Références de Gérard

Aller en bas

Références de Gérard Empty Références de Gérard

Message  B JP Dim 13 Mai 2012, 10:13 am




RÉCAPITULATIF

au 13 mai 2012

des références et liens demandés à Gérard,
et autres questions

SANS RÉPONSE



  1. Ici et  : « il serait bon d'avoir les références complètes de l'ouvrage dont mr Laurençon se sert ici » pour affirmer ceci : « Dans les mémoire [sic] du Cardinal Consalvi, celui-ci cite des italiens [sic] qui disaient que Pie VI pour garder la foi avait perdu son siège et que Pie VII avait perdu la foi pour garder son Siège » (même demande, , pour Gabrielle [« puisque vous la connaissez, donnez-moi la référence exacte où se trouve cette phrase »] réitérée ici [« Donnez-nous le lien internet. »])

  2. Ici (« Citation please »]) à la suite de cette affirmation : « dans les années 1940, PIe XII qui décide qu'un cardinal hérétique et schismatique est habilité à participer au conclave. (Citation à votre dispo !) »

  3. , cette citation prétendument du Pape Pie VII : « Nous devons nous souvenir qu'après Dieu, c'est à lui (Napoléon) principalement qu'est dû le rétablissement de la religion dans ce grand Royaume de France. La pieuse et courageuse initiative de 1801 nous a fait oublier et pardonner depuis longtemps, les torts subséquents. Savone et FOntainbleau [sic] ne sont que des erreurs de l'esprit ou des égarements de l'ambition humaine. Le Concordat fut un acte chrétiennement et héroïquement sauveur. »

  4. A cet endroit, celle-ci d’on ne sait qui : « Il (Napoléon) lui (Consalvi) annonça d'un ton bref que les pourparlers allaient commencer immédiatement, et que tout devait être fini dans cinq jour, qu'autrement il pourrait partir, il ajouta que si le Concordat n'était pas signé dans ce délai son parti était pris et qu'il détacherait la France de la religion catholique . »

  5. , avant-dernier §, ces questions :
    Car, enfin, quand, exactement, et par qui, dans l’esprit de Gégé, cette église conciliaire aurait-elle été fondée ?
    – Quand Paul VI, à la clôture du conciliabule vaticandeux, en promulgua les textes erronés ? Mais alors, avant le 7 décembre 1965, c’est sûr (et non plus hypothétique en raison du bénéfice du doute), il pouvait donc être formellement Pape puisque l’église conciliaire n'était pas encore fondée ! Et si, à cette occasion, TOUS les membres de l’Église enseignante ont apostasié, qu’est donc devenue celle-ci ?
    – Ou plutôt plus antérieurement quand TOUS les membres de l’Église enseignante ont accepté la désignation du chef de l’église conciliaire Paul VI, voire Jean XXIII, pour fonder cette église conciliaire ? Mais alors où était passée l’Église enseignante ?
    Dans les deux cas, comment, dès lors, l’Apostolicité de l’Unique, Sainte et Catholique Église était-elle assurée ?

  6. , ces autres questions réitérées ici (antépénultième §) :
    Gérard, qui fait sienne cette déclaration de quelques Italiens douteux, pense-t-il qu'un Pape puisse perdre la Foi et rester Pape, ou pense-t-il que, puisque Pie VII « avait perdu la foiá» selon la déclaration de quelques Italiens douteux que Gérard fait donc sienne, le Siège était logiquement vacant (formellement) sous Pie VII ?

  7. Ici, celles-ci :
    Gégé a-t-il entendu parler du pouvoir d’absolution réservé au Pape d’une part et de son pouvoir juridictionnel d’autre part ?
    Appartiendrait-il à « La Petite Église » ?

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Références de Gérard Empty Re: Références de Gérard

Message  B JP Dim 13 Mai 2012, 11:34 am

Il est à noter que dans ce message, Louis pose cette question (qu’il me semble avoir déjà vu quelque part de sa part) à Gérard : « Est-ce que vous croyez à l’infaillibilité du magistère ordinaire et universel ? »

Je répondrai que, théoriquement, oui, Gérard croit, en principe à l’infaillibilité du magistère ordinaire et universel car il a déjà protesté de la chose dans ce sens.
Le problème, c’est dans la pratique : pratiquement, Gérard nie, en plusieurs endroits, que les catéchismes édités par les Ordinaires de lieu en union avec le Pape (quand, bien sûr, il y en a un en acte – Ordinaires de lieu unis au Pape, qui constituent, précisément le Magistère universel lequel est ordinaire [donc, infaillible selon Dei Filius] dans son enseignement de tous les jours, particulièrement celui des catéchismes, dans les conditions du chapitre 3, De fide, de Dei Filius) relèvent de cette infaillibilité.
Il en va entre autres ainsi quand le catéchisme demandent l’obéissance et le respect envers la hiérarchie catholique !…

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Références de Gérard Empty Re: Références de Gérard

Message  Gérard Dim 13 Mai 2012, 3:02 pm

Il est évident que JAMAIS avec toute la bonne volonté du monde, je ne pourrais répondre à l'ensemble du réquisitoire de JP B.

Alors péchons à la ligne comme les enfants à la Kermesse et voyons ce que ça donne sur le p'tit bout de papier :
C'a y est ! Je détache le papier de l'hameçon !

JP B a écrit :
Il est à noter que dans ce message, Louis pose cette question (qu’il me semble avoir déjà vu quelque part de sa part) à Gérard : « Est-ce que vous croyez à l’infaillibilité du magistère ordinaire et universel ? »

Il est à noter que dans ce message, Louis pose cette question (qu’il me semble avoir déjà vu quelque part de sa part) à Gérard : « Est-ce que vous croyez à l’infaillibilité du magistère ordinaire et universel ? »

Je répondrai que, théoriquement, oui, Gérard croit, en principe à l’infaillibilité du magistère ordinaire et universel car il a déjà protesté de la chose dans ce sens.
Le problème, c’est dans la pratique : pratiquement, Gérard nie, en plusieurs endroits, que les catéchismes édités par les Ordinaires de lieu en union avec le Pape (quand, bien sûr, il y en a un en acte – Ordinaires de lieu unis au Pape, qui constituent, précisément le Magistère universel lequel est ordinaire [donc, infaillible selon Dei Filius] dans son enseignement de tous les jours, particulièrement celui des catéchismes, dans les conditions du chapitre 3, De fide, de Dei Filius) relèvent de cette infaillibilité.
Il en va entre autres ainsi quand le catéchisme demandent l’obéissance et le respect envers la hiérarchie catholique !…

Il y a des services comme cela qui vous sont rendus gratuitement sans que vous demandez quoique ce soit.
Louis me pose une question et c'est JP B qui y répond à ma place !

Et puisque il y a déjà eu une réponse à la question de Louis, c'est à lui que je répondrais. Vous dites que le Magistère universel ordinaire s'expriment d'une manière infaillible quand il est uni au pape.
Ceci est vrai si tout va bien et si l'évêque parle de doctrine.

Tout d'abord, l'évêque ne peut pas être plus infaillible que le pape et si le pape n'est infaillible que sur la foi et la morale l'évêque ne peut pas l'être hors de ce domaine. D'autre part, l'évêque est infaillible dans ce qu'il enseigne non pas dans le bouquin qu'il approuve et qu'il n'a pas nécessairement lu ou corrigé !

D'autre part, Saint Pie X a avoué dans son pontificat que son autorité ne dépassait pas les limites de sa chambre. Alors expliquez-moi comment on peut "automatiser" le fait que les évêques étaient unis au pape après un tel aveu ?

Le constat de fatalité de Saint Pie X n'est certainement pas étranger au fait que depuis la Révolution, ce sont les Etats maçons qui choisissent, AVANT le pape, qui sera l'évêque du lieu. Vous pouvez vous doutez que ce choix ne sera pas innocent quant à la bonne volonté de l'évêque élu de choisir comme un gentil petit agneau se se soumettre au pape et de ne parler qu'en son nom.

Vous vous êtes permis de répondre à ma place en disant que je croyais "à l’infaillibilité du magistère ordinaire et universel "en principe" et moi, je vous réponds que vous croyez au magistère ordinaire et universel, "à la louche" et j'ai même l'impression que vous vous mettez à y croire pour la seule opportunité de me faire la peau.
Effectivement parmi votre croyance "exemplaire" vous croyez aussi qu'un successeur de Saint Pierre peut ne pas être infaillible ni dans sa doctrine, ni dans son culte ni dans son magistère ordinaire et ni dans son magistère extraordinaire.

Alors la prochaine fois que vous voyez une personne de vraiment catholique comme Louis me poser une question et demander logiquement des explications quant à la foi d'une des personne du forum...ce qui est très légitime, laissez-moi y répondre s'il vous plait, et occupez-vous de revenir à la foi catholique que vous n'avez pas sur le sujet même où Louis a posé sa question !

Merci !





Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Références de Gérard Empty Re: Références de Gérard

Message  B JP Lun 14 Mai 2012, 7:27 am

Dérobades, comme d’habitude !
En effet,
un poltron de clown malhonnête a écrit:
Il est évident que JAMAIS avec toute la bonne volonté du monde, je ne pourrais répondre à l'ensemble du réquisitoire de JP B.

Alors péchons à la ligne comme les enfants à la Kermesse et voyons ce que ça donne sur le p'tit bout de papier :
C'a y est ! Je détache le papier de l'hameçon !

[…]

Soyons assurés que, ses citations étant, comme d’habitude, toutes fausses ou peu s’en faut, il ne répondra jamais !..

Cela dit,
l’ignare par excellence a écrit:
[…]

Vous dites que le Magistère universel ordinaire s'expriment d'une manière infaillible quand il est uni au pape.

Autant dire « Vous dites que l’ensemble “Pape et Évêques unis au Pape” est infaillible quand il est uni au pape » ! Références de Gérard 80494
Car le Magistère universel, comme il a été déjà dit, est l’enseignement de l’ensemblePape et Évêques unis au Pape”, enseignement “ordinaire” infaillible tous les jours ; et la Constitution Dei Filius du 24 avril 1870 énonce dans le 4ième § de son chapitre 3, De fide, « on doit croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu, écrite ou transmise, et que l’Église propose à croire comme divinement révélé, soit par un jugement solennel, soit par le magistère ordinaire et universel. »
Ainsi donc, chaque Évêque, lorsqu’il enseigne (notamment par la voix du catéchisme qu’il a institué et prescrit pour son diocèse) en concordance avec ce qu’enseigne le Pape, est certain d’être dans l’inerrance.

Par ailleurs cet ignare affirme que « si le pape n'est infaillible que sur la foi et la morale l'évêque ne peut pas l'être hors de ce domaine[i] » alors que, précisément, un catéchisme approuvé par l’Ordinaire du lieu et auquel le Pape n’a jamais rien dit contre est infaillible dans ce qu’il enseigne sur la foi et dans ce qu’il prescrit en matière de morale !
Car l’enseignement de la foi et de la morale est tout l’objet d’un catéchisme… Laughing
Et, contrairement à ce qu’insinue cet ignare, c’est particulièrement par son catéchisme (appelé péjorativement “[i]bouquin
” par ledit ignare) que l’Évêque enseigne dans son diocèse !…

Cet ignare parle encore d’un aveu de St Pie X selon lequel l’autorité de ce saint Pape « ne dépassait pas les limites de sa chambre ».
L’ignare en question serait bien en mal de nous fournir les références de ce prétendu aveu…
Il me semble en effet que ce n’est pas St Pie X qui a, une fois, dit cela, mais Sa Sainteté le Pape Pie XII.
Quand on ne peut pas donner la référence exacte de ce qu’on avance, on la ferme !
Surtout quand c’est pour essayer, comme c’est là le cas, de contredire l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel…
Et pourquoi essaye-t-il, comme cela est manifeste ici, de contredire l’infaillibilité du Magistère ordinaire et universel ? Parce que, comme je ne cesse de le démonter depuis au moins ce message, il est HÉRÉTIQUE !

Ce pauvre ignare pense d’autre part pouvoir m’accuser de ce que je croirais « qu'un successeur de Saint Pierre peut ne pas être infaillible ni dans sa doctrine, ni dans son culte ni dans son magistère ordinaire et ni dans son magistère extraordinaire ».
Ce malheureux hérétique, prêt à affirmer, pour asseoir son accusation contre votre serviteur, que PaulVI et ses successeurs vaticandeux sont bien à mes yeux réellement (formaliter) « successeur de Saint Pierre », veut parler là de ceux-ci, comme si PaulVI et ses successeurs vaticandeux étaient réellement (formaliter) « successeur de Saint Pierre » !
C’est toujours, de sa part, la négation de la distinction entre la puissance et l’acte… Un ignare, dis-je, doublé d’un hérétique perfide qui nie, dans la pratique, l’infaillibilité du Magistère ordinaire universel, mais est prêt à jurer que votre serviteur croit Paul VI et ses successeurs vaticandeux réellement (formaliter) « successeur de Saint Pierre » !…

Cela dit, je parle de qui je veux (même d’un guignol qui s’imagine, égocentrique comme il est, que je réponds à sa place et qui prétend me faire taire ! Références de Gérard 80494…) à qui je veux, et ce n’est certes pas Louis qui me reprochera là d’être venu lui prêter main forte ! Very Happy

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Références de Gérard Empty Re: Références de Gérard

Message  Louis Lun 14 Mai 2012, 7:38 am

ce n’est certes pas Louis qui me reprochera là d’être venu lui prêter main forte

Que non! Merci du coup de main.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14076
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Références de Gérard Empty Re: Références de Gérard

Message  B JP Lun 14 Mai 2012, 7:41 am




RÉCAPITULATIF

au 14 mai 2012

des références et liens demandés à Gérard,
et autres questions

SANS RÉPONSE



  1. Ici et  : « il serait bon d'avoir les références complètes de l'ouvrage dont mr Laurençon se sert ici » pour affirmer ceci : « Dans les mémoire[sic] du Cardinal Consalvi, celui-ci cite des italiens[sic] qui disaient que Pie VI pour garder la foi avait perdu son siège et que Pie VII avait perdu la foi pour garder son Siège » (même demande, , avant-dernier §, pour Gabrielle [« puisque vous la connaissez, donnez-moi la référence exacte où se trouve cette phrase »] réitérée ici [« Donnez-nous le lien internet. »])

  2. Ici (« Citation please»]) à la suite de cette affirmation : « dans les années 1940, PIe XII qui décide qu'un cardinal hérétique et schismatique est habilité à participer au conclave. (Citation à votre dispo !) »

  3. , cette citation prétendument du Pape Pie VII : « Nous devons nous souvenir qu'après Dieu, c'est à lui (Napoléon) principalement qu'est dû le rétablissement de la religion dans ce grand Royaume de France. La pieuse et courageuse initiative de 1801 nous a fait oublier et pardonner depuis longtemps, les torts subséquents. Savone et FOntainbleau [sic] ne sont que des erreurs de l'esprit ou des égarements de l'ambition humaine. Le Concordat fut un acte chrétiennement et héroïquement sauveur. »

  4. A cet endroit, celle-ci d’on ne sait qui : « Il (Napoléon) lui (Consalvi) annonça d'un ton bref que les pourparlers allaient commencer immédiatement, et que tout devait être fini dans cinq jour, qu'autrement il pourrait partir, il ajouta que si le Concordat n'était pas signé dans ce délai son parti était pris et qu'il détacherait la France de la religion catholique . »

  5. , avant-dernier §, ces questions :
    Car, enfin, quand, exactement, et par qui, dans l’esprit de Gégé, cette église conciliaire aurait-elle été fondée ?
    – Quand Paul VI, à la clôture du conciliabule vaticandeux, en promulgua les textes erronés ? Mais alors, avant le 7 décembre 1965, c’est sûr (et non plus hypothétique en raison du bénéfice du doute), il pouvait donc être formellement Pape puisque l’église conciliaire n'était pas encore fondée ! Et si, à cette occasion, TOUS les membres de l’Église enseignante ont apostasié, qu’est donc devenue celle-ci ?
    – Ou plutôt plus antérieurement quand TOUS les membres de l’Église enseignante ont accepté la désignation du chef de l’église conciliaire Paul VI, voire Jean XXIII, pour fonder cette église conciliaire ? Mais alors où était passée l’Église enseignante ?
    Dans les deux cas, comment, dès lors, l’Apostolicité de l’Unique, Sainte et Catholique Église était-elle assurée?

  6. , ces autres questions réitérées ici (antépénultième §) :
    Gérard, qui fait sienne cette déclaration de quelques Italiens douteux, pense-t-il qu'un Pape puisse perdre la Foi et rester Pape, ou pense-t-il que, puisque Pie VII « avait perdu la foi » selon la déclaration de quelques Italiens douteux que Gérard fait donc sienne, le Siège était logiquement vacant (formellement) sous Pie VII ?

  7. Ici, fin du point N° 1, celles-ci :
    Gégé a-t-il entendu parler du pouvoir d’absolution réservé au Pape d’une part et de son pouvoir juridictionnel d’autre part ?
    Appartiendrait-il à « La Petite Église » ?

  8. , cet ignare parle, sans savoir ni donner de référence, d’un aveu de St Pie X selon lequel l’autorité de ce saint Pape « ne dépassait pas les limites de sa chambre ».

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Références de Gérard Empty Re: Références de Gérard

Message  B JP Lun 14 Mai 2012, 7:47 am

[quote"Louis"]
[...] Merci du coup de main.[/quote]
De rien ! Tout le plaisir a été pour moi... Laughing

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum