Mariage civil

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Diane le Ven 12 Fév 2010, 10:53 am

Catherine a écrit:

A moins que vous n'ameniez des citations d'autorité autre que vous, .
Laughing

Ça va être difficile voir quasi impossible! Basketball
Diane
Diane

Nombre de messages : 5487
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Ven 12 Fév 2010, 11:03 am

Diane a écrit:
Catherine a écrit:

A moins que vous n'ameniez des citations d'autorité autre que vous, .
Laughing

Ça va être difficile voir quasi impossible! Basketball

A croire qu'il y a une vraie épidémie ! pale
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  ROBERT. le Ven 12 Fév 2010, 7:11 pm

.

Catherine, vous avez fait ce qu'il fallait: mettre la doctrine en avant, et seulement la doctrine ! Mariage civil - Page 4 759485
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Diane le Sam 13 Fév 2010, 11:04 am

ROBERT. a écrit:.

Catherine, vous avez fait ce qu'il fallait: mettre la doctrine en avant, et seulement la doctrine ! Mariage civil - Page 4 759485

Catherine a été extra douce, I love you pour ma part, elle n'avait rien à retirer!

Ses postes ne manquaient en rien à la charité! Mariage civil - Page 4 430970
Diane
Diane

Nombre de messages : 5487
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Régis le Sam 13 Fév 2010, 11:31 am

Diane a écrit:

Catherine a été extra douce, I love you pour ma part, elle n'avait rien à retirer!
Ses postes ne manquaient en rien à la charité!


"Des bateaux, j'en ai vu beaucoup là la la tra la la la
mais le seul qui est tenu le coup, ouaih ! qu'y est tenu le coup !
il s'aplait les copains d'abord.... les copains d'abord !!!"

C'est d'autant plus méritoire pour Catherine pour son auto-critique sachant que personne n'allait lui reprocher quoi que ce soit !

"Soyez parfait comme le Père Céleste est parfait"
par conséquent pas forcément de cette perfection qui satisfont nos amis.
D'ailleurs, Catherine a regardé l'Evangile à la lettre puisque celui-ci précise
"si votre frère à quelque chose contre vous".

Mes compliments à Catherine, chère Diane ne sont pas moindres que les vôtres !

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Diane le Sam 13 Fév 2010, 1:02 pm

Cher Régis.

Quoique je ne saissise pas tout à fait votre intervention, je suis bien d'accord que vos compliments ont autant de valeurs que les miens.

Pour les copains... cela n'est pas mon critère de jugement... la vérité passe avant !
Diane
Diane

Nombre de messages : 5487
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Régis le Sam 13 Fév 2010, 1:26 pm

Diane a écrit:

Cher Régis.
Quoique je ne saisise pas tout à fait votre intervention, je suis bien d'accord que vos compliments ont autant de valeurs que les miens.
Pour les copains... cela n'est pas mon critère de jugement... la vérité passe avant

Chère Diane, Regardez Saint Paul qui nous dit qu'il ne fait pas le bien qu'il voudrait faire et qu'il fait le mal qu'il ne voudrait pas faire. Alors ! Bien sûr, pour lui et j'espère pour nous, la vérité et nos bonnes résolutions passent avant et votre jugement se porte avant tout sur la vérité comme vous l'affirmez sans doute....mais, je dirais, faiblesse oblige et quelque que soit la détermination de nos convictions, nos pensées, nos paroles et nos actes ne sont pas à l'abri de diverses influences...dont il faudra nous détacher jusqu'à la fin, c'est le combat contre nous-même qui reste nécessaire et il est souvent très dur.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  ROBERT. le Sam 13 Fév 2010, 3:03 pm

Diane a écrit:
ROBERT. a écrit:.

Catherine, vous avez fait ce qu'il fallait: mettre la doctrine en avant, et seulement la doctrine ! Mariage civil - Page 4 759485

Catherine a été extra douce, I love you pour ma part, elle n'avait rien à retirer!

Ses postes ne manquaient en rien à la charité! Mariage civil - Page 4 430970


Chère Diane, je n'ai lu les posts de Catherine qu'en diagonale et je suis sûr qu'il n'y avait rien à enlever; j'aurais du dire: Catherine en a fait plus et que celà l'honore d'autant plus...Mariage civil - Page 4 430970
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Admin le Mer 24 Fév 2010, 4:46 pm

Régis a écrit:Diane a dit:

Je ne pense pas comme vous du tout à ce sujet!

je le sais et je ne l'ai pas nié. J'ai simplement fait remarquer que lorsque l'on parle du mariage sacrement, lorsque l'on parle de notre foi, comme il en était exclusivement question sur votre post, nous sommes entièrement d'accord.

Mais la Révoltuion de 1789 et ses acquis sont passée par là et l'on dirait qu'il est impossible de faire et de penser comme avant la Révoltution...mais pour moi SI et heureusement !
Dans la Réclamation de Pie VII contre les Articles Organiques présentée par le Cardinal Caprara à Bonaparte, il est dit, au sujet du l'Article organique 51 sur le mariage civil que Pie VII espérait que la situation sur le mariage reviendrait comme elle était avant la Révolution.
Mais à quoi bon d'esperer ou d'attendre ce retour puisque ce retour est arrivé au moins par rapport à nous. En effet, aujourd'hui personne ne nous empêche de nous marier exclusivement selon une forme canonique prévue par l'Eglise. Dans quel Canon de l'Eglise avez-vous vu que pour qu'un mariage soit valide et licite, il faille en faire un second civil avant ou après ? XXXX L'avis d'un théologien qui disait que ce serait mieux de faire le marige civil après, cela réglait le problème des soit-diant effets civils du sacrement qui sont donnés avant par l'Etat maçon comme si des effets pouvaient précéder la cause. Mais bon même dans le cas du mariage civil après, il y a la même impossibilité pour les effets civil. En effet, c'est le mariage civil seul qui donne des effets civil autant aux mariés qu'aux concubins. Par contre, il n'y a qu'un fou ou un malhonnête pour dire que le mariage civil puisse donner des effets au mariage religieux. C'est tellement plus simpple d'affirmer de foi que le mariage sacrement se suffit à lui-même comme il en a été de tout temps et que l'enregistrement par l'Etat ne peut se faire que si l'Etat consent à donner au sacrement ses effets civils.
Dommage que vous mélangiez votre foi avec les us et coutumes révolutionnaires au point de ne plus bien savoir qui est le plus important !
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 25/01/2009

http://messe.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Admin le Dim 28 Fév 2010, 8:13 am

Régis a écrit:Est-ce bien Eric qui fait cette citation:

Ce qui nous autorise à sortir des lois, c'est qu'en obéissant à la lettre, on ferait mal et on commettrait une injustice.
Cajetan, IIa IIae, p. cxx, art. 1-1


Je n'en crois pas mes Yeux !
En tout cas félicitations en attendant !

La volonté de l'Eglise sur le mariage civil est à l'opposé de la volonté de l'Etat maçon.
Or, si l'on veut saisir l'esprit quand la lettre n'est pas cohérente avec cet esprit, n'est-ce pas dans la volonté de l'Eglise, dans ce qu'elle fait, dans ce qu'elle a TOUJOURS fait, dans l'intégralité ses sacrements que l'on trouve l'Esprit et quand la lettre se trouve en faveur de la réalisation de l'acquis maçon, cela devrait, pour le moins, nous faire rechercher si la lettre est bien cohérente avec l'esprit. En tous cas, il me semble que c'est ce que nous dit Cajetan par cette citation.
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 25/01/2009

http://messe.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Admin le Dim 28 Fév 2010, 8:17 am

Eric a écrit:Désolé, Gérard, mais vous avez juste 130 ans de retard dans votre "cheminement intellectuel" ...
Voyez-vous l'Église est déjà passée par là et, précisément, c'est au nom de ce principe d'équité qu'elle a tranché la question du mariage civil (que vous vous obstinez à ne vouloir pas comprendre ni admettre).

C'est à raison de graves conséquences, que nous voyons l'Église tolérer le mariage civil (...)

Chan. De smet S.T.D., Le mariage chrétien, Chap. III, le mariage civil , (3ième) Ed. Mariage et famille, 1920, p. 49
(traduction de Mgr Sentroul avec lettre préface du Cardinal Mercier, " Denuo imprimatur, 21 oct. 1924, + G.J. Ep Brug.)

Mais, peut-être, considérez-vous que "votre justice" est plus sainte et votre "doctrine" plus pure que celle de plusieurs Pontifes romains ...
C'est votre problème; je n'y puis rien.
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 422
Date d'inscription : 25/01/2009

http://messe.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Fiorenzo le Dim 28 Fév 2010, 1:54 pm

Admin a écrit:
Régis a écrit:Est-ce bien Eric qui fait cette citation:

Ce qui nous autorise à sortir des lois, c'est qu'en obéissant à la lettre, on ferait mal et on commettrait une injustice.
Cajetan, IIa IIae, p. cxx, art. 1-1


Je n'en crois pas mes Yeux !
En tout cas félicitations en attendant !

La volonté de l'Eglise sur le mariage civil est à l'opposé de la volonté de l'Etat maçon.
Or, si l'on veut saisir l'esprit quand la lettre n'est pas cohérente avec cet esprit, n'est-ce pas dans la volonté de l'Eglise, dans ce qu'elle fait, dans ce qu'elle a TOUJOURS fait, dans l'intégralité ses sacrements que l'on trouve l'Esprit et quand la lettre se trouve en faveur de la réalisation de l'acquis maçon, cela devrait, pour le moins, nous faire rechercher si la lettre est bien cohérente avec l'esprit. En tous cas, il me semble que c'est ce que nous dit Cajetan par cette citation.



Summa Th. II-II Q. 120, A 1.

Réponse: Nous l'avons dit en traitant des lois, parce que les actes humains pour lesquels on porte des lois consistent en des cas singuliers et contingents, variables à l'infini, il a toujours été impossible d'instituer une règle légale qui ne serait jamais en défaut. Mais les législateurs, attentifs à ce qui se produit le plus souvent, ont porté des lois en ce sens. Cependant, en certains cas, les observer va contre l'égalité de la justice, et contre le bien commun, visé par la loi. Ainsi la loi statue que les dépôts doivent être rendus, parce qu'elle est juste dans la plupart des cas. Il arrive pourtant parfois que ce soit dangereux, par exemple si un furieux a mis une épée en dépôt et la réclame pendant une crise, ou encore si quelqu'un réclame une somme qui lui permettra de combattre sa patrie. En ces cas et d'autres semblables, le mal serait de suivre la loi établie; le bien est, en négligeant la lettre de la loi, d'obéir aux exigences de la justice et du bien public. C'est à cela que sert l'épikie, que l'on appelle chez nous l'équité. Aussi est-il clair que l'épikie est une vertu.


Mon cher Regis,

Le mariage civil, pour le chrétien, ce n'est pas absolument un mariage. Je ne connais pas la formule du maire français, mais s'il dit environ "je vous déclare mari et femme" alors c'est seulement une bouffonnerie de l'etat maçonnique qu'il veut faire un offense à l'Église, et puisque est une bouffonnerie, tout de suite le FIANCÉ pourrait avec le même droit et la même VALIDITÉ dire au maire: et je vous déclare empereur du monde, (même s'il vaut mieux qu’il ne le fasse pas pour les conséquences).

Quand il faut choisir entre deux maux INÉVITABLES, il faut choisir TOUJOURS le mal le plus petit, et si notre cher Mater et Magistra la Sainte Église Catholique nous dit de nous soumettre à cette injustice et à cette bouffonnerie, il est seul parce qu'il aime ses fils, que sommes nous, et parce qu'il ne veut pas nous faire subir l'autre plus grand INEVITABLE mal.

Si l'Église pouvait se tromper contre la foi quand il nous ordonne de faire ainsi, il ne serait plus infaillible, et celui-ci est IMPOSSIBLE.

Fiorenzo

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 28/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Régis le Dim 28 Fév 2010, 2:55 pm

Je répondais à Eric quand j'ai vu le post de Fiorenzo, fort intéressant.
Cher Fiorenzo, vous donnez une plus juste définition du mariage civil que beaucoup d'autre et je vous en félicite. Vous dites que c'est "une bouffonnerie" et vous dites juste. Vous prétendez que le remède à une bouffonnerie c'est de la prendre pour une bouffonnerie mais la bouffonnerie en question porte sur un simulacre de mariage. Si votre argumentation était bonne alors des millions de catholiques dans les trois premiers siècles auraient pu encenser César par Bouffonnerie, parce que c'est bien aussi une belle bouffonnerie de reconnaître un empereur romain comme Dieu. Vous donnez l'argument que l'Eglise est infaillible quand elle impose le mariage civil. Est-ce vraiment l'Eglise qui impose le mariage civil ? Et si vous voulez parlez d'infaillibilité vous devez convenir que les papes ont été infaillibles quand ils ont défini la nature du mariage civil comme un odieux outrage au sacrement de mariage et aux droits de l'Eglise, la tolérance pour cet acte, le permission voire l'obligation sont venus ensuite d'une manière ambiguë, et il ne peut y avoir dans ce domaine infaillibilité qui plus est serait contradictoire avec l'infaillibilité de la condamnation.

Eric a écrit:Désolé, Gérard, mais vous avez juste 130 ans de retard dans votre "cheminement intellectuel" ...
Voyez-vous l'Église est déjà passée par là et, précisément, c'est au nom de ce principe d'équité qu'elle a tranché la question du mariage civil (que vous vous obstinez à ne vouloir pas comprendre ni admettre).

C'est à raison de graves conséquences, que nous voyons l'Église tolérer le mariage civil (...)

Chan. De smet S.T.D., Le mariage chrétien, Chap. III, le mariage civil , (3ième) Ed. Mariage et famille, 1920, p. 49
(traduction de Mgr Sentroul avec lettre préface du Cardinal Mercier, " Denuo imprimatur, 21 oct. 1924, + G.J. Ep Brug.)

Mais, peut-être, considérez-vous que "votre justice" est plus sainte et votre "doctrine" plus pure que celle de plusieurs Pontifes romains ...
C'est votre problème; je n'y puis rien.


Eric, je veux bien avoir toutes les années ou les siècles de retard que vous m’attribuez, mais je crois que vous, au contraire, vous avez pris de l’avance. En effet, jamais, à part vous qui l’affirmez, l’Eglise aurait tranché la question du mariage civil par le « Principe d’Equité ».
En effet, le mariage civil a été condamné par l’Eglise et ensuite plus ou moins rendu obligatoire par son administration. Or, ce serait, d’après vous, le principe d’Equité qui a fait du mariage civil condamné, un acte obligatoire, méritoire, et plein de bons effets.
Or, si j’ai bien compris ce qu’est l’Equité, (ce qui n’est pas absolument sûr) c’est l’autorité supérieure qui décide qu’une loi de l’Eglise ne s’appliquera pas dans tel ou tel cas parce que cela serait injuste ou plein de conséquences plus grave que l’application de la loi.
Mais le problème, c’est que le mariage civil a été condamné par l’Eglise mais il n’y a pas eu de loi qui l’interdise. Comment alors dire que la loi a été changée dans son application par le principe d’Equité puisqu’il n’y a pas eu de loi l’interdisant.

Dans l’explication canonique de l’Equité il est dit :
« L’équité cérébrine [c’est de celle-ci dont il s’agit puisque l’équité écrite ne pose aucune difficulté d’application] ne peut pas au contraire soustraire un acte donné à l’application de la loi sous prétexte que le législateur n’a pas entendu viser cet acte, dès lors que sa volonté contraire est manifestée en termes généraux. »
Or, s’il n’y a pas eu de loi interdisant le mariage civil, il y a eu une constante condamnation du mariage civil même après qu’il ait été rendu obligatoire par l’épiscopat des pays FM.
Cependant, faute de voir la volonté des législateurs (les papes) dans une loi interdisant le mariage civil, nous avons leur condamnation commune de ce mariage et qui indique suffisamment au sujet du mariage civil combien leur « volonté contraire [au mariage civil] est manifestée en termes généraux ».

Et puis, comment se fait-il que le Cardinal Consalvi dans ses mémoires condamne le mariage civil comme étant une nouvelle législation contre les droits de l’Eglise.
« Après bien des délibérations entre nous, il fut convenu que nous nous rendrions pas à la deuxième et à la troisième invitations, qui regardaient le mariage, c’est à dire ni au mariage civil, parce que nous ne crûmes pas séant pour les cardinaux d’autoriser, par leur concours, la nouvelle législation qui sépare un tel acte de la bénédiction nuptiale, ainsi qu’on l’appelle, indépendamment de ce que cet acte lui-même donnait lieu de regarder comme brisé légitimement le lien précédent, ce que nous pensions pas…. »
Vous ne pouvez pas dire que le Cardinal Consalvi est un écervelé !

L’Equité consiste à ne pas appliquer une loi générale de l’Eglise. Elle ne consiste donc pas à appliquer une loi perfide de l’Etat condamnée par l’Eglise elle-même. Il n’y a donc qu’Eric pour dire que le mariage civil a été appliqué au nom du principe d’Equité. Il faut trouver un autre truc pour que cela fonctionne !

Vous me citez, cher Eric, une citation du Chanoine de Smet où il dit :
C'est à raison de graves conséquences, que nous voyons l'Église tolérer le mariage civil.

Si donc, ce Chanoine a raison, c’est que l’Eglise a seulement toléré le mariage civil. Or, j’ai toujours cru que votre thèse était que ce mariage était obligatoire. Qui fait erreur ?
Je vous ai fait remarquer plus haut que le Cardinal Consalvi reproche au législateur même, c’est à dire à Bonaparte, autant l’institution de ce mariage civil que son application pour lui-même.
Ce qui est même presque drôle, c’est que le Cardinal donne plus d’importance au refus de ce mariage civil qu’au fait qu’à ce moment Bonaparte s’apprêtait à faire un mariage religieux nul avec l’Archiduchesse d’Autriche en 1806 puisqu’il était déjà marié à Joséphine de Beauharnais depuis 1802.

Vous me dites ensuite, ironiquement, que ma « doctrine » serait plus pure que celle des Pontifes romains. Mais la doctrine des Pontifes romains sur le Mariage civil, c’est, sans aucun doute, leur condamnation commune de ce mariage. Ce n'est pas ce qu'ils ont laissé faire par leur épiscopat sous la pression politique des Etats maçon. Nous sommes parfaitement réunis l’un et l’autre, dans ce cas précis, à la doctrine des pontifes romains. Et, sans aucun doute, c’est moi et non pas vous qui donne à cette doctrine sa valeur intrinsèque puisque pour vous les actes ultérieurs peuvent la contredire et surtout la faire oublier. Et d’ailleurs, dans ma position, vous devez noter que je n’ai ni plus ni moins, QUE la position du Cardinal Consalvi au moment du second « mariage » de Napoléon et après que tous les évêques français ait obligé tous les catholiques du pays à se soumettre au mariage civil puisque ceux-ci ont appliqué l'article organique 51 que la loi obligeait à soumettre tout catholique au mariage civil.

Il n’y a pas de thèse ou de doctrine gérard sur le mariage civil. Je n’ai soutenu, dès le début, que leur condamnation unanime par l’autorité pontificale et je n’ai rien trouvé qui puisse être ajouté à cette condamnation pour rendre ce mariage obligatoire et l’Equité ou les beaux sentiments du Chanoine de Smet que vous amenez pour me convaincre charitablement semble bien hors sujet.

Toujours dans le Droit Canon, il est expliqué que l’Equité ne peut pas s’appliquer dans le cas suivant :

« Par exemple, étant donné le caractère absolu de l’empêchement de consanguinité, on ne peut pas conclure que cette défense ne vise pas tel mariage rendu nécessaire par les plus impérieuses raisons d’Etat. »

Or, à moins de faire l’idiot, vous savez très bien que les papes ont permis, au nom des « plus impérieuses raisons d’Etat » les mariages consanguins. Je vais encore être traité de rebelle à la papauté juste pour faire un constat évident:
La race royale française était hémophile en raison précisément de cette habitude de mariage consanguins, tous faits avec les dispenses des papes. C’était aussi l’habitude de tous les royaumes d’Europe !Donc, il n’y a pas absolu infaillibilité dans les actes des papes ou alors l’argument du Canon est erroné.

Alors, vous qui ne voyez, dans cette affaire, que des non-problèmes, votre jardin se remplit de pierres.
Vous avez essayé de faire croire que je n'étais intéressé que par la doctrine et que je m'opposais à la discipline de l'Eglise. Je veux autant me soumettre à la doctrine qu'à la discipline de l'Eglise parce que la soumission à l'une est aussi importante qu'à l'autre pour être catholique. Mais il ne peut pas y avoir contradiction entre la doctrine et la discipline. En fait, la différence entre nous et vous c'est que vous affirmez qu'il ne peut JAMAIS y avoir contradiction entre l'un et l'autre....mais pour ceci il faut adopter, comme vous le faites l'infaillibilité, du pape autant et plus dans ses actes et dans toutes la discipline de l'Eglise que dans la doctrine du pape et de l'Eglise. Or, cela n'est pas. Alors bien-sûr nous devons accepter TOUTE la discipline de l'Eglise sans état d'âme à moins qu'elle ne contredise sa doctrine infaillible parce que dans le cas de contradiction, à causes des hommes imparfaits qu'elle comporte, elle ne peut pas obligé. Il en est de même de la famille. Mon père ne peut pas m'obliger à vivre en concubinage au nom de son autorité et s'il est bon catholique, c'est à lui à changer son ordre.

Et c'est là que vient à point cette citation que vous faites, cher Eric:

Ce qui nous autorise à sortir des lois, c'est qu'en obéissant à la lettre, on ferait mal et on commettrait une injustice.
Cajetan, IIa IIae, p. cxx, art. 1-1

R.P. Janvier, Exposition de la morale catholique, VIII La justice et le droit, Lethielleux Lib. Ed. Paris, 1918, p. 315 et 316

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Eric le Dim 28 Fév 2010, 3:49 pm

Sleep Sleep Sleep
Eric
Eric

Nombre de messages : 3438
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  ROBERT. le Dim 28 Fév 2010, 6:34 pm

Eric a écrit:Sleep Sleep Sleep

Wink
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Régis le Lun 01 Mar 2010, 2:20 am

ROBERT. a écrit:
Eric a écrit:Sleep Sleep Sleep

Wink

Mais non, cher Robert, Eric n'a pas écrit, il a juste fait dodo.

La nuit porte conseil;
Est sage, celui qui sait se reposer avant de commencer toute chose afin d'agir dans de bonnes conditions !

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Lun 01 Mar 2010, 3:50 am

Régis a écrit:
ROBERT. a écrit:
Eric a écrit:Sleep Sleep Sleep

Wink

Mais non, cher Robert, Eric n'a pas écrit, il a juste fait dodo.

La nuit porte conseil;
Est sage, celui qui sait se reposer avant de commencer toute chose afin d'agir dans de bonnes conditions !

Nul besoin d'attendre la nuit pour porter conseil à ce sujet : l'Eglise a tranché, cela suffit !

Francis a écrit :
Bon !

Je ne vois pas l'utilité de s'acharner sur une telle question ... on croirait entendre les frères Dimond avec leur stupide négation du baptême de désir !

Crux Fidelis a très bien résumé:

Crux fidelis a écrit:

Et c'est ce qu'a toujours fait l'Eglise, elle a fait des concessions à tous les régimes, même antichrétiens, pour le bien des fidèles.


Pie VII n'a pas ériger ce mariage civil en principe !!!

Il ne s'agit que d'une concession faite afin d'éviter un plus grand mal aux fidèles !

Il est donc plus que ridicule de faire un plat avec cette procédure !
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  ROBERT. le Lun 01 Mar 2010, 2:11 pm

Sandrine a écrit: Nul besoin d'attendre la nuit pour porter conseil à ce sujet : l'Eglise a tranché, cela suffit !

Mariage civil - Page 4 956204

Pour Régis: comment Eric a-t-il posté en faisant dodo? Sleep Very Happy ... à moins d'être somnanbule ? Very Happy
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Régis le Jeu 04 Mar 2010, 12:09 pm

La question du mariage civil a toujours suscité sur Te Deum, une très forte détermination de notre part et de la votre. Je crois, et vous aussi, que les arguments ne nous ont pas manqué de part et d’autre et je vous demande si votre conviction est bien celle exprimée ci-dessous. Vous comprendrez que ceci est très important pour nous parce qu’en conclusion, il s’agirait apparemment d’une impossible communion de foi entre vous et nous.

Pourquoi, sur le sujet de notre foi, ne pas être le plus clair possible puisque notre oui doit être oui et notre non doit être non ?
Avant toutes choses, mes frères, ne jurez ni par le ciel, ni par la terre, ni par aucun autre serment. Mais que votre oui soit oui, et que votre non soit non, afin que vous ne tombiez pas sous le jugement. (Jacques 5:12)

Notre oui doit être pour la condamnation du mariage civil et c’est ce même « oui » qui nous oblige à pratiquer le mariage civil avant de recevoir la sacrement !

Peut-on exprimer ainsi votre foi :



Moi, Sandrine, Moi Eric, Moi Catherine, Moi, Bruno, Moi Diane, Moi Gabrielle, Moi, Robert, je soutiens et adhère aux papes de notre Sainte Religion lorsqu’ils ont condamné le Mariage civil comme une odieuse atteinte au sacrement de mariage et je crois selon le mode de la foi que ce mariage civil mérite parfaitement la condamnation qu’il a reçu des pontifes romains.


Cependant, nous soutenons également avec la même conviction, avec la même foi que c’est sous l’inspiration de l’Esprit Saint que ces mêmes papes ont obligé les catholiques à se soumettre à ce même mariage civil avant de recevoir le sacrement de mariage afin de bénéficier de divers avantages liés à la société conjugale.

En conséquence de notre foi, nous affirmons que ne mérite pas le nom de catholique toute personne qui refuse de participer à cette double conviction..

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  ROBERT. le Jeu 04 Mar 2010, 4:27 pm

.

Moi Robert, je dis ceci :

Mon Dieu, je crois fermement tout ce que la Sainte Église croit et enseigne parce que c’est Vous qui l’avez dit et que Vous êtes la Vérité même…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Via Crucis le Jeu 04 Mar 2010, 4:41 pm

Et moi j'ajoute aux paroles de foi de Robert :

Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous nous avez enseignées par Votre Sainte Eglise Une Sainte Catholique et Apostolique car Vous ne pouvez ni Vous tromper ni nous tromper !

Soyez béni et loué pour tout ce que Vous avez fait pour nous pauvres pécheurs et tout ce que Vous voulez encore faire pour nous sauver !

Que Votre Sainte Volonté s'accomplisse toujours en nous et partout, à toute heure, en tout temps et en tout lieu !
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Bruno le Jeu 04 Mar 2010, 4:44 pm

ROBERT. a écrit:.

Moi Robert, je dis ceci :

Mon Dieu, je crois fermement tout ce que la Sainte Église croit et enseigne parce que c’est Vous qui l’avez dit et que Vous êtes la Vérité même…

Idem. Mariage civil - Page 4 956204
Bruno
Bruno

Nombre de messages : 135
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 04 Mar 2010, 9:16 pm

Régis a écrit:Cependant, nous soutenons également avec la même conviction, avec la même foi que c’est sous l’inspiration de l’Esprit Saint que ces mêmes papes ont obligé les catholiques à se soumettre à ce même mariage civil avant de recevoir le sacrement de mariage afin de bénéficier de divers avantages liés à la société conjugale.

Petite précision à rappeler ici.

Les lois ecclésiastiques dites infaillibles sont celles qui sont universelles ou générales, non pas celles qui sont particulières et restreintes à un pays (comme c'est le cas pour le truc du mariage civil pour la France) ...

P. Goupil, S.J. La Règle de la Foi, p.68 a écrit:

a. L'Eglise est infaiilible dans ses lois disciplinaires.

[...]

Il s'agit non pas de lois particulières ou restreintes par exemple à un pays, comme peuvent l'être certaines fêtes d'obligation, mais de lois générales, universelles, au moins pour toute une branche de l'Eglise, ainsi le Code de Droit canonique pour toute l'Église latine.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Benoît le Ven 05 Mar 2010, 1:03 am

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Régis a écrit:Cependant, nous soutenons également avec la même conviction, avec la même foi que c’est sous l’inspiration de l’Esprit Saint que ces mêmes papes ont obligé les catholiques à se soumettre à ce même mariage civil avant de recevoir le sacrement de mariage afin de bénéficier de divers avantages liés à la société conjugale.

Petite précision à rappeler ici.

Les lois ecclésiastiques dites infaillibles sont celles qui sont universelles ou générales, non pas celles qui sont particulières et restreintes à un pays (comme c'est le cas pour le truc du mariage civil pour la France) ...

P. Goupil, S.J. La Règle de la Foi, p.68 a écrit:

a. L'Eglise est infaiilible dans ses lois disciplinaires.

[...]

Il s'agit non pas de lois particulières ou restreintes par exemple à un pays, comme peuvent l'être certaines fêtes d'obligation, mais de lois générales, universelles, au moins pour toute une branche de l'Eglise, ainsi le Code de Droit canonique pour toute l'Église latine.

Voilà au moins quelqu'un qui a le courage de se servir de l'intelligence que Dieu lui donne. Et qui n'appuie pas sur le bouton stop de son intelligence.
Bravo CMI Mariage civil - Page 4 Icon_cheers

Benoît

Nombre de messages : 195
Localisation : Mont du Lyonnais
Date d'inscription : 03/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 4 Empty Re: Mariage civil

Message  Régis le Ven 05 Mar 2010, 3:31 am

Via Crucis a dit:

Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous nous avez enseignées par Votre Sainte Eglise Une Sainte Catholique et Apostolique car Vous ne pouvez ni Vous tromper ni nous tromper !

Soyez béni et loué pour tout ce que Vous avez fait pour nous pauvres pécheurs et tout ce que Vous voulez encore faire pour nous sauver !

Que Votre Sainte Volonté s'accomplisse toujours en nous et partout, à toute heure, en tout temps et en tout lieu !

J'adhère pleinement et j'ajoute que l'infaillibilité concerne les vérités enseignées infaillibilité positive et les erreurs condamnées infaillibilité négative et parmi celle-ci "Le mariage civil"
Cet acte inommable à reçu sur son odieuse gueule sacrilège, pas moins de dix condamnation du Syllabus.
Est-ce suffisant ?

VIII. Erreurs concernant le mariage chrétien

LXV. On ne peut établir par aucune preuve que le Christ a élevé le mariage à la dignité de sacrement (9).
LXVI. Le sacrement de mariage n'est qu'un accessoire du contrat et peut en être séparé, et le sacrement lui-même ne consiste que dans la seule bénédiction nuptiale (9).
LXVII. De droit naturel, le lien du mariage n'est pas indissoluble, et dans différents cas le divorce proprement dit peut être sanctionné par l'autorité civile (9,12).
LXVIII. L'Église n'a pas le pouvoir d'établir des empêchements dirimants au mariage : mais ce pouvoir appartient à l'autorité séculière, par laquelle les empêchements existants peuvent être levés (Cool.
LXIX. L'Église, dans le cours des siècles, a commencé à introduire les empêchements dirimants non par son droit propre, mais en usant du droit qu'elle avait emprunté au pouvoir civil (9).
LXX. Les canons du concile de Trente qui prononcent l'anathème contre ceux qui osent nier le pouvoir qu'a l'Église d'opposer des empêchements dirimants, ne sont pas dogmatiques ou doivent s'entendre de ce pouvoir emprunté au pouvoir civil (9).
LXXI. La forme prescrite par le Concile de Trente n'oblige pas sous peine de nullité quand la loi civile établit une autre forme à suivre et fait dépendre d'elle la validité du mariage (9).
LXXII. Boniface VIII a le premier déclaré que le voeu de chasteté prononcé dans l'ordination rend le mariage nul (9).
LXXIII. Par la force du contrat purement civil, un vrai mariage peut exister entre chrétiens ; et il est faux que le contrat de mariage entre chrétiens soit toujours un sacrement, ou que ce contrat soit nul en dehors du sacrement (9, 11, 12, 23).
LXXIV. Les causes matrimoniales et les fiançailles, par leur nature propre, appartiennent à la juridiction civile (9, 12).

Nous sommes également d'accord sur les condamnations du :
baptême sacrilège républicain
L'encensement à César qui était un honneur à sa divinité
L'onanisme
La Contraception
L'avortement....j'en passe et des meilleurs

Alors quand ces actes condamnés par l'Eglise feront l'objet d'une obligation pour les fidèles, on reviendra alors sur l'obligation du mariage civil....pas avant ! Quand on voit que Pie XI aux Accords du Latran où il a obtenu l'abolition du mariage civil pour l'Italie n'hésite pas à dire qu'il aurait donné sa vie pour une telle conquête, ce n'est pas à moi qu'il faut dire que ce mariage civil est obligatoire là où il n'a pas été aboli. Soyons sérieux !
Mais en quoi suis-je un paria pour ne vouloir qu'être cohérent ?

Pour dissuader une personne d'appartenir à une secte, que faites-vous sinon de lui montrer que que sa secte est pleine de contradiction. Et si la particularité de toutes les sectes c'est d'être contradictoire, c'est la particularité de la Véritable Eglise de ne pas être contradictoire.

Quand la moitié de l'Europe est devenu protestante au XIV sècle, les chefs protestants invoquaient le fait qu'il était inadmissible que des papes soient des humanistes.
Fallait-il alors défendre l'Eglise en disant que ses papes avaient parfaitement le droit d'être humanistes, c'est à dire d'admirer les civilisations païennes en érigeant comme certain un beau musée paîen pour faire équilibre au musée chrétien de son prédécesseur ?
La seule solution pour défendre l'Eglise c'était et c'est toujours de dire que l'humanisme romain a été une catastrophe pour l'Eglise et sans la contrepartie du Concile de Trente qui y a mis fin...trop tard d'ailleurs, on ne sait pas où cela nous aurait entraîné. Est-ce que les contemporains de ces papes humanistes devaient se faire une gloire d'être humaniste comme le pape.
Fallait-il être en union avec le pape pour la doctrine et la morale qu'ils enseignaient ou être en union avec eux sur leurs actes publics (les autres ne concerne que l'intéressé) qui étaient en contradiction avec leur doctrine.

Pouvait-on être catholique et être contre l'humanisme en général et contre celui du pape en particulier ? Ce mauvais exemple a fait énormément de mal et qui sait s'il n'a pas donné de l'élan au protestantisme.
Est-il si difficile de faire comprendre aux néophytes que l'Eglise est parfaite dans sa doctrine qui ne peut avoir en elle aucune contradiction. Mais ses papes, étant pécheurs, ont pu, comme d'ailleurs l'exemple de Saint Pierre à Antioche, commettre des actes publics très regrettables et dommageable à l'Eglise. Et, au contraire, d'autres papes ont été de véritables modèles dans l'application de leur doctrine et notamment ceux qui ont dû faire de grandes réformes pour remédier à ces scories qui ont empoisonnées l'Eglise.


C'est pourquoi, il est absurde de soutenir comme sérieux à la fois la condamnation du mariage civil et son obligation et sous le même rapport. Heureusement CMI a mis fin à cette erreur et grand merci à lui.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum