Épaphras : Qui est-il ?

Aller en bas

Épaphras : Qui est-il ? Empty Épaphras : Qui est-il ?

Message  Louis Sam 07 Déc 2019, 7:14 am

Épaphras

I

Si vous êtes allé à Rome, vous avez visité la prison dans laquelle saint Paul fut enfermé pendant deux ans. Au milieu du cachot est une colonne, à laquelle sans doute l'Apôtre était attaché et sur cette colonne sont gravées ces paroles du même Apôtre : « Je suis enchaîné, mais la parole de Dieu ne l'est pas : Sed Verbum Dei non est alligatum. »

Dans le fait, saint Paul, prisonnier, ne cessait d'annoncer la divine parole, soit de vive voix, soit par écrit. C'est de sa prison qu'il adresse plusieurs de ses admirables lettres aux différentes Églises et à plusieurs de ses disciples.

II

De ce nombre est l'Épître aux Colossiens; elle commence ainsi : « Paul, Apôtre de Jésus-Christ, par la volonté de Dieu, et Timothée (1) son frère : à nos saints et fidèles frères en Jésus-Christ, qui sont à Colosse.

III

« Que Dieu notre Père et Jésus-Christ Notre-Seigneur vous donnent la grâce et la paix. Nous rendons grâce à Dieu le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et nous le prions sans cesse pour vous, depuis que nous avons appris quelle est votre foi en Jésus-Christ, et votre charité envers tous les saints, à cause de l'espérance qui vous est réservée dans le ciel, et dont vous avez déjà la connaissance par la parole de vérité de l'Évangile;

IV

« Qui vous est parvenu, comme sur toute la terre , où il croît et fructifie, ainsi que parmi vous depuis le jour où vous l'avez entendu, et où vous avez connu la grâce de Dieu selon la vérité, par les instructions que vous avez reçues de notre cher Épaphras (2), qui est notre compagnon dans le service de Dieu, et un fidèle ministre de Jésus-Christ pour votre salut, de qui nous avons appris votre charité toute spirituelle. »

Cette lettre fut écrite l'an 57 de Notre-Seigneur…
________________________________________________________________________________

(1) Note 1, de l’Épître aux Colossiens I, dans la Bible Glaire : Timothée se trouvait alors auprès de Paul à Rome. Peut-être est-ce lui qui écrivit l’épître sous la dictée de l’Apôtre (IV,18).
(2) Note 7, ibid: * Épaphras était de Colosses et l'un des premiers qui avaient prêché l'Évangile dans cette ville. Il fut fait prisonnier avec S. Paul à Rome.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14482
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Épaphras : Qui est-il ? Empty Re: Épaphras : Qui est-il ?

Message  Louis Dim 08 Déc 2019, 6:56 am

Épaphras

SUITE

V

Cette lettre fut écrite l'an 57 de Notre-Seigneur, la quinzième année de saint Pierre à Rome, la troisième du règne de Néron, ce prince étant consul pour la seconde fois avec Calpurnius Pison: cette date est précieuse.

Elle nous apprend que vingt-cinq ans après la mort de Notre-Seigneur, l'Évangile était déjà prêché dans le monde entier, où il se développait rapidement. Il en devait être ainsi. Peu de temps avant sa Passion, le Sauveur avait annoncé que l'Évangile aurait fait le tour du monde avant la ruine de Jérusalem, c'est-à-dire avant l'an 70 de l'ère chrétienne.

VI


Au chapitre IVe de la même Épître, saint Paul ajoute : « Épaphras, qui est de votre ville, vous salue. C'est un serviteur de Jésus-Christ, toujours soigneux de prier pour vous, afin que vous demeuriez fermes dans la perfection et le plein accomplissement de la volonté de Dieu.

« Car je lui rends ce témoignage, qu'il a un grand zèle pour vous, et pour ceux de Laodicée et d'Hiéropolis. »

VII

Ces deux villes de Phrygie étaient peu éloignées l'une de l'autre. La première est célèbre par le Concile qui en porte le nom. Un de leurs premiers apôtres fut saint Épaphras qui, consacré évêque de Colosses, continua de prendre soin de ses premières conquêtes. Venu à Rome, il partagea la prison de saint Paul. Nous l'apprenons de saint Paul lui-même qui, écrivant à Philémon, lui dit : « Épaphras, mon compagnon de captivité vous salue : Salutat te Epaphras, concaptivus in Christo Jesu. »

Fut-il mis en liberté en même temps que saint Paul ? la chose est probable. Quoi qu'il en…


Dernière édition par Louis le Lun 16 Déc 2019, 7:28 am, édité 2 fois (Raison : Ajout du lien de Philémon.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14482
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Épaphras : Qui est-il ? Empty Re: Épaphras : Qui est-il ?

Message  Louis Lun 09 Déc 2019, 6:42 am

Épaphras

SUITE

VIII

Fut-il mis en liberté en même temps que saint Paul? la chose est probable. Quoi qu'il en soit, après sa délivrance, le zélé pasteur revint à Colosses, où il se dévoua avec un zèle infatigable au bien de son troupeau. Suivant l'usage de ces temps de persécution, il reçut en récompense la couronne du martyre.

Au 19 juillet, on lit dans le Martyrologe romain : « Naissance de saint Épaphras, que saint Paul appelle son compagnon de captivité. Ce saint, ayant été ordonné évêque de Colosses par le même Apôtre, et étant célèbre par ses vertus, reçut au même lieu, après un vigoureux combat, la palme du martyre, pour les fidèles qui lui avaient été confiés. Son corps a été déposé à Rome, dans la Basilique de Sainte-Marie-Majeure. »

IX

Baronius ajoute : « Des manuscrits authentiques nous donnent la certitude que le corps du glorieux martyr repose dans la vénérable Basilique : Ejus venerandum corpus asservari Romae in Basilica Sanctae Mariae Majoris, ex certis ejusdem Ecclesiae veteribus monumentis accepimus. »

X

Des travaux continuels, la prison et le martyre : voilà ce qu'il en a coûté à nos Pères pour nous procurer le bienfait de l'Évangile. En sommes-nous bien reconnaissants? Vivons-nous suivant les exemples de nos ancêtres et conformément à la foi qu'ils nous ont enseignée?

Voir : Baron, an. 59, n. II ; Annot. ad Martyrol. 19 juli; Cor. a Lap. in Epist. ad Coloss. I. v. 7; et ad philem. V, 23; id. Martyrol. Ad. Usuar., et Catal. Petri de Natalib, etc.

FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14482
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum