"faux docteurs", "fausses doctrines"

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

acharnement

Message  Invité le Jeu 29 Mar 2012, 1:19 am


Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".



Gérard affiche d'emblée la couleur en défendant becs et ongles qu'il existerait une "Eglise conciliaire" – à laquelle, lors du conciliabule V2 en 1965 l'ensemble du corps ecclésial (les clercs à l'époque étant des sectaires, tous vendus au diable) aurait adhéré. Ce qui en dit long sur sa foi en l'unité et l'indéfectibilité de l'Eglise.

Mais Gérard a des émules - qui, quoiqu'ils ne prêchent pas ouvertement le Credo gérardien, vont dans le même sens par le ton et les méthodes employés.

Avec CMI et le duo Eric-Sandrine, ce qui est lamentable et ressort de leurs travaux et études canoniques et théologiques, c'est cet esprit de dispute et de contestation permanente à l'égard des notions du sacré et d'irrévérence envers les clercs.
Etat d'esprit visible quand on voit dans les différents dossiers ouverts avec en commun le même acharnement :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;

- acharnement à relativiser la notion d'Eglise, dont tant d'illustres figures de l'Eglise enseignante (papes, saints docteurs) ont pourtant voulu relever l'honneur et la dignité (voir ici : http://messe.forumactif.org/t4002-commentaires-du-magistere-sur-l-emploi-du-mot-eglise) - en exposant doctement „Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"“, citations surabondantes à l'appui, dans un dossier de pas moins de 8 pages ; allant jusqu'à soutenir qu'employer un passage d'un sens à l'autre serait sans conséquence.
Pie XII a pourtant dénoncé le mépris des vocables et des notions dont se servent habituellement les théologiens qu'on observe en particulier chez les modernistes.

- acharnement à défendre le respect de la lettre de la loi
Pour éviter tout malentendu : la notion de juridiction est juste en elle-même ; mais, alors que dans l'esprit du législateur elle visait à maintenir l'autorité des supérieurs, nos experts légistes quant à eux s'en servent comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes (rares en l'actuelle crise marquée par l'effacement de l'autorité) appelés à pourvoir aux besoins spirituels les plus légitimes des fidèles (en baptisant, prêchant la parole de Dieu, etc.)
Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.
C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.
Criminel pour l'Eglise et injurieux pour son Divin Fondateur auquel on montre ainsi le peu de cas qu'on fait de ses grâces.

"le Christ a voulu apporter le grand présent de la grâce, son Eglise est en premier lieu une religion de la grâce, une institution de grâces et non pas un code d’articles et de lois." (Dom Pius Parsch)
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.


Dernière édition par Guillaume le Sam 31 Mar 2012, 2:47 pm, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Jeu 29 Mar 2012, 4:49 am

Il y a une forme de provocation qui peut être constructive et qui peut amener à un débat ouvert et intelligent. C'est plutôt positif et non néfaste.

A contrario , il y a la vaine provocation, la provocation bassement gratuite, négative, bête et méchante qui elle, amène à une rupture volontaire du débat pour X raisons ( manque d'argumentation, refus d'admettre son erreur ... )

provocateur, nom masculin
Personne chargée de provoquer des troubles pour pouvoir les réprimer par la suite.

Bien souvent, c'est le fait d'un névrosé, névrose due à un problème psychologique non résolu ( traumatisme, narcissisme ). Il y a à l'évidence un gros problème d'égo derrière ce type de provocateur. C'est sa manière de se sentir important. J'en ai pour preuve la dernière phrase qui conclut la "tirade" :
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.
C'est SA conception donc forcément la conception catholique. Il ne peut pas y avoir d'autre alternative. Trouble narcissique à l'évidence.

La logique voudrait pourtant le contraire : c'est la conception catholique, j'en fais donc ma conception.

Inversement des valeurs et retournement de situation : si je pense ça, c'est forcément catholique !

Un autre cas de figure envisageable mais pas plus reluisant, pire sûrement :
C'est l' agent provocateur, personne agissant secrètement pour le compte d'un groupe mais apparaissant comme le membre d'un autre pour perturber son activité incitant délibérément, par ses propos et son comportement, à commettre des actes sanctionnés par la loi ou par l'opinion publique.

Quant au terme d'"autiste", il semblerait que cela soit effectivement envisageable étant donné qu'un des symptômes majeurs de cette pathologie traduit un "comportement avec des activités et des centres d'intérêt restreints, stéréotypés et répétitifs" ce qui est facilement vérifiable ne serait-ce que dans les deux derniers posts du dit provocateur (ici et ) et en prenant en compte les échanges d'hier avec Rosalmonte qui auraient du clôturer ce "débat" stérile. D'autant que ce "fragile" écrivait pas plus tard qu'hier justement :
Guillaume a écrit:Laudetur Jesus Christus.
Sempiternam. Amen



Ce dossier est consacré à Notre Sainte Mère l'Eglise, et à ce qui constitue la première de ses marques distinctives : à savoir l'unité.

Le plus sûr moyen d'éviter les débordements, à mon humble avis serait de strictement s'en tenir, sur ce fil, à ce sujet.

Que Notre Dame obtienne de son divin Fils, pour ses enfants, toutes les grâces dont ils auront besoin en ce temps de la Passion.

Ceci expliquant cela.


avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Jeu 29 Mar 2012, 5:22 am

Dans l'éventualité où Guillaume n'entrerait dans aucune des catégories citées ci-dessus ( ce que je lui souhaite ) , j'aimerais lui demander sa définition précise de "faux docteurs". Merci d'avance pour la réponse.
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Roger Boivin le Jeu 29 Mar 2012, 7:56 am

Guillaume a écrit:
Spoiler:
Dans le dossier consacré à l'unité de l'Eglise, je mettais en garde Gabrielle et les fidèles canadiens :
"vous vous êtes adjoints de faux docteurs (Gérard, CMI, Eric) qui orientent les fidèles vers de fausses doctrines."
Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".



Gérard affiche d'emblée la couleur en défendant becs et ongles qu'il existerait une "Eglise conciliaire" – à laquelle, lors du conciliabule V2 en 1965 l'ensemble du corps ecclésial (les clercs à l'époque étant des sectaires, tous vendus au diable) aurait adhéré. Ce qui en dit long sur sa foi en l'unité et l'indéfectibilité de l'Eglise.

Mais Gérard a des émules - qui, quoiqu'ils ne prêchent pas ouvertement le Credo gérardien, vont dans le même sens par le ton et les méthodes employés.

Avec CMI et le duo Eric-Sandrine, ce qui est lamentable et ressort de leurs travaux et études canoniques et théologiques, c'est cet esprit de dispute et de contestation permanente à l'égard des notions du sacré et d'irrévérence envers les clercs.
Etat d'esprit visible quand on voit dans les différents dossiers ouverts avec en commun le même acharnement :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;
- acharnement à relativiser la notion d'Eglise, dont tant d'illustres figures de l'Eglise enseignante (papes, saints docteurs) ont pourtant voulu relever l'honneur et la dignité (voir ici : http://messe.forumactif.org/t4002-commentaires-du-magistere-sur-l-emploi-du-mot-eglise) - en exposant doctement „Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"“, citations surabondantes à l'appui, dans un dossier de pas moins de 8 pages ; allant jusqu'à soutenir qu'employer un passage d'un sens à l'autre serait sans conséquence.
Spoiler:

Pie XII a pourtant dénoncé le mépris des vocables et des notions dont se servent habituellement les théologiens qu'on observe en particulier chez les modernistes.

Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.
Pour éviter tout malentendu : la notion de juridiction est juste en elle-même ; mais, alors que dans l'esprit du législateur elle visait à maintenir l'autorité des supérieurs, nos experts légistes quant à eux s'en servent comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes (rares en l'actuelle crise marquée par l'effacement de l'autorité) appelés à pourvoir aux besoins spirituels les plus légitimes des fidèles (en baptisant, prêchant la parole de Dieu, etc.)
Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.
C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.
Criminel pour l'Eglise et injurieux pour son Divin Fondateur auquel on montre ainsi le peu de cas qu'on fait de ses grâces.

"le Christ a voulu apporter le grand présent de la grâce, son Eglise est en premier lieu une religion de la grâce, une institution de grâces et non pas un code d’articles et de lois." (Dom Pius Parsch)
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10702
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Jeu 29 Mar 2012, 8:36 am

Guillaume a écrit:
Dans le dossier consacré à l'unité de l'Eglise, je mettais en garde Gabrielle et les fidèles canadiens :
"vous vous êtes adjoints de faux docteurs (Gérard, CMI, Eric) qui orientent les fidèles vers de fausses doctrines."
Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".



Gérard affiche d'emblée la couleur en défendant becs et ongles qu'il existerait une "Eglise conciliaire" – à laquelle, lors du conciliabule V2 en 1965 l'ensemble du corps ecclésial (les clercs à l'époque étant des sectaires, tous vendus au diable) aurait adhéré. Ce qui en dit long sur sa foi en l'unité et l'indéfectibilité de l'Eglise.

Mais Gérard a des émules - qui, quoiqu'ils ne prêchent pas ouvertement le Credo gérardien, vont dans le même sens par le ton et les méthodes employés.

Avec CMI et le duo Eric-Sandrine, ce qui est lamentable et ressort de leurs travaux et études canoniques et théologiques, c'est cet esprit de dispute et de contestation permanente à l'égard des notions du sacré et d'irrévérence envers les clercs.
Etat d'esprit visible quand on voit dans les différents dossiers ouverts avec en commun le même acharnement :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;

- acharnement à relativiser la notion d'Eglise, dont tant d'illustres figures de l'Eglise enseignante (papes, saints docteurs) ont pourtant voulu relever l'honneur et la dignité (voir ici : http://messe.forumactif.org/t4002-commentaires-du-magistere-sur-l-emploi-du-mot-eglise) - en exposant doctement „Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"“, citations surabondantes à l'appui, dans un dossier de pas moins de 8 pages ; allant jusqu'à soutenir qu'employer un passage d'un sens à l'autre serait sans conséquence.
Pie XII a pourtant dénoncé le mépris des vocables et des notions dont se servent habituellement les théologiens qu'on observe en particulier chez les modernistes.

Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.
Pour éviter tout malentendu : la notion de juridiction est juste en elle-même ; mais, alors que dans l'esprit du législateur elle visait à maintenir l'autorité des supérieurs, nos experts légistes quant à eux s'en servent comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes (rares en l'actuelle crise marquée par l'effacement de l'autorité) appelés à pourvoir aux besoins spirituels les plus légitimes des fidèles (en baptisant, prêchant la parole de Dieu, etc.)
Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.
C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.
Criminel pour l'Eglise et injurieux pour son Divin Fondateur auquel on montre ainsi le peu de cas qu'on fait de ses grâces.

"le Christ a voulu apporter le grand présent de la grâce, son Eglise est en premier lieu une religion de la grâce, une institution de grâces et non pas un code d’articles et de lois." (Dom Pius Parsch)
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.

Ce message est pour éviter les tours de magies de notre David Copperfield local, étant donné le nombre d'éditions de ses messages après avoir reçu une réponse...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Benjamin le Jeu 29 Mar 2012, 8:39 am

Guillaume, après 30 pages c'est vous qui nous parlez d'acharnement ?

Vous dites :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre

Vous ne vous préoccupez d'Écône et de Mgr Lefebvre que parce que votre "clerc attitré" vient de là, et qu'à travers eux c'est lui que vous cherchez à justifier. De la même manière qu'un guérardien se voit obligé de "défendre" Mgr Thuc, vous ne pouvez pas couper la branche sur laquelle vous êtes assis. Voilà où mène l'attachement aux personnes.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6228
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Jeu 29 Mar 2012, 8:46 am

Bon, la provocation n'étant pas arrivée à son terme, hélas! Guillaume se permettant du haut de sa chaire d'enseignement d'enlever à CMI et à Éric et Sandrine leur dignité de catholique, ce qui est très enrageant (pour Gérard, Sad l'opposition des membres de TD et de DJ à ses théories est évidente.)

Les amis, je vous demande de garder votre calme, comme les messages de Sandrine en donnent l'exemple, ne laissez pas ce jeune polisson se conforter en se coiffant lui-même de l'auréole des martyrs de la foi… pensez-y cela pourrait le conduire à un sentiment de vaine gloire en se regardant dans le miroir

Ayons pitié de notre modérateur…il va manquer d'encre rouge si ça continue. Laughing

Ceci étant dit: que notre docte docteur de la foi, qui est devenu le grille de lecture pour savoir ce qui est ou non catholique, lui, qui méprisant les Pontifes et les auteurs catholiques se place au-dessus du Magistère, lui, qui est en passe de fonder sa propre "église" daigne bien, prendre ceci en note: Votre référence, j'ose vous adressez la parole, tremblante devant votre autorité universelle, daignez expliquer aux minables que nous sommes ( comme le demande Sandrine) le sens de votre sainte parole "faux docteurs".

Bravo Benjamin cheers pour votre intervention, courte, mais qui va droit au cœur de "Sa Sainteté " Guillaume Ier.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Rosalmonte le Jeu 29 Mar 2012, 9:00 am

Cher Guillaume, deux question, s'il vous plaît.

1. Croyez-vous sincèrement que Eric ou CMI soient de faux docteurs ?

2. Croyez-vous sincèrement que, moi, par exemple, qui utilise souvent le terme d'église conciliaire, je sois en-dehors de l'Eglise catholique de par cette utilisation ?
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1942
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Louis le Jeu 29 Mar 2012, 1:44 pm

Guillaume a écrit:
Dans le dossier consacré à l'unité de l'Eglise, je mettais en garde Gabrielle et les fidèles canadiens :
"vous vous êtes adjoints de faux docteurs (Gérard, CMI, Eric) qui orientent les fidèles vers de fausses doctrines."
Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".

(...)
De faux docteurs...orientent vers de fausses doctrines.
Je suis d'accord.

Mais je me demande quelque chose. Vous dites :

de faux docteurs (Gérard, CMI, Eric)
Pour être un faux docteur, il faut au moins être un docteur n'est-ce pas ?

Ma question : D'où tenez-vous que Gérard, CMI , Eric soient des docteurs ?


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 10954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Jeu 29 Mar 2012, 3:55 pm

Voilà pourquoi l'Apôtre indique la seconde cause, à savoir, la fausse doctrine, et suivant la Glose, il donne aux faux docteurs le nom de démons, et ce n'est pas à tort.

extrait tiré d'un dossier de Guillaume sur Doctrine... Hérésies annoncées pour les derniers temps - extraits de l'épître de St Paul à Timothée

Tiens, y en une gagne sur TD qui vient de changer de nom. Rolling Eyes

Est-ce Guillaume pourrait nous confirmer que ceux qu'ils désignent publiquement comme faux docteurs, doivent recevoir le nom de démon?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 3:57 pm

Guillaume a écrit:Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.

Encore ce mépris du Droit Canon qui était également propre à Luther ...

Le Code est donc un « lieu théologique », qui peut servir négativement, et dans certains cas positivement, à établir l’origine divine d’une doctrine ou d’une pratique, à fixer la « doctrine ecclésiastique », à préciser le sens d’une proposition révélée ou même d’un texte scripturaire.
Cette troisième proposition n’étant qu’une conséquence de la précédente, il suffit de l’expliquer et d’en montrer l’application. Tous nos lecteurs savent que par « lieux théologiques » on entend l’ensemble des documents et des sources auxquels l’Église enseignante et les théologiens vont puiser leurs enseignements et leurs preuves ; on les nomme l’ Écriture Sainte et la Tradition.

L’Ami du Clergé, 1919, n° 45

Fernando della Rocca, Université de Rome, avocat à la Sainte Rote romaine, MANUAL OF CANON LAW, p. 5-6-7. a écrit:

Le droit canon est une science sacrée avant même d'être une science juridique, puisque, du point de vue traditionnel, il constitue une des deux branches de la théologie pratique. [...] Parmi les différentes sciences sacrées qui, dans la sphère de la théologie historique, comprend les études bibliques et l'histoire de l'Église; et dans celle de la théologie systématique, l'apologétique, le dogme et la morale, qui plus est, la théologie pastorale laquelle, avec le droit canon, font tous deux la théologie pratique, il est utile de noter la distinction entre le droit canon et les deux autres grandes branches de la théologie, du dogme et de la morale. Le droit canon diffère de la première du fait que les vérités éternelles, lesquelles sont l'objet des croyances catholiques, et lesquelles forment la matière du dogme, sont évidemment et absolument présupposées par les canons. En d'autres mots, ces lois sont les normes de conduite, regulae agendi, alors que les principes du dogme sont regulae credendi. [...] Au regard de tout cela, il est évident que le droit canon, tel qu'il a été dit avec autorité, doit être traité dans une optique théologique et, en même temps, juridique.


Abbé J.-F. André, Exposition de quelques principes fondamentaux de droit canonique, p. 4-6 a écrit:

Du reste, cette doctrine qui consiste à regarder le droit canonique comme n'ayant plus son application dans notre époque, et à le remplacer par l'arbitraire, est en parfaite harmonie avec le despotisme civil qui veut tout tenir dans sa main, même l'Église, comme un rouage administratif. Absolu dans la tête, absolu dans les ressorts, le régalisme peut alors dicter des lois à l'Église.

Qu'est-ce que le droit canonique qui fait naître parmi nous, façonnés comme un régiment, tant de répulsion dans certaines sphères? C'est tout simplement la sacrée théologie mise en pratique, et appliquée au régime de l'Église, soit dans les choses spirituelles, soit dans les choses temporelles. Comme sa sœur jumelle, la théologie spéculative, la jurisprudence canonique repose sur l'Écriture, la tradition, les conciles et les constitutions des Souverains Pontifes.

Le règne du droit canonique dissipe les ténèbres ; on ne marche plus dans l'arbitraire, dans l'inconnu, dans les caprices. Tout s'harmonise ; la sainte autorité des évêques reste indiscutable et respectée ; il n'y a plus parmi nous le langage de la tour de Babel, c'est-à-dire la confusion.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Jeu 29 Mar 2012, 4:05 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Guillaume a écrit:Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.

Encore ce mépris du Droit Canon qui était également propre à Luther ...

Le Code est donc un « lieu théologique », qui peut servir négativement, et dans certains cas positivement, à établir l’origine divine d’une doctrine ou d’une pratique, à fixer la « doctrine ecclésiastique », à préciser le sens d’une proposition révélée ou même d’un texte scripturaire.
Cette troisième proposition n’étant qu’une conséquence de la précédente, il suffit de l’expliquer et d’en montrer l’application. Tous nos lecteurs savent que par « lieux théologiques » on entend l’ensemble des documents et des sources auxquels l’Église enseignante et les théologiens vont puiser leurs enseignements et leurs preuves ; on les nomme l’ Écriture Sainte et la Tradition.

L’Ami du Clergé, 1919, n° 45

Fernando della Rocca, Université de Rome, avocat à la Sainte Rote romaine, MANUAL OF CANON LAW, p. 5-6-7. a écrit:

Le droit canon est une science sacrée avant même d'être une science juridique, puisque, du point de vue traditionnel, il constitue une des deux branches de la théologie pratique. [...] Parmi les différentes sciences sacrées qui, dans la sphère de la théologie historique, comprend les études bibliques et l'histoire de l'Église; et dans celle de la théologie systématique, l'apologétique, le dogme et la morale, qui plus est, la théologie pastorale laquelle, avec le droit canon, font tous deux la théologie pratique, il est utile de noter la distinction entre le droit canon et les deux autres grandes branches de la théologie, du dogme et de la morale. Le droit canon diffère de la première du fait que les vérités éternelles, lesquelles sont l'objet des croyances catholiques, et lesquelles forment la matière du dogme, sont évidemment et absolument présupposées par les canons. En d'autres mots, ces lois sont les normes de conduite, regulae agendi, alors que les principes du dogme sont regulae credendi. [...] Au regard de tout cela, il est évident que le droit canon, tel qu'il a été dit avec autorité, doit être traité dans une optique théologique et, en même temps, juridique.


Abbé J.-F. André, Exposition de quelques principes fondamentaux de droit canonique, p. 4-6 a écrit:

Du reste, cette doctrine qui consiste à regarder le droit canonique comme n'ayant plus son application dans notre époque, et à le remplacer par l'arbitraire, est en parfaite harmonie avec le despotisme civil qui veut tout tenir dans sa main, même l'Église, comme un rouage administratif. Absolu dans la tête, absolu dans les ressorts, le régalisme peut alors dicter des lois à l'Église.

Qu'est-ce que le droit canonique qui fait naître parmi nous, façonnés comme un régiment, tant de répulsion dans certaines sphères? C'est tout simplement la sacrée théologie mise en pratique, et appliquée au régime de l'Église, soit dans les choses spirituelles, soit dans les choses temporelles. Comme sa sœur jumelle, la théologie spéculative, la jurisprudence canonique repose sur l'Écriture, la tradition, les conciles et les constitutions des Souverains Pontifes.

Le règne du droit canonique dissipe les ténèbres ; on ne marche plus dans l'arbitraire, dans l'inconnu, dans les caprices. Tout s'harmonise ; la sainte autorité des évêques reste indiscutable et respectée ; il n'y a plus parmi nous le langage de la tour de Babel, c'est-à-dire la confusion.

Ce terme m'avait échappé...

Fétiche:

fétiche, nom masculin

Sens : Objet auquel on attribue des vertus magiques. Synonyme gri-gri Anglais fetish, mascot


5 synonymes.

Synonymes amulette, gri-gri, porte-bonheur, talisman, totem.

Je ne vois nul part le CIC, devons-nous conclure Révérendissime Guillaume, que ce terme de "fétiche" que vous appliquez au CIC, est à comprendre dans un sens impropre ou devons-nous le comprendre dans le sens propre?

Mon coeur est dans l'angoisse de votre réponse, serions-nous, mes amis, devant un mépris matériel publique des livres contenant les saintes Lois de notre Sainte Mère l'Église. pale
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Jeu 29 Mar 2012, 4:11 pm

Quand on crache en l'air, ça vous retombe sur le nez
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Jeu 29 Mar 2012, 4:16 pm

Sandrine a écrit: Quand on crache en l'air, ça vous retombe sur le nez

Exact, chère amie, ce qui est navrant et cauchemardesque, c'est que Sa Révérence est partie sans répondre à aucune question légitime de notre part, alors nous serons dans l'angoisse toute la nuit.

Mais que cela ne t'empêche pas de dormir.... Sleep
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Jeu 29 Mar 2012, 4:22 pm

gabrielle a écrit:
Sandrine a écrit: Quand on crache en l'air, ça vous retombe sur le nez

Exact, chère amie, ce qui est navrant et cauchemardesque, c'est que Sa Révérence est partie sans répondre à aucune question légitime de notre part, alors nous serons dans l'angoisse toute la nuit.

Mais que cela ne t'empêche pas de dormir.... Sleep
C'est vrai que ça m'inquiète un peu ... affraid Laughing
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Jeu 29 Mar 2012, 4:34 pm

Guillaume a écrit :
- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;
Exact ! Un total de 11 pages consacrées à Marcel ... Rappelez-moi combien de pages contient le bouquin du GAZ consacré à ML ?
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Jeu 29 Mar 2012, 4:37 pm

800 au moins.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Jeu 29 Mar 2012, 4:40 pm

gabrielle a écrit:800 au moins.
Naaan ?? mais quel acharnement ! affraid
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Jeu 29 Mar 2012, 4:41 pm

Tu trouves? Laughing
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 4:41 pm

gabrielle a écrit:800 au moins.

Et d'une grosseur de 30 cm X 22 cm d'une épaisseur de 4 cm, et en très petites lettres.

Un ÉNORME bouquin ...


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Jeu 29 Mar 2012, 4:44 pm

Un pavé dans la mare quoi ! Laughing
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 4:47 pm

Guillaume a écrit: ... nos experts légistes quant à eux s'en servent [du droit canon] comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes

Alors si l'Autiste croit réellement en la légitimité desdits clercs légitimes [i.e. conforme aux lois], il ne devrait pas alors avoir peur de les confronter au fétichisme des lois canoniques ...



Dernière édition par Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 9:10 pm, édité 1 fois

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 4:50 pm

Guillaume a écrit:Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.

Il convient tout d'abord d'établir si le clerc a effectivement mission.

« Car c'est une chose certaine que quiconque veut enseigner et tenir rang de pasteur en l'Eglise, il doit être envoyé. » (saint François de Sales)

Autiste met la charrue devant les boeufs ...

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 4:57 pm

Guillaume a écrit:C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.

Rectifions :

Il est criminel d'entraver l'exercice de la juridiction ecclésiastique (can. 2332, °2).

Quelle juridiction avons-nous entravée ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 5:01 pm

À moins que Guillaume ait promulgué un nouveau canon ?

« Il est criminel d'entraver le ministère du GAZ sur les forums à coups de code de droit canonique. »

Vu son état d'esprit actuel, je ne serais pas surpris ...

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 18 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum