"faux docteurs", "fausses doctrines"

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Louis le Jeu 29 Mar 2012, 5:09 pm

Guillaume a écrit:


Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.
Une autre définition de fétiche :
fétiche, n.m. et adj. Idole ou animal adoré par les sauvages. || Objet auquel on attribue un pouvoir magique. || Objet qui est censé porter bonheur.

Tiré du Dictionnaire Quillet de la langue française, 1959, page 746.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11100
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Gérard le Jeu 29 Mar 2012, 5:47 pm

Guillaume a écrit:
Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.


Question à Guillaume et à ses frères et Père, les vrais docteurs :

Faut-il, pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise, ne tenir aucun compte du CIC ?

Question posée autrement :
La Tradouillerie qui sévit depuis un demi-siècle a-t-elle eu raison d'envoyer au diable, ce diable de CIC avec lequelle elle aurait été paralysée ?
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Gérard le Jeu 29 Mar 2012, 5:55 pm

Sandrine a écrit:Un pavé dans la mare quoi ! Laughing

Le problème c'est que l'Abbé n'a pas mis son pavé dans la mare !

Il y a eu un pavé contre les déviations de Marcel...un mini pavé factice en polystirène !
Et un autre pavé qui a été taillé en encensoir pour louer le mérite du Boss d'avoir sauvé l'Eglise, sauver le diaconnat et le sacerdoce !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 29 Mar 2012, 7:53 pm

Mais je comprends Guillaume d'en vouloir aux lois canoniques. L'Église, selon la conception de Guillaume, laquelle il tient forcément pour catholique, n'est plus une société juridique avec un corps de lois qui lui est propre, mais une espèce d'entité invisible dont les membres sont réduits au libre examen pour toute règle de conduite. Pas étonnant qu'il répugne autant ce qu'il nomme lui-même le « CIC » d'une manière plutôt dédaigneuse. Le CIC est tout simplement catholique. Voilà le problème pour la secte à Guillaume : LE CIC EST CATHOLIQUE ! Il n'y a pas à chercher la quadrature du cercle ... le problème pour la secte à Guillaume est la catholicité du CIC. Guillaume ne peut faire autrement que de répugner ce code de droit canonique autant que Luther, par exemple, puisque dans sa secte, le problème de la juridiction ne concerne pas la foi, les ministres n'ont plus besoin d'une mission de l'autorité ecclésiastique (ce qui est une erreur doctrinale condamnée). Une Eglise anarchiste, une Eglise poulailler qui n'est pas catholique et qui, dans sa pratique et sa théologie, rejoint inévitablement les rangs du protestantisme.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  ROBERT. le Jeu 29 Mar 2012, 8:21 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Mais je comprends Guillaume d'en vouloir aux lois canoniques. L'Église, selon la conception de Guillaume, laquelle il tient forcément pour catholique, n'est plus une société juridique avec un corps de lois qui lui est propre, mais une espèce d'entité invisible dont les membres sont réduits au libre examen pour toute règle de conduite. Pas étonnant qu'il répugne autant ce qu'il nomme lui-même le « CIC » d'une manière plutôt dédaigneuse. Le CIC est tout simplement catholique. Voilà le problème pour la secte à Guillaume : LE CIC EST CATHOLIQUE ! Il n'y a pas à chercher la quadrature du cercle ... le problème pour la secte à Guillaume est la catholicité du CIC. Guillaume ne peut faire autrement que de répugner ce code de droit canonique autant que Luther, par exemple, puisque dans sa secte, le problème de la juridiction ne concerne pas la foi, les ministres n'ont plus besoin d'une mission de l'autorité ecclésiastique (ce qui est une erreur doctrinale condamnée). Une Eglise anarchiste, une Eglise poulailler qui n'est pas catholique et qui, dans sa pratique et sa théologie, rejoint inévitablement les rangs du protestantisme.

LE CIC EST CATHOLIQUE.

CELUI DE WOJTYLA ET AL (1983) NE L'EST PAS !

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32172
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  ROBERT. le Jeu 29 Mar 2012, 9:49 pm

gabrielle a écrit:
Sandrine a écrit: Quand on crache en l'air, ça vous retombe sur le nez

Exact, chère amie, ce qui est navrant et cauchemardesque, c'est que Sa Révérence est partie sans répondre à aucune question légitime de notre part, alors nous serons dans l'angoisse toute la nuit.

Mais que cela ne t'empêche pas de dormir.... Sleep

Sandrine a écrit:
gabrielle a écrit:
Sandrine a écrit: Quand on crache en l'air, ça vous retombe sur le nez

Exact, chère amie, ce qui est navrant et cauchemardesque, c'est que Sa Révérence est partie sans répondre à aucune question légitime de notre part, alors nous serons dans l'angoisse toute la nuit.

Mais que cela ne t'empêche pas de dormir.... Sleep
C'est vrai que ça m'inquiète un peu ... affraid Laughing

Dormez en paix chères amies, car :

Saint Matthieu, cap. VI, 34, dans Glaire a écrit:
Ainsi ne soyez point inquiets pour le lendemain. Le jour de demain, en effet, sera inquiet pour lui-même; à chaque jour suffit son mal..
.

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32172
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Ven 30 Mar 2012, 2:42 am

ROBERT. a écrit:
Dormez en paix chères amies, car :

Saint Matthieu, cap. VI, 34, dans Glaire a écrit:
Ainsi ne soyez point inquiets pour le lendemain. Le jour de demain, en effet, sera inquiet pour lui-même; à chaque jour suffit son mal..
.

Merci pour cette belle citation cher Robert. Savez-vous que je répète inlassablement depuis fort longtemps cette "maxime" : A chaque jour suffit sa peine .... sunny
La Sainte Providence veille sur ses enfants !
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Anne le Ven 30 Mar 2012, 7:47 am

Gérard a écrit:Guillaume a écrit:
Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.


Question à Guillaume et à ses frères et Père, les vrais docteurs :

Faut-il, pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise, ne tenir aucun compte du CIC ?

Question posée autrement :
La Tradouillerie qui sévit depuis un demi-siècle a-t-elle eu raison d'envoyer au diable, ce diable de CIC avec lequelle elle aurait été paralysée ?

J'ai vainement cherché, la définition du CIC, mais hélas, je crois bien que la secte en a également travesti le sens, car voilà ce que j'ai trouvé: Centre Intercantonal d'information sur les croyances. Pourriez-vous s.v-p, m'en donner la bonne définition?
avatar
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Ven 30 Mar 2012, 7:52 am

Anne a écrit:J'ai vainement cherché, la définition du CIC, mais hélas, je crois bien que la secte en a également travesti le sens, car voilà ce que j'ai trouvé: Centre Intercantonal d'information sur les croyances. Pourriez-vous s.v-p, m'en donner la bonne définition?

Laughing

Le CIC est le Codex Iuris Canonici.

Il s'agit du corps de lois canoniques de l'Église.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Eric le Ven 30 Mar 2012, 7:54 am

Anne a écrit:
J'ai vainement cherché, la définition du CIC, mais hélas, je crois bien que la secte en a également travesti le sens, car voilà ce que j'ai trouvé: Centre Intercantonal d'information sur les croyances.
Centre Intercantonal d'information sur les croyances
Anne a écrit:Pourriez-vous s.v-p, m'en donner la bonne définition?
Codex Iuris Canonici
avatar
Eric

Nombre de messages : 3139
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Eric le Ven 30 Mar 2012, 7:55 am

ENTRECHOC !!!! Very Happy
avatar
Eric

Nombre de messages : 3139
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Ven 30 Mar 2012, 8:17 am

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
gabrielle a écrit:800 au moins.

Et d'une grosseur de 30 cm X 22 cm d'une épaisseur de 4 cm, et en très petites lettres.

Un ÉNORME bouquin ...


Sandrine a écrit:Un pavé dans la mare quoi ! Laughing

M. l'abbé a rappelé que son Grand Catalogue, n'était pas dirigé contre Mgr L ou les "tradis"

Abbé Zins a écrit:
P.S. : Ayant oublié de le préciser en ma précédente réponse, mon Grand Catalogue, au-delà de certaines apparences de présentation, est dirigé au 4/5e non principalement contre les "traditionalistes" mais contre les intrus "conciliaires".

SOURCE: DEO JUVANTE

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?p=42545&mforum=micael#42545
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Ven 30 Mar 2012, 8:25 am

Merci Gabrielle. En même temps, c'est logique vu sa position ...
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  gabrielle le Ven 30 Mar 2012, 8:28 am

Sandrine a écrit:Merci Gabrielle. En même temps, c'est logique vu sa position ...

Oui, il y a ue logique dans cela. Ce qui nous porte à penser que le GC est dirigre contre les postions d'Écône est la page couverture et le titre... moi, avant que l'abbé dise cela, jamais je n'avais penser que son intention était de diriger son GC contre les intrus... enfin, j'avais mal saisie faut croire.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Anne le Ven 30 Mar 2012, 9:51 am

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Anne a écrit:J'ai vainement cherché, la définition du CIC, mais hélas, je crois bien que la secte en a également travesti le sens, car voilà ce que j'ai trouvé: Centre Intercantonal d'information sur les croyances. Pourriez-vous s.v-p, m'en donner la bonne définition?

Laughing

Le CIC est le Codex Iuris Canonici.

Il s'agit du corps de lois canoniques de l'Église.

Merci CMI
avatar
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  ROBERT. le Ven 30 Mar 2012, 10:03 am

Sandrine a écrit:IL A OSE !!!

Guillaume a écrit:

Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs, c'est le CIC.




Guillaume a écrit:
Mars a écrit: Le CIC n'est "qu'un" rassemblement de toutes les lois promulguées auparavant par les pontifes, les conciles, les Écritures Saintes etc...

Plus que d’un rassemblement, il s’agit d’une refonte des lois de l’Eglise, certaines étant par ailleurs abrogées ou modifiées pour les adapter aux circonstances.

Ad Patres a écrit: le code EST LE SEUL recueil officiellement promulgué des lois universelles de l’Église catholique .

Effectivement. Avant 1917, le droit canonique était éparpillé dans différents recueils de textes de lois : la codification entreprise par Saint Pie X a donc permis de mettre de l’ordre dans les prescriptions antérieures et de clarifier certaines notions restées obscures.

Pour nous catholiques du XXIème siècle qui n’avons – pour la plupart – jamais vu agir l’Eglise agir en tant qu’institution visible faute d’autorité hiérarchique en place, c’est une mine d’informations pour comprendre son fonctionnement.
http://deojuvante.forumactif.org/t123-le-cic-1917-est-il-fait-pour-notre-temps#1939 (...)


gabrielle a écrit:
(...) Ce terme m'avait échappé...

Fétiche:

fétiche, nom masculin

Sens : Objet auquel on attribue des vertus magiques. Synonyme gri-gri. Anglais : fetish, mascot


5 synonymes.

Synonymes amulette, gri-gri, porte-bonheur, talisman, totem.

Comme ça Guillaume, vous rangez le CIC au niveau de la magie noire, de la sorcellerie !? Vous dépassez franchement les

bornes mon ami ! Reprenez-vous au plus vite ! tempus fugit ! Les grimoires cabalistiques sont à ranger avec vos faux

docteurs et vos fausses doctrines, pas d'y inclure Le CIC, ni de mettre C.M.I., Éric, Gérard et Sandrine dans ce capharnaüm

diabolique !!!



Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Guillaume a écrit:Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.

Encore ce mépris du Droit Canon qui était également propre à Luther ...

Le Code est donc un « lieu théologique », qui peut servir négativement, et dans certains cas positivement, à établir l’origine divine d’une doctrine ou d’une pratique, à fixer la « doctrine ecclésiastique », à préciser le sens d’une proposition révélée ou même d’un texte scripturaire.
Cette troisième proposition n’étant qu’une conséquence de la précédente, il suffit de l’expliquer et d’en montrer l’application. Tous nos lecteurs savent que par « lieux théologiques » on entend l’ensemble des documents et des sources auxquels l’Église enseignante et les théologiens vont puiser leurs enseignements et leurs preuves ; on les nomme l’ Écriture Sainte et la Tradition.

L’Ami du Clergé, 1919, n° 45

Fernando della Rocca, Université de Rome, avocat à la Sainte Rote romaine, MANUAL OF CANON LAW, p. 5-6-7. a écrit:

Le droit canon est une science sacrée avant même d'être une science juridique, puisque, du point de vue traditionnel, il constitue une des deux branches de la théologie pratique. [...] Parmi les différentes sciences sacrées qui, dans la sphère de la théologie historique, comprend les études bibliques et l'histoire de l'Église; et dans celle de la théologie systématique, l'apologétique, le dogme et la morale, qui plus est, la théologie pastorale laquelle, avec le droit canon, font tous deux la théologie pratique, il est utile de noter la distinction entre le droit canon et les deux autres grandes branches de la théologie, du dogme et de la morale. Le droit canon diffère de la première du fait que les vérités éternelles, lesquelles sont l'objet des croyances catholiques, et lesquelles forment la matière du dogme, sont évidemment et absolument présupposées par les canons. En d'autres mots, ces lois sont les normes de conduite, regulae agendi, alors que les principes du dogme sont regulae credendi. [...] Au regard de tout cela, il est évident que le droit canon, tel qu'il a été dit avec autorité, doit être traité dans une optique théologique et, en même temps, juridique.


Abbé J.-F. André, Exposition de quelques principes fondamentaux de droit canonique, p. 4-6 a écrit:

Du reste, cette doctrine qui consiste à regarder le droit canonique comme n'ayant plus son application dans notre époque, et à le remplacer par l'arbitraire, est en parfaite harmonie avec le despotisme civil qui veut tout tenir dans sa main, même l'Église, comme un rouage administratif. Absolu dans la tête, absolu dans les ressorts, le régalisme peut alors dicter des lois à l'Église.

Qu'est-ce que le droit canonique qui fait naître parmi nous, façonnés comme un régiment, tant de répulsion dans certaines sphères? C'est tout simplement la sacrée théologie mise en pratique, et appliquée au régime de l'Église, soit dans les choses spirituelles, soit dans les choses temporelles. Comme sa sœur jumelle, la théologie spéculative, la jurisprudence canonique repose sur l'Écriture, la tradition, les conciles et les constitutions des Souverains Pontifes.

Le règne du droit canonique dissipe les ténèbres ; on ne marche plus dans l'arbitraire, dans l'inconnu, dans les caprices. Tout s'harmonise ; la sainte autorité des évêques reste indiscutable et respectée ; il n'y a plus parmi nous le langage de la tour de Babel, c'est-à-dire la confusion.

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32172
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Invité le Sam 31 Mar 2012, 3:01 pm



Touchant le CIC, le but de mon propos était de dénoncer cet acharnement à en défendre le respect à la lettre.

Rien de plus, rien de moins.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 31 Mar 2012, 3:14 pm

Guillaume a écrit:

Touchant le CIC, le but de mon propos était de dénoncer cet acharnement à en défendre le respect à la lettre.

Rien de plus, rien de moins.



Ah ouais !?

Regardons un peu qui effectivement s'acharne à défendre le respect à la lettre ...

À la question suivante que je lui ai posée sur le fil ici :

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Par contre, moi je pense plutôt que c'est Guillaume qui est orienté vers de fausses doctrines ...

Concile de Constance, Session VIII, Erreur de Jean Wycliffe, 1415 a écrit:

14. Il est permis à tous les diacres et prêtres de prêcher la parole de Dieu sans l'autorité du Siège Apostolique ou d'un évêque catholique.

[...]

ces 45 articles sus-mentionés de Jean Wycliffe et les 30 de Jean Huss ne sont pas catholiques ...

Prions pour son âme ...

Et regardez bien maintenant la réponse que Guillaume a faite ici en s'en tenant strictement à la lettre afin d'esquiver :

Guillaume a écrit:Je précise – pour répondre au point soulevé par CMI – que nulle part je n'ai soutenu qu'il soit permis à tous les diacres et prêtres de prêcher la parole de Dieu sans l'autorité du Siège Apostolique ou d'un évêque catholique.

Ça, c'est réellement coller à la lettre ...

Mais pour les besoin de la cause, Guillaume n'hésitera pas à avoir recours à la simple lettre et à balancer par dessus bord l'esprit.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Sam 31 Mar 2012, 3:45 pm

Guillaume a écrit:

Touchant le CIC, le but de mon propos était de dénoncer cet acharnement à en défendre le respect à la lettre.

Rien de plus, rien de moins.


Oh ?

Alors pour "dénoncer cet acharnement à en défendre le respect à la lettre", vous êtes obligé de taxer le CIC de "grand fétiche" ?
Guillaume a écrit:

Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs, c'est le CIC.

BRAVO !
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Sam 31 Mar 2012, 3:49 pm

Texte initial de Guillaume

Guillaume a écrit:
Dans le dossier consacré à l'unité de l'Eglise, je mettais en garde Gabrielle et les fidèles canadiens :
"vous vous êtes adjoints de faux docteurs (Gérard, CMI, Eric) qui orientent les fidèles vers de fausses doctrines."
Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".



Gérard affiche d'emblée la couleur en défendant becs et ongles qu'il existerait une "Eglise conciliaire" – à laquelle, lors du conciliabule V2 en 1965 l'ensemble du corps ecclésial (les clercs à l'époque étant des sectaires, tous vendus au diable) aurait adhéré. Ce qui en dit long sur sa foi en l'unité et l'indéfectibilité de l'Eglise.

Mais Gérard a des émules - qui, quoiqu'ils ne prêchent pas ouvertement le Credo gérardien, vont dans le même sens par le ton et les méthodes employés.

Avec CMI et le duo Eric-Sandrine, ce qui est lamentable et ressort de leurs travaux et études canoniques et théologiques, c'est cet esprit de dispute et de contestation permanente à l'égard des notions du sacré et d'irrévérence envers les clercs.
Etat d'esprit visible quand on voit dans les différents dossiers ouverts avec en commun le même acharnement :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;

- acharnement à relativiser la notion d'Eglise, dont tant d'illustres figures de l'Eglise enseignante (papes, saints docteurs) ont pourtant voulu relever l'honneur et la dignité (voir ici : http://messe.forumactif.org/t4002-commentaires-du-magistere-sur-l-emploi-du-mot-eglise) - en exposant doctement „Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"“, citations surabondantes à l'appui, dans un dossier de pas moins de 8 pages ; allant jusqu'à soutenir qu'employer un passage d'un sens à l'autre serait sans conséquence.
Pie XII a pourtant dénoncé le mépris des vocables et des notions dont se servent habituellement les théologiens qu'on observe en particulier chez les modernistes.

Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.
Pour éviter tout malentendu : la notion de juridiction est juste en elle-même ; mais, alors que dans l'esprit du législateur elle visait à maintenir l'autorité des supérieurs, nos experts légistes quant à eux s'en servent comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes (rares en l'actuelle crise marquée par l'effacement de l'autorité) appelés à pourvoir aux besoins spirituels les plus légitimes des fidèles (en baptisant, prêchant la parole de Dieu, etc.)
Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.
C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.
Criminel pour l'Eglise et injurieux pour son Divin Fondateur auquel on montre ainsi le peu de cas qu'on fait de ses grâces.

"le Christ a voulu apporter le grand présent de la grâce, son Eglise est en premier lieu une religion de la grâce, une institution de grâces et non pas un code d’articles et de lois." (Dom Pius Parsch)
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.
Texte édité aujourd'hui 2 fois :

Guillaume a écrit:

Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".



Gérard affiche d'emblée la couleur en défendant becs et ongles qu'il existerait une "Eglise conciliaire" – à laquelle, lors du conciliabule V2 en 1965 l'ensemble du corps ecclésial (les clercs à l'époque étant des sectaires, tous vendus au diable) aurait adhéré. Ce qui en dit long sur sa foi en l'unité et l'indéfectibilité de l'Eglise.

Mais Gérard a des émules - qui, quoiqu'ils ne prêchent pas ouvertement le Credo gérardien, vont dans le même sens par le ton et les méthodes employés.

Avec CMI et le duo Eric-Sandrine, ce qui est lamentable et ressort de leurs travaux et études canoniques et théologiques, c'est cet esprit de dispute et de contestation permanente à l'égard des notions du sacré et d'irrévérence envers les clercs.
Etat d'esprit visible quand on voit dans les différents dossiers ouverts avec en commun le même acharnement :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;

- acharnement à relativiser la notion d'Eglise, dont tant d'illustres figures de l'Eglise enseignante (papes, saints docteurs) ont pourtant voulu relever l'honneur et la dignité (voir ici : http://messe.forumactif.org/t4002-commentaires-du-magistere-sur-l-emploi-du-mot-eglise) - en exposant doctement „Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"“, citations surabondantes à l'appui, dans un dossier de pas moins de 8 pages ; allant jusqu'à soutenir qu'employer un passage d'un sens à l'autre serait sans conséquence.
Pie XII a pourtant dénoncé le mépris des vocables et des notions dont se servent habituellement les théologiens qu'on observe en particulier chez les modernistes.

- acharnement à défendre le respect de la lettre de la loi
Pour éviter tout malentendu : la notion de juridiction est juste en elle-même ; mais, alors que dans l'esprit du législateur elle visait à maintenir l'autorité des supérieurs, nos experts légistes quant à eux s'en servent comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes (rares en l'actuelle crise marquée par l'effacement de l'autorité) appelés à pourvoir aux besoins spirituels les plus légitimes des fidèles (en baptisant, prêchant la parole de Dieu, etc.)
Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.
C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.
Criminel pour l'Eglise et injurieux pour son Divin Fondateur auquel on montre ainsi le peu de cas qu'on fait de ses grâces.

"le Christ a voulu apporter le grand présent de la grâce, son Eglise est en premier lieu une religion de la grâce, une institution de grâces et non pas un code d’articles et de lois." (Dom Pius Parsch)
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Sam 31 Mar 2012, 3:51 pm

C'est marrant ... plus de "grand fétiche" ...

Alors Guillaume, on n'assume pas ????
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Sam 31 Mar 2012, 3:56 pm

La dernière édition à 20h47 et l'air de rien , son dernier message Aujourd'hui à 21:01

Guillaume a écrit:

Touchant le CIC, le but de mon propos était de dénoncer cet acharnement à en défendre le respect à la lettre.

Rien de plus, rien de moins.



Pas de problème de conscience ??? affraid
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Sandrine le Sam 31 Mar 2012, 3:59 pm

Guillaume a écrit:Dans le dossier consacré à l'unité de l'Eglise, je mettais en garde Gabrielle et les fidèles canadiens :
"vous vous êtes adjoints de faux docteurs (Gérard, CMI, Eric) qui orientent les fidèles vers de fausses doctrines."
Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".




Texte édité aujourd'hui 2 fois :

Guillaume a écrit:
Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".






Pourquoi ce changement Question
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  ROBERT. le Sam 31 Mar 2012, 4:05 pm

Sandrine a écrit:Texte initial de Guillaume

Spoiler:
Guillaume a écrit:
Dans le dossier consacré à l'unité de l'Eglise, je mettais en garde Gabrielle et les fidèles canadiens :
"vous vous êtes adjoints de faux docteurs (Gérard, CMI, Eric) qui orientent les fidèles vers de fausses doctrines."
Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".



Gérard affiche d'emblée la couleur en défendant becs et ongles qu'il existerait une "Eglise conciliaire" – à laquelle, lors du conciliabule V2 en 1965 l'ensemble du corps ecclésial (les clercs à l'époque étant des sectaires, tous vendus au diable) aurait adhéré. Ce qui en dit long sur sa foi en l'unité et l'indéfectibilité de l'Eglise.

Mais Gérard a des émules - qui, quoiqu'ils ne prêchent pas ouvertement le Credo gérardien, vont dans le même sens par le ton et les méthodes employés.

Avec CMI et le duo Eric-Sandrine, ce qui est lamentable et ressort de leurs travaux et études canoniques et théologiques, c'est cet esprit de dispute et de contestation permanente à l'égard des notions du sacré et d'irrévérence envers les clercs.
Etat d'esprit visible quand on voit dans les différents dossiers ouverts avec en commun le même acharnement :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;

- acharnement à relativiser la notion d'Eglise, dont tant d'illustres figures de l'Eglise enseignante (papes, saints docteurs) ont pourtant voulu relever l'honneur et la dignité (voir ici : http://messe.forumactif.org/t4002-commentaires-du-magistere-sur-l-emploi-du-mot-eglise) - en exposant doctement „Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"“, citations surabondantes à l'appui, dans un dossier de pas moins de 8 pages ; allant jusqu'à soutenir qu'employer un passage d'un sens à l'autre serait sans conséquence.
Pie XII a pourtant dénoncé le mépris des vocables et des notions dont se servent habituellement les théologiens qu'on observe en particulier chez les modernistes.

Tout ce bruit pour quoi ? Pour exalter les droits de Dieu et de son Eglise ? Le grand fétiche agité par nos docteurs , c'est le CIC.
Pour éviter tout malentendu : la notion de juridiction est juste en elle-même ; mais, alors que dans l'esprit du législateur elle visait à maintenir l'autorité des supérieurs, nos experts légistes quant à eux s'en servent comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes (rares en l'actuelle crise marquée par l'effacement de l'autorité) appelés à pourvoir aux besoins spirituels les plus légitimes des fidèles (en baptisant, prêchant la parole de Dieu, etc.)
Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.
C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.
Criminel pour l'Eglise et injurieux pour son Divin Fondateur auquel on montre ainsi le peu de cas qu'on fait de ses grâces.

"le Christ a voulu apporter le grand présent de la grâce, son Eglise est en premier lieu une religion de la grâce, une institution de grâces et non pas un code d’articles et de lois." (Dom Pius Parsch)
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.
Texte édité aujourd'hui 2 fois :

Spoiler:
Guillaume a écrit:

Ce dossier consacré aux erreurs et aux méfaits de Gérard et de ses émules est ouvert pour ne pas interférer avec la polémique sur le mot "Eglise conciliaire".



Gérard affiche d'emblée la couleur en défendant becs et ongles qu'il existerait une "Eglise conciliaire" – à laquelle, lors du conciliabule V2 en 1965 l'ensemble du corps ecclésial (les clercs à l'époque étant des sectaires, tous vendus au diable) aurait adhéré. Ce qui en dit long sur sa foi en l'unité et l'indéfectibilité de l'Eglise.

Mais Gérard a des émules - qui, quoiqu'ils ne prêchent pas ouvertement le Credo gérardien, vont dans le même sens par le ton et les méthodes employés.

Avec CMI et le duo Eric-Sandrine, ce qui est lamentable et ressort de leurs travaux et études canoniques et théologiques, c'est cet esprit de dispute et de contestation permanente à l'égard des notions du sacré et d'irrévérence envers les clercs.
Etat d'esprit visible quand on voit dans les différents dossiers ouverts avec en commun le même acharnement :

- acharnement à vouloir trouver des poux à tout ce qui sort du séminaire d'Écône et à dénigrer Mgr Lefebvre (rebaptisé Marcel, comparé à Martin Luther) - sur DJ, un sous-forum entier comprenant pas moins de 7 dossiers est consacré audit Mgr L. ;

- acharnement à relativiser la notion d'Eglise, dont tant d'illustres figures de l'Eglise enseignante (papes, saints docteurs) ont pourtant voulu relever l'honneur et la dignité (voir ici : http://messe.forumactif.org/t4002-commentaires-du-magistere-sur-l-emploi-du-mot-eglise) - en exposant doctement „Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"“, citations surabondantes à l'appui, dans un dossier de pas moins de 8 pages ; allant jusqu'à soutenir qu'employer un passage d'un sens à l'autre serait sans conséquence.
Pie XII a pourtant dénoncé le mépris des vocables et des notions dont se servent habituellement les théologiens qu'on observe en particulier chez les modernistes.

- acharnement à défendre le respect de la lettre de la loi
Pour éviter tout malentendu : la notion de juridiction est juste en elle-même ; mais, alors que dans l'esprit du législateur elle visait à maintenir l'autorité des supérieurs, nos experts légistes quant à eux s'en servent comme d'une arme de guerre pour récuser tout pouvoir aux clercs légitimes (rares en l'actuelle crise marquée par l'effacement de l'autorité) appelés à pourvoir aux besoins spirituels les plus légitimes des fidèles (en baptisant, prêchant la parole de Dieu, etc.)
Un clerc catholique remplit sa mission, en premier lieu au titre des grâces d'état dont Dieu l'a pourvu.
C'est criminel que d'entraver ses efforts en vertu de dispositions canoniques froidement prises à la lettre.
Criminel pour l'Eglise et injurieux pour son Divin Fondateur auquel on montre ainsi le peu de cas qu'on fait de ses grâces.

"le Christ a voulu apporter le grand présent de la grâce, son Eglise est en premier lieu une religion de la grâce, une institution de grâces et non pas un code d’articles et de lois." (Dom Pius Parsch)
Telle est ma conception de l'Eglise - la conception catholique.
Merci Sandrine d'avoir coincé pour une deuxième fois notre David Copperfield !

Les actes de Guillaume témoignent contre lui !

En plus de ne pas répondre aux questions, il va "éditer" les textes déjà écrits.

Drôle de manière de "répondre" aux questions !!

Pour ce qui concerne le sérieux, vous repasserez Guillaume ! pale

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32172
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "faux docteurs", "fausses doctrines"

Message  Louis le Sam 31 Mar 2012, 7:18 pm

Un gros merci

à Gabrielle pour sa prévoyance d'avoir gardé l'orginal du texte de Guillaume Wink

et à Sandrine pour son travail de détective pour faire ressortir les différences entre les « éditions » de ce même original Wink

Encore merci à vous deux sunny

____________________________________________

... Peut-être que d'autres « trésors » seront trouvés bientôt, qui sait ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11100
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum