Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET

2 participants

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET - Page 6 Empty Re: Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET

Message  Louis Sam 01 Déc 2012, 12:20 pm


ÉLOGE FUNÈBRE DE LA SOEUR LE BER,
PRONONCÉ LE JOUR DE SES FUNÉRAILLES,
5 OCTOBRE 1714.

(suite)

"Mais vous, filles et femmes de Ville-Marie, sera-t-il dit, que le récit de la vie si édifiante de votre concitoyenne, qui a respiré le même air que vous, qui fut composée d'un corps et de sens semblables aux vôtres, ne produise d'autre effet sur vos cœurs, que de vous faire désespérer de parvenir jamais à son imitation ? Est-il possible, que l'opposition, le contraste, qu'il y a entre une si belle vie et la vôtre, n'excite en vous, d'autre sentiment, que celui-ci : La Sœur Le Ber était une sainte : pour moi, je suis du monde : je ne prétends point à être sainte comme elle ; à moi n'appartient pas tant d'honneur ?

"Du moins, au milieu de vos égarements, considérez de combien de vices et de péchés, la délivra sa solitude et sa retraite; et voyez le bonheur que vous perdez, et le malheur auquel vous vous condamnez vous-mêmes, en vivant comme vous vivez. Elle mortifia son corps, ses yeux; sa langue, ses oreilles, ses pas : elle enchaîna, et emprisonna en quelque sorte, tous ses sens.

Elle voila ses yeux, pour ne rien voir et n'être point vue ; et vous, par combien de regards blessants, ne lancez-vous pas les traits meurtriers de l'amour profane? Combien d'immodesties, combien de nudités faussement voilées, ne donnez-vous, pas en proie à tous les yeux, à tous les regards?

Elle a mis à ses oreilles une sorte de haie, formée de la couronne d'épines de JESUS, pour en interdire l'entrée à tout discours profane : et vos oreilles, Filles du siècle, ne sont-elles pas les échos sans cesse retentissants, des fausses douceurs, des flatteries trompeuses et des discours séduisants du monde ? Ne sont-elles pas un chemin toujours ouvert, par où le péché, comme un serpent qui se glisse sous les fleurs, s'introduit dans vos âmes?

Elle mit à ses lèvres une barrière de circonspection ; elle lia et enchaîna sa langue, par un perpétuel et religieux silence: et votre langue est toujours déchaînée; ou par la médisance, qui se réjouit de tous les scandales ; ou par la calomnie qui attaque injustement la réputation du prochain.

Elle enchaîna ses pieds, en se condamnant à garder le lieu de sa solitude ; et les vôtres, impatients de sortir de la maison paternelle, et de quitter la présence d'une mère, vous portent à aller partout, à la merci de vos désirs. La retraite et l'ignorance du monde et de ses vanités, ne sont-elles pas les remparts de l'innocence ? Filles des hommes, jusqu'à quand aimerez-vous donc le mensonge, et suivrez-vous la vanité ?

" Quand une libertine est morte, étendue sur son lit : son cadavre n'inspire qu'horreur…


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET - Page 6 Empty Re: Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET

Message  Louis Sam 01 Déc 2012, 4:57 pm


ÉLOGE FUNÈBRE DE LA SOEUR LE BER,
PRONONCÉ LE JOUR DE SES FUNÉRAILLES,
5 OCTOBRE 1714.

(suite)

" Quand une libertine est morte, étendue sur son lit : son cadavre n'inspire qu'horreur. Il semble que déjà les flammes l'environnent, et que les démons soient prêts à la porter en terre, pour la tirer du creux de sa tombe et l'entraîner dans les enfers. Quand une sainte est morte, elle excite au contraire, l'amour, la confiance, la dévotion ; elle n'inspire ni crainte, ni frayeur à personne. Il semble qu'il s'échappe de sa face des rayons de gloire, et que les Anges en sont les gardiens. C'est ce dont vous avez ici, sous les yeux, dans cette incomparable Vierge, un exemple sensible et frappant. Filles et femmes de Ville-Marie, voilà votre modèle ! Vous ne voulez pas être une sainte canonisée, dites-vous ? Mais quoi, n'êtes-vous pas appelées à vous sanctifier, chacune dans votre condition? Et au jour du jugement, ne serez-vous pas canonisées ou réprouvées ; justifiées ou condamnées par votre concitoyenne ?

" Mais que dis-je ? je ne veux pas mêler des menaces à un panégyrique.

" Soyez, plutôt, ô âme chérie de DIEU, soyez notre avocate à tous ! Oui, âme de grâce que j'invoque en mon cœur et que rien ne m'empêche d'appeler sainte, que la défense de l'Eglise ; nous nous repentons tous, de vous avoir si peu imitée jusqu’'ici. Priez, priez pour vos concitoyens, afin que nous puissions être les imitateurs de vos vertus, et les compagnons de votre gloire.

" Ainsi-soit-il."

A suivre: table des matières.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET - Page 6 Empty Re: Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET

Message  Louis Sam 01 Déc 2012, 4:59 pm

.

L’HÉROINE CHRÉTIENNE du CANADA
ou

VIE DE MLLE LE BER


Introduction

APPROBATION

LIVRE PREMIER

ENFANCE DE MLLE LE BER.
SON SÉJOUR
AU PENSIONNAT DES URSULINES À QUÉBEC.

I. Famille de Mlle LE BER. SA NAISSANCE. SON BAPTÊME. SA PREMIÈRE ÉDUCATION.

II. Mlle LE BER ENTRE AU PENSIONNAT DES URSULINES DE QUÉBEC. SA MORTIFICATION. SA POLITESSE. SA CHARITÉ.

III. MLLE LE BER FAIT PARAÎTRE PAR LA SIMPLICITÉ DE SES PETITS MEUBLES L'HORREUR QU'ELLE A DEJA POUR LES VANITÉS DU MONDE, ET DONNE À SES COMPAGNES DES EXEMPLES D'UNE ADMIRABLE HUMILITÉ.

IV. FIDÉLITÉ DE MLLE LE BER À GARDER LE SILENCE PRESCRIT AUX PENSIONNAIRES, ET À MARCHER EN LA SAINTE PRÉSENCE DE DIEU. SON AMOUR POUR LA MÉDITATION.

V. DÉVOTION DE MLLE LE BER ENVERS LES SAINTS ANGES. SA PIÉTÉ ENVERS MARIE. SA RELIGION ENVERS LE TRÈS-SAINT SACREMENT.

LIVRE SECOND

DEPUIS LA SORTIE DE MLLE LE BER DU PENSIONNAT,
JUSQU'À SON ENTRÉE À LA CONGRÉGATION EN QUALITÉ DE RECLUSE.

I. RENTRÉE DANS LE MONDE, MLLE LE BER DEMEURE FIDÈLE À TOUS LES EXERCICES DE PIÉTÉ, QU'ELLE AVAIT PRATIQUÉS AU PENSIONNAT. LA MODESTIE DE SES VÊTEMENTS.

II. POUR CONSERVER LE TRÉSOR DE SON INNOCENCE, Mlle LE BER NE SE PRODUIT DANS AUCUNE ASSEMBLÉE DU MONDE. ELLE FRÉQUENTE LES SŒURS DE LA CONGRÉGATION.

III. LA MORT ÉDIFIANTE D'UNE DES SŒURS DE LA CONGRÉGATION DÉTERMINE MlleLE BER À VIVRE ENTIÈREMENT SÉPARÉE DU MONDE. ELLE FAIT VŒU DE CHASTETÉ POUR CINQ ANS.

IV. Mlle LE BER SE SENT APPELÉE À VIVRE EN RÉCLUSION DANS LA MAISON PATERNELLE. SES PIEUX PARENTS CONSENTENT À CE DESSEIN.

V. MLLE LE BER SE CONSACRE, D'ABORD, POUR L'ESPACE DE CINQ ANS À LA VIE SOLITAIRE. SA MANIÈRE DE VIVRE. SA CONDUITE HÉROÏQUE À L'OCCASION DE LA MORT DE SA MÈRE.

VI. Mlle LE BER S'ENGAGE PAR VŒU À GARDER PERPÉTUELLEMENT LA SOLITUDE, LA CHASTETÉ PARFAITE, ET LA PAUVRETÉ DE CŒUR. SA CONDUITE À L'OCCASION DE LA MORT DE M. DU CHESNE SON FRÈRE.

LIVRE TROISIÈME

ENTRÉE DE LA SŒUR LE BER À LA CONGRÉGATION.
SA DÉVOTION ENVERS JÉSUS-CHRIST AU TRÈS-SAINT SACREMENT.
SES PRATIQUES POUR LUI TÉMOIGNER SON AMOUR.

I. MLLE LE BER FORME LE PROJET DE SE RETIRER À LA CONGRÉGATION, POUR Y VIVRE DANS UNE RÉCLUSION ENTIÈRE ET PARFAITE.

II. EXAMEN DE LA VOCATION DE Mlle LE BER. CÉRÉMONIE DE SA RÉCLUSION SOLENNELLE.

III. VERTU MAGNANIME DE M. LE BER EN OFFRANT À DIEU SA FILLE UNIQUE.

IV. M. PIERRE LE BER, TOUCHÉ DES SAINTS EXEMPLES DE SA SŒUR, EMBRASSE LA VIE PARFAITE.

V. DÉVOTION DE LA SŒUR LE BER ENVERS LE TRÈS-SAINT SACREMENT. ELLE REÇOIT LA VISITE DE DEUX ANGLAIS.

VI. AUSTÉRITÉS DE LA SOEUR LE BER DANS SA CELLULE. RÈGLEMENT DE VIE QU'ELLE SUIT.

VII. MALGRÉ LES ÉPREUVES INTÉRIEURES QU'ELLE SOUFFRE PENDANT PLUS DE VINGT ANS, LA SŒUR LE BER DEMEURE FIDÈLE À TOUS SES EXERCICES, OBÉISSANTE À SON DIRECTEUR, ET NE CHERCHE QU'EN DIEU SEUL SA CONSOLATION.

LIVRE QUATRIÈME

DÉVOTION ET CONFIANCE DE LA SŒUR LE BER
ENVERS LA TRÈS-SAINTE VIERGE.
SON AFFECTION POUR LA CONGRÉGATION.
SA SAINTE MORT...

I. DÉVOTION FILIALE DE LA SOEUR LE BER ENVERS LA TRÈS-SAINTE VIERGE.

II. LA DÉVOTION DE LA SŒUR LE BER À MARIE, LUI INSPIRE UNE RELIGIEUSE VÉNÉRATION POUR LA SŒUR BOURGEOYS, ET UNE AFFECTION SPÉCIALE POUR LA CONGRÉGATION.

III. PAR RESPECT POUR LA SŒUR BOURGEOYS, LA SŒUR LE BER PROCURE LA RECONSTRUCTION DU PENSIONNAT, ET FONDE DES PLACES GRATUITES POUR DES PENSIONNAIRES.

IV. DERNIÈRE MALADIE DE LA SOEUR LE BER. SA SAINTE MORT. CONCOURS À SES FUNÉRAILLES.

V. ÉLOGE FUNÈBRE DE LA SOEUR LE BER, PRONONCÉ LE JOUR DE SES FUNÉRAILLES, 5 OCTOBRE 1714.



_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET - Page 6 Empty Re: Vie de Mlle Le Ber (Table) COMPLET

Message  Invité Lun 02 Sep 2019, 11:50 pm

Recommandation spéciale à lire intégralement ce témoignage de vie de Mlle Jeanne Le Ber.
Merci Louis pour cette diffusion: environ 6h de lecture qui peuvent changer une vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum