Mariage civil

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  gabrielle le Dim 07 Mar 2010, 7:58 am

Mais ces questions me-semblent-il n’ont plus rien à faire ici comme les tradouilles ne veulent pas non plus qu’on leur pose certaines autres question auxquelles ils ne peuvent répondre.

J'ai peine à croire que vous osiez écrire cela... pas eu de réponses. Shocked No
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18109
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Dim 07 Mar 2010, 8:13 am

Benoît a écrit:Vous croyez posséder la Sagesse, la Vérité et la Justice parce que vous possédez tous les texte de l'Eglise au bout d'un clic.

Quelle sage et juste affirmation pleine de vérité ! Qu'il est effectivement facile de passer des heures à chercher ,entre autres dans les livres. Qu'il est effectivement facile de retranscrire les textes manuellement sur le forum.
Un simple clic sur "enregister" et le tour est joué. Bagatelle Rolling Eyes

A contrario, je comprends la grande difficulté de ne se fier qu'à sa propre intelligence en faisant fi des écrits officiels de l'Eglise. C'est que ça doit fumer là-haut ! Pas besoin de chercher mais par contre quelle gageure ! quel effort ne faut-il pas employer ? Il faut chercher des petites histoires pour se faire comprendre et user de mille artifices . Ouah ! chapeau bas Cool

Sinon, Benoit, au lieu de balancer à la figure continuellement aux membres du forum que leur intelligence leur fait défaut et de les mépriser sous des airs de fausse humilité, retirez d'abord la poutre que vous avez dans l'oeil et après on en reparlera ...
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Dim 07 Mar 2010, 8:17 am

gabrielle a écrit:
Mais ces questions me-semblent-il n’ont plus rien à faire ici comme les tradouilles ne veulent pas non plus qu’on leur pose certaines autres question auxquelles ils ne peuvent répondre.

J'ai peine à croire que vous osiez écrire cela... pas eu de réponses. Shocked No

Pourtant, je croyais que nous avions tous les textes de l'Eglise au bout d'un clic Suspect

Que de contradictions .... Shocked
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Benoît le Dim 07 Mar 2010, 8:25 am

Sandrine a écrit:C'est que ça doit fumer là-haut ! Pas besoin de chercher mais par contre quelle gageure ! quel effort ne faut-il pas employer ? Il faut chercher des petites histoires pour se faire comprendre et user de mille artifices . Ouah ! chapeau bas Cool



Sandrine pouvez-vous développer je ne comprend pas.

Benoît

Nombre de messages : 195
Localisation : Mont du Lyonnais
Date d'inscription : 03/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Dim 07 Mar 2010, 8:29 am

Benoît a écrit:
Sandrine a écrit:C'est que ça doit fumer là-haut ! Pas besoin de chercher mais par contre quelle gageure ! quel effort ne faut-il pas employer ? Il faut chercher des petites histoires pour se faire comprendre et user de mille artifices . Ouah ! chapeau bas Cool



Sandrine pouvez-vous développer je ne comprend pas.

Very Happy

Cherchez et vous trouverez ....
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Benoît le Dim 07 Mar 2010, 9:29 am

Sandrine a écrit:
"C'est que ça doit fumer là-haut ! Pas besoin de chercher mais par
contre quelle gageure ! quel effort ne faut-il pas employer ? Il faut
chercher des petites histoires pour se faire comprendre et user de
mille artifices . Ouah ! chapeau bas Cool"


Bah oui ! moi j'aime bien les petites histoires qui font comprendre les grandes choses, j'aime bien les petites paraboles de l'Evangile qui font comprendre les grands mystères du Royaume de Cieux. Mariage civil - Page 7 Icon_sunny Mais bon apparemment ont n'est pas tous fait pareil.

Benoît

Nombre de messages : 195
Localisation : Mont du Lyonnais
Date d'inscription : 03/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Dim 07 Mar 2010, 9:46 am

Benoît a écrit:
Bah oui ! moi j'aime bien les petites histoires qui font comprendre les grandes choses, j'aime bien les petites paraboles de l'Evangile qui font comprendre les grands mystères du Royaume de Cieux. Mariage civil - Page 7 Icon_sunny

Mariage civil - Page 7 956204

C'est quand même plus édifiant que des petites histoires inventées par des laïcs pour justifier leur rébellion à la Sainte Eglise et à ses Pontifes.


Mais bon apparemment ont n'est pas tous fait pareil.

Heureusement et que Dieu nous en préserve !
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Benoît le Dim 07 Mar 2010, 1:15 pm

Sandrine a écrit:
Benoît a écrit:
Bah oui ! moi j'aime bien les petites histoires qui font comprendre les grandes choses, j'aime bien les petites paraboles de l'Evangile qui font comprendre les grands mystères du Royaume de Cieux. Mariage civil - Page 7 Icon_sunny

Mariage civil - Page 7 956204

C'est quand même plus édifiant que des petites histoires inventées par des laïcs pour justifier leur rébellion à la Sainte Eglise et à ses Pontifes.

Si j'étais rebellé contre la Sainte Eglise, j'aurai autre chose à faire que de lire et diffuser des livres qui ne font que de louer et bénir les effets que produit la Sainte Eglise dans les âmes.

Benoît

Nombre de messages : 195
Localisation : Mont du Lyonnais
Date d'inscription : 03/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Dim 07 Mar 2010, 1:23 pm

Benoît a écrit:
Sandrine a écrit:
Benoît a écrit:
Bah oui ! moi j'aime bien les petites histoires qui font comprendre les grandes choses, j'aime bien les petites paraboles de l'Evangile qui font comprendre les grands mystères du Royaume de Cieux. Mariage civil - Page 7 Icon_sunny

Mariage civil - Page 7 956204

C'est quand même plus édifiant que des petites histoires inventées par des laïcs pour justifier leur rébellion à la Sainte Eglise et à ses Pontifes.

Si j'étais rebellé contre la Sainte Eglise, j'aurai autre chose à faire que de lire et diffuser des livre qui ne font que de louer et bénir les effets que produit la Sainte Eglise dans les âmes.

Bon allez stop ! Finie la petite récréation ... Very Happy

Je vous laisse le plaisir d'avoir le dernier mot ( qui n'est pas forcément un avantage d'ailleurs ...).

Quant à moi, je suis lasse désormais, j'ai mieux à faire.

Sleep Mariage civil - Page 7 866294 Mariage civil - Page 7 930838
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Benoît le Dim 07 Mar 2010, 1:27 pm

Sandrine a écrit:
Benoît a écrit:
Sandrine a écrit:
Benoît a écrit:
Bah oui ! moi j'aime bien les petites histoires qui font comprendre les grandes choses, j'aime bien les petites paraboles de l'Evangile qui font comprendre les grands mystères du Royaume de Cieux. Mariage civil - Page 7 Icon_sunny

Mariage civil - Page 7 956204

C'est quand même plus édifiant que des petites histoires inventées par des laïcs pour justifier leur rébellion à la Sainte Eglise et à ses Pontifes.

Si j'étais rebellé contre la Sainte Eglise, j'aurai autre chose à faire que de lire et diffuser des livre qui ne font que de louer et bénir les effets que produit la Sainte Eglise dans les âmes.

Bon allez stop ! Finie la petite récréation ... Very Happy

Je vous laisse le plaisir d'avoir le dernier mot ( qui n'est pas forcément un avantage d'ailleurs ...).

Quant à moi, je suis lasse désormais, j'ai mieux à faire.

Sleep Mariage civil - Page 7 866294 Mariage civil - Page 7 930838



Que les anges gardiens vous accompagnent dans les dures journées qui vous attendent. Mariage civil - Page 7 430970 Mariage civil - Page 7 930838

Benoît

Nombre de messages : 195
Localisation : Mont du Lyonnais
Date d'inscription : 03/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Sandrine le Dim 07 Mar 2010, 1:31 pm

Benoît a écrit:


Que les anges gardiens vous accompagnent dans les dures journées qui vous attendent. Mariage civil - Page 7 430970 Mariage civil - Page 7 930838

Merci Very Happy
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Régis le Mer 31 Mar 2010, 8:35 am

Les ecclésiastiques affirment :
Le mariage n'est qu'une simple formalité adiministrative.

Les révolutionnaire de 1792 qui sont les legislateurs du mariage civil disent :
Le mariage civil, qui n’est pas une simple formalité administrative, ne commence et ne s’achève pas le jour de la cérémonie.

Les ecclésiastiques affirment:
En se soumettant au mariage civil, les époux ne reconnaissent nullement cet acte

les révolutionnaire de 1792 et leurs dignes successeur disent au contraire :
"Ils [les époux]acceptent et reconnaissent l’institution du mariage et la loi commune qui la régit"

Les ecclésiastiques affirment que par le mariage civil:
les époux obtiennent la reconnaissance du mariage sacrement par le pouvoir civil
les révolutionnaire et autres fra-macs de 1792 et leurs dignes successeurs disent au contraire :
Grâce au mariage civil, les époux "demandent à la société de reconnaître l’existence et la valeur de leur engagement mutuel et de leur assurer la protection de la loi"

Alors qui croire ?
Au juste, c'est peut-être Pie VII qui a institué le mariage civil puisque c'est sous son règne qu'il est devenu obligatoire par ses évêques. Alors, si c'est Pie VII qui a institué le mariage civil, c'est lui et ses évêques qui peuvent nous dire ce qu'est la mariage civil mais si ce sont les Révolutionnaires francs-maçons de 1792 qui ont institué le mariage civil, ce mariage peut-il être autre chose que ce qu'ils ont voulu qu'ils soient ?
Si toutefois, les ennemis de l'Eglise peuvent institué un faux sacrement et que l'Eglise puissent donner à ce faux sacrement une autre signification pour le tout petit avantage d'une reconnaissance public, pourquoi alors l'Eglise n'a-t-elle pas donné une autre signification à l'encensement à César (encensement qui n'est pas un sacrement) . Ceci aurait donné une tout autre avantage aux fidèles. En effet, ce n'est pas l'avantage que leurs dames se fassent appeler Madame par l'Etat qu'ils auraient obtenu mais leur sécurité et leur vie même qu'ils auraient épargné. Il aurait suffi qu'un de tous ces papes martyrs des 3 premiers siècle décident que l'encensement n'était qu'une simple formalité et le tour aurait été joué.

Pour qu'on ne puisse croire que je sois un partisan en quoique ce soit de l'encensement à César, je dis ici:
Vive tous les papes martyrs des trois premiers siècles et gloire éternelle à ceux qui sont mort rien que pour avoir refusé l'encens à César !

Source:
http://www.mariage.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=2
Le mariage est un acte public, juridique et solennel par lequel un homme et une femme s’engagent l’un envers l’autre dans la durée, devant et envers la société, pour fonder ensemble un foyer. En se mariant, les époux font ensemble une double démarche.
Ils acceptent et reconnaissent l’institution du mariage et la loi commune qui la régit, mais en retour, ils demandent à la société de reconnaître l’existence et la valeur de leur engagement mutuel et de leur assurer la protection de la loi. Le mariage civil, qui n’est pas une simple formalité administrative, ne commence et ne s’achève pas le jour de la cérémonie.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Gérard le Lun 24 Mai 2010, 8:32 am

Je viens d'écrire à une personne en lui avouant un problème que je ne comprenais pas.

Or, l'aveu est peut-être bien mais le fait de rester dans l'ignorance sans comprendre quelque chose qu'il est nécessaire de comprendre ce n'est pas bien du tout.

Alors, je reprends la même phrase que dans mon aveu mais je le mets en question pour que vous puissiez y répondre tant est que vous le pouvez et que vous y consentiez:

Le problème le plus surprenant pour moi, voire incompréhensible, c'est que ceux qui n'ont pas été baptisés dans l'Eglise sont validement mariés par leur mariage civil.
Le mariage civil devient donc à cette occasion un vrai sacrement de l'Eglise catholique même si ceux qui se marient n'en ont rien à foutre de ce sacrement et indépendamment du fait que le mariage civil est un contrat soluble créé par les Etats maçons pour se substituer au Sacrement de l'Eglise.
Le problème me paraît encore plus surprenant que le COncile de Trente a mis fin aux mariages clandestins qui n'avaient pas du tout la perversité du mariage civil. Les baptisés qui se mariaient ainsi, voulaient réelement se marier d'un vrai mariage. Il n'inventaient pas un faux mariage soluble comme les Etats maçons et ils avaient souvent une excuse notamment c'était pour pouvoir se marier contre le gré des parents.

Donc en fait, le Concile de Trente à mis fin à un gros problème sur le mariage mais un infiniment plus gros problème a surgi avec le mariage civil et rien a été fait pour l'invalider comme a été invalider le mariage clandestin. Je dirais qu'au contraire, tout a été fait pour le valider. Se pose donc le problème suivant pour ceux qui ne sont pas dans l'Eglise :
Il semble qu'il serait plus nécessaire qu'ils reçoivent le sacrement dans ces conditions plus que bizarre plutôt que soit exigé d'eux leur retour à l'Eglise catholique pour la validation de leur mariage.

Vous avouerez que le problème n'est pas facile et bienvenue à ceux qui y apporteront des réponses éclaircissantes
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  gabrielle le Lun 24 Mai 2010, 10:20 am

Je vais tenter de trouver des réponses... d'autorités...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18109
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  gabrielle le Ven 28 Mai 2010, 10:45 am

Je ne vous oublie pas Gérard, c'est seulement que le temps me manque un peu, je lis présentement cette question dans le Dictionnaire de Droit et c'est très long...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18109
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  gabrielle le Jeu 03 Juin 2010, 9:48 am

(...) On appelle mariage civil le mariage réglementé par les lois de l'État, et contracté par-devant l'autorité qui le représente.

Cette institution n'est apparue qu'à partir du moment où, l'unanimité des croyances ayant disparu, l'État a été obligé de pourvoir par lui-même au mariage de ceux qui n'appartiennent pas à la religion catholique. Le mariage en effet intéresse trop l'avenir et la stabilité de la société pour que l'État ne le soumette pas à une réglementation tutélaire. «Le mariage disait Portalis, est un contrat où la société civile est partie.»

Plus récemment, l'intitution du mariage civil a été une conséquence du laïcisme d'État.

Si le laïcisme d'État avait été libéral, il eüt réservé sa réglemantation propre pour les non-chétiens, et continué de remettre les chrétiens à celle de leur Église.

Telle n'a pas été sa postion. Sous réserve des régimes concordataires récemment élaborés ( voir supra, III, 1463; Document cathol., 20 sept. 1953) les États modernes ont soumis tous leurs sujets, sans distinctions de religion, à l'obligation du mariage civil, laissans d'ailleurs aux chrétiens la liberté de célébrer religieusement leur mariage, si telle était leur volonté. Ainsi les chrétiens désireux d'observer les exigences de leur religion sont soumis, pour se marier, à l'accomplissement de deux séries de formailités: les unes dépourvues à leurs yeux de toute efficacité sur la formation du lien conjugal; les autres ayant seules un effet dans le domaine de la conscience.

Dictionnaire de Droit Canonique
Tome VI
Sous la direction du Chanoine Naz.
Éd , Librairie Letouzey et Ané
imprimatur 1957..
page 731.

J'arrive avec une suite
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18109
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  gabrielle le Jeu 03 Juin 2010, 10:56 am

Les mêmes sujets chrétiens sont soumis à deux législations contradictoires : l'une qui admet le divorce, l'autre qui tient le mariage pour rigoureusement indisoluble.

On voit le parti que l'Église a été obligée de prendre à l'égard du mariage civil, et ce parti a varié selon qu'il s'agit des chrétiens ou des non-chrétiens.

En ce qui concerne les non-chrétiens, comme ils sont incapables de recevoir aucun sacrement, leur mariage n'a pas d'autre valeur que celle d'un contrat. Or ce contrat, à cause des intérêts sociaux qu'il met en cause ne peut être laissé ni à la discrétion des contractants ni à l'arbitraire des familles. Il est donc naturel qu'il soit soumis à la juridiction de l'État, régulièrement qualifié pour en réglementer la formation, fût-ce en édictant des empêchements dirimants qui oblige dès qu'ils ne sont pas en contradiction avec les exigences gences du droit naturel (S. Thomas, Summa contre Gentiles, 1. IV, c. 78; Instruction du S.-Office, 29 oct 1739; réponse du 20 sept. 1854, Fontes, 928; S. C. de la Propagande, 5 déc. 1631; 26 juin 1820, Fonte, 4718

Quant aux chrétiens, l'Église ne peut pas admet que leur mariage soit soumis à la réglementation de la loi civile : un sacrement ne peut dépendre que du pou voir religieux. Par conséquent, les formalités du ma riage civil ne peuvent contribuer en rien à la formation du lien conjugal entre les chrétiens, et les chrétiens qui se contentent pour s'unir de contracter par-devant le représentant de l'État sont tenus par l'Église pour non mariés et comme vivant en concubinage, ce qui fait d'eux des pécheurs publics avec toutes les consé quences de droit (Fontes, 6427).

Le mariage civil a été établi d'abord en Hollande et : eu Frise occidentale eu 1580; en Angleterre en 1653 puis en France en 1792. Par la suite il a été institué en Hongrie, Allemagne, Portugal, Suisse, Roumanie, Belgique, Danemark, Norvège, Suède, Monaco, Luxembourg, Brésil, Argentine et autres républiques de l'Amérique du Sud. Dans tous ces pays il est obli-gatoire, de telle sorte que les époux qui n'en ont
pas accompli les formalités sont considérés par l'État comme non mariés.

Dans d'autres pays comme l'Angleterre et les États-Unis d'Amérique, le mariage civil est facultatif, en ce sens que les parties peuvent choisir entre celui-ci ou le mariage mariage religieux, en faisant approuver leur choix par l'autorité civile.

Enfin, dans certains pays, le mariage civil est un moyen subsidiaire mis à la disposition de ceux que les ministres de leur culte refusent de marier, ou de ceux dont les ministres n'ont pas qualité pour assister aux mariages, d'après les dispositions de la loi locale.

Toute réserve étant faite quant au principe, l'Église est cependant obligée de compter avec l'institution du mariage civil. D'où les dispositions suivantes ;

1° Les contractants. — 1. Les clercs majeurs ou les religieux qui se sont engagés dans les liens du mariage civil sont considérés comme coupables d'une tentative de mariage (voir supra, I, 1308).

2. Les fidèles disposés à se marier par-devant l'Église peuvent licitement satisfaire, même antérieurement, a l'obligation du mariage civil, pourvu qu'ils ne voient là qu'une cérémonie sans efficacité sur la formation du lien conjugal (Fontes, 6427); mais après avoir satisfait aux rites civils, ils doivent le plus tôt possible se présenter devant l'Église, et demeurer séparés dans l'intervalle, au moins quoad torum.

3. Les fidèles sont même tenus de se marier civilement, si cette formalité est nécessaire pour assurerer mariage son plein effet. Que les époux « sachent, écrit Léon XIII, qu'ils peuvent se soumettre aux lois civiles, l'Église elle-même ne s'y opposant point, parce qu'elle veut et désire que les effets du mariage soient sauvegardés dasn toute leur étendue, et que les enfants n'éprouvent aucun préjudice » ( Encyl Arcanum)

Même référence
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18109
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Catherine le Jeu 03 Juin 2010, 11:07 am

Toute réserve étant faite quant au principe, l'Église est cependant obligée de compter avec l'institution du mariage civil. D'où les dispositions suivantes ;

1° Les contractants. — 1. Les clercs majeurs ou les religieux qui se sont engagés dans les liens du mariage civil sont considérés comme coupables d'une tentative de mariage (voir supra, I, 1308).

2. Les fidèles disposés à se marier par-devant l'Église peuvent licitement satisfaire, même antérieurement, a l'obligation du mariage civil, pourvu qu'ils ne voient là qu'une cérémonie sans efficacité sur la formation du lien conjugal (Fontes, 6427); mais après avoir satisfait aux rites civils, ils doivent le plus tôt possible se présenter devant l'Église, et demeurer séparés dans l'intervalle, au moins quoad torum.

3. Les fidèles sont même tenus de se marier civilement, si cette formalité est nécessaire pour assurerer mariage son plein effet. Que les époux « sachent, écrit Léon XIII, qu'ils peuvent se soumettre aux lois civiles, l'Église elle-même ne s'y opposant point, parce qu'elle veut et désire que les effets du mariage soient sauvegardés dasn toute leur étendue, et que les enfants n'éprouvent aucun préjudice » ( Encyl Arcanum)

Merci Gabrielle, c'est vraiment très clair!Voilà exactement la clé du "problème" de Gérard...:

Toute réserve étant faite quant au principe, l'Église est cependant obligée de compter avec l'institution du mariage civil.

______

Les fidèles sont même tenus de se marier civilement, si cette formalité est nécessaire pour assurer au mariage son plein effet. Que les époux « sachent, écrit Léon XIII, qu'ils peuvent se soumettre aux lois civiles, l'Église elle-même ne s'y opposant point, parce qu'elle veut et désire que les effets du mariage soient sauvegardés dasn toute leur étendue, et que les enfants n'éprouvent aucun préjudice » ( Encyl Arcanum)

Que n'ai-je compris cela avant... Crying or Very sad Enfin, l'essentiel, c'est de faire ce que doit faire quand on a vu clair! cheers
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2371
Age : 35
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mariage civil - Page 7 Empty Re: Mariage civil

Message  Gérard le Mar 15 Juin 2010, 1:50 pm

Tout d’abord, je remercie ceux qui ont bien voulu continuer d’analyser ce sujet du mariage civil. Ils ont eu le courage de le faire alors que d’autres ont sollicité en rouge d’arrêter. En effet, si le Mariage civil est défendable, tous les arguments sont nécessairement en faveur de la vérité et ne feront que renforcer la bonté du mariage civil et son obligation.
Je remercie aussi l’administration de décider seule de ce qu’elle a à faire.
Moi-même, j’ai commis beaucoup de fautes sur ce forum et notamment l’usage de mots grossiers. Grâce à Diane, j’ai compris que si j’engageais ma responsabilité dans cet usage, je mettais en l’air la bonne réputation et la bonne tenue du forum. Or cela, je n’ai pas le droit de le faire et je dois m’en excuser sincèrement...ce que je fais illico par la présente.
Et même si l’on peut légitimement semble-t-il parfois appeler d’un mot grossier quelque chose d’horrible, il est certainement préférable d’employer d’autres mots que des mots grossiers, la richesse du français semble le permettre.

Cependant je ne me suis jamais permis de dire qui il fallait garder et qui il fallait virer. Il me semble que le seul moyen honnête pour en décider, c’est de le faire sur son propre forum !


Louis et Robert ont cité
« somme de théologie morale sous forme de code » Article I –Valeur et licéité du Contrat civile »
Le mariage civil est :
« a - obligatoire, lorsque tous ceux qui se marient doivent se soumettre à cette formalité, sous peine de n’être pas reconnu comme époux légitimes … «

Jusqu’à présent, dans tout ce que l’on a vu ensemble, l’obligation du mariage civil était imposé afin d’obtenir les effets civil du sacrement. On avait donc les effets avant la cause, c’était déjà pas mal comme aberration.

Mais là, vous devez noter que le mariage civil n’est pas obligatoire pour obtenir quelques effets véritables ou supposés au sacrement de mariage mais
« sous peine de n’être pas reconnus comme époux légitimes ».

Alors soit cet argument est absolument faux et horrible et c’est ce que je crois, soit il signifie que c’est le mariage civil qui nous permet de ne pas être reconnus comme concubins.
Alors permettez-moi d’avoir HONTE pour les auteurs d’inepties si énormes et je ne peux pas croire que vous avez bien lu ni que vous pouvez accepter ou continuer de soutenir un tel argument.



MODÉRATION


Et là, ce sont des ecclésiastiques avec toutes les approbations qui osent affirmer sans honte : c’est obligatoire de vous marier civilement car sans cela vous allez faire croire au monde que vous êtes en concubinage.
Je reste muet devant ce scandale et je vous laisse volontiers la parole !



Lucie a écrit :

Il est possible que le catéchisme st Pie X ait été :
1) mal traduit, comme c'est arrivé pour ceci :
Quand est-ce que le Pape est infaillible ?

Le Pape est infaillible seulement lorsque, en sa qualité de Pasteur et de Docteur de tous les chrétiens, en vertu de sa suprême autorité apostolique, il définit, pour être tenue par toute l’Eglise, une doctrine concernant la foi et les mœurs.



La version bien traduite est celle-ci :

Quand est-ce que le Pape est infaillible ?

Le Pape seulement est infaillible lorsque, en sa qualité de Pasteur et de Docteur de tous les chrétiens, en vertu de sa suprême autorité apostolique, il définit, pour être tenue par toute l’Eglise, une doctrine concernant la foi et les mœurs.

2) trafiqué, puisqu'il semble s'opposer à ci-dessus.

Très chère Lucie
D’après vous, le pape seulement est infaillible, c’est ce que je partage avec vous ! Cependant, d’après ce que vous laissez entendre, il ne serait pas seulement infaillible lorsque, en sa qualité de Pasteur et de Docteur de tous les chrétiens, en vertu de sa suprême autorité apostolique, il définit, pour être tenue par toute l’Eglise, une doctrine concernant la foi et les mœurs.
Par conséquent, il serait aussi infaillible sur le reste.
Si votre démarche est juste, on doit dire que la définition pèche par oubli.
En effet, s’il est dit que le pape est infaillible Lorsque … ce « Lorsque »indique bien les conditions dans lesquelles il est infaillible. Si il est infaillible aussi « lorsque » dans d’autres conditions, ces conditions auraient dû être mentionnées et le fait qu’elles ne le sont pas ne va pas du tout dans le sens que le pape est infaillible ailleurs que dans les conditions précisées par la définition.

Cependant, je comprends la remarque que vous faites sur une évidente mauvaise traduction parce que dans l’un et l’autre cas la définition n’a pas le même sens !


Réaliste a cité
…et que toujours aussi ait persévéré le souci d’élire un successeur.”
(Ch. Antoine, De Eccl.)

Je crois qu’en cela, invité Réaliste a raison. L’Eglise nous demande de prier pour l’exaltation de la Sainte Eglise, c’est-à-dire avec un pape. Si les fidèles n’ont pas le pouvoir d’élire un pape, ils ont cependant le devoir d’en désirer un, d’en demander un à Dieu sans présumer qu’Il nous l’accordera ou non !
C'est un peu l'erreur de Wulfrano remarqué par Gesta Dei selon de principe de la paille et de la poutre comme le signale Gabrielle. En effet, ce n'est pas parce que l'on présume que nous arrivons dans des temps escatologiques qu'il faut inventé une nouvelle identité à l'Eglise ou de nouveaux pricipes comme nous en a fourni en abondance Vincent Morlier.
Ce n'est pas parce que l'on est privé de sacrements que l'on doit se satisfaire d'une église sans sacrement. Ce n'est pas parce que l'on a pas de pape qu'il faut dire que c'est encore mieux qu'avant comme cela et que nous ne voulons pas autre chose...ceci est dangereux.
Ceci n’est pas pour donner raison à la démarche de ce Monsieur qui croit être « réaliste » en évitant le sedevacantisme par la pire des solutions « finale » ….la solution d’un pape hérétique syncrétique infidèle, chef de la plus monstrueuse secte qui n’a jamais paru sur la terre. C’est la solution de l’enfant qui a perdu son père et qui prendrait le démon pour père parce qu’il pense que la pire chose est de ne pas avoir de père.
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum