Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

2 participants

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Sam 21 Mar 2009, 6:24 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XVIII MERVEILLE.


Les peines du purgatoire conformes aux fautes commises.

L'homme est tourmenté par où. il a péché. (Sap. XI, 17. )


Dans les révélations de sainte Brigitte, on lit d'admirables apparitions concernant le purgatoire, révélations qui sont d'autant plus dignes de foi qu'elles ont été discutées et approuvées par les plus sages docteurs; en sorte qu'on a écrit avec raison, autour de l'image de la sainte, ces belles paroles que l'Ecriture Sacrée applique à la jeune veuve Judith: « Tout ce que vous avez dit, est vrai, et il n'y a rien à reprendre dans vos paroles. »

Parmi ces nombreuses visions, j'en choisis seulement deux des plus instructives.
Sainte Brigitte assista au jugement et à la condamnation d'un soldat qui venait de mourir. L'âme fut présentée au Juge éternel; elle avait, à sa droite son ange gardien pour avocat, et à sa gauche le démon pour accusateur. Celui-ci se mit à l'accuser spécialement de trois crimes: le premier, d'avoir péché par les yeux en les arrêtant sur des objets défendus qui souillaient son imagination et remplissaient son cœur de désirs coupables; le second, d'avoir péché par la langue en prononçant des paroles obscènes, des blasphèmes et des malédictions; le troisième, d'avoir péché en actions par des larcins et par toutes sortes de désordre. L'ange prit sa défense et énuméra les bonnes œuvres qu'il avait faites: ses prières ferventes, ses abondantes aumônes, les jeûnes, les pénitences accomplies même au milieu du tumulte des camps.

Il ajouta spécialement qu'au moment de la mort il avait recouru avec une grande affection à la Mère des miséricordes, à la Reine du ciel, et qu'il en avait obtenu un vrai repentir. Après cette accusation et cette défense, le souverain Juge prononça que cette âme était exempte des peines éternelles, mais qu'il la condamnait à de longs tourments dans le purgatoire. « Cette âme, dit-il, doit être entièrement purifiée et elle subira un châtiment en rapport avec ses péchés. La peine des yeux sera de voir d'horribles objets; celle de la langue, d'être percée de pointes très-aiguës et desséchée par une soif intolérable; celle du toucher sera d'être plongé dans dos flammes ardentes. »

A ce moment la Mère de Dieu, l'avocate des pécheurs parut debout devant son divin Fils pour lui demander en grâce un adoucissement à tant de supplices. » Ce soldat dit cette Vierge miséricordieuse a. jeûné les veilles de mes fêtes récité souvent mon office et recouru à ma protection par de ferventes prières. Le Sauveur se rendit a la demande de sa Mère; il diminua les peines, et dit que pour satisfaire entièrement a sa justice, il faudrait que les vivants offrissent pour cette âme des prières, des aumônes et des pénitences.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Dim 22 Mar 2009, 6:46 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XVIII MERVEILLE.


Les peines du purgatoire conformes aux fautes commises.

L'homme est tourmenté par où il a péché. (Sap. XI, 17. )


Passons à la seconde vision. Un jour, sainte Brigitte était dans une haute contemplation, lorsque tout-à-coup elle fut mise hors d'elle-même à la vue des peines de l'autre vie. Parmi un grand nombre de personnes elle distingua une jeune fille de très-noble origine qui gémissait dans d'affreux tourments; elle se plaignait douloureusement de sa mère dont l'aveugle tendresse, pire que la haine, lui avait laissé une trop grande liberté, favorisant son envie do plaire, l'encourageant a dépenser pour de vaines parures, et avait ainsi excité son orgueil et sa vanité. En outre, elle l'avait conduite aux spectacles, aux festins, aux réunions mondaines et licencieuses.

En un mot, au lieu de mettre un frein aux folles passions de la jeunesse, cette mère coupable avait au contraire, entraîné sa fille dans la voie des désordres qui mènent à la perdition. « Il est vrai, ajoutait la malheureuse enfant, que ma mère me conseillait de temps en temps quelques bonnes oeuvres et certaines dévotions; mais comme d'autre part, elle consentait à mes dérèglements, ces actes de vertu se mêlaient aux habitudes du vice; c'étaient comme des aliments, sains d'eux-mêmes, mais auxquels on aurait mêlé du poison.

Néanmoins, je dois rendra grâces à l'infinie miséricorde du Rédempteur qui n'a pas permis la damnation que méritaient mes crimes-Avant de mourir, pénétrée d'un vif regret de ma coupable vie, je me suis confessée; et quoique le motif de ma condition fût la crainte de la mort, cependant au moment où j'entrais en agonie, je me ressouvins de la douloureuse passion du Sauveur , et cette pensée me fit faire un acte de contrition parfaite .» Je m'écriai donc plus de coeur que de bouche:« 0 mon Seigneur Jésus, je crois et je confesse que vous êtes mon Dieu. De grâce ! Fils de la Vierge Marie, par les mérites de votre douloureuse passion, ayez pitié de moi ! J'ai un vif repentir de mes offenses, et je les réparerai si vous me donnez la vie. En disant ces mots, j'expirai. Dieu m'a fait grâce des peines éternelles, mais je souffre dans le purgatoire les plus affreux tourments. »[/i]

Après ces paroles que Dieu fit entendre distinctement à la sainte pour servir d'instruction à tous, l'âme continua d'expliquer ce qu'elle endurait et fit connaître comment les peines correspondent aux fautes commises: « Maintenant, disait-elle, cette tête qui se plaisait aux vains ornements, qui ne pensait qu'à de folles dépenses, est dévorée de flammes à l'intérieur et à l'extérieur, et ces flammes sont si cuisantes, qu'il me semble que toutes les flèches enflammées du ciel viennent fondre sur moi. Ces bras et ces épaules que j'aimais tant à découvrir, sont étreints dans des chaînes de fer rougies au feu. Ces pieds ornés pour la danse, sont entourés de vipères qui les blessent et les dévorent. Tous ces membres chargés d'ornements précieux se trouvent maintenant plongés dans des tortures que leur font éprouver tour à tour les ardeurs d'un feu dévorant et le froid insupportable de la glace. » L'infortunée espérait avec raison que le récit de ses tourments exciterait la compassion de Brigitte et obtiendrait ses suffrages.

La sainte raconta cette vision à une cousine de la défunte, esclave, elle aussi, du luxe, delà vanité et de ta faiblesse de son cœur. Ce récit lui fit une telle impression que, déposant aussitôt tous ses vains ornements, elle renonça à tous les plaisirs du siècle pour commencer une vie chrétienne. Plus tard, elle dit adieu au monde, se réfugia dans un cloître austère, et ses jours s'écoulèrent tout entiers dans l'exercice du jeûne, des mortifications et de la prière, afin d'éviter pour elle-même les flammes du purgatoire, et d'obtenir aussi par ses suffrages, le bonheur céleste a l'âme de son infortunée parente.
(V. Révélations de sainte Brigitte, liv. VI, ch. 38 et 52.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


Dernière édition par Paradiso le Lun 23 Mar 2009, 4:15 pm, édité 1 fois
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  ROBERT. Dim 22 Mar 2009, 9:52 pm

Paradiso a écrit:

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Purgat13

Je vous remercie Paradiso pour la belle image... est-ce que Bonaerges aurait de la compétition ?


Dernière édition par ROBERT. le Mer 24 Nov 2010, 4:39 pm, édité 1 fois
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Lun 23 Mar 2009, 4:11 pm

En effet cher ami, nous sommes tous un peu des compétiteurs en soi, voire des Apôtres, à accomplir de notre mieux la sainte volonté de Dieu. Wink
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Lun 23 Mar 2009, 6:11 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XIX MERVEILLE.


Le Ciel bénit ceux qui prient pour les âmes du purgatoire.

Bénis soyez-vous du Seigneur, vous qui avez exercé la miséricorde, (II Reg., II, 5.)


Avant de quitter sainte Brigitte, je vais rapporter une autre de ses admirables visions, qui montre clairement combien sont bénis du ciel ceux qui prient pour les morts.

Les bénédictions que le saint roi David demandait pour les habitants de Jabès : « Soyez bénis du Seigneur, vous qui avez usé de miséricorde envers votre maître Saûl et qui lui avez donné la sépulture, » les anges et les âmes souffrantes les demandent encore avec plus d'instance pour les bienfaiteurs des défunts.

Sainte Brigitte vit donc une autre fois ces sombres prisons où les âmes se purifient comme l'or dans le creuset; elle y entendit la voix sonore d'un ange qui disait parmi ses prières: « Béni soit celui qui, vivant sur la terre, secourt les âmes soufflantes par ses oraisons et ses bonnes œuvres, puisque l'infaillible justice de Dieu exige que les âmes soient purifiées, par les tourments du purgatoire ou délivrées par les suffrages de leurs amis. »

Enfin du fond de cet abîme de souffrances, d'autres supplications se firent entendre: « Que Dieu récompense ceux qui envoient du secours à des infortunés qui souffrent et qui ne peuvent rien eux-mêmes pour leur délivrance. » Puis une splendide clarté, suivie cependant d'un nuage, s'éleva de cette obscure prison pour faire comprendre que c'était l'aube d'un beau jour dont la lumière ne serait pas néanmoins aperçue par toutes les âmes, et on entendait un chœur de voix qui chantait: « 0 Dieu des miséricordes! que votre puissance infinie récompense au centuple ceux qui, par leurs bonnes œuvres, nous élèvent de ces ténèbres à la céleste lumière. »

Voilà la récompense de ceux qui aiment les âmes du purgatoire, voilà les avocats qu'ils s'attachent par les prières. Ces âmes bien-aimées de Dieu, envoyées par eux dans la félicité éternelle, n'oublient jamais ce qu'on a fait pour leur délivrance, et obtiennent toujours les grâces les plus abondantes.

Plaise à Dieu que ces visions dont la lecture a déjà produit tant de sentiments de piété et de ferveur, fassent naître dans l'âme de chacun de mes lecteurs, le plus vif désir d'assurer son salut en travaillant au soulagement des âmes du purgatoire.
( Révélations de sainte Brigitte, liv. IV, ch. 7 ; Théophile Raynaud, Hist Spirit., 2e partie; sect. 1. 7e point. )

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Mar 24 Mar 2009, 7:53 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XX MERVEILLE.


Ingratitude des héritiers envers leurs bienfaiteurs.

Ils se sont montrés ingrats envers celui de qui ils tiennent la vie. (Esdr.)


Si Dieu doit juger sans miséricorde celui qui n'a pas eu de miséricorde envers les autres, quelle ne sera pas sa rigueur contre ces héritiers cupides qui portent un tort si grave à l'âme de leurs bienfaiteurs, en refusant d'acquitter leurs legs pieux? Un canon du IVe concile de Carthage, les appelle les meurtriers des malheureux. Le trait que nous allons citer montrera que leur ingratitude, leur impiété, leur injustice sont châtiées, et que ces héritages ne donnent à leurs possesseurs que fatigues et déboires.

A Milan, une propriété peu éloignée de la ville avait été ravagée par la grêle, pendant que les campagnes voisines étaient demeurées intactes et florissantes. On ne pouvait trop s'expliquer la cause d'un fait si extraordinaire, lorsque l'apparition d'une âme du purgatoire fit connaître que c'était un châtiment de la Justice divine sur des enfants ingrats qui n'avaient pas exécuté les legs pieux de leur père.

On raconte aussi que bien souvent les âmes des défunts ont fait entendre dans les maisons des bruits effrayants, qu'elles ont bouleversé tout ce qui s'y trouvait, et cela parce que les héritiers ne remplissaient pas les dispositions suprêmes de ces âmes. A Ferrare, un des plus beaux palais de la ville était resté inhabitable par suite du fracas horrible qu'on y entendait chaque nuit. Le propriétaire se désolait de ne pouvoir faire son séjour dans cette belle habitation et de n'en tirer aucun profit. Un étudiant en droit, fatigué de ces plaintes, et persuadé que ce bruit n'a été inventé que pour faire peur aux pusillanimes, s'offre hardiment à rester seul dans cette maison pourvu qu'on lui cède gratuitement uns chambre pendant dix ans. Le propriétaire accepte avec plaisir cette proposition; l'étudiant fait porter le jour même au palais, ses livres et ses meubles, et s'y installe résolument.

La nuit vient, le courageux jeune homme se met a l'étude, feuillette ses livres et travaille à une thèse importante qu'il devait soutenir le lendemain. Une pensée de foi l'avait porté a s'éclairer d'un cierge bénit dans le cas où le démon chercherait à lui nuire. Il est minuit; voici qu'un grand bruit se fait entendre dans tous les appartements; on eût dit un mouvement de chaînes traînées sur les parquets. L'étudiant ne perd pas courage, il écoute avec impassibilité le bruit qui s'avance de plus en plus; il lève fièrement la tête, fixe ses yeux sur la porte. Elle s'ouvre: qu'aperçoit-il?...... un spectre hideux, les pieds et les mains entourés de longues chaînes. Le fantôme s'approche, prend un siège. s'assied à côté de lui fit le fixe avec ces yeux hagards. L'Intrépide étudiant continue d'écrire et de consulter ses livres. — « Que cherches-tu donc avec tant de soin? demanda enfin le spectre. — Je cherche une loi qui m'est indispensable pour établir une thèse. —C'est bien, répondit-il, mais si tu veux trouver de solides raisons, prends et lis le docteur Barthole, le voilà. » Et il met le doigt sur le livre.

L'étudiant poursuivait son travail, lorsqu'à la lueur du jour, cet étrange visiteur se leva et sortit en faisant résonner ses chaînes. Le jeune homme se lève à son tour, prend le cierge bénit et le suit pas à pas jusqu'à un lieu où la terre s'ouvrit et reçut le spectre; il laisse le cierge dans cet endroit afin de pouvoir y faire des recherches dans la matinée. L'étudiant raconta à ses amis ce qui venait de lui arriver, et se rendit avec eux dans l'endroit marqué; on creuse la terre et on trouve un cadavre sur lequel était des signes de chrétien. On se hâta de le déposer dans un cercueil, et après les cérémonies et les prières de l'Eglise, on l'inhuma en terre sainte, et plusieurs messes furent célébrées pour l'âme du défunt. Depuis ce moment, aucun bruit n'a été entendu dans ce palais. Tout le monde fut persuadé que c'était l'âme de l'ancien propriétaire qui, par une permission de Dieu, était venue demander des prières, et que, délivrée des flammes du purgatoire, elle était montée au séjour du repos éternel.
(V. Jacques Hautin. Patror, defunct., 1. II, art. 5; Nicolas Lagus, Mirac. SS. Sacram., ?r. VII, dist. 4, chap. 27.)

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Mer 25 Mar 2009, 6:58 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XX1 MERVEILLE.


Actions de grâces des âmes du purgatoire envers leurs libérateurs.

Vous nous avez délivrés de nos persécuteurs, et vous avez confondu ceux qui nous haïssaient. (Ps. XLIII, 8.)


Les âmes du purgatoire ont emprunté au psalmiste ces paroles d'actions de grâces pour remercier le glorieux confesseur du Christ, saint Nicolas de Tolentin de leur avoir ouvert le Ciel.

Une des plus grandes vertus de cet illustre serviteur de Dieu était sa charité pour l'Eglise souffrante: pour elle, il jeûnait souvent au pain et à l'eau, prenait de sanglantes disciplines, et se ceignait étroitement les reins d'une chaîne de fer.

Lorsque l'obéissance l'eut forcé à recevoir les saints ordres, il offrait fréquemment la Victime sainte pour le soulagement des pauvres âmes. Aussi, lui apparurent-elles souvent pour le supplier de leur continuer ses saintes aumônes.

Il habitait l'ermitage de Vallimanésé, près de Pise, tout appliqué à ses exercices spirituels, lorsque dans la nuit d'un samedi, s'étant retiré pour prendre un peu de repos, il vit en songe une personne triste, qui, d'une voix attendrissante, le supplia d'offrir le saint sacrifice dans la matinée suivante, pour elle et pour d'autres âmes qui souffraient d'horribles tourments dans le purgatoire. Nicolas croyait reconnaître cette voix, mais les traits du visage ne lui rappelaient aucun souvenir.

« Qui êtes-vous? dit-il.—Je suis, répondit cette âme, votre ami, votre frère Pellégrino d'Osima, j'ai échappé, grâce à la miséricorde divine, aux peines éternelles dues à mes fautes, mais je suis au purgatoire, plongé dans des flammes ardentes. Je viens, au nom de beaucoup d'âmes qui souffrent comme moi, vous supplier de dire demain pour nous une messe de Requiem; nous en espérons notre délivrance, ou du moins le plus grand soulagement. » Le saint lui répondit avec une tendre charité: « Que le Sauveur daigne vous secourir toutes par les mérites de son sang au prix duquel il vous a rachetées; mais je ne puis dire demain la messe de Requiem c'est moi qui dois chanter au chœur la messe conventuelle puis le dimanche il ne nous est pas permis de dire une messe de mort »

A ces paroles l'âme pousse un profond soupir et dit en gémissant: « De grâce ! venez avec moi je vous en conjure pour l'amour de Dieu; venez contempler nos supplices et j'espère que vous ne nous abandonnerez pas vous êtes trop bon pour ne pas vous rendre à nos justes prières. » A l'instant, il lui sembla qu'il était transporté dans une immense plaine du côté de Pise, là il aperçut une grande multitude d'âmes de tout âge, de toute condition, livrées à des tortures diverses et effroyables. Du geste, de la voix, elles demandaient le Saint sacrifice. « Voilà, lui dit le frère Pellégrino, le malheureux état des âmes qui m'ont député pour implorer votre pitié. Nous avons la confiance que vos sacrifices agiront si puissament sur le cœur de Dieu, qu'il nous accordera notre délivrance. »

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Jeu 26 Mar 2009, 7:15 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXI MERVEILLE.


Actions de grâces des âmes du purgatoire envers leurs libérateurs.

Vous nous avez délivrés de nos persécuteurs, et vous avez confondu ceux qui nous haïssaient. (Ps. XLIII, 8.)

Le serviteur de Dieu, à la vue d'un spectacle si déchirant, se sentit ému jusqu'au fond des entrailles. Se jetant aussitôt à genoux, il pria avec une grande ferveur pour tant d'infortunées. Il eût voulu répandre un océan de larmes pour éteindre ce feu expiatoire. A l'aube du jour, il courut chez le prieur lui raconter en détail toute la vision et lui exposer la demande que le frère Pellégrino lui avait faite d'une messe de Requiem, ce jour-là même. Le prieur, vivement impressionné, permit à Nicolas de dire cette messe, non-Seulement ce dimanche, mais encore toute la semaine, et il chargea un autre Père de chanter la messe conventuelle.

Heureux de cette permission, Nicolas se rendit aussitôt à la sacristie, célébra le saint sacrifice avec une extraordinaire ferveur. De plus, il passa les jours, et même les nuits, à toutes sortes de bonnes œuvres avec la même intention; macérations, jeûnes, disciplines, oraisons prolongées, il mit tout en œuvre pour délivrer cette âme.

Son historien assure que le démon le troubla dans ses exercices, mais ce fut en vain. Il persévéra toute la semaine. Alors, il revit le frère Pellégrino mais quel changement! plus de flammes, plus de douleur, plus de tristesse; son vêtement plus blanc que la neige, et la splendeur céleste dont il était couronné, annonçaient qu'il avait quitté l'exil. Une troupe d'âmes bienheureuses se joignirent à lui pour rendre grâces à leur libérateur. Saint Nicolas les vit ensuite passer devant lui et monter au ciel en chantant ces paroles du psalmiste: « Vous nous avez délivrés de nos persécuteurs, et vous avez confondu ceux qui nous haïssent. »
(V. Surius, Vita S. Nicol. Tol., 10 sept. ; Jourdain de Saxe, vies des fr. erm. de S. Augustin.)

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Ven 27 Mar 2009, 6:20 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXII MERVEILLE.


Travaillons nous-même à éviter le purgatoire.

Tout ce que vous pouvez faire, hâtez-vous de l'accomplir: car ni le travail ni la volonté ne nous suivront après la mort. ( Eccles, IX, 10.)
[/b]

C'est avec une grande sagesse que Thomas à Kempis nous avertit de ne pas trop compter sur les prières de nos parents et de nos amis après notre mort, mais de prendre nous-mêmes le plus grand soin de notre salut. « Ne vous fiez pas à vos amis et à vos proches, dit-il dans l'imitation, car ils vous oublieront plus vite que vous ne pensez. Si vous ne vous occupez pas de vous-même actuellement, qui s'occupera de vous quand vous ne serez plus? »

Est-il un souvenir plus ineffaçable que celui d'un père dans le cœur d'une fille? Et pourtant, il s'est trouvé des filles, même vertueuses, qui ont délaissé leurs parents défunts.
Archangèle Panigarola, prieure du monastère de Sainte-Marthe à Milan, avait un zèle extraordinaire pour le soulagement des âmes du purgatoire; elle priait et faisait beaucoup prier en leur faveur. Cependant elle ne songeait que rarement à l'âme de son père, bien qu'elle l'eût tendrement aimé pendant sa vie. Parfois il lui venait l'idée de prier pour lui; mais hélas! cette bonne inspiration s'évanouissait aussitôt. Il fallut un événement merveilleux pour contraindre cette fille oublieuse à remplir un devoir aussi sacré.

C'était la fête des morts, Archangèle, retirée dans sa cellule, se livrait avec ardeur à des exercices de prière et de pénitence en faveur des pauvres âmes. tout-a-coup, elle eut comme un ravissement pendant lequel son ange gardien la conduisit dans le purgatoire.. Là, parmi plusieurs âmes, elle reconnut celle de son père; il était plongé dans un étang glacé. A peine eut-il reconnu lui-même sa fille, qu'il s'écria d'un ton plaintif:

« 0 Archangèle, comment as-tu pu oublier si longtemps ton malheureux père dans les horribles tourments qu'il souffre en ce lieu? Tu as une grande charité envers les étrangers; j'en ai vu un grand nombre monter au ciel par tes suffrages, et pour moi qui suis ton père, moi qui t'ai élevée, aimée avec une si vive tendresse, tu n'as pas le moindre sentiment de compassion! Vois les insupportables douleurs que j'endure dans ce lac de glace en punition de ma coupable tiédeur au service de Dieu et de mon indifférence pour le salut de mon âme. Ah! sois donc émue une fois de pitié pour ton père, et obtiens-moi, par la ferveur de tes supplications, de sortir de ce lieu de souffrance et de m'envoler au Ciel. »

Archangèle émue au plus profond de l'âme, et étouffée par ses sanglots, ne put répondre que ces paroles: « Je ferai, ô père bien-aimé, tout ce que vous me demandez, je le ferai tout de suite. Plaise au Seigneur que mes prières vous délivrent de vos souffrances. »

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Sam 28 Mar 2009, 7:02 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXII MERVEILLE.


Travaillons nous-même à éviter le purgatoire.

Tout ce que vous pouvez faire, hâtez-vous de l'accomplir: car ni le travail ni la volonté ne nous suivront après la mort. ( Eccles, IX, 10.)
[/b]


L'ange l'enleva alors à ce douloureux spectacle et la conduisit dans un autre lieu. Archangèle lui demanda comment il se faisait que, ayant bien des fois formé la résolution de prier pour son père, elle l'avait toujours oublié. « Je me rappelle même, dit-elle, qu'un matin, comme je commençais à intercéder pour lui, je fus ravie en esprit, et il me sembla que je lui offrais un pain très-blanc, mais qu'il le refusait d'un air dédaigneux. Ce qui me fit craindre qu'il ne fût damné, et je ne pensai plus à prier pour lui tandis que je m'appliquais à délivrer tant d'autres âmes qui me sont étrangères.» L'ange lui répondit: « Votre oubli est une permission de Dieu pour punir votre père de sa négligence pour les choses du salut. Ses moeurs étaient bonnes, il est vrai; mais il n'avait aucun zèle pour les œuvres pieuses que Dieu lui inspirait, et s'il en accomplissait quelques-unes, elles étaient toutes imparfaites.

C'est un décret du Ciel, qu'on se conduise pour l'ordinaire envers ces âmes lâches et insouciantes comme elles se sont conduites elles-mêmes envers Dieu. Voilà la peine: oubli pour oubli. Vous comprenez maintenant le sens de ce refus dédaigneux de votre père. Mais à cette heure, suppliez la divine Miséricorde de le tirer de ce lieu de tourments et de lui ouvrir les portes du repos éternel.»

Après ces paroles, Archangèle revint à elle-même; mais elle avait le coeur brisé de chagrin. Dans son affliction, il lui semblait entendre résonner à ses oreilles les gémissements de son père, et elle versait un déluge de larmes. Que de prières, de jeûnes, de pénitences, elle fit pour l'âme de son père Elle avait l'habitude de demander la délivrance des défunts au nom du précieux sang du Sauveur et de l'amour infini qu'il nous a témoigné sur la croix. Désormais, aux mérites du Rédempteur, elle joignit ceux de la Vierge Marie, et suppliait surtout au nom des douleurs que cette divine Mère ressentit aux pieds de son fils expirant.

Enfin lorsque la justice de Dieu fut satisfaite, l'âme de son père lui apparut, lumineuse, rayonnante de joie. Il remercia sa fille dans les termes les plus affectueux et prit son essor vers l'éternelle béatitude.
Archangèle ressentit dans son coeur autant de consolation qu'elle avait éprouvé de douleur et de regrets.

( Vie de la soeur Archangèle Panigarola, par le R. P. Octave Invitiati, de la Compagnie de Jésus, Ire partie, ch. 11e. )

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Lun 30 Mar 2009, 2:41 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXIII MERVEILLE.


Divers traits de charité.

Mon âme se réjouira dans le Seigneur, parce qu'il m'a revêtu du manteau du salut, (Is. IXI, 10.)


Entre le P. Jules Mancinelli, de la Compagnie de Jésus, et les âmes du purgatoire, il existait une si étroite union, qu'on ne saurait décider si les visites que faisaient les âmes à ce religieux, surpassaient en nombre les suffrages qu'il offrait pour leur délivrance.

Rien de plus touchant que son aventure avec l'archevêque de Gapoue, César Costa, son oncle maternel. Ce prélat, ayant aperçu son neveu excercer une fonction ecclésiastique avec un habit tout usé, et peu propre à le défendre du froid, lui donna de l'argent pour en acheter un autre plus convenable et plus chaud. Le Père acheta un bon manteau et s'en servit pour faire ses visites accoutumées aux pauvres malades de la ville.

Après la mort de l'archevêque, un jour, comme le P. Jules, enveloppé de son manteau neuf, était déjà près de la porte pour sortir, il vit s'avancer le défunt tout environné de flammes, et qui lui dit d'une voix suppliante : « Prêtez-moi votre manteau pour quelques instants! — Le voilà, lui dit aussitôt Mancinelli. » Le prélat s'en enveloppa entièrement, et parut éprouver un rafraîchissement délicieux.

Aussi ne se pressait-il pas de remettre le manteau. Le Père après avoir attendu patiemment, fut obligé de lui dire: « Des affaires qui concernent la gloire de Dieu m'appellent en toute hâte; je vous prie donc de me rendre ce vêtement; en échange, je ferai tout ce qui dépendra de moi pour vous délivrer. »

Cet exemple nous prouve combien la charité est précieuse devant Dieu, puisqu'un manteau donné pour son amour, suffit pour détruire l'activité du feu vengeur.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Lun 30 Mar 2009, 8:15 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXIII MERVEILLE.


Divers traits de charité.

Mon âme se réjouira dans le Seigneur, parce qu'il m'a revêtu du manteau du salut, (Is. IXI, 10.)
[/b]


Une autrefois, c'est le baron de Montfort qui lui apparaît quelque temps après sa mort. Celte âme se recommanda au Père avec une confiance tout intime, comme un ami à son ami; elle lui adressa les paroles les plus aimables, les plus affectueuse!, et lui fit même des caresses pour obtenir une seule messe qui, disait-elle, suffisait pour lui ouvrir les cieux.

Le lendemain matin, le religieux s'empressa d'offrir le saint Sacrifice, et l'âme ne revint plus: elle était dans l'éternel repos.

Le P. Jules avait eu pour maître Antoine Ugolino qui fut depuis un prélat distingué de la cour de Grégoire XIII. Après sa mort, il apparut à son ancien disciple, au milieu d'un globe de feu, avec un visage triste et pâle, le corps entouré d'une chaîne de fer.

Il le supplia au nom des leçons qu'il lui avait données dans son enfance, d'avoir pitié de son état et d'offrir pour lui le saint sacrifice. Le bon religieux se mit aussitôt en prières, et le jour suivant, de grand matin, il offrit pour cette âme l'Hostie propitiatoire. Après la messe, il vit comme les cieux entrouverts, et l'âme de son maître resplendissante de lumière et couronnée de gloire. Elle venait lui témoigner sa vive reconnaissance pour le zèle qu'il avait apporté à la secourir.

Les sacrifices offerts par le saint religieux avaient une puissante efficacité auprès de Dieu pour la délivrance des âmes: aussi les défunts lui apparaissaient souvent pour obtenir des suffrages; il les vit même plusieurs fois assister à la messe dans la posture la plus fervente.

Un autre de ses oncles, Camille Costa, homme d'un grand mérite, apparut deux ans après sa mort. On le vit sortir de son sépulcre et s'avancer vers l'autel où le Père célébrait, et là, humblement prosterné, il s'unit au prêtre et demanda une participation aux mérites du sacrifice.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Mar 31 Mar 2009, 7:03 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXIII MERVEILLE.


Divers traits de charité.

Mon âme se réjouira dans le Seigneur, parce qu'il m'a revêtu du manteau du salut, (Is. IXI, 10.)
[/b]


On a voulu perpétuer le souvenir des admirables effets de la charité de Mancinelli dans un tableau que l'on conserve au collège de Macérata, sa patrie. On voit ce Père à l'autel, revêtu des ornements sacerdotaux. Il est un peu élevé au-dessus des marches pour signifier les ravissements que Dieu lui accordait.

De sa bouche sortent des étincelles, image de ses ardentes prières et de sa ferveur pendant le saint sacrifice; au-dessous de l'autel, on aperçoit le purgatoire et les âmes suppliantes qui y reçoivent les suffrages.

Au-dessus, deux anges tiennent penchés des vases précieux d'où s'échappe une pluie d'or, symbo» le des grâces et ries délivrances accordées aux âmes souffrantes, en vertu des sacrifices offerts par le saint célébrant.

Puis, sur le manteau dont on a lu l'histoire, on a composé des vers dont voici la traduction:

« 0 miraculeux manteau donné pour garantir des rigueurs de l'hiver, et ensuite rendu un moment pour tempérer l'ardeur des flammes ! Ainsi la charité devient feu ou glace suivant les maux qu'elle doit guérir. »

( V. Vie du P. Mancinelli, en latin, par Jacq. Celsius, I. III, ch. 2.)

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Mer 01 Avr 2009, 8:51 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXIV MERVEILLE.


Souffrance des âmes qui ont donné du scandale.

Malheur à l'homme de qui vient le scandale! (Matth, XVIII, 7. )
[/b]


Il est douloureux, sans doute, de souffrir pour ses propres fautes, mais il est autrement pénible d'être puni pour les fautes d'autrui. Et cependant, combien y a-t-il d'âmes dans le purgatoire qui expient des iniquités qu'elles n'ont pas commises, mais dont elles ont été l'occasion coupable! Elles peuvent donc dire avec le prophète: « J'acquitte des dettes que je n'ai point contractées. »

Un peintre aussi distingué par la pureté de sa vie que par son rare talent, avait fait différentes images de saints. La réputation dont il jouissait, engagea un prieur des Carmes Déchaussés à le prier de peindre un tableau pour son couvent. L'artiste s'acquitta de la tâche avec une perfection qui lui valut une forte récompense. Peu de temps après, il fut surpris par une maladie qui le réduisit à toute extrémité. Il fit appeler le prieur, lui demanda la grâce d'être enterré dans son église, et lui remit tout le prix de son travail afin qu'il fit célébrer un grand nombre de messes pour le repos de son âme. Ses dernières volontés furent fidèlement accomplies.

Quelques jours après sa mort, un religieux était resté au choeur après matines pour continuer son oraison, lorsqu'il vit apparaître l'âme du peintre toute consternée et enveloppée de flammes: elle le conjura d'avoir pitié de ses insupportables tourments qui lui faisaient endurer une mort continuelle. Le religieux lui demanda pourquoi elle était ainsi punie, après une vie écoulée tout entière dans une si grande réputation de vertu; elle répondit: « Après ma mort, je fus présentée au tribunal du Juge suprême où accoururent plusieurs âmes qui déposèrent contre moi; elles disaient qu'une peinture obscène les avait fait tomber dans des pensées coupables qu'elles expiaient en purgatoire; ce qui est encore pis, d'autres, à l'occation de ces peintures, étaient tombées dans de plus graves fautes qu'elles expiaient dans les flammes éternelles. Elles déclaraient que je devais partager leur prison, leurs tourments, et entendre leurs malédictions.

Alors sont venues aussi du Ciel, les âmes de plusieurs saints qui ont pris ma défense en expliquant que cette peinture inconvenante était une œuvre de jeunesse, expiée par le repentir et la pénitence; de plus, qu'en réparation de ce péché, j'avais fait une foule de tableaux qui avaient contribué à la gloire et à la vénération des saints comme au salut des Âmes. Le bienheureux qui plaidaient ma cause, étaient ceux que j'avais honorés. Ils ajoutaient que j'avais distribué en aumônes le prix de mes travaux, et notamment aux religieux d'un pieux monastère, pour obtenir par le saint sacrifice, grâce et miséricorde. Enfin ils suppliaient le Seigneur d'agréer le mérite de leurs bonnes œuvres pour m'arracher à la fureur de mes ennemis. Après l'accusation et la défense, le souverain Juge, touché de la prière des saints, m'a exemptée de la peine éternelle, mais il a décrété que je resterai dans les flammes expiatoires jusqu'à ce que cette peinture scandaleuse soit brûlée et réduite en cendres.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Jeu 02 Avr 2009, 6:51 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXIV MERVEILLE.


Divers traits de charité.

Mon âme se réjouira dans le Seigneur, parce qu'il m'a revêtu du manteau du salut, (Is. IXI, 10.)


« Je vous conjure donc, mon Père, d'aller chez un tel (il le nomme) qui a obtenu de moi ce tableau, et de le prier qu'il me fasse la grâce que cet instrument de péché disparaisse à jamais. La Justice divine le veut et l'ordonne; s'il refuse, malheur à lui! Pour prouver la vérité de mes paroles, annoncez-lui qu'avant peu, il perdra deux de ses fils, et que s'il n'exécute l'ordre de Dieu, il ne tardera pas lui-même à payer cette faute par une mort prématurée. »

Le possesseur de la peinture, frémissant à ce récit se hâta de la jeter lui-même au feu. Avant un mois révolu, il vit périr, selon la prédiction, deux de ses fils.

Pour lui, bien que son obéissance le préservât du second châtiment, il fit une juste pénitence des fautes qu'il avait commises et de celles qu'il avait fait commettre à l'occasion de cette funeste peinture.

De plus, comme réparation, il fit exécuter de magnifiques tableaux de saints. Il espérait aussi par ce moyen, obtenir des défenseurs célestes pour plaider sa cause devant le tribunal de Dieu, et l'introduire un jour, dans les tabernacles éternels.

La Justice divine satisfaite, l'âme du peintre s'envola au séjour de la félicité.
( V. De la chasteté, par le P. Joseph de Jésus-Marie, liv, IV, ch. 9. )

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Ven 03 Avr 2009, 6:52 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXV MERVEILLE.


Pour entrer au ciel, il faut être exempt de toute faute, même la plus légère.

Qui se reposera sur votre sainte mon tagne ? ce sera celui qui s'y présente sans tâche ( Ps. XVI, 1. )
[/b]


Sainte Gertrude, de glorieuse mémoire, voulant faire comprendre à ses religieuses, la grande pureté que recherche le divin Epoux dans les âmes, avant de les admettre aux noces éternelles, leur rapportait deux admirables visions.

Elle était morte dans son monastère une jeune religieuse que la sainte abbesse aimait singulièrement à cause de sa rare perfection. Cette perte l'affligea profondément, et elle recommanda cette âme à Dieu dans ses oraisons. Un jour, ravie en extase, elle la vit devant le trône du Sauveur, environnée d'une éclatante lumière et vêtue d'un manteau parsemé de pierres précieuses. Cependant elle paraissait pensive, son front était plutôt triste que joyeux; ses yeux étaient baissés comme si une certaine houle l'eût empêchée de contempler face à face la gloire de l'adorable Majesté; elle semblait même chercher à se cacher, comme si elle eût craint de rencontrer les regards de son Rédempteur.

Gertrude, émue de voir sa fille spirituelle trembler devant le céleste Epoux, se tourna vers lui et lui dit d'une voix suppliante: « 0 très-doux Jésus, pourquoi donc votre infinie bonté n'invite-t-elle pas celle qui Vous a consacré sa virginité à s'approcher de vous et à entrer dans l'éternelle joie? pourquoi ne l'attirez-vous pas près de vous?... Comme si elle était étrangère, vous la laissez seule, triste et craintive. » Le Seigneur aussitôt, d'un air affectueux, tendit sa main droite à la vierge défunte; mais elle, plus troublée encore, tint ses yeux baissés et se retira après avoir fait une profonde inclination.

Gertrude étonnée, dit à cette âme: « Comment, ma fille, vous fuyez la présence de l'adorable Epoux que vous avez tant aimé pendant votre vie! Ne voyez-vous pas avec quelle douceur il vous appelle à lui? — Oh! ma Mère, répondit l'humble vierge, je ne suis pas digne de paraître devant l'Agneau immaculé; il me reste encore quelques taches: il faut être aussi pur que les anges pour se présenter devant le Soleil de justice, et je suis loin d'avoir cette pureté sur laquelle ses regards divins puissent se reposer. En vérité, je vous le dis, si le ciel m'était ouvert, que je puisse m'y envoler, je n'oserais pas y entrer, ne me sentant pas digne de me mêler au chœur des vierges. — Mais pourquoi cela, reprit l'abbesse, puisque je vous vois environnée de lumière et revêtue de gloire? — Ah! répondit-elle, cette lumière et cette gloire ne sont que les franges de la béatitude; le vêtement, c'est la vision et la possession de Dieu; mais pour en jouir il faut être sans tache. »

A suivre...

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Sam 04 Avr 2009, 6:47 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXV MERVEILLE.


Pour entrer au ciel, il faut être exempt de toute faute, même la plus légère.

Qui se reposera sur votre sainte montagne ? ce sera celui qui s'y présente sans tâche ( Ps. XVI, 1. )


L'autre apparition est a peu près semblable. La religieuse dont nous venons de parler avait eu une sœur un peu plus jeune qu'elle, mais non moins vertueuse. Elle était morte à la fleur de l'âge, emportant avec elle un trésor de mérites. Elle s'était fait remarquer surtout par une dévotion particulière envers le Saint-Sacrement. Le monastère s'appliqua à secourir cette âme par de pieux suffrages. Bientôt Gertrude la vit toute brillante, agenouillée devant le Roi de gloire qui laissait échapper de ses plaies sacrées, cinq rayons dont les cinq sens de la défunte étaient frappés. Néanmoins elle portait sur son front comme un nuage de tristesse qui indiquait le chagrin de son cœur. Gertrude s'adressant au Sauveur lui demanda pourquoi cette âme inondée de ses clartés divines, conservait néanmoins une ombre de tristesse. Jésus lui répondit que son épouse était digne seulement de contempler son humanité sainte et de jouir de la vue de ses plaies sacrées; mais qu'elle ne méritait pas encore la vision béatifique de la divinité, parce qu'il restait en elle des taches contractées dans l'observance de la règle. La sainte supplia le Seigneur d'user d'indulgence envers elle et de l'admettre dans la parfaite béatitude. Le Christ répondit que si les vivants n'offraient point de suffrages, la Justice divine exigeait l'entier accomplissement de cette peine que l'âme savait apprécier et pour laquelle elle ne voudrait pas d'exemption. La défunte fit un signe d'assentiment, et le Sauveur, comme marque de bienveillance, étendit sa main droite sur la tête de son épouse.

Dès ce moment, la compatissante Gertrude s'imposa toutes sortes de bonnes œuvres pour délivrer l'âme de sa sœur, surtout elle assistait chaque jour au saint Sacrifice en offrant pour elle avec le prêtre l'Hostie propitiatoire. Il lui semblait voir cette âme s'élever peu à peu vers le ciel. Un jour elle lui apparut et lui dit: « Toutes les fois qu'on offre pour moi l'adorable Hostie, j'éprouve un doux rafraîchissement en récompense de la tendre dévotion que j'ai toujours eue pendant ma vie pour le Dieu de nos autels. C'est par sa vertu que je monte au paradis; déjà l'Epoux céleste s'avance pour déposer sur mon front la couronne des noces éternelles. »

Ces paroles enflammèrent toute la communauté d'un ardent amour pour la sainte Eucharistie, et firent comprendre que, pour posséder et contempler Dieu, il faut être exempt de la moindre tâche.
(V. Louis de Blois, Monile spirituale, ch. 13)

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Dim 05 Avr 2009, 6:25 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXVI MERVEILLE.


Admirable échange de charité entre les vivants et les morts.

Veillez dans la prière, exerçant la charité les uns envers les autres. (I Petr, IV. 7.)


Dans cet admirable échange de la charité qui règne entre les vivants et les morts, il n'est pas facile de décider de quel côté est le plus grand avantage, parce que si d'une part les suffrages que les morts reçoivent des vivants, les soulagent et les délivrent, de l'autre, les grâces que les vivants reçoivent des morts, leur sont d'un grand secours pour le temps et pour l'éternité.

La vénérable Mère Françoise du Très-Saint-Sacrement, qui mérita d'être appelée la grande dévote des âmes, peut fournir d'utiles éclaircissements sur ce sujet.

Elle avait sucé avec le lait maternel une tendre piété pour les âmes souffrantes, et s'était consacrée tout entière à leur délivrance. Elle récitait chaque jour a cette intention le rosaire, qu'elle avait coutume de nommer l'aumônier des âmes, et terminait chaque dizaine par le Requiescant in pace. Les jours de fête où elle était plus libre de son temps, elle récitait de plus l'office des morts. Pendant la plus grande partie de l'année elle jeûnait au pain et à l'eau, accablait son corps de cruelles disciplines, ne quittait jamais son rude cilice, et savait encore troubler son repos par d'autres instruments de pénitence. Toutes les fonctions dont elle s'acquittait, tous les travaux qu'elle faisait, les pensées de son esprit, ses peines intérieures, les fatigues du corps, tout était consacré au soulagement des âmes. Son zèle ne se bornait pas là: elle formait avec les religieuses, ses confidentes, une sainte ligue de prières extraordinaires et de bonnes œuvres en faveur des âmes du purgatoire. Aux prêtres qui célébraient dans son église, elle demandait avec instance des messes de Requiem; aux laïques qui venaient au monastère, elle conseillait de distribuer beaucoup d'aumônes en faveur des défunts. Enfin pour les secourir, elle leur avait appliqué la satisfaction de Ses bonnes œuvres, et présentait chaque jour à la Justice divine pour leur soulagement ses oraisons, ses pénitences son observance rigoureuse de la sainte règle et les indulgences qu'elle gagnait.

Le malin esprit s'efforça de lui suggérer une pensée de regret; il lui représenta qu'en se dépouillant ainsi du fruit de ses bonnes œuvres pour l'appliquer aux autres, elle aurait à souffrir pour ses propres fautes, de longues et attires peines dans le purgatoire. Mais ce motif d'intérêt personnel ne lit aucune brèche à ce coeur de diamant; d'ailleurs les âmes qui lui apparaissaient, l'assuraient qu'à leur entrée au ciel, leur intercession puissante lui obtiendrait sa délivrance du purgatoire, et que Dieu réservait une belle couronne h son héroïque charité.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Mar 14 Avr 2009, 10:45 am

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXVI MERVEILLE.


Admirable échange de charité entre les vivants et les morts.

Veillez dans la prière, exerçant la charité les uns envers les autres. (I Petr, IV. 7.)


Parlons maintenant un peu de la reconnaissance de ces bonnes âmes envers leur généreuse bienfaitrice. Elles la visitaient fréquemment, non dans le seul but de solliciter ses suffrages, mais pour la remercier. Parfois elles l'attendaient visiblement à la porte de sa cellule quand elle se rendait à l'office, et se recommandaient à elle. D'autres fois elles entraient dans sa chambre, et si la sainte dormait, elles attendaient patiemment, rangées autour de son pauvre lit. A son réveil, la servante de Dieu reprochait à ces chères Âmes de ne l'avoir pas appelée. « Vous n'avons pas voulu, répondaient-elles, interrompre le repos qui vous est nécessaire; nos peines sont adoucies par votre présence. »

Si la sainte était éveillée, elles lui disaient en entrant, afin qu'elle ne se crût pis le jouet d'une illusion de Satan: « Que Dieu vous ait en sa sainte paix, servante du Seigneur, épouse du Christ, que Jésus soit avec nous toujours. » Puis elles témoignaient leur vénération pour une croix enrichie de reliques, que leur bienfaitrice conservait dans sa cellule. Si cette bonne religieuse récitait son rosaire, elles le lui prenaient des mains et le baisaient avec respect comme le précieux instrument de leur salut et de leur délivrance.

Quand la sainte était malade, ou que son cœur était affligé, on les voyait accourir pour la soulager et la consoler; elles la prévenaient aussi, par une permission de Dieu, que le démon, frémissant de la voir lui arracher des âmes, lui dressait des embûches, et elles les faisaient connaître à la sainte, afin qu'elle put les déjouer par les sacrements et la prière.

Souvent les Âmes lui apparaissaient sous des formes propres a exciter sa compassion; elles étaient ordinairement accompagnées des instruments de leurs péchés devenus désormais des instruments de supplices. Tantôt c'étaient des évêques, la mitre sur la tête, la crosse à la main et en même temps, environnés de flammes. « Nous souffrons ces peines, disaient-ils, pour avoir recherché ambitieusement les dignités et n'avoir pas Correspondu aux obligations qu'elles nous imposaient. » D'autres fois, c'étaient des prêtres avec leurs ornements en feu, l'étole changée en chaînes, les mains couvertes d'ulcères. Ils s'accusaient d'avoir traité avec irrévérence le divin corps de Jésus-Christ et d'avoir administré sans respect les sacrements.

Un religieux se fit voir entouré d'objets précieux, d'écrins, de fauteuils, de tableaux tout enflammés, parce qu'il avait manqué à son vœu de pauvreté en ornant sa cellule de riches meubles.

Enfin, elle vit apparaître avec tous les insignes de sa profession un notaire de Soria, qui lui donna l'explication de ses tourments. « Je porte, dit-il. cet encrier, cette plume, ce papier tout enflammés parce qu'ils me servaient à des actes illégitimes et contraires à l'équité; ces cartes tout en feu que je suis obligé de tenir dans les mains montrent ma passion pour le jeu; cette bourse brûlante contient mes gains illicites. Au moment de mourir, j'aurais été infailliblement damné si une sincère contrition ne m'avait préservé de ce malheur. Cependant la divine Justice me condamne à un long et rigoureux purgatoire, à moins que vous ne l'abrégiez par vos bonnes œuvres. »

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Mar 14 Avr 2009, 7:39 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXVI MERVEILLE.


Admirable échange de charité entre les vivants et les morts.

Veillez dans la prière, exerçant la charité les uns envers les autres. (I Petr, IV. 7.)

Ces apparitions causaient à la servante de Dieu un incroyable chagrin; mais d'un autre côté elle éprouvait une grande consolation, lorsque les âmes délivrées venaient la remercier avant de monter au ciel.

Nous ne pouvons passer sous silence ce qui lui arriva avec Christophe de Ribéra, évêque de Pampelune. Ce prélat ayant appris que la Mère Françoise avait une grande dévotion pour les âmes souffrantes, et qu'elle avait mi dans le purgatoire trois de ses prédécesseurs, s'empressa de prier et de faire célébrer pour eux un grand nombre de messes. Comme c'était le moment où l'on publiait les bulles et les indulgences dites de la croisade, il en envoya quatorze à la servante de Dieu, en lui faisant dire d'en appliquer trois pour les trois évêques,,et les onze autres comme elle l'entendrait. La nuit suivante, les trois prélats vinrent remercier Françoise, et la prier de rendre grâces pour eux à Christophe de Ribéra.

D'autres âmes lui demandaient de leur appliquer le fruit des onze bulles; néanmoins elles étaient résignées et se montraient même contentes qu'on accordât aux autres cette faveur. Le prélat instruit de tout, envoya à la Mère Françoise un grand nombre de bulle». Les âmes accoururent aussitôt en foule à sa cellule.

La distribution était faite quand deux âmes vinrent demander des bulles; Françoise leur dit avec peine qu'il ne lui en restait plus: « Il y en a encore deux à appliquer, » reprirent-elles, et elles se mirent en recherche et si bien, qu'elles en découvrirent deux auxquelles on ne songeait point, et qui leur servirent comme de passe-port pour l'éternité bienheureuse.
( Vie de Françoise du Saint-Sacrement, par le frère Joachim de Sainte-Marie, I. II.)

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Mer 15 Avr 2009, 7:18 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXVII MERVEILLE.


Peu de chose suffit quelquefois pour délivrer une âme du purgatoire.
On peut racheter beaucoup avec peu de chose. (Eccli. XX, 12. )

Les âmes souffrantes ne demandent pas toujours de nous des aumônes considérables, des jeûnes rigoureux, de dures pénitences; souvent elles se contenteraient de quelques œuvres faciles, de quelques courtes prières. Et cependant, combien est-il de chrétiens qui les leur refusent ? Ce manque de charité les afflige, et dans leurs tristes plaintes, elles peuvent s'écrier avec le poète: « Ma douleur est d'autant plus grande que ce n'est point la mer qui nous sépare, mais un peu d'eau... »

En effet, il est des âmes, qu'un léger suffrage d'aumône ou de prières délivrerait, et à cause de notre coupable oubli, elles languissent exilées loin de la gloire bienheureuse.

Les traits suivants nous démontreront combien il est facile quelquefois de soulager ou de délivrer une âme du purgatoire.

Un saint évêque vit en songe un enfant, lequel, avec un hameçon d'or et un fil d'argent, tirait d'un puits profond une femme qui s'y noyait. A son réveil, il aperçut de sa fenêtre, ce même enfant, agenouillé sur une tombe du cimetière. Il l'appelle et lui demande ce qu'il fait: « Je récite, dit-il, un Pater et un Miserere pour l'âme de ma mère dont le corps repose en ce lieu. » Cette réponse fit comprendre clairement à l'évêque que l'âme de cette femme venait d'être délivrée par la petite prière de son fils; que l'hameçon d'or était le Pater, et le fil d'argent, le Miserere.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Jeu 16 Avr 2009, 7:36 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXVII MERVEILLE.


Peu de chose suffit quelquefois pour délivrer une âme du purgatoire.
On peut racheter beaucoup avec peu de chose. (Eccli. XX, 12. )

Nous lisons dans les chroniques des Frères-Mineurs, deux exemples encore plus frappants de l'efficacité des petites prières. Le Père Conrad d'Offida, religieux de l'Ordre séraphique, grand serviteur de Dieu, était resté une nuit a faire oraison, devant un autel privilégié. Un frère du couvent, mort depuis peu, lui apparut. Le défunt supplia ce Père, autrefois son guide et son conseil pendant la vie, de ne pas l'oublier, et de le délivrer des supplices qu'il endurait: « Vous savez bien, ajoutait-il, que le Seigneur a pour agréable vos prières et qu'il les exauce. » Aussitôt Conrad se mit à réciter le Pater et le Riquiem aeternam. Le frère lui dit: « 0 mon Père, si vous saviez quel soulagement me procure cette courte prière, vous la répéteriez encore. » Le religieux s'empressa d'exaucer son désir. — « Ah! continuez, mon père, au nom des entrailles de Jésus-Christ, continuez, de réciter cette douce prière qui change mes douleurs en consolations! » Alors sans attendre de nouvelles instances, le bon religieux se mit à réciter cent fois le Pater et le Requiem, En même temps il voyait le visage du défunt passer de la tristesse a la joie, de la pâleur à la lumière, et son manteau de bure se changer en un vêtement d'une éclatante blancheur. Comme il finissait le centième Pater, cette âme devint éblouissante de splendeur et de gloire. Elle rendit nulle actions de grâces à son bienfaiteur qui, eu un si court espace de temps, l'avait délivrée de toutes ses peines. Puis elle s'éleva radieuse vers l'éternel séjour.

Les prières du bienheureux Etienne, religieux du même Ordre, obtenaient les mêmes faveurs pour les âmes du purgatoire. Le saint avait l'habitude de passer la nuit auprès du Saint-Sacrement; et de se mêler au cortège des adorateurs du Roi de gloire, caché sous les voiles eucharistiques. Une fois, il aperçut un de Ses frères assis dans une des stalles du chœur, le capuchon baissé jusque sur les jeux. Étonné de le voir dans cette posture, et au milieu de la nuit, il lui demanda ce qu'il faisait là, à cette heure. Le moine répondit d'une voix lugubre ; « Je suis un religieux défunt, condamné par la Justice divine à endurer ici un rigoureux purgatoire, à cause des fautes nombreuses que j'y ai commises par mes distractions volontaires pendant le chant de l'office. Le Seigneur m'a permis de me manifester à vous, afin de vous conjurer de m'aider par vos prières, à sortir de ces affreux tourments et à entrer dans la liberté des enfants de Dieu. »

Sans délai, le bienheureux Etienne récite à l'intention de cette âme le De profundis et l'oraison Fidelium. Le défunt en fut singulièrement soulagé, et pendant plusieurs nuits, il revint exciter sa charité, le remerciant chaque fois avec effusion. Une nuit après la récitation du Requiem ctternam, il sortit de sa stalle comme d'une prison, et le visage découvert, il s'élança vers l'immensité du céleste royaume.

Le bienheureux Etienne racontait cette apparition pour exhorter ses religieux à une grande modestie et a une attention soutenue dans les prières et dans le chant des louanges divines, afin de ne pas mériter ce reproche du Seigneur: « Vous m'honorez des lèvres et votre cœur est loin de moi, » ( Isaïe XXIX, 13. )
(V. Barthélemy de Pise, liv, I, ch. 23; Chroniques des Frères-Mineurs, liv, IV, ch. 30.)

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Ven 17 Avr 2009, 8:25 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXVIII MERVEILLE.


Deux prodiges du ciel, propres à nous inspirer la crainte de la mort et du purgatoire.
Tous les esprits étaient frappés de crainte il se faisait aussi beaucoup de prodiges et de merveilles. (Act, II, 43.)

Le Père Ferdinand de Castille rapporte deux grands prodiges opérés par le Seigneur dans le couvent de Saint-Dominique, à Zamora, ville du royaume de Léon en Espagne; l'un, pour nous rappeler que l'heure de notre mort nous est inconnue, l'autre, pour nous faire comprendre la rigueur des peines du purgatoire.

On fut témoin dans ce monastère d'une chose inouïe jusqu'alors : la cloche du couvent sonnait souvent d'elle-même sans que personne la touchât. C'était un signe certain que sous peu de jours un religieux devait mourir. Aussi lorsqu'on entendait ce son lugubre, bien que personne ne fût malade dans le couvent, chacun craignant pour lui-même, se préparait par la prière, la pénitence et les sacrements, au passage de l'éternité.
Quand l'un d'entre eux avait payé sa dette à la nature, alors le calme renaissait; néanmoins tous prêtaient une oreille attentive à cette cloche qui était pour eux la voix dont il est parlé dans Isaïe, XXXVIII, « Mets ordre à ta maison car tu vas mourir, et ta vie touche à son terme. »

Le second prodige s'applique mieux à notre sujet.
Il y avait dans ce même couvent de Saint-Dominique, un religieux d'une rare vertu, uni de sainte amitié avec un frère de Saint-François, fervent serviteur de Dieu. Pour se porter mutuellement à la perfection, ils s'entretenaient souvent ensemble des choses spirituelles.

Un jour, qu'ils parlaient de la mort à l'occasion de la cloche miraculeuse, ils se promirent l'un a l'autre que le premier qui mourrait apparaîtrait au survivant, s'il plaisait a Dieu, pour lui faire connaître son sort dans l'autre vie, afin que s'il était retenu dans le lieu de l'expiation, il pût recevoir de son ami des suffrages pour sa délivrance.

Ce fut le frère Mineur qui mourut le premier, et, selon sa promesse, il apparut au frère Dominicain, à l'heure où l'obéissance lui ordonnait de préparer le réfectoire pour le repas de la communauté. Après l'avoir salué affectueusement, il lui apprit qu'il était sauvé; mais qu'il lui restait beaucoup à souffrir pour l'expiation de fautes légères dans l'observance de la sainte règle.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Lun 20 Avr 2009, 12:09 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXVIII MERVEILLE.


Deux prodiges du ciel, propres à nous inspirer la crainte de la mort et du purgatoire.
Tous les esprits étaient frappés de crainte il se faisait aussi beaucoup de prodiges et de merveilles. (Act, II, 43.)

Pour exciter sa compassion et l'engager à lui porter un prompt secours, il fit appel à leur ancienne amitié, à la promesse qu'ils s'étaient faite. Pour mieux lui faire comprendre que le tourment qu'il endurait dans ces flammes ardentes, ne pouvait être comparé à aucune souffrance humaine, il étendit sa main droite, la posa légèrement sur une table, et y laissa une empreinte noire et brûlée comme si un fer rouge y avait été appliqué. Puis le défunt disparut, avec l'assurance que son ami emploierait tout son zèle pour le délivrer.

Aujourd'hui encore, on montre à Zamora, cette table avec sa marque de feu. Pour perpétuer le souvenir de cet événement, on a posé sur cette empreinte une grille de cuivre.

Ces deux merveilles excitèrent dans le cœur des religieux une nouvelle ardeur pour leur perfection: le son de la cloche les avertissait de se préparer à la mort, et la trace de feu laissée par cette main, prêchait à tous la nécessité de faire pénitence en cette vie, si l'on veut éviter les châtiments du purgatoire.

Pour terminer ce récit, nous traduirons ces beaux vers d'un poète:
« Ces horribles marques accusent une main de feu, et la flamme qui circule dans ses veines la dévore. Bien n'en peut rendre l'ardeur vengeresse; mais la main parle mieux qu'aucune langue humaine. »
( V. Ferdinand de Castille, Histoire de saint Dominique, 2e part., I, I, ch. 23. )

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Empty Re: Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire

Message  Monique Lun 20 Avr 2009, 7:16 pm

Les merveilles divines dans les Âmes du Purgatoire - Page 3 Image002


..................LES MERVEILLES DIVINES
...............................DANS LES
...................ÂMES DU PURGATOIRE






XXIX MERVEILLE.


Du prix des indulgences.

Qu'en ce moment votre abon-dance supplée à tout ce qui leur manque (II Cor. 8. 14.

Pour démontrer la valeur des indulgences en faveur des âmes du purgatoire, nous allons raconter le trait admirable du bienheureux Berthold, prédicateur de l'ordre de Saint-François. Il venait de faire une touchante allocution sur l'aumône, et il avait accordé à ses auditeurs dix jours d'indulgences, selon le pouvoir qu'il eu avait reçu du Souverain Pontife, lorsqu'une dame de qualité, à laquelle il ne restait de sa noblesse que la honte d'avouer son extrême misère, vint secrètement implorer sa charité. Le religieux lui répondit comme saint Pierre au boiteux qui mendiait dans Jérusalem: « Je n'ai ni or ni argent; mais ce que j'ai je vous le donne. » Je vous accorde dix jours d'indulgences parce que vous avez assisté à ma prédication ce matin. Allez donc chez tel banquier qui n'a guère souci des trésors spirituels, et dites-lui que s'il veut accepter cette indulgence, en échange d'une aumône, elle servira à diminuer les peines qui l'attendent dans le purgatoire. J'ai la confiance qu'il vous donnera quelque secours. »

Cette infortunée, animée de la plus grande foi, se rendit chez le banquier qui l'accueillit avec bonté, et lui demanda en souriant combien elle prétendait recevoir en échange de ses dix jours d'indulgence : « Autant qu'ils pèsent, répondit-elle. — Pesons-les donc, repartit le banquier, voici les balances, écrivez vos dix jours sur un papier et mettez-le sur l'un des plateaux; je pose un réal sur l'autre. »

0 prodige! le plateau des indulgences entraîne celui de l'argent. L'homme étonné ajoute un réal et le poids reste le même. Il en met cinq, dix trente, enfin autant qu'il en faut, pour que les plateaux s'équilibrent. C'était précisément la somme qu'il fallait à la suppliante. Alors le banquier put apprécier la valeur des indulgences, mais non au même point que les âmes l'apprécient; elles qui, pour en obtenir une seule, donneraient tout l'or du monde. C'est pourquoi elles les appellent de tous leurs soupirs et les demandent aux vivants qui peuvent en tout lieu et a toute heure, leur en appliquer.

Le P. Grégoire Rossignoli.
de la Compagnie de Jésus.
traduit par l'Abbé V. POSTEL, 1860
Source: Bibliothèque Saint Libère


Dernière édition par Paradiso le Jeu 23 Avr 2009, 7:23 pm, édité 1 fois
Monique
Monique

Nombre de messages : 11571
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum