COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 08 Juin 2018, 10:15 am

.
.    

.
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.





2. (suite) Avant d'en venir à mépriser Dieu, les Hébreux commencèrent par mépriser Moïse qu'ils voulaient lapider. Quelqu'un qui sera pieux envers le prêtre, le sera à plus forte raison envers Dieu. S'il arrive que le prêtre soit mauvais, Dieu, voyant que pour lui plaire vous honorez même un indigne, vous en récompensera.  "Si celui qui reçoit un prophète comme prophète obtient la récompense d'un prophète" (Matthieu X, 41): il en sera de même pour celui qui honore le prêtre, qui lui accorde soumission et obéissance.


Si, lorsqu'il s'agit de l'hospitalité accordée à un inconnu, vous recevez une si grande récompense, il est clair que vous en obtiendrez une beaucoup plus grande pour vous soumettre à ceux à qui Dieu vous commande d'être soumis.  "Les Scribes et les Pharisiens sont assis sur la chaire de Moïse"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 08 Juin 2018, 10:23 am

.
.    

.
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




2. (suite) "Les Scribes et les Pharisiens sont assis sur la chaire de Moïse", dit Notre-Seigneur, "faites donc ce qu'ils vous diront; mais n'imitez pas leurs œuvres" (Matthieu XXIII, 2-3).  Ignorez-vous ce que c'est qu'un prêtre ? C'est un ange du Seigneur. Car les paroles qu'il dit ne sont pas de lui. Si vous le méprisez, ce n'est pas lui que vous méprisez, mais Dieu qui vous l'envoie.


Et qu'est-ce qui me prouve que c'est Dieu qui me l'envoie, direz-vous ?


— Si vous n'avez pas cette croyance, votre espérance est donc vaine. Car si Dieu n'opère point par l'intermédiaire du prêtre, vous ne recevez pas le baptême, vous ne participez pas aux divins mystères, vous ne recevez pas les eulogies, vous n'êtes pas chrétien. Quoi donc ! Direz-vous, est-ce que Dieu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 08 Juin 2018, 11:30 am

.
.    

.
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. Quoi donc ! Direz-vous, est-ce que Dieu les ordonne tous, même les indignes ? Dieu ne les ordonne pas tous, mais il opère lui-même par le ministère de tous, même des indignes, pour le salut du peuple. S'il s'est autrefois servi d'un âne, et d'un méchant homme tel que Balaam pour bénir son peuple (Nombres XXII); pourquoi ne se servirait-il pas d'un prêtre ? Qu'est-ce qu'il ne fait pas pour notre salut ? Que ne dit-il pas ? De quel intermédiaire dédaigne-t-il de se servir ?  


S'il a opéré par le ministère de Judas, et par celui de ces prophètes auxquels il dit: "Je ne vous connais pas, retirez-vous de moi, vous qui opérez l'iniquité" (Matthieu VII, 23); si d'autres pécheurs ont chassé les démons en son nom; à plus forte raison opérera-t-il par le ministère des prêtres. Si nous devions scruter la vie et la conduite de nos pasteurs, ce serait nous en réalité qui les ordonnerions, et alors tout serait mis sens dessus dessous, les pieds seraient en haut et la tête en bas. Ecoutez ce que dit saint Paul…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 09 Juin 2018, 3:27 pm

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. (suite) Écoutez ce que dit saint Paul: "Pour moi, je me mets fort peu en peine d'être jugé par vous, ou par quelque homme que ce soit"; et encore: "Pourquoi jugez-vous votre frère ?" (I Corinthiens IV, 3; et Romains XIV, 10).  Si vous ne devez pas juger votre frère, vous devez encore bien moins juger le prêtre. Si Dieu vous l'a commandé, vous avez raison de le faire, et vous péchez en ne le faisant pas.


Mais s'il vous l'a défendu, gardez-vous de le faire; n'allez pas franchir la barrière des commandements. Après la prévarication du veau d'or, Coré, Dathan et Abiron, et leurs partisans, se soulevèrent contre Aaron. Or, qu'arriva-t-il ? Vous le savez, ils furent anéantis. Que chacun s'occupe de ce qui le regarde. Si quelqu'un altère le dogme, ne l'écoutez pas, quand ce serait un ange. Si quelqu'un enseigne selon l'orthodoxie, ne faites pas attention à sa vie mais seulement à ses paroles. Vous avez saint Paul pour vous former au bien par ses exemples comme par ses discours. Mais il ne donne pas aux pauvres




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 09 Juin 2018, 3:30 pm

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. (suite) Mais il ne donne pas aux pauvres, dites-vous, et il administre mal. Qu'en savez-vous ? N'accusez pas avant d'être sûr, craignez le compte que vous aurez à rendre. On juge souvent sur de simples soupçons. Imitez votre Maître, écoutez ce qu'il dit: "Je descendrai et je verrai si leurs oeuvres répondent à ce cri qui est venu jusqu'à moi, pour savoir si cela est ainsi, ou si cela n'est pas". (Genèse XVIII, 21).  


Êtes-vous instruit, vous êtes-vous informé, avez-vous même été témoin, attendez encore le juge: ne prenez pas le rôle de Jésus-Christ. C'est à lui qu'il appartient de s'enquérir, non à vous. Vous n'êtes, vous, que le dernier des esclaves, et non le maître. Vous êtes une des brebis du troupeau, n'examinez pas trop rigoureusement votre pasteur, si vous ne voulez pas avoir à rendre compte des accusations que vous portez contre lui.


— Et comment me commande-t-il ce qu'il ne fait pas lui-même, direz-vous ? …




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 09 Juin 2018, 3:33 pm

.
.

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. (suite) — Et comment me commande-t-il ce qu'il ne fait pas lui-même, direz-vous  ?[/b]

— Ce n'est pas lui qui vous commande; si c'est à lui que vous obéissez vous n'aurez pas de récompense. C'est Jésus-Christ qui vous commande. Que dis-je ? Il ne faudrait pas même obéir à saint Paul s'il prescrivait quelque chose de son chef, quelque chose d'humain; il faut obéir à l'apôtre portant en lui Jésus-Christ qui parle par sa bouche.


Ne nous jugeons pas les uns les autres, que chacun se juge soi-même et examine sa propre vie. Mais il doit être meilleur que moi, direz-vous.


— Pourquoi ?


— Parce qu'il est prêtre.


— Est-ce qu'aussi il n'a pas de plus que vous les travaux, les dangers…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 10 Juin 2018, 10:56 am

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. (suite) — Est-ce qu'aussi il n'a pas de plus que vous les travaux, les dangers, les combats de chaque jour, et les pénibles soucis ?  Avec tout cela, comment pouvez-vous dire  qu'il n'est pas meilleur que vous ? Et quand il ne serait pas meilleur, est-ce une raison pour que vous vous perdiez ?  Ces paroles viennent d'un fol orgueil. D'où savez-vous qu'il n'est pas meilleur que vous ?


— Mais s'il vole, direz-vous, s'il dépouille l'Église ?



— D'où savez-vous cela, ô homme ? Pourquoi vous jeter vous-même dans le précipice ? Si quelqu'un vous dit: Un tel a revêtu la pourpre; bien que vous en soyez instruit, vous vous bouchez les oreilles. Quoique vous puissiez prouver le contraire, vous vous retirez aussitôt, vous feignez de ne rien savoir, ne voulant pas courir un danger superflu; mais ici vous courez encore au devant. Ces sortes de paroles ne passeront pas sans qu'il en soit demandé compte. Ecoutez ce que dit Jésus-Christ: "Je vous le déclare, toute parole inutile que les hommes auront dite, ils en rendront compte au jour du jugement" (Matthieu XII, 36).  Vous vous flattez d'être meilleur qu'un autre…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 10 Juin 2018, 10:58 am

.
.    

.
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. (suite) Vous vous flattez d'être meilleur qu'un autre, et pour cette seule pensée d'orgueil, vous ne gémissez point, vous ne vous frappez point la poitrine, vous ne baissez pas les yeux, vous n'imitez pas le publicain ? S'il en est ainsi, vous vous êtes perdu vous-même, fussiez-vous réellement meilleur que tel ou tel. Êtes-vous meilleur ? Taisez-vous, si vous voulez rester meilleur. Si vous parlez, tout est perdu.


Si vous vous croyez meilleur, vous ne l'êtes pas; si vous ne le croyez pas, vous avez beaucoup fait pour l'être. Si celui qui était pécheur se retira justifié pour avoir confessé ses péchés, que ne gagnera pas celui qui sans être un grand pécheur, se croira néanmoins tel ? Faites l'examen de votre vie. Vous ne volez pas, mais vous ravissez, mais vous extorquez, mais vous faites mille choses de ce genre. Je ne dis pas ceci pour faire l'éloge du vol, loin de là…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 10 Juin 2018, 11:00 am

.
.    

.
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. (suite) Je ne dis pas ceci pour faire l'éloge du vol, loin de là, je déplore au contraire l'état de ceux qui s'en rendent coupables, s'il en est de tels parmi les ministres de l'Église; ce que je ne crois pas. Le vol sacrilège est un crime dont on ne peut dire toute l'énormité. Mais je prends vos intérêts: je ne veux pas que toute votre vertu soit rendue inutile par vos médisances.


Quoi de pire qu'un publicain ?  Or, celui dont parle l'Evangile était réellement publicain et comme tel coupable de mille fautes. Et cependant, que le pharisien dise seulement: "Je ne suis pas comme ce publicain", et voilà aussitôt tout son mérite perdu. Et vous, si vous dites…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 12 Juin 2018, 10:42 am

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




3. (suite) Et vous, si vous dites: Je ne suis pas comme ce prêtre, un voleur sacrilège, comment ne perdrez-vous pas tout ce que vous avez de mérite ?  Si je dis ces choses, et si je me crois obligé d'y insister, ce  n'est pas que je m'intéresse à ces coupables, mais c'est que je crains que vous ne perdiez tout le fruit de votre vertu en vous glorifiant vous-même et en condamnant les autres. Ecoutez ce conseil de saint Paul: "Que chacun examine bien ses propres actions, et alors il trouvera sa gloire en lui-même, et non point en se comparant avec les autres". (Job, VI, 4). Dites-moi, lorsque vous êtes blessé et que vous allez…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques  
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 12 Juin 2018, 10:44 am

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




4. Dites-moi, lorsque vous êtes blessé et que vous allez trouver le médecin, est-ce que vous négligez d'appliquer le remède et de panser votre blessure, pour vous occuper de savoir si le médecin a lui-même ou s'il n'a pas de blessure ? Et s'il se trouve qu'il en ait une, vous en inquiétez-vous ? Est-ce que vous négligez pour cela votre propre blessure ? Est-ce que vous dites: Il devrait n'être pas malade, étant médecin ?  Puisqu'il se porte mal, tout médecin qu'il est, je laisse, moi aussi, ma blessure sans la soigner. La malice du prêtre sera-t-elle une excuse pour le fidèle ? Nullement.


Le mauvais prêtre subira une peine proportionnée à sa malice, sans doute, mais vous aussi vous aurez le châtiment qui vous est dû et qui vous revient; d'ailleurs le maître n'a que le rang du fidèle. "Ils seront tous enseignés par Dieu; et on ne dira plus: Connaissez le Seigneur; car tout le monde me connaîtra, depuis le plus petit jusqu'au plus grand". (Jean, VI, 45; Isaïe LIV, 13; Jérémie XXXI, 34).  

— Pourquoi donc direz-vous: Préside-t-il ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras  ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 12 Juin 2018, 10:46 am

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




4. (suite) — Pourquoi donc direz-vous: Préside-t-il ? Pourquoi occupe-t-il la place qu'il occupe ?


Cessons, je vous en conjure, de médire de nos pasteurs; n'examinons pas maintenant ce qu'ils font, si nous ne voulons pas nous nuire à nous-mêmes. Examinons-nous nous-mêmes, et nous ne dirons du mal de personne. Souvenons-nous avec respect de ce jour où il nous donna le baptême. Quels que soient les vices d'un père, son fils les cache avec soin. "Ne vous glorifiez point", dit le Sage,  "de ce qui déshonore votre père; car ce n'est pas votre gloire, mais plutôt votre honte" (Ecclésiastique III, 12).  


Quand même il manquerait de prudence, ayez de l'indulgence. Si cette parole a été dite des pères selon la nature, elle peut l'être, à plus forte raison, des pères selon la grâce. Respectez celui qui, tous les jours, travaille à vous servir…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 12 Juin 2018, 2:35 pm

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




4. (suite) Respectez celui qui, tous les jours, travaille à vous servir. C'est pour vous qu'il lit les Écritures, pour vous qu'il orne la maison de Dieu, pour vous qu'il veille, pour vous qu'il prie, pour vous qu'il se tient devant Dieu en l'invoquant, pour vous qu'il administre les choses saintes. Respectez-le en songeant à ces bienfaits, ne l'approchez qu'avec vénération.


Est-il mauvais ? Dites-moi. Qu'est-ce que cela ?  Est-ce qu'il faut qu'il ne soit pas mauvais pour vous distribuer les plus grandes grâces ? Nullement. Tout s'opère selon votre foi. Un homme juste ne vous servira de rien si vous n'êtes pas fidèle; un méchant ne vous nuira en rien si vous êtes fidèle. Dieu s'est servi de bœufs pour reconduire l'arche, quand il voulut sauver son peuple. Est-ce la vie du piètre, est-ce sa vertu, qui opère nôtre salut ?  Les dons que Dieu nous accorde ne sont pas de nature à pouvoir être produits par la vertu de ses prêtres. Tout vient de la grâce. Le prêtre ne fait qu'ouvrir la bouche…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras  ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 12 Juin 2018, 2:37 pm

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv.8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




4. (suite) Le prêtre ne fait qu'ouvrir la bouche et prêter son organe à Dieu qui opère; le prêtre accomplit seulement le symbole. Songez quelle différence Il y a entre Jean-Baptiste et Jésus-Christ: Jean dit: "J'ai besoin d'être baptisé par vous", et: "Je ne suis pas digne de délier le cordon de ses souliers" (Matthieu III, 14; et Jean, I, 26).  Et cependant, malgré cette différence, lorsque Jean baptisa Jésus, le Saint-Esprit descendit, quoique Jean ne disposât point du Saint-Esprit. "Nous recevons tous de sa plénitude", est-il dit. (Jean, I, 16).  Cependant le Saint-Esprit ne descendit pas avant…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques  
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 12 Juin 2018, 2:45 pm

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




4. (suite) Cependant le Saint-Esprit ne descendit pas avant le baptême, et ce n'est pas Jean qui le fit descendre. Pourquoi les choses se passent-elles ainsi ? Afin que vous sachiez que le prêtre accomplit un symbole et rien de plus. Jamais il n'y eut autant de distance entre un homme et un autre homme qu'entre Jean et Jésus; néanmoins, Jean baptise Jésus, et le Saint-Esprit descend, afin que vous appreniez que c'est Dieu qui fait et opère tout. Je vais dire quelque chose qui paraîtra peut-être incroyable…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 13 Juin 2018, 10:24 am

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv. 8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




4. (suite)  Je vais dire quelque chose qui paraîtra peut-être incroyable, mais ne vous en étonnez point, ne vous troublez pas. L'oblation est la même, qu'elle soit faite par le premier venu, ou par saint Paul, ou saint Pierre. Celle que le Christ donna autrefois à ses disciples était la même que celle que célèbrent aujourd'hui les prêtres. Celle-ci n'est en rien inférieure à celle-là; parce que ce ne sont pas les hommes qui la sanctifient, mais celui-là même qui sanctifia la première. Les paroles que Dieu prononça alors sont les mêmes que celles que le prêtre prononce encore maintenant; l'oblation est donc aussi la même. On en peut dire autant du baptême.


Ainsi tout dépend de la foi. Le Saint-Esprit descendit aussitôt sur le centurion Corneille, parce qu'il avait fait ce qui dépendait de lui et témoigné sa foi. Donc le corps de Jésus-Christ est ici comme il était là. Celui qui s'imagine qu'il y a ici quelque chose de moins qu'il n'y avait là, ne sait pas que le Christ est encore présent et que c'est toujours lui qui opère. Puisque vous savez ces choses, comme je ne vous les dis pas sans motif…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 13 Juin 2018, 10:25 am

.
.    

.    
"NE ROUGISSEZ DONC POINT. DE NOTRE-SEIGNEUR QUE VOUS DEVEZ CONFESSER,

NI DE MOI QUI SUIS SON CAPTIF. MAIS SOUFFREZ AVEC MOI POUR L'ÉVANGILE

SELON LA FORCE DE DIEU QUI NOUS A SAUVÉS ET NOUS A APPELÉS PAR SA VOCATION SAINTE,

NON SELON NOS ŒUVRES, MAIS SELON SA VOLONTÉ ET SELON LA GRÂCE,

QUI NOUS A ÉTÉ DONNÉE EN JÉSUS-CHRIST AVANT TOUS LES SIÈCLES;

ET QUI A PARU MAINTENANT PAR L'AVÈNEMENT DE NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(II Timothée I, vv.8-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



ANALYSE.


1. Ne pas rougir de la croix, de notre Sauveur,
ni des liens de saint Paul captif pour Jésus-Christ.
2. De l'obéissance due aux pasteurs des âmes.
3. S'examiner soi-même et non les autres.
4. La dignité du sacrifice Eucharistique
ne dépend pas de l'homme qui l'offre.
— Jésus-Christ est vraiment dans l'Eucharistie.




4. (suite) Puisque vous savez ces choses, comme je ne vous les dis pas sans motif, mais pour vous corriger de vos défauts, et pour vous rendre plus prudents à l'avenir, conservez soigneusement mes paroles. Si nous nous contentons d'entendre, sans jamais pratiquer, nous ne retirerons aucun profit des prédications. Donnons une entière attention, une attention très diligente à la parole de Dieu; gravons-la dans notre cœur; ayons-la toujours imprimée dans notre conscience, et ne cessons jamais de renvoyer la gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Ce n'était pas seulement par lettres qu'il prescrivait..




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 14 Juin 2018, 9:24 am

.
.

.
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.




1. Ce n'était pas seulement par lettres qu'il prescrivait à son disciple ce qu'il devait faire, mais encore par l'enseignement oral. On en voit la preuve dans beaucoup d'autres passages, tel que celui-ci: "Soit de bouche, soit par lettres"; mais ce passage-ci le démontre encore mieux que tout autre. Il ne lui a donc pas légué un enseignement incomplet, ne le croyez pas; il lui a communiqué beaucoup d'instructions de vive voix; ce sont ces instructions qu'il lui rappelle par ces mots: "Proposez-vous pour modèle les saines instructions que vous avez entendues de moi".


Que veut-il dire par là ? Je vous ai tracé, comme ferait un peintre, un portrait de la vertu et de tout ce qui plaît à Dieu; c'est comme une règle, un archétype, une définition exacte que j'ai déposée dans votre âme. Conservez cela; et quand vous aurez à décider quelque chose concernant soit la foi, soit la charité, soit la chasteté, tirez de là vos exemples.


— Vous aurez en vous-même tout…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 14 Juin 2018, 9:26 am

.
.    

.
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.




1. (suite)  — Vous aurez en vous-même tout ce qui vous sera nécessaire, et vous n'aurez pas besoin de consulter les autres.


"Gardez le précieux dépôt". Comment ? "Par le Saint-Esprit qui habite en nous". Abandonnée à ses seules forces, l'âme humaine serait incapable, après avoir reçu un tel dépôt, de pouvoir le conserver. Pourquoi ? Parce que les voleurs sont nombreux et la nuit profonde. Le diable est toujours là qui nous tend des pièges; nous ne savons ni l'heure ni l'instant auquel il doit fondre sur nous. Comment donc réussirons-nous à garder ce trésor?


Par le Saint-Esprit; c'est-à-dire, si nous avons le Saint-Esprit avec nous. Si nous ne repoussons pas la grâce, elle ne nous manquera point. "Si le Seigneur ne bâtit la maison, c'est en vain que travaillent ceux qui la bâtissent. Si le Seigneur ne garde la cité, c'est en vain que veillent ceux qui la gardent"  (Psaume CXXVI, 1).  Voilà notre rempart, voilà notre garde, voilà notre refuge.


— Si le Saint-Esprit habite en nous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 14 Juin 2018, 9:27 am

.
.    

.
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.




1. (suite) — Si le Saint-Esprit habite en nous, s'il garde lui-même le dépôt, qu'est-il besoin de préceptes ?  C'est afin que nous conservions le Saint-Esprit, que nous le gardions, et que nous ne le fassions pas  par nos mauvaises actions. Ensuite, il énumère ses épreuves, non pour décourager son disciple, mais pour affermir son cœur, que, si un jour il était lui-même aux prises avec les mêmes épreuves, il n'en fût pas surpris, en considérant son maître, et en se souvenant de tout ce qui lui était arrivé. Il est vraisemblable qu'aussitôt après son…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 15 Juin 2018, 9:34 am

.
.    

.
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.




1. (suite) Il est vraisemblable qu'aussitôt après son arrestation il se vit abandonné et privé toute marque de bienveillance de la part des hommes, de tout appui, de tout secours, et qu'il fût trahi par les fidèles eux-mêmes et par ses amis; c'est ce qu'il veut dire par mots:  "Vous savez que tous ceux d'Asie sont éloignés de moi". Il est probable qu’il y avait à Rome beaucoup d'Asiatiques.


Aucun d'eux, dit-il, ne m'a assisté; aucun ne m reconnu, tous se sont détournés de moi. Et admirez l'élévation de son âme, il se contente de marquer le fait, il n'ajoute pas une parole de blâme. Pour celui qui l'a assisté, il le loue et lui souhaite mille biens. Quant aux autres il ne les maudit pas, il dit simplement: "Phigèle et Hermogène sont de ce nombre…  




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 15 Juin 2018, 9:36 am

.
.    

.    
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.




1. (suite)  "Phigèle et Hermogène sont de ce nombre. Que le Seigneur fasse miséricorde à la maison d'Onésiphore, parce qu'il m'a souvent soulagé, et qu'il n'a pas eu honte de me chaînes; mais qu'étant venu à Rome, il m’a cherché avec grand soin, et il m'a trouvé". Voyez comme partout il parle de honte et nulle part de danger, pour ne pas effrayer Timothée, quoique sa situation fût pleine de périls.


Il avait offensé Néron par la conversion de quelques-uns de ses familiers. A son arrivée à Rome, dit-il, Onésiphore n'a pas évité la rencontre, mais il m'a cherché avec empressement et m'a trouvé. "Que le Seigneur lui donne de trouver miséricorde devant le Seigneur"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 15 Juin 2018, 9:38 am

.
.    

.    
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.

 1. (suite)  "Que le Seigneur lui donne de trouver miséricorde devant le Seigneur en ce jour-là. Vous savez mieux que personne combien d'assistances il m'a rendues à Éphèse". Tels  doivent être les fidèles: ils ne doivent se laisser arrêter, ni par la crainte, ni par la honte, ni par la menace, mais s'entr'aider, s'assister, se secourir entre eux, comme font à la guerre les soldats d'une même armée:


Car ce n'est pas tant à ceux qui sont dans le péril qu'ils sont utiles qu'à eux-mêmes, puisqu'en participant à leurs maux, ils méritent aussi de participer à leurs couronnes.


Par exemple, un ami de Dieu est dans la tribulation; il souffre toutes sortes de peines avec beaucoup de fermeté; il lutte comme un athlète courageux; pour vous, vous restez à l'abri de toute persécution, vous pouvez cependant, si vous voulez, sans mettre le pied dans le stade, partager la couronne avec l'athlète de Dieu: il vous suffit de l'assister, de lui procurer l'huile de la consolation, de l'encourager, de l'exciter.  Et pour vous prouver que je dis vrai




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 16 Juin 2018, 1:31 pm

.
.    

.    
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.




1. (suite) Et pour vous prouver que je dis vrai, écoutez ce que l'apôtre dit dans une autre épître: "Vous avez bien fait de vous unir à moi dans la tribulation"; et encore: "Vous m'avez envoyé à Thessalonique une et deux fois de quoi satisfaire à mes besoins". (Philippiens  IV, 14;16).  Et comment, quoiqu’absents, pouvaient-ils partager ses tribulations ?


Saint Paul le dit lui-même: "Vous m'avez envoyé une et deux fois de quoi satisfaire à mes besoins". Il dit encore au sujet d'Epaphrodite: "Il s'est vu tout proche de la mort, exposant sa vie, afin de suppléer, par son assistance, à celle que vous ne pouviez me rendre vous-mêmes" (Philippiens  II, 30).  De même qu'auprès des rois de la terre…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 16 Juin 2018, 1:33 pm

.
.    

.    
"PROPOSEZ-VOUS POUR MODÈLE LES SAINES INSTRUCTIONS

QUE VOUS AVEZ ENTENDUES DE MOI SUR LA FOI ET LA CHARITÉ QUI EST EN JÉSUS-CHRIST.

GARDEZ, PAR LE SAINT-ESPRIT QUI HABITE EN NOUS, LE PRÉCIEUX DÉPÔT QUI VOUS A ÉTÉ CONFIÉ.

VOUS SAVEZ QUE TOUS CEUX QUI SONT EN ASIE SE SONT SÉPARÉS DE MOI: PHIGÉLE ET HERMOGENE SONT DE CE NOMBRE.

QUE DIEU DONNE MISÉRICORDE À LA MAISON D'ONÉSIPHORE, PARCE QU'IL M'A SOUVENT SOULAGÉ ET QU'IL N'A PAS ROUGI

DE MES CHAÎNES; MAIS QU'ÉTANT VENU À ROME, IL M'A CHERCHÉ AVEC GRAND SOIN ET IL M'A TROUVÉ.

QUE LE SEIGNEUR LUI FASSE LA GRÂCE DE TROUVER MISÉRICORDE DEVANT LE SEIGNEUR EN CE JOUR.

CAR VOUS MIEUX QUE PERSONNE COMBIEN D'ASSISTANCES IL M'A RENDUES À ÉPHÈSE."

(II Timothée I, vv. 13-18).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que signifie: "Formam habe sanorum verborum ?"
2. Que nous avons besoin de miséricorde pour obtenir le salut.
3. Que les jugements de Dieu sont à craindre.




1. (suite) De même qu'auprès des rois de la terre, ceux qui combattent ne sont pas les seuls qui soient honorés, mais que ceux qui gardent les bagages ont aussi part aux récompenses, et quelquefois une part égale aux autres, bien qu'ils n'aient pas ensanglanté leurs mains, pas pris l'épée, pas même vu les rangs ennemis; de même en est-il, et à plus forte raison, dans le service de Dieu.


Celui qui porte secours au combattant mourant de faim, celui qui l'assiste, qui l'encourage par ses paroles, qui prodigue tous les soins qu'on peut donner en pareille rencontre, celui-là obtient la même récompense que le combattant. En m'entendant parler d'athlète, n'allez pas…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33374
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum