"L'Église est éclipsée "

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Sam 16 Avr 2016, 8:15 pm



Les douleurs ont pour épanouissement et pour terme, une oppression, - c'est le sens étymologique du mot grec, - une oppression sans précédent. La persécution atteint son paroxysme en tous genres. Elle est telle que l'Église serait détruite si cela se prolongeait ; mais l'épreuve sera abrégée. Elle prendra fin beaucoup plus tôt que ne l'eût comporté jadis le cours normal des choses. La loi d'accélération historique jouera alors dans sa plénitude 1. L'oppression sera relativement brève.

Cette oppression, l'histoire nous l'a montrée dans l'avenir : c'est celle de l'État sans Dieu, maître de la grande unité humaine sous une forme ou sous une autre. Durant que cette unité s'élabore et se parfait, l'humanité oscille entre le despotisme, le catholicisme et l'anarchie. Au terme de l'Antéchrist personnel, le despotisme bat son plein. Il s'efforce d'anéantir le catholicisme. Il rompt la continuité du sacrifice eucharitique 2. Il établit « l'abomination de la désolation dans un lieu saint ». A Rome, siège de l'Église, à Jérusalem et en Palestine, Lieux saints, il instaure l'abomination, c'est-à-dire l'idolatrie, le culte de la désolation spirituelle, celui qui substitue à l'adoration de ieu l'adoration de l'Homme, le culte de l'État et de l'Humanité.

-----

1. Voir La Caravane humaine, sur la loi d'accélération, pp. 46 et s. et sur les oscillations dont il va être parlé, pp. 37, 38, 371 et s.


2. Cf. nos explications sur Apoc. XI, 7 : ( sans doute est-ce plutôt Apoc. XI, 1, 2, p. 243 :  

«« 1. « Et il me fut donné un roseau pareil à une canne, en disant : « Lève-toi et sois en train de mesurer le Temple de Dieu et l'autel et ceux qui y adorent. 2. Et la cours extérieure du Temple, rejette-là dehors et ne la mesure pas, parce qu'elle a été donnée aux Nations ; et la Cité sainte, elles la fouleront aux pieds quarante-deux mois. »

Explications pp. 244-46 : « ... Les Nations, infidèles ou apostates, fouleront aux pieds la Cité sainte durant 42 mois. Il y aura de préservé que « le Temple, l'autel et ceux qui y adorent ». L'Apôtre reçoit, en effet, l'ordre de le mesurer avec un roseau pareil aux cannes des architectes parce que, lui est-il dit, tout le reste, y compris la cour extérieure du Temple, est abandonnée aux Nations.

Ce geste nous est donc présenté expressément comme prophétique. La domination des impies, les ravages de la persécution, ne dépasseront pas une certaine mesure. La Cité sainte ne leur sera pas livrée tout entière : le Temple avec tout ce qu'il renferme, - autel, prêtres et adorateurs, - ne sera ni détruit ni envahi. La promesse faite à l'Église du sixième âge sera tenue : « J'ai mis devant toi une porte ouverte que personne ne peut fermer, parce que tu as peu de force et n'a pas renié mon nom »
(Apoc. III, 8 ).

Cela nous donne à penser que la Cité sainte dont il s'agit ici n'est pas Jérusalem ni Rome, mais l'Église, la Cité de Dieu (S. Victorin ; André de Césaré ; S. Albert le Grand ; Bossuet ; Swete ; Allo.). Aussi bien, Rome n'est-elle jamais appelée « Ville sainte » dans les prophéties ; et quant à Jérusalem, non seulement elle est déjà foulée aux pieds des Nations depuis Hadrien ou tout au moins depuis l'Islam, mais son Temple n'a pas été épargné. Il est entièrement détruit depuis Titus.

Notre texte semble donc bien concerner l'Église. Que faut-il entendre par son « Temple », son « autel » et « ceux qui y adorent » ? Sa diffusion dans tout l'univers, la multiplicité de ses autels et de ses temples, ne permettent pas de prendre au sens propre les termes de la prophétie. Ils sont donc symboliques. Le Temple, dès lors, figure ce qui s'y fait : le culte, avec l'enseignement religieux et la prédication qu'il comporte. L'autel représente le sacrifice que l'on y offre et les sacrements que l'on y prépare. Les adorateurs symbolisent le sacerdoce, la vie spirituelle, la prière.

Voilà donc ce qui n'est pas livré aux Nations infidèles ou apostates ; ce que l'État, quoi qu'il fasse, ne pourra jamais supprimer ni accaparer. Dieu lui abandonne pour un peu de temps tout le reste : la « Cité sainte », c'est-à-dire toute l'organisation extérieure et temporelle de l'Église, et même « la cour extérieure du Temple » ; c'est-à-dire tout ce qui dépend du sacerdoce et se rattache directement au culte sans lui être essentiel. Ainsi l'État « foulera aux pieds », brutalisera, opprimera, écrasera l'Église, confisquera ses biens, traitrera ses prêtres en parias, entravera ou interdira son action au dehors, ses oeuvres sociales et charitables, ses écoles, ses manifestations publiques, sa participation à la vie de la Cité. En somme, une persécution comme les autres, mais plus haineuse et plus méprisante, plus violente et plus méthodique, plus courte aussi, - et mondiale.

Dans toute sa force, elle durera quarante-deux mois. Ce nombre et ces mois sont-ils symboliques, comme naguère les cinq mois des scorpions ?

Il semble que non. Quarante-deux mois font mille deux cent soixante jours ; au sens figuré, autant d'années. Il n'est pas possible d'admettre que la persécution qui vient de nous être annoncée dure douze cent soixante ans et le sixième âge, par conséquent, bien d'avantage. Toute notre interprétation de l'Apocalypse et les arguments qui militent en sa faveur excluent cela et nous obligent à prendre ces quarante-deux mois au sens propre. »»



..et nos explications sur XIII, 7, 15.

LE SENS DE L'HISTOIRE - LES DERNIER TEMPS : http://messe.forumactif.org/t7035p25-l-apostasie-des-nations#127666


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Sam 16 Avr 2016, 8:26 pm

Dans le IIe tome de cet ouvrage, LE SENS DE L'HISTOIRE, LES DERNIERS TEMPS, D'APRÈS L'APOCALYPSE, à la page 254, dernier paragraphe :


« Tout l'extérieur du catholicisme, en effet doit être abandonné pendant 42 mois aux Nations infidèles ou apostates pour qu'elles le foulent aux pieds sous la domination de l'Antéchrist : cela exclut toute subsistance, en ce temps-là, d'un état et d'une nation catholique. Or, c'est précisément alors et pendant toute cette durée que prêchent les Deux Témoins. »


Dernière édition par Roger Boivin le Mer 28 Sep 2016, 12:52 pm, édité 1 fois

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Sam 30 Juil 2016, 11:58 pm


Visibilité. — L'Eglise devait être une cité située sur le sommet d'une haute montagne, une lampe placée sur le chandelier afin qu'elle brille à tous les yeux. Or l'Eglise visible par excellence est l'Eglise catholique. Elle domine toutes les autres par le nombre et la qualité de ses membres ; elle marche triomphante à travers le temps et l'espace ; elle se montre avec éclat dans son chef, ses membres, ses sanctuaires innombrables, ses lieux bénis de pèlerinage. Elle se montre plus encore dans la haine qu'on lui porte. Les autres sectes et les impies sont pour elle comme des meules acharnées à sa poursuite, et l'acclamant à grand bruit par leurs aboiements. Le 3 juillet 1877, la catholicité célébrait le cinquantième anniversaire de l'épiscopat de Pie IX, et le monde entier s'est ébranlé : les regards et les cœurs se sont tournés vers Rome ; les bateaux à vapeur et les wagons des chemins de fer se sont remplis de pèlerins accourant comme autrefois les Mages, chargés des plus riches présents, or, myrrhe, encens, et s'écriant à leur tour : nous avons vu son signe, et du nord comme du midi, de l'orient comme de l'occident, nous sommes venus l'adorer !


LES SPLENDEURS DE LA FOI, ACCORD PARFAIT DE LA RÉVÉLATION ET DE LA SCIENCE, DE LA FOI ET DE LA RAISON  -
par  l'Abbé MOIGNO, Chanoine de Saint-Denis - 1881 - Tome IV, page 233 à 238 :


https://archive.org/stream/lessplendeursdel04moig#page/232/mode/2up


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Sam 30 Juil 2016, 11:58 pm


[..]

153. L'Eglise fondée par Jésus-Christ est une société visible.Il y a deux espèces de visibilité : matérielle et formelle. La visibilité matérielle est cette propriété qui fait voir l'Église comme un organisme social dont l'existence peut être facilement constatée par tous sur la terre. La visibilité formelle manifeste l'Eglise comme la vraie société religieuse établie par Jésus-Christ.

1) Que l'Église jouisse de la visibilité matérielle, on ne saurait le contester à bon droit, car ceux qui y exercent l'autorité sont visibles, soit qu'ils prennent comme docteurs, soit qu'ils administrent les sacrements comme prêtres, soit qu'ils fassent des ordonnances comme pasteurs.

Il en est de même des actes par lesquels les fidèles écoutent la parole de Dieu, reçoivent les sacrements et se soumettent à a direction de leurs chefs. Suivant la comparaison du Sauveur, l'Église est donc vraiment une ville bâtie sur une montagne, une lumière qu'on met non sous le boisseau, mais sur le chandelier.

2) Quant à la visibilité formelle, elle se ramène aux notes distinctives de l'Église fondée par Jésus-Christ, et dont il sera question dans la leçon suivante. [TRENTE-SIXIÈME LEÇON - NOTES DE L'ÉGLISE : nos 154 à 158].

Cette distinction entre Église visible et invisible remonte à la Réforme. Comme on demandait aux partisans de Luther où était l'Église de Jésus-Christ avant eux, ils répondaient, pour se tirer d'embarras, qu'il y a deux Églises : l'une visible, l'Église des appelés, et l'autre invisible, l'Église des élus. La première est l'assemblée de ceux qui font profession de la même foi et participent aux mêmes sacrements ; elle peut errer, tomber dans l'idolâtrie et cesser pour un temps d'exister. L'Église des élus, l'Église invisible, est la seule Église véritable à qui sont promises l'indéfectibilitê et l'infaillibilité.
----


TRENTE-SIXlÈME LEÇON

LES NOTES DE L'ÉGLISE

SOMMAIRE —154. Ce que l'on entend par notes de l'Êglise. — 155. La véritable Église de Jésus-Christ est une. — 156. La véritable Église de Jésus-Çhrist est apostolique. — 157. La véritable Église de Jésus-Christ est catholique — 158. La véritable Église de Jésus-Christ est sainte. — 159. Force probante des quatre notes.

[..]
LEÇONS D'APOLOGÉTIQUE - Par le Chanoine Arthur Robert -
1917 - (avec Nihil obstat, Permis d'imprimer et Imprimatur) :


https://archive.org/stream/cihm_79196#page/n287/mode/2up


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Mer 21 Sep 2016, 10:15 pm



« 9e D. Mais qu'est-ce que l'Église?

« R. L'Église est l'universalité de tous ceux qui professent la foi et la doctrine du Christ,
universalité que le Christ, prince des pasteurs, a commise à paître et à gouverner à l'apôtre Pierre et à ses successeurs. Ils ne méritent donc pas le nom d'Eglise, mais se l'arrogent faussement, les hérétiques et les schismatiques sans exception qui, encore qu'ils paraissent professer la foi et la doctrine du Christ, refusent néanmoins d'être les brebis du souverain pasteur et Pontife que le Christ a préposé au bercail de son Église à sa place et conservé par une perpétuelle succession dans l'Église romaine.


http://messe.forumactif.org/t5066p300-le-saint-concile-de-trente#101373


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Mer 28 Sep 2016, 12:49 pm


EXISTENCE DE L'ÉGLISE


Sommaire. — 142. Définition de l'Église. — 143. Jéius-Christ a véritablement fondé une lociété religieuse appelée Eglise.

142. Définition de l' Eglise. — Le mot Église vient du grec [voir, par le lien ci-bas, dans le livre] et signifie : assemblée par convocation. Dans le Nouveau Testament il désigne la société des fidèles, c'est-à-dire de ceux qui croient en Dieu et en Jésus-Christ, ou même le lieu de leur réunion (Gal., I, 18 ; I Cor., XI, 22).

La société des fidèles peut avoir une double signification : ou bien elle comprend tous les fidèles, qu'ils soient au ciel, dans le purgatoire et sur la terre, ou bien elle comprend seulement les fidèles qui sont en ce monde. La société des élus s'appelle Eglise triomphante ; celle des âmes du purgatoire. Eglise souffrante ; celle des fidèles de ce monde. Eglise militante.

L'Eglise militante se dit, ou bien des fidèles de l'Ancien Testament qui ont attendu la venue du Messie et ont vécu de cette espérance, et de ceux du Nouveau Testament qui, nés depuis, ont professé ou professeront sa doctrine jusqu'à la fin des temps, ou encore, des seuls fidèles du Nouveau Testament, c'est-à-dire de ceux qui appartiennent à la Société instituée par Jésus-Christ.

C'est l'Eglise militante prise en ce dernier sens qui nous occupe ici. Comme toute société, elle a des chefs et des sujets. Les chefs constituent l'Église enseignante, et les sujets, l'Église enseignée. Avec Bellarmin, on peut définir : "La société des vivants qui professent la même foi chrétienne, participe aux mêmes sacrements et sont gouvernés par des pasteurs légitimes sous l'autorité du Pontife Romain." (Cf. Moulare et Vincent, ouv. cit., pp. 246-247 ; VALVEKENS, ouv. cit., p. 458.)


LEÇONS D'APOLOGÉTIQUE - Par le Chanoine Arthur Robert -
1917 - (avec Nihil obstat, Permis d'imprimer et Imprimatur) - No 142 :


https://archive.org/stream/cihm_79196#page/n263/mode/2up


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Mer 28 Sep 2016, 12:53 pm


Dans le 2e tome de cet ouvrage, LE SENS DE L'HISTOIRE, LES DERNIERS TEMPS, D'APRÈS L'APOCALYPSE, à la page 254, dernier paragraphe :


« Tout l'extérieur du catholicisme, en effet doit être abandonné pendant 42 mois aux Nations infidèles ou apostates pour qu'elles le foulent aux pieds sous la domination de l'Antéchrist : cela exclut toute subsistance, en ce temps-là, d'un état et d'une nation catholique. Or, c'est précisément alors et pendant toute cette durée que prêchent les Deux Témoins. »


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Mer 28 Sep 2016, 12:57 pm


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Dim 02 Oct 2016, 7:50 am




Missel Dom Gaspar Lefebvre, 1952, XXe Dimanche Après la Pentecôte - Extrait du commentaire :


Les lectures que l'Église fait à l'office divin à cette époque sont souvent celles des Machabées. - Après la captivité de Babylone, le peuple de Dieu était revenu à Jérusalem et y avait reconstruit le Temple. Mais il fut bientôt châtié de nouveau par Dieu à la suite de nouvelles infidélités. Antiochus Épiphane s'empara de Jérusalem et pilla le Temple, puis il publia un édit publiant prohibant partout l'exercice de la religion juive ; des autels furent élevées un peu partout aux idoles et le nombre des apostats devint tellement grand qu'il semblait que la foi d'Abraham, de Moïse et d'Israël dût disparaître. Dieu suscita alors quelques héros. ..

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Dim 02 Oct 2016, 1:49 pm

Louis a écrit:
Le Cardinal Pie, évêque de Poitiers (1815-1880) écrivait :

« Mais ce qui est certain, c'est qu'à mesure que le monde approchera de son terme, les méchants et les séducteurs auront de plus en plus l'avantage. On ne trouvera quasi plus de foi sur la terre, c'est-à-dire elle aura presque complètement disparu de toutes les institutions terrestres. Les croyants eux-mêmes oseront à peine faire une profession publique et sociale de leurs croyances. La scission, la séparation, le divorce des sociétés avec Dieu, qui est donné par saint Paul comme un signe précurseur de la fin, “nisi venerit discessio primum” ira se consommant, de jour en jour. L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques. Elle, qui disait à ses débuts : Le lieu m'est étroit, faites-moi de la place où je puisse habiter : Angustus mihi locus, fac spatium ut habitem, elle se verra disputer le terrain pied à pied, elle sera cernée, resserrée de toutes parts : autant les siècles l'avaient fait grande, autant on s’appliquera à la restreindre. Enfin, il y aura pour l'Église de la terre comme une véritable défaite, il sera donné à la Bête de faire la guerre avec les saints et de les vaincre. L'insolence du mal sera à son comble » (Œuvres, Ed. Oudin, 1873, 4e édition).


http://messe.forumactif.org/t4842p25-l-eglise-est-eclipsee#92518

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Dim 02 Oct 2016, 2:46 pm

FRANC a écrit:
roger a écrit:

Mais advienne qu'il n'y ait plus ni évêque, ni cardinaux, ni même un pape ; alors l'Église est toujours là,

Extrait de"L' Apocalypse de S. Jean, ordonnance et interpretation des visions allegoriques et prophetiques de ce livre, par le RP. Auguste Gallois OP.  Paris 1895 PP. 17
http://booksnow2.scholarsportal.info/ebooks/oca5/23/lapocalypsedesje00gall/lapocalypsedesje00gall.pdf


Au Chapitre XII, à la page 51 du même ouvrage cité par Franc, on y lit ceci :


6. — L'Église se réfugie dans le désert où, n'ayant plus de chef visible, elle doit être gardée par Dieu lui-même pendant douze cent soixante jours, c'est-à-dire les trois ans et demi de la grande persécution. La solitude signifie l'abandon auquel l'Église sera livrée et l'obligation où elle sera de se cacher. La solitude signifie aussi que le refuge de l'Église sera dans les âmes fidèles et, croyons-nous, dans les ordres religieux (verset 14). La prophétie désigne également un lieu privilégié, une nation restée fidèle (verset 16), où l'Église trouvera un asile. (Matth., x, 23).


http://booksnow2.scholarsportal.info/ebooks/oca5/23/lapocalypsedesje00gall/lapocalypsedesje00gall.pdf


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Dim 02 Oct 2016, 5:14 pm


Nous  savons, en outre, qu'au temps de la terrible persécution, sera proscrit tout exercice de la vraie religion, qu'en conséquence le culte de Dieu cessera d'être célébré, du moins publiquement et ostensiblement à la lumière du jour, à la face du soleil. A tempore cum ablatum fuerit juge sacrificium, lisons-nous au verset onzième : depuis le temps où aura été ôté le sacrifice perpétuel. C'est la répétition de ce qui se lisait précédemment (VIII, 13 et XI, 31) à propos de la persécution d'Antiochus,  avec  cette  notable  différence  toutefois, qu'il n'est plus fait mention maintenant ni du temple, ni du sanctuaire, ni de tout ce qui aurait pu rappeler un passé depuis longtemps et à tout jamais disparu. Le sacrifice perpétuel dont il s'agit ici, est donc le sacrifice de la nouvelle alliance, qui a succédé à celui que, selon la loi de Moïse, on offrait soir et matin dans le temple de Jérusalem, et auquel à mille fois plus juste raison revient le nom dejuge sacrificium, offert qu'il est conformément à la loi de son institution, sans aucune relâche ni de jour ni de nuit, du levant au couchant, sur toutes les plages et sous tous les cieux. C'est, en un mot, le sacrifice de nos autels, qui alors, en ces terribles jours, sera partout proscrit, partout interdit, et sauf ce qui se pourra faire et se fera dans l'ombre souterraine des catacombes, partout interrompu.



LA PAROUSIE - Cardinal BILLOT S. J, 1920 – Nihil Obstat : Lutetide Parisiorum, die 25e Januari 1920. Léonce de Grandmaison – Imprimatur : Parisiis, die 4e Februarii 1920. E. Thomas, v. g.- page 22 de ce pdf  :

http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C336_LA-PAROUSIE_64p.pdf


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Jeu 13 Oct 2016, 1:31 pm


ROBERT. a écrit:
l’infaillibilité a écrit:
.
Note en bas de page: Objection de pure théorie ! Vous demandez ce que devient l'Église quand le Pape est mort ?

Demandez ce que devient l'Église quand le Pape dort, quand il s'évanouit, quand il tombe malade ?

Prenez-vous-en à Jésus-Christ, qui bâtit l'Église sur Pierre, et dites que l'Église s'écroule au moment où meurt le Saint-Père !

.
http://messe.forumactif.org/t7222p50-l-infaillibilite#132600
.


Voilà ce qui arrive quand on pousse le "raisonnement" des "théoriciens" qui mettent le Concile au-dessus du Pape ! Laughing

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'Église est éclipsée "

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Nov 2016, 6:50 pm

JCMD67 a écrit:le secret de mélanie

Donné par la très Sainte Vierge sur la montagne de la Salette le 19 septembre 1846

j'en dis qu'il faut lire le secret, et non un résumé(...) fait par tel ou untel.

http://www.virgo-maria.org/Documents/la-salette/secretsalette.htm

Lettre de Mgr Zola, évêque d'Urgente, puis de Lecce

à propos du Secret de Mélanie

http://www.virgo-maria.org/Documents/la-salette/La-Salette-Zola.htm

«CES PAGES ONT ETE ECRITES POUR LA PURE VERITÉ»

L'APPARITION DE LA TRES SAINTE VIERGE SUR LA SAINTE MONTAGNE DE LA SALETTE

LE SAMEDI 19 SEPTEMBRE 1846

http://www.virgo-maria.org/Documents/la-salette/La%20Salette-Lepidi-C-208.htm



«Le Saint-Père souffrira beaucoup. Je serai avec lui jusqu'à la fin pour recevoir son sacrifice.

«Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir nuire à ses jours ; mais ni lui, ni son successeur..., ne verront le triomphe de l'Église de Dieu.



En passant, les trois points dans ce bout : " ni son successeur...", font-ils réellement partie du texte ?

Est-ce vraiment le texte authentique ?

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum