LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

+2
gabrielle
Roger Boivin
6 participants

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Dim 08 Nov 2009, 11:31 pm


Une dame de Mexico, Grâcia Padilla, veuve de M. del C., raconte à son fils la guérison de sa fille. Sa lettre est datée du 3 février 1928. Sa fille souffrait beaucoup de la vue. Un spécialiste de Mexico ordonna, et avec insistance, plusieurs piqûres dans le blanc même de l'oeil. La mère mit sa confiance dans le P. Pro.

« C'est l'un de nos derniers martyrs, explique-t-elle à son fils; je t'ai déjà raconté son enterrement. »

La redoutable visite chez le médecin a lieu.

« Nous entrons dans la chambre noire. Le docteur examine ma fille, lui fait tourner les yeux en haut, en bas, à droite, à gauche pendant longtemps. Puis il se tourne vers moi en disant : « Madame, l'oeil est en parfait état ; les piqûres sont absolument inutiles ! »

« Je ne saurais dire mon émotion, poursuit la dame. J'avais précisément demandé au P. Pro de donner ce signe, à savoir que ma fille n'eût plus besoin de piqûres.

« Miracle ! miracle ! mon cher enfant... D'ailleurs ce n'est pas la première fois que le P. Pro opère des guérisons...

« Je suis donc pleine de gratitude envers le petit Père Pro. »



Une lettre datée du 23 juin 1928, nous apprend que la dévotion au P. Pro se développe rapidement au Mexique. Chaque jour on voit des fidèles monter la colline de Dolores et s'agenouiller à l'endroit où reposent les restes du martyr. Parfois le concours des visiteurs est si grand qu'il prend les allures d'un pèlerinage.


Il ne faudrait pas croire toutefois que le P. Pro réserve ses faveurs à ses compatriotes du Mexique. Le Père commence aujourd'hui à multiplier ses gestes de bienfaisance dans les contrées où la Providence l'a initié à son travail apostolique.

Voici tout d'abord la conversion d'un vieillard due à l'intercession du P. Pro. Elle montre que l'ardent apôtre n'a pas oublié là-haut son rôle de prêtre.

Un Père jésuite desservait temporairement la petite église d'une paroisse de France, située près de Paray-le-Monial. Le dimanche de la Sexagésime (1928) il rentrait chez lui tout triste ; il raconta comment un vieillard, sur le point de mourir, avait même refusé au prêtre d'entrer le saluer. En l'écoutant parler, un jeune Père mexicain, ancien condisciple du P. Pro, pensait au pouvoir dont jouit déjà le martyr auprès de Dieu. Il dit au Père qui venait de raconter sa peine :

« Pourquoi ne priez-vous pas le P. Pro ? »

On commença une neuvaine. Le dimanche suivant, le malade fut trouvé sans connaissance ; à peine parvint-on à lui faire comprendre qu'un prêtre était près de lui et désirait le confesser :

« Une autre fois », répondit le moribond.

Le mercredi des Cendres, le Père apporta une relique du P. Pro. Le malade avait recouvré toute sa connaissance. Avec une grande piété, il se confessa et reçut publiquement le saint Viatique et l'Extrême-Onction.




Dernière édition par Roger Boivin le Ven 10 Juil 2015, 6:09 pm, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Lun 09 Nov 2009, 12:21 am


Après la France, de l'Espagne nous vient la nouvelle d'une guérison merveilleuse obtenue par l'intercession du P. Pro. Le récit de l'humble servante qui en fut l'heureuse bénéficiaire, nous est raconté dans toute sa fraîcheur.

« Je soussignée, Concepcion Vaqué y Sastre, agé de 61 ans, née à Mora de Ebro (Tarragona), ressentais depuis longtemps une vive douleur à la main gauche, à tel point que, obligée de travailler pour vivre, il m'était absolument impossible de le faire. J'étais servante à l'Hôtel-Dieu du Saint-Esprit ; deux religieuses de la Conception qui y soignaient les malades m'accompagnèrent à l'hôpital-clinique de Barcelone pour me faire examiner la main par les médecins de la Faculté. Le Dr Juan Solà Suris, chirurgien de la clinique des opérations, me radiographia la main à trois reprises différentes. Le seul remède était l'opération. Elle n'eut pas lieu, parce que tous les lits de la clinique étaient occupés... Le 7 mai, un lundi, fut fixé pour l'opération ; on devait me couper le doigt du milieu et une partie du métacarpe. Or, à l'occasion de la fête anniversaire de la Mère supérieure, une religieuse qui vint lui rendre visite, apprit que j'étais malade. En voyant mon abattement, elle me montra une image du R. P. Pro, de la Compagnie de Jésus, fusillé pendant la persécution mexicaine, et elle me dit : « Concepcion, reprenez courage ; ayez confiance en ce martyr ; recommandez-vous à lui et je vous assure que demain, il ne sera plus question d'opération ; car il vous guérira. » Tout en parlant, elle appliqua l'image du P. Pro sur la partie malade et, par-dessus, remit le bandage. Quelques minutes plus tard, j'ai senti comme du feu qui me brûlait la main, tellement que j'avais peine à endurer mon mal. Puis, il me sembla que le doigt, replié par la maladie, reprenait sa position normale. Or, je certifie que pendant la nuit je ne ressentis aucune douleur. En me voyant, le médecin resta interdit. Il dit à ceux qui l'accompagnaient : « Je crois que l'opération n'est plus nécessaire. Cette femme mourra d'une autre maladie que celle dont elle souffrait. L'opération est inutile. » Impossible de dire ma joie. Depuis ce jour, je travaille ; j'ai plus de force qu'avant ma maladie ; ma main peut porter des poids très lourds. Enfin, je suis parfaitement guérie. Grâce au martyr, je puis gagner mon pain avec mon travail et mes sueurs. »

Signé : Concepcion VAQUÉ (1).

-----

(1)  Déposition de la religieuse : « J'ai moi-même appliqué l'image du R.P.Pro sur la main de la malade ; je me sentais en même temps toute émue. Je certifie que la malade est guérie et que son récit est véridique. »

Barcelone, 22 novembre 1928.
Soeur Jacoba G
UIMERA.

« Don Juan Solà Suris, médecin chirurgien de la Clinique des Opérations certifie que Madame Concepcion Vaqué fut soignée en avril de la présente année pour une ostéite du métacarpe de la main gauche et qu'elle est présentement guérie de cette maladie.

« En foi de quoi, je signe la présente lettre à Barcelone, le 16 novembre 1928. »

Juan Solà S
URIS.




Dernière édition par Roger Boivin le Ven 10 Juil 2015, 7:14 pm, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Lun 09 Nov 2009, 12:32 am


Enfin, voici une faveur, la dernière en date qui eût lieu à Rome. Elle semble nous signifier que le P. Pro prétend à une renommée mondiale. Ada Sassi malade depuis longtemps, était tombée, le 25 mai 1927, dans un état de profond épuisement et de faiblesse extrême, Les médecins consultés à plusieurs reprises ne parvinrent guère à soulager la malade. Entrée le 8 novembre 1928 à la clinique Quisisana, elle vit bientôt son mal s'aggraver ; mais confiante dans l'intercession du P. Pro, la malade se mit à le prier afin d'obtenir sa guérison ; le 21, 22 et 23 novembre, elle communia à cette intention. Or, le 24 novembre, au lendemain de l'anniversaire de la mort du P. Pro, Ada Sassi se sentit tout à fait rétablie, les forces et l'appétit lui étaient revenus et sa prière avait été exaucée (1).

Au reste, il semble bien que le bon Dieu favorise cette confiance du peuple chrétien dans le pouvoir du P. Pro, puisqu'il accorde tant de faveurs et de grâces à ceux qui invoquent le nom de son serviteur (2).

Le jour n'est peut-être pas loin où le Mexique martyr pourra prier officiellement son héroïque enfant.

Le Saint-Père, qui a tant à coeur de réconforter ses fils éprouvés par la plus terrible persécution, semble souhaiter que des martyrs mexicains soient bientôt inscrits au catalogue des Bienheureux.

Il y a quelques mois, on lui mit sous les yeux une photographie représentant un groupe de Mexicains tués par les bandes de Calles. Le Saint-Père les regarda avec émotion, puis, au bas de la photo, il écrivit de sa main ces mots de la messe des martyrs, qui prennent sous la plume du Pontife Romain un sens non équivoque :

« Et palmae in manibus eorum... Gloria Christi... Sanguis martyrum semen... »


« LAUDEM EORUM NUNTIET ECCLESIA. »


L'Église proclamera leur gloire !



Rome, le 19 décembre 1928.



***


(1)  Copie de l'attestation du Docteur TRANQUILLI :
Rome, 15 janvier 1929.

« Moi soussigné, médecin-chirurgien, certifie que M
elle Ada Sassi, était, depuis environ cinq ans, affligée d'un épuisement nerveux-organique ; qu'elle n'avait obtenu qu'une légère amélioration avec le traitement reconstituant et opothérapique. De notoires et incessantes aggravations l'avaient réduite en novembre 1928 en des conditions déplorables, lorsqu'elle entra à la Clinique Quisisana. Moi, soussigné, ai pu constater de visu que du soir au matin du 24 novembre, M[size=8]elle Ada Sassi est passée sans transition d'une très grave asthénie à une très bonne santé.

« En foi de quoi, j'ai signé : Prof. Ercole T
RANQUILLI. »


(2) Chaque courrier apporte le récit de nouvelles faveurs. Au moment de mettre sous presse, il en arrive d'Australie, de Chine : le Messager du Sacré-Coeur de Zi-Ka-Wei (Shanghai) publie plusieurs témoignages de gratitude pour des bienfaits reçus par l'intercession du P. Pro.
[/size]



***



FIN





Dernière édition par Roger Boivin le Ven 10 Juil 2015, 7:25 pm, édité 2 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  ROBERT. Lun 09 Nov 2009, 8:36 pm

.

Merci mon ami d'avoir relaté cette belle histoire du Père Pro, émaillée de ses vertus poussées jusqu'à l'héroïsme, qui en font

un martyr de Jésus-Christ, et disons une fois encore, avec la Vierge Marie, tous les Anges, et les Saints du Ciel:




VIVA CRISTO REY !!!
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Lun 09 Nov 2009, 9:09 pm

VIVA CRISTO REY !!!
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  Monique Lun 09 Nov 2009, 9:20 pm

cheersVIVA CRISTO REY !!!cheers
Monique
Monique

Nombre de messages : 11374
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  ROBERT. Sam 31 Oct 2015, 10:52 am

.
Ne pas oublier le Père Pro, S.J., entre autres, fusillé par les communistes mexicains en 1927:


 ¡ VIVA CRISTO REY ! QUE VIVA !
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique ) - Page 5 Empty Re: LE PÈRE PRO, martyr, 1891-1927 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Dim 15 Jan 2017, 1:55 pm



Maria de la Luz Camacho, martyre, 1907-1934 ( Mexique ) :

https://messe.forumactif.org/t698-maria-de-la-luz-camacho-martyre-1907-1934-mexique



Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum