Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Sam 06 Mai 2023, 6:27 am

C'est un fait, à l'époque où Anne-Marie annonçait à l'avance, ces événements, Dom Giovanni Mastaï Ferretti, le futur Pie IX, était au Chili, à titre d'auditeur du délégué pontifical, Mgr Giovanni Muzzi.

Les prédictions devinrent, dans la suite, plus circonstanciées. Elle déclara, conversant un jour avec le comte Broglio, secrétaire de la Légation de la Sardaigne, que " le prochain pontife effectuerait des réformes dans le but de se décharger de tant d'affaires temporelles de l'état ; il appellerait au pouvoir des séculiers qui rempliraient des charges pour que lui puisse s'occuper plus longuement des affaires spirituelles de l'Église ". Elle fit aussi savoir, par la suite, au cardinal Racanati, que le successeur de Grégoire XVI ne devait pas se déconcerter, qu'il aurait confiance en Dieu et recevrait assistance, qu'il serait aidé de l'extérieur, même en argent, de ceux en qui il ne porte pas foi, confesse le cardinal, et qu'à la fin, le pontife opérerait des miracles.

Plusieurs années après, l'histoire devait, d'une manière ponctuelle et avec exactitude, confirmer la prédiction d'Anne-Marie Taïgi, sur la longueur exceptionnelle du pontificat de Pie IX, sur les tourments qui devaient lagiter. Il suffit de feuilleter certains textes de l'histoire pour en trouver la documentation : rappelons l'assassinat de Pellegrino Rossi, ministre de Pie IX, jusqu'à sa fuite à Gaète ; les orgies sacrilèges des athées, les spoliations des églises et des couvents ; les meurtres des prêtres et des religieux du Transtévère, la lutte anticléricale conduite au parlement et sur la place, dans les écoles et dans la presse, jusqu'au massacre d'une troupe de canailles qui tentèrent de s'emparer de la dépouille mortelle du même Pontife, dans la nuit du 12 au 13 juillet 1881, durant sa translation au Campo Verano.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Dim 07 Mai 2023, 7:33 am

Les réformes que fit Pie IX, par la suite, pour se libérer des affaires temporelles consistaient en ceci : céder le conseil municipal à la ville de Rome, le conseil des députés à l'Etat. La vénération profonde que, d'un pôle du monde à l'autre, les peuples ont voulu manifester, était de nature à consoler le pontife, à lui faire oublier les nombreux outrages, les persécutions qui pleuvaient contre lui. Ils lui signifiaient, en même temps, leur approbation. Les Turcs appuyaient aussi son attitude ferme. Les rois de l'Europe firent preuve de respect mais exprimèrent de la crainte, une crainte qu'ils ne réussissaient pas à dissimuler ; ils dépouillèrent le pape de son pouvoir, l'église, de ses biens.

L'aide matérielle qui lui parvint de toute part, quand il fut réduit à la pauvreté, témoignait de l'affection qu'on avait pour lui. La Belgique, à elle seule, lui fit parvenir un montant de 285,000 francs, en l'espace de deux ans. En 1877, lors de la célébration de son jubilé d'or sacerdotal, lui parvinrent de partout des dons pour une valeur de 10 millions de lires. Le denier de Saint-Pierre atteint, cette année-là, un montant supérieur à 16 millions de francs. De la sainteté et des miracles de Pie IX, il reste la documentation rigoureuse des procès informatifs qui ont été confiés à la Sacrée Congrégation des Rites, pour la promotion de sa cause de béatification.

Après 1878, le pontife est entré dans l'histoire pour de longues années et il demeure des traces de son passage. Sa prédiction tout à fait à point, ne pouvait qu'être confirmée par la suite. Une explication ne peut être profitable que si on s'y arrête, que si on la fait sienne. Anne-Marie Taïgi, cette humble femme du peuple, a donné la preuve que le don extraordinaire qu'elle possédait, correspondait à de prodigieuses lumières divines, venues d'en haut.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Lun 08 Mai 2023, 6:28 am

Le martyre de la renommée

Le fait, avant même d'être significatif, fut pour le moins curieux. Dans l'intention de parler des rapports spirituels qui intervinrent, durant une longue période, entre deux êtres exceptionnels qui vécurent à Rome, à la même époque, totalement voués, bien que dans des champs divers, à la gloire de Dieu, des rapports entre saint Vincent Pallotti et Anne-Marie Taïgi.

Il faut poser, au préalable, que le saint fondateur des Pallotins eut plus d'une fois recours aux conseils et à l'aide de la protagoniste de notre histoire, la sachant généreusement dotée du ciel, de dons très singuliers. En pratique, dans les moments difficiles de sa splendide mission, chaque fois que le besoin d'une intervention de la Providence divine s'imposait, devenait urgente, dom Vincenzo Pallotti qui ne connaissait pas personnellement Anne-Marie Taïgi mais avait rencontré une de ses amies et lui avait ouvert son âme. Il l'avait priée de raconter ses peines à Anne-Marie et de la charger d'intercéder pour telle ou telle grâce, en sa faveur, ou en faveur de son œuvre.

Après chaque colloque, déclara par la suite Vincent Pallotti, j'ai régulièrement et ponctuellement " vérifié les effets salutaires " des prières de cette humble mère de famille.

Mais le fait curieux est celui-ci : Après la mort d'Anne-Marie Taïgi, le saint prêtre se rendit compte du fait que, toutes les fois qu'il s'est accordé une entrevue avec une amie d'Anne-Marie, il avait, en réalité, rencontré Anne-Marie elle-même. " Par humilité et vertu ", elle disait ne pas la connaître personnellement, cachant son identité.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Mar 09 Mai 2023, 7:23 am

Dom Vincenzo Pallotti a cité cet épisode particulier, pour mieux souligner la modestie de cette femme qui, parvenue à se trouver au centre de la vénération de personnages de très haut rang, de personnages de très grande popularité, cherchait, néanmoins, par tous les moyens, à soustraire sa personne de la pression de l'admiration.

L'estime qui l'entourait pesait lourdement sur l'âme d'Anne-Marie Taïgi, comme nous l'indiquent très bien les larmes qu'elle a versées, dans les heures de tranquillité qu'elle s'assurait, en fuyant. Elle se retirait dans sa chambrette, et là, à genoux, à travers les sanglots, elle conversait avec son époux céleste, le blâmait presque, confidentiellement, de ne pas lui vouloir plus de bien. S'il m'aimait de fait, disait-elle, il m'aurait fait marcher dans les traces des infortunés, dans la voie qu'a empruntée Jésus.

Dans les moments où elle était encensée par l'exaltation, elle comparait sa vie à celle du Sauveur cruellement traîné dans l'abjection. Elle tremblait à la pensée que toutes ces louanges n'étaient autres que l’œuvre trompeuse du démon pour l'infatuer, la séduire, la conduire à la pire des chutes. Ainsi, chaque fois qu'elle sortait de sa chambrette, elle essuyait ses larmes et portait dans son cœur le dessein le plus ardent, de s'éclipser du milieu des adulations, de disparaître, de s'évanouir dans l'oubli.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Mer 10 Mai 2023, 6:44 am

Mais, comment faire ? Depuis des années, désormais, sa maison était un véritable port de mer où arrivaient continuellement, des reines et des princes, des cardinaux et des évêques, des ambassadeurs, des généraux, des gens nobles, des gens du peuple. Tout cela ne pouvait malheureusement être tenu secret, dans un voisinage aussi bavard que médisant. Se bouchant les oreilles et se fermant les yeux, elle ne pouvait connaître le nombre de ceux qui appréciaient ses vertus. Les cardinaux Pedicini et Barberini, Cesari et Riganti, Fesch et Cristaldi, des évêques, des prélats, tels Piervisari et Ercolani, Guerrieri et Basilici, et bien d'autres, la disaient sainte, en toutes lettres, et ce, avec une parfaite conviction. Plusieurs personnages de vie sans tache, ont été proclamés bienheureux, vénérables, serviteurs de Dieu : Vincent Strambi, Gaspard del Bufalo, Menocio, Bernard Clausi, frère Félix de Monte Fiascona, frère Pétrone de Bologne, Elisabeth Canori-Mora, Vincent Pallotti. Combien l'exaltèrent et la glorifièrent en toute occasion ? Marie Louise de Bourbon et les dames de sa cour à Lucques, les nobles Bandini et Gaétani, un groupe de prêtres, de religieux de tous Ordres.

Elle ne manquait jamais d'écrire à Turin, à la comtesse Dandozeno, femme du gouverneur général de la Savoie, pour se déclarer indigne, humble femme du peuple qu'elle était, daccepter son invitation à la cour, pour la conjurer de ne parler d'elle à personne, de ne pas faire allusion, même vaguement, aux grâces obtenues du Seigneur, par ses pauvres prières. Lorsqu'elle ne pouvait faire autrement, elle disait que le Bon Dieu sétait servi de la " plus misérable créature ", qu'elle ne voulait, daucune façon, être connue.

Jamais elle ne révélait le nom des personnages illustres qui venaient la visiter ou qui l'appelaient pour des conseils. " Si nous ne l'avions pas vue de nos yeux, dira sa fille Sophia, ou si nous ne l'avions pas accompagnée dans plusieurs foyers, nous n'aurions jamais rien su d'elle ".


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Jeu 11 Mai 2023, 7:15 am

Elle ne manquait pas de s'humilier en toute circonstance, pour souligner qu'elle était, elle-même, comme toutes les autres, une femme, et pas plus. Quand elle entendait parler de quelques coquineries commises par quelqu'un, son opinion était invariablement que " si le Seigneur ne nous protégeait pas, nous serions capables de choses pires, encore ". Elle apportait tout de suite l'exemple de Philippe Néri et répétait avec lui : " Seigneur, retiens-moi fortement, sinon, je me ferai juif, aujourd'hui ". Et chaque instant lui servait pour rappeler à tous que, " si nous tenons, c'est grâce à Dieu, totalement ".

Chaque fois que quelqu'un la priait de le recommander au Seigneur, elle lui répondait : " L'un pour l'autre ; vous, faites-le pour moi, et moi, faiblement, je le ferai pour vous ". Et si certains insistaient, disant qu'elle était la plus écoutée du ciel, elle répondait : " Vous est-il déjà arrivé de dire cette chose ? Et elle en était troublée. Je ne m'explique pas le fait que le Seigneur me laisse sur terre, lorsque je songe à mes péchés. Ne dites plus ces hérésies parce que Dieu seul est juste, Dieu seul est saint ".

Puis, souvent, c'était quelqu'un que Sophia rencontrait dans la rue et lui faisait cette remarque : " Oh ! vous êtes une jeune fille tellement chanceuse, avec une mère sainte comme la vôtre ". Et Sophia rapportait tout cela à la maison. Anne-Marie lui répliquait : " Ma fille, n'y prête pas attention parce que les saints ne sont pas de ce monde. Prions Dieu pour qu'il permette que nous mourrions en saints ".


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Ven 12 Mai 2023, 7:03 am

Et chaque fois que des personnalités de premier rang de l'église lui manifestaient ouvertement la grande estime qu'elles lui portaient, elle ne pouvait demeurer en paix, se répétait déconcertée ! " Je suis une pécheresse, une pauvre misérable, je ne sais pas comment ceux-ci peuvent agir de la sorte, à mon égard ".

La renommée, les hommages, la célébrité, en somme, l'ont suffoquée, inquiétée, pendant toute sa vie.

Il n'y a pas de doute que cela fut pour Anne-Marie la croix la plus pénible parmi tant d'autres qui l'accablèrent ; l'unique croix qu'elle ne réussit jamais à embrasser avec joie et amour, et dont elle a tenté de se dégager, à maintes reprises.

Elle éprouvait une grande répugnance pour les " hosanna " ; elle ne s'en trouvait pas digne. Elle chercha de toutes manières, et en plus d'une occasion, à se soustraire aux rencontres avec des admirateurs. Elle y parvint, quelquefois, avec Lord Clifford, d'Angleterre, par exemple.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Sam 13 Mai 2023, 7:11 am

 Mgr Raphaël Natali avait, un jour, révélé à ce grand seigneur en visite, " certaines circonstances que lui confia Anne-Marie Taïgi, circonstances, lui précisa-t-il, dont les diverses épisodes ne pouvaient être connues que par des lumières venant de Dieu ".

Le lord était demeuré littéralement abasourdi de ces révélations, et est devenu à ce point entiché à l'égard de l'humble romaine, qu'il ne pouvait désirer autre chose que de la connaître personnellement. Il ajouta que, s'il avait eu l'honneur de la rencontrer, il lui aurait assigné ainsi qu'à toute sa famille, après sa mort, une substantielle pension mensuelle, avec l'adjonction de quelque titre de noblesse ".

" J'accomplis moi-même la mission, raconte Mgr Natali, mais elle sourit et refuse toujours l'ostentation qui se pavane ; elle préfère la vie cachée, dans le Seigneur ". " Lord Clifford envoya chez moi, par la suite, une personne qui désirait la rencontrer. Voyant la constance de son refus, elle ne la dérangea pas ".


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Dim 14 Mai 2023, 7:14 am

Lord Clifford ne fit pas seulement la lumière sur son désintéressement total, pour ne pas dire son dédain, d'ailleurs avoué par Anne-Marie elle-même, pour toute vie mondaine ; il confirma en particulier et, une fois de plus, son détachement pour tout bien terrestre.

J'ai déjà signalé comment elle avait écarté l'hospitalité offerte par l'ex-souveraine d'Etrurie qui voulait l'attirer, l'avoir, la retenir près d'elle, avec son mari et ses enfants, à la cour de Lucques. On sait aussi, comment elle refusa pareille invitation adressée par l'entremise du cardinal Pedicini.

Des offrandes généreuses, elle en repoussa plusieurs ; elle aurait pu accumuler beaucoup d'honneurs et d'argent si, seulement, elle avait dit oui. Souvent, on voulait la récompenser par des biens matériels, pour des avantages spirituels qu'on avait reçus. Elle demeura, jusqu'au dernier jour, ferme dans le propos explicite de préserver son honorable pauvreté de tout attentat relié à la richesse. Elle maintint cette détermination, y fut fidèle, même dans les années les plus sombres, quand sa pauvreté atteignait souvent le seuil de l'affreuse misère.

On a cru qu'elle n'agissait ainsi que par pure résignation. Certes, un autre motif s'ajoutait : un amour vrai, chaud, passionné, pour " sœur pauvreté ", un amour basé sur la confiance, une attitude d'abandon, entre les mains de Dieu.

Sa confiance en Dieu ne fut jamais trompée ; la maison Taïgi ne fut jamais négligée par la Providence, pas même dans les situations qui semblaient désespérées ; Anne-Marie l'avait expérimenté. C'est tout dire.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Lun 15 Mai 2023, 7:01 am

Un jour, il ne restait pas même un petit morceau de pain dans le garde-manger. Et je ne parle pas du fricot, pour restaurer le mari et les enfants. Il ne se trouvait pas, non plus, dans toute la maison, un petit objet qui put être échangé pour quelque chose à se mettre sous la dent. Des sous, il était déjà étrange que quelqu'un, dans la famille, en conservât le souvenir, depuis tant de temps qu'on n'en avait pas vus. Tous semblaient consternés. Si l'ombre d'un trouble a envahi l'esprit d'Anne-Marie, personne ne l'a su. En tout cas, elle ne le fit pas voir.

Elle s'enveloppa dans son seul manteau, salua ses familiers, et, d'un pas régulier, se dirigea vers la basilique Saint-Paul. Elle y entra, s'agenouilla au pied du crucifix, pria longuement, avec cette ardeur qui la transformait ; elle pria jusqu'à ce qu'elle entendit une voix, la voix bien connue de son époux céleste, qui lui dit : " Retourne à la maison et tu trouveras la Providence ". Obéissant alors, immédiatement, elle se releva et prit le chemin du retour.

Dans son cœur, régnait la tranquillité, certaine, que cette fois encore, tout était résolu pour le mieux. À peine, avait-elle, en effet, posé le pied sur le seuil de la porte, qu'elle se vit remettre, par ses filles, une lettre du marquis Carlo Bandini. Cette lettre venait tout juste d'arriver de Florence, lui dirent-elles. Avant de l'ouvrir, Anne-Marie savait déjà, qu'avec le message, il y avait de l'argent en quantité suffisante pour faire face à la crise.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Mar 16 Mai 2023, 7:17 am

Ces moments de crise devinrent encore plus fréquents dans les derniers mois de la vie d'Anne-Marie. Quand les maladies se succédaient, s'ajoutaient l'une à l'autre, les besoins se multipliaient. Elle ne doutait alors pas même un instant de l'aide céleste. Et l'aide céleste ne lui manqua jamais. En certaines circonstances dramatiques, elle vit arriver à la maison les secours les plus inattendus, de la part de gens éloignés qui ne l'avaient jamais connue, sinon par ouï-dire. Jusqu'à la fin, cependant, prévalut la règle que, chaque fois que les offrandes dépassaient les nécessités immédiates, elles se transformaient en dons qu'elle distribuait à d'autres pauvres ou d'autres malades, également dans le besoin.

J'ai démontré, rapidement, les multiples maladies qui frappèrent notre protagoniste, peu de temps, avant sa mort. Si on devait compléter, à la bonne franquette, un genre de fiche médicale, pour y enregistrer tous les maux qui accompagnèrent l'entière période de ses dernières années, du moment où elle se consacra au Seigneur, jusqu'au dernier soupir, nous serions embarrassés. Non seulement parce qu'elle garda ses souffrances secrètes, le plus possible, comme elle chercha toujours à cacher ses vertus, à dissimuler les dons prodigieux qu'elle obtint du ciel, mais surtout, parce que, comme l'écrivait le cardinal Carlo Salotti : " Le caractère étrange des maladies sert à démontrer que, la Bienheureuse ayant le désir de souffrir pour les âmes, d'être crucifiée avec le Christ, fut exaucée dans son désir du martyre ".

Elle le fut de telle manière que " dans ses états maladifs, il parut que tous ses membres portaient l'empreinte de la Passion divine et qu'elle sembla percevoir dans ses sens, les effets ou l'effet des douleurs du Calvaire ".


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Mer 17 Mai 2023, 6:37 am

Entreprise ardue, dès lors, de tenter de définir la nature exacte, les symptômes précis, l'intensité de ses souffrances, de tant de maux. Si toutefois, je veux ici tenter de les énumérer, je risquerais de les définir par une terminologie inexacte, dans l'intention de les faire comprendre à tous ; il s'agirait d'un tableau approximatif des incroyables douleurs que cette femme exceptionnelle supporta, pendant tant d'années, avec une sérénité qui ne s'est jamais démentie, puisqu'elle les avait demandées à son divin époux, pour payer, elle, infime créature, les nombreux méfaits de son temps.

Douleurs très fortes aux oreilles, qui s'accompagnèrent de souffrances lancinantes, genre de névralgie qui se répandait dans toute la tête, la contraignant à garder toujours un bandage autour de la tête.

Des yeux, un s'était fermé bientôt, dans l'obscurité d'une cécité presque totale. L'autre était réduit à entrevoir à peine la lumière du jour, alors que les rayons éblouissants du mystérieux soleil céleste l'aveuglaient continuellement, la transperçaient si douloureusement, qu'elle aurait pu pleurer sans trêve.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Jeu 18 Mai 2023, 6:04 am

 Une inflammation profonde et fétide de la muqueuse nasale, en plus de lui boucher le nez, la tourmentait sans répit ; une senteur repoussante et nauséabonde se logeait dans son odorat. Un asthme perpétuel nuisait terriblement à sa respiration. Ses dents lui causaient un martyre ininterrompu.

Aucune articulation aux membres supérieurs et aux membres inférieurs, comme à la colonne vertébrale, devenue très douloureuse, parce que atteinte d'arthrite. Le faisceau musculaire fut également atteint ; les pieds et les mains, surtout la main droite, " la main qui guérissait ", disaient les gens, étaient envahis et déformés, par les nœuds de la goutte.

Une grosse hernie ombilicale s'était rapidement ulcérée et jamais, remède ne put soulager cette plaie.

Tout son corps, en somme, comme le confirme le cardinal Pedicini, fut constamment tourmenté par de violentes douleurs. Une couronne d'épines acérées, la faisait particulièrement souffrir, surtout le vendredi. Et, plus d'une fois, elle a dû prendre le lit.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Ven 19 Mai 2023, 8:21 am

Quand elle faisait des conquêtes d'âmes, et ces conquêtes étaient fréquentes, elle se sentait attaquée par de fortes maladies qui, selon l'opinion de plusieurs, auraient pu, chaque fois, la conduire à la mort.

Tout son corps, affirme le cardinal Pedicini, était à tel point crucifié dans chacune de ses parties, que même le médecin, qu'on fit venir à maintes reprises, en était étonné. Comment, aux prises avec des malaises si sérieux, pouvait-elle continuer à vivre ?

Cette existence fut, jusqu'au bout, ce qui semble incroyable, très active. Elle était totalement engagée, le jour et une grande partie de la nuit, dans la gouverne habile de sa maison, dans l'éducation patiente des enfants, des brus et de ses petits enfants, dans l'attention affectueuse à l'égard de son mari, dans les pratiques intenses de piété, à travers les pénitences les plus sévères, dans les attitudes charitables envers les pauvres, dans les pieuses veilles, au chevet des malades, dans les colloques avec les puissants et les miséreux, sans que jamais, elle fit ostentation de ses propres souffrances.

Dans ses colloques à la chaîne, elle se tenait grave et digne avec les illustres personnages, plaisante et bienveillante avec les femmes du peuple qui frappaient à sa porte, seules ou accompagnées, pour lui soumettre leurs petits problèmes quotidiens ou des problèmes intimes. Elle ne s'inquiétait pas pour autant ; elle leur prodiguait sa patience la plus évangélique, ses sollicitudes les plus affectueuses, même si elle savait, par une longue expérience, qu'une fois sorties de là, ces femmelettes l'appelleraient de nouveau, " sorcière " ou " bigote ".


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Sam 20 Mai 2023, 7:42 am


Mais le calvaire d'Anne-Marie devait connaître la souffrance la plus aiguë dans les derniers moments de son existence. Elle le savait, depuis quelque temps, depuis un an plus précisément ; l'époux l'avait avertie du moment précis, des circonstances exactes de sa mort.

Le jour où avait eu lieu cette dramatique révélation, on l'avait vue plus joyeuse que de coutume ; elle souriait, heureuse, comme une jeune fille qui se prépare à se rendre aux noces. L'Époux céleste avait cependant joint à cette annonce, qu'elle, servante humble et fidèle, vivrait, comme il les a vécues, lui-même, les trois heures d'abandon, sur la croix. Il permettrait, qu'en ces moments extrêmes de l'agonie, elle fut abandonnée de tous. Et il en advint ainsi ; nous le verrons bien.

Puisque j'ai parlé par incise, de " la main qui guérissait ", je dois poser, au préalable, qu'à Anne-Marie, furent attribués plusieurs miracles.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Dim 21 Mai 2023, 7:26 am

Lorsque se répandit la nouvelle d'une guérison prodigieuse opérée par Anne-Marie, par le simple toucher de sa main, l'invocation de la Très Sainte Trinité, des vagues de commotions, jointes, par malheur, à une certaine exaltation à caractère fanatique, se diffusèrent en plusieurs occasions, dans toute la ville de Rome et même au delà. Il y eut des périodes où la Taïgi ne trouva pas un instant de paix. Elle était sans trêve recherchée par des foules avides de miracles faciles, traquée par des curieux plus ou moins aimables, traînée continuellement, ici et là, au chevet des malades plus ou moins en danger, pendant que l'annonce de nouvelles guérisons, vraies ou inventées, contribuèrent à surexciter de plus en plus les gens.

Dans les situations comme celles-ci, il est extrêmement difficile de distinguer la réalité de la fantaisie, la vérité des inventions, la bonne de la mauvaise foi. Il n'appartient pas au chroniqueur de démêler le tout, de censurer dans un sens comme dans l'autre. Bien sûr, le fait demeure, d'après les témoignages les plus dignes de foi, les documentations les plus sérieuses. Une autre preuve indiscutable du surnaturel qui s'affirma chez Anne-Marie Taïgi : l'opinion autorisée du cardinal Carlo Saletti, au sujet d'une série de guérisons merveilleuses opérées par elle.

À peine fut-elle sortie que la malade cessa ses râlements de l'agonie et commença à parler. Elle demanda de la nourriture et, face à la stupeur des personnes présentes, elle se souleva de façon à s'asseoir. Elle était parfaitement guérie.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Lun 22 Mai 2023, 7:14 am

Elle triompha des vainqueurs

Elle mourut à l'aube du 9 juin 1837, au numéro 7 de la rue " Santi Apostoli ", dans le palais Righetti, après trois heures d'agonie, dans un total abandon. C'était vendredi. Elle avait 68 ans et 20 jours.

Les maladies, les tribulations et les pénitences avaient fini par réduire Anne-Marie à un tel état de prostration que, déjà, en octobre de l'année précédente, ne pouvant plus se sentir, elle fut forcée de prendre le lit. Elle ne put jamais, dés lors se relever.

Clouée à cette paillasse : des accès d'asthme, à répétition, des douleurs arthritiques et névritiques, parfois très intenses, des convulsions violentes, une perpétuelle effusion de sueurs. Elle supporta ces souffrances avec beaucoup de résignation, dans le silence, huit mois durant. Elle fit preuve d'une patience à toute épreuve ; son calme était des plus paisibles. Maman exemplaire, elle gardait, malgré tout, le gouvernail de la maison, continuait d'accueillir les gens puissants et déshérités qui persistaient à recourir à elle, pour une aide ou un conseil.

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Maria_10


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Mar 23 Mai 2023, 8:04 am

Sachant que tout était inutile pour le soulagement de ses souffrances, elle se prêtait avec docilité et bienveillance aux soins que lui procuraient ceux qui l'entouraient. Elle continuait de recevoir chaque jour la sainte communion, durant la messe célébrée dans la chapelle qu'elle avait obtenu d'aménager dans son appartement. C'était pour elle l'unique source de paix intérieure, l'unique source de consolation pour son âme.

Le 2 juin 1837, c'était encore un vendredi, une fièvre soudaine annonçait sa fin prochaine. Le docteur Paglioli se souvenait de bien d'autres fièvres qui avaient assailli sa déconcertante patiente ; il n'y attacha pas d'importance excessive : " chose insignifiante, avait-il dit, une légère fièvre passagère ". Anne-Marie lui avait souri doucement, comme pour le rassurer de son pronostic, elle laissa croire qu'elle serait apaisée. Elle était prête pour le grand voyage.

Elle s'y prépara, en arrangeant aussitôt, pour le mieux, les affaires de famille, pour se consacrer ensuite, aux choses d'en haut.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Mer 24 Mai 2023, 7:46 am

Le soir du dimanche 4 juin, la fièvre reprit et cette fois-ci, elle était maligne. Après une nuit affreuse, le matin du 5, à peine Anne-Marie avait-elle reçu la communion, qu'elle commença à entrer dans le coma de l'agonie.

Elle était, en réalité, entrée dans le mystère d'une ineffable apparition céleste, quand à l'improviste, son mari et ses enfants inquiets, autour de on lit, craignaient de recueillir d'un moment à l'autre, l'instant fatal du dernier soupir. Elle se ranima, une lumière d'incroyable béatitude dans ses pauvres yeux, demi-éteints. " Appelez-moi immédiatement Mgr Natali ", demande-t-elle.

Le bon prêtre accourut aussitôt et les personnes entourant le lit durent se retirer. Anne-Marie lui confia le poids du dernier secret que, depuis lors, elle gardait pour elle seule, dans le silence de son cœur : le secret de la date de sa mort, elle le lui confia comme elle lui avait confié tous les autres secrets du ciel, avec un sourire radieux.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Jeu 25 Mai 2023, 7:39 am

Le jour suivant, mardi le 6 juin, la fièvre grimpa au-delà de toute mesure, et la souffrance d'Anne-Marie atteignit des degrés élevés dans l'échelle de la douleur physique. Face à cette situation qui menaçait d'empirer d'un moment à l'autre, le médecin voulut tenter ce qui était encore possible, la prescription de médicaments plus violents, plus pénibles à supporter ; la malade savait très bien que ces moyens drastiques, comme tous les autres qui avaient été employés, s'avéraient inutiles, parce que son état était déjà fixé dans le grand livre de Dieu.

Toutefois, pour ne pas entrer en contradiction avec le bon docteur, pour ne pas laisser chez ses fils et ses filles, son mari, le regret de ne pas lui avoir assuré tous les soins possibles, elle abandonna totalement son pauvre corps crucifié par la souffrance, à la dernière torture de la science.

Le lendemain, mercredi le 7 juin, il apparut très évident à tous qu'il valait mieux lui épargner ce martyre. Le mal, en effet, plutôt que de s'apaiser, s'aggravait inexorablement, d'heure en heure.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Ven 26 Mai 2023, 6:53 am

La maison Taïgi tint donc conseil et décida qu'il était opportun, ce matin-là, de lui faire apporter le Viatique de l'église Sainte-Marie " in-via-Lata ", plutôt que de la faire communier privément, comme d'habitude. Il en fut ainsi.

Elle passa une autre journée et, l'après-midi du 8 juin, quelqu'un frappa à la porte avec discrétion. Sophie alla ouvrir et elle se trouva face à face avec le cardinal Pedicini.

Que voulait Son éminence, de la pauvre moribonde ? Lui parler encore, si c'était possible. Anne-Marie fit avancer une chaise, la plus belle de la maison, tout prés de son lit. Le colloque qui suivit, dura plus d'une heure. Ce fut la dernière conversation de cette humble femme du peuple avec un prince de l'Église.

Le soir, les souffrances physiques s'accrurent encore, de façon indicible ; l'angoisse de la fin atteignit le fond du calice amer. Elle se tut jusqu'à ce que lui revienne la force d'esquisser un sourire sur son visage. De crainte que cette force s'évanouisse, plus occupée des autres que d'elle-même, elle voulut que les siens s'éloignent de sa chambre afin que son état ne les afflige pas.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Sam 27 Mai 2023, 7:21 am

Monseigneur Natali s'entretint seul à seule avec elle, pour un peu de temps. " Comment êtes-vous ? " lui demanda-t-il. " Ce sont des peines de mort ", lui répondit-elle, à demi-voix.

" Que ta volonté soit faite ", lui chuchota le bon prêtre. " Sur la terre comme au ciel ", ajouta-t-elle. Et ce fut sa dernière réponse.

Monseigneur Raphaël Natali rejoignit les autres dans la cuisine, et, ensemble, ils prirent les dispositions nécessaires pour qu'Anne-Marie fut assistée, réconfortée par beaucoup d'amour, beaucoup d'attention, jusqu'à son dernier soupir. Des charges furent attribuées à chacun, à chacune. L'un alla à la maison voisine de la " Madelena ", chez les fils de saint Camille de Lellis, des prêtres voués au service des malades. Un autre se rendit au couvent des Carmes, pour appeler le Père Filippi Luigi, dernier confesseur d'Anne-Marie. Un troisième, par la rue " del Corso " entra à " Santa-Maria-in-Via-Lata ", pour demander le vicaire dom Luigi Antonini.

Mais l'homme propose et Dieu dispose. Ce dernier en avait décidé autrement. On sait qu'il voulait que cette humble femme déjà souffrante, franchisse les étapes de la passion de Jésus, de Gethsémani au Calvaire, l'imite aussi dans les trois dernières heures d'abandon sur la Croix.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Dim 28 Mai 2023, 7:22 am

Les Camilliens vinrent, de fait ; mais leurs experts jugèrent qu'elle pourrait vivre encore quelque temps et s'en retournèrent à leur couvent, convaincus que leur présence n'était pas indispensable pour le moment. Son confesseur ne vint pas parce que, dit-on, les règles carmélitaines ne permettaient pas d'aller hors du couvent, durant la nuit.

Le vicaire de Sainte-Marie-in-Via-Lata vint, au contraire, mais croyant qu'il valait mieux laisser la patiente tranquille, il se retira dans une autre salle pour lire son bréviaire.

Le vieux Monseigneur Natali qui avait veillé sans cesse, jour et nuit, les derniers temps, au chevet de la malade, et avait dû pourvoir personnellement à tous les besoins de la maison au moment où personne n'y pensait, parce qu'on était aux prises avec l'angoisse, fut invité par les Taïgi à s'allonger quelque peu sur un lit, pour s'accorder un moment de sommeil, s'il voulait pouvoir être sur pied, le lendemain.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Lun 29 Mai 2023, 6:49 am

Les Taïgi, de leur part, fils et filles, neveux et nièces, adoptèrent des attitudes différentes : les uns décidèrent d'aller se reposer, les autres de veiller dans la cuisine, obéissant à la maman qui les avait éloignés de sa chambre.

Ainsi, deux femmes seulement demeurèrent en service, dans la chambre d'Anne-Marie. Mais les deux femmes avaient accepté l'opinion des Pères Camilliens qui prétendaient que cette pauvrette ne mourrait pas à l'instant ; elles la voyaient calme et tranquille ; elles se placèrent dans un coin et se mirent à converser à voix basse, de leurs faits et gestes, sans trop se préoccuper de la malade.

Mais voici que, " vers les quatre heures de la nuit, racontera Monseigneur Natali, je me suis senti fortement poussé à me lever en toute hâte, comme je le fis. Je courus à la chambre de la malade qui était alors à l'extrémité. J'en avertis immédiatement le vicaire et on commença aussitôt les prières de la recommandation de l'âme. Les prières étaient à peine terminées, qu'au milieu d'une invocation au Sang très précieux de Jésus, à l'égard duquel la moribonde avait toujours eu une dévotion particulière, elle rendit son âme bienheureuse à Dieu ; il était quatre heures et demie du matin, un vendredi, comme elle l'avait prédit ".


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants. - Page 4 Empty Re: Anna Maria Taïgi - La sainte aux sept enfants.

Message  Monique Mar 30 Mai 2023, 7:32 am

" Ainsi, conclura l'excellent prêtre, confident fidèle et discret d'Anne-Marie Taïgi, se vérifiera tout ce que la servante de Dieu avait annoncé d'elle-même, plusieurs années auparavant, relativement à sa mort. Elle me dit, en effet, les premières années au cours desquelles j'ai pu faire sa connaissance, qu'à sa mort, elle serait abandonnée de tous, comme le Seigneur le lui avait laissé entendre, plus d'une fois.

En d'autres occasions, elle m'assurait que je serais là, présent. Je ne pus alors mettre en harmonie ces deux assertions contradictoires. Les événements ayant eu lieu, j'en saisis très bien l'explication.

On dirait une règle, à lire l'histoire des saints, celle de ceux qui suscitèrent à leur mort un mouvement impétueux de commotion pour rassembler des foules imposantes de citadins venant de partout, que souvent leurs funérailles se transformaient en de réels triomphes, en apothéose irrésistible, comme si les villes où ils vécurent et les terres qui les connurent, désiraient participer, elles aussi, ici-bas, à l'allégresse céleste.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 13606
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum