redisons-le donc, oui, il est bien vrai que l'Esprit Saint plane sur l'Eglise et qu'il lui communique une assistance surnaturelle de tous les jours; oui, il est bien vrai encore que Dieu ne pouvait rien négliger pour conserver intacte la vérité au milieu des hommes, et que quand il aurait fallu, pour atteindre ce but, le miracle le plus grand, le plus extraordinaire, le plus étrange, le plus inouï, ce miracle aurait eu lieu. Mais aussi hâtons-nous d'ajouter que jusque dans son élément humain, l'Eglise a toujours été admirablement appropriée à sa tâche et à son rôle, et que son infaillibilité ne doit plus être une énormité qui nous étonne et qui nous choque. [...]
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  Gérard Lun 30 Mai 2011, 6:22 am

Sandrine a écrit

Gérard, vous déviez le sujet sur les hommes d'Eglise alors qu'il s'agit du Vicaire du Christ dont il est question.

Si les écrits du Père Faber ne vous conviennent pas, peut-être accepterez-vous un extrait du catéchisme du Concile de Trente :

Catéchisme du Concile de Trente:

[...] Le pouvoir religieux ne saurait se contenter d'une soumission extérieure, il lui faut une soumission complète, une soumission intérieure, une soumission de l'esprit et du coeur. Or, l'homme ne saurait être condamné à plier de la sorte devant un pouvoir qui ne commanderait point avec l'infaillibilité la plus entière. Concluons donc que, si Dieu a voulu faire de l'Eglise une société religieuse, Il a dû lui conférer, au plus haut degré, la prérogative de l'infaillibilité.[...]
Redisons-le donc, oui, il est bien vrai que l'Esprit Saint plane sur l'Eglise et qu'il lui communique une assistance surnaturelle de tous les jours; oui, il est bien vrai encore que Dieu ne pouvait rien négliger pour conserver intacte la vérité au milieu des hommes, et que quand il aurait fallu, pour atteindre ce but, le miracle le plus grand, le plus extraordinaire, le plus étrange, le plus inouï, ce miracle aurait eu lieu. Mais aussi hâtons-nous d'ajouter que jusque dans son élément humain, l'Eglise a toujours été admirablement appropriée à sa tâche et à son rôle, et que son infaillibilité ne doit plus être une énormité qui nous étonne et qui nous choque. [...]
.
Je suis très heureux, chère Sandrine que vous m'envoyer cette citation. En effet, ce que je n'ai pas réussi jusqu'ici à faire comprendre à quelques un d'entre vous, c'est qu'il y a des degré dans l'autorité et que l'on ne peut pas traité la plus haute comme la plus basse...comme je le disais en plaisantin que je suis, on ne peut pas mettre au même niveau, l'autorité du pape...et l'autorité de la bonne du curé.

Or, précisément, l'exemple que vous donnez-là vient de la doctrine du Concile de Trente...la plus haute autorité et si, celle-ci doit faire partie de notre foi, il en est pas de même des écrits du P. Faber.

Je suis d'autant plus heureux que dans cette citation du Concile de Trente, se trouve l'argument qui seul nous permet de nous soumettre totalement :

l'homme ne saurait être condamné à plier de la sorte[avec une soumission complète, une soumission intérieure, une soumission de l'esprit et du coeur.] devant un pouvoir qui ne commanderait point avec l'infaillibilité la plus entière.

Il s'ensuit donc que la soumission la plus totale n'est due qu'à ce que l'Eglise enseigne infailliblement...ce qui ne veut pas dire que nous ne devons pas obéir dans les domaines où l'Eglise nous commande sans infaillibilité mais sans que notre soumission ait nécessairement de telles conditions.

Alors bien évidemment, je vois très bien le P. Faber ou vous-même interpreter le passage suivant:

Mais aussi hâtons-nous d'ajouter que jusque dans son élément humain, l'Eglise a toujours été admirablement appropriée à sa tâche et à son rôle, et que son infaillibilité ne doit plus être une énormité qui nous étonne et qui nous choque. [...]

...de la façon suivante :
Puisque le Concile de Trente nous indique que même dans son élément humain, l'Eglise a toujours été admirablement appropriée à sa tâche et à son rôle, et que son infaillibilité ne doit plus être une énormité qui nous étonne alors le minimum de piété nous entraîne nécessairement à croire que l'Eglise est infaillible en tout puisqu'elle semble qu'elle le serait même dans son élément humain....
N'est-ce pas le sens que vous avez donné à cette partie du texte en la soulignant en grosse lettre ?

Dommage pour vous que Pie XI dans son dogme de l'infaillibilité n'ai pas explicité ainsi ce que vous semblez interpréter ici et n'ai pas étendu l'infaillibilité du pape à son élément humain !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  gabrielle Lun 30 Mai 2011, 7:49 am

Dans l'autorité la plus haute ou la plus basse du Pontife , les catholiques doivent se soumettre et si pour une raison X ils ne peuvent donner un assentiment, il est tenu du moins à un silence respectueux.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18734
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique - Page 9 Empty Re: Vatican II, simple aboutissement de l'infiltration maconnique

Message  gabrielle Lun 30 Mai 2011, 9:29 am

Citation de Gérard

Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière et la pénitence, et le démon a obscurci leurs intelligences; ils sont devenus ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr..."
Message de la Vierge Marie à La Salette

On ne base pas sa foi sur une apparition, même approuvée, car elle ne fait pas partie du dépôt de la foi.

Lorsqu'on se base sur cela, on en arrive à des dérives car chacun interprète l'apparition à son gré.

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18734
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum