AVEC DIEU TOUJOURS

5 participants

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Lun 29 Juin 2009, 6:48 pm

.

Une grosse objection.


Nous sera-t-il permis de signaler ici, à propos du Pater, un sophisme que nous avons entendu formuler plus d'une fois.

Des fidèles, ayant entendu mille fois répéter que le Pater est la plus excellente de toutes les prières; que l'Ave Maria est, après lui, la seule prière venue du ciel; que telle autre formule est enrichie de précieuses indulgences, ou qu'elle appartient à la sainte liturgie; que celle-ci a obtenu des miracles; que celle-là, récitée un certain nombre de fois, est particulièrement agréable à Dieu ou à ses saints, en viennent parfois à croire que ces formules consacrées peuvent seules être vraiment agréables à Dieu et obtenir ses faveurs.

Et si on leur recommendait l'usage de la prière personnelle, simple et « informe », que chacun peut faire en conformité avec ses sentiments et ses besoins, à tout moment du jour et de la nuit, ils en paraissaient plutôt étonnés et, sous une forme ou sous une autre, soulevaient les objections suivantes : « Que peut valoir une prière composée par moi auprès de celles qu'on qu'ont enseignées le Sauveur, les saints, les Souverains Pontifes ? Comment pourrais-je parler avec confiance à Dieu, si, au lieu des magnifiques prières de l'Eglise, - prières qui, je l'avoue, m'ennuient bien souvent, - j'emploie mes phrases banales et languissantes ? »
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Lun 29 Juin 2009, 7:36 pm

.

Réponse.


Que répondre à ces diffécultés spécieuses ? Tout simplement ceci : devant Dieu, il ne s'agit pas d'être magnifique, mais d'être simple et confiant comme un enfant; il ne s'agit pas d'être éloquent, mais sincère et vrai. les belles tirades ne touchent que les hommes, et encore ! . . . Bref, sachez que ce qui touche le coeur de Dieu, ce n'est jamais la formule verbale que vous employez : c'est la voix intérieure de votre coeur, c'est cette élévation intime et secrète, cet élan sincère et confiant de votre âme vers le Père, peu importe la forme extérieure que revêt cet élan; que ce soit une formule magnifique, ou un grand cri du coeur, ou un murmure affectueux, ou un simple soupir, cela n'a guère d'importance, car Dieu écoute non pas le son de nos lèvres, ni l'harmonie de la phrase, mais le mouvement de notre âme.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Lun 29 Juin 2009, 8:00 pm

.

Et les prières indulgenciées.


Mais alors, objectera-t-on, que faites-vous des recommendations de l'Eglise et notamment des indulgences dont elle enrichit certaines prières ?

Nous en faisons ce qu'en fait l'Eglise elle-même. En indulgenciant une prière, elle ne nous l'impose pas, elle la recommande d'une manière spéciale et affirme l'excellence des sentiments qu'elle exprime.

Quelle conséquence pratique tirer de là ?

La suivante : quand votre âme se tourne vers Dieu pour le louer, le remercier, l'invoquer, lui demander pardon, etc . . . s'il se présente à votre esprit, pour exprimer ce que vous voulez dire, une formule indulgenciée, employez-la de préférence à une autre, redites-la même souvent, si elle vous touche, mais, de grâce, ne perdez pas votre temps ni l'onction intérieure à réciter des formules qui n'expriment pas les vrais sentiments de votre âme.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Lun 29 Juin 2009, 8:28 pm

.

Influence et droits du tempérament.


Terminons par une remarque concernant l'influence du tempérament sur la prière individuelle. Cette influence existe et elle est légitime; Dieu, qui a mis de la variété dans toutes les parties de la création, aussi bien dans ses élus et ses anges que dans les êtres matériels, attend de chacun de nous une prière en harmonie avec notre nature personnelle; et un directeur d'âmes aurait grand tort d'être, sous ce rapport, plus exigent que Dieu lui-même.

Loquaces et taciturnes, nerveux et placides, natures ardentes et tempéraments froids, que tous sachent que le Père céleste les connaît et les comprend, et qu'ils ont le droit de lui parler - avec déférence toujours - selon les tendances de leur âme.

Que les loquaces ne craingnent pas de fatiguer le Ciel de leur prolixité.
Que les silencieux se contentent de deux mots là où d'autres en emploieraient cent.

Que les natures plus agissantes qu'expansives n'hésitent pas de dire à Dieu : « O Père, je ne sais guère parler, mais je sais travailler, et c'est ce que je veux faire de mon mieux pour vous : ma prière, ce sera un beau et bon travail. » Mais qu'ils se gardent de ne faire que travailler sans jamais un mot pour Dieu.

Que ceux dont l'esprit se tourne fréquemment vers Dieu lui adressent à chaque fois un mot d'hommage ou de supplication; que les autres ne négligent pas de lui dire un mot à chacune des rares fois qu'ils penseront à lui.

Bref, que chacun aille au Père selon le mouvement de son coeur et l'inspiration de la grâce, omnis spiritus laudet Dominum; sans préjudice toutefois des prescriptions de l'autorité et des devoirs d'état, qui doivent toujours avoir le pas sur les suggestions de la dévotion individuelle.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Lun 29 Juin 2009, 8:48 pm

.

Un devoir trop oublié de ceux qui ont charge d'âmes.


Nous croyons qu'on ne saurait trop insister sur l'importance et la valeur de ces entretiens simples et fréquents avec Dieu, car ils peuvent jouer un rôle immense dans l'élévation et la sanctification de la vie, tant parce qu'ils en augmentent le mérite que parce qu'ils en multiplient les joies nobles et pures.

Et s'il est des âmes qu'il importe de familiariser plus spécialement avec ces saintes et patriarcales pratiques, ce sont les plus délaissées, les plus dénuées des secours de la prière publique, ces pauvres gens abandonnés des campagnes et des ateliers, ceux qui n'ont pour tout bien religieux que la seule présence du Père céleste, ceux-là, trop souvent, vivent dans l'ignorence des ressources précieuses que leur offre cette douce présence. Puissions-nous, prêtres du Père, n'avoir jamais à nous reprocher d'avoir trop gardé le silence sur ces importantes vérités. Notre insistance à leur sujet ne saurait heurter d'autres vérités ni gêner aucune pratique légitime, car dans le monde de la vérité et du bien tout se tient heureusement.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Lun 29 Juin 2009, 9:41 pm

.

CHAPITRE XI


PLUS PRES DE DIEU PAR LA PRIERE ( suite )




C. - LES QUATRE FINS DE LA PRIERE


Obsecro igitur primum omnium fieri obsecrationes, orationes, postulationes, gratiarum actiones
: Aussi, ce que je désire avant tout, c,est qu'on adresse ( à Dieu ) des supplications, des prières, des demandes et des actions de grâces ( I Tim., II, 1 ).


On peut ramener à quatre les différents genres de prières.


Bien des personnes, quand on leur parle de la prière, ne songent à nulle autre chose qu'aux demandes de grâces et de faveurs adressées à Dieu ou à ses Saints.


C'est ramener un terme dont la signification est très riche à son sens le moins noble, le plus pauvre, celui qui nous assimile le plus aux animaux : ceux-ci, en effet, par leurs cris, leurs appels, leurs plaintes, adressent à l'homme des demandes de faveurs - nourriture, caresses, satisfactions. Ils n'en connaissent pas d'autres.

Il n'est donc pas exagéré de dire qu'ils ne s'élèvent guère audessus de nos frères inférieurs dénués de raison, ces chrétiens qui ne sollicitent du ciel que des biens inférieurs, avantages temporels ou même biens spirituels qui doivent leur apporter un profit personnel.

Or, la théologie distingue à bon droit quatre sortes de prières qui conviennent aux enfants de Dieu :

Prière latreutique ou d'adoration ou de louange;

Prière eucharistique ou de remerciement;

Prière propitiatoire ou demande de pardon;

Prière impétratoire ou demande de faveurs.

On peut voir ces quatre sortes de prière dans le conseil de saint Paul à Timothée, que nous mettons en tête de ce chapitre : orationes, gratiarum actiones, obsecrationes, postulationes, et on remarquera que l'Eglise met en dernier lieu la prière impétratoire.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Lun 29 Juin 2009, 9:59 pm

.

Ordre de dignité de ces prières.


Cette énumération procède par ordre de dignité décroissante :
la plus noble des prières est la louange et l'adoration, car elle s'oublie elle-même pour ne voir que les perfections divines.
L'action de grâce vient immédiatement après : elle a encore le regard fixé principalement sur Dieu, mais avec un retour sur les faveurs qu'on a reçues de Lui.
La demande de pardon s'occupe un peu plus d'elle-même, tout en restant au-dessus du terre-à-terre et de la recherche de biens individuels.
A la toute dernière place vient la prière impétratoire, qui, comme telle, vise le bien de l'homme avant tout . . .

Disons quelques mots de chacune de ces catégories de prières, afin de montrer aux pauvres âmes que nous avons ici en vue qu'innombrables sont pour elles les occasions de s'entretenir avec le Père en compagnie duquel elles passent leurs jours et leurs nuits.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mar 30 Juin 2009, 9:03 pm

.

Prière d'adoration et de louange.


La prière de louange et d'adoration ne consiste pas seulement à dire à Dieu : laudamus te, adoramus te.Tout acte par lequel nous reconnaissons le pouvoir infini de Dieu, son domaine souverain sur nous et sur toute créature, est une prière d'adoration.

Vous vous agenouillez devant l'Eucharistie, devant votre crucifix ou ailleurs pour prier : c'est un acte d'adoration.

Vous récitez les actes de foi, d'espérance ou de charité, vous dites un Gloria Patri, vous faites pieusement le signe de la croix : autant d'actes de louange et d'adoration.

Vous saluez, même de loin, même sans aucun signe extérieur et par un simple mouvement de votre âme une église ( 1 ), un Christ . . . acte d'adoration.

Vous exprimez à Dieu votre admiration pour ses oeuvres, vous lui dites : « Combien vous êtes grand et puissant, vous qui avez créé cet immense univers ! » - « O Seigneur, si la terre renferme tant de beautés, quelle ne doit pas être votre beauté à vous ! » - « Mon Dieu, si les charmes des créatures sont si doux à notre coeur, quel ne doit pas être le bonheur de ceux qui vous possèdent à jamais, vous qui êtes la source de tout attrait ! » - « Que vous avez bien fait toute chose, Seigneur ! »

Ce sont là autant d'actes de louange et d'adoration qu'il vous est loisible de répéter à chaque fois que vous contemplez soit le ciel étoilé, soit quelque joli paysage, quelque fleur charmante, ou que vous observez la perfection des oeuvres de Dieu telles que nous les révèle la nature ou la science.

Acte d'adoration aussi que de dire : « Seigneur, combien je me sens petit et faible devant vous » -- « Mon Dieu, je suis fier et heureux de vous avoir pour Père et d'être votre enfant. »

Acte d'adoration encore que de souhaiter l'extension du règne de Dieu et de dire avec Jésus les premières demandes de l'Oraison dominicale : « Père . . . que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. »




1. Chose qui pouvait se faire autrefois, mais plus aujourd'hui en 2009, nos églises n'étant plus, et partout, que des temples profanés, des temples impies. Roger.


Dernière édition par Roger le Mer 01 Juil 2009, 12:19 am, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 12:17 am

.

Action de grâces.


La prière d'action de grâces s'entend de toute expression de notre reconnaissance envers Dieu pour ses bienfaits.

La formule « Merci, mon Dieu », redite en songeant à une joie, à un avantage, à une préservation, à une délicatesse de la bonne Providence, en est l'expression la plus simple et, par le fait, souvent la plus parfaite.

Point n'est besoin, en effet, de varier l'expression de ce sentiment, sinon pour autant que cette variété favorise notre propre ferveur. Nous avons la plus entière liberté sous ce rapport, et nous pouvons toujours parler à Dieu comme un enfant à son père :

« C'est à vous, mon Dieu, que je dois cette joie, merci. »

« Que vous êtes bon, Seigneur, de nous ménager cette satisfaction, ce plaisir, cette affection ! »

« C'est bien gentil à vous, ô Père, de nous faire goûter le charme de cette fleur, la beauté de ce site, la splendeur de ce paysage. »

« Merci, mon Dieu, de m'avoir fait comprendre cette vérité, de m'avoir soutenu dans cette difficulté, d'avoir écarté cet obstacle de mon chemin.»

« Je vous suis reconnaissant, Seigneur, d'avoir préservé les miens de cette maladie, de ce danger, de cette perversion. »

« jamais les hommes ne diront assez vos bontés envers vos enfants. »

« Vous êtes si bon, ô Père, que je veux aujourd'hui faire tout mon possible pour vous satisfaire, etc . . .»

« Que vous rendrai-je, Seigneur, pour la bonté que vous avez eu de me donner . . . » ( tel avantage par exemple, un mari si raisonnablen, des enfants si gentils, un ami si fidèle, etc. ).

Vous pourriez aussi, très raisonnablement, remercier Dieu parfois des biens dont on jouit trop souvent sans penser à leur Auteur : une bonne vue, une sensibilité exquise, des charmes physiques ou intellectuels, un corps souple et sain, un coeur enclin au bien, etc . . .

Combien notre coeur devrait être reconnaissant à Dieu de ne pas nous avoir puni après nos fautes, de nous avoir délivrés de telle tentation, de nous avoir fait tirer profit de telle difficulté, etc . . .

Il est également très louable de témoigner à Dieu notre gratitude pour ses bienfaits à l'égard du prochain : non seulement à l'égard de ceux qui nous sont chers à un titre spécial, mais encore à l'égard du monde chrétien, des oeuvres catholiques, des écoles religieuses ( 1 ), des pécheurs convertis, etc . . . Et je n'ai point parlé des bienfaits immenses de la Rédemption, de l'Eucharistie, de la grâce, de la vocation, du salut !



1. Pour ma part, de celle que mes enfants ont pu bénéficier grâce à Dieu, et à la générosité de mes frères et soeurs dans la foi, et ce dans des conditions assez précaires. Roger.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 12:48 am

.

Demande de pardon.


La prière propitiatoire, par laquelle nous reconnaissons notre culpabilité et nos fautes pour en demander pardon, les éviter et les réparer, ne convient pas seulement aux grands pécheurs ; il n'est personne - juste ou criminel, grand ou petit, riche ou pauvre - qui n'ait certains reproches à se faire, certaines fautes à réparer, certaines résolutions à prendre.

Voici quelques formules qui correspondent à ces dispositions ;

« Mon Dieu, je me repens de mes péchés qui vous offensent et vous peinent », ou toute autre forme de l'acte de contrition :

« Miserere mei Deus, secundum magnam misericordiam tuam : Ayez pitié de moi, ô dieu, selon la grandeur de votre miséricorde. »

« C'est contre vous seul que j'ai péché et commis le mal. »

« Seigneur, lavez-moi toujours plus de mon iniquité. »

« Seigneur, j'envie le sort de ceux qui ne vous ont jamais offensé. »

« Mon Dieu, voyez comme je suis faible et misérable; préservez-moi de nouvelles chutes. »

« Que j'ai de peine, Seigneur, quand je songe à telle faute de ma vie passée ! »

« Ah ! si c'était à recommencer, il me semble, Seigneur, que pour rien au monde je ne voudrais vous outrager ! »

« Que faire, ô mon Dieu, pour vous témoigner mon repentir ? »

« Pardon, Seigneur, de penser si peu à vous, de vous servir si mal ! »

« Mon Dieu, pour l'expiation de mes fautes je vous offre le sang de Jésus, mon Sauveur. »


Pour le prochain, vous pouvez dire, par exemple :

« Je vais réciter un Pater ( ou trois Pater, ou telle autre prière ) pour la conversion des pécheurs. »

« Pardon, Seigneur, pour les péchés de vos enfants si faibles ! »

« Par le mérite du sang de Jésus, ne tenez pas rigueur à ma famille des fautes qu'elle commet; prodiguez-lui votre grâce pour qu'elle vous soit désormais plus fidèle », etc . . ., etc . . .
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 1:33 pm

.

Prière de demande.


Quant à la prière de demande ou d'impétration, il semblerait, à première vue, qu'il soit inutile de nous y arrêter, tellement elle est d'un usage universel. Il nous paraît cependant utile d'en dire quelques mots pour attirer l'attention sur certaines intentions importantes que l'on perd trop souvent de vue.

A côté des faveurs auxquelles la passion ou l'intéret attachent un prix particulier - guérisons, réussites, mariages, etc . . . - il y en a d'autres qui concernent l'esprit, la volonté, la vertu, la sainteté; elles sont d'un grand prix, mais bien des âmes ne semblent guère y songer. Par conséquent, apprenons à dire au bon Dieu non seulement : « Seigneur, préservez-moi de tel malheur, guérissez mon enfant ou . . . ma vache, faites-moi trouver un mari ou une femme comme il faut », mais encore et surtout :

« O Dieu, qui êtes la source de toute lumière, éclairez mon intelligence . . . , inspirez-moi ce que je dois faire en cette circonstance . . . , faites-moi comprendre cette vérité. »

« Seigneur, ouvrez mon coeur à la beauté de vos oeuvres. »

« O Père, rendez-moi plus résigné dans cette épreuve. »

« Seigneur, faites de moi un homme de bon sens, une femme de coeur . . . Donnez-moi la passion de la justice, de la droiture, de la vérité. »

« O Père, rendez-moi assez maître de moi pour rester toujours patient envers le prochain, délicat dans mes rapports avec lui, secourable et empressé à lui faire plaisir. »

« Seigneur, accordez-moi la fermeté dans la tentation, la constance dans les difficultés, l'activité au travail, l'énergie dans la lutte contre mes défauts...»

« Ne permettez pas, mon Dieu, que j'écoute mes sympathies... »

« O vous, sans l'aide de qui nous ne pouvons rien, accordez-moi une grâce abondante pour que j'accomplisse fidèlement vos desseins sur moi... »

« O Père qui nous avez tant aimés, remplissez mon coeur de votre saint amour... que ma passion soit de vous faire plaisir et de conduire les âmes à vous...»

Et toutes ces supplications, qui visent le progrès et la sanctification de l'âme, aimons à les offrir aussi parfois pour le prochain, pour nos parents et nos amis, pour nos concitoyens, et nos compatriotes, pour nos gouvernants et nos chefs religieux Crying or Very sad , pour les missions et pour l'Eglise.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 3:11 pm

.

Ces prières conviennent à tous sans exception.


Comme on le voit, la prière offre à tout coeur catholique et fervent une tâche immense à accomplir, tâche vaste comme le monde, variée comme les besoins de l'humanité entière, touchante comme sa misère et ses désirs.

Nous disons : « à tout coeur catholique », car ce rôle sublime - qui consiste à transformer en hymne de louange et d'action de grâces, en supplications ardentes nos sentiments et nos souffrances - n'est nullement l'appanage de quelques âmes d'élites. Il n'est pas un travailleur des champs ou de l'atelier, pas une ménagère ou un journalier, pas un enfant ni un vieillard, pas un vacher ni un mendiant qui, ayant l'âme orientée de ce côté, ne puisse se faire ainsi le chantre de la gloire de Dieu et de la misère humaine, parce que Dieu est leur Père à tous, et qu'il ne fait point acception de personne.

Nul n'est exclu de la qualité d'enfant de Dieu, nul n'est privé de sa paternelle présence : chacun peut, à tout moment et en tout lieu, comme nous l'avons dit et redit, s'entretenir familièrement avec notre Père toujours présent à nos côtés.

Et si certaines de ces prières se font mieux aux pieds de Jésus-Hostie, bon nombre d'entre elles - la plupart peut-être - ne se font jamais mieux qu'au sein de notre activité de chaque jour et sous la pression des sentiments que suggèrent les circonstances.

Ne l'oubliez donc pas, vous, pauvres âmes que j'ai appelées peut-être un peu à tort les déhérités de la vie divine, vous vivez en Dieu et Dieu vit en vous; il collabore à tous vos actes, il est attentif à chacun de vos appels, il est toujours prêt à vous secourir et à vous relever dès que vous orientez vers lui votre pensée, votre coeur.

Quelle perte pour vous, si vous négligez d'exploiter ce trésor incomparable !
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 7:12 pm

.

CHAPITRE XII


PLUS PRES DE DIEU PAR LE TRAVAIL ET LA BESOGNE JOURNALIERE




Scientes quod labor vester non est inanis : Songez que votre travail n'est pas vain ( I Cor., XV, 58 ).



Une fausse conception du service de Dieu.


La prière constitue un élément important, l'élément capital du service de Dieu.

Mais elle n'y est pas tout, et c'est employer un langage tout à fait impropre et même erroné que de dire, comme on le fait parfois : « Dieu n'est pas exigeant à notre égard, puisqu'il ne réclame pour lui que peu d'instants chaque jour. » On veut dire par là que le devoir de la prière ne prend qu'une parcelle infime de notre journée.

Parler ainsi, c'est assimiler le service de Dieu au service des hommes.

C'est laisser croire que Dieu est un maître à peu près comme les autres, un maître que l'on sert par une corvée quotidienne, laquelle une fois achevée nous reprenons notre liberté et pouvons, à notre gré, ne plus nous soucier de lui jusqu'à l'heure de la corvée suivante.

Erreur profonde que nous voudrions rectifier dans ces lignes.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 7:27 pm

.

Ce qu'il doit être.


Les serviteurs des hommes ne doivent à leurs maîtres qu'un certain nombre d'actes convenus d'avance ou fixés par l'usage.

Il en va tout autrement du service de Dieu. Ce service ne se compose pas de quelques actes plus ou moins nombreux, de quelques instants plus ou moins longs destinés à la prière ou aux autres exercices de la vie intérieure.

C'est toute notre vie qui est à Dieu, qui doit être à lui, qui doit lui plaire et le glorifier.

L'ouvrier n'a pas fini son service quand il a salué son maître et pris ses ordres pour la journée. C'est alors, au contraire, que son service commence véritablement.

Ainsi en est-il de nous-mêmes devant Dieu. Lorsque, la prière et les autres exercices pieux terminés, nous allons à d'autres besognes, nous ne quittons pas le service de Dieu : nous ne faisons que le commencer, ou plutôt nous ne faisons qu'y changer d'occupation.

Le service de Dieu, c'est notre vie entière avec toute l'activité, toutes les pensées, les souffrances, les efforts et les joies qui la remplissent et la composent.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 7:49 pm

.

Pour qu'il soit parfait.


Ce service peut-être bon; il peut être médiocre; il peut être mauvais. Cela dépend de l'usage que nous faisons de nos instants, des intentions qui nous animent et de la conformité plus ou moins grande de nos actes avec les vues de la Providence sur nous.

Les vues de la Providence ! Voilà bien, en effet, ce qui sert de règle et de limite à notre devoir, au service que nous devons à notre Père céleste.

Or, ces vues, sur quels objets portent-elles ?

Sur tous les biens que nous avons reçus du ciel : notre corps, notre âme, nos facultés, nos relations, nos intentions. Chacun de ces biens nous a été donné afin que nous nous en servions suivant l'ordre voulu et de la façon la plus sage, la plus utile, la plus en harmonie avec leur destinée et la nôtre.

Servir Dieu et le glorifier, ce n'est donc pas seulement l'adorer, le prier, faire pénitence; c'est encore - j'allais dire : c'est surtout - entretenir et développer en nous la vie et la santé; c'est accomplir avec exactitude notre devoir d'état; c'est agir selon la justice et le bon sens; c'est user sagement de notre raison; c'est vouloir et rechercher le bien; c'est aimer les oeuvres de Dieu; c'est nous en servir conformément à leur fin et à la nôtre; c'est chercher la vérité; c'est éclairer notre conscience et lui obéir; c'est contribuer, selon nos moyens, au bonheur de nos semblables, à l'ordre du monde, à la glorification et au règne de Dieu.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 10:35 pm

.

Nature et surnaturel.


Tout cela non seulement au point de vue surnaturel, mais encore dans l'ordre naturel.

Car Dieu est l'auteur de la nature aussi bien que de la grâce, et il ne nous appartient pas de mépriser aucune de ses oeuvres. Il nous les faut subordonner, hiérarchiser comme il le fait lui-même; mais la juste appréciation de l'ordre surnaturel n'exige nullement le dédain des êtres, des biens, des qualités d'ordre naturel( 1 ).

Dieu gouverne ces deux ordres; il veut que nous les respections et que nous accomplissions les devoirs qui correspondent à chacun d'eux.

De pieux auteurs, il est vrai, ont élevé de vives récriminations contre la nature, qu'ils opposaient à la grâce, mais il s'agit là non de la nature en général, mais des mauvais penchants de notre âme, et l'on aurait tort de croire que la nature proprement dite soit devenue une sorte de fief de Satan, un royaume dont il serait le maître et où rien n'est digne de Dieu.

Le ciel et la terre sont l'oeuvre du Très-Haut, qui ne renie point son ouvrage. C'est dans la nature, surtout, qu'éclatent sa puissance, sa bonté, sa sagesse.

Ce sont aussi nos devoirs d'ordre temporel et humain qui sont les plus nombreux et les plus continus.

C'est donc sur leur accomplissement non moins que sur nos exercices de piété proprement dits que doit se porter notre attention et notre ambition religieuse.




1. Notre premier devoir est un devoir naturel : vivre, penser, raisonner, travailler : Ordo naturae, dit saint Thomas, est prior quocumque ordine superaddite ( IIa , IIae, q. 154, a,. 12, ad. 2 ).
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Mer 01 Juil 2009, 11:00 pm

.

Rappel de notre but.


Le lecteur est prié - rappelons-le une fois de plus - de ne pas oublier que nous parlons ici beaucoup moins en vue des privilégiés qui, par vocation ou par choix, vivent habituellement dans une atmosphère surnaturelle qu'en vue de la masse des fidèles pour qui les pratiques de la vie intérieure sont, pour ainsi dire, lettre morte, et cela le plus souvent sans qu'il y ait de leur faute.

Auprès de ces pauvres âmes, il importe d'insister sur les moyens très efficaces dont elles disposent à tout moment pour plaire à Dieu, le glorifier et s'élever à la hauteur de leur vocation personnelle. Cette vocation est très modeste, du moins aux yeux de ceux que nous appellerions volontiers « l'aritocratie de la vie intérieure », c'est-à-dire les privilégiés du cloitre et de la vie dévote; mais c'est la vocation du grand nombre. D'ailleurs, peut-on parler de vocation modeste quand il s'agit de faire l'oeuvre de Dieu en accomplissant sa volonté ?
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Jeu 02 Juil 2009, 10:25 am

.

Insistons volontiers.


Ne craignons donc pas d'insister sur la sainteté du travail et du devoir accompli, la sainteté du dévouement, de la droiture, de la résignation, de la joie et de la bonne humeur, la sainteté surtout de cette prière simple qui est à la portée de tous et dont nous avons parlé précédemment.

Le prêtre, l'éducateur, le père et la mère de famille n'ont pas accompli toute leur tâche tant qu'ils n'ont pas pénétré de ces sentiments les âmes qui leur sont confiées.

Faute de cette éducation pratique, il restera souvent, dans la vie religieuse des populations, de sérieuses lacunes, et l'on peut se demander si, à force d'insister - toujours et principalement, pour ne pas dire uniquement - sur les pratiques religieuses proprement dites, on n'a pas abouti, en plus d'un endroit, à faire croire qu'elles seules avaient de la valeur devant Dieu et qu'elles constituaient non seulement l'essentiel, mais le tout de la vie chrétienne. Cette lacune, nous l'avons rencontrée plus d'une fois.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Jeu 02 Juil 2009, 10:40 am

.

Le service de Dieu prend toute la vie.


Est-ce à dire qu'il ne faut point insister sur les « devoirs » religieux comme sur des pratiques d'importance capitale ? Non, certes, mais il faut se garder de présenter la vie comme un vaste désert dans lequel on rencontre à peine ça et là, telles de petites oasis toujours trop clairsemées, les rares minutes données à Dieu, je veux dire les moments consacrés à la prière et aux sacrements.

Si nous voulons présenter aux hommes la vie chrétienne sous son vrai jour, sous un aspect raisonnable et attrayant, si nous voulons inspirer à la masse des fidèles plus de courage et d'entrain dans le service de Dieu, plus de confiance en notre Père du ciel, plus de joie pure et d'intentions droites, familiarisons-les avec cette conception que tout acte bon, raisonnable, utile, commandé par le devoir, par les convenances ou par les besoins de notre nature, est un acte qui honore Dieu et lui plaît.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Jeu 02 Juil 2009, 11:15 am

.

L'action la plus sainte.


Pénétrons-nous bien nous-mêmes et pénétrons les autres de cette vérité qui, à première vue, peut paraître un paradoxe, mais qui ne l'est point, à savoir que l'action la plus sainte pour nous à n'importe quel moment c'est tout simplement celle qui nous est prescrite ou que les convenances nous imposent de faire à ce moment-là, peut importe qu'il s'agisse d'une prière, d'une étude, d'un travail manuel, d'une récréation, d'un repas, du sommeil.

Dieu veut de nous chacune de ces choses en leur temps, et c'est pourquoi l'apôtre saint Paul a pu dire cette parole si remarquable et que, à notre avis, on ne rappelle pas assez souvent : « Soit que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez toute autre chose, faites tout à la gloire de Dieu. »

S'il dit « à la gloire de Dieu », c'est que ces actes sont capables de promouvoir cette gloire dès qu'ils sont accomplis suivant l'ordre voulu.

Ce n'est pas d'elles-mêmes, en effet, c'est de la volonté divine que nos actions tirent leur valeur.



.

Toute chose doit être à la place voulue par Dieu.


Les actions les plus sanctifiantes elles-mêmes - la prière et les sacrements - ne sont saintes qu'à condition d'être à leur place dans la vie, tout comme nos autres devoirs.

Elles ne remplacent aucune de nos obligations, et tenter ce remplacement serait un désordre. jamais une visite à l'église ne tiendra lieu du soin d'une maison; on ne substitue pas une communion à un déjeuner; ce n'est pas en priant que vous accomplirez la loi providentielle du repos de la nuit.

En un mot, dans le service de Dieu comme partout ailleurs, et plus encore que partout ailleurs, il y a lieu d'appliquer cette grande règle qu'enfants nous avions copiée tant de fois dans nos cahiers de calligraphie ; « Une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place. »
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Jeu 02 Juil 2009, 11:27 am

.

La prière a sa place partout.


Nous ne voulons pas dire que la prière ne doit pas se mêler à nos autres occupations; au contraire, elle a sa place partout dans la vie d'un chrétien; nous voulons dire que chacun de nos actes, si humble, si animal soit-il, contribue à la gloire de Dieu dès qu'il est dans l'ordre.

Mais remarquons que ce but n'est pleinement atteint que si ces actes sont offerts à dieu au nom de Jésus, notre Sauveur, suivant le conseil de saint Paul aux Colossiens ( III, 17 ) : « Omne quodcumque facitis nostri Jesus Christi, gratias agentes Deo et Patri per ipsum : Tout ce que vous avez à faire, en paroles comme en actes, faites-le toujours au nom de Jésus-Christ Notre-Seigneur, en rendant grâce par lui à Dieu le Père. »
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Jeu 02 Juil 2009, 1:53 pm

.

Quelques détails pratiques.


Pour terminer, entrons dans quelques détails pratiques.

Voulez-vous, travailleurs de tout ordre, être pour dieu de loyaux serviteurs, ses enfants fidèles et aimables ? Point n'est besoin pour cela de faire des choses extraordinaires, de modeler notre vie sur celle d'un moine ou d'une dévote. Il y a mieux pour vous.

Quel que soit votre état, vous avez, jour et nuit, des occupations et des devoirs en rapport avec votre position, votre emploi, votre état de santé; offrez-les à Dieu chaque matin et acquittez-vous en de votre mieux : vous glorifierez dieu.

Peut-être ne penserez-vous que rarement à lui dans la suite, mais si vous faites votre devoir, si vous êtes raisonnable, bon, actif, vous vivrez selon Dieu et votre service sera bon.

Car si l'on sert Dieu par la prière, on le sert aussi par le travail accompli à l'heure qui lui est assignée et par la fidélité à ses devoirs d'état ou de circonstance, si modestes soient-ils.

On sert Dieu en prenant sa nourriture à l'heure des repas, car c'est lui qui nous impose l'obligation d'entretenir en nous la vie et la santé.

On sert Dieu en se soumettant au repos de la nuit, car le sommeil n'est pas moins voulu par Dieu que la nourriture ou la prière ( 1 ).

On sert Dieu en entretenant avec le prochain des rapports honnêtes et charitables, en lui rendant service, en lui faisant plaisir.

On sert Dieu quand on travaille à son propre progrès ou à celui des autres, quand on cherche à élever une âme, à lui donner des idées plus nobles, des sentiments plus généreux.

On sert Dieu quand on s'abandonne à une douce joie, quand on admire les beautés de la nature; quand on fraternise, comme les saints, avec les oiseaux du ciel, avec les fleurs des champs, avec les arbres de la forêt.




1. Il importe de remarquer que la nécessité est par excellence la marque de Dieu. Tout événement nécessaire, inévitable, porte en lui le sceau sacré de la volonté divine. Notre mérite consiste à nous y soumettre avec piété.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Jeu 02 Juil 2009, 2:04 pm

.

Résumé.


Bref, on sert le Père à chaque fois que l'on agit d'une façon raisonnable, harmonieuse, utile; à chaque fois que l'on s'efforce de mettre en soi et autour de soi plus de justice, plus de vérité, plus d'ordre, plus de beauté, plus de joie.

Car le service de notre Père, c'est tout cela à la fois : c'est la prière, c'est le travail, c'est le repos, c'est le progrès, c'est la résignation, c'est la vérité, c'est la joie.

Tout cela, si vous voulez, c'est la prière que Jésus recommandait quand il disait : « Il importe de prier en tout temps » ( Luc, XVIII, I ).

Mais pour que les âmes pratiquent mieux ce service ininterrompu du Père, pour que leur ferveur et leur entrain le rendent plus filial, plus vivant, il importe souverainement de leur inspirer une pleine et entière confiance dans son efficacité et sa sainteté, et cela c'est la tâche des parents et des éducateurs, celle surtout du prêtre.

Cette cofiance une fois acquise par leurs soins, soyons sûr que la prière proprement dite jaillira comme d'elle-même de ces coeurs que l'on aura rapprochés de Dieu.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Jeu 02 Juil 2009, 11:03 pm

.

APPENDICE AU CHAPITRE XII


CONSEILS PRATIQUES D'UN SAINT




Les écrits de saint Antoine-Marie Zaccaria ( 1 ) renferment une page particulièrement intéressante concernant la sanctification du travail quotidien par l'élévation de l'âme vers Dieu. Nous l'empruntons à une longue lettre adressée par lui à un homme d'affaires de Milan, M. Magno, procureur. Le Saint lui écrit, en 1531 :


Exercez-vous à la prière non seulement le matin et le soir, mais à toute heure de la journée.
Faites-la le jour ou la nuit, peu importe que vous soyez assis ou couché, à genoux ou dans une autre position.
Faites-la surtout avant vos principales actions.
Faites-la non pas d'une manière réglée, mais sans ordre fixe.
Faites-la courte ou longue, selon l'inspiration du moment.
Entretenez-vous alors avec Jésus-Christ de vos doutes et de vos difficultés, surtout dans les moments D'incertitudes pénibles.
Exposez-lui, très brièvement, les différents aspects de la chose.
Exprimez ingénument le parti que vous jugez à propos de prendre. Ou bien demandez-lui son propre sentiment...
Entretenez-vous avec Jésus aussi familièrement qu'avec moi-même.
Et cela, soit à chaque fois que la chose vous est possible, soit seulement de temps à autre, et bien à votre aise.
Parlez à Jésus detout ce qui vous regarde.
Demandez-lui conseil soit pour les choses de votre âme, soit sur vos affaire temporelles.
Faites cela non seulement pour vous, mais aussi pour les autres...
Si vous agissez de la sorte, je vous certifie qu'avec le temps vous en retirerez un très grand profit, et que vous sentirez naître entre vous et Jésus-Christ plus d'union et d'amour.


Dernière édition par Roger le Ven 03 Juil 2009, 12:07 am, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

AVEC DIEU TOUJOURS - Page 4 Empty Re: AVEC DIEU TOUJOURS

Message  Roger Boivin Ven 03 Juil 2009, 12:06 am

La seconde chose qui contribuera, avec la précédente, à obtenir de Jésus une plus grande abondance de grâces, c'est la fréquente élévation de votre âme vers Dieu.
Cette pratique vous est nécessaire, mon cher ami, en raison des dangers qui vous entourent et des choses importantes dont vous êtes chargé et qui requièrent toute votre activité, toute votre attention...
Voulons-nous rester unis à Dieu même en travaillant, en parlant, en lisant, en réfléchissant, en traitant les affaires qui se présentent, élevons souvent vers Dieu notre pensée.
Faites comme un homme qui, ne pouvant s'arr^ter à causer avec un ami à cause d,affaires importantes à expédier, lui dirait d'abord : « Vous me pardonnerez si je ne puis absolument pas en ce moment m'occuper de vous, mais à peine libre je serai tout à vous. » - Puis, tout en écrivant, il tournerait parfois les yeux vers son ami et lui dirait un mot en passant ou annoncerait que le travail touche à sa fin...
En agissant de la sorte, il entrediendrait son ami, sans pourtant lui dire grand'chose, et son travail ne souffrirait guère de cet entretient.

voilà comment il faut faire. Veillez, surtout au commencement de votre travail ou de vos conversations, à les orienter vers Dieu par une élévation soit intérieure, soit exprimée par des paroles, suivant les impressions que vous ressentez.
Durant le cours de votre travail, tournez-vous parfois vers Dieu. S'il doit durer longtemps, vous pourriez l'interrompre parfois le temps d'un Ave Maria.
Si vous employez ce moyen, vous acquerrez l'habitude de prier toujours et sans nul préjudice pour vos occupations ni pour votre santé.
Votre union à Dieu deviendra telle que vous prierez et ferez oraison même en mangeant, en travaillant, en parlant, en étudiant, en écrivant, etc.



Ainsi parle saint Antoine-Marie Zaccaria dans sa troisième lettre. ( 2 )

Adressée à un homme du monde, ces conseils, on le voit, ont un caractère éminemment pratique, et nos lecteurs voudront en faire leur profit. Le Saint y indique un moyen très efficace pour réaliser la prière ininterrompue que recommande le divin Sauveur.




1. Pour sa vie, voir Guy Chastel : Saint Antoine-Marie Zaccaria, avec préface par Emile Baumann, Grasset, Paris.
2. Dans les écrits de saint Antoine-Marie zaccaria, on croirait parfois entendre la voix de saint François de Sales. C'est le cas dans cette page. Pourtant, le fondateur des Barnabides était mort depuis près de trente ans ( 1539 ) quand naquit le futur évêque de Genève ( 1567 ); mais la correspondance de saint François de Sales atteste l'estime et l'affection qui le liait aux fils d'Antoine-Marie et prouve qu'il trouvait en eux une certaine parenté d'âme avec la sienne.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum