COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 29 Aoû 2018, 11:08 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




4. (suite) Fait de tout ce qu'a son maître sa propriété particulière. Il commande comme lui dans ses domaines, il est maître comme lui. Les autres serviteurs le respectent; ce qu'il dit, son maître le confirme. Quant aux ennemis, ils le redoutent. Si dans, les choses de ce monde, celui qui néglige ses propres intérêts pour prendre ceux de son maître, ne néglige en réalité point ses affaires, mais les avance considérablement, combien cela est-il plus vrai dans les choses spirituelles ! Méprisez donc ce qui est à vous, et vous acquerrez ce qui est de Dieu. C'est lui qui vous le commande. Méprisez la terre pour conquérir le ciel. Soyez-y d'esprit et de cœur, et non sur la terre. Faites-vous craindre du côté de l'esprit, non du côté matériel…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 29 Aoû 2018, 11:11 am

.
.    

.    

"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




4. (suite) Faites-vous craindre du côté de l'esprit, non du côté matériel. Si vous vous rendez redoutable du côté du ciel, vous ne le serez pas seulement aux hommes, mais encore aux démons, et  leur prince même ne vous verra qu'en tremblant.  Si vous voulez vous faire craindre par vos richesses, les démons vous mépriseront et souvent les hommes.  Ce que vous pouvez acquérir sur la terre n'est qu'une récompense vile et servile. Méprisez cela et vous serez grand dans le palais de votre Roi.


Tels étaient les apôtres, pour avoir méprisé une maison servile et les biens de ce monde. Et voyez comme ils commandaient dans le domaine de leur Seigneur et Maître. Qu'un tel, disaient-ils, soit délivré de sa maladie, tel autre, du démon. Liez celui-ci, déliez celui-là. Cela se passait sur la terre et était ratifié dans le ciel. "Tout ce que vous aurez lié sur la terre, sera lié dans le ciel" (Matthieu XVIII, 18).  Jésus-Christ a donné un plus grand pouvoir à ses serviteurs qu'il ne semblait en avoir lui-même, et il a vérifié ce qu'il avait dit: "Celui qui croit en moi fera de plus grandes choses que je n'en fais" (Jean XIV, 12).


Pourquoi, sinon parce que la gloire de ce que font les serviteurs remonte, jusqu'à leur maître, comme parmi les hommes, plus un serviteur est puissant, plus son maître est considéré.  Si telle est la puissance du serviteur, dit-on, quelle ne sera…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.



 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 29 Aoû 2018, 11:19 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




4. (suite) Si telle est la puissance du serviteur, dit-on, quelle ne sera pas celle du maître ?  Mais si un serviteur, négligeant les intérêts et le service de son maître, ne pensait qu'à lui-même, à sa femme, à son fils, à son serviteur et ne travaillait qu'à s'enrichir, et à voler ou attraper par artifice le bien de son maître, n'est-il pas clair qu'il se perdrait bientôt lui-même avec ses richesses mal acquises ?


Que ces exemples, mes frères, nous rappellent à nous-mêmes et nous empêchent de chercher nos intérêts particuliers, afin d'y pourvoir avec plus de sûreté et d'avantage par le mépris que nous en ferons. Car si nous les négligeons, Dieu s'en occupera; si, nous nous en occupons, Dieu les négligera. Travaillons aux affaires de Dieu et non pas aux nôtres…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 30 Aoû 2018, 10:21 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




4. (suite) Travaillons aux affaires de Dieu et non pas aux nôtres, ou plutôt aux nôtres, puisque les siennes sont les nôtres.  Je ne parle pas du ciel matériel, ni de la terre, ni de tout ce qui est dans le monde. Ce sont là des biens qui ne sont pas dignes de- lui, et qui appartiennent aux infidèles comme à nous. Quels sont les biens que je dis être les biens de Dieu et les nôtres par lui ?  C'est la gloire éternelle et le royaume céleste. Saint Paul nous assure que si nous mourons avec Jésus-Christ, nous vivrons aussi avec lui; si nous souffrons avec lui, nous règnerons aussi avec lui. (II Timothée III, 11).


Nous sommes ses cohéritiers et ses frères (Romains VIII, 17).   Pourquoi nous rabaissons-nous vers la terre lorsque Dieu nous relève vers le ciel ? Jusques à quand demeurerons-nous volontairement dans notre pauvreté et notre misère ? Dieu nous propose le ciel, et nous n'avons des yeux…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 30 Aoû 2018, 10:31 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




4. (suite) Dieu nous propose le ciel, et nous n'avons des yeux et des désirs que pour la terre. On nous offre le royaume du ciel, et nous aimons mieux la pauvreté sur la terre; on nous offre la vie éternelle, et nous nous consumons à remuer du bois, des pierres et de la terre. Devenez riche, je le veux bien; gagnez et ravissez, il n'y a pas de mal à cela.  


Il y a un gain qu'on est coupable de ne pas rechercher; il y a vol dont c'est un péché de s'abstenir. Qu'est-ce à dire ?  "Le royaume des cieux", dit le Sauveur, "souffre violence, et ce sont les violents qui le ravissent" (Matthieu XI, 12).  Soyez violent en ce sens; soyez un ravisseur;




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 30 Aoû 2018, 10:33 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




4. (suite) Soyez violent en ce sens; soyez un ravisseur; ce que vous ravissez de la sorte ne diminuera pas. La vertu ne se partage pas, non plus que la piété et le royaume du ciel. La vertu s'augmente à la ravir, c'est le contraire pour les biens corporels.


Par exemple, je suppose une cité dans laquelle il y a dix mille citoyens. Si tous ravissent la vertu et la justice, il est clair qu'ils la multiplieront, puisqu'elle sera dans les dix mille tous ensemble. Si au contraire ils ne la ravissent point, ils la diminueront évidemment puisqu'elle ne sera plus nulle part. Comprenez-vous que les vrais biens se multiplient à les ravir…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 31 Aoû 2018, 10:42 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




5. Comprenez-vous que les vrais biens se multiplient à les ravir, et que les faux biens diminuent ?  Ne croupissons pas dans une lâche pauvreté, mais enrichissons-nous. La richesse de Dieu consiste dans le grand nombre de ceux qui jouissent de son royaume.  "Il est riche en tous ceux qui l'invoquent" (Romains X, 12).  Augmentez donc sa richesse.


Vous l'augmenterez si vous ravissez son royaume, si vous le gagnez, si vous l'emportez d'assaut. Il faut réellement pour cela de la violence. Pourquoi ? Parce qu'il y a beaucoup d'obstacles à vaincre, les femmes, les enfants, les soucis, les affaires temporelles, après cela les démons, et surtout leur prince, le diable. Il faut donc de la force, il faut de la persévérance…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 31 Aoû 2018, 10:44 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




5. (suite) Il faut donc de la force, il faut de la persévérance. Celui qui fait violence est dans la peine, parce qu'il supporte tout, parce qu'il résiste à la nécessité. Il tente presqu’à l'impossible. Voilà ce que font les violents, et nous, nous ne tentons pas même le possible,  quand donc obtiendrons-nous quelque chose ?


Quand posséderons-nous les biens désirables et désirés ?  "Les violents ravissent le royaume du ciel". Il faut réellement de la violence, il faut emporter le ciel de vive force. On ne le gagne pas sans peine, on n'y entre pas sans coup férir. Le violent est toujours sobre, toujours vigilant; il n'a de soins et de pensées que pour ravir ce qu'il désire, et pour épier les occasions. A la guerre, celui qui veut enlever quelque butin veille toute la nuit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 31 Aoû 2018, 10:46 am

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




5. (suite) A la guerre, celui qui veut enlever quelque butin veille toute la nuit, toute la nuit il est en armes. Si pour ravir les biens de cette vie on veille ainsi et on passe toute la nuit sous les armes, comment se fait-il que nous, qui voulons ravir des biens sans comparaison plus désirables et plus difficiles à saisir, les biens spirituels, comment se fait-il que nous dormions même le jour du plus profond sommeil; comment se fait-il que nous soyons toujours sans armes ni cuirasse ?  


Car celui qui demeure dans le péché est un homme qui n'a ni épée ni cuirasse; et celui au contraire qui vit dans la justice est l'homme toujours armé de pied en cap. Nous ne nous revêtons pas de l'aumône comme d'une armure…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 01 Sep 2018, 12:10 pm

.
.    

.    
"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




5. (suite) Nous ne nous revêtons pas de l'aumône comme d'une armure, nous ne tenons pas nos lampes allumées et toutes prêtes, nous ne nous munissons pas des armes spirituelles, nous ne nous informons pas de la voie; qui conduit au ciel, nous ne sommes point sobres, ni vigilants, voilà pourquoi nous ne pouvons rien ravir.


Celui qui a formé le projet de conquérir une couronne terrestre n'est-il pas prêt à braver mille fois la mort ?  Néanmoins il s'arme, combine ses plans, et quand il a tout préparé, il marche en avant. Il en est tout autrement de nous, nous voulons ravir tout en dormant, de là vient que nous nous retirons toujours les mains vides. Jetez les yeux sur les ravisseurs du siècle voyez comme…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 01 Sep 2018, 12:12 pm

.
.    

.    

"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




5. (suite) Jetez les yeux sur les ravisseurs du siècle voyez comme ils courent, comme ils se hâtent, comme ils renversent tout sur leur passage. Oui, il faut courir; car le démon court après vous, et il crie à ceux qui sont devant vous de vous arrêter. Mais si vous êtes fort, si vous êtes vigilant, vous avez bientôt écarté du pied et de la main tous ceux qui veulent vous prendre, et vous vous échappez comme si vous aviez des ailes.


Il ne vous faut qu'un instant pour vous tirer d'embarras, pour traverser la place publique et la foule tumultueuse qui s'y presse, je veux dire la vie d'ici-bas, et pour parvenir dans la région supérieure, c'est-à-dire l'éternité, région où règne le calme, où il n'y a ni tumulte ni obstacle. Quand vous aurez une fois accompli vos violences et enlevé de force ce que vous vouliez…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 01 Sep 2018, 12:22 pm

.
.    

.    

"TACHEZ DE ME VENIR TROUVER AU PLUS TÔT.

CAR DÉMAS M'A ABANDONNÉ S'ÉTANT LAISSÉ EMPORTER À L'AMOUR DU SIÈCLE,

ET IL S'EN EST ALLÉ À THESSALONIQUE, CRESCENT EN GALATIE,

TITE EN DALMATIE. LUC EST SEUL AVEC MOI. PRENEZ MARC

ET L'AMENEZ AVEC VOUS, CAR IL ME PEUT BEAUCOUP SERVIR POUR LE MINISTÈRE.

J'AI ENVOYÉ TYCHIQUE À ÉPHÈSE. APPORTEZ-MOI EN VENANT LE MANTEAU QUE J'AI LAISSÉ

À TROADE CHEZ CARPUS, ET MES LIVRES, SURTOUT MES PAPIERS."

(II Timothée IV, vv. 8-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul devant bientôt être conduit au supplice, appelle auprès de lui Timothée
pour lui faire ses dernières recommandations. — Saint Luc l'évangéliste est auprès de lui dans sa prison.
2. Saint Paul dit que Dieu l'a délivré de la gueule du lion. — Ce lion c'est l'empereur Néron.
3. Que les apôtres ou ne pouvaient ou ne jugeaient pas à propos de guérir toutes les maladies.
— Il ne fallait pas qu'on les prît pour des êtres supérieurs à l'humanité.
4. et 5. Que le meilleur moyen de pourvoir à nos intérêts c'est de travailler à ceux de Dieu.
— Le royaume du ciel ne se donne qu'aux violents.




5. (suite) Quand vous aurez une fois accompli vos violences et enlevé de force ce que vous vouliez, vous n'aurez pas de peine à le conserver, on ne vous l'enlèvera pas. Courons, ne regardons même pas ce qui est devant nos yeux, n'ayons d'autre souci que d'éviter ceux qui veulent nous arrêter, et nous sommes sûrs de conserver intact ce que nous avons ravi. Vous avez, par exemple, ravi la chasteté, n'attendez pas, fuyez, éloignez-vous du diable. S'il voit qu'il ne pourra vous atteindre, il ne vous poursuivra même pas.


Autant nous en arrive tous les jours: lorsque nous n'apercevons plus ceux qui nous ont volé quelque chose, nous désespérons de les rejoindre, nous renonçons à les poursuivre et à les faire poursuivre et arrêter, nous les laissons partir tranquilles. Faites de même, courez fort dès le commencement. Dès que vous serez loin du diable, il n'essaiera plus de vous atteindre. Vous pourrez en toute sécurité jouir des biens ineffables que vous avez ravis. Puissions-nous tous les posséder, en Jésus-Christ Notre-Seigneur, avec qui soient au Père et au Saint-Esprit, gloire, force, honneur et adoration, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
italiques et
gras ajoutés.
   

.
FIN DES COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME
SUR LA IIe ÉPÎTRE de Saint Paul À THIMOTÉE.
.
À suivre: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme
sur l’Épître de Saint Paul aux Colossiens.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34049
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum