Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Page 1 sur 34 1, 2, 3 ... 17 ... 34  Suivant

Aller en bas

Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Ven 01 Mar 2013, 9:48 am

Une excellente personne de mes amis me disait récemment que le prochain “conclave” n’en sera finalement pas un parce qu’aucun des “cardinaux” n’est même pas évêque du fait de l’invalidité des « nouvelles “consécrations” ».

Il est bien vrai que ces « nouvelles “consécrations” » sont invalides, du moins me paraissent-elles ainsi tout comme à vous, et devons-nous, en tout cas, les tenir telles.
Il faut toutefois remarquer que, pour être électeur du Pape (Cardinal) il n’est pas nécessaire d’être évêque. Il suffit d’être catholique – au moins d’intention (ce qui suffit pour rester catholique) sinon objectivement – et d’appartenir au peuple de Rome (puisque le Pape est l’Évêque de Rome) ce que sont les Cardinaux quand ils ne sont pas expressément excommuniés: ils appartiennent au peuple de Rome, ils en sont les Curés.
Pour être électeur du Pape, disais-je, il n’est pas nécessaire d’être évêque : tout comme pour posséder une cure (être Curé) ou un évêché, il n’est pas (n’était pas) nécessaire d’être Prêtre, Jules MAZARIN, électeur du Pape puisqu’il était Cardinal, n’était même pas Prêtre !
Le fait d’être Évêque, Prêtre ou Ministre relève du Pouvoir d’Ordre, du sacrement de l’Ordre ; tandis que le fait d’être Pape ou d’administrer un diocèse ou une paroisse relève du Pouvoir de juridiction. (Cf. Canon 108, § 3, de 1917, bien sûr.)

D’autre part, comme il n’y a aujourd’hui aucun électeur du Pape ni aucun hiérarque ecclésiastique qui mette en doute aucun des élus des conclaves depuis la mort de Sa Sainteté Pie XII, dernier Pape dont on soit sûr, pas même la validité d’aucun de ces conclaves, plusieurs graves questions se posent si l’ensemble des cardinaux existant actuellement et des hiérarques ecclésiastiques qui se présentent comme tels de nos jours ne peut pas être ni électeurs du Pape ni hiérarques ecclésiastiques matériellement valides, dont les principales sont celles-ci :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870)?

Je m’explique :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

    Certes, comme le titre M. l’abbé GUÉPIN, « L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ », mais cela n’indique aucunement où se trouve aujourd’hui l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ.
    Car, ceci est de Foi, Jésus-Christ a institué une Église hiérarchique fondée sur les Apôtres, pas une Église fondée et constituée des seuls fidèles.
    C’est ce qu’exprime clairement le Canon 108 § 3 :
    D’institution divine, la sacrée hiérarchie en tant que fondée sur le pouvoir d’ordre, se compose des évêques, des prêtres et des ministres ; en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction, elle comprend le pontificat suprême et l’épiscopat subordonné [...].
    (Souligné par JPB.)

    « L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ » car ce qu’on appelle, par commodité, « l’église de Vatican II » a promulgué les textes hérétiques du conciliabule vaticandeux tandis que l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ ne peut promulguer aucun texte hérétique ni même ambigu, mais « l’église de Vatican II » existe-t-elle aujourd’hui en tant qu’entité juridiquement distincte de l’Église Catholique ?
    Non! car « l’église de Vatican II », composée de membres qui appartenaient à l’Église Catholique, n’a malheureusement pas été par celle-ci formellement condamnée ni ses membres absolument rejetés.
    Si tel était le cas, les choses seraient claires: nous aurions une Église hiérarchique catholique qui aurait excommunié purement et simplement « l’église de Vatican II » et ses membres.
    En l’absence de cette condamnation, nous n’avons donc pas une Église hiérarchique pleinement catholique et, si l’Église hiérarchique ne perdure pas matériellement dans l’Église hiérarchique apparente, la question se pose bien réellement de savoir où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ.
    Or, d’institution divine (nous l’avons vu grâce au Canon 108 § 3) l’Église Catholique se compose nécessairement de l’Église hiérarchique.
    Donc, celle-ci perdure encore aujourd’hui d’une manière ou d’une autre car, autrement, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ a disparu depuis le conciliabule vaticandeux. l’Église Catholique n’existe alors plus telle qu’instituée par Jésus-Christ et, contrairement à la divine promesse de Notre-Seigneur, les portes de l’enfer ont prévalu contre elle...
    Voilà pourquoi la position des sédévacantistes complets est fausse !

    Voyons maintenant la seconde des graves questions qui se posent si l’ensemble des cardinaux existant actuellement et des hiérarques ecclésiastiques qui se présentent comme tels de nos jours ne peut pas être ni électeurs du Pape ni hiérarques ecclésiastiques matériellement valides :

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

    Dans le chapitre<2 de la Constitution Apostolique Pastor Æternus (18 juillet 1870) promulguée par Sa Sainteté le Pape Pie IX infaillible en cela, le Concile du Vatican énonce :

    Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles. [...]

    [...]

    Si donc quelqu'un dit que ce n'est pas par l'institution du Christ ou de droit divin que le bienheureux Pierre a des successeurs dans sa primauté sur l'Église universelle, ou que le Pontife romain n'est pas le successeur du bienheureux Pierre en cette primauté, qu'il soit anathème.
    Cela, à dire vrai, est de Foi divine et catholique :
    De foi divine car, comme on le voit dans le 1er §, c’est le Christ Lui-même qui a ainsi institué l'Église ; et de Foi catholique car cela est défini infailliblement dans Pastor Æternus.

    Toutefois on sait d’évidence que parfois le Siège de Pierre est vacant. Entre la mort d’un Pape et l’élection valide de son successeur par exemple.
    Comment, dès lors, concilier cet impératif factuel de la vacance occasionnelle du Saint-Siège avec cet impératif de Foi édicté dans Pastor Æternus ?

    Le R.P. Goupil, s.j., (L’Eglise, 5ème édition, 1946, Laval, p.48-49) résout ainsi cette difficulté :

    Remarquons que cette succession formelle ininterrompue doit s'entendre moralement et telle que le comporte la nature des choses : succession de personnes, mode électif, comme l'a voulue le Christ et l'a comprise toute l'antiquité chrétienne. Cette perpétuité n'exige donc pas qu'entre la mort du prédécesseur et l'élection du successeur il n'y ait aucun intervalle, ni même que dans toute la série des pasteurs aucun ne puisse avoir été trouvé DOUTEUX ; mais « on entend par là une succession de pasteurs légitimes telle que jamais le siège pastoral, même vacant, même occupé par un titulaire douteux, ne puisse réellement être réputé tombé en déshérence ; c'est-à-dire encore que le gouvernement des prédécesseurs persévère virtuellement dans le droit du siège toujours en vigueur et toujours reconnu, et que TOUJOURS AUSSI AIT PERSÉVÉRÉ LE SOUCI D'ÉLIRE UN SUCCESSEUR. » (Ch. Antoine, “De Ecclesia”).
    (Souligné par nos soins – Pluchon et JPB.)

    De son côté, Dom Prosper GUÉRANGER (cité également par le même ami Pluchon), dans son Année liturgique (éd. 1867) avait déjà écrit au mercredi de la Pentecôte :

    Jésus avait dit : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise » ; mais Pierre devait mourir. La promesse n’avait donc pas pour objet sa personne seulement, mais toute la suite de ses successeurs jusqu’à la fin des siècles. Quelle étonnante et énergique action du divin Esprit produit ainsi, anneau par anneau, cette dynastie de princes spirituels arrivée à son deux cent cinquantième Pontife, et devant se poursuivre jusqu’au dernier jour du monde ! Aucune violence ne sera faite à la liberté humaine ; le divin Esprit lui laissera tout tenter ; mais il faut cependant qu’il poursuive sa mission. Qu’un Décius produise par ses violences une vacance de quatre ans sur le siège de Rome, qu’il s’élève des anti-papes soutenus les uns par la faveur populaire, les autres par la politique des princes, qu’un long schisme rende douteuse la légitimité de plusieurs Pontifes, l’Esprit-Saint laissera s’écouler l’épreuve, il fortifiera, pendant qu’elle dure, la foi de ses fidèles ; enfin, au moment marqué, il produira son élu, et toute l’Eglise le recevra avec acclamation.
    (Souligné par JPB.)

    Ainsi donc nous voyons que, s’il arrive que le Saint-Siège soit vacant comme de nos jours, toujours il doit rester la possibilité d’élire un véritable successeur de Pierre.
    En conséquence, les prochains conclaves sont nécessairement valides.
    Comment ?
    Parce qu’il doit nécessairement demeurer, au milieu des électeurs actuels vaticandeux, de véritables catholiques, au moins d’intention, qui assurent la validité des conclaves et la perpétuité de l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ. Autrement, il n’y a plus , en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, d’électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican, ce qui n’est pas possible car, alors, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ aurait disparu. l’Église Catholique n’existerait plus telle que Jésus-Christ l’a instituée et, contrairement à la divine promesse de Notre-Seigneur, les portes de l’enfer ont prévalu contre elle...
    Voilà une démonstration de plus qui prouve que la position des sédévacantistes complets est fausse.


Conclusion :

La personne (sédévacantiste complète) amie qui me téléphonait, me disait que le problème est grave, que les sédévacantistes peuvent se tromper...
Oui! le problème est grave, et on ne peut pas décréter comme cela que les conclaves ne valent rien.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Ven 01 Mar 2013, 10:38 am



Est-ce une secte qui est au Vatican, oui ou non ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Benjamin le Ven 01 Mar 2013, 11:03 am

B JP a écrit:Il faut toutefois remarquer que, pour être électeur du Pape (Cardinal) il n’est pas nécessaire d’être évêque. Il suffit d’être catholique – au moins d’intention (ce qui suffit pour rester catholique) sinon objectivement – et d’appartenir au peuple de Rome (puisque le Pape est l’Évêque de Rome) ce que sont les Cardinaux quand ils ne sont pas expressément excommuniés: ils appartiennent au peuple de Rome, ils en sont les Curés.

Justement, comment les "cardinaux" de la secte conciliaire pourraient-ils être Catholiques "au moins d'intention" ?

Puisque vous parlez d'intention, quelle est l'intention de ce "conclave" qui se tiendra prochainement ? N'est-ce pas d'élire un nouveau chef pour la secte conciliaire, plutôt qu'un Pape pour l'Église ?
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  ROBERT. le Ven 01 Mar 2013, 11:11 am

.

Voilà l'air du prochain "pape", pape aérien et aéré s'il en est un !! Laughing
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Ven 01 Mar 2013, 12:05 pm




Pourquoi Élie, lorsqu'il reviendra sur la terre comme l'affirment les saints Pères de l'Église, devra-t-il restaurer toute chose ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Via Crucis le Ven 01 Mar 2013, 1:48 pm

Dans le paragraphe suivant cité par JPB j'ai souligné en rouge ce qui me paraît le plus important :

Remarquons que cette succession formelle ininterrompue doit s'entendre moralement et telle que le comporte la nature des choses : succession de personnes, mode électif, comme l'a voulue le Christ et l'a comprise toute l'antiquité chrétienne. Cette perpétuité n'exige donc pas qu'entre la mort du prédécesseur et l'élection du successeur il n'y ait aucun intervalle, ni même que dans toute la série des pasteurs aucun ne puisse avoir été trouvé DOUTEUX ; mais « on entend par là une succession de pasteurs légitimes telle que jamais le siège pastoral, même vacant, même occupé par un titulaire douteux, ne puisse réellement être réputé tombé en déshérence ; c'est-à-dire encore que le gouvernement des prédécesseurs persévère virtuellement dans le droit du siège toujours en vigueur et toujours reconnu, et que TOUJOURS AUSSI AIT PERSÉVÉRÉ LE SOUCI D'ÉLIRE UN SUCCESSEUR. » (Ch. Antoine, “De Ecclesia”).

Les prédecesseurs sont morts mais leurs écrits (encycliques, canons, bulles etc...) demeurent puisque ces documents confirment solennellement ex catedra les dogmes et les moeurs à tenir pour garder la foi catholique.

Par conséquent le Canon de 1917 est toujours en vigueur et le canon de Pie XII concernant l'interdiction EN CAS DE VACANCE DU SIEGE APOSTOLIQUE de sacrer sans mandat apostolique DEMEURE NON PAS VIRTUELLEMENT MAIS MATERIELLEMENT, FORMELLEMENT ET OBJECTIVEMENT PARLANT.

Notre Seigneur Jésus-Christ, Saint Pierre et ses successeurs légitimes jusqu'à Pie XII inclus sont vivants au Ciel bien que leurs corps soient encore ensevelis sous terre !!!

Et dans ce paragraphe j'ai mis en gras ce qui m'interpelle :

Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles. [...]

Et si aujourd'hui nous étions vraiment à la fin des siècles ? Cela n'est pas à rejeter, mais c'est une hypothèse à envisager vu les catastrophes qui se sont enchaînées ces derniers temps (pluie de météorites, éclairs sur le Vatican, les scandales vaticandesques financiers et sexuels, les ouragans de plus en plus violents, les raz de marée, le mondialisme outrancier etc...

LA REALITE OBJECTIVE C'EST QUE NOUS NOUS NE SAVONS PAS QUI EST ENCORE AUJOURD'HUI AUX YEUX DE DIEU DIGNE DE S'ASSEOIR SUR LE SIEGE DE PIERRE, NI SI LA VOLONTE DIVINE DESIRE PROLONGER LA VACANCE DU SIEGE APOSTOLIQUE POUR JUSTEMENT POUR RENDRE JUSTICE !

LA SITUATION EST EXTREMEMENT GRAVE !

C'EST POURQUOI NOUS DEVONS PRIER POUR DEMANDER PLUS QUE JAMAIS QUE LA VOLONTE DU BON DIEU SOIT FAITE ET NON LA NÔTRE !

Si Notre Seigneur veut qu'il y ait encore sur le Siège Pierre un imposteur pour notre bien ( pour sanctifier les bons et confondre les méchants), pourquoi cela ne serait-il pas ?

Un imposteur ne s'asseoit pas sur le Siège de Pierre de droit !!! Non !!! Il n'est qu'un instrument de punition UTILISE par Dieu pour sévir !!!

Le Siège de Pierre EXISTE TOUJOURS, il est TOUJOURS RECONNU, et si St Pierre descendait du Ciel (ou un de ses successeurs apostoliques légitimes) c'est lui (ou eux) qui DE DROIT s'assierait/s'assieraient dessus.

Si Notre Seigneur veut qu'il y ait à nouveau sur le Siège de St Pierre un successeur légitime de la trempe des Papes d'avant V2, pourquoi cela ne serait-il pas ?

L'Eglise nous a toujours demandé de prier pour le Pape, alors prions pour le Pape à venir soit de la trempe d'un Léon XIII ou de St Pie X ou tout autre Saint Pape d'avant V2.

La situation est tellement grave qu'il n'est plus temps d'aller chercher chez tel ou tel théologien X ou Y une justification pour déclarer que les sédévacantistes complets ont complètement tort et sont hérétiques, ni une justification pour justifier des ordinations, thucquistes ou autres par exemple, il s'agit aujourd'hui de se remettre entre les mains du Seigneur parce que NUL NE SAIT OU IL VA FINIR : en Enfer, au Purgatoire ou au Paradis.

Il est arrivé le temps de l'abandon à la Providence Divine quoiqu'il advienne.

Seigneur Jésus Fils du Dieu Vivant nous périssons sauvez nous !


avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Via Crucis le Ven 01 Mar 2013, 2:03 pm

Et pour répondre plus directement :

Du point de vue juridique, le Conclave qui se réunit cette année en mars) ne vaut RIEN !!!

Et cela à cause du fait que les cardinaux qui avaient été sacrés sous le rite traditionnel valide et légitime (sacrés sous Pie XII) sont morts ou bien ont été évincés du Conclave par la limite d'âge imposée par le faux pape Ratzinger !!! (Ratzi a mis des "jeunes" plus ouverts à la modernité comme ça il était sûr de ne pas rater son coup et pouvoir ainsi détruire ce qu'il restait encore de catholique au Vatican !!! Ces "jeunes" cardinaux ont été "ordonnés" sous Novus Ordo Merdorum!

D'autre part la Bulle de Paul IV étant valide à perpétuité : les cardinaux électeurs ne peuvent être Papes légitimes tout simplement pour avoir adhéré et appuyé ne serait-ce qu'une seule des hérésies de Ratzi !!!

avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Ven 01 Mar 2013, 5:08 pm

@ roger :
Quel autorité, dans l’Église a proclamé qu’au Vatican il y avait une secte ?
A mon humble avis, au Vatican il y a le Siège de St Pierre !

Benjamin a écrit:
[...]comment les "cardinaux" de la secte conciliaire pourraient-ils être Catholiques "au moins d'intention" ?

[...]

Parce que certains peuvent ne pas avoir conscience de faire partie d’une secte (supposée ou réelle) mais veulent peut-être, malgré les apparences, appartenir à l’Église Catholique, Apostolique et Romaine...

@ ROBERT :
J’admire votre sens aigu de la théologie ! Laughing

@ Via Crucis :

  1. Vous confondez le pouvoir d’enseignement (« documents [confirmant] solennellement ex cathedra les dogmes et les mœurs à tenir pour garder la foi catholique ») et le pouvoir de gouvernement dont parle le R.P. Ch. Antoine.
    (Il existe encore en plus le pouvoir de sanctification. Cf. Pie XII, Mystici Corporis|/i].)

  2. Le bazar actuel dure depuis le conciliabule vaticandeux (11 octobre 1962 – 8 décembre 1965) et, depuis, les siècles continuent de courir!...

    En attendant,
    – où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?
    – où sont, en l’absence de véritable Pape, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique [i]Pastor Æternus
    du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

  3. Vous mélangez le problème du présent fil (concernant les conclaves) avec celui de la licéité ou non des Consécrations épiscopales sans mandat romain.

  4. Quand vous parlez (2ème message) du sacres des cardinaux, vous continuez de confondre le pouvoir d’Ordre (Ordination sacerdotale et/ou Consécrations épiscopales) avec le pouvoir de Juruidiction que possédait, par exemple, le Cardinal MAZARIN tandis qu’il n’était même pas Prêtre.

  5. Dans la Bulle Cum ex Apostolatus, il est question d’hérésie formelle (même si elle est tenue secrètement par l’intéressé) c’est-à-dire d’hérésie déclarée telle (même si l’intéressé n’est pas directement visé) par l’Autorité dans l’Église.
    – Quelle Autorité a déclarée hérésies formelles les hérésies vaticandeuses ?
    – Tous les cardinaux actuels ont-ils, secrètement ou non, pleine conscience d’adhérer et d’appuyer ne serait-ce qu'une seule hérésies ?

Pour tous :
Fort bien, fort biená!
Mais alors,

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?
Vous tournez en rond, Messieurs Dames  !

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Ven 01 Mar 2013, 5:38 pm

Voici ce que j'ai répondu à JP B à la suite de son email qui était le même que son premier post sur Te Deum:


Tu nous dis :

« l’église de Vatican II » a promulgué les textes hérétiques du conciliabule vaticandeux tandis que l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ ne peut promulguer aucun texte hérétique ni même ambigu...."



Cependant après cette affirmation, tu mets le meilleur de ton baratin pour nous PROUVER que "l'église de Vatican II" hérétique est INDISCUTABLEMENT "l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ"



Cela ne fait que confirmer que tu es cet homme qui veut être, absolument, envers et contre tout, le fidèle de cette église de Vatican II qui promulque des textes hérétiques avec l'horrible prétention d'être bien dans l'Eglise catholique.



Tu es un fils de Satan et un fils fidèle à cette église hérétique dont tu fais la promotion de sa soi-disant catholicité.



Tu ne veux écouter personne et surtout tu ne fais rien pour ta vie spirituelle déplorable et tu fais tout dans une agitation fébrile pour rabbattre au Syncrétisme conciliaire le tout petit nombre de catholiques qui se sont logiquement et nécessairement exclus de l'église conciliaire pour appartenir à la Vraie Eglise et je te vois déjà au bout d'une fourche te débattant dans les tourments éternels pour ne pas avoir cette crainte du Jugement aujourd'hui et que je te supplie d'avoir.

Tu ne crains pas Dieu et c'est là ton maleur et l'origine de toutes tes erreurs.



Dieu t'appelles à revenir à l'Eglise catholique que tu as quitté pour faire la promotion de l'église démoniaque de Vatican II et qui, dis-tu ne pouvant exister, ne peut être que l'Eglise catholique. Tu crois de même que tes iniquités ne peuvent pas être connues de Dieu parce que les hommes ne les connaissent pas. Ce qui est est ! Devant Dieu et devant les hommes et elles n'ont pas besoin de l'existence juridique qu'il serait nécessaire que tu leur donnes pour exister.



CONVERTI-TOI à la foi catholique car, la foi catholique n'est pas dans les connaissances théologiques vraies ou fausse mais dans le fait que l'on appartient exclusivement à l'Eglise catholique et qu'on reçoit d'elle la foi qu'elle a toujours enseigné et qu'elle nous maintient en notre âme.

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Ven 01 Mar 2013, 5:46 pm

B JP a écrit:@ roger :
Quel autorité, dans l’Église a proclamé qu’au Vatican il y avait une secte ?
A mon humble avis, au Vatican il y a le Siège de St Pierre !
Spoiler:

Benjamin a écrit:
[...]comment les "cardinaux" de la secte conciliaire pourraient-ils être Catholiques "au moins d'intention" ?

[...]

Parce que certains peuvent ne pas avoir conscience de faire partie d’une secte (supposée ou réelle) mais veulent peut-être, malgré les apparences, appartenir à l’Église Catholique, Apostolique et Romaine...

@ ROBERT :
J’admire votre sens aigu de la théologie ! Laughing

@ Via Crucis :

  1. Vous confondez le pouvoir d’enseignement (« documents [confirmant] solennellement ex cathedra les dogmes et les mœurs à tenir pour garder la foi catholique ») et le pouvoir de gouvernement dont parle le R.P. Ch. Antoine.
    (Il existe encore en plus le pouvoir de sanctification. Cf. Pie XII, Mystici Corporis|/i].)

  2. Le bazar actuel dure depuis le conciliabule vaticandeux (11 octobre 1962 – 8 décembre 1965) et, depuis, les siècles continuent de courir!...

    En attendant,
    – où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?
    – où sont, en l’absence de véritable Pape, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique [i]Pastor Æternus
    du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

  3. Vous mélangez le problème du présent fil (concernant les conclaves) avec celui de la licéité ou non des Consécrations épiscopales sans mandat romain.

  4. Quand vous parlez (2ème message) du sacres des cardinaux, vous continuez de confondre le pouvoir d’Ordre (Ordination sacerdotale et/ou Consécrations épiscopales) avec le pouvoir de Juruidiction que possédait, par exemple, le Cardinal MAZARIN tandis qu’il n’était même pas Prêtre.

  5. Dans la Bulle Cum ex Apostolatus, il est question d’hérésie formelle (même si elle est tenue secrètement par l’intéressé) c’est-à-dire d’hérésie déclarée telle (même si l’intéressé n’est pas directement visé) par l’Autorité dans l’Église.
    – Quelle Autorité a déclarée hérésies formelles les hérésies vaticandeuses ?
    – Tous les cardinaux actuels ont-ils, secrètement ou non, pleine conscience d’adhérer et d’appuyer ne serait-ce qu'une seule hérésies ?

Pour tous :
Fort bien, fort biená!
Mais alors,

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?
Vous tournez en rond, Messieurs Dames  !
En ce moment il ne s'y trouve, au Vatican investi par l'ennemi, que la chair, le siège matériel, que l'on vénère dans l'abside de la Basilique vaticane comme le symbole de l'autorité suprême du premier Évêque de Rome ; et, dois-je ajouter, que ces usurpateurs et apostats bafouent scandaleusement et sacrilègement.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Ven 01 Mar 2013, 5:57 pm

Jp B nous sermone ainsi :

Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Espèce de faux savant ! Si tu savais lire ou si tu étais simplement honnête, tu serais tenu d'affirmer que la Constitutions Pastor aeternus ne parle nullement des électeurs du pape. Par contre, tu te ferais un devoir de dire le dogme de la juridiction universel de tout successeur de Pierre que Pastor Aeternus définit ainsi :

Si quelqu'un donc dit que le bienheureux Apôtre Pierre n'a pas été établi par le Christ notre Seigneur chef de tous les Apôtres et tête visible de toute l'Église militante ; ou que ce même Apôtre n'a reçu directement et immédiatement du Christ notre Seigneur qu'une primauté d'honneur et non une primauté de juridiction
véritable et proprement dite, qu'il soit anathème.

Et pour ne pas être anathème de l'Eglise catholique, tu jetterais au feu de l'enfer solennellement la thèse gogolle de Guégué !

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Ven 01 Mar 2013, 6:03 pm


Réponse inspirée de JP B

Parce que certains peuvent ne pas avoir conscience de faire partie d’une secte (supposée ou réelle) mais veulent peut-être, malgré les apparences, appartenir à l’Église Catholique, Apostolique et Romaine...

Dogme de foi catholique secundum JP B.

Les évêques de l'Eglise catholique n'ont pas nécessairement conscience de faire partie d'une secte et par conséquent, ils n'ont pas nécessairement conscience de faire partie de l'Eglise catholique.

Si tu le veux bien, ¨P B, on discutera plus tard de cela mais pour l'instant présent, peux-tu nous dire si tu as quelque peu conscience de ta C....... ?

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  ROBERT. le Ven 01 Mar 2013, 7:12 pm

B JP a écrit: ...@ ROBERT :
J’admire votre sens aigu de la théologie ! Laughing

Venant de vous, cher Jean-Paul,, c'est un compliment.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Via Crucis le Ven 01 Mar 2013, 7:27 pm

Je ne confonds rien du tout ! Vous vous trompez sur toute la ligne !

JPB vous avez oublié la signification du terme IPSO FACTO ! affraid

IPSO FACTO du fait de l'hérésie un catholique SE MET HORS DE L'EGLISE CATHOLIQUE JUSQU'A FAIRE SON AMENDE HONORABLE !

Les évêques de V2 ont pratiquement tous pondu des textes SUSPECTS D'HERESIE (pour Ratzi à l'index déjà du temps de Pie XII !), s'ils sont électeurs dans le Conclave V2 ILS NE PEUVENT PAS DEVENIR PAPES ET CELA A PERPETUITE ! Parce que s'il s'avère qu'il a commis une seule hérésie il est HORS CIRCUIT IPSO FACTO !

Comme Notre Seigneur a été tenté à Gethsémani , les plus hauts gradés de la Curie Catholique ont été tentés par le biais de V2. Mais comme Notre Seigneur n'a pas succombé, les gradés de la Curie si leur prière avait été sincère n'auraient pas succombé non plus et auraient eu le courage de crier comme Notre Seigneur "retire toi Satan" ! !

Mais ils sont tombés (ils ont tous applaudi V2 et ses "Papes") !!!

Et ils n'ont toujours pas l'humilité de clamer la vérité puisqu'ils connaissent pertinemment les lois de l'Eglise et de Dieu. Et pas plus tard qu'avant hier un prêtre du Vatican a affermé à la TV que lorsque le Siège est Vacant tout s'arrête et qu'on n'a pas le droit d'ordonner ni de sacrer etc... Donc la Vérité ils la connaissent très bien mais ILS NE VEULENT PAS AVOUER QU'ILS SE SONT TROMPES SUR TOUTE LA LIGNE AVEC V2 Wojty et Cie !
Ils n'ont pas versé des larmes de sang en voyant le désastre d'Assise et Cie, ils ont applaudi, souri, acclamé et encouragé les fausses croyances AU FOR EXTERNE ! BASTA !

Vous attendez une déclaration qui ne viendra pas parce qu'elle n'est pas nécessaire et parce que nous n'avons pas de Pape Légitime Authentique qui remette les pendules à l'heure, et d'autre part personne parmi les prêtres évêques catholiques traditionnels (aussi bien FSSP que FSSPX et autres groupes) n'ont le courage de se réunir ENSEMBLE POUR PUBLIER EN COMMUN UN COMMUNIQUE DECRETANT SEDE VACANTE DEPUIS V2 au lieu de se bouffer le nez comme ils le font, ils n'ont pas le courage de dire qu'au Vatican il y a une bande de voleurs ! Oui une bande de voleurs d'âmes : ils volent les âmes au Bon Dieu pour les donner à Satan ! Et Fellay veut encore coopérer avec eux !!! affraid affraid

Le Vatican est à Rome mais ce n'est pas Rome !

Seul le Patriarche Ukrainien Elias (schismatique) a eu le courage de désavouer PUBLIQUEMENT Ratzinger et a même osé écrire aux gouvernants des pays de la Russie pour dénoncer les persécutions. Les catholiques de France et de Navarre sont dans un coma légumineux !

Vous cherchez par tous les moyens à justifier VOTRE position au lieu de JUSTIFIER NOTRE SEIGNEUR JESUS-CHRIST ET LES PAPES LEGITIMES QUI ONT PRONONCE A SA SUITE LEURS SENTENCES EX CATEDRA INSPIREES PAR LUI ! ! C'est GRAVE ! affraid

Vous oubliez aussi que si un laïc est élu au Conclave il doit être ordonné prêtre et évêque de Rome DE SUITE APRES SON ELECTION ! Et pourquoi doit-il être prêtre et évêque ? Pour SERVIR LA MESSE DE SAINT PIE V !!!

Votre pape materialiter = pape détrituster !



avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Sam 02 Mar 2013, 3:52 am

Entièrement d'accord avec vous ma chère Via. JP B ne retient que ce qu'il veut de tout ce qu'il étudie et il est capable de faire abstraction des choses les plus importantes pour défendre sa satanée Thèse qui le rende le grand défenseur de la supposée identité catholique de l'église de Vatican d'eux :

Voici une explication qui précise que les fautes LES PLUS GRAVES sont condamnés automatiquement avant tout jugement de l'Eglise :

"Il existe deux modes d’excommunication "-latae sententiae" et "ferendae sententiae"-, en fonction de la gravité de la faute commise.

Selon le code de droit canon, ceux qui se rendent coupables de fautes extrêmement graves à l’égard de la doctrine sont déclarés excommuniés automatiquement, "latae sententiae", sans qu’il soit besoin d’une décision expresse de l’autorité compétente, car ils sont supposés savoir que leur comportement est délictueux.

Le code de droit canon précise que les motifs d’excommunication "latae sententiae" sont :

l’hérésie,
l’apostasie,
le schisme,
la violence contre le pape,
la consécration d’un évêque sans mandat du pape, ( c’est le cas de Mgr Marcel Lefebvre et des 4 prêtres sacrés évêques par lui.)
l’avortement,
la profanation de l’Eucharistie,
l’absolution du "complice" dans le cas de relations sexuelles
et la violation du secret de la confession,

Pour les fautes moins graves, "ferendae sententiae", l’autorité compétente doit prendre une décision express d’excommunication, après une éventuelle procédure.

La grande supercherie de JP B, c'est de laisser croire qu'une chose n'existe pas si elle n'a pas d'existence juridique. Le criminel ne serait criminel que lorsqu'il a été jugé et les hérétiques qui sont des criminels ne seraient hérétiques qu'une fois condamnés par l'Eglise. Et une secte ne serait une secte que si elle est connue et condamnée par l'Eglise. Avant cela, pas de faute pas de sanction et Dieu Lui-même serait tenu d'accepter leur légitimité et leur innocence et nous n'aurions absolument aucun moyen de nous préserver de ces antechrists.

C'est la GROSSE HARNAQUE de JP B !

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Sam 02 Mar 2013, 5:13 am

Via Crucis (correction en grs rouge pour précision de la part de JPB a écrit:
[...]

IPSO FACTO du fait de l'hérésie FORMELLE, c'est-à-dire volontaire, un catholique SE MET HORS DE L'EGLISE CATHOLIQUE JUSQU'A FAIRE SON AMENDE HONORABLE!

[...]

Combien Via Crucis et autres ont-il déjà proclamé d'hérésies matérielles sans faire amende honorable ?...

Cela dit, je constate que personne ne sait répondre à ces questions cruciales :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Dont acte  !

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Benjamin le Sam 02 Mar 2013, 5:58 am

B JP a écrit:

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

Vous me rappelez un certain Invicta...

Quid de l'éclipse de l'Église ?
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Sam 02 Mar 2013, 6:35 am

Benjamin a écrit:
[...]

Vous me rappelez un certain Invicta...

Quid de l'éclipse de l'Église ?

  1. Bien qu'invicta m'ait en effet donné l'idée de ces questions, je n'ai rien à voir avec lui et ne le connais pas.
  2. L'éclipse de l'Église fait qu'on ne voit pas formellement l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ.
    Est-ce à dire qu'elle n'existe absolument plus, pas même matériellement ?
    C'est ce que suggèrent hérétiquement (de façon matérielle jusqu'à plus grande preuve) certains super-surexcités plus durs que les durs de dur tel un certain Gégé...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Sam 02 Mar 2013, 6:54 am

@ JPB

Bonjour pourriez m'expliquer simplement comment s'applique la thèse de cassiciacum actuellement puisque Benoit 16 n'est plus le chef des modernistes ?

Et, pour vous, où se trouve actuellement l'Eglise Catholique ?

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Via Crucis le Sam 02 Mar 2013, 7:31 am

Bonjour cher JPB !

ASSISE et autres conneries de vos amis "matériels" SONT NON SEULEMENT UNE HERESIE MATERIELLE (puisque constatée de visu par tous les catholiques fidèles à la Succession Apostolique LEGITIME (ceux qui ne reçoivent pas V2) sur tous les écrans TV en plus) MAIS AUSSI UNE ABOMINATION (HERESIE + APOSTASIE+ SHISME)ET FORMELLEparce que AU FOR EXTERNE LES CONCILIAIRES ONT NON SEULEMENT COMMIS LE PECHE DE COMMUNICATIO IN SACRIS AVEC LES IDOLATRES MAIS ENCORE ILS LES ONT ENCOURAGES A CONTINUER DANS LEURS VOIES DE PERDITION !!! ILS SONT ANATHEMES IPSO FACTO !!!

En voulant à tout prix les excuser par votre entêtement à vouloir faire passer votre thèse AVANT LA FOI vous cheminez sur le chemin de la perdition! affraid

BASTA DE VOULOIR A TOUT PRIX FAIRE UN DOGME DE VOTRE THESE !!! lol!

Vous me rappelez un certain Wulfrano qui n'arrêtait pas de dire : où sont les évêques aujourd'hui ? Où est le Pape aujourd'hui ? pour justifier sa thèse de Sede Finita qui n'est QU'UNE THESE !!!

Vous êtes pire que le Perroquet de Suresnes !!! affraid


avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Sam 02 Mar 2013, 7:36 am

@ Via Crucis

Pour vous, où est donc l'Eglise Catholique?

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Sam 02 Mar 2013, 7:45 am

Incroyable!

Un pseudo-conclave élira un pseudo-pape et rien de plus.

@ AMDG..

De grâce, fouillez sur le Salon et la thèse vous la trouverez de long en large... inutile de recommencer.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Sam 02 Mar 2013, 7:49 am

@ gabrielle

Si je vous demande des explications simples sur la thèse c'est que je n'ai pas tout compris, notamment comment peut on appliquer la thèse actuellement puisque Benoit 16 n'est plus le chef des modernistes.

Veuillez, s'il vous plait, m'éclairer? Merci.


AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Sam 02 Mar 2013, 7:55 am

A AMDG

Vous nous dites :

"Bonjour pourriez m'expliquer simplement comment s'applique la thèse de cassiciacum actuellement...".

La thèse de Cassisiacum ne s'applique JAMAIS, ni avec un vrai ni avec un faux pape !

C'est comme si vous demandiez comment s'applique la thèse d'une tête avec ou sans corps....une tête ne peut pas vivre isolée du corps et le corps de peut pas vivre isolé de la tête....il n'y a pas de demi homme qui n'aurait que la tête ou que le corps... et il n'y a pas davantage de demi pape qui ne serait pape que par le corps et non par la doctrine...il n'y a que des hérétiques opposés à la doctrine de l'Eglise sur le Dogme du Siège de Pierre pour prétendre à de telles monstruosités.

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Sam 02 Mar 2013, 8:01 am

AMDG a écrit:@ gabrielle

Si je vous demande des explications simples sur la thèse c'est que je n'ai pas tout compris, notamment comment peut on appliquer la thèse actuellement puisque Benoit 16 n'est plus le chef des modernistes.

Veuillez, s'il vous plait, m'éclairer? Merci.


Avant sa pseudo renonciation, car on ne peut renoncer à une chose qu'on n'a jamais eu, qui était pour vous Ratzinger?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 34 1, 2, 3 ... 17 ... 34  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum