Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Page 26 sur 29 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant

Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Ven 03 Mai 2024, 5:37 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LI

Comment on voit Dieu par son essence.

Puisqu'il répugne qu'un désir naturel reste stérile, comme le désir naturel commun à tous les esprits serait vain s'il était impossible d'arriver à connaître la substance divine, nous sommes forcés d'admettre que les substances intellectuelles séparées, et aussi nos âmes, peuvent voir la substance de Dieu par leur intelligence.

Nous avons, en effet, démontré [ch. 49] qu'on ne saurait voir la substance divine par l'intelligence dans aucune espèce créée. Il s'ensuit donc, si l'on voit réellement l'essence de Dieu, que l'intelligence l'aperçoit dans l'essence divine elle-même, en sorte que cette essence est à la fois l'objet et le moyen de la vision. Mais parce que l'intelligence ne connaît une substance qu'autant qu'elle en vient à l'acte relativement à une espèce dont elle reçoit en quelque manière sa forme, espèce qui est la ressemblance de la chose connue, il paraîtra peut-être impossible qu'une intelligence créée voie la substance de Dieu au moyen de l'essence divine, comme par une espèce intelligible, puisque l'essence divine subsiste par elle-même et que Dieu ne peut devenir la forme d'aucun être [liv. I, ch. 27].

Pour bien comprendre cette vérité, il faut observer qu'une substance qui subsiste par elle-même est ou une forme pure, ou bien un être composé d'une matière et d'une forme. L'être composé d'une matière et d'une forme ne peut devenir la forme d'un autre, parce que la forme est tellement restreinte en lui à une matière déterminée qu'elle ne peut s'appliquer à une autre chose.

Quant à l'être qui subsiste comme étant seulement une forme, il peut devenir la forme d'un autre, à la condition, toutefois, que son être soit tel qu'il puisse se communiquer à un autre par participation, comme celui de l'âme humaine [liv. II, ch. 68].

Dans le cas où son être ne peut se communiquer ainsi, il est incapable de devenir la forme d'aucune chose ; car il est circonscrit en lui-même par son être, de même que les choses matérielles le sont par la matière. Nous devons appliquer à l'être intelligible ce que nous venons de remarquer dans l'être substantiel ou naturel.

Si le vrai perfectionne l'intelligence, l'être intelligible qui est la vérité même, c'est-à-dire Dieu seul, sera une forme pure dans le genre des intelligibles; car, puisque le vrai est la conséquence de l'être, celui-là seulement est sa propre vérité, qui est son être propre; ce qui ne convient qu'à Dieu [liv. II, ch. 15].

Les autres êtres intelligibles subsistants ne sont pas dans le genre des intelligibles à l'état de forme pure, mais comme ayant une forme reçue dans un sujet ; car chacun d'eux est vrai, mais il n'est pas la vérité, de même qu'il est un être, mais non l' être même. L'essence divine peut donc évidemment devenir, pour une intelligence créée, comme l'espèce intelligible par laquelle elle connaît, et l'essence d'aucune autre substance séparée ne possède cette faculté.

Cependant l'essence divine ne peut devenir…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Sam 04 Mai 2024, 6:11 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LI

Comment on voit Dieu par son essence.

SUITE

Cependant l'essence divine ne peut devenir la forme d'une autre chose, quant à l'être naturel ; car, s'il en était ainsi, son union avec le sujet constituerait une nature unique ; ce qu'on doit rejeter, parce que l'essence divine, parfaite en elle-même, a une nature qui lui est propre; d'ailleurs, l'espèce intelligible en s'unissant à l'intelligence ne constitue aucune nature, mais elle lui donne simplement le degré de perfection nécessaire pour connaître, et il n'y a en cela rien qui répugne à la perfection de l'essence divine.

La Sainte-Écriture nous promet que nous jouirons de cette vision immédiate de Dieu. Nous voyons maintenant dans un miroir et en énigme, dit saint Paul, mais alors nous verrons face à face [I Cor., XIII, 12]. Il ne peut être question ici du corps, et nous ne devons pas nous représenter la divinité avec un visage corporel, puisque Dieu n'a point de corps [liv. I, ch. 20].

Il ne nous sera pas possible non plus de voir Dieu avec le visage de notre corps, puisque le sens corporel de la vue qui réside dans le visage n'a pas d'autres objets que les corps. Nous verrons donc Dieu face à face, en ce sens que cette vision sera immédiate, comme lorsque nous voyons un homme en face de nous. Or, c'est surtout cette vision qui nous assimile à Dieu et nous rend participants de son bonheur; car Dieu lui-même connaît sa substance par sa propre essence, et en cela consiste la félicité.

Aussi nous lisons encore dans les livres saints: Lorsqu'il nous apparaîtra nous serons semblables à lui et nous le verrons tel qu'il est [I Joan., III, 2]; et Jésus-Christ nous dit: Je prépare votre règne comme mon Père a préparé le mien, afin que vous mangiez et que vous buviez à ma table dans mon royaume [Luc, XXII, 29 et 30]; ce qu'on ne peut entendre de la nourriture et du breuvage qui conviennent au corps, mais de ceux que l'on prend à la table de la Sagesse et dont elle nous parle en ces termes : Mangez de mon pain et buvez le vin que j'ai mélangé pour vous [Prov. IX, 5]. Ceux-là donc mangent et boivent à la table de Dieu, qui jouissent du même bonheur dont il est heureux, en le voyant comme il se voit lui-même.

Chap. LII.  Aucune substance créée ne peut parvenir par sa vertu naturelle à voir Dieu dans son essence.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Dim 05 Mai 2024, 5:43 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LII

Aucune substance créée ne peut parvenir
par sa vertu naturelle à voir Dieu dans son essence.

Il est impossible qu'une substance créée s'élève par sa propre vertu à la vision divine telle que nous la concevons. En effet :

1° Une nature inférieure ne peut obtenir que par l'action d'une nature supérieure ce qui est propre à cette dernière : ainsi, l'eau ne saurait s'échauffer sans l'action du feu. Or, voir Dieu par sa propre essence est l'attribut exclusif de la nature divine, et le propre de chaque agent est d'agir conformément à sa forme spéciale. Donc nulle substance intellectuelle ne peut voir Dieu par l'essence divine, si Dieu lui-même ne produit cette vision.

2° La forme d'un être ne devient la forme propre d'un autre que par l'action du premier; car l'agent produit son semblable en tant qu'il communique sa forme. Or, il est impossible de voir la substance de Dieu, si l'essence divine elle-même ne devient pas la forme au moyen de laquelle l'intelligence connaît [ch. 51]. Donc une substance créée ne saurait parvenir à cette vision autrement que par une action divine.

Si deux choses, dont l'une est formelle et l'autre matérielle, doivent s'unir ensemble, cette union s'effectuera nécessairement par l'action du principe formel, et non par l'action du principe matériel; car la forme est un principe actif et la matière est un principe passif. Or, il est indispensable, pour qu'une intelligence créée voie la substance de Dieu, que l'essence divine elle-même s'unisse à l'intelligence comme une forme intelligible [ch. 51]. Donc nulle intelligence créée ne peut s'élever à cette vision sans une action divine.

4º L'être qui existe par lui-même est la cause de celui qui existe par un autre…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Lun 06 Mai 2024, 5:09 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LII

Aucune substance créée ne peut parvenir
par sa vertu naturelle à voir Dieu dans son essence.

SUITE

4º L'être qui existe par lui-même est la cause de celui qui existe par un autre. Or, l'intelligence de Dieu voit par elle-même l'essence divine, puisque l'intelligence divine est l'essence même de Dieu dans laquelle on aperçoit sa substance [liv. I, ch. 45]. D'un autre coté, l'intelligence créée voit la substance de Dieu dans son essence, comme dans un milieu qui est distinct d'elle-même. Donc une intelligence créée est incapable de cette vision indépendamment de l'action de Dieu.

5° Aucune nature ne devient susceptible d'une chose qui excède sa capacité qu'en vertu d'une action étrangère: l'eau, par exemple, ne s'élève pas en haut si elle n'est pas soumise à une force motrice extrinsèque. Or, la vision de la substance de Dieu excède la capacité de toute nature créée; car le propre d'une nature intellectuelle créée, c'est que sa connaissance soit proportionnée au mode de sa substance; et la nature divine ne saurait être ainsi connue [ch. 49], Donc nulle intelligence créée ne peut arriver à voir la substance divine, si ce n'est par l'action de Dieu qui surpasse en excellence toute créature.

C'est pourquoi l'Apôtre nous enseigne que la vie éternelle est une grâce de Dieu [Rom., VI, 23]. Nous avons prouvé, en effet, que le bonheur de l'homme consiste dans la vision divine [ch. 37], que nous appelons la vie éternelle. C'est la grâce de Dieu qui nous y conduit et nous y fait parvenir, parce qu'une telle vision dépasse les facultés [naturelles] de toutes les créatures, et il est impossible d'y arriver si Dieu ne nous en fait le don. Or, nous considérons comme une grâce tout ce que Dieu accorde ainsi à ses créatures, selon ce qu'il nous dit dans l'Évangile : Je me manifesterai  moi-même à lui [Joan., XIV, 21].

Chap. LIII.  Toute intelligence créée a besoin, pour voir Dieu dans son essence, de l'influence de la lumière divine.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Mar 07 Mai 2024, 5:20 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIII

Toute intelligence créée a besoin, pour voir Dieu
dans son essence, de l'influence de la lumière divine.

Ce n'est qu'en vertu d'une certaine influence de la bonté divine qu'une intelligence créée peut s'élever à cette vision si noble. En effet :

1° Une chose qui est la forme propre d'un être ne peut devenir la forme d'un autre être, à moins que ce dernier ne participe, sous quelque rapport, à la ressemblance de l'être auquel la forme appartient en propre: la lumière ne devient jamais l'acte d'un corps sans que ce corps participe, dans un certain degré, à la diaphanéité. Or, l'essence divine est la propre forme intelligible proportionnée à l'intelligence de Dieu ; car en lui ces trois choses, le sujet, le moyen et l'objet de la connaissance, sont une seule et même chose [liv. I ch. 44 à 48]. Donc l'essence même de Dieu ne peut devenir la forme intelligible d'une intelligence créée qu'autant que cette intelligence reçoit en quelque manière la ressemblance divine. Donc cette participation à la ressemblance divine est nécessairement requise pour voir la substance de Dieu.

2° Aucun être n'est susceptible d'une forme plus noble, s'il n'en devient capable en vertu d'une certaine disposition; car l'acte propre se réalise dans la propre puissance correspondante. Or, l'essence divine est une forme trop élevée pour toute intelligence créée. Donc, pour que l'essence divine devienne l'espèce intelligible d'une intelligence créée, et c'est là une condition indispensable à la vision de la substance divine, il faut nécessairement qu'une disposition supérieure élève à ce point cette intelligence créée.

3º Lorsque deux choses sont tout d'abord séparées et ensuite unies…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Mer 08 Mai 2024, 6:27 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIII

Toute intelligence créée a besoin, pour voir Dieu
dans son essence, de l'influence de la lumière divine.

SUITE

3º Lorsque deux choses sont tout d'abord séparées et ensuite unies, leur union est le résultat d'un changement survenu dans toutes les deux ou seulement dans l'une d'elles.

— Dans le cas où une intelligence créée commencerait à voir pour la première fois la substance de Dieu, d'après les principes que nous venons de poser, il faut que l'essence divine commence à s'unir à elle en qualité d'espèce intelligible. Or, l'essence divine est absolument immuable [liv. I ch. 13]. Donc cette union commence par un changement produit dans l'intelligence créée; et ce changement ne peut consister que dans une disposition nouvelle survenue dans cette intelligence.

La conclusion reste la même, si nous supposons qu'une intelligence créée jouit de cette vision dès le premier instant de sa création; car si toute nature créée est incapable d'arriver par elle-même à cet état [ch. 52], nous concevons très bien qu'une intelligence créée se trouve constituée dans l'espèce à laquelle appartient sa nature, sans voir la substance de Dieu. C'est pourquoi, soit qu'elle voie Dieu des le premier moment de son existence, soit qu'elle commence plus tard à le voir, dans les deux hypothèses il s'ajoute quelque chose à sa nature.

4º Un agent ne peut réaliser une opération plus élevée, si sa vertu active ne prend pas de l'accroissement. Or, une vertu active s'accroît de deux manières.

D'abord si la vertu elle-même devient simplement plus intense ; ainsi la vertu active du sujet de la chaleur augmente avec l'intensité du calorique, en sorte que ce sujet devient capable d'une action plus énergique dans la même espèce.

Cet accroissement résulte, en second lieu, de l'adjonction d'une forme nouvelle: la vertu d'un corps diaphane augmente jusqu'à ce qu'il puisse éclairer, parce que la forme de la lumière qu'il reçoit en lui, après en avoir été privé, le rend actuellement lumineux; et la vertu active ne peut produire une opération d'une autre espèce sans s'accroître de cette seconde manière.

Or, nous avons vu [ch. 52] que la vertu naturelle d'une intelligence créée ne lui suffit pas pour voir la substance divine. Donc la vision divine exige l'accroissement de cette vertu. Or, il ne suffit pas, pour ce résultat, que l'intensité naturelle de la vertu augmente, parce que la vision divine n'est pas du même ordre que la vision naturelle à une intelligence créée, et l'on en peut juger par la distance qui sépare les objets. Donc la vertu intellectuelle doit s'accroître, en ce sens qu'elle entrera dans une disposition nouvelle.

Parce que nous arrivons à connaître les choses intelligibles par les objets sensibles, nous…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Jeu 09 Mai 2024, 5:37 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIII

Toute intelligence créée a besoin, pour voir
Dieu dans son essence, de l'influence de la lumière divine.

SUITE

Parce que nous arrivons à connaître les choses intelligibles par les objets sensibles, nous transportons à la connaissance intelligible les termes qui désignent la connaissance sensible, principalement en ce qui concerne la vue, qui est de tous les sens le plus noble et le plus spirituel, et, par là même, ressemble davantage à l'intelligence. C'est pour cette raison que nous donnons le nom de vision à la connaissance intellectuelle, et comme la lumière est le principe nécessaire qui perfectionne la vision corporelle, nous appelons également lumière tout ce qui est requis pour la perfection de la vision intellectuelle. Aristote fait de même, lorsqu'il assimile l'intellect actif à la lumière, parce que, sous quelque rapport, cet intellect rend actuels les êtres intelligibles, comme la lumière rend les objets actuellement visibles (1).

Donc on s'exprime avec exactitude en désignant sous le nom de lumière de la gloire cette disposition en vertu de laquelle une intelligence créée s'élève jusqu'à la vision intellectuelle de la substance divine, non parce qu'elle donne l'acte à l'objet intelligible, comme le fait la lumière de l'intellect actif, mais parce qu'elle donne la connaissance actuelle à l'intellect passif.

C'est de cette lumière qu'il est dit : Dans votre lumière nous verrons la lumière [Ps. XXXV, 10] ; ce qui s'entend de la substance divine. — Il ne faut à la cité des bienheureux ni le soleil, ni la lune; car la lumière de Dieu l'éclaire [Apoc. XXI, 23]. — Vous n'aurez plus le soleil pour luire pendant le jour, et la lune ne vous éclairera plus de ses rayons; mais le Seigneur sera votre lumière pendant l'éternité et votre Dieu sera votre gloire [lsaïe, LX, 19].

Parce que pour Dieu être et connaître sont une même chose et qu'il est cause de la connaissance de toute intelligence, l'Écriture appelle Dieu une lumière : Il était la vraie lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde [Joan., I, 9]. — Dieu est lumière (I Joan., I, 5]. — Il est environné de lumière comme d'un vêtement [Ps. CIII, 2]. C'est encore pour la même raison qu'elle nous représente Dieu, aussi bien que les anges, sous la figure du feu, à cause de la clarté qu'il répand.
____________________________________________

(1) Voyez la note 2 du ch. 80, LIVRE II.. => Cette note 2 est libellée en latin. Sur demande, nous la publierons. Bien à vous.
Chap. LIV.  Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Ven 10 Mai 2024, 6:23 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

On pourra nous adresser les objections suivantes :

1° Quelque lumière que l'on suppose, jamais elle ne mettra le sens corporel de la vue en état de voir les choses qui dépassent sa faculté naturelle, car l'œil ne peut voir que les objets colorés. Or, la substance divine excède beaucoup plus la capacité de toute intelligence créée que l'intelligence n'excède la capacité de ce sens. Donc une intelligence créée ne peut arriver par aucune lumière nouvelle au point de voir la substance divine.

2º…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Sam 11 Mai 2024, 5:33 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

2° La lumière que reçoit en elle l'intelligence créée est elle-même créée. Donc elle est à une distance infinie de Dieu. Donc cette lumière ne saurait élever une intelligence créée jusqu'à la vision de l'essence divine.

3º…


Dernière édition par Louis le Mer 15 Mai 2024, 6:36 am, édité 1 fois (Raison : Balises.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Dim 12 Mai 2024, 5:07 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

Si cette lumière créée avait la vertu de produire un tel effet parce qu'elle est la ressemblance de la substance divine, comme toute substance intellectuelle, par cela seul qu'elle est intellectuelle, porte cette ressemblance, toute substance intellectuelle sera capable, en raison même de sa nature, de s'élever à la vision divine.

4°…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Lun 13 Mai 2024, 6:11 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

Si cette lumière est créée, puisque rien ne s'oppose à ce qu'une chose créée soit naturelle à une créature, on peut admettre l'existence d'une intelligence créée qui voit la substance divine en vertu d'une lumière naturelle, et le contraire a été démontré [ch. 52].

5°…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Mar 14 Mai 2024, 6:50 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

5° L'infini, en tant que tel, est inconnu. Or, Dieu est infini [liv.I, ch. 43]. Donc il est impossible de voir la substance divine au moyen de cette lumière.

6°...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Mer 15 Mai 2024, 6:33 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

6° Il y a nécessairement une proportion entre le sujet qui connaît et l'objet connu. Or, nous ne voyons aucune proportion entre une intelligence créée perfectionnée par la lumière dont nous parlons et la substance divine, puisque la distance qui les sépare est encore infinie. Donc nulle intelligence créée ne peut être élevée par aucune lumière à la vision de la substance divine.

Plusieurs, impressionnés par ces raisons, ont cru que jamais une intelligence créée ne verra la substance divine. Cette opinion détruit le véritable bonheur de la créature raisonnable, qui consiste uniquement dans la vision de la substance divine [ch. 37]; elle est de plus en opposition avec les témoignages de la Sainte-Écriture rapportés plus haut [ch. 51] ; c'est pourquoi nous la rejetons comme fausse et hérétique.

Il n'est pas difficile de résoudre les difficultés qu'on nous oppose.

Nous répondons…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Jeu 16 Mai 2024, 5:01 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

Nous répondons à la première.

1° La substance divine ne dépasse pas la faculté d'une intelligence créée, en ce sens qu'elle lui est complètement étrangère, comme le son pour la vue, ou bien une substance immatérielle pour les sens; car la substance divine est le premier objet intelligible et le principe de toute connaissance intellectuelle; mais elle dépasse la faculté de l'intelligence créée parce qu'elle excède sa vertu, de même que les choses qui sont supérieures aux êtres sensibles dépassent la faculté des sens, et c'est ce qui fait dire au Philosophe que notre intelligence est pour les choses les plus évidentes [en elles-mêmes] dans la même disposition que l'œil du hibou relativement à la lumière du soleil (1). Donc l'intelligence créée a besoin d'être fortifiée par une lumière divine pour devenir capable de voir la substance de Dieu.

Second argument…
________________________________________

(1) Voyez la note 2 du ch. 25,  =>  note (2) : Cette comparaison est d’Aristote.  — Cette comparaison est libellée en latin. Sur demande, nous la publierons. Bien à vous.


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Ven 17 Mai 2024, 5:28 am



De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.


SUITE

2° Une lumière de cette nature élève l'intelligence créée à la vision de Dieu, non en supprimant la distance qui la sépare de la substance divine, mais à cause de la vertu que reçoit de Dieu cette intelligence pour produire cet effet, bien que, comme il est dit dans le second argument, elle reste infiniment éloignée de Dieu par son être; car ce n'est pas sous le rapport de l'être, mais simplement par l'acte de connaître, que cette lumière unit à Dieu l'intelligence créée.

Troisième objection...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Sam 18 Mai 2024, 6:04 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précdente. Réponse.

SUITE

3° II appartient en propre à Dieu d'avoir de sa substance une connaissance parfaite, et, par conséquent, cette lumière est la ressemblance de Dieu en ce qu'elle rend capable de voir la substance divine. Or, aucune substance intellectuelle ne peut être la ressemblance de Dieu de la même manière. En effet, puisque nulle substance créée n'est aussi parfaitement simple que la substance divine, il est impossible d'en trouver une seule qui renferme dans un principe unique toute sa perfection; car cela constitue une propriété exclusive de Dieu [liv. I, ch.28], qui est un être intelligent et heureux par le même principe [qui est sa substance]. Donc la lumière qui rend heureuse une substance intellectuelle créée, en l'élevant à la vision divine, diffère de toute lumière qui la complète dans l'espèce où la place sa nature et en vertu de laquelle elle connaît dans le degré convenable sa propre substance; et nous résolvons ainsi la troisième objection.

Quatrième objection…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Dim 19 Mai 2024, 5:59 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

4° Nous répondons à la quatrième objection, que la vision de la substance divine excède toute vertu naturelle [ch. 52] ; d'où nous concluons que la lumière qui donne à une intelligence créée la perfection requise pour jouir de cette vision est nécessairement surnaturelle.

5° objecton…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Lun 20 Mai 2024, 6:22 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LIV

Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

5° On a tort d'avancer, dans la cinquième objection, que, Dieu étant infini, il est impossible de voir sa substance. Il n'est pas infini par privation, comme une quantité ; car rationnellement on ignore un infini de cette espèce, parce que c'est en quelque sorte une matière sans la forme qui est le principe de la connaissance, puisque la forme est la fin et le terme de la chose; mais Dieu est infini dans le sens négatif, en sa qualité de forme subsistante par elle-même et non limitée par une matière qui en est le sujet; et c'est surtout cet infini qui est intelligible par lui-même [ou essentiellement].

6° objection…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Mar 21 Mai 2024, 6:18 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.
LIV
Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

SUITE

6° Pour répondre à la dernière difficulté, nous disons que nous ne concevons pas la proportion qui donne à une intelligence créée la puissance de connaître Dieu comme une sorte de mesure proportionnelle qui s'applique à tous les deux, mais nous exprimons par ce terme toute aptitude d'une chose relativement à une autre , par exemple, de la matière pour la forme ou de la cause pour l'effet. En nous arrêtant à ce sens, rien n'empêche qu'il n'y ait entre la créature et Dieu une proportion qui consiste dans l'aptitude du sujet intelligent par rapport à l'objet connu, de même que cette aptitude existe pour l'effet et sa cause.

Chap. LV.  Objections contre la démonstration précédente. Réponse.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Mer 22 Mai 2024, 5:35 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LV

L’intelligence créée ne comprend pas l’essence divine.

Si l'efficacité du principe actif détermine l'intensité de l'action, ainsi que nous le prouve le calorique, qui donne plus de chaleur en s'accumulant davantage, le degré de la connaissance doit être en proportion de l'efficacité de son principe.

Or, la lumière [surnaturelle] est sous quelque rapport le principe de la connaissance de Dieu, puisque c'est elle qui élève l'intelligence créée jusqu'à la vision de la substance divine. Donc le degré de la vision divine se mesure sur la vertu de cette lumière.

Or, la vertu de la lumière surnaturelle est bien inférieure à la clarté qui est dans l'intelligence de Dieu ; car la clarté de l'intelligence divine est infinie, et cette lumière, ayant pour sujet une substance finie,  est elle-même finie. Donc on ne parviendra jamais, au moyen de cette lumière, à voir la substance de Dieu aussi parfaitement que la voit l'intelligence divine.

Or, l'intelligence divine voit cette substance aussi parfaitement qu'elle est visible; car la vérité de la substance de Dieu et la clarté de l'intelligence divine sont égales, et même elles ne font qu'une seule chose. Donc aucune intelligence créée ne peut voir avec cette lumière la substance de Dieu aussi parfaitement qu'elle est susceptible d'être vue.

Or, tout ce qu'un être intelligent comprend, il le connaît aussi parfaitement que cet objet est susceptible d'être connu. Celui, par exemple, qui admet cette proposition : le triangle a trois angles égaux à deux angles droits, comme une opinion probable, parce qu'elle a pour elle l'autorité des savants, ne la comprend pas encore ; mais celui-là seul la comprend qui la connaît comme objet de la science, au moyen de la cause. Donc nulle intelligence créée ne comprend la substance divine.

2° Une vertu finie est incapable d'étendre son opération à un objet infini tout entier……

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Jeu 23 Mai 2024, 5:34 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LV

L’intelligence créée ne comprend pas l’essence divine.

SUITE

2° Une vertu finie est incapable d'étendre son opération à un objet infini tout entier. Or, la substance divine est un objet infini comparativement à toute intelligence créée, puisque toute intelligence créée se trouve limitée par une espèce déterminée. Il est donc impossible que la vision d'une intelligence créée s'étende à la substance divine tout entière, en sorte qu'elle la voie aussi parfaitement qu'elle est susceptible d'être vue. Donc nulle intelligence créée ne pourra la comprendre.

3° L'action de l'agent est d'autant plus parfaite qu'il participe plus parfaitement à la forme qui est le principe de l'opération. Or, la forme intelligible, au moyen de laquelle on voit la substance divine, n'est autre que l'essence même de Dieu; et quoique cette essence devienne la forme de l'intelligence créée, cette intelligence ne l'appréhende pas autant que cela pourrait se faire. Donc elle ne la voit pas aussi parfaitement qu'elle est visible. Donc une intelligence créée ne peut comprendre la substance divine.

4° L'objet compris ne dépasse pas les limites du sujet qui le comprend…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Ven 24 Mai 2024, 6:01 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LV

L’intelligence créée ne comprend pas l’essence divine.

SUITE

4° L'objet compris ne dépasse pas les limites du sujet qui le comprend. Si donc une intelligence créée comprenait la substance divine, la substance divine ne dépasserait pas les limites de cette intelligence; ce qui répugne. Donc toute intelligence créée est dans l'impossibilité de comprendre la substance divine.

En affirmant que l'intelligence créée voit la substance divine sans cependant la comprendre, nous n'entendons pas qu'elle voit une partie de cette substance et que l'autre lui reste cachée, puisque la substance de Dieu est absolument simple, mais cela signifie que l'intelligence créée ne la voit pas aussi parfaitement qu'elle peut être vue. Nous disons dans le même sens que celui qui émet une opinion connaît une conclusion démonstrative et ne la comprend pas, parce qu'il n'en a pas une connaissance parfaite, c'est-à-dire la science véritable, quoiqu'il n'en ignore aucune partie.

Chap. LVI. La vision de Dieu ne donne à aucune intelligence créée la perception de tout ce qui peut être vu dans l'essence divine.  

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Sam 25 Mai 2024, 5:57 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LVI

La vision de Dieu ne donne à aucune intelligence créée
la perception de tout ce qui peut être vu dans l'essence divine.

Il est clair, par toutes ces raisons, que l'intelligence créée, tout en s'élevant à la vision de la substance divine, ne connaît cependant pas tout ce qui peut être connu par cette substance. En effet :

1° Tel principe étant connu, on ne connaît nécessairement par lui tous les effets qu'il produit que si l'intelligence le comprend réellement; car on connaît dans toute son étendue la vérité inhérente à un principe, parce qu'on a la connaissance de tous les effets qui découlent de lui comme de leur cause. Or, par l'essence divine on connaît les autres êtres, de même que l'effet par sa cause. Donc, puisque l'intelligence créée ne peut connaître la substance divine de manière à la comprendre, il ne s'ensuit pas nécessairement, de ce qu'il la voit, qu'il aperçoit aussi tout ce qui peut être connu par elle.

2° À mesure que l'intelligence s'élève, sa connaissance s'étend, soit quant au nombre des êtres, soit quant à leurs natures. Or, l'intelligence divine l'emporte sur toute intelligence créée. Donc elle connaît beaucoup plus de choses que n'importe quelle intelligence créée. Or, l'intelligence divine connaît seulement parce qu'elle voit son essence [liv. I, ch. 46]. Donc les choses susceptibles d'être connues par l'essence divine dépassent en nombre celles que peut connaître, par cette même essence, une intelligence créée, quelle qu'elle soit.

3º On apprécie l'étendue d'une vertu d'après les choses sur lesquelles elle peut s'exercer…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Dim 26 Mai 2024, 5:28 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LVI

La vision de Dieu ne donne à aucune intelligence créée
la perception de tout ce qui peut être vu dans l'essence divine.

SUITE

3º On apprécie l'étendue d'une vertu d'après les choses sur lesquelles elle peut s'exercer. Donc connaître tous les objets auxquels s'étend une vertu, c'est connaître la vertu elle-même. Or, la vertu [ou puissance] de Dieu étant infinie, une intelligence créée ne peut pas plus la comprendre que son essence [ch. 55]. Donc cette intelligence est également incapable de connaître tous les objets sur lesquels peut s'exercer la vertu divine. Or, c'est par l'essence divine que peuvent être connus tous ces objets qui dépendent de la vertu de Dieu ; car Dieu connaît tout et seulement par son essence [liv. I, ch. 46]. Donc l'intelligence créée qui voit la substance de Dieu n'appréhende pas pour cela tout ce qui pourrait être vu dans la substance divine.

4º Aucune faculté de connaître ne connaît un être que sous le rapport qui constitue son objet…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Somme de la Foi catholique contre les Gentils.  - Page 26 Empty Re: Somme de la Foi catholique contre les Gentils.

Message  Louis Lun 27 Mai 2024, 5:44 am


De la vision de Dieu, souverain bonheur.

LVI

La vision de Dieu ne donne à aucune intelligence créée
la perception de tout ce qui peut être vu dans l'essence divine.

SUITE

4º Aucune faculté de connaître ne connaît un être que sous le rapport qui constitue son objet propre : le sens de la vue, par exemple, ne saisit que la couleur dans la chose. Or, selon Aristote, la quiddité ou la substance est l'objet propre de l'intelligence (1). Donc l'intelligence ne connaît rien comme appartenant à une chose, que parce qu'elle connaît la substance même de la chose; et c'est pour cette raison que nous prenons pour principe de démonstration la quiddité toutes les fois que nous voulons découvrir les propres accidents d'un être, ainsi qu'Aristote l'observe (2).

Si l'intelligence arrive à la connaissance d'une chose au moyen des accidents, selon la doctrine du Philosophe, qui enseigne que les accidents contribuent pour beaucoup à faire découvrir la quiddité (3), cet effet est accidentel, et provient de ce que la connaissance qui est dans l'intelligence tire son origine de l'un des sens.

On arrive ainsi, par la connaissance des accidents sensibles, à connaître la substance, et, par conséquent, cela ne peut avoir lieu dans les sciences mathématiques, mais seulement dans l'ordre naturel. Donc tout ce que renferme une chose et que l'intelligence ne peut connaître par sa substance reste nécessairement ignoré de cette dernière.

Or, la connaissance que l'on a de la substance d'un être doué de volonté ne suffit pas pour découvrir ce qu'il veut; car la volonté ne se porte pas vers son objet d'une manière purement naturelle, et c'est pour cela que nous considérons comme deux principes actifs distincts la volonté et la nature. Donc aucune intelligence ne peut découvrir ce que veut cet être doué de volonté, si ce n'est par certains effets, comme, par exemple, si nous voyons quelqu’un agir volontairement, nous savons ce qu'il veut; ou par la cause, et Dieu connaît ainsi nos volitions, de même que les autres effets qu'il produit, parce qu'il est la cause qui nous fait vouloir; ou bien encore parce qu'une personne déclare à une autre ce qu'elle veut, en lui exprimant par la parole le désir qu'elle éprouve.

Donc, puisque beaucoup de choses dépendent de la simple volonté de Dieu, ainsi que nous l'avons déjà prouvé [liv. II, ch. 27] et que nous le démontrerons plus clairement encore, l'intelligence créée qui voit la substance de Dieu ne connaît pas pour cela tout ce que Dieu voit par son essence.

On nous objectera peut-être que la substance de Dieu est supérieure…
___________________________________________

(1), (2), (3). Ces notes sont libellées en latin. Sur demande, nous les publierons. Bien à vous.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 17280
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 29 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum