COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 23 Mai 2018, 11:07 am

.
.    

.

"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. Pourquoi cette seconde lettre à Timothée ? L'apôtre avait dit: "J'espère aller vous trouver bientôt"  (l Timothée III, 14).  C'est qu'il ne put le faire. Il le console donc par ses lettres, ne pouvant pas le consoler par sa présence. Timothée était peut-être affligé de l'absence de son maître, et aussi de ce qu'il lui avait fallu se charger du gouvernement des âmes.


Si grand et si capable que l'on soit, dès qu'on met la main au timon pour gouverner le vaisseau de l'Église, on éprouve un embarras étrange à la vue des difficultés qui se soulèvent de toutes parts comme les flots de la mer. Il devait surtout en être ainsi alors que l'on n'était qu'au début de la prédication, alors que tout était encore à faire, alors que l'on ne rencontrait qu'hostilités et périls. Ce n'est pas tout…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 14 Juin 2018, 2:31 pm, édité 5 fois (Raison : titre)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 23 Mai 2018, 11:09 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) Ce n'est pas tout, les hérésies commençaient à se montrer, produites par les docteurs du judaïsme; saint Paul le dit expressément dans sa première épître. Ici il ne console pas seulement son disciple par sa lettre, mais encore il l'appelle près de lui:  "Hâtez-vous", lui dit-il, "de venir me trouver promptement"; et: "En venant, apportez mes livres et surtout mes papiers" (II Timothée IV, 8;13).  Je crois qu'il a écrit cette lettre…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 24 Mai 2018, 10:31 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 23 Mai 2018, 11:12 am

.
.    


.    

"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite)  Je crois qu'il a écrit cette lettre vers la fin de sa vie: "Je suis", dit-il, "comme une victime qui a déjà reçu l'aspersion"; et encore: "Dès la première fois que j'ai défendu ma cause, personne ne m'a assisté". (II Timothée IV, 6;16).  Mais il trouve un remède à tout cela, et c'est de ses épreuves elles-mêmes qu'il tire la consolation, et il dit: "Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie qui est en Jésus-Christ". Dès les premiers mots de sa lettre il relève l'âme de son disciple. C'est comme s'il disait…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 24 Mai 2018, 10:24 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) C'est comme s'il disait: Ne me parlez pas des dangers d'ici-bas; ils ne font que  nous procurer la vie éternelle qui ne connaît pas les maux, d'où sont bannis la peine, le chagrin et les larmes. Dieu ne nous a pas faits apôtres seulement afin que nous courions des dangers, mais afin que nous mourions après avoir souffert. Raconter ses maux tout au long, c'eût été ajouter au chagrin de Timothée, loin de le consoler; aussi commence-t-il sa lettre par des paroles de consolation: "Selon la promesse de vie qui est en Jésus-Christ".


Puisqu'il s'agit d'une promesse de vie, attendez-en l'effet non ici-bas, mais pour plus tard. "Une espérance qui se verrait ne serait plus une espérance" (Romains VIII, 24).


— "A Timothée, son fils bien-aimé"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 24 Mai 2018, 10:31 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 24 Mai 2018, 10:26 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) — "A Timothée, son fils bien-aimé". Non seulement "à son fils" mais "à son fils bien-aimé". On peut être un fils et n'être pas un fils bien-aimé. Mais tel n'est pas Timothée, et Paul ne l'appelle pas seulement son fils, mais son fils bien-aimé. Aux Galates aussi il donne le nom de fils, et néanmoins il s'afflige sur leur compte. "Mes petits enfants", leur dit-il, "que j'enfante de nouveau" (Galates IV, 19).  L'apôtre rend donc un grand témoignage à la vertu de Timothée en l'appelant son bien-aimé. C'est que la tendresse…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 24 Mai 2018, 10:28 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) C'est que la tendresse, lorsqu'elle ne vient pas de la nature, vient de la vertu. Ceux qui nous doivent la vie ne sont pas seulement nos bien-aimés par leur vertu, mais encore par l'impulsion de la nature. Mais nos fils selon la foi ne sont pas nos bien-aimés autrement que par la vertu. D'où pourrait venir en effet notre tendresse pour eux ailleurs que de là ?  


Cela est surtout vrai de saint Paul qui ne faisait rien par pure inclination. Ce mot, "mon fils bien-aimé", montre encore que si saint Paul n'a pas été voir son disciple, ce n'est pas qu'il soit fâché contre lui, ni qu'il le méprise, ni qu'il le blâme. "Grâce, miséricorde, paix de la part de Dieu…"




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 25 Mai 2018, 12:01 pm

.
.    
.

"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) "Grâce, miséricorde, paix de la part de Dieu et de la part de Jésus-Christ Notre-Seigneur". C'est le même souhait qu'il avait déjà fait auparavant. Ces mots l'excusent de ce qu'il n'est pas venu voir Timothée. Car en lui disant dans sa première lettre (I Timothée IV, 13 et III Timothée, 14),  "en attendant que je vienne", et: "Je me hâte d’aller à vous promptement", il lui avait donné l'assurance qu'il viendrait bientôt. C'est donc à ce sujet qu'il s'excuse tout d'abord. Quant à la cause qui l'a empêché…  



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 25 Mai 2018, 12:04 pm

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) Quant à la cause qui l'a empêché de partir, il ne l'indique pas aussitôt pour ne pas trop affliger Timothée: cette cause, c'était qu'il était retenu captif par César. Il ne l'a dit qu'à la fin de sa lettre lorsqu'il appelle son disciple auprès de lui. Il se garde de l'affliger dès le début, il lui laisse même espérer qu'il le verra. "Je désire vous voir", dit-il en commençant, et il dit en finissant: "Hâtez-vous de venir vers moi a promptement".


Dès le début donc il le relève de sa profonde tristesse, et il continue par des compliments.  "Je rends grâces à Dieu que je sers depuis mes ancêtres avec une conscience pure, de ce que sans cesse je fais mémoire de vous dans mes prières de nuit et de jour, désirant de vous voir, me souvenant de vos larmes, afin que je sois rempli de joie". Je rends grâces à Dieu de ce que je me souviens…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 25 Mai 2018, 12:08 pm

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) Je rends grâces à Dieu de ce que je me souviens de vous, dit-il, tant je vous aime. C'est aimer extrêmement que d'aimer jusqu'à se faire honneur de son amitié.


— "Je rends grâces", dit-il,  "au Dieu que je sers". Comment ? "Avec une conscience pure depuis mes ancêtres". Sa conscience était toujours restée sans atteinte. Il veut parler ici de sa vie; chez lui le terme de conscience se dit toujours de la vie bonne ou mauvaise.


Ou bien encore il veut dire: Nul motif humain ne m'a jamais fait trahir rien de ce que j'ai regardé et désiré comme un bien, même lorsque j'étais persécuteur. C'est dans le même sens qu'il dit: "Mais j'ai obtenu miséricorde parce que j'ai agi en état d'ignorance et d'incrédulité" (I Timothée I, 13).  C'est presque dire…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 26 Mai 2018, 12:36 pm

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) C'est presque dire: Ne soupçonnez rien de malicieux dans ma conduite: grande recommandation pour son caractère, et qui ne permettra pas qu'on se défie le moindrement de son amitié. C'est comme s'il disait: Je ne mens pas, je ne suis pas autrement que je ne dis. Il fait ici son propre éloge parce qu'il y est forcé, comme quelque part dans le livre des Actes.


Comme on l'accusait d'être un factieux et un novateur, il parle ainsi: "Et Ananie me dit: le Dieu de nos pères t'a choisi d'avance pour connaître sa volonté, et pour voir le Juste, et entendre la voix de sa bouche, parce que tu seras son témoin devant tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues" (Actes  II, 14). De même ici c'est avec raison…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 26 Mai 2018, 12:38 pm

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) De même ici c'est avec raison que, pour ne point passer pour un homme sans amitié comme sans conscience, il fait son propre éloge et qu'il dit:  "Sans cesse je fais mémoire de vous", et non pas simplement, mais "dans mes prières". C'est-à-dire, la prière est mon occupation, j'y consacre tout mon temps. Il le déclare en disant: La nuit et le jour j'invoquais Dieu à ce sujet, "je désirais vous voir":  Voyez-vous quel ardent désir ! Quel excès de tendresse l


Voyez-vous aussi l'humilité de l'apôtre
, qui s'excuse auprès de son disciple ? Il montre ensuite qu'il n'agit pas sans raison ni au hasard; il l’a déjà montré, et il le montre encore ici, car il dit:  "Me souvenant de vos larmes". Il est vraisemblable que, séparé de son ami, il pleurait; il gémissait plus qu'un enfant que l'on sépare de la mamelle de sa nourrice et que l'on sèvre de son lait.


— "Afin que je sois comblé de joie; je désire vous voir"…
.



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 26 Mai 2018, 12:39 pm

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




1. (suite) — "Afin que je sois comblé de joie; je désire vous voir". Je ne me serais donc pas privé moi-même d'un tel plaisir. Quand je serais un être insensible, cruel, une bête féroce, le souvenir de vos larmes m'aurait encore fléchi. Mais je ne suis pas tel, au contraire, je sers Dieu avec une conscience pure. Bien des motifs donc me poussaient vers vous. Et alors il pleurait. Il énonce encore une autre raison qui emporte avec soi la consolation: "En me rappelant", dit-il, "votre foi qui est si sincère". Il ajoute ensuite un autre éloge, savoir que…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 27 Mai 2018, 11:51 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.



2. Il ajoute ensuite un autre éloge, savoir que Timothée ne sort pas du milieu des païens, ni des infidèles, mais d'une famille qui sert depuis longtemps le Seigneur. "Foi"; dit-il, "qui a été premièrement en Loïde, votre aïeule, et Eunice, votre mère". Timothée était fils d'une juive fidèle. Comment juive ? Comment fidèle ? Elle n'était pas de la race des gentils.


Ce fut à cause de son père qui était gentil et à cause des juifs qui étaient en ces lieux, que Paul le prit et qu'il le circoncit. Voyez-vous comme la loi de Moïse commençait à n'être plus observée, puisque ces unions entre juifs et gentils avaient lieu ? Remarquez aussi comme saint Paul…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 27 Mai 2018, 11:52 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite) Remarquez aussi comme saint Paul prouve surabondamment à son disciple qu'il n'a eu pour lui aucun mépris: Je sers Dieu, j'ai une conscience droite, vos larmes me touchent, etc. Ce n'est pas seulement à cause de vos larmes que je désire vous voir, mais encore à cause de votre foi; parce que vous êtes un ouvrier de vérité, et qu'il n'y a pas de fraude en vous. Lors donc que vous vous montrez si digne d'être aimé, étant vous-même si aimant, étant un si sincère disciple de Jésus-Christ, lorsque je ne suis pas moi-même du nombre des insensibles, mais du nombre de ceux qui aiment la vérité, qu'est-ce qui m'aurait empêché de vous aller voir ?


— "Foi que je suis très persuadé que vous avez aussi"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 27 Mai 2018, 11:54 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite) — "Foi que je suis très persuadé que vous avez aussi". Cette foi est chez vous un bien héréditaire, vous la tenez de vos ancêtres et vous la gardez dans toute sa pureté. Les avantages de nos ancêtres sont les nôtres, lorsque nous partageons leurs vertus, si non, ils sont nuls pour nous ou plutôt ils servent à notre condamnation. Voilà pourquoi l'apôtre ajoute ces mots: "J'ai la certitude que cette foi est aussi en vous". Ce n'est pas de ma part une conjecture, mais j'en ai la persuasion et la certitude. Si donc il n'y a rien d'humain dans votre foi, rien non plus ne pourra l'ébranler. "C'est pourquoi je vous avertis de rallumer ce feu de la grâce de Dieu que vous avez reçue par l'imposition de mes mains"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 28 Mai 2018, 10:42 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite) "C'est pourquoi je vous avertis de rallumer ce feu de la grâce de Dieu que vous avez reçue par l'imposition de mes mains". Ces paroles montrent que celui à qui elles s'adressent est dans un grand abattement et dans une affliction extrême. C'est presque dire: Ne croyez pas que je vous aie méprisé. Sachez bien au contraire que je ne vous ai ni condamné ni oublié.


Songez seulement à votre aïeule et à votre mère. Parce que je sais que vous avez une foi sincère, je vous avertis et je vous dis: Vous avez besoin de zèle pour rallumer le feu de la grâce de Dieu. Comme le feu a besoin de bois pour l'alimenter, de même la grâce a besoin de notre zèle pour ne pas s'éteindre.


— "Je vous avertis de rallumer ce feu de la grâce de Dieu que vous avez reçue par l'imposition de mes mains"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 28 Mai 2018, 10:45 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite) — "Je vous avertis de rallumer ce feu de la grâce de Dieu que vous avez reçue par l'imposition de mes mains", c'est-à-dire la grâce du Saint-Esprit que vous avez reçue pour le gouvernement de l'Église, pour les signes miraculeux et pour tout le service de Dieu. Car il dépend de nous d'allumer comme d'éteindre ce feu. Aussi l'apôtre dit-il dans un autre endroit: "N'éteignez pas l'Esprit" (I Thessaloniciens V, 19).  


Il s'éteint par la nonchalance et la lâcheté, et il s'embrase de plus en plus par la vigilance et l'attention. Il est en vous ce feu, mais il vous appartient de le rendre plus vif; c'est-à-dire alimentez-le avec la confiance, la joie et l'allégresse. Résistez courageusement. "Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité; mais un esprit de courage, d'amour et de sagesse"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 28 Mai 2018, 10:46 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite) "Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité; mais un esprit de courage, d'amour et de sagesse". C'est-à-dire, nous n'avons pas reçu l'Esprit pour vivre contractés par la peur, mais pour parler avec hardiesse. Car il donne à beaucoup l'esprit de la peur, comme il est dit dans les livres des Rois à propos des guerres. "Et l'esprit de terreur", est-il dit "tomba sur eux". (Exode  XV, 16).  C'est-à-dire, il leur inspira de la terreur. Mais vous, au contraire, il vous a donné l'esprit de force et…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 29 Mai 2018, 9:53 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite) Mais vous, au contraire, il vous a donné l'esprit de force et d'amour pour lui. C'est donc là un effet de la grâce, mais non de la grâce seule; il faut que nous commencions par faire ce qui dépend de nous.


Cet Esprit qui fait que nous crions: "Abba, notre Père", nous inspire aussi l'amour pour lui, et l'amour pour le prochain, afin que nous nous aimions les uns les autres. Car de la force et de l'intrépidité naît la charité. Rien ne dissout l'amitié comme la timidité et l'appréhension de trahison.


— "Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais un esprit d'amour, de force et de sagesse"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 29 Mai 2018, 9:55 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite)  — "Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais un esprit d'amour, de force et de sagesse". Il entend par sagesse le bon état de la pensée et de l'âme, ou encore il veut dire que l'Esprit nous rend sages, et qu'il nous maintient dans la sagesse, quoiqu'il arrive et qu'il retranche le superflu.


Soyons donc sans douleur dans les maux qui nous arrivent, c'est en quoi consiste la sagesse. "Ne vous hâtez point", est-il dit, "au temps de l'obscurité". (Ecclésiastique II, 2).  Beaucoup trouvent le chagrin sans sortir de leur maison…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 29 Mai 2018, 9:58 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




2. (suite) Beaucoup trouvent le chagrin sans sortir de leur maison. Nous avons cela de commun que nous sommes tous dans le chagrin, mais nous différons par les causes de nos douleurs. La peine vient à celui-ci de sa femme, à celui-là de son enfant, à un autre d'un serviteur, à un autre d'un ami, à un autre d'un ennemi, à un autre d'un voisin, à un autre enfin d'une perte qu'il a faite.


Les causes de nos peines sont nombreuses et diverses. Il est complètement impossible de trouver quelqu'un qui soit exempt de peine et d'ennui; l'un en a plus, l'autre moins. Ne nous révoltons donc point, et soyons persuadés que nous ne sommes pas seuls dans la peine. Il n'est pas possible, quand on est homme…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 30 Mai 2018, 9:35 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




3. Il n'est pas possible, quand on est homme et que l'on est encore dans cette vie fugitive d'ici-bas, que l'on soit sans chagrin. Si ce n'est aujourd'hui, ce sera demain, si ce n'est pas demain, ce sera plus tard que viendra le chagrin.


De même que l'on ne peut être sans crainte lorsqu'on navigue sur une grande mer, de même il est impossible, tant qu'on est dans cette vie, de ne pas éprouver de dégoût et de peine; je n'excepte pas le riche. Car puisqu'il est riche…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 30 Mai 2018, 9:37 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




3. (suite) Car puisqu'il est riche, nécessairement beaucoup d'occasions sollicitent sa concupiscence. Je n'excepte pas le roi. Car lui-même subit la domination de beaucoup de choses; il ne mène pas tout à son gré; que de choses contrarient sa volonté ! C'est l'homme du monde qui fait le moins ce qu'il voudrait. Pourquoi ?


Parce que beaucoup veulent prendre part à ce qu'il fait. Or, songez dans quel abattement il est lorsqu'il veut faire quelque chose et qu'il ne le peut par crainte, par méfiance, à cause des ennemis, à cause des amis. Souvent, lorsqu'il entreprend quelque chose qui lui plait, il perd tout le plaisir qu'il y trouve par le grand nombre de ceux qui lui font de l'opposition. Mais quoi !...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 30 Mai 2018, 9:42 am

.
.    

.

"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




3. (suite) Mais quoi ! Pensez-vous que du moins ceux qui mènent une vie inoccupée soient exempts de soucis ? Il n'en est pas ainsi. L'homme ne peut pas plus être exempt de chagrin qu'exempt de mourir. Combien de désagréments ils endurent nécessairement, que notre discours ne peut vous dévoiler, mais que leur expérience leur fait si bien connaître !


Combien ont souhaité la mort au sein même des richesses et des délices ! Car les délices ne mettent pas toujours à l'abri de la douleur. Ou plutôt les délices produisent mille peines, des maladies, des dégoûts. Et même sans cela le chagrin naît de lui-même et sans cause. L'âme en cet état se sent chagrine…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 31 Mai 2018, 10:16 am

.
.    

.
"PAUL, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU,

SELON LA PROMESSE DE LA VIE QUE NOUS AVONS EN JÉSUS-CHRIST:  

À TIMOTHÉE, SON FILS BIEN-AIMÉ, GRÂCE, MISÉRICORDE ET PAIX DE

LA PART DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST NOTRE-SEIGNEUR".

(II Timothée I, vv. 1- 7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Tendresse de saint Paul pour son disciple Timothée.
2. Foi héréditaire dans la famille de Timothée. — La grâce est en nous comme un feu
qu'il dépend de nous de laisser s'éteindre ou de ranimer.
3. et 4. Que l'homme n'est jamais exempt de peines et de soucis.




3. (suite) L'âme en cet état se sent chagrine sans savoir pourquoi. Les médecins disent qu'un estomac malade cause des chagrins hors de propos. N'est-ce pas là ce qui nous arrive lorsque nous sommes chagrins sans que nous en sachions le motif ?  En un mot vous ne trouverez personne qui soit sans chagrin. L'homme qui a moins sujet de se chagriner que nous, s'imagine encore avoir raison de s'affliger autant que nous; parce que ce qui nous touche nous affecte plus que ce qui nous est étranger. Ceux qui souffrent en quelque partie…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II THIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33268
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum