"Unique est ma colombe, ma perfection"

+12
Javier
Louis
Bruno
Roger Boivin
Diane + R.I.P
Rosalmonte
ROBERT.
Eric
Sandrine
gabrielle
Gérard
Carolus.Magnus.Imperator.
16 participants

Page 7 sur 42 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 24 ... 42  Suivant

Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Invité Sam 25 Fév 2012, 5:27 pm

petite gourde ! I love you
Ce qui est certain ici, petit autiste, c'est qu'il y a 1 xxx [et c'est malheureusement TOI] ...
Mais, je mets ta connerie sur le compte de tes problèmes xxx notoires (notoires même en Canada) ...

C'est tout ce que vous avez à dire. Bien.


Dernière édition par Guillaume le Dim 26 Fév 2012, 2:59 am, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Sam 25 Fév 2012, 5:59 pm

Guillaume a écrit:C'est tout ce que vous avez à dire. Bien.

Non ce n'est pas tout ce que j'ai à dire, autiste.

Tout le reste de ce que j'ai dit, tu l'as ignoré ... autiste.

Maintenant, avec cette réponse complètement à côté de la plaque, tu prouves toi-même à quel point est profond ton sérieux trouble xxx.

Et je note que tu as esquivé les questions suivantes :

1 - Trouvez-vous inadéquat et répréhensible de parler « d'église séparées » et « d'Eglises dissidentes » tel que l'ont fait Pie XII et Léon XIII ???

2 - Si la réponse est « non », expliquez SVP ?

Je me vois donc dans l'obligation de considérer que tu tiens pour hérétiques tous ces auteurs (Papes y compris) ci-dessous :

Léon XIII, Actes de Léon XIII, t.V, p.257, 261 a écrit:
LETTRES APOSTOLIQUES PAR LESQUELLES L'ARCHICONFRÉRIE DE PRIÈRES ET DE BONNES OEUVRES POUR LE RETOUR DES ÉGLISES DISSIDENTES À L'UNITÉ CATHOLIQUE SOUS LE PATRONAGE DE NOTRE-DAME DE L'ASSOMPTION EST ÉRIGÉE DANS L'ÉGLISE DE L'ANASTASIE A CONSTANTINOPLE.
[...]
Nous érigeons et Nous constituons à perpétuité la susdite association de prières et de bonnes oeuvres pour le retour des Eglises dissidentes à l'unité catholique sous le titre de Notre-Dame de l'Assomption...[/size]

Pie XII, Lettre encyclique à l'épiscopat, au clergé, et aux fidèles de Chine, 7 octobre 1954 a écrit:
Les promoteurs d'un tel mouvement cherchent avec duplicité et habileté à tromper les timides ou les âmes simples pour les écarter du droit chemin. Dans ce but, ils affirment faussement que seuls sont de vrais patriotes ceux qui adhèrent à l'Eglise qu'ils ont façonnée. En réalité, ils cherchent à constituer une Eglise nationale. Cette Eglise, si elle existait, ne pourrait jamais être catholique puisqu'elle serait la négation de cette universalité qui est le propre de la catholicité.

Pie XII, Documents pontificaux de Sa Sainteté Pie XII, t. 1952, p.27 a écrit:
L'Eglise catholique .... Personne ne peut donc prétendre qu'elle est au service d'une puissance particulière; de même qu'on ne peut exiger d'elle que, brisant l'unité dont son Divin Fondateur lui-même a voulu la marquer, elle laisse se constituer dans chaque nation des églises séparées, qui pour leur malheur, soient détachées du Siège Apostolique où Pierre, vicaire de Jésus-Christ, vit dans ses successeurs jusqu'à la fin des siècles.

Maxime de saint Augustin sans laquelle on ne peut conserver dans l’Église de Dieu, ni la paix, ni l'ordre, ni l'unité de la doctrine, ni l'humilité de l'esprit.
Maxime si nécessaire, que l’Église protestante elle-même en a reconnu la nécessité.


Œuvres complètes de Bourdaloue, sermon pour la fête de Saint Pierre, T. VI, Lyon lib.Eccl. et classique de Briday, 1869, p. 186


St. Francois de Sales, LETTRE OUVERTE AUX PROTESTANTS, ARTICLE XVI : NOTRE ÉGLISE EST PERPÉTUELLE, LA PRÉTENDUE NE L'EST PAS a écrit:

Or, quant à votre église, supposons ce gros mensonge pour vérité, qu'elle ait été du temps des Apôtres, elle ne sera pourtant pas l'Église catholique : car, la Catholique doit être universelle en temps, elle doit donc toujours durer; mais dites-moi où était votre église il y a cents, deux cents, trois cents ans, et vous ne le sauriez faire, car elle n'était point; elle n'est donc pas la vraie Église.

Ernest Savignac, MANUEL D'APOLOGÉTIQUE, p.172 a écrit:

Le protestantisme ... Ce n'est pas une Eglise, mais un groupement d'églises indépendantes les unes des autres. [...] L'Eglise anglicane, dont l'une des branches s'intitule catholique, est elle-même circonscrite aux régions d'ailleurs très vastes de domination, de langue ou d'influence britannique.

Abbé Arthur Robert, LEÇONS D'APOLOGÉTIQUE, p.276 a écrit:

L'ÉGLISE GRECQUE N'A PAS LES NOTES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE.

Chanoine E. Duplessy, APOLOGÉTIQUE, livre III, p.7 a écrit:

Le protestantisme ... ce n'est pas une Eglise, mais un assemblage d'Eglises en désaccord sur une foule de points de croyance, de morale et de culte. Pourquoi donc toutes ces Eglises sont-elles groupées en une seule ?...

[...] en sorte que l'Église de Fleury paraît exactement calquée sur l'Église anglicane de Henri VIII , pour servir de modèle à l'Église schismatique de la révolution française. [...]

Histoire Universelle de l'Église Catholique, 1867, Tome XIII, p 556


Peut-il y avoir sur la terre plusieurs Églises vraies ?

Non, Notre-Seigneur Jésus-Christ n'a établi qu'une seule Église [ ... ]
Cependant nous voyons plusieurs Églises chrétiennes, reconnaissant Jésus-Christ pour chef [... ]: 1. l'Église Catholique; 2. les Églises protestantes; 3. les Églises schismatiques
[...]

Les Églises protestantes ont commencé au XVIe siècle; elles forment trois sectes principales : les luthériens [...]; les calvinistes [...]; les anglicans [...]

Enfin, les Églises schismatiques datent du IXe siècle [...]

Le catéchisme expliqué, Mgr Cauly

[...] en sorte que l'Église de Fleury paraît exactement calquée sur l'Église anglicane de Henri VIII , pour servir de modèle à l'Église schismatique de la révolution française. [...]

Histoire Universelle de l'Église Catholique, 1867, Tome XIII, p 556


S. Cyr. D'après cette promesse du Seigneur, l'Église apostolique, placée au-dessus de tous les évêques, de tous les pasteurs, de tous les chefs des Églises et des fidèles, demeure pure de toutes les séductions et de tous les artifices des hérétiques dans ses pontifes, dans sa foi toujours entière et dans l'autorité de Pierre. Tandis que les autres Églises sont déshonorées par les erreurs de certains hérétiques, seule elle règne, appuyée sur des fondements inébranlables, imposant silence et fermant la bouche à tous les hérétiques ; et nous, si nous ne sommes ni égarés par une téméraire présomption de notre salut, ni enivrés du vin de l'orgueil, nous confessons et nous prêchons en union avec elle la règle de la vérité et de la sainte tradition apostolique.

Catena aurea
Compilation, réalisée par saint Thomas d'Aquin, de commentaires des Pères de l'église sur l'évangile
(Traduction édition Vivès, 1856, Paris).

Évangile selon Saint Mathieu chap XVI, 18



« Le bon catéchiste » 1899 :

[…] Les autres églises n’ont rien de tout cela. Ainsi le fondateur de l’église protestante …[…]
« Manuel populaire d’instruction religieuse », 1914 :
Même texte que dans le catéchisme expliqué de Mgr Cauly

« Manuel des catéchistes » 1912 :
[…] Ces marques sont de premières importance parce qu’elles servent à distinguer les fausses églises établies par les hommes de la véritable instituée par Jésus-Christ.


CHAPITRE XII, § I

D. Pourquoi les révolutionnaires attaquent-ils l'Église catholique et non les autres églises?

R. Parce que l'Église catholique est la seule et l'unique « envoyée » de Jésus-Christ, son unique épouse fidèle, portant avec elle Dieu, et que les autres églises, filles bâtardes, épouses adultères, sont les églises de Satan, mères et nourricières de la révolution.

CATÉCHISME DE LA RÉVOLUTION OU LA RÉVOLUTION EXPLIQUÉE DANS SES PRINCIPES, SON LANGAGE, SES ŒUVRES ET SA FIN, BLOUD et BARRAL, 1877, pages 69 et 70

Dans mon sermon sur l'unité de l'Église, prononcé à l'ouverture de l'assemblée de 1682, je fus indispensablement obligé de parler des libertés de l'Église gallicane et je me proposai deux choses: l'une, de le faire sans aucune diminution de la véritable grandeur du Saint-Siège; l'autre, de les expliquer de la manière que les entendent nos évêques, et non pas de la manière que les entendent nos magistrats.

Bossuet, lettre au Cardinal d'Estrées, Œuvres, 1778, T. X, p.275


La "morale indépendante" n'est qu'un mot, et l'action est toujours gouvernée par l'idée.
Comprendra-t-on aussi, sentira-t-on le prix de l'autorité ?
Si nous avons besoin d'une main qui nous gouverne, combien plus avons-nous besoin d'une tête qui décide !
Mais le jour où nous l'aurons compris, à qui nous adresserons-nous ?
Quelle Église trouverons-nous dont l'immutabilité nous garantisse les conditions hors desquelles il n'y a pas de société spirituelle possible, ni peut-être de société matérielle ?
Il n'y en a qu'une, et ce jour là qui verra le retour des Églises au centre de l'unité catholique, ce jour, s'il doit luire sur l'humanité, sera le jour aussi du triomphe de Bossuet.

Extrait d'une conférence sur Bossuet prononcée le 30 janvier 1900 à Rome, au palais de la chancellerie Pontificale.
Cité dans La doctrine catholique, abbé Sépiéter, Brunet ed., Arras, 1927, page 523


L'union, ou plutôt la réunion, des Églises a été pendant un demi-siècle (de 1653 à 1704) le grande préoccupation de Bossuet.

Cité dans La doctrine catholique, abbé Sépiéter, Brunet ed., Arras, 1927, page 519


Comme la doctrine de la grâce justifiante a été exposée d'une manière différente par les Grecs et les Latins, il convient que nous l'examinions successivement dans chacune des deux églises.

In Leçons de théologie dogmatique, L. Labauche, professeur au séminaire de Saint-Sulpice, T.II, onzième édition, Librairie Bloud et Gay, 1925, p.292 et 293.


[...] Cette autonomie s'est révélée d'abord sous deux aspects néfastes : à l'aurore de son histoire, l'Église grecque nous apparaît en guerre contre la tradition chrétienne ...[...]

Mgr Duchesne, Autonomies ecclésiastiques, chap. V, L' Église grecque et le schisme grec, p 223, Paris, Fontemoing, 1896.


Bossuet disait alors : " Il a été promis au Siége apostolique qu'il sera le fondement, le centre et le chef éternel de l'Église universelle; que, par conséquent, il ne sera jamais ni hérétique ni schismatique, comme tant d'églises d'Orient. (...)"

abbé Rohrbacher, Histoire universelle de l'Église catholique, Letouzet et Ané Ed., T.11, P.188


Je sais aussi que, dès qu'elle se met en opposition avec le Siège apostolique, l'Eglise gallicane n'est pas plus infaillible que l'Eglise grecque et l'Eglise anglicane, et qu'elle peut, comme l'Eglise anglicane et l'Eglise grecque, tomber tout entière dans le schisme et l'hérésie, et y persévérer opiniâtrement.

abbé Rohrbacher, Histoire universelle de l'Eglise catholique, Letouzet et Ané Ed., T.11, P.189

La proposition de Nuytz, (fausse, NDLR) dit le docteur Heiner, contenait cette affirmation, que ce sont les Papes, non les Grecs, qui doivent porter la responsabilité du schisme, qui a séparé les deux Églises.

Tiré de Heiner, Der Syllabus
In Valeur des décisions doctrinales et disciplinaires du Saint-Siège, Abbé Lucien Choupin, troisiéme Ed., Beauchesne, 1928, p. 306

Je continu, gamin ?

La résistance n'est pas de notre côté, p'tit autiste, elle est du tient !

T'es en train d'envoyer le bébé avec l'eau du bain, pauvre xxx.

Mais ton orgueil xxx te fait glisser sur une peau de banane, et tu en viens à tenter de déformer la pensée de tes interlocuteurs pour essayer d'avoir gain de cause ...

Pour moi t'es seulement un xxx ...

Ton père aurait dû xxx, gamin.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Eric Sam 25 Fév 2012, 6:06 pm

Cher bouffon,
Vous nous dites :
Guignol a écrit :
Le catéchisme du saint concile de Trente parle d'usurpation
Donnez moi, svp, les références complètes du catéchisme que vous utilisez ....
Mais, quoiqu'il en soit, je vous assure qu'il y est question d’Églises qui usurpent le nom de l'Église (afin de .... pour se faire passer pour .... l’Église catholique) rien de plus.
Ne vous en déplaise !
Guignol a écrit :
- rien de plus exact, la secte conciliaire a usurpé les attributs de l'Eglise militante.
Comment ?
Et quelles notes (attributs) aurait pu usurper la conciliaire sans qu'un véritable catholique se rende compte de la manœuvre ?
Eric
Eric

Nombre de messages : 4286
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Sandrine Dim 26 Fév 2012, 6:53 am

Il est aisément constatable que Guillaume passe son temps à éditer ses messages. Pourquoi ?

La solution serait de copier intégralement chacun de ses posts aussitôt qu'il en écrit un ( dans la mesure du possible ) afin de voir un peu à quel jeu il joue.
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  gabrielle Dim 26 Fév 2012, 7:26 am

Guillaume a écrit:Loués et bénis soient Jésus et Marie.

Gabrielle a écrit: n'est-ce pas vous qui laissez planer un doute sur l'orthodoxie de ceux qui emploieraient le terme "église conciliaire"..

Chère Gabrielle,

J'ai écrit – et je le maintiens – que parler d'"église conciliaire" constitue un abus de langage.

Le catéchisme du saint concile de Trente parle d'usurpation - rien de plus exact, la secte conciliaire a usurpé les attributs de l'Eglise militante.

On ne saurait trop insister sur cette supercherie, presque unique dans l'histoire. D'où la nécessité d'être rigoureux dans le choix et dans la définition des mots, dont malheureusement le sens est bien souvent édulcoré, voire détourné par la secte V2.

Loué soit Jéus-Christ!

Cher Guillaume

L'usurpation incroyable est réelle, je suis d'accord avec vous sur ce point. L'usurpation a consisté pour la secte conciliaire a garder les cadres extérieurs de la Sainte Église Catholique, un cheval de Troie, ce qui a trompé et trompe encore des âmes de bonne foi...

Mais, il faut admettre que la rigueur des termes ( secte) ne colle pas toujours avec l'esprit de notre interlocuteur. Dans un de vos messages vous parliez de "fausse monnaie" or, si je transfère cela au sujet de ce dossier, je dirai "fausse Eglise".

Guillaume a écrit:Il est certain que le fait d'utiliser cette expression "Eglise conciliaire"

à l'appui ou en complément d'une affirmation qui s'oppose expressément à la doctrine de l'Unam Sanctam Ecclesiam si claire­ment définie par l'Eglise,

en disant par exemple "il y a 2 Eglises, l'Eglise catholique et l'Eglise conciliaire" ou "un pape pour 2 Eglises", etc.,

constitue une hérésie au moins matérielle.


Je crois que vous y aller un peu vite avec l'hérésie matérielle, le texte qui provoqua toute cette histoire est celui de HM, or dans ce texte il finissait par la seule conclusion possible: CE N'EST PAS L'ÉGLISE CATHOLIQUE.

Comment croire, que ce texte niait la doctrine de Unam Sanctam Ecclesia? Allons, cher Guillaume, vous ne trouvez pas que vous en mettez un peu trop.

Si je suis votre raisonnement, alors je devrai cosidérer tous les auteurs que CMI , Éric et Louis ont mis en ligne et même des Pontifes et même la Sainte Écriture dans l'hérésie matérielle... il est aisé de voir que cela n'a aucun sens.

Comme le disait CMI , il y belle lurette que nous nous battons pour faire comprendre le constat de la Vacance.. le LFC fut notre champ de bataille, croyez-vous que cela était un passe-temps... une comédie de notre part.

La lettre tue et l'esprit vivifie, cher ami.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18860
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Javier Dim 26 Fév 2012, 8:24 am

Gabrielle a écrit:
Loué soit Jéus-Christ!

Cher Guillaume

L'usurpation incroyable est réelle, je suis d'accord avec vous sur ce point. L'usurpation a consisté pour la secte conciliaire a garder les cadres extérieurs de la Sainte Église Catholique, un cheval de Troie, ce qui a trompé et trompe encore des âmes de bonne foi...

Mais, il faut admettre que la rigueur des termes ( secte) ne colle pas toujours avec l'esprit de notre interlocuteur. Dans un de vos messages vous parliez de "fausse monnaie" or, si je transfère cela au sujet de ce dossier, je dirai "fausse Eglise".

(...)

Je crois que vous y aller un peu vite avec l'hérésie matérielle, le texte qui provoqua toute cette histoire est celui de HM, or dans ce texte il finissait par la seule conclusion possible: CE N'EST PAS L'ÉGLISE CATHOLIQUE.

Comment croire, que ce texte niait la doctrine de Unam Sanctam Ecclesia? Allons, cher Guillaume, vous ne trouvez pas que vous en mettez un peu trop.

Si je suis votre raisonnement, alors je devrai cosidérer tous les auteurs que CMI , Éric et Louis ont mis en ligne et même des Pontifes et même la Sainte Écriture dans l'hérésie matérielle... il est aisé de voir que cela n'a aucun sens.

Comme le disait CMI , il y belle lurette que nous nous battons pour faire comprendre le constat de la Vacance.. le LFC fut notre champ de bataille, croyez-vous que cela était un passe-temps... une comédie de notre part.

La lettre tue et l'esprit vivifie, cher ami.

BRAVO, chère Gabrielle ! "Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 431208 "Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 461474 "Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 956204

Vous êtes une femme admirable, mon amie "Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 720621 Wink Very Happy
Javier
Javier

Nombre de messages : 4199
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Dim 26 Fév 2012, 10:11 am

gabrielle a écrit:La lettre tue et l'esprit vivifie, cher ami.

Eh cibole ! Guixxx doit être mort et enterré à l'heure actuelle ... "Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 80494

RIP Guixxx, petit chevalier autiste consanguin du GAZ.


Dernière édition par Carolus.Magnus.Imperator. le Dim 26 Fév 2012, 10:45 am, édité 1 fois

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  ROBERT. Dim 26 Fév 2012, 10:19 am

.

Le tout débuta par un "E" ou un "e", avec ou sans accent aigü: voyez où nous en sommes aujourd'hui !

Une tempête dans un verre d'eau qui s'est transformée en cyclone, en typhon, en ouragan, en tornade !!

Grand Merci à Gabrielle de temporiser à tout bout de champ dans ce maelström !!

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Eric Dim 26 Fév 2012, 10:22 am

LA LETTRE TUE LE MAUVAIS ESPRIT ZINSINISTE, EN EFFET !!! : Very Happy

355.- III. Les Églises protestantes. - Le protestantisme comprend trois Églises principales : l’Église luthérienne, l’Église calviniste et l’Église anglicane. Chaque Église se subdivise à son tour en un certain nombre de sectes.


Abbé A. Boulenger, Manuel d'apologétique, Recherche de la vraie Église, E. Vitte, 3ème Ed., 1928, p. 365


Art. III.- Application des notes à l’Église grecque.

Nous diviserons cet article, comme le précédent, en deux paragraphes.
Dans le premier nous donnerons quelques notions préliminaires sur l’Église grecque. Dans le second nous montrerons qu'elle n'a pas les notes de la vraie Église.

I.- Notions préliminaires sur l’Église grecque.

369.-I. Définition.- Sous le nom d’Église grecque nous comprenons toutes les Églises qui, à la suite du schisme commencé par Photius au IXe siècle et consommé par Michel Cérulaire au XIe, se sont séparées définitivement de Rome. Ces Églises, que les catholiques désignent sous le nom « d’Église grecque schismatique » , et qui s'intitulent elles-mêmes « Église orthodoxe », portent encore les noms d’Église orientale, Église gréco-russe ou gréco-slave, Églises autocéphales ou indépendantes.


Abbé A. Boulenger, Manuel d'apologétique, Recherche de la vraie Église, E. Vitte, 3ème Ed., 1928, p. 375
Eric
Eric

Nombre de messages : 4286
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Invité Dim 26 Fév 2012, 10:47 am

Ave Maria,

Chère Gabrielle,

Dans le cas d'HM qui parlait des "2 Eglises" ou d'un "pape, tête de plusieurs Eglises" (sans préciser dans quel sens on entendrait le mot Eglise), il y avait bien une opposition évidente exprimée contre la doctrine de l'Unam Sanctam Ecclesiam.

Mais même employée hors du contexte que j'ai mentionné...comment peut-on seulement concevoir l'existence d'une "Eglise " tirant sa légitimité uniquement d'un "concile" (ou plutôt d'une parodie de concile) - alors que l'Eglise vient des Apôtres, sa doctrine est celle qui fut prêchée par les Apôtres ?

Cette marque de l'apostolicité est la plus propre à distinguer l'Église des sectes faussement catholiques, comme le rappelle l'extrait du catéchisme du saint concile de Trente que j'ai cité à plusieurs reprises :

Catéchisme du saint concile de Trente - Chapitre dixième — Du neuvième article du Symbole a écrit:
§ VII. — L’ÉGLISE EST APOSTOLIQUE.

en effet, le Saint-Esprit qui gouverne l’Eglise, ne la gouverne que par des ministres apostoliques (c’est-à-dire par les successeurs légitimes des Apôtres). Cet esprit fut d’abord donné aux Apôtres, mais ensuite, grâce à l’infinie Bonté de Dieu, il demeura toujours dans l’Eglise. Et comme elle est la seule qui soit gouvernée par le Saint-Esprit, elle est aussi la seule qui soit infaillible dans la Foi et dans la règle des mœurs. Au contraire toutes les autres qui usurpent le nom d’Eglises [celles qui n'ont pas l'apostolicité] sont sous la conduite de l’esprit du démon, et tombent nécessairement dans les plus funestes erreurs de doctrine et de morale.

Donc, je soutiens que professer qu'il existerait une "Eglise conciliaire" ou une "Eglise de Vatican II" c'est soutenir une opinion de soi hétérodoxe, car opposée à l'apostolicité de l'Eglise.


Dernière édition par Guillaume le Lun 05 Mar 2012, 4:27 pm, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Dim 26 Fév 2012, 11:14 am

R.P. Deviviers, S.J., Cours d'apologétique chrétienne, 1907 a écrit:Il faut se garder de confondre avec l'Église grecque schismatique, l'Église grecque unie.

[...]

Sous le nom générique d'Eglise grecque schismatique, on comprend les fractions religieuses issues du grand schisme d'Orient commencé au IXe siècle par Photius ...

[...]

Quant à l'unité de gouvernement, elle est loin d'exister dans l'Eglise grecque, car elle professe l'indépendance des grandes Eglises ... tel est le déplorable état de cette Eglise orientale.

[...]

L'Eglise grecque schismatique n'a pas la sainteté.

[...]

L'Eglise schismatique, malgré les bornes immenses de l'empire qui la protège, n'a du reste point la catholicité ...

[...]

Or, l'Eglise schismatique n'admet plus ce dogme ...




Ouvrage approuvé par le Cardinal Sarto (Saint Pie X) :

Lettre de Son Eminence le Cardinal Joseph Sarto, Patriarche de Venise, aujourd'hui Sa Sainteté Pie X a écrit:

Vous me faites grand honneur en me demandant d'unir ma faible voix à celle des éminents Prélats qui on loué le COURS D'APOLOGÉTIQUE CHRÉTIENNE DU P.W. DEVIVIER.

[...]

J'approuve donc, comme il le mérite, le jugement favorable porté par tant d'hommes distingués ...

[...]

Aussi voudrais-je le voir entre les mains des jeunes gens et des hommes de toute condition, et même entre celles des dames ...

[...]

... je voudrais qu'il fut spécialement recommandé comme livre de lecture dans les familles chrétiennes.

[...]

J'ai la conviction que tous ceux qui le liront, confirmés dans la vérité religieuse, rediront au Seigneur : « Vos témoignages sont infiniment dignes de créance » ...

Approbation suivie d'une floppée d'autres approbations venant de cardinaux et évêques ...


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Dim 26 Fév 2012, 11:29 am

Une autre baffe pour Guixxx !

Léon XIII s'adressant aux schismatiques orthodoxes :

Léon XIII, Praeclara Gratulationis a écrit:

Nous ne pourrons nous défendre de cette douce espérance que le temps n'est pas si éloigné où elles reviendront à leur point de départ, ces Eglises d'orient, si illustres par la foi des aïeux et les gloires antiques.

[...]

Il n'est rien d'ailleurs qui soit de nature à vous faire craindre, comme conséquence de ce retour, une diminution quelconque de vos droits, des privilèges de vos patriarcats des rites et coutumes de vos Eglises respectives.

[...]

Tout au contraire ... la grâce divine, en rejaillira sur vos Eglises.

[...]

Si avec cette Eglise [catholique] ils veulent ensuite confronter leur Eglises particulières, et voir à quelles condition la religion s'y trouve réduite, ils avoueront sans peine qu'étant venus à oublier les traditions primitives, sur plusieurs points et des plus importants, le flux et le reflux des variations les a fait glisser dans la nouveauté.


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Dim 26 Fév 2012, 11:37 am

Guillaume a écrit:
Ave Maria,

Chère Gabrielle,

Dans le cas d'HM qui parlait des"2 Eglises" ou d'un"pape, tête de plusieurs Eglises" (sans préciser dans quel sens on entendrait le mot Eglise), il y avait bien une opposition évidente exprimée contre la doctrine de l'Unam Sanctam Ecclesiam.

Mais même employée hors du contexte que j'ai mentionné...comment peut-on seulement concevoir l'existence d'une "Eglise " tirant sa légitimité uniquement d'un "concile" (ou plutôt d'une parodie de concile) - alors que l'Eglise vient des Apôtres, sa doctrine est celle qui fut prêchée par les Apôtres ?

Cette marque de l'apostolicité est la plus propre à distinguer l'Église des sectes faussement catholiques, comme le rappelle l'extrait du catéchisme du saint concile de Trente que j'ai cité à plusieurs reprises :

Catéchisme du saint concile de Trente - Chapitre dixième — Du neuvième article du Symbole a écrit:
§ VII. — L’ÉGLISE EST APOSTOLIQUE.

en effet, le Saint-Esprit qui gouverne l’Eglise, ne la gouverne que par des ministres apostoliques (c’est-à-dire par les successeurs légitimes des Apôtres). Cet esprit fut d’abord donné aux Apôtres, mais ensuite, grâce à l’infinie Bonté de Dieu, il demeura toujours dans l’Eglise. Et comme elle est la seule qui soit gouvernée par le Saint-Esprit, elle est aussi la seule qui soit infaillible dans la Foi et dans la règle des mœurs. Au contraire toutes les autres qui usurpent le nom d’Eglises [celles qui n'ont pas l'apostolicité] sont sous la conduite de l’esprit du démon, et tombent nécessairement dans les plus funestes erreurs de doctrine et de morale.

Donc, je soutiens que professer qu'il existerait une "Eglise conciliaire" ou une "Eglise de Vatican II" c'est soutenir une opinion de soi hétérodoxe, car opposée à l'apostolicité de l'Eglise.

Tu rames, gamin, tu rames ...

Tu es en train de te noyer ...

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Dim 26 Fév 2012, 11:38 am

Agite un peu les bras pour remonter à la surface ...

Ou encore lâche un de ces xxx ... ça pourra peut-être te propulser jusqu'à la surface ... qui sait ! "Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 80494

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Invité Lun 27 Fév 2012, 8:25 pm

Laudetur Jesus Christus.

Un modeste témoignage de mon amour filial pour l'Eglise - et de ma tristesse de la voir abreuvée d'injures par l'emploi du qualificatif outrageant de "conciliaire" :


Eglises peut prendre deux acceptions :
- en son sens théologique pour désigner le tout, l’universelle, la Catholica, l'épouse et le Corps de Jésus-Christ
- un sens usuel commun, pour désigner de simples parties de l’Eglise universelle – par extension certains papes, dans des cas restés exceptionnels, ont pu y avoir recours pour désigner des portions historiques de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme, mais c'était précisément dans le but de revenir à cet état d'union qui prévalait antérieurement.

Quand Mgr Benelli employa le premier l'expression"Eglise conciliaire", ce fut bel et bien dans son sens théologique :

Lettre de Mgr Benelli à Mgr Lefebvre - 25 juin 1976 a écrit:Le Saint-Père me charge aujourd’hui même de confirmer la mesure qui vous a été intimée en son nom, de mandata speciali : vous abstenir actuellement de conférer des séminaristes ordinands : c’est justement l’occasion de leur expliquer, ainsi qu’à leurs familles, que vous ne pouvez les ordonner au service de l’Église contre la volonté du Pasteur suprême de l’Église. Il n’y a rien de désespérant dans leurs cas : s’ils sont de bonne volonté et sérieusement préparés à un ministère presbytéral dans la fidélité véritable à l’Église conciliaire, on se chargera de trouver ensuite la meilleure solution pour eux, mais qu’ils commencent d’abord, eux aussi, par cet acte d’obéissance à l’Église. Ils n’ont d’ailleurs pas manqué d’être prévenus à temps.

Le texte – où Eglise conciliaire et Eglise (entendue ici au sens théologique d'Eglise fondée par Jésus-Christ) se trouvent mêlés et confondus – illustre bien le coup de main effectué par la secte conciliaire sur l'Eglise dont elle a usurpé les attributs.

Mais point besoin d'être grand clerc pour admettre que cette expression "Eglise conciliaire" (ou encore"Eglise de Vatican II") est une monstruosité théologique.

Par elle-même, l'expression "Eglise conciliaire" porte atteinte à l'apostolicité de l'Eglise, voire à sa sainteté quand on connait les conditions dans lesquelles s'est déroulé ce "concile".

Quoi! La chaste épouse de Jésus-Christ, sa colombe, sa perfection ( Can 6, 8 ), serait née d'un "concile" ? La Maison et l’Edifice de Dieu (Tim., 3, 5.), bâtie par une assemblée de "frères" maçons ?


En pratique, dans l'ordre des faits, on voit bien que professer qu'il existerait une "Eglise conciliaire" ou une "Eglise de Vatican II" conduit presque mécaniquement à reconnaitre l'existence de "2 Eglises".

Mgr Lefebvre a ainsi été amené à soutenir qu'il y a "deux Eglises, la catholique et la post-conciliaire." - en opposition flagrante avec la doctrine de l'Unam Sanctam Ecclesiam.
Par la suite, on a pu voir sur les fora certains membres reprendre la phraséologie lefebvriste en donnant à leurs dossier des dossiers comme "les deux Eglises" ou "le pape, tête de plusieurs Eglises".

De même l'expression "nouvelle Eglise montinienne" qui est assez voisine a conduit ce malheureux Wulfrano Sainz à déraper dans des délires, annonçant la transformation de l'Eglise en une " assemblée prostituée" ou "apostate", du Corps mystique de Jésus-Christ en "corps mystique de l'Antéchrist".



La lettre tue et l'esprit vivifie, certes. Mais le Saint-Esprit ne soufflait pas sur les cerveaux brumeux qui ont concocté cette locution, qui devrait être bannie de la bouche d'un catholique.

On reconnaît l'arbre à ses fruits. Les fruits de cette maudite formule "Eglise conciliaire" sont pourris. S'il est une occasion où elle devait être utilisée par des catholiques, ce serait pour la récuser d'emblée et franchement - par exemple en lui accolant le qualificatif de "pseudo" ou "soi-disante Eglise conciliaire".



Que la bienheureuse Mère du Christ veille sur ses enfants unis au sein de cette Eglise restée pure et immaculée à son image.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Lun 27 Fév 2012, 9:17 pm

Guillaume a écrit:Eglises peut prendre deux acceptions :
- en son sens théologique pour désigner le tout, l’universelle, la Catholica, l'épouse et le Corps de Jésus-Christ
- un sens usuel commun, pour désigner de simples parties de l’Eglise universelle – par extension certains papes, dans des cas restés exceptionnels, ont pu y avoir recours pour désigner des portions historiques de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme, mais c'était précisément dans le but de revenir à cet état d'union qui prévalait antérieurement.

Ok, l'autiste, quel sens du mot « Eglise » les auteurs catholiques utilisent-ils lorsqu'ils parlent de « l'Eglise schismatique » et de « l'Eglise protestante » ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Lun 27 Fév 2012, 9:21 pm

Guixxx a écrit:De même l'expression "nouvelle Eglise montinienne" qui est assez voisine a conduit ce malheureux Wulfrano Sainz à déraper dans des délires ...

La xxx, xxx, en remontrera au Père Saenz ...

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  gabrielle Mar 28 Fév 2012, 7:46 am

Guillaume a écrit:
Ave Maria,

Chère Gabrielle,

Dans le cas d'HM qui parlait des "2 Eglises" ou d'un "pape, tête de plusieurs Eglises" (sans préciser dans quel sens on entendrait le mot Eglise), il y avait bien une opposition évidente exprimée contre la doctrine de l'Unam Sanctam Ecclesiam.

Ave Maria.

Cher Guillaume,

J'ai lu le texte de HM (2 Eglises) pourriez-vous me montrer les passages où HM contredisait Unam Sanctam Ecclesiam

Merci à l'avance
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18860
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  gabrielle Mar 28 Fév 2012, 7:52 am

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Guixxx a écrit:De même l'expression "nouvelle Eglise montinienne" qui est assez voisine a conduit ce malheureux Wulfrano Sainz à déraper dans des délires ...

La xxx, xxx, en remontrera au Père Saenz ...

Wulfrano a construit sa propre théorie, et elle ne dépend en rien de l'expression "nouvelle Eglise montienne" cette situation que nous vivons est très pénible pour les âmes, et certaines âmes perdent le cap devant ce mystère d'iniquité. Ĵe crois, si ma mémoire est bonne, que Monsieur l'Abbé Zins a un dossier sur Mi ca El !? à ce sujet... il nous racontait l'histoire d'un prêtre qui tomba malade devant la situation et la pression terrible qu'elle fait peser sur les prêtres, alors qu'un fidèle en arrive à se trouver une explciation ( hélas! contraire à la foi) n'est guère surprenant.

"nouvelle Eglise montienne" comme le rappel CMI, est une expression du Père Saenz, qui fut en quelque sorte le "père" du constat sédévac, a-t-il pour autant dévier dans la foi, non.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18860
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  gabrielle Mar 28 Fév 2012, 8:05 am

Guillaume a écrit:
Laudetur Jesus Christus.

Un modeste témoignage de mon amour filial pour l'Eglise - et de ma tristesse de la voir abreuvée d'injures par l'emploi du qualificatif outrageant de "conciliaire" :


Eglises peut prendre deux acceptions :
- en son sens théologique pour désigner le tout, l’universelle, la Catholica, l'épouse et le Corps de Jésus-Christ
- un sens usuel commun, pour désigner de simples parties de l’Eglise universelle – par extension certains papes, dans des cas restés exceptionnels, ont pu y avoir recours pour désigner des portions historiques de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme, mais c'était précisément dans le but de revenir à cet état d'union qui prévalait antérieurement.

Quand Mgr Benelli employa le premier l'expression"Eglise conciliaire", ce fut bel et bien dans son sens théologique :

Lettre de Mgr Benelli à Mgr Lefebvre - 25 juin 1976 a écrit:Le Saint-Père me charge aujourd’hui même de confirmer la mesure qui vous a été intimée en son nom, de mandata speciali : vous abstenir actuellement de conférer des séminaristes ordinands : c’est justement l’occasion de leur expliquer, ainsi qu’à leurs familles, que vous ne pouvez les ordonner au service de l’Église contre la volonté du Pasteur suprême de l’Église. Il n’y a rien de désespérant dans leurs cas : s’ils sont de bonne volonté et sérieusement préparés à un ministère presbytéral dans la fidélité véritable à l’Église conciliaire, on se chargera de trouver ensuite la meilleure solution pour eux, mais qu’ils commencent d’abord, eux aussi, par cet acte d’obéissance à l’Église. Ils n’ont d’ailleurs pas manqué d’être prévenus à temps.

Le texte – où Eglise conciliaire et Eglise (entendue ici au sens théologique d'Eglise fondée par Jésus-Christ) se trouvent mêlés et confondus – illustre bien le coup de main effectué par la secte conciliaire sur l'Eglise dont elle a usurpé les attributs.

Mais point besoin d'être grand clerc pour admettre que cette expression "Eglise conciliaire" (ou encore"Eglise de Vatican II") est une monstruosité théologique.

Par elle-même, l'expression "Eglise conciliaire" porte atteinte à l'apostolicité de l'Eglise, voire à sa sainteté quand on connait les conditions dans lesquelles s'est déroulé ce "concile".

Quoi! La chaste épouse de Jésus-Christ, sa colombe, sa perfection ( Can 6, 8 ), serait née d'un "concile" ? La Maison et l’Edifice de Dieu (Tim., 3, 5.), bâtie par une assemblée de "frères" maçons ?


En pratique, dans l'ordre des faits, on voit bien que professer qu'il existerait une "Eglise conciliaire" ou une "Eglise de Vatican II" conduit presque mécaniquement à reconnaitre l'existence de "2 Eglises".

Mgr Lefebvre a ainsi été amené à soutenir qu'il y a "deux Eglises, la catholique et la post-conciliaire." - en opposition flagrante avec la doctrine de l'Unam Sanctam Ecclesiam.
Par la suite, on a pu voir sur les fora certains membres reprendre la phraséologie lefebvriste en donnant à leurs dossier des dossiers comme "les deux Eglises" ou "le pape, tête de plusieurs Eglises".

De même l'expression "nouvelle Eglise montinienne" qui est assez voisine a conduit ce malheureux Wulfrano Sainz à déraper dans des délires, annonçant la transformation de l'Eglise en une " assemblée prostituée" ou "apostate", du Corps mystique de Jésus-Christ en "corps mystique de l'Antéchrist".



La lettre tue et l'esprit vivifie, certes. Mais le Saint-Esprit ne soufflait pas sur les cerveaux brumeux qui ont concocté cette locution, qui devrait être bannie de la bouche d'un catholique.

On reconnaît l'arbre à ses fruits. Les fruits de cette maudite formule "Eglise conciliaire" sont pourris. S'il est une occasion où elle devait être utilisée par des catholiques, ce serait pour la récuser d'emblée et franchement - par exemple en lui accolant le qualificatif de "pseudo" ou "soi-disante Eglise conciliaire".



Que la bienheureuse Mère du Christ veille sur ses enfants unis au sein de cette Eglise restée pure et immaculée à son image.

Ave Maria.

Je ne doute nullement de votre attachement à la Sainte Église et de votre amour pour Elle, je trouve tout simplement que vous mettez un focus sur un texte qui date de plus d'un an, et faite un amalgame des vértiables catholiques avec les hérésies de Mgr L, ce qui à mon avis est contraire à la vérité.

Je ne doute pas non plus, de l'attachement et de l'amour pour la Sainte Église de ceux qui comme HM, ont pu employer ce terme, pour tenter de faire comprendre à des gens, non- connaissants de la situation, qu'ils se trouvaient devant une imposture terrible et que ce que leurs yeux prenaient pour la Sainte Église est une contre-façon du Démon.

Cher Guillaume, je crois sincèrement, que les nombreux textes qui vous ont été cité, devraient vous faire voir, que cette façon de faire se retrouve chez plusieurs grands auteurs catholiques...

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18860
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Mar 28 Fév 2012, 8:42 am

Il est trop xxx. La provocation et l'exagération sont pratiquemment pour lui, cet être ultra coincé, le seul moyen de s'exprimer. Ça fait des années qu'il se le fait dire par plusieurs personnes sur les forums.

Mais je pense que c'est un épxxx, surtout. Pour ma part, j'avais moi-même constaté sa bêtise particulière voilà plusieurs années sur le forum DLV à l'époque où il se prenait pour la bonne de l'abbé Grossin (un peu comme le consanguin Clément). Il y avait créé un certain malaise quant à ses qualités intellectuelles en affirmant solennellement qu'Hitler était agent de Satan, franc maçon (etc) ... mais en se faisant l'apologiste de Napoléon au point de nier son initiation maçonnique, laquelle est corroborée par les maçons eux-mêmes ... Hitler, maçon ... mais pas Napoléon ... quel xxx .

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Invité Mar 28 Fév 2012, 5:47 pm

Ave Maria.

Gabrielle a écrit:Cher Guillaume, je crois sincèrement, que les nombreux textes qui vous ont été cité, devraient vous faire voir, que cette façon de faire se retrouve chez plusieurs grands auteurs catholiques...

Chère Gabrielle,

Pour les citations, il me paraît préférable de s'en tenir à celles émanant d'une source qui fait autorité - celles du Magistère.

Les rares fois où les papes parlent d'"Eglises schismatiques", ils emploient ce mot "Eglise" dans son sens usuel, pour désigner des portions historiques de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme – par exemple les chrétiens d'Orient qui avaient conservé l'apostolicité matérielle (la hiérarchie ecclésiale), et dont le rétablissement à part entière dans leur qualité d' Eglise était donc possible...et a pu s'effectuer dans certains cas (ex. Ruthènes de rite grec, dont une partie se réunit à Rome en 1596).

Dans aucun document pontifical ce terme d'"Eglise" n'est appliqué aux sectes protestantes et anglicane, qui ayant été fondées ex nihilo et n'ayant pas maintenu la succession apostolique, n'ont aucun lien historique avec l'Eglise catholique - Léon XIII dans son texte sur le rite anglican ne parle jamais d'"Eglise anglicane" mais de "sectes" ou de "communautés".

Traits communs intéressants à relever entre la secte conciliaire et l'anglicane :
- opposition de cette soi-disante "Eglise" avec l'Eglise catholique, fondée par Notre Seigneur (d'où : pas Eglise au sens théologique) ;
- ayant été fondées ex nihilo (suite à une parodie de concile pour la secte conciliaire), et la succession apostolique s'étant évaporée suite au changement du rite d'ordination épiscopale, impossibilité de leur reconnaître la qualité d'Eglise au sens usuel.

D'où une première remarque: il est matériellement impossible de soutenir qu'il existe une "Eglise conciliaire". Ce serait mentir (parler contre la vérité que l'on connaît) à notre interlocuteur.

En outre, reconnaître qu'il existe une "Eglise conciliaire" aux côtés et en dehors de l'Eglise catholique, aboutit malheureusement bien souvent à affirmer qu'il y a deux Eglises - au sens théologique, le seul applicable en l'espèce. A moins de soutenir que deux font un, on se trouve bien ici en contradiction la doctrine de l'Unam sanctam Ecclesiam contenue dans notre Credo.

Vous écriviez que l'usage du mot "secte" serait inconvenant. Il suffit de voir ce qui se fait chez les conciliaires, l' "esprit" qui y préside, les scandales innommables et notoirement connus qui s'y pratiquent...il n'y aurait aucune exagération à parler de secte.
Le petit nombre serait la marque des sectes ? On sait pourtant que des "penseurs" libéraux du début du siècle passé (et ne parlons pas d'aujourd'hui) n'hésitaient pas à présenter le christianisme comme une secte juive sans que cela paraisse inconvenant à leurs contemporains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Eric Mar 28 Fév 2012, 6:17 pm

Un xxx a écrit:
Dans aucun document pontifical ce terme d'"Eglise" n'est appliqué aux sectes protestantes

Il établit tout d'abord qu'on ne peut même concevoir dans l'Église une autorité qui ne soit dévolue par mandat légitime, mandat dont les ministres protestants sont totalement dépourvus ; il réfute les erreurs de ces hérétiques sur la nature de l'Église, définit les notes distinctives de l'Église véritable, et prouve que l'Église catholique les possède, tandis qu'elles font défaut à l'Église réformée.

Lettre Encyclique pour le troisième centenaire de la mort de saint François de Sales

Donné à Rome, près Saint-Pierre, le 26 janvier 1923, de Notre Pontificat la première année.
Pie XI, Pape
Bah oui "mon xxx" (et sans guillemets .... c'est pareil !).
Retournez donc tricoter pour le G.A.Z. ou votre ab. Grossin ! Very Happy


Dernière édition par Louis le Mar 28 Fév 2012, 6:33 pm, édité 3 fois (Raison : mot écrit deux fois)
Eric
Eric

Nombre de messages : 4286
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Mar 28 Fév 2012, 6:35 pm

Eric a écrit:
Un xxx a écrit:
Dans aucun document pontifical ce terme d'"Eglise" n'est appliqué aux sectes protestantes

Il établit tout d'abord qu'on ne peut même concevoir dans l'Église une autorité qui ne soit dévolue par mandat légitime, mandat dont les ministres protestants sont totalement dépourvus ; il réfute les erreurs de ces hérétiques sur la nature de l'Église, définit les notes distinctives de l'Église véritable, et prouve que l'Église catholique les possède, tandis qu'elles font défaut à l'Église réformée.

Lettre Encyclique pour le troisième centenaire de la mort de saint François de Sales

Donné à Rome, près Saint-Pierre, le 26 janvier 1923, de Notre Pontificat la première année.
Pie XI, Pape
Bah oui "mon xxx" (et sans guillemets .... c'est pareil !).
Retournez donc tricoter pour le G.A.Z. ou votre ab. Grossin ! Very Happy

Et paf ! Sur le museau ... "Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 80494

Quelles pirouettes nous fera Guigui maintenant ...


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Unique est ma colombe, ma perfection" - Page 8 Empty Re: "Unique est ma colombe, ma perfection"

Message  Eric Mar 28 Fév 2012, 6:51 pm

Machin a dit :
Les rares fois
où les papes parlent d'"Eglises schismatiques" (....)
Il est démocrate .... en plus ! Rolling Eyes
Eric
Eric

Nombre de messages : 4286
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 42 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 24 ... 42  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum