L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

+2
Roger Boivin
Michel Saint-Jean
6 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  gabrielle Mar 24 Juin 2014, 8:55 am

Il a raison, il n'y a pas d'Urbain IX.

C'est qui son interlocuteur.

C'est quoi le débat.

Roger, donne-moi des infos
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18795
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  gabrielle Mar 24 Juin 2014, 9:21 am

Je viens de comprendre Embarassed 
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18795
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  ROBERT. Mar 24 Juin 2014, 11:51 am

gabrielle a écrit:Je viens de comprendre Embarassed
 
Je vais m'efforcer de "comprendre" le laïus de M. Jocelyn Girard, cet après-midi...  study
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  Roger Boivin Mar 24 Juin 2014, 1:51 pm

ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:Je viens de comprendre Embarassed
 
Je vais m'efforcer de "comprendre" le laïus de M. Jocelyn Girard, cet après-midi...  study

J'ai lu en grande partie son texte, ai répondu à quelques endroits, ce qui m'en a fait interrompre la lecture. Il faudrait le prendre phrase par phrase tant il y a à redire, ça ne finirait plus. Je vais attendre un peu, et le relire à tête reposée. C'est sa façon de dire les choses qui est ahurissante. On voit dans quel bain il a trempé. Humainement parlant, rien à faire.

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  gabrielle Mer 25 Juin 2014, 8:34 am

Humainement tu as raison, tout est faux dans ce texte... prenons-le goutte à goutte...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18795
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  ROBERT. Mer 25 Juin 2014, 10:57 am

roger a écrit:  ..Il faudrait le prendre phrase par phrase tant il y a à redire, ça ne finirait plus.
 
Je suis en accord avec Roger. C'est un travail de très, très..... très longue haleine.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  Roger Boivin Jeu 03 Juil 2014, 1:03 pm


Le 3 juillet 2014 à 07:37, Jocelyn Girard a dit :

J’aimerais faire ce dernier commentaire sur l’ensemble de ce qui a été écrit suite à mon billet. Tout cela confirme simplement le caractère stérile de ce genre de discussions. Certains voudraient absolument convaincre les autres de leurs torts sans jamais s’inquiéter de leurs propres limites. En scrutant et en dénichant des textes qui appuient leurs propos, ils ne font que s’en remettre à des autorités extérieures en lieu et place de leur propre conscience. D’autres appellent à l’action, aux urgences de notre monde actuel. Il est difficile de voir où tous ces gens peuvent se rencontrer en vérité.

À mon sens, une lecture trop unilatérale de la Tradition sans revenir à la Parole de Dieu ne peut que nous éloigner du « fils d’homme » que fut d’abord, pour les premiers chrétiens, le Christ. Sans un lien indéfectible entre les deux facettes de la même personne humano-divine, nous courons le risque de nous « enfarger » dans les définitions que nous voudrions immuables. Ce ne sont pourtant pas les définitions qui le sont, ce sont les choses auxquelles elles renvoient. Il manque donc d’une lecture vivante de la Bible pour que je sois en mesure d’apprécier tous les conseils et avis et même les dogmes qui ont été proposés à notre lecture par les différents commentateurs.

Il manque également une autre chose. L’une des « révolutions » les plus extraordinaires de Vatican II fut son axe trinitaire. Si l’Église s’était depuis longtemps vécue comme une émanation directe du Christ – son propre corps – elle en avait peut-être échappé, pour une part, ce qui lui donne la vie, le mouvement et l’être… (cf. Actes 17,28) Et au sein même de la Trinité, c’est l’Esprit-Saint qui joue ce rôle. Il souffle où il veut, on ne sait pas d’où il vient… Mais il est là pour vivifier l’Église et chacun des baptisés dans leur foi. Le caractère propre de l’Esprit Saint, c’est qu’il n’est pas possible de le définir! Notre credo ne fait que décrire son action et celle-ci consiste surtout à nourrir la vie, la régénérer, lui donner du souffle, éduquer la conscience, inspirer les paroles divines au moment favorable. Une Église christocentrique qui exclut l’action pneumatique (de l’Esprit) ne peut que vivre dans le passé. « Laissez les morts enterrer leurs morts mais toi, va et annonce le Royaume de Dieu » (Luc 9, 60). « Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ? Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. » Tout ce qui a été écrit dans le passé est important, mais l’urgence est dans le présent. Ce monde passe. Les humains s’entre-tuent ou se désintéressent les uns des autres. La fraternité humaine est en danger et le risque d’autodestruction est sérieux. Nous sommes bien loin d’annoncer le Royaume de Dieu lorsque nous nous dénonçons les uns les autres.

Nous avons besoin d’être ensemble, chrétiens de tous horizons, pour répondre à l’appel qui nous a été lancé à notre baptême en faisant le bien et en renonçant au mal. Si certains veulent poursuivre leur inquisition face à toute affirmation qui serait inexacte au regard de l’histoire, il n’en tient qu’à eux. Mais pendant ce temps, la vie poursuit son cours, le mal exerce sa fascination, le bien recule… Il serait plus que temps de nous mettre à genoux tous ensemble et d’implorer Dieu de susciter en nous le même désir d’unité que celui qui fut exprimé par son Fils à ses dernières heures, après qu’il eut « donné l’exemple » du service comme étant ce que nous devons faire… Sommes-nous au service de nos frères et de nos soeurs en humanité? Moi, je ne le suis pas suffisamment, mais pour l’être davantage, j’ai besoin de la foi, de l’espérance et de la charité que l’Église – mes frères et mes soeurs chrétiens – peut et doit raviver en moi…

Et tant qu’à citer des autorités, en voici une qui me paraît bien actuelle: « On devient libre quand on découvre que la vérité n’est pas un ensemble de certitudes immuables, mais un mystère que l’on est appelé à pénétrer peu à peu. Être libre, c’est avancer humblement à l’intérieur d’une réalité insondable. » Jean Vanier

Maintenant, je passe à autre chose, pour éviter de devenir un figuier desséché à trop me laisser envahir par cette discussion…

http://jocelyn62.wordpress.com/2014/06/23/peut-on-faut-il-juger/

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  Roger Boivin Jeu 03 Juil 2014, 1:24 pm

Voici la réponse que je lui ai faite ( je place en italique ses paroles ) :

Le 3 juillet 2014 à 11:51, Roger a dit :

« .. Tout cela confirme simplement le caractère stérile de ce genre de discussions. »

C’est vous-même qui le rendez stérile en refusant la vérité.
« Certains voudraient absolument convaincre les autres de leurs torts sans jamais s’inquiéter de leurs propres limites. »

Une prière que je récite du fond du cœur chaque matin :

Je reconnais devant vous, Seigneur, que je ne suis rien
et que sans vous je ne puis rien.
Je vous remercie de ce que par un effet de votre infinie miséricorde
vous avez daigner jeter les yeux sur ce rien que je suis.
Faites Seigneur, que toujours je demeure en face de ce rien,
afin que vous servant de moi pour accomplir vos dessein,
vous en obteniez la plus grande gloire.
Ainsi soit-il.
« En scrutant et en dénichant des textes qui appuient leurs propos, ils ne font que s’en remettre à des autorités extérieures en lieu et place de leur propre conscience. »

Les textes que nous citons, – et qui font autorité, en passant -, sont pour vous-mêmes, pour le lecteur, afin que justement l’on puisse voir que ce ne sont pas là opinion personnelle. L’Église a toujours fait ça ; les apôtres ont fait ça, les théologiens, etc.

Et vous, sur quoi vous appuyez-vous pour dire tout ça ? Vatican II ? sur vous-même ?

Notre propre petite opinion qui ne vaut pas grand chose ; et on ne s’appuie pas sur le sable des opinions.

Ces « autorités extérieures », ce sont celles de l’Église catholique apostolique et romaine : Encyclique des Papes, ce n’est pas rien ; travaux des théologiens, apologistes, catéchistes, etc, qui eux sont mandatés par la Sainte Église catholique de par leurs fonctions ; ils font partie de l’Église Enseignante.

Vous ne voudriez tout de même pas qu’on vous serve nos propres petites élucubrations, nos propres interprétations personnelles comme font les protestants ! Soyez sérieux tout de même !

Et soyez logique ! nous sommes catholiques romains, ..quoique que vous en pensiez.
« À mon sens, une lecture trop unilatérale de la Tradition sans revenir à la Parole de Dieu ne peut que nous éloigner .. »

Tiens ! vous parlez comme les protestants !

« A mon sens..», vous dites ? ce n’est là que votre avis personnelle ; donc !

La parole de Dieu, c’est et les Saintes-Écritures et la Sainte Tradition, avec un grand T ; les deux vont de pairs. https://archive.org/stream/cihm_26075#page/n97/mode/2up
« À mon sens, une lecture trop unilatérale de la Tradition sans revenir à la Parole de Dieu ne peut que nous éloigner du « fils d’homme » que fut d’abord, pour les premiers chrétiens, le Christ. Sans un lien indéfectible entre les deux facettes de la même personne humano-divine, nous courons le risque de nous « enfarger » dans les définitions que nous voudrions immuables. »

Ça, c’est la vision que vous nous prêtez, rien d’autre.
Un peu plus, et vous allez lire dans nos consciences.

L’Enseignement de l’Église est immuable.
« Ce ne sont pourtant pas les définitions qui le sont, ce sont les choses auxquelles elles renvoient. »

Vous vous servez de cela pour rejeter l’enseignement postérieur à vaticant II ? comme si les mots changeaient de sens de façon fulgurante au point qu’il faille de décennie en décennie reformuler l’Enseignement de l’Église. A ce moment là, les textes de vatican II sont à réviser, ça presse !
« Ce ne sont pourtant pas les définitions qui le sont, ce sont les choses auxquelles elles renvoient. »

Beau prétexte moderniste pour éloigner des textes antérieurs qui sont trop catholiques à leur goût, trop gênants.
« Il manque également une autre chose. L’une des « révolutions » les plus extraordinaires de Vatican II fut son axe trinitaire. Si l’Église s’était depuis longtemps vécue comme une émanation directe du Christ – son propre corps – elle en avait peut-être échappé, pour une part, ce qui lui donne la vie, le mouvement et l’être… (cf. Actes 17,28) »

Ayoooyyy ! Celle-là elle est grosse !

Première, on voit que vous avez eu de la difficulté à formuler votre pensée. D’où la sortez-vous celle-là ?
Vous jugez l’Église maintenant ! ..d’ailleurs, c’est la deuxième fois depuis que je vous lis.
Les Saints, d’où sortent-ils ?
L’Église est Sainte ; c’est l’Épouse du Christ, Épouse sans ride et sans tache. ( ce n’est pas de moi, mais je n’ai pas la référence en ce moment ).
« Une Église christocentrique qui exclut l’action pneumatique (de l’Esprit) ne peut que vivre dans le passé. »

En effet ! c’est une secte.

Accuseriez-vous l’Église ( d’avant vatican II, ) d’être une secte ? Pourtant, c’est ce que vous faites.
« Nous sommes bien loin d’annoncer le Royaume de Dieu lorsque nous nous dénonçons les uns les autres. »

Et la correction fraternelle préconisée par les apôtres, qu’en faites-vous ?

Et tout ce que l’Église au cours de son histoire a fait pour endiguer les hérésies qui venaient attaquer l’enseignement du Christ, combattre les hérésiarques, les dénoncer, les excommunier, qu’en faites-vous ?
Et, plus près, le Modernisme qui, bien que dénoncé, expliqué et condamné par le saint Pape Pie X, n’en a pas moins poursuivit son travaille subversif de corruption subtile au sein même des rangs de l’Église catholique, qu’en faites-vous ? Vous en êtes victime ; et c’est bien triste de le dire, vous êtes un moderniste qui s’ignore. Et il faudrait se taire. Comme j’ai déjà dit, votre œcuménisme maçonnique, je le rejette parce qu’il n’est pas catholique, mais moderniste.
« Si certains veulent poursuivre leur inquisition face à toute affirmation qui serait inexacte au regard de l’histoire, »

Non au seul regard de l’Histoire, mais de l’Enseignement même de l’Église. Encore une p’tite vite de votre part. Il y en a plein d’ailleurs ; vous excellez en la matière.
Vous ne vous rendez pas compte que vous avez l’esprit moderniste, et non l’Esprit-Saint ?
Le Diable c’est le singe de Dieu. Et Dieu c’est le Père et le Fils et le Saint-Esprit.
Cette nouvelle pentecôte ( entre autres mouvements, le mouvement charismatique ) qu’il y a eu sous vatican II, ce n’est pas le Véritable Esprit-Saint, mais l’esprit malin.
Nouvelle messe, nouvelle pentecôte, nouvelle religion, nouvelle secte en fait, et qui se fait passer pour l’Église catholique.

Vous aurez beau, mr Jocelyn Girard, déformer notre propos en y allant de vos attaques insidieuses, la vérité c’est la vérité. Il ne faut pas voir les choses comme on voudrait ou suppose qu’elles soient, mais comme elles sont en réalité.

Que le Saint-Esprit vous éclaire !
« Jean Vanier » ?

Un  " conciliaire ".

De plus, s’il n’était pas  " conciliaire " , il ne ferait pas moins partie que de l’Église enseignée et non enseignante. Donc votre référence est discutable.

http://jocelyn62.wordpress.com/2014/06/23/peut-on-faut-il-juger/



Dernière édition par roger le Jeu 03 Juil 2014, 1:37 pm, édité 2 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  Benjamin Jeu 03 Juil 2014, 1:31 pm


Oui, j'ai vu son dernier "post" et répondu dans un autre fil juste avant que vous ne le postiez dans ce dossier, mon post est ici :

https://messe.forumactif.org/t5707-pourriez-vous-m-aider-a-faire-mes-devoirs#106963
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi  - Page 3 Empty Re: L’infiltration progressiste du Diocèse de Chicoutimi

Message  ROBERT. Jeu 03 Juil 2014, 3:53 pm

.
Spoiler:

roger a écrit:Voici la réponse que je lui ai faite ( je place en italique ses paroles ) :

Le 3 juillet 2014 à 11:51, Roger a dit :

« .. Tout cela confirme simplement le caractère stérile de ce genre de discussions. »

C’est vous-même qui le rendez stérile en refusant la vérité.
« Certains voudraient absolument convaincre les autres de leurs torts sans jamais s’inquiéter de leurs propres limites. »

Une prière que je récite du fond du cœur chaque matin :

Je reconnais devant vous, Seigneur, que je ne suis rien
et que sans vous je ne puis rien.
Je vous remercie de ce que par un effet de votre infinie miséricorde
vous avez daigner jeter les yeux sur ce rien que je suis.
Faites Seigneur, que toujours je demeure en face de ce rien,
afin que vous servant de moi pour accomplir vos dessein,
vous en obteniez la plus grande gloire.
Ainsi soit-il.
« En scrutant et en dénichant des textes qui appuient leurs propos, ils ne font que s’en remettre à des autorités extérieures en lieu et place de leur propre conscience. »

Les textes que nous citons, – et qui font autorité, en passant -, sont pour vous-mêmes, pour le lecteur, afin que justement l’on puisse voir que ce ne sont pas là opinion personnelle. L’Église a toujours fait ça ; les apôtres ont fait ça, les théologiens, etc.

Et vous, sur quoi vous appuyez-vous pour dire tout ça ? Vatican II ? sur vous-même ?

Notre propre petite opinion qui ne vaut pas grand chose ; et on ne s’appuie pas sur le sable des opinions.

Ces « autorités extérieures », ce sont celles de l’Église catholique apostolique et romaine : Encyclique des Papes, ce n’est pas rien ; travaux des théologiens, apologistes, catéchistes, etc, qui eux sont mandatés par la Sainte Église catholique de par leurs fonctions ; ils font partie de l’Église Enseignante.

Vous ne voudriez tout de même pas qu’on vous serve nos propres petites élucubrations, nos propres interprétations personnelles comme font les protestants ! Soyez sérieux tout de même !

Et soyez logique ! nous sommes catholiques romains, ..quoique que vous en pensiez.
« À mon sens, une lecture trop unilatérale de la Tradition sans revenir à la Parole de Dieu ne peut que nous éloigner .. »

Tiens ! vous parlez comme les protestants !

« A mon sens..», vous dites ? ce n’est là que votre avis personnelle ; donc !

La parole de Dieu, c’est et les Saintes-Écritures et la Sainte Tradition, avec un grand T ; les deux vont de pairs. https://archive.org/stream/cihm_26075#page/n97/mode/2up
« À mon sens, une lecture trop unilatérale de la Tradition sans revenir à la Parole de Dieu ne peut que nous éloigner du « fils d’homme » que fut d’abord, pour les premiers chrétiens, le Christ. Sans un lien indéfectible entre les deux facettes de la même personne humano-divine, nous courons le risque de nous « enfarger » dans les définitions que nous voudrions immuables. »

Ça, c’est la vision que vous nous prêtez, rien d’autre.
Un peu plus, et vous allez lire dans nos consciences.

L’Enseignement de l’Église est immuable.
« Ce ne sont pourtant pas les définitions qui le sont, ce sont les choses auxquelles elles renvoient. »

Vous vous servez de cela pour rejeter l’enseignement postérieur à vaticant II ? comme si les mots changeaient de sens de façon fulgurante au point qu’il faille de décennie en décennie reformuler l’Enseignement de l’Église. A ce moment là, les textes de vatican II sont à réviser, ça presse !
« Ce ne sont pourtant pas les définitions qui le sont, ce sont les choses auxquelles elles renvoient. »

Beau prétexte moderniste pour éloigner des textes antérieurs qui sont trop catholiques à leur goût, trop gênants.
« Il manque également une autre chose. L’une des « révolutions » les plus extraordinaires de Vatican II fut son axe trinitaire. Si l’Église s’était depuis longtemps vécue comme une émanation directe du Christ – son propre corps – elle en avait peut-être échappé, pour une part, ce qui lui donne la vie, le mouvement et l’être… (cf. Actes 17,28) »

Ayoooyyy ! Celle-là elle est grosse !

Première, on voit que vous avez eu de la difficulté à formuler votre pensée. D’où la sortez-vous celle-là ?
Vous jugez l’Église maintenant ! ..d’ailleurs, c’est la deuxième fois depuis que je vous lis.
Les Saints, d’où sortent-ils ?
L’Église est Sainte ; c’est l’Épouse du Christ, Épouse sans ride et sans tache. ( ce n’est pas de moi, mais je n’ai pas la référence en ce moment ).
« Une Église christocentrique qui exclut l’action pneumatique (de l’Esprit) ne peut que vivre dans le passé. »

En effet ! c’est une secte.

Accuseriez-vous l’Église ( d’avant vatican II, ) d’être une secte ? Pourtant, c’est ce que vous faites.
« Nous sommes bien loin d’annoncer le Royaume de Dieu lorsque nous nous dénonçons les uns les autres. »

Et la correction fraternelle préconisée par les apôtres, qu’en faites-vous ?

Et tout ce que l’Église au cours de son histoire a fait pour endiguer les hérésies qui venaient attaquer l’enseignement du Christ, combattre les hérésiarques, les dénoncer, les excommunier, qu’en faites-vous ?
Et, plus près, le Modernisme qui, bien que dénoncé, expliqué et condamné par le saint Pape Pie X, n’en a pas moins poursuivit son travaille subversif de corruption subtile au sein même des rangs de l’Église catholique, qu’en faites-vous ? Vous en êtes victime ; et c’est bien triste de le dire, vous êtes un moderniste qui s’ignore. Et il faudrait se taire. Comme j’ai déjà dit, votre œcuménisme maçonnique, je le rejette parce qu’il n’est pas catholique, mais moderniste.
« Si certains veulent poursuivre leur inquisition face à toute affirmation qui serait inexacte au regard de l’histoire, »

Non au seul regard de l’Histoire, mais de l’Enseignement même de l’Église. Encore une p’tite vite de votre part. Il y en a plein d’ailleurs ; vous excellez en la matière.
Vous ne vous rendez pas compte que vous avez l’esprit moderniste, et non l’Esprit-Saint ?
Le Diable c’est le singe de Dieu. Et Dieu c’est le Père et le Fils et le Saint-Esprit.
Cette nouvelle pentecôte ( entre autres mouvements, le mouvement charismatique ) qu’il y a eu sous vatican II, ce n’est pas le Véritable Esprit-Saint, mais l’esprit malin.
Nouvelle messe, nouvelle pentecôte, nouvelle religion, nouvelle secte en fait, et qui se fait passer pour l’Église catholique.

Vous aurez beau, mr Jocelyn Girard, déformer notre propos en y allant de vos attaques insidieuses, la vérité c’est la vérité. Il ne faut pas voir les choses comme on voudrait ou suppose qu’elles soient, mais comme elles sont en réalité.

Que le Saint-Esprit vous éclaire !
« Jean Vanier » ?

Un  " conciliaire ".

De plus, s’il n’était pas  " conciliaire " , il ne ferait pas moins partie que de l’Église enseignée et non enseignante. Donc votre référence est discutable.

http://jocelyn62.wordpress.com/2014/06/23/peut-on-faut-il-juger/

 
Excellentes réponses Roger. Vous vous tenez inébranlable

dans la Foi catholique, tandis qu'il patine dans la Secte !
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum