L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX

2 participants

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX - Page 5 Empty Re: L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX

Message  Monique Lun 06 Juil 2009, 10:27 am

PAX VOBIS


Mais il y a eu depuis la passion, le prétoire, la voie douloureuse, le Golgotha, le gibet d'ignominie. Et la tête basse, ils continuent: Il y a déjà trois jours que cela s'est passé! C'est vrai que des femmes qui sont avec nous sont allées au sépulcre et n'ont pas trouvé son corps. Des disciples ont contrôlé leur dire: mais eux, non plus, ne l'ont pas trouvé.

Et ils s'arrêtent là. Ils n'osent pas croire que le Maître est ressuscité. Ils savent bien les promesses de Jésus : « détruisez ce temple et je le rebâtirai », mais dans leur défiance, ils craignent de se ménager une nouvelle déception.

Voilà l'état d'âme d'un trop grand nombre d'entre nous dans l'épreuve et c'est malheureusement l'inclination de notre faible nature. Combien d'enfants, par exemple, oublient les bienfaits de nombreuses années pour ne se ressouvenir que d'un mouvement passager de mauvaise humeur de la part de leurs parents?

Et dans la vie de tous les jours, si l'on voulait se servir avec équité des plateaux de la justice, comme les rapports sociaux seraient plus agréables. « Il m'a dit cela », s'écrie-t-on avec indignation, « je ne l'oublierai jamais ». A quoi l'on pourrait répondre: mais comptez donc les bons offices, les services précieux, les preuves d'affection que cette même personne vous a rendus ou donnés et soyez juste et non pas partial.

Et dans notre vie religieuse nous aussi nous avons bénéficié des avances de Notre-Seigneur. Je parle ici à des privilégiés, à des catholiques de naissance, — sans soulever les problèmes de prédestination ou autres qui sont connexes à cette question —, et je vous dis: repassez dans votre mémoire les bienfaits dont le ciel vous a comblés.

Et que si nous sommes présentement, un peu comme les disciples sur le chemin d'Emmaüs, dans un temps d'épreuve, cela ne doit pas nous faire perdre confiance ni provoquer nos murmures.


Mgr A. HARBOUR,
Carêmes à la Basilique-Cathédrale de Montréal,1944.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11374
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX - Page 5 Empty Re: L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX

Message  Monique Lun 06 Juil 2009, 8:23 pm

PAX VOBIS


Car voyez-vous, il faut bien en prendre notre parti et accepter la vie présente telle qu'elle est et ne pas lui demander ce qu'elle ne peut pas donner. Nous sommes ici-bas pour gagner le ciel. Et le ciel se gagne par le renoncement.

La vie est plus forte que nous. Si par nos petits calculs nous voulons la mener, elle se venge. Et parce que nous n'avons pas consenti aux sacrifices qu'elle nous impose et qui d'ordinaire ne sont pas héroïques mais continuels et inévitables, par là même nous nous en sommes préparé de plus grands et de nos propres mains. Et il n'est rien de plus sensible que d'être fouettés d'une lanière tressée par nous.

Foncièrement intéressés, concentrés sur nous-mêmes, nous ne tenons pas compte de ce que nous avons reçu mais de ce que l'on nous a refusé.

Voilà pourquoi nous sommes inépuisables sur nos déceptions, nos petits malheurs, nos épreuves et nos déconvenues, et qu'au contraire, lorsqu'il nous arrive quelque bonheur, si nous allons jusqu'à dire: merci, nous sommes déjà épuisés.

Ainsi de nos voyageurs sur la route de Nicopolis, ainsi de nous-mêmes!



Mgr A. HARBOUR,
Carêmes à la Basilique-Cathédrale de Montréal,1944.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11374
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX - Page 5 Empty Re: L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX

Message  Monique Mar 07 Juil 2009, 8:51 pm

PAX VOBIS


Ne pourrions-nous pas être plus optimistes plus détachés, plus reconnaissants ? Au souvenir des bienfaits de l'ordre temporel et de l'ordre spirituel dont nous avons été prévenus et comblés depuis notre naissance, ne pourrions-nous pas avoir confiance? Et parce qu'un nuage s'obstine à obscurcir notre soleil un peu plus longtemps que d'habitude, est-ce à dire que nous n'en verrons plus les réconfortants rayons?

Quand des fléaux, des désastres ont frappé telle ou telle nation, — la Pologne, par exemple, au cours des siècles —, nous lisons avec beaucoup de sympathie, je le veux bien, le récit de ses malheurs dans l'histoire ou dans les journaux, mais nous en sommes vite consolés, n'est-il pas vrai? Le mal serait-il en soi plus considérable, si c'était nous qui en étions les victimes?

Et telle est l'histoire de l'homme dans l'épreuve: il ne pense qu'à ses maux et oublie ceux des autres ; il en vient à douter des garanties d'espérance qui lui sont données comme des bienfaits dont il a été l'objet. Son égoïsme a besoin d'un rappel à l'ordre. Alors, seulement, il comprend, il reconnaît qu'il s'est trompé. Il veut bien parfois le proclamer devant les autres.

C'est ce qui arriva à nos pèlerins: ils vinrent apporter la bonne nouvelle aux autres disciples et pendant qu'ils racontaient encore, Jésus apparut et leur dit : Pax vobis, la paix soit avec vous. Ce fut le retour à l'ordre, à la tranquillité, à la joie, au devoir de vivre. Et bientôt les apôtres ayant reçu le Saint-Esprit partirent à la conquête du monde.


Mgr A. HARBOUR,
Carêmes à la Basilique-Cathédrale de Montréal,1944.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11374
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX - Page 5 Empty Re: L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX

Message  Monique Mer 08 Juil 2009, 9:02 pm

PAX VOBIS


Pax vobis! la paix soit avec vous.

Nous voudrions que la paix du monde revienne incessamment et que les hommes puissent vivre heureux, les uns à côté des autres, dans la tranquillité relative de nos jours mortels.

L'avons-nous méritée cette paix? Est-elle possible dans les conditions actuelles? Dieu seul le sait et nous sommes entre ses mains toutes-puissantes.

Elle consiste dans l'absence actuelle de tout mal avec l'assurance, la garantie de la continuité dans le bien-être, dans l'assurance de la justice et de la charité pour tous: car une menace est souvent aussi dommageable à la paix que le malheur même.

Et tout cela nécessairement est relatif car les maladies et la mort demeurent toujours suspendues au-dessus de nos têtes.

C'est pourquoi il nous faut chercher une région plus élevée où établir la forteresse de notre paix. Aussi bien qui nous empêche de la chercher et de la trouver dans cette parole de saint Paul aux Philippiens (IV, 7) : Et pax Dei, quae exsuperat omnem sensum .. . que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence (qu'aucun conseil humain ne peut produire), garde vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.


Mgr A. HARBOUR,
Carêmes à la Basilique-Cathédrale de Montréal,1944.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11374
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX - Page 5 Empty Re: L'ÉPREUVE, L'ESPÉRANCE ET LA PAIX

Message  Monique Jeu 09 Juil 2009, 7:42 pm

PAX VOBIS


La paix de Dieu ! c'est la seule vraie. C'est la satisfaction du devoir accompli, tout le devoir, et la détermination d'être à la hauteur de tous les sacrifices, de tous les renoncements qu'on pourrait exiger de nous.

C'est la tranquillité de la conscience quand on a rendu à Dieu ce qui appartient à Dieu, au prochain ce à quoi et tout ce à quoi le prochain a droit, et qu'envers soi-même l'on a rien à se reprocher.

C'est la tranquillité avec laquelle les martyrs envisageaient les tourments, les saints et les bons chrétiens l'éventualité de la mort et, en attendant, les épreuves de la vie avec sérénité et avec joie.

Avec la paix de Dieu dans nos cœurs, la paix des hommes, la paix du monde même nous importera peu. Aussi bien qu'est-ce qui pourrait bien nous troubler? Les épreuves et les souffrances c'est de la gloire et la mort c'est la vie, la vie bienheureuse et éternelle!

Pax vobis, la paix soit avec vous ! Du moment que nous prendrons résolument la croix de Jésus-Christ pour la présenter aux races nouvelles comme l'emblème de la vérité et le porte-lumière qui doit éclairer le monde, comme l'exemple et le modèle de tout homme venant sur cette terre, alors tout se rétablira dans l'ordre.

Car il n'y a vraiment qu'un Dieu crucifié et ressuscité qui puisse, par ses leçons et sa puissance, pacifier la vie présente, en faire un vestibule du ciel et le gage d'une vie éternelle à conquérir par l'épreuve : vie et paix que nous vous souhaitons de tout notre cœur et vers laquelle de tous nos efforts il nous faut tendre. PAX VOBIS.


— FIN —



Mgr A. HARBOUR,
Carêmes à la Basilique-Cathédrale de Montréal,1944.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11374
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum