DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

3 participants

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Lun 01 Mar 2021, 9:03 am

Beaucoup de ces martyrs marchaient
sur des charbons ardents et la pensée
des joies du ciel leur faisait penser à
des roses parfumées. Saint Paul a été
trois fois enlevé au ciel ; qu'il soit
dans le corps ou hors du corps, il ne le
savait pas,1 mais ce qu'il y voyait, il
ne trouvait jamais les mots pour
l'exprimer. Nous nous réjouissons
souvent d'une belle scène, par exemple,
le soleil qui se lève par une belle journée
de printemps. Après l'hiver maussade, le
printemps nous semble merveilleusement
beau, alors qu'il fait éclore les premières
fleurs, et les oiseaux  qui nous avaient
abandonnés pendant la saison hivernale
se font à nouveau entendre dans les
champs ; nous avons alors souvent le
sentiment que nous souhaiterions que ce
soit toujours le printemps. La terre dans
toute sa beauté n'est, après tout, que
l'œuvre de la main de Dieu. "Il a ordonné
et ils ont été créés. 2 Comme il doit être
beau, celui qui a fait toutes ces choses
de beauté ! Comme nous aimons être en
compagnie de ceux que nous aimons, nos
parents, nos frères et sœurs, nos
camarades d'école, nos camarades de jeu ;
mais que sont-ils tous comparés à Dieu
qui est le plus gentil et le plus aimant ? Le
ciel que nous devons mériter par les
bonnes œuvres, fruit de la grâce
sanctifiante, consiste à voir et à posséder
Dieu pour l'éternité. Il n'y aura pas de
larmes, pas de tristesse, pas de séparation,
pas de peur, pas de souffrance d'aucune
sorte, mais seulement du bonheur, de la joie
et de la gloire pour toujours et à jamais. J'ai
dit : "Vous êtes des dieux, et vous êtes les
fils du Très-Haut."
3 Et cette gloire et ce
bonheur, nous pouvons les gagner par la
prière, le jeûne, l'aumône, en un mot, par
les bonnes œuvres !


1 2 Cor. 12.
2 Psalm 32. 9.
3 Psalm 81. 6.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Dim 07 Mar 2021, 8:38 am

Comment se fait-il que les bonnes œuvres
aient une si grande valeur qu'elles nous
permettent de mériter la gloire du ciel et la
possession de Dieu lui-même ? La valeur
ne vient pas de nous. Nous ne pouvons
rien faire de nous-mêmes ; la valeur vient
de la grâce de Dieu. "Je suis la vigne, vous
les sarments. Celui qui demeure en moi et
moi en lui, celui-là même porte beaucoup
de fruit ; car sans moi vous ne pouvez rien
faire".
1 Ce sont seulement ceux qui sont
unis à Jésus par la grâce sanctifiante qui
portent beaucoup de fruits ; ceux qui ne
sont pas des sarments de Lui, la vigne, ne
peuvent rien faire pour mériter le ciel ; ils
ne reçoivent pas la vie de Lui, et sont
morts. C'est par la grâce que nous
sommes unis au Christ, comme le
sarment est uni à la vigne ;  par la
grâce, nous nous unissons à Jésus,
comme les membres s'unissent au corps.
Par la grâce, nous sommes des branches
vivantes et des membres vivants du
Christ. De lui, la vie coule en nous,
comme la sève vivifiante coule de la vigne
dans les sarments. Jésus est le vrai Dieu
et ses œuvres ont pour cette raison une
valeur infinie.
Depuis lors, par la grâce,
nous participons à sa vie et agissons par
la force qui vient de sa grâce, nos œuvres
aussi deviennent très précieuses, afin que
par elles nous puissions mériter le
bonheur éternel du ciel. Lorsque nous
sommes en état de grâce, nous agissons
comme les membres de Jésus-Christ, et
cela donne de la valeur à nos œuvres, qui
n'auraient pas en elles-mêmes le pouvoir
de mériter une récompense dans l'ordre
surnaturel. Nous voyons ainsi que notre
principal souci dans cette vie est de
rester unis à Jésus par la grâce
sanctifiante, et donc d'éviter tout ce qui
pourrait rompre ce lien qui nous unit à  
Lui.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Ven 12 Mar 2021, 7:44 am

Le Christ Lui-même ne désire rien de plus ardent
que de nous voir rester dans Sa grâce. Il a prié
avant sa passion et sa mort : "Père saint, garde
en ton nom ceux que tu m'as donnés, afin qu'ils
soient un, comme nous le sommes. ... Je ne prie
pas pour que Tu les retires du monde, mais pour
que Tu les gardes du mal. ... . . Sanctifiez-les
dans la vérité. . . .Et ce n'est pas pour eux
seulement que je prie, mais aussi pour ceux qui,
par leur parole, croiront en moi, afin que tous
soient un, comme toi, Père, en moi, et moi en toi,
afin qu'eux aussi soient un en nous".
1 Ce n'est
pas notre force mais la grâce de Dieu, que nous
avons et par laquelle nous sommes unis à Dieu,
qui donne de la valeur à nos œuvres. "Tout est à
vous"
parce que "vous êtes au Christ". 2 C'est du
Christ que nous recevons la grâce qui nous rend
capables d'accomplir des œuvres bonnes et
salutaires. " Car vous connaissez la grâce de
Notre -Seigneur, Jésus-Christ, qui, étant riche,
s'est fait pauvre pour vous, afin que par sa
pauvreté vous soyez riches. "
3
" Dieu peut faire abonder en vous toute grâce,
afin que, disposant de toute suffisance en toutes
choses, vous abondiez toujours pour toute
bonne œuvre. "
4 Par le Christ,
nous sommes devenus riches en grâce, et si
nous restons dans sa grâce, nous serons riches
en bonnes œuvres, et nous abonderons ainsi
en mérites pour le ciel. La première condition
requise pour l'accomplissement de bonnes
œuvres, méritoires pour le ciel, est donc d'être
en état de grâce.


1. Jean 17. 11-21.
2. 1 Cor. 3. 22.
3. 2 Cor. 8. 9.
4. 2 Cor. 9. 8.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Jeu 18 Mar 2021, 9:21 am

En plus d'être en état de grâce, nous devons
accomplir nos bonnes œuvres avec une
bonne intention. Nous avons vu que la valeur
de nos bonnes œuvres provient des mérites
de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et donc que
nous devons être unis à Lui par la grâce
sanctifiante. Cependant, même si nous
sommes en état de grâce, nous pouvons
accomplir des œuvres, bonnes en
elles-mêmes, sans aucun bénéfice spirituel
pour nous, si nous ne les accomplissons pas
avec une intention droite. C'est l'intention que
Dieu considère principalement dans notre
bonne action.
Il est vrai qu'Il tient compte
aussi de la difficulté de l'œuvre, des peines que
nous avons prises pour l'accomplir, des
sacrifices que nous avons faits, et ainsi de suite ;
mais sans une bonne intention, toutes ces
choses n'ont aucune valeur pour le ciel.



Les Pharisiens étaient des gens ordinairement
bons : ils jeûnaient strictement, faisaient des
aumônes et récitaient de longues prières, mais
ils n'avaient pas la bonne intention ; ils faisaient
ces choses pour être vus et loués par les
hommes. Ne recevaient-ils aucune récompense
pour le bien qu'ils faisaient ? Oui, ils ont reçu la
récompense pour laquelle ils ont travaillé, les
louanges des hommes ; mais en ce qui concerne
toute autre récompense dans le ciel,
Notre-Seigneur répond : " Amen, je vous le dis,
ils ont reçu leur récompense."
1 Ils ont ont reçu
ce pour quoi ils ont travaillé, et donc n'avaient
rien à attendre de plus. Dieu ne récompensera
dans l'éternité que ceux qui travaillent pour Lui ;
ceux qui travaillent pour eux-mêmes ou pour le
monde ne recevront aucune récompense au ciel.
Ceux qui travaillent pour Lui sont ceux qui sont
en état de grâce, et qui accomplissent de bonnes
œuvres, avec l'intention de plaire à Dieu et de
gagner le ciel.



1. Matt. 6. 2.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Sam 27 Mar 2021, 7:59 am

Si une personne accomplit un bon travail, qu'il soit
aussi grande soit-elle, comme par exemple, construire
une église, et qu'elle ne le fait que pour être honorée
par les hommes comme un grand bienfaiteur, elle ne
recevra aucune récompense au ciel, parce qu'il n'a pas
travaillé pour n'avoir pas travaillé pour Dieu mais pour
sa propre réputation. Si, par contre, en construisant
une église, son intention principale est bonne, il veut
la construire pour la gloire de Dieu et contribuer à
sauver des âmes, mais, avec cette bonne intention, il
veut aussi recevoir des louanges et la reconnaissance
des hommes pour le bien qu'il a fait, il recevra sa
récompense au ciel, mais elle ne sera pas aussi grande
qu'elle l'aurait été si son intention était tout à fait pure
et non mélangée à des des motifs inférieurs.  
Cette pureté absolue d'intention, où nous ne cherchons
rien d'autre que la gloire de Dieu, est très rare parmi
les hommes. Nous sommes humains, et les motivations
humaines se glissent souvent dans nos meilleures
actions. Ce que nous devons nous efforcer de faire, c'est
de garder nos intentions aussi pures que possible, de
réprimer autant que possible l'amour de soi dans nos
actions. Moins il y aura d'amour de soi dans nos actions,
plus notre intention sera pure, plus nos bonnes œuvres
seront méritoires.
Nous voyons par là
qu'une mauvaise intention peut ruiner la meilleure
œuvre ; une intention imparfaite peut détruire une
grande partie du bien d'une œuvre faite pour Dieu ;
mais une bonne intention peut aussi donner une grande
valeur à une œuvre en soi insignifiante. C'est ce que
nous voyons dans l'exemple de la veuve dont parle
Notre Seigneur dans l'évangile. Elle n'a donné qu'une
toute petite somme d'argent, et pourtant, parce qu'elle
était pauvre et qu'elle a donné le peu qu'elle avait par
amour de Dieu, Notre-Seigneur a dit qu'elle avait
donné plus que tous les autres.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Sam 17 Avr 2021, 2:56 pm

La prière, le jeûne, l'aumône, sont en soi de bonnes
œuvres, mais une mauvaise intention peut les
rendre mauvaises, une bonne intention peut les
rendre meilleures. Manger, boire, marcher, etc., ne
sont en soi ni bons ni mauvais, mais l'intention peut
les rendre tels. Si nous n'avons d'autre intention
que de satisfaire notre faim ou de marcher pour
notre santé, nous ne méritons pas de récompense
surnaturelle ; mais si nous recevons la nourriture et la
boisson avec un cœur reconnaissant, si nous disons
les grâces avant et après les repas, si nous marchons
et faisons de l'exercice parce que Dieu veut que nous
prenions soin de notre santé afin d'être mieux à même
de le servir, alors manger, boire, marcher, etc, etc.,
deviennent des mérites du ciel parce que ces choses sont
faites pour la gloire de Dieu. " Que vous mangiez, que
vous buviez ou que vous fassiez quoi que ce soit, faites
tout pour la gloire de Dieu."
1 Les choses
indifférentes en elles-mêmes, c'est-à-dire ni bonnes ni
mauvaises, deviennent bonnes par une bonne intention.
Nous pouvons donc bien servir Dieu même dans nos
actions quotidiennes. On raconte de saint Aloysius que,
alors qu'il jouait à un jeu avec ses compagnons, l'un d'eux
demanda aux autres ce qu'ils feraient s'ils savaient qu'ils
devaient mourir dans une heure. Plusieurs d'entre eux
répondirent qu'ils iraient à la chapelle et prieraient et se
prépareraient ainsi à la mort, mais saint Aloysius dit :
"Je continuerais à jouer comme je le fais maintenant".
Il pouvait parler de cette manière parce qu'il se sentait
en état de grâce et savait qu'en jouant il faisait la volonté
de Dieu. En jouant au bon moment, il faisait ce que ses
supérieurs voulaient qu'il fasse, et donc il faisait ce que
Dieu voulait qu'il fasse ; c'était servir Dieu du mieux qu'il
pouvait pour le moment. Nous voyons donc que même
des choses comme le jeu et la récréation peuvent être de
bonnes œuvres, si elles sont faites au bon moment et
avec la bonne intention ; ces choses, au bon moment,
peuvent être aussi bonnes que la prière, et parfois même
meilleures.


1. 1 Cor. 10. 31.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Sam 01 Mai 2021, 8:09 am

La bonne intention est un moyen de transformer
les choses les plus indifférentes en actes
précieux et bons. Au Moyen-Âge, les hommes
cherchaient un moyen de transformer tous les
métaux en or ; ils l'appelaient la pierre
philosophale. La bonne intention est une telle
pierre philosophale ; tout ce que nous touchons
avec elle se transforme en or pur, oui, en
quelque chose de plus précieux que l'or. Dans la
mesure où Dieu met dans l'âme de chaque
chrétien le don de la grâce sanctifiante, il donne
à chacun le moyen de rendre ses actions les plus
simples et les plus insignifiantes dignes d'une
récompense éternelle ; il suffit de les accomplir
avec la bonne intention de servir Dieu par elles".
Marchez d'une manière digne de Dieu, en toutes
choses agréables, en étant féconds en toute
bonne œuvre"
1


Qu'est-ce qu'une bonne intention ? La meilleure
façon de décrire l'intention que nous avons de
faire quelque chose est de dire que c'est ce que
nous entendons par action. Jonathan, le fils de
Saül, a conseillé à David de se cacher de Saül
pendant un certain temps, car Saül voulait tuer
David. Il voulait bien faire avec David dans ce
conseil ; son intention était bonne. Les frères de
Joseph l'ont vendu aux Ismaélites afin de
l'écarter du chemin. Avaient-ils une bonne
intention ? Non, leur but, leur intention, était
mauvaise. Nous avons une bonne intention,
lorsque nous voulons bien faire, lorsque nous
avons un bon but. Avoir une bonne intention
dans tout ce que nous faisons signifie que nous
voulons en tout faire la volonté de Dieu, que nous
voulons le servir ; que nous voulons faire ces
choses pour honorer Dieu, pour le faire connaître
et aimer des hommes, et que nous les faisons par
amour de Dieu. Dieu a créé toutes choses ; les
anges le servent sans jamais contredire sa
volonté ; le soleil, la lune et les étoiles "
manifestent la gloire de Dieu, et le firmament
annonce l'ouvrage de ses mains ".
2


1. Col. 1. 10.
2. Psalm 18. 1.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Mar 11 Mai 2021, 8:57 am

Tout ce que nous avons à faire pour agir avec une
bonne intention est de faire comme le reste de la
création, de servir Dieu et de le louer du mieux
que nous pouvons. Tout ce que nous avons à faire
est de rendre réel ce que nous disons si souvent :
"Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit". Nous
aurons cette bonne intention, si nous sommes
satisfaits de la position que Dieu nous a donnée, et
si nous essayons de l'y servir de notre mieux ; si
nous disons : " Je prendrai la place dans l'ordre
général des choses, que Dieu m'a indiquée ; par
obéissance à Lui, je remplirai de mon mieux les
devoirs de mon état de vie ; je supporterai
patiemment toutes les souffrances que Dieu
pourra m'envoyer ".
Celui qui a de telles intentions
a les bonnes intentions qui transforment toute
action en or pur.


Pour former une bonne intention, nous n'avons
pas besoin d'une longue formule de prière.
Quelques mots sincères, ou même une élévation
de nos pensées vers Dieu, suffisent. Nous
pouvons dire : " O mon Dieu, tout pour Toi", ou
utiliser d'autres mots similaires pour indiquer que
ce que nous faisons, nous voulons le faire pour
plaire à Dieu. Nous devons le faire surtout le
matin, afin de sanctifier par cette bonne intention
puissions sanctifier toute la journée. Puisque,
cependant nous oublions facilement les bonnes
résolutions que nous avons prises le matin, et que
souvent, par péché révoquer la bonne intention
formée, il est bon de renouveler de temps en
temps la bonne intention au cours de la journée.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Mer 26 Mai 2021, 8:32 am

Le péché grave détourne notre âme de Dieu,
et la convertit en créatures ; ainsi la bonne
intention formée de tout faire pour l'amour
de Dieu, est aussi détruite. Il ne suffit donc
pas de former une bonne intention une fois
dans sa vie, ou au début de l'année, car on
risque de l'avoir annulée par le péché. Il est
conseillé de renouveler fréquemment notre
bonne intention, en particulier le matin de
chaque jour, afin que la journée soit sanctifiée
par Dieu. Notre travail est plus facile quand
nous savons que ce que nous faisons, nous
le faisons, non pas pour les biens périssables
de ce monde, mais pour l'éternité ; travailler
pour une telle récompense fait du travail un
plaisir.

On raconte l'histoire d'un pauvre frère laïc
d'un ordre quelconque. Ce pauvre vieux frère
était très simple dans sa vie ; il avait peu de
connaissances, et s'occupait presque
exclusivement de raccommoder les vêtements
des moines du monastère. Quand il vint à
mourir, il était plein de joie et semblait ne pas
avoir la moindre crainte de la mort. On lui
demanda comment il se faisait qu'il semblait si
joyeux, s'il n'avait pas peur du jugement qui
suit la mort. Il répondit : "Pourquoi devrais-je
craindre la mort ? Je sais que je vais au ciel,
car j'ai la clé du ciel ici même avec moi. Sur
ces mots, il retira l'aiguille avec laquelle il avait
travaillé pendant des années, et dit qu'à chaque
point de couture, il avait eu la bonne intention
de travailler uniquement pour l'honneur et la
gloire de Dieu. "
Et Dieu va-t-il me laisser sans
récompense après avoir travaillé pour Lui
pendant tant d'années ?

Ce furent les dernières paroles du bon frère. Son
espoir dans la récompense du ciel était
certainement bien fondé, et sans doute s'est-il
réalisé. Cet exemple nous apprend que, quel que
soit notre travail, nous pouvons transformer les
instruments de notre occupation quotidienne en
clés du ciel.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Ven 10 Sep 2021, 8:54 am

IX -NATURE ET NÉCESSITÉ DE LA GRÂCE ACTUELLE- NATURE DE LA GRÂCE ACTUELLE

Qu'est-ce que la grâce actuelle ?
La grâce actuelle est cette aide de Dieu qui éclaire notre esprit
et pousse notre volonté à fuir le mal et à faire le bien.


La grâce est un don surnaturel de Dieu, qui nous est accordé
par les mérites de Jésus-Christ, pour notre salut. Par nos
propres efforts, nous pouvons acquérir toutes sortes de
connaissances et de réalisations ; nous pouvons acquérir des
richesses ; mais nous ne pouvons pas par nos propres efforts
acquérir la grâce. La grâce est
quelque chose que nous ne pouvons pas gagner ; c'est un don
gratuit de Dieu. La grâce est un don surnaturel, c'est-à-dire un
don qui a trait à notre salut éternel et qui n'a donc rien à voir
avec ce monde.
Tout ce que nous sommes et
avons, vient de Dieu ; tout est son cadeau. Dieu nous donne la
nourriture et les vêtements ; Il nous donne la compréhension
et le libre arbitre ; Il nous donne les talents que nous
possédons ; Il nous donne tout ce dont nous avons besoin pour
vivre. Dieu fait briller le soleil, et Il fait tomber la pluie ; Il fait
pousser les plantes et les arbres donnent leurs fruits. Ces choses
sont des aides pour notre vie naturelle ; ce sont des dons naturels.
La grâce n'est pas un de ces dons naturels, elle est au-dessus de
la nature. Par grâce, nous entendons quelque chose que Dieu nous
donne pour nous aider à réaliser notre salut. La grâce nous aide à
éviter le péché, à être désolés pour les péchés commis, à faire
pénitence pour eux, à accomplir de bonnes œuvres, à prier
correctement, à atteindre le ciel et à être éternellement heureux.
Lorsque nous prions : "Ne nous soumets pas à la tentation, mais
délivre-nous du mal",
nous demandons la grâce. Dieu nous donne
cette aide, car Jésus s'est offert pour nous, en sacrifice sur la croix,
et a ainsi mérité une abondance infinie de grâce pour nous.



La grâce porte différents noms, selon les différents objectifs pour
lesquels elle est donnée. Lorsqu'elle est donnée pour nous aider à
accomplir une bonne action, elle est appelée grâce actuelle. Elle est
appelée grâce sanctifiante, lorsqu'elle nous sanctifie et nous rend
agréables à Dieu, comme les saints lui sont agréables.
Lorsque
nous prions le matin et offrons nos cœurs et nos âmes à Dieu, et lui
demandons de nous garder purs et de nous protéger au moment de
la tentation, nous prions pour la grâce actuelle, pour son aide à faire
le bien et à résister au péché. Mais lorsque nous renouvelons les
vœux de notre baptême et demandons à Dieu de renouveler en nous
la grâce qu'il nous a donnée au baptême, nous prions pour la grâce
sanctifiante, celle qui fait de nous des enfants de Dieu et des objets
de son amour. La grâce sanctifiante fait de nous des saints ; la grâce
actuelle nous appelle à devenir des saints, et nous aide à faire le
travail des saints.
La grâce sanctifiante est quelque chose de
permanent qui reste dans nos âmes jusqu'à ce qu'elle en soit chassée
par le péché ; la grâce actuelle est une aide passagère pour faire
quelque chose de bien.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Jeu 16 Sep 2021, 7:37 am

Quand l'Archange Gabriel est venu à la
Vierge Marie, il la salua :
"Je vous salue,
pleine de grâce"
et lui annonça qu'elle
allait devenir la mère du Sauveur, de
quelle grâce parlait-il alors ?
Evidemment, il a parlé de la grâce
sanctifiante, de laquelle dont l'âme de la
Sainte Vierge était et qui la rendait si
agréable aux yeux de Dieu. Si elle n'avait
pas eu la grâce sanctifiante elle n'aurait
pas été si agréable à Dieu au point d'avoir
été choisie pour devenir la mère de son Fils
unique. Cette grâceelle l'a obtenu grâcee
aux mérites de Jésus.


Certes, Jésus n'était pas encore mort, et
donc n'avait pas encore mérité cette grâce ;
mais Dieu avait promis d'envoyer son Fils
pour racheter le monde, et, en vue des
grandes grâces qu'il allait mériter, Dieu a
donné cette grâce à celle qui allait être sa
mère. En l'ancienne loi, les Patriarches, et,
en général, tous les hommes de bien,
devaient obtenir la justification, c'est-à-dire
la grâce sanctifiante, par l'espérance d'un
Rédempteur à venir ; combien plus encore,
donc, celle qui devait être sa mère !


Elle n'a pas seulement été sanctifiée et
purifiée du péché par les mérites du Christ,
mais dès le premier instant de son existence,
elle a été préservée de la tache du péché.
Son âme a été créée dans la grâce
sanctifiante. Elle était belle et agréable aux
yeux de Dieu dès le premier instant de son
existence. Pour commémorer ce privilège,
l'Église célèbre chaque année la fête de
l'Immaculée Conception le 8 décembre. En
ce jour, nous honorons Marie parce que, dès
le premier instant de son existence, elle a été
remplie de la grâce sanctifiante et, pour cette
raison, elle était libre de tout péché.


Nous ne pouvons pas avoir la grâce sanctifiante
et être amis de Dieu, et en même temps être
dans le péché et donc être Ses ennemis. De la
même manière que Marie a été conçue dans la
grâce sanctifiante, elle l'a également préempté
pour le reste de sa vie. L'ange lui dit : " Le
Seigneur est avec vous ",
et le Seigneur fut
avec elle par la grâce sanctifiante, et resta
toujours avec elle. Par la grâce, son âme est
devenue, une maison d'or, dans laquelle le roi
du ciel aimait habiter.


 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Annunc10


A SUIVRE...

Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Lun 20 Sep 2021, 6:04 am

Nous voyons maintenant la différence qui
existe entre la grâce actuelle et la grâce
sanctifiante. Étudions la grâce actuelle
d'un peu plus près. Nous considérerons
d'abord sa nature ; ensuite, sa nécessité ;
en second lieu, si Dieu donne sa grâce à
tout le monde ; et, enfin, ce que nous
devons faire de notre côté en ce qui
concerne la grâce que nous recevons.



La grâce actuelle est ainsi appelée parce
que c'est la grâce par laquelle Dieu nous
assiste dans nos actes, afin que nous
puissions éviter le mal et faire le bien.
Comment Dieu nous aide-t-il par la grâce
actuelle ? Est-ce extérieurement, comme
nous aiderions un homme à porter une
charge qu'il ne pourrait pas porter seul ;
la grâce est une aide surnaturelle. Dieu
nous aide par une assistance interne ;
en agissant, non sur les forces du corps,
mais sur celles de l'âme.
Or, quelles
sont les puissances de l'âme sur lesquelles
Il agit ? L'homme se distingue des
animaux, car il possède un intellect et un
libre arbitre.
 Telles sont donc les
principales facultés de l'âme. C'est sur elles
que Dieu agit ; c'est par elles que l'homme
doit connaître et aimer Dieu. C'est donc sur
l'intelligence et la volonté que Dieu agit de
façon surnaturelle par la grâce actuelle.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D. - Page 6 Empty Re: DIVINE GRÂCE - REV. EDMUND J. WIRTH, Ph.D., D.D., D.D.

Message  Monique Jeu 23 Sep 2021, 7:45 am

Comment Dieu agit-il sur notre intelligence ?
Il l'éclaire ; il lui donne une lumière
surnaturelle grâce à laquelle nous voyons la
fin surnaturelle pour laquelle il nous a créés,
et aussi les moyens d'atteindre cette fin.
Lorsque Dieu a créé nos premiers parents, il
leur a donné une juste compréhension du but
de leur existence, mais ils l'ont perdue par le
péché originel, et ont été affaiblis même dans
leurs pouvoirs naturels d'intelligence. Puisque
nous sommes nés dans ce péché et que nous
en héritons les conséquences, il est nécessaire
que nous recevions de Dieu une lumière
surnaturelle qui nous permette de bien
comprendre notre fin surnaturelle. C'est ce que
Dieu nous donne par une grâce réelle, par
laquelle il éclaire notre esprit de telle sorte que
nous puissions connaître notre véritable
destinée de chrétiens, notre relation avec lui,
et connaître sa sainte volonté à notre égard.

A la lumière de la grâce actuelle, nous voyons à
quoi nous sommes destinés. Lorsque nous nous
écartons du chemin qui mène à cette fin, c'est
par la grâce actuelle que nous reconnaissons
notre triste condition, c'est par la grâce actuelle
que nous voyons le danger qui nous attend. Par
la grâce même, nous reconnaissons la grandeur
de notre péché, nous voyons combien nous
avons été ingrats envers Dieu. Par cette même
grâce, nous comprenons que nous ne pouvons
pas nous aider nous-mêmes, mais que nous
dépendons entièrement de l'aide
toute-puissante de Dieu. Par cette même grâce,
nous voyons que notre salut réside dans un
retour sincère à Celui dont nous nous sommes
éloignés par le péché.


A SUIVRE...

Monique
Monique

Nombre de messages : 11145
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum