Euthanasie

+7
Anne-Marie
Diane + R.I.P
Roger Boivin
gabrielle
Monique
ROBERT.
Arthur
11 participants

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  gabrielle Ven 28 Fév 2020, 1:12 pm

Il ne faut pas être nécessairement catholique pour être contre l'euthanasie, car, ce geste, est la glorification du suicide. Ce bénévole a du cran. Dieu en tiendra compte lorsqu'il sera face à la mort.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18791
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Louis Sam 29 Fév 2020, 6:59 am

Merci Roger de cette publication sur le bénévole du C.H.S.L.D. de Valcourt.

Je contresigne la réflexion de Gabrielle. Euthanasie - Page 4 873726

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14518
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Monique Sam 29 Fév 2020, 8:23 am

Un grand merci Roger pour cette publication.  Euthanasie - Page 4 956204    

Idem pour moi aussi pour la réflexion de Gabrielle.  Euthanasie - Page 4 461474
Monique
Monique

Nombre de messages : 11374
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Roger Boivin Lun 09 Mar 2020, 12:19 pm


Un nombre grandissant de médecins canadiens
sonnent l’alarme:
« Nous sommes victimes d’intimidation
pour participer à l’aide médicale à mourir »


Montréal, le 9 mars 2020 – Le Collectif des médecins contre l'euthanasie a reçu des rapports exposant que des médecins réticents subissent pressions et intimidation visant à les forcer à participer à l'aide médicale à mourir - un euphémisme pour « euthanasie » et « suicide assisté ».

La pression a été intense pour beaucoup de médecins, particulièrement chez les spécialistes en soins palliatifs, certains choisissant de quitter la spécialité médicale avant les récents développements. Les descriptions reçues font état d'environnements de travail toxiques et de crainte de mesures disciplinaires par les autorités médicales règlementaires.

«L'anxiété, la peur et la tristesse entourant mon travail se propageait dans ma vie de famille, et j'ai finalement senti que je ne pouvais plus gérer la pratique des soins palliatifs à ce stade de ma vie.»
(un ancien médecin en soins palliatifs, mars 2020)

Depuis quelques mois et semaines, à différents endroits à travers le Canada, on peut constater des changements dans certaines politiques d’hôpitaux concernant l’AMM. Ces changements semblent conçus pour provoquer des crises ou des confrontations visant à forcer les médecins soit à faciliter l'AMM, soit à refuser de le faire, au risque d'être accusés d'en bloquer l'accès. Les rapports exposent systématiquement le même modus operandi : des praticiens de l’AMM refusent d'accepter l'entière responsabilité de la mort du patient et forcent d'autres médecins à partager la responsabilité de la mort. Si le médecin demande à se retirer des soins et à laisser le praticien de l’AMM prendre le relais comme auparavant, le praticien de l’AMM résiste à assumer le schéma naturel de soins.

Les rapports que nous recevons de la part de médecins en détresse décrivent une perturbation délibérée de dispositions qui fonctionnaient de manière satisfaisante auparavant et qui avaient permis aux patients d'avoir accès à l’AMM tout en permettant aux objecteurs de conscience de ne pas être impliqués dans la mort du patient. Cette intimidation jumelée à la trahison de relations collégiales peut empoisonner les environnements de pratique et compromettre les soins aux patients. Un tel comportement ne devrait pas être toléré par les administrateurs des soins de santé au Canada.

Les médecins canadiens ayant des expériences similaires d’intimidation sont invités à contacter le Collectif de médecins par courriel : info@collectifmedecins.org.
Contact :

Charmine Francis
Coordonnatrice
438-938-9410

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Roger Boivin Ven 10 Avr 2020, 9:46 am


#COVID19 : un décret du 28 mars 2020 autorise l’#euthanasie pour se débarrasser des vieux qui encombreraient l’hôpital, écoutez cette interview sur #RadioShalom ! Elle dit tout ! Et dire qu'on prétend être le pays des droits de l'Homme... :

https://twitter.com/GilbertCollard/status/1245686073096839168

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Eric Ven 10 Avr 2020, 7:27 pm

Roger Boivin a écrit:

#COVID19 : un décret du 28 mars 2020 autorise l’#euthanasie pour se débarrasser des vieux qui encombreraient l’hôpital, écoutez cette interview sur #RadioShalom ! Elle dit tout ! Et dire qu'on prétend être le pays des droits de l'Homme... :

https://twitter.com/GilbertCollard/status/1245686073096839168

Qu'ils profitent bien.
Le sang versé réclame justice.
Ils vont payer, et TRÈS CHER !
Eric
Eric

Nombre de messages : 4265
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Catherine Sam 11 Avr 2020, 5:34 am

Ça c'est sûr.... Je n'envie pas leur place à l'heure du jugement!
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2399
Age : 36
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  gabrielle Sam 11 Avr 2020, 7:22 am

Dieu venez vite à notre aide!

Relevez la tête, car votre délivrance approche.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18791
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Roger Boivin Sam 11 Avr 2020, 7:53 am




Pas de réanimation sans équipement de protection, selon des directives du réseau de la santé

Marie-France Coallier - Le Devoir - Que fera le personnel de la santé si le matériel de protection vient à manquer? Des directives laissent croire que des patients seraient abandonnés à leur sort.

Le personnel médical ne devrait pas réanimer des patients atteints ou soupçonnés d’être atteints de la COVID-19 sans masque N95, indiquent des procédures cliniques qui émanent d’établissements du réseau de la santé. Des protocoles, qui visent à assurer la sécurité du personnel soignant, mais qui font craindre que des patients puissent être laissés à eux-mêmes en cas de pénurie de matériel médical.

Interrogé par Le Devoir, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) assure qu’il n’a « jamais été question de ne pas réanimer des patients ». Robert Maranda, porte-parole du MSSS, indique que les établissements concernés ont été contactés pour faire en sorte que « tout est bien compris et bien interprété ». Le MSSS ne leur a toutefois pas demandé, dans l’immédiat, de suspendre les procédures qui délimitent les soins apportés aux patients.

« Le ministère s’est saisi du dossier pour s’assurer d’uniformiser les procédures, insiste le porte-parole du MSSS. De nouvelles directives devraient se répandre assez rapidement. »

Dans sa procédure clinique traitant de la réanimation cardiorespiratoire et de l’intubation endotrachéale pour les patients atteints de la COVID-19, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides mentionne qu’« aucun intervenant ne peut entamer les procédures de réanimation auprès d’un cas suspect ou confirmé de COVID-19 s’il […] ne porte pas l’ÉPI [l’équipement de protection individuelle incluant le masque N95] requise au moment d’entamer les procédures de réanimation. » En présence d’un patient en arrêt cardiorespiratoire, ceux-ci doivent plutôt attendre à l’extérieur de la chambre et appeler l’équipe spécialisée.

La procédure clinique du CIUSSS de l’Estrie—Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, similaire à celle des Laurentides, a disparu du web après que Le Devoir a interrogé l’établissement à ce sujet. Cette procédure spécifiait également que dans le contexte actuel de pandémie, « toute réanimation prolongée est à proscrire pour optimiser la gestion des ressources humaines et matérielles ». Ni le CISSS des Laurentides ni le CIUSSS de l’Estrie n’ont voulu répondre à nos questions.

C’est après avoir reçu de telles directives émanant d’établissements du réseau de la santé que le Groupe Santé Sedna/Groupe Champlain — qui possède une vingtaine de résidences pour aînés dans la province — a envoyé la semaine dernière un communiqué à son personnel soignant l’enjoignant à ne plus réanimer les résidents atteints ou soupçonnés d’être atteints de la COVID-19 sans masque N95. Une procédure qui avait suscité de vives réactions auprès d’infirmières qui estimaient que cela allait à l’encontre de leurs obligations déontologiques, et qui avait rapidement été retirée par la direction du réseau de résidences à la demande du MSSS.


Pénurie

Ce type de procédures cliniques visent à limiter les risques d’infection du personnel médical par les patients atteints du virus SRAS-CoV-2, qui est « hautement contagieux ». « Le massage cardiaque et l’intubation sont des procédures à haut risque d’aérosolisation de particules », précise le document du CISSS des Laurentides.

Mais qu’adviendrait-il si la pénurie appréhendée de masques N95 venait à se concrétiser ? Des patients seraient-ils laissés à eux-mêmes sans qu’on leur porte secours ?

« Imaginez si on doit aller dire à un membre d’une famille qu’on ne peut pas réanimer son père ou sa mère parce qu’on n’est pas équipés. Ça me choquerait [si ça devait arriver]. On est censés intervenir tout de suite », souligne Sonia Mancier, infirmière auxiliaire et présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, secteur privé (FIQP).

« Je comprends que si tes pompiers tombent au combat, tu ne peux plus éteindre ton feu. Mais si on en venait à ça, ça soulèverait de graves questions sur la déficience dans la gestion et la préparation de l’État », souligne Paul Brunet, président du Conseil pour la protection des malades.

[..]


MSN :  https://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/pas-de-r%c3%a9animation-sans-%c3%a9quipement-de-protection-selon-des-directives-du-r%c3%a9seau-de-la-sant%c3%a9/ar-BB12sVB7?li=AAgh0dy

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Euthanasie - Page 4 Empty Re: Euthanasie

Message  Roger Boivin Jeu 07 Mai 2020, 7:51 pm


Voici deux articles de journaux intéressants:

 1.  La banalisation de l'euthanasie au Canada À LIRE ABSOLUMENT dans le World Medical Journal (Journal de l’Association médicale mondiale, numéro 2, avril 2020. Volume 66, pages 28-37).
   Disponible en anglais seulement : The “Normalization” of Euthanasia in Canada: the Cautionary Tale Continues : https://alexschadenberg.blogspot.com/2020/04/the-normalization-of-euthanasia-in.html
   L'article est explicitement approuvé par plusieurs médecins canadiens, dont Balfour Mount. P. 28-37

2.  Accélérer la mort due à la difficulté de la maladie et de la détresse dû au manque de soin palliatifs lorsque requis est une erreur médicale en soi. Disponible en anglais seulement: Hastened death due to disease burden and distress that has not received timely, quality palliative care is a medical error : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32334296
   Medical Hypotheses, Volume 142, 2020, 109727


www.collectifmedecins.org


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum