LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

3 participants

Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Mer 13 Fév 2019, 4:38 pm

Il est intéressant de noter la distance qui sépare les controverses théologiques qui agitèrent l'Orient pendant les IVe, Ve et VIe siècles de la préoccupation qui donna naissance à l'hérésie Iconoclaste. Cette dernière n'offre plus rien des raffinements et des subtilités qui rendent si difficiles à saisir les nuances d'idées de ces hérésies célèbres qui furent le monothélisme, le monophysisme et leurs ramifications. Le culte des images (  Question ) être prescrit par l'Eglise, avait été protégé par elle comme favorable au développement de la piété et à l'instruction des fidèles. Ce culte avait pris, particulièrement en Orient, un développement considérable. Il avait pu en résulter des abus, mais ceux-ci relevaient de la pratique individuelle ; cependant de très saints personnages frappés de ces abus et quelques autres opposés par principe à toute représentation iconique formaient un premier groupe d'opposition bientôt transformé jusqu'à devenir méconnaissable. On connaissait, dit Hergenröter, les images miraculeuses.

Léonce, évêque de Néapolis en Chypre, fit ressortir, dans sa Défense du Christianisme, rédigée à la fin du VIe siècle, contre les reproches des Juifs, les merveilleux effets attachés au culte de certaines images vénérées, et il combattit en même temps ceux qui alléguaient contre ce culte des textes mal entendus. Dans l'Orient mahométan, le calife Yezid II (720-724), et déjà peut-être Yezid Ier (680-683), commença contre les images un assaut qui ne resta pas sans influence sur les chrétiens voisins de l'empire grec. Toutes ces causes suscitèrent enfin le parti des briseurs d'images (iconoclastes, iconomaques) qui se rattacha à d'anciens précurseurs, entre autres à Xénajas, évêque nestorien d'Hiérapolis.

Au début du VIIIe siècle, ce parti comptait également plusieurs évêques, tels que Constantin de Nacolie, en Phrygie, Théodose d'Ephèse, Thomas de Claudiopolis, lesquels, ainsi que Beser, renégat de Syrie, jouissaient d'un grand crédit auprès de l'empereur Léon III l'Isaurien (716-741). Ils parvinrent sans peine à persuader à ce prince grossier et inculte que le culte des images était un retour à l'idolâtrie, un obstacle à la conversion des Juifs et des mahométans, une cause de décadence pour son empire. Léon III espérait obtenir l'abolition du culte des images sans se départir des voies de douceur, il fut bientôt entraîné fort loin de ses premiers desseins. Dès 726, on mit la main à l'oeuvre de destruction en renversant du portail d'airain du palais impérial la célèbre image du Christ appelée Antiphonètes. Quelques insurrections éclatèrent dans les provinces, elles furent réprimées avec une rigueur barbare. Le patriarche de Constantinople, Germain, fut contraint de quitter son siège, et l'oeuvre de destruction s'accomplit avec un acharnement inouï. Les moines qui s'occupaient beaucoup de peinture furent particulièrement maltraités.


Tiré de: Recueil de pièces authentiques sur les martyrs depuis les origines
du christianisme jusqu'au XXe siècle
TRADUITES ET PUBLIÉES
Par le R. P. Dom H. LECLERCQ
Moine bénédictin de Saint Michel de Farnborough
TomeIV


à suivre
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Jeu 14 Fév 2019, 8:40 am

Le pape Grégoire II intervint avec une extrême vigueur (vers 727), mais Léon III s'obstina dans sa politique, et une nouvelle lettre du pape le rendit plus acharné encore que par le passé. Un concile réuni à Rome (novembre 731) par Grégoire III décida que quiconque enlèverait, détruirait ou déshonorerait es images du Christ, de sa mère, des apôtres, des saints, serait excommunié. Ce n'est pas seulement en Occident que se manifestait la résistance. En Orient, dans la partie du pays soumise aux Sarrasins, la défense des images s'incarna dans le célèbre Jean Damascène, moine de la Laure de Saint-Sabas, en Palestine ; il mourut en 754, ayant eu le temps d'organiser dans les patriarcats d'Orient la résistance aux nouveautés byzantines.

Le règne de Constantin Copronyme (741-775) fut signalé par de nouvelles violences. En 754, un conciliabule de 338 évêques se tint à Constantinople. L'empereur, s'appuyant sur les décisions hérétiques rendues, voulut achever l'oeuvre entreprise sous le règne de son père. On détruisit, on souilla, on badigeonna les peintures, on brisa ou bien on fondit les statues. Tandis que la plupart des évêques souscrivaient aux volontés de l'empereur et aux décrets de son concile, les moines résistaient vaillamment.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Le culte des images ( )

Message  ROBERT. Jeu 14 Fév 2019, 12:01 pm

gabrielle a écrit:
...Le culte des images (  Question ) être prescrit par l'Eglise...

https://messe.forumactif.org/t8439-la-persecution-iconoclaste-726-842#148364


Quelle est votre interrogation, chère amie ?
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  Roger Boivin Jeu 14 Fév 2019, 1:31 pm

ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:
...Le culte des images (  Question ) être prescrit par l'Eglise...

https://messe.forumactif.org/t8439-la-persecution-iconoclaste-726-842#148364


Quelle est votre interrogation, chère amie ?

C'est un mot qui manque. Le voici : « Le culte des images sans être prescrit.. »

Voir ici :

Recueil de pièces authentiques sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle - TRADUITES ET PUBLIÉES Par le R. P. Dom H. LECLERCQ, Moine bénédictin de Saint Michel de Farnborough - Tome IV - p. 263 :

https://archive.org/details/lesmartyrsrecuei04lecl/page/262
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12546
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  Roger Boivin Jeu 14 Fév 2019, 1:38 pm


On parle de ce sujet ici :



DOCTRINE DE L'ÉGLISE RELATIVEMENT AUX IMAGES -- Comte H.-J.-L. de Grimoüard de Saint-Laurent - 1878 :

https://messe.forumactif.org/t5289-doctrine-de-l-eglise-relativement-aux-images-comte-h-j-l-de-grimouard-de-saint-laurent-1878

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12546
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  Roger Boivin Jeu 14 Fév 2019, 2:11 pm

DICTIONNAIRE DE DROIT CANONIQUE - 1894 - IMAGE - P. 339 et suivantes :

https://archive.org/details/dictionnairededr02andr/page/338

On y parle de la XXVe Session du Concile de Trente, dont le titre est : « De l'invocation et de la vénération des saints, de leurs reliques et des saintes images. »
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12546
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  ROBERT. Jeu 14 Fév 2019, 2:58 pm

Roger Boivin a écrit:
ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:
...Le culte des images (  Question ) être prescrit par l'Eglise...

https://messe.forumactif.org/t8439-la-persecution-iconoclaste-726-842#148364


Quelle est votre interrogation, chère amie ?

C'est un mot qui manque. Le voici : « Le culte des images sans être prescrit.. »

Merci Roger. Wink
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Ven 15 Fév 2019, 7:32 am

Merci pour le mot manquant!

Je sais pour les liens, ce que je veux ici, c'est démontrer le lien entre les iconoclastes et la secte. J'y reviendrai après la mise en ligne de ce dossier.


Dernière édition par gabrielle le Ven 15 Fév 2019, 7:43 am, édité 1 fois (Raison : Manquait une phrase, s'cuzez!)
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Ven 15 Fév 2019, 7:40 am

les moines résistaient vaillamment.

Plusieurs s'enfuirent dans le nord, vers la Scythie, ou vers l'ouest, dans la direction de l'Italie, où ils furent bien accueillis. Après les malheureuses guerres des Bulgares (756 et 760), la persécution devint encore plus terrible : plusieurs moines furent maltraités et mis à mort, les monastères détruits et livrés aux flammes. Pierre le Calybite, qui qualifiait l'empereur de nouveau Julien, de second Valens, fut battu de verges jusqu'à la mort (16 mai 761). Etienne, abbé de la Montagne-Saint-Auxence, fut mis à mort après un long martyre, pour avoir rejeté le concile des iconoclastes (28 nov. 767). Plusieurs autres moines furent torturés, mutilés et livrés aux flammes ; des églises profanées, des couvents convertis en casernes et abattus. Constantin, voulant abolir les moines, leur ordonna de se marier, leur défendit de porter leur costume, livra à la risée du peuple et aux supplices ceux qui s'obstinèrent, tandis qu'il récompensait et honorait les apostats.

Bientôt sa tyrannie s'étendit aux laïques : il obligea ses sujets à promettre par serment qu'ils n'honoreraient aucune image et persécuteraient tous les moines indistinctement. Le patriarche Constantin II fut contraint de jurer du haut de l'ambon, la croix à la main, et, à dater de ce jour, quoiqu'il eût été moine, il mena une vie toute profane. Les reliques aussi devinrent bientôt un objet de persécution. Celles de sainte Euphémie furent enlevées de la magnifique église de Chalcédoine et jetées dans la mer ; mais de pieux fidèles les recueillirent près de Lemnos et les conservèrent secrètement. L'invocation des saints ne fut pas épargnée.

Le successeur du tyran Copronyme fut Léon IV Chazare, plus favorable à l'orthodoxie. Celui-ci laissa un fils mineur sous la régence de l'impératrice Irène. On assista alors brusquement à un revirement complet vers l'orthodoxie.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Sam 16 Fév 2019, 7:41 am

L'impératrice restitua à l'église principale de Constantinople une couronne précieuse que lui avait donnée l'empereur Maurice, et que son mari avait enlevée pour satisfaire sa passion des pierreries ; elle fit ramener solennellement à Chalcédoine les reliques de sainte Euphémie conservées à Lemnos, rendit aux monastères leur pleine liberté et laissa à chacun la faculté de faire des images et de les honorer. Elle eût volontiers aboli les lois des empereurs iconoclastes et rétabli la communion ecclésiastique avec Rome, selon les nombreuses invitations du pape Hadrien Ier, mais elle voulait par-dessus tout ménager l'armée, qui avait été fanatisée contre les images pendant les trois derniers règnes.

Des négociations furent conduites entre le pape Hadrien Ier et Byzance en vue d'aboutir à la convocation d'un concile oecuménique destiné à restaurer l'othodoxie. Ce concile s'ouvrit en août 786, à Constantinople ; mais une révolte de soldats obligea de le dissoudre, il fut transféré à Nicée (787), Le concile porta 22 canons, dont plusieurs réhabilitaient le culte des images, qui fut rétabli immédiatement dans l'empire grec, à la grande satisfaction du peuple et des moines. La communion religieuse fut rétablie avec Rome.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Lun 18 Fév 2019, 7:49 am

L'impératrice régente Irène ne put garder toujours le gouvernement et se trouva contrainte de le partager avec son fils Constantin VI. Celui-ci, ayant divorcé (janvier 795), épousa une dame de la cour, nommée Théodote, parente du fameux abbé Théodore le Studite, et ce divorce provoqua une recrudescence de persécution contre ceux qui y étaient opposés. Cette fois encore le culte des images servit de prétexte aux violences. Grâce aux écrits de Théodore Studite, nous pouvons nous former une idée d'ensemble suffisamment exacte et complète de la persécution iconoclaste. Nous citerons le résumé qu'en a donné un des savants de notre temps qui connaissent le mieux les documents de cette époque (1) :

Au début, la persécution ne fut point sanglante, au moins en public, par ce calcul de ne pas rehausser de l'auréole du martyre ceux qu'on poursuivait ; mais on n'en menaçait pas moins ceux qui soutenaient les moines poursuivis. Au reste, les défections furent lamentables. A Constantinople, tous les prêtres et les clercs des ordres mineurs cédèrent aux circonstances, hormis le clerc Grégoire, qui fut relégué dans une île. Presque tous les abbés et les moines de la ville et des faubourgs, avec les religieuses et les chanoinesses, abandonnèrent la foi orthodoxe. Sont pourtant cités parmi les abbés fidèles ceux de Cathara, de Picridius, de Paulopetrius, d'Agrau, de Delmate et de Pélécète.

(1) A.TOUGARD, La persécution iconoclaste d'après la correspondance de saint Théodore Studite, dans la Revue des Quest. histor., 1891, t. L, p. 80 sqq.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Mar 19 Fév 2019, 8:32 am

Au début, la plupart des abbés résistèrent : et celui des Céramées, après un instant de défection, renouvela la lutte contre l'hérésie. « Les divins autels sont profanés, écrit saint Théodore ; l'enlèvement des images vénérées a fait perdre aux temples saints tout leur éclat. Presque partout les âmes faiblissent et donnent aux impies des attestations d'hérésie. Il en est peu qui résistent, et ceux-là passent par le feu des afflictions. Entre les évêques, ceux de Smyrne et de Cherson sont tombés ; parmi les abbés, ceux de Chrysople, de Dios et de Chara, avec presque tous ceux de la capitale. En Bithynie, grâce à Dieu, on résiste. Personne chez les laïques n'est demeuré ferme, sauf Peximénite, qui a été fouetté, puis banni. Un seul des clercs est cité, l'admirable Grégoire ; mais il y a jusqu'à six abbesses détenues dans les monastères. » Le saint ajoute ailleurs, à deux reprises, mais sans détails malheureusement, que ses moines luttent courageusement :

" Ceux qui refusent d'obéir, les iconoclastes les mettent en prison, les frappent, les étouffent, les accablent, les tourmentent, les exilent, les enchaînent, et e inventent contre eux toute sorte de mauvais traitements. » Et alors que Grégoire était encore le seul membre du clergé de la capitale que la persécution eût atteint, le Studite lui écrit : « Où est l'assemblée des prêtres ? Où sont les ordres mineurs ? O ruine ! Ils sont devenus des hommes de ce temps ! » Et dans sa lettre précédente il demande encore : « Reste-t-il à Byzance quelques lueurs d'orthodoxie ? Ou tous ont-ils fléchi et sont-ils devenus en même temps des hommes inutiles ? » En présence de l'audace des persécuteurs, Théodore s'écrie. : « Qu'arrivera-t-il de nous si, ayant pour roi le maître de toutes choses, nous n'osons pas même parler en secret aux hommes de même foi ? Aussi est-il dit par manière de grand reproche : « La bouche des hommes pieux garda le silence. » Cependant on nous ordonne de fuir la tentation : il faut donc prendre un moyen ferme. Et si après cela, la persécution nous atteint, bienheureux serons-nous. »

Face à des persécutions les prêtres et fidèles ont trahis, mais, où était les bourreaux quand Montini a fait tomber 2500 évêques , qui à leur tour on fait basculer la quasi totalité du monde entier. De quoi ont-ils eu peur?

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  Roger Boivin Mar 19 Fév 2019, 2:57 pm

gabrielle a écrit:Face à des persécutions les prêtres et fidèles ont trahis, mais, où était les bourreaux quand Montini a fait tomber  2500 évêques , qui à leur tour on fait basculer  la quasi totalité du monde entier. De quoi ont-ils eu peur?

Sans doute qu'ils étaient leurs propres bourreaux.


Spoiler:
S. Grég. (1). — Lorsque l'antechrist aura fait ses étonnants prodiges en présence des hommes charnels, ces hommes se mettront à le suivre, et c'est presque sans restriction que se soumettront à lui tous ceux qui trouvent leur bonheur dans les biens présents : « De telle sorte que même les élus, si cela se pouvait, seraient entraînés dans l'erreur. »

— Orig. — Ces mots : « Si cela est possible, » doivent être pris non dans leur sens réel, dans le sens que les élus seront jetés dons l'erreur, mais dans un sens hyperbolique, et dans ce sens que souvent les discours des hérétiques sont pleins de persuasion, et de telle manière qu'ils seraient capables d'ébranler même ceux qui agissent sagement.

— S. Grég. (2). — Ou bien, c'est parce que le cœur des élus sera ému par une pensée d'effroi, sans que cependant leur constance soit détruite, et ces deux choses sont également contenues dans la même parole du Seigneur. Être ébranlé dans sa pensée, c'est déjà errer, et il ajoute : « Si cela est possible, » car il n'est réellement pas possible que les élus se laissent prendre dans les filets de l'erreur. — Rab. — Ou bien, ces paroles du Sauveur n'expriment pas que l'élection divine soit annulée, mais elle annonce ce fait que ceux qui paraissaient élus au jugement des hommes, ce sont ceux-là qui sont tombés dans l'erreur.


CHAINE D'OR - Matth. XXIV - p. 171 : https://archive.org/stream/expositionsuivie03thom#page/170/mode/2up



Dernière édition par Roger Boivin le Mer 20 Fév 2019, 9:40 am, édité 1 fois (Raison : Rajour d'une phrase entre les 2 cases roses.)
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12546
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Jeu 21 Fév 2019, 9:07 am

Malgré cette sage réserve, la constance du Studite exaspéra tellement le gouvernement impérial que, dans une de ses phases, la persécution tomba exclusivement sur ses moines. Néanmoins, la forte organisation de la vie monastique résista très bien aux fureurs du despotisme byzantin. En règle générale, les moines jetés hors de Stude ne vivaient pas isolés les uns des autres, « ce qui n'eut été, remarque leur abbé, ni saint, ni sans danger. » Un groupe de frères put même se réunir sous la conduite du frère Philippe, choisi pour cette fonction par deux dignitaires, et approuvé par le saint. Les rapports entres les moines furent même encore assez suivis pour que, à la demande de l'économe, le frère Eleuthère, cordonnier, pourvut à la chaussure de la communauté.

Jusqu'ici nous avons vu surtout la condition des personnes. Voici maintenant la situation matérielle. On ne sera pas surpris d'y voir reproduites les répétitions, si naturelles dans une correspondance étendue ; elles témoignent à merveille des calamités les plus sensibles. « Déjà tous les autels ont été souillés ; tous les édifices sacrés le sont à leur tour. Toutes les réunions suivent l'hérésie. Notre temps diffère à peine du paganisme. » « De là vient la détention du patriarche, l'exil et la déportation des archevêques et des prêtres, les entraves et les chaînes de fer des religieux et des religieuses, leurs tortures et enfin leur mort. O parole affreuse ! La vénérable image du Dieu sauveur, que les démons mêmes redoutent, est couverte d'insultes et tournée en dérision, non seulement dans la ville impériale mais encore dans toute la contrée et dans toute la bourgade. Les autels sont détruits, les sanctuaires déshonorés, les choses saintes profanées. Ceux qui demeurent fidèles à l'Evangile ont versé leur sang, et le versent encore ; et ceux qui restent sont poursuivis et exilés. » Tels sont les termes de la lettre au souverain pontife Pascal Ier

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) M1110


LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Aglise10

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Chien110 Le tabernacle est celui de l'église d'aurignac ( Tarn-et Garonne) . D'Époque Louis XIV, il était orné de statues de saints dorés. PHOTO PRISE LE 6 DÉCEMBRE 1964 PAR R. REBY.

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Lampes10

Qui eut pensé qu'un jour, se lèverait une secte pire que celle des iconoclastes!
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Mar 26 Fév 2019, 9:28 am



Désolée pour la langue anglaise, mais, les mots sont inutiles devant cette suprême profanation.

rappel de la persécution iconoclastes

Déjà tous les autels ont été souillés ; tous les édifices sacrés le sont à leur tour. Toutes les réunions suivent l'hérésie. Notre temps diffère à peine du paganisme. » « De là vient la détention du patriarche, l'exil et la déportation des archevêques et des prêtres, les entraves et les chaînes de fer des religieux et des religieuses, leurs tortures et enfin leur mort. O parole affreuse ! La vénérable image du Dieu sauveur, que les démons mêmes redoutent, est couverte d'insultes et tournée en dérision, non seulement dans la ville impériale mais encore dans toute la contrée et dans toute la bourgade. Les autels sont détruits, les sanctuaires déshonorés, les choses saintes profanées. Ceux qui demeurent fidèles à l'Evangile ont versé leur sang, et le versent encore ; et ceux qui restent sont poursuivis et exilés. » Tels sont les termes de la lettre au souverain pontife Pascal Ier
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  gabrielle Mer 27 Fév 2019, 9:24 am

A propos de V2 et la cène montinienne

« En vérité, si l'un des démons de C. S. Lewis dans la Tactique du diable s'était vu confier de ruiner la liturgie, il n'aurait pas pu faire mieux. »Dietrich von Hildebrand

cet homme était pourtant devenu ami avec les intrus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dietrich_von_Hildebrand
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  ROBERT. Mer 27 Fév 2019, 11:01 am

« En vérité, si l'un des démons de C. S. Lewis dans la Tactique du diable s'était vu confier de ruiner la liturgie, il n'aurait pas pu faire mieux. »  Dietrich von Hildebrand

J'ai lu ce livre, en français, il y a longtemps... study
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842) Empty Re: LA PERSÉCUTION ICONOCLASTE (726-842)

Message  Roger Boivin Sam 02 Mar 2019, 4:57 pm


• Rampant desecration of once-Catholic churches in the name of “reform” (the trashing of altars, chalices, statues, and other ecclesial furnishings, deemed to have little or no value in the new religion). For the conspirators, two benefits are obtained in these acts of officially sanctioned vandalism. First, malign satisfaction in witnessing such destruction of holy objects, not, in most cases, by anti-Catholic hooligans, but by those seeking to “update” their churches in line with Vatican II. Second, and most crucial, a profound lessening of respect for Church traditions, enabling the Masonic sect to more easily transform Catholics into Conciliarists.


Freemasons And The Conciliar Church - John Kenneth Weiskittel :

https://archive.org/details/WeiskittelFreemasonsAndTheConciliarVaticanIIChurch/page/n9


Traduction Google (ça fait dur, mais en tout cas !) :  


• Profanation généralisée d'églises autrefois catholiques au nom de «réforme» (destruction d'autels, de calices, de statues et d'autres meubles ecclésiaux jugés avoir peu ou pas de valeur dans la nouvelle religion). Pour les conspirateurs, ces actes de vandalisme officiellement sanctionnés procurent deux avantages. Premièrement, la satisfaction perverse d'assister à une telle destruction d'objets sacrés, non pas dans la plupart des cas par des hooligans anti-catholiques, mais par ceux qui cherchent à «mettre à jour» leurs églises conformément à Vatican II. Deuxièmement, et le plus crucial, un respect profond des traditions de l’Église, permettant à la secte maçonnique de transformer plus facilement les catholiques en conciliaristes.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12546
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum