LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Dim 14 Avr 2013, 1:21 pm


B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Dim 14 Avr 2013, 2:26 pm

Pour M. Bontemps => https://messe.forumactif.org/t4905-avis-pour-le-salon#93432

M. Bontemps ; pour la dernière fois : votre prochain fil qui parlera du même sujet sera enlevé sans avertissement.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Dim 14 Avr 2013, 3:56 pm

Faut tout de suite dire, Louis, que je ne peux rien écrire ! Very Happy
Fermez donc le fil, ce sera plus simple... lol!

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Lun 15 Avr 2013, 4:17 am

Qui DÉMONTRERA qu’en un point quelconque cet argumentaire serait erroné ?

Certainement pas Gégé avec ses impostures qui ne font que déformer ce qu’on écrit !
Certainement pas non plus quiconque ne cherche qu’à prouver, à coups de citations justes en elles-mêmes mais inappropriées en tant de vacance du Siège apostolique comme de nos jours, qu’aujourd’hui encore nous aurions un Pape en acte...
Pas plus, bien sûr, quelqu’un (n’importe qui) qui viendrait dire : « alors, selon vous, la succession apostolique serait dans la secte conciliaire ? » (Ce que je n’ai jamais dit mais n’ai parlé que de ceux qui, apparemment conciliaires vaticandeux, seraient encore catholiques en secret, ou ceux qui, n’appartenant plus à l’âme de l’Église, appartiendraient encore à son corps.)
Aucune personne, non plus, qui se contente de répondre par des réactions ridicules.

Personne ne peut répondre contre ledit argumentaire : on ne fait que demander le silence sur ce sujet aussi important !...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Lun 15 Avr 2013, 6:02 am

Récapitulation faite sur « Le coin de JP B » ! Very Happy ...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  Banigé Lun 15 Avr 2013, 7:57 am

Message supprimé.

Raison: langage vulgaire.

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  Louis Lun 15 Avr 2013, 10:15 am

B JP a écrit:Faut tout de suite dire, Louis, que je ne peux rien écrire ! Very Happy
Fermez donc le fil, ce sera plus simple... lol!

Très cher ami JP ,

Ce n'est pas que l'on veut que vous n'écriviez plus rien.

Ce que nous voulons c'est que vous écriviez sur autre chose que la Thèse, tout simplement.

Comme, quand vous nous parliez, je ne me rappelle plus quand, de philosophie ( ?) (des 24 thèses thomistes ?), par exemple.

Je me suis laissé dire que vous étiez un homme cultivé...

Bien à vous M. Bontemps.

Louis.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14076
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  Roger Boivin Lun 15 Avr 2013, 1:50 pm


Dans le livre, « Fin du monde présent et mystère de la vie future » de l'abbé Arminjon, si goûté par sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, pages 54-55 :


« Au moment où la tempête sera plus violente, où l’Église sera sans pilote, où le sacrifice non sanglant aura cessé en tout lieu, où tout semblera humainement désespéré, on verra, dit saint Jean, surgir deux témoins... L'un... est Hénoch... L'autre, est le prophète Elie... »


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12307
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Lun 15 Avr 2013, 2:48 pm

OK, Louis ! Message reçu !

Je ne vous ennuierai plus avec la thèse « de Cassiciacum », surtout si les provocateurs, style Gégé, me laissent en paix sur la question, mais je n'hésiterai pas à y revenir si ce n'est pas le cas...

Maintenant, je dois dire que je ne suis pas très cultivé, probablement moins que vous et que beaucoup d'autres sur T.D. : j'ai commencé ma vie professionnelle à 17 ans, en 1963, avec un simple CAP de plombier, et, grâce à des cours du soir, suis monté dans les bureaux à 19 ans comme technicien-métreur en plomberie, couverture et génie climatique.
Je n'ai donc pas beaucoup suivi d'études générales (mais il faut dire qu'à l'époque, un Certificat d'Etude Primaire, comme celui que j'ai passé en 1960, valait bien un Bac d'aujourd'hui...) mais je crois que ce fut une chance pour aborder sans notion dévoyée la philosophie thomiste que j'ai eu la chance d'effleurer en travail de groupe d'anciens retraitants de St Ignace avec un ami à l'époque (1977-79) Eric Tailhades qui nous a donné le cours de « LEÇONS de MÉTAPHYSIQUE ÉLÉMENTAIRE ; exposé » que l'on trouve sur « Le coin de JP B ». (Un fil, « Leçons de métaphysique élémentaire ; DISCUSSIONS », avait également été ouvert pour éviter les perturbations dans le fil de l'exposé durant la durée de sa publication, sans empêcher les discussions.) Si l'on s'inscrit sur le forum de JMD, on peut participer à ce genre de discussions, mais à condition que ce soit sérieux. (Sinon, je ne pardonne pas !...)
On trouve aussi au même endroit, dans la fil « PRINCIPES DE PHILOSOPHIE », l’exposition détaillée des 24 thèses thomistes, exposition faite par le R.P. Hugon, mais, dans un but pédagogique, il vaut mieux commencer par le fil des « LEÇONS de MÉTAPHYSIQUE ÉLÉMENTAIRE ».
Je ne me souviens plus, en revanche, avoir publié grand chose à ce sujet (hormis quelque message particulier sur les distinctions entre matière et forme, et, peut-être, entre puissance et acte) sur votre forum mais vous avez vous-même, Louis, fait un remarquable travail en publiant les « Aperçus de philosophie thomiste » du R.P. Pègues qui, avec le Père Hugon, est le meilleur commentateur des 24 thèses. Vous avez d'ailleurs eu le mérite d'en présenter ici une table des matières très pratique pour faire les recherches voulues.

Cela dit, je vous souhaite le bonsoir (ici, il est 20h33)

Cordialement

JP

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Mar 16 Avr 2013, 1:34 am

Roger, voyez ce message et celui-ci qui le complète, en réponse au vôtre ici.
Merci !

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Mar 16 Avr 2013, 10:22 am

Louis a écrit:Très cher ami JP ,
[...]
Je me suis laissé dire que vous étiez un homme cultivé...

HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!!!!!!!

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Mar 16 Avr 2013, 5:49 pm

Hé ! les deux xxx de services, savez-vous donner suite à ceci ? Laughing...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  Louis Mer 17 Avr 2013, 8:26 am

@ Jean Paul

Bonjour,

Vous savez : la culture, la science, ce n’est pas là-dessus que nous serons jugés à notre mort, mais bien sur notre degré d’Amour de Dieu, et du prochain, par amour pour Lui, que nous aurons à ce moment-là.

Comme disait Saint Paul : « La science enfle, mais la charité édifie. » (I, Cor. 8, v. 1).

Merci. M. Bontemps, et que le Dieu des miséricordes vous éclaire.

Salutations.

Louis.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14076
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  Louis Dim 12 Mai 2013, 8:55 am

.
Note de Louis L: Transféré ici, car Banigé étant hors sujet et provocateur, cela a causé une disgression dans le sujet du dossier de Simplicius.

@ Banigé : Nous vous demanderions de cesser la provocation; si vous voulez discuter de la thèse, le faire en mails privés.
Merci.


Louis, administrateur.

Banigé Le sam 11 mai 2013 à 1:38 am a écrit:Simplicius, je trouve que ton analyse grammaticale est plutôt bien huilée. Si elle est rouillée c'est bien chez moi car j'ai eu beaucoup de mal à suivre la démonstration. Je souhaiterait que tu nous dises plus précisément, en résultat de ta bonne analyse grammaticale ce qui ressort pour toi dans la compréhension de Pastor aeternus

Cependant, puisque tu souhaites savoir ce que l'on pense de ta démarche, je me permets de faire remarquer une chose que je pense voir dans cette affirmation de Pastor Aeternus et à toi (aux autres aussi) de dire si c'est cela ou non.


Si donc quelqu’un dit que ce n’est point par l’institution même du Christ Seigneur ou de droit divin, que le bienheureux Pierre ait de perpétuels successeurs dans le Primat sur l’Eglise universelle... qu’il soit anathème"
(Concile du Vatican, Constit. De Ecclesia, ch. 2, et canon ; DB 1825)

Il me semble que cette affirmation, ce dogme plutôt, puisque Pie IX exige ici l'assentiment sous peine d'anathème ne justifie nullement ceux qui voudraient voir dans cela le fait qu'il y a un pape actuellement comme AMGD et JP B...chacun à leur façon et chacun dans leur Eglise.

Ce qui est affirmé c'est que l'on doit croire que les successeurs de Pierre sur le trône pontificale avec toutes leurs prérogatives comme l'infaillibilité et la juridiction sur toute la terre ont été voulu par J-C au début comme maintenant et toujours et que c'est un droit divin.

Cependant, remarquez que dans l' ordre de la création on peut dire la même chose sans pouvoir errer :

"Si donc quelqu’un dit que ce n’est point par l’institution même du Christ Seigneur, Créateur ou de droit divin, que l'homme ait un père et une mère... qu’il soit anathème.»

De cette vérité indiscutable, il n'en ressort pas que l'homme ait, toute sa vie durant, un père et une mère vivant et ce serait même la plus grande absurdité d'en arriver à une telle conclusion.
B JP Le sam 11 mai 2013 à 2:55 am a écrit:Voilà Gégé qui reprend ses phobies !
Il est faux de dire que je voudrait voir dans Pastor Æternus « le fait qu'il y a un pape actuellement » puisque je ne cesse d'affirmer que le Siège apostolique est formellement vacant.
En revanche je vois effectivement dans Pastor Æternus le fait que, s'il n'y a pas actuellement un Pape, il y existe encore aujourd'hui nécessairement des électeurs valides pour en élire un, sinon l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître, cette Église hiérarchique est morte, ce qui fait mentir notre Divin Sauveur !

D'où mes deux questions auxquelles Gégé NE PEUT PAS répondre car, pour lui, il n'y a plus, depuis 50 ans, d’Église hiérarchique même cachée :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Pour lui, nécessairement, qu'il le veuille ou non, soit Notre-Seigneur Jésus-Christ se serait trompé soit Il nous aurait menti, en un mot, Il ne serait pas Dieu !...

Gégé ne cesse de baigner dans l'hérésie ; heu ! les hérésies...

Banigé Le sam 11 mai 2013 à 12:50 pm a écrit:JP B a écrit :

Voilà Gégé qui reprend ses phobies !

Il est faux de dire que je voudrait voir dans Pastor Æternus « le fait qu'il y a un pape actuellement » puisque je ne cesse d'affirmer que le Siège apostolique est formellement vacant.

Non non, JP B, tes quolibets méprisants à mon égard ne peuvent pas cacher la réalité.
On ne peut pas parler de vacance, si l'on pense que le Siège apostolique n'est pas "matériellement" vacant. Si l'on croit qu'il y a un bout de pape sur le Siège apostolique on ne reconnait pas la vacance parce que l'on en a trop dit pour dire qu'il est vacant (puisqu'il y a quelqu'un déjà élu) et parce que on en n' a pas assez dit pour définir le Siège apostolique tel que J-C l'a institué....c'est à dire qu'un successeur de Pierre qui doit être reconnu matériellement sur le Siège de Pierre ne peut en aucune manière être privé de sa juridiction et de son infaillibilité. Il ne peut donc y avoir que deux solutions :
ou un pape avec juridiction et infaillibilité
ou pas de pape du tout et le Siège de Pierre est alors TOTALEMENT vide comme ce fut le cas entre la mort d'un pape légitime et l'occupation du Siège de Pierre par son successeur.

Le reste n'est que thèse ou comme l'a si bien dénommé l'Abbé Zins...fouthèse !
B JP Le sam 11 mai 2013 2:10 pm a écrit:Gérard ne comprend toujours pas (il n'a donc pas bien révisé les leçons du R.. Pègues reproduites par Louis) la différence entre la puissance et l'acte !
En effet,
Gérard a écrit:
[...] Si l'on croit qu'il y a un bout de pape sur le Siège apostolique on ne reconnait pas la vacance parce que l'on en a trop dit pour dire qu'il est vacant (puisqu'il y a quelqu'un déjà élu) et parce que on en n' a pas assez dit pour définir le Siège apostolique tel que J-C l'a institué....c'est à dire qu'un successeur de Pierre qui doit être reconnu matériellement sur le Siège de Pierre ne peut en aucune manière être privé de sa juridiction et de son infaillibilité. [...]

Quand un verre destiné à recevoir de l'eau est vide, on ne dit pas, de ce verre en question qu'il contient « un bout de » goutte d'eau mais qu'il est en puissance d'en contenir.
Ainsi quand l'élu d'un conclave valide (prenons l'exemple de Montini pour éviter les difficultés qui se résolvent dans ce message) manifeste clairement ne pas avoir reçu de Dieu la forme du Pontificat comme c'était précisément la cas, on est bien obligé de dire qu'il n'est pas en acte Pape mais qu'il reste en puissance de le devenir tant que les électeurs ne désignent pas quelqu'un d'autre.
Et si donc cet élu n'a pas reçu de Dieu la forme du Pontificat, bien qu'élu, il n'est pas formellement Pape, mais, comme l'enseigne St Robert Bellarmin dans ce qui est reproduit ici, puisqu'il est ainsi élu, il constitue la matière du pontife qu'il peut devenir en recevant de Dieu la forme du Pontificat. Il est ce qu'on appelle, peut-être de façon incompréhensible au commun des mortels, surtout de nos jours, mais fort logiquement au regard de la philosophie thomiste obligatoire dans l'Église et mise en œuvre par St Robert Bellarmin, un « “pape” materialiter ».
Mais ledit élu, « “pape” materialiter », n'a évidemment aucune autorité, ni juridiction ni infaillibilité, tant qu'il ne reçoit pas de Dieu la forme du Pontificat.

Mais un être qui voudrait résoudre un problème d'intégrales ou de dérivées avec la seule arithmétique du cours moyen 1ère année, comme Gérard, refusera toujours d'admettre ce raisonnement irréfutable pour qui sait réfléchir droitement !...

Cela dit, je m'excuse auprès de Louis pour avoir encore une fois parlé de tout cela, mais je ne puis faire autrement quand un provocateur du type Gégé vient écrire contre cette logique implacable n'importe quelle ânerie !...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14076
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  Louis Dim 12 Mai 2013, 1:33 pm

Note de Louis : Transféré ici, pour ne pas interférer dans le dossier : A.M.D.G. - Questions pour le fil : L'hérésie de notre époque.

Nous réitérons notre demande : Ceux qui veulent discuter de la thèse, le faire en mails privés.
Merci de votre compréhension.

Administration.

Banigé Le sam 11 mai 2013 à 7:02 pm a écrit:
JP B a écrit :
Ainsi, s'il plaît à Dieu de convertir (je ne dis pas que c'est la seule solution qu'il ait, loin de là, mais nous n'avons pas le droit de la rejeter) s'il plaît à Dieu, dis-je, de convertir quelque vaticandeux dont Il se sera réservé de suppléer par Lui-même jusque là à leur insuffisance, pour rétablir un jour l'ordre dans Son Église, Gérard n'aura qu'à mettre cela dans sa poche et son mouchoir par dessus ! ...

Mais bien sûr le voilà revenu avec sa thèse qui justifie toute la tradouillerie. Il faut attendre que les membres de l'église du vatican qui est censé être l'Eglise catholique puisque juridiquement il n'y en a pas d'autre, il faut attendre, dis-je, qu'ils se convertissent pour que Dieu rétablisse l'ordre dans son Eglise.

C'est en cela que JP B pose ses questions sur la divine hiérarchie que Dieu n'a pas fait disparaître et que l'on doit croire de foi. Ils vont se convertir, on va les convertir et la ville de Toutvasarranger va redevenir la Rome catholique.

Là, JP B est ouvert à cette solution qu'il nous oblige à reconnaître comme possible. Et si elle est possible alors, évidemment il faut la privilégier. Cependant, elle est possible que dans la mesure où actuellement Bergugus est pape à convertir pour devenir formellement pape.
Il faut donc que Dieu lui-même se rende à la thèse !
Et c'est tous les membres de ce forum qui n'on plus qu'à mettre cela dans leur poche et leur mouchoir par dessus !
ça fait un demi siècle que les trados prient pour la conversion de l'église conciliaire qui est pour eux l'Eglise catholique. Ils vont dans les églises concilaires pour certains office célébrés par des femmes et s'interdisent de venir à nos baptêmes et nos mariages, ce en quoi ils font bien puisque ceux qui prient dans la communion d'Assise nous ne pouvons plus prier avec eux au risque de pécher par " communicatio in sacris" qui nous est interdite avec les sectaires.
B JP Le sam 11 mai 2013 à 9:10 pm a écrit:
@ Gérard :
Quand on est un hérétique qui supprime toute la hiérarchie depuis 50 ans sous prétexte que, depuis Sa Sainteté Pie VII, elle déraperait de plus en plus, même avec St Pie X qui se serait, paraît-il, contredit dans la doctrine sur le mariage, et que brusquement l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître, se serait malgré tout volatilisée lors du conciliabule vaticandeux, faisant ainsi mentir notre Divin Sauveur ;
Quand on est un hérétique qui, en l’absence de véritable Pape comme aujourd’hui, supprime tous les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté en n’en conservant surtout aucun, pérennité pourtant de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ;
Quand on est un schismatique qui prétend appartenir à une “Église” exclusivement spirituelle puisqu’elle ne possèderait plus, paraît-il, aucun évêque ni aucun prêtre (il ne s’agit pas de ce que tu appelles « l’église conciliaire » mais bien de l’Église Catholique telle qu’elle existait jusqu’à Sa Sainteté Pie XII inclus) ;
Quand on est un schismatique qui usurpe l’Autorité dans l’Église en jugeant soi-même tous et n’importe quel membre de la Sainte Église Catholique à l’occasion du conciliabule vaticandeux ;
En un mot, quand on pense et agit comme un protestant comme tu penses et agis,
On la ferme ! On ne vient surtout pas parler de ce à quoi on ne comprend rien ; on ne met surtout pas un frein à la toute puissance de Dieu ; on se fait tout petit et on retourne répandre son purin dans ses friches incultes, y compris dans celles de son cerveau dérangé !
Banigé le Dim. 12 mai 2013 à 1:22 am a écrit:Curieux !
Quand on explose la thèse ancrée dans la tête et dans le coeur de JP B, tout d'abord, c'est que l'on a rien compris, que l'on est l'incompétence incarnée voire le cul terreux, planteur de choux et ensuite pour éviter les contrearguments boiteux, j'ai droit à toutes les accusations que JP B partagent avec l'administration de ce forum contre moi et qui, d'après lui, ne me donnerait que le droit de me taire devant la thèse.
Voilà la stratégie de JP B. Elle est simple faute d'être honnête. Avant lui, le Père Barbara qui fut, au début contre la thèse à Guérard s'est ensuite rallié à la thèse et comme l'Abbé Seuillot, l'un et l'autre lui ont apportée quelques ajustements personnels comme pour en être les co-auteurs. Or, le Père Barbara affirmait un peu à la façon de JP B que celui qui n'a pas adopté la thèse c'est tout simplement parce qu'il ne l'a pas comprise.

L'hérésie de la thèse, c'est qu'un pape de l'Eglise catholique peut après son élection être privé de sa juridiction et de son infaillibilité et les retrouver par la conversion et ses évêques ont juridiction dans la mesure où ils n'ont pas adopté les hérésies de leur pape.

Mais ce n'est pas tout. En effet, la thèse ce n'est pas seulement une hérésie qui n'a pour défaut que de s'éloigner de la vérité contraire. Le grand défit de cette hérésie, c'est qu'elle permet de donner à l'église conciliaire l'identité de l'Eglise catholique. En fait, l'hérésie sur l'identification de l'église conciliaire a englobée toute la démarche traditionaliste et la thèse n'a été inventée QUE pour légitimer l'hérésie traditionaliste qui consiste à regarder l'église conciliaire comme l'Eglise catholique et qui OBLIGE a communiquer sinon en pleine communion du moins avec l'una cum ou avec l'attentisme de la supposée conversion de cette église qui n'est pour eux que l'Eglise catholique en dormance, la conciliaire n'existant pas de l'aveu même de JP B.

Mon hérésie serait de ne pas accorder aux papes l'infaillibilité dans leur juridiction et d'avoir l'audace de faire paraître que d'un côté, ils ont voulu sincèrement le bien de l'Eglise mais que pour éviter la guerre contre les gouvernements maçons qu'ils ont tous légitimés, ils ont adopté, à regret il est vrai, la volonté de leurs adversairs dans le but de la paix ou de l'apaisement. Or, avec le recul, il semble manifeste que cette stratégie, outre le fait qu'elle me semble impossible à adopter, a été contreproductive et n'a pas été étrangère au déclin de l'influence de l'Eglise que les papes depuis la Révolution ont tous reconnu sans en désigner la cause ou ne voyant la cause que dans la perfidie de leurs adversaires !

Sommes-nous a égalité dans l'hérésie ?

B JP Le Dim 12 mai 2013 à 2:07 am a écrit:Et avec ça, Gégé est manifestement opiniâtre : il reconnaît être dans l'hérésie !
(Mais il lui faudrait aussi reconnaître humblement qu'il baigne dans les hérésies au pluriel et de même de multi-schismes...)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14076
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Lun 13 Mai 2013, 2:35 am

Dans la deuxième réponse faite à Gérard le samedi 11 mai 2013 à 2:10 pm, parmi les messages déplacés avec juste raison par Louis à cet endroit,il est dit de Montini dans le deuxième§ qu’il «manifeste clairement ne pas avoir reçu de Dieu la forme du Pontificat» et que «on est bien obligé de dire qu'il n'est pas en acte Pape [...] », et un peu plus bas, qu’un tel élu,
« “pape” materialiter », n'a évidemment aucune autorité, ni juridiction ni infaillibilité, [...]
Pourquoi Montini et ses successeurs vaticandeux ne sont-ils pas, bien qu’élus, en acte Pape et n’ont-ils, bien qu’élus, aucune autorité, ni juridiction ni infaillibilité ?
Parce que, comme Sa Sainteté Pie XII l’enseigne dans son Encyclique Mystici Corporis (cf. ce que Louis a le mérite de reproduire dans ce fil), le véritable Chef de l’Église est Notre-Seigneur Jésus-Christ dont elle est son Corps mystique et que le Pape n’est que son Vicaire.

Ainsi, ce n’est pas, absolument parlant, Simon, le Cardinal Sarto ou le Cardinal Pacelli devenus Pape qui dirigent l’Église, c’est Notre-Seigneur Jésus-Christ par eux.
Conséquemment, pour diriger réellement l’Église, l’élu du conclave doit impérativement être avec Notre-Seigneur Jésus-Christ.
Or, de façon évidente, Montini et ses successeurs vaticandeux, même s’ils ont été (jusqu’à preuve du contraire) élus légitimes des conclaves qui les ont désignés, manifestent clairement ne pas être avec Notre-Seigneur Jésus-Christ.
Bien qu’élus (légitimement jusqu’à preuve du contraire) par les conclaves qui les ont désignés, ils n’ont donc aucune autorité, ni juridiction ni infaillibilité puisqu’ils n’ont pas l’être-avec Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Ce n’est pas l’élection des hommes qui les font Papes en acte, qui leur donne Autorité, Juridiction et infaillibilité, en un mot qui leur donne la forme du Pontificat, c’est l’être-avec Notre-Seigneur Jésus-Christ parce que, comme l’enseigne, dans ce qui est reproduit ici, St Robert Bellarmin que nous fêtons aujourd’hui, c’est Dieu qui donne la forme du Pontificat à l’élu du conclave.

Saint Robert Bellarmin, priez pour nous !

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM” - Page 16 Empty Re: LA THÈSE DITE DE “CASSICIACUM”

Message  B JP Lun 13 Mai 2013, 6:01 am

Ce n’est pas l’élection des hommes, disais-je dans le message ci-dessus, qui fait que les élus des conclaves sont en acte Pape.
Ce n’est même pas leur acceptation (qui, lorsqu’elle est sincère et ne ressemble pas à une acceptation d’être une sorte d’antipape, fait qu’ils possèdent immédiatement l’Autorité, la Juridiction et l’infaillibilité) qui les font Papes en acte : cette acceptation sincère à remplir la charge effective du Souverain Pontificat n’est que la condition sine qua non [i]pour qu’ils reçoivent de Dieu, comme l’enseigne St Robert Bellarmin, la forme du Pontificat. Ce qui les fait Papes en acte, c’est bien l’[i]être-avec Notre-Seigneur Jésus-Christ, être-avec qui est précisément la forme du Pontificat.

Et c’est parce qu'ils n’ont pas l’être-avec Notre-Seigneur Jésus-Christ, que Montini et ses successeurs vaticandeux ne sont pas Papes en acte.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum