Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Page 34 sur 34 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34

Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Jeu 13 Fév 2014, 10:50 pm

« Mais ce que vous en dites revient à insinuer que ce n'est pas de sa faute »

Ce n'est pas ma pensée. Ou vous m'avez mal compris, ou je m'exprime mal.

Ce que je crois, c'est qu'il était moderniste de la pire espèce ; et peut-être même noachiste ( ou ..chide) et franc-maçon, surtout quand on sait que ces suppôts du diable étaient dans les rangs de la hiérarchie depuis longtemps et surement en grand nombre j'imagine.

Ce que je veux dire encore,  c'est que ce ne fut certainement que du théâtre bien orchestré dont chacun jouait avec virtuosité et dans le détail, ce qu'il fallait pour rendre le tout crédible dans l'immédiat aux yeux de ceux qui étaient de vrais prélats catholiques ; j'imagine qu'il s'en trouvait, mais combien ? En un mot : de la pure mystification. On peut croire que tout était truqué, arrangé d'avance, et donc que tout était faux.

Ça fait partie du mystère d'iniquité.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  JP Bontemps le Ven 14 Fév 2014, 3:32 am


@ Gabrielle, Roger, tous les autre sauf Gégé-“Mastai
 :

Ici et entre parenthèses,
roger a écrit:JPB fait dire n'importe quoi à Gabrielle

Ne voyez-vous pas que votre légitime désir (du moins est-il compréhensible mais il relève trop de l'ordre des sentiments et s'avère par-là beaucoup trop subjectif) d'être séparés de ce que vous appelez « la secte », et votre incompréhensible obsession à rejeter ce qui est logique, pondéré, fondé sur la philosophie réaliste de St Thomas d'AQUIN et la saine théologie d'un St Robert BELLARMIN et de quasi tous les autres théologiens sérieux que la Sainte Église possédait avant le funeste conciliabule vaticandeux (je veux parler là de la thèse dite « de Cassiciacum»), vous poussent à l'incohérence ? Exclamation 

Ce que j'ai démontré à cet endroit est parfaitement logique et je mets au défit quiconque d'en démonter par des raisonnements sains l'argumentation ! Néanmoins, Roger a le sentiment que je fais « dire n'importe quoi à Gabrielle ». Oui, mais c'est absolument logique !
Pourquoi, étant parfaitement logique, cela « fait dire n'importe quoi à Gabrielle » ?
Parce que sa disposition subjective et la vôtre à vous tous (je ne parle pas de Gégé-“Mastai” le malhonnête dont la disposition relève d'un autre ordre) vous rend incohérents !

Dans le message ci-dessus (http://messe.forumactif.org/t4795p825-que-valent-les-conclaves-depuis-vaticanii-et-le-prochain#103185)
roger a écrit:« Mais ce que vous en dites revient à insinuer que ce n'est pas de sa faute »

Ce n'est pas ma pensée. Ou vous m'avez mal compris, ou je m'exprime mal.

Oui, ce n'est pas votre pensée (du reste, j'ai bien dit « revient à insinuer ») et oui, vous vous exprimez mal !
Pourquoi ? Parce que vous êtes dans l'incohérence.
Et je vais vous en donner la preuve immédiatement avec la suite du dernier post de Roger :
Celui-ci a écrit:
[...]

Ce que je crois, c'est qu'il était moderniste de la pire espèce ; et peut-être même noachiste ( ou ..chide) et franc-maçon, surtout quand on sait que ces suppôts du diable étaient dans les rangs de la hiérarchie depuis longtemps et sûrement en grand nombre j'imagine.

Ce que je veux dire encore, c'est que ce ne fut certainement que du théâtre bien orchestré dont chacun jouait avec virtuosité et dans le détail, ce qu'il fallait pour rendre le tout crédible dans l'immédiat aux yeux de ceux qui étaient de vrais prélats catholiques ; j'imagine qu'il s'en trouvait, mais combien ? En un mot : de la pure mystification. On peut croire que tout était truqué, arrangé d'avance, et donc que tout était faux.

[...]


Tout cela est entièrement vrai (quoique en partie toujours basé sur des hypothèses : « peut-être même noachiste ( ou ..chide) et franc-maçon [...] ces suppôts du diable étaient dans les rangs de la hiérarchie depuis longtemps et sûrement en grand nombre j'imagine ») mais revient exactement à dire ce que j'affirme moi-même de Paul VI :
Roger écrit donc « Ce que je crois, c'est qu'il était moderniste de la pire espèce [...] ce ne fut certainement que du théâtre bien orchestré [...] ce qu'il fallait pour rendre le tout crédible dans l'immédiat aux yeux de ceux qui étaient de vrais prélats catholiques [...] En un mot : de la pure mystification. On peut croire que tout était truqué, arrangé d'avance, et donc que tout était faux. »
Et vous voudriez, avec ça, que Paul VI ait réellement accepté, lors du conclave qui l'a désigné pour devenir le Pape qu'il ne fut jamais (du moins formellement selon ma position) la charge propre à un Souverain Pontife Question  Exclamation  Shocked  Suspect 
Arrêtez vos suppositions purement hypothétiques que vous ne cessez d'inventer et ATTERRISEZ Exclamation 
Non dans le rejet absurde de la saine philosophie thomiste comme fait cet entêté barbare de Gégé-“Mastai” qui rejette même tous les théologiens réputés qu'avait la Sainte Église avant le funeste conciliabule vaticandeux tels ceux nommés Ici qui exposent fort justement la distinction légitime et absolument catholique théologiquement entre la succession apostolique “formelle” et la succession apostolique “matérielle”, dans son matérialisme de ver de terre rampant sous terre malgré ses élans passager vers l'air pur, mais dans la saine considération de la réalité qui, pour être intellectuellement appréhendée, demande en effet qu'on fasse les distinctions indispensables.
Eh quoi ? ! Celles-ci sont difficiles ? Celles, indispensables pour comprendre ce qu'est la Personne de notre divin Sauveur, Jésus-Christ, sont-elles plus faciles qui parlent d'une nature divine ET d'une nature humaine, de l'Union hypostatique, etc. ? Demandez voir aux Juifs et autres Musulmans (ceux qui sont suffisamment intelligents et instruits pour aborder intellectuellement ce merveilleux mystère) ! Vous verrez ce qu'ils vous répondront... Et pourtant, nous avons raison contre eux !...
Et les distinctions qui exposent la théologie de la transsubstantiation, dans la Très Sainte Eucharistie, quand il y a changement de substance mais conservation des accidents, sont-elles plus faciles ? Demandez voir aux Protestants !...

Pour ce qui est de la permanence, même de nos jours, de la succession apostolique, qui est de Foi divine et catholique comme je l'ai rappelé et montré de multiples fois sur ce forum en particulier, il est nécessaire de faire aujourd'hui une distinction qui vous paraît difficile (et je reconnais qu'elle l'est)... Et alors ? La philosophie thomiste qui le met en œuvre, en serait-elle plus inacceptable pour autant ? Suspect...

Je vous digérer tout cela et le méditer sereinement.
Pour ce faire, je ne répondrai pas aux âneries que Gégé-“Mastai” ne manquera sans doute pas de venir poster et qui ne relève que de sa malhonnêteté intrinsèque et indécrottable.

Bonne journée à tous les autres !

JP Bontemps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  JP Bontemps le Ven 14 Fév 2014, 3:36 am

Veuillez m'excuser : il faut lire « Je vous digérer tout cela ... » (A la fin.)
Merci bien !

JP Bontemps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  JP Bontemps le Ven 14 Fév 2014, 3:40 am

  Décidément !
Je vous [laisse] digérer tout cela ...
(Je n'ai pas assez dormi, sans doute, et la fin du message s'avère manifestement difficile...)

JP Bontemps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Ven 14 Fév 2014, 8:56 am

« Et vous voudriez, avec ça, que Paul VI ait réellement accepté,.. »

C'est du théâtre, que j'ai dis !
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Ven 14 Fév 2014, 9:33 am

JP Bontemps a écrit:  Décidément !
Je vous [laisse] digérer tout cela ...
(Je n'ai pas assez dormi, sans doute, et la fin du message s'avère manifestement difficile...)

Vous devriez allez voir ailleurs. Votre prose théiste, elle nous donne l'indigestion.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  JP Bontemps le Ven 14 Fév 2014, 10:08 am

gabrielle a écrit:
JP Bontemps a écrit:    Décidément !
Je vous [laisse] digérer tout cela ...
(Je n'ai pas assez dormi, sans doute, et la fin du message s'avère manifestement difficile...)


Vous devriez allez voir ailleurs. Votre prose théiste, elle nous donne l'indigestion.

Tant mieux !
Puissiez-vous en trépasser ! Ainsi, devant Celui qui est la Vérité même, l'Auteur de toute vérité, vous connaitrez enfin la vérité sur vos âneries...

JP Bontemps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  JP Bontemps le Ven 14 Fév 2014, 10:14 am

Pour mémoire, je rappelle celle-ci :

Dans ce message idiot,
gabrielle a écrit:Montini a accepté la charge, et ce fait se prouve par la bénédiction Urbi et Orbi qu'il a donné [...]

    
« la bénédiction Urbi et Orbi » donnée par un Montini Exclamation  

JP Bontemps
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 34 sur 34 Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum