LA GUERRE AUX JÉSUITES

+11
Louis
Via Crucis
Diane + R.I.P
Bruno
Sandrine
Eric
Catherine
Régis
Marc-Étienne + R.I.P
ROBERT.
gabrielle
15 participants

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  Régis Mar 12 Jan 2010, 9:10 am

Gabrielle cite ce Jésuite qui évalue dans le menu détail le Règne social universel du Démon :

"quand je la vois, cette iniquité, impunie et tranquille, trônant là audacieusement, entre la spoliation, le crime et le sacrilège"

Quand ! Mais quand pourra-t-on dire la vérité librement, tout entière, librement, indépendamment du bon plaisir des hommes et de leur vaine gloire ?

Un espoir quand même, c'est que certains, s'ils n'ont pas pu la dire entièrement et librement jusqu'au bout, l'ont quand même dit pour les hypocrites qui ne veulent même pas en entendre parler !

Nous avons, cependant, deux auteurs ci-après qui nous disent pour le premier :

" l'amoindrissement de la vérité comme son abandon est le plus grand malheur pour un siècle ou pour un pays et l'autre "

quant à l'autre, il nous dit exactement la même chose d'une autre manière:
"IL FAUT DONC DIRE LA VERITE SANS FINESSE, NI STRATÉGIE HABILE"

Mgr FREPPEL

Le plus grand malheur pour un siècle ou pour un pays, c'est l'abandon ou l'amoindrissement de la vérité. On peut se relever de tout le reste, on ne se relèvera jamais du sacrifice des principes. Les caractères peuvent fléchir à des moment donnés et les mœurs publiques recevoir quelques atteintes du vice ou du mauvais exemple, mais rien n’est perdu tant que les vraies doctrines restent debout dans leur intégrité. Avec elles, tout se refait tôt ou tard, les hommes et les institutions, parce qu'on est toujours capables de revenir au bien lorsqu'on n'a pas quitté le vrai. Ce qui enlèverait jusqu'à l'espoir même du salut, ce serait la désertion des principes en dehors desquels il ne se peut rien édifier de solide et de durable.
Aussi le plus grand service qu'un homme puisse rendre à ses semblables, aux époques de défaillance ou d'obscurcissement, c'est d'affirmer la vérité sans crainte, alors même qu'on ne l'écouterait pas ; car c'est un sillon de lumière qu'il ouvre à travers les intelligences, et si sa voix n'arrive pas à dominer les bruits du moment, du moins sera-t-elle recueillie dans l'avenir comme la messagère du salut."

Mgr DELASSUS

"Aimons les défenseurs de la Vérité. Ils ne sont que des hommes et peuvent avoir des défauts ; mais en défendant la Vérité, ils rendent à la Société, à l'Eglise et à Dieu Lui-même, le premier de tous les services. Plus je réfléchis, plus je suis consterné de la masse d'idées fausses dans lesquelles nous nous noyons ; plus je comprends cette décadence absolue de tant de peuples que nous retrace l'histoire.
C'EST L'ERREUR PLUS QUE LE VICE QUI LES A PERDUS. Le grand mal vient des sophistes qui se font une renommée en donnant une forme entraînante à l'erreur. Le vice et même le crime ont des limites, l'erreur n'en a pas.
IL FAUT DONC DIRE LA VERITE SANS FINESSE, NI STRATÉGIE HABILE. Je ne connais rien de plus dangereux que les gens qui propagent des idées fausses, sous prétexte que la nation ne voudra jamais y renoncer. Si elle n'y renonce, elle périra ; mais ce n'est pas un motif pour accélérer la décadence en adoptant l'erreur. Il n'y a d'autre règle de réforme que de chercher le vrai et de le confesser sans réserve quoiqu'il arrive. Je conçois qu'un homme prudent se taise momentanément sur le vrai, bien que je condamne cette prudence, mais je repousse tout homme qui se rallie par politique à l'erreur.
Semaine Religieuse de Cambrai, 1884, p. 735

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  Via Crucis Mar 12 Jan 2010, 2:01 pm

Je conçois qu'un homme prudent se taise momentanément sur le vrai, bien que je condamne cette prudence, mais je repousse tout homme qui se rallie par politique à l'erreur.


Voilà une exhortation pour les 4 évêques de la FSSPX partisans du ralliement à l'AFC ! Ils devraient relire Mgr. Delassus cela leur ferait le plus grand bien!

Le fait de se rallier aux conciliabulaires est vraiment un acte politique car ils ont l'intention de "convertir Rome" de la même manière que les partis politiques s'allient entre eux pour pouvoir promouvoir leurs idées à l'intérieur des partis opposés auxquels ils se rallient et garder par la même occasion leurs postes et leur sièges !

Si cela se fait entre leaders et partisans des partis politiques, cela donne quelques fois du résultat car tous étant hypocrites ils s'arrangent entre eux pour fermer les yeux sur telle ou telle loi ou telle ou telle chose, mais cela ne POURRA JAMAIS FONCTIONNER NI SURTOUT DONNER DE BONS FRUITS POUR CE QUI EST DU RALLIEMENT AUX CONCILIAIRES CAR L'ERREUR NE PEUT SIEGER AVEC LA VERITE ! Si les 4 se rallient un jour où l'autre ils le payeront très cher car ce sera le Bon Dieu qui les fera payer par le moyen qu'Il lui plaira de le faire !
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Mer 13 Jan 2010, 9:14 am

Mais écartons, pour le moment, de sinistres présages ; et, à la lumière qui jaillit de partout, comprenons ce que j'ai voulu montrer par ce vol rapide à travers l'espace; à savoir, la seconde face de notre existence depuis trois siècles : notre petite Compagnie persécutée partout; et, comme l'Eglise et avec l'Eglise, unissant l'universalité de la persécution à la perpétuité de la persécution.

Il restait, pour compléter notre plus grande ressemblance avec notre divin Maître et avec sa divine Epouse, que, nous aussi, attaqués toujours et partout, nous fussions attaqués et persécutés en tout. C'est ce qui est arrivé; et, c'est ici la troisième face, plus curieuse encore que les deux autres, de la persécution qui s'acharne contre la Compagnie de Jésus.

Même dans un ordre purement humain ou purement naturel, jamais tout, d'ordinaire, n'est attaqué, parce que jamais tout, à la fois, n'est vraiment attaquable. Tout ne peut être mauvais, dans les hommes ni dans les choses. En tout, il y a l'être et le non-être, le positif et le négatif, le bien et le mal ; de sorte que, même en ce qu'on est en droit de combattre le plus, il est toujours quelque chose que l'on peut accepter, et qu'en toute équité on ne peut ni réprouver ni combattre. Eh bien, chose bonne à méditer, Jésus-Christ qui était, comme personne, l'idéal de la perfection, et son Eglise qui est, comme institution, le grand chef-d'œuvre de sa main, sont attaqués en tout; si bien que, dans ce divin fondateur et dans son œuvre divine, rien, absolument rien n'a pu échapper à la contradiction et à la persécution humaine.

Ce qu'on attaque surtout, dans l'Eglise de Dieu, avec un acharnement et une opiniâtreté déjà dix-neuf fois séculaires, ce sont ces quatre choses : la doctrine, l'institution, les personnes, l'action.

Cette doctrine, qui est la condensation de toute la vérité, est attaquée, dogme par dogme, par toutes les erreurs. Cette institution catholique, la constitution sociale la plus divinement simple que l'on puisse imaginer, est attaquée sur toute la ligne et à tous les degrés. Les personnes vouées au fonctionnement régulier de cette grande institution, quels que soient leur caractère leur mérite, leur grandeur, sont en butte aux flèches de l'ennemi. Enfin l'action de l'Eglise, dans son ensemble, la plus bienfaisante qui ait jamais paru sous le ciel est attaquée et dénoncée, comme le fléau du monde et comme l'asservissement de l'humanité.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Sam 16 Jan 2010, 9:37 am

Est-il besoin de dire, qu'ici encore, ici surtout, nos ennemis nous font l'honneur trop peu mérité de nous attaquer, à peu près comme ils attaquent l'Eglise, et comme les Pharisiens jaloux attaquaient le Christ lui-même, c'est-à-dire qu'ils nous attaquent en tout?

Et d'abord, ils nous poursuivent, comme l'Eglise, dans ce qu'ils nomment notre doctrine et notre morale. Oui,ils nous attaquent dans notre prétendue doctrine ; comme si ce qu'ils appellent de ce nom, était autre chose que la doctrine de Jésus-Christ et de l'Eglise ; comme si nous avions une doctrine à nous ; comme si nous avions inventé un credo, un symbole, un syllabus quelconque; et, comme si nous ne devions pas dire et ne disions pas, nous aussi, en annonçant la parole du haut de toutes nos chaires : Ma doctrine n'est pas ma doctrine, mais c'est la doctrine de Celui qui m'envoie.

Mais, disent nos agresseurs attitrés, si vous n'avez pas inventé un dogme, un symbole, un syllabus; force vous est bien de convenir que vous avez inventé une morale qui est votre morale.

Quelle morale, je vous prie? Ce n'est certes pas la morale indépendante ; nous laissons à nos adversaires tout l'honneur de cette belle découverte. La morale indépendante ! c'est-à-dire, la morale, moins l'autorité qui commande et la loi qui prescrit ; la morale, moins l'obligation; la morale, moins la sanction; la morale, moins la responsabilité : ce qui revient à dire, là morale qui n'est pas la morale. On en conviendra sans peine, ce n'est pas cette morale que nous avons inventée.

— Mais si vous n'avez pas inventé la morale indépendante, il en est une qui est bien votre création : vous avez inventé la morale relâchée, la morale com mode, même la morale corruptrice.

Voilà ce que nous reprochent, avec la foule ignorante, tous les timorés, tous les scrupuleux de la libre-pensée, et tous les vertueux, pour ne pas dire tous les saints de l'athéisme contemporain. 0 innocents, ô vertueux, ô immaculés, écoutez : cette morale si relâchée, essayez de la pratiquer; et je vous jure, sur ma conscience et devant cet autel, que vous la trouverez trop dure et trop sévère. Morale relâchée, morale commode, morale corruptrice !
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Lun 18 Jan 2010, 8:47 am

Cela est bientôt dit; mais comment le prouvez-vous ?—Mais vous avez enseigné que sur toute question touchant au bien ou au mal moral il y a autant de raisons contre que de raisons pour ; c'est-à-dire qu'il n'y a plus de morale de morale certaine de morale obligatoire. A ceci je réponds, comme répondait un jour un prédicateur du haut d'une grande chaire : un million de récompense à quiconque découvrira, dans un seul de nos théologiens, un seul texte énonçant cette doctrine que professent, en effet, les sceptiques qui nous attaquent.

Quant à la formule célèbre : La fin justifie les moyens, tant reprochée aux disciples de Loyola, ce n'est plus un million, c'est un milliard qu'il faut promettre à qui la surprendra dans un seul de nos discours ou dans un seul de nos livres. Ah ! Cette formule immorale, monstrueuse, comment la Révolution la pratique partout, il est superflu de le dire. Cela est écrit avec du sang, à la lueur des incendies, sur les ruines accumulées par elle ; et tout cela dit avec une voix que tous peuvent entendre, si la Révolution pour arriver à ses fins sait reculer devant aucun moyen, même devant l'incendie, le massacre et l'assassinat !

Ainsi, mes frères, on nous prête pour nous mieux, attaquer, une morale qui n'est autre que la pratique de nos ennemis eux-mêmes ; et les quelques erreurs, non de doctrine et de principe, mais d'application et de pratique, communes, ou peu s'en faut, à toute l'école théologique d'une époque, on les attache, comme des stigmates d'opprobre, aux noms de quelques-uns de nos frères ; et, grâce à la haine et à la calomnie doublées de préjugés et d'ignorance, ces noms gardent, pour effrayer l'imagination populaire, une puissance qui se renouvelle de générations en générations.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Jeu 21 Jan 2010, 9:30 am

Avec notre doctrine et notre morale, nos ennemis ont attaqué nos constitutions. Ces constitutions d'Ignace, proclamées par nos Pontifes et par nos Evêques, comme l'une des plus parfaites organisations des principes évangéliques ; ces constitutions, exaltées par les plus grands hommes d'Etat, comme l'un des plus forts instruments de gouvernement social et comme la plus belle architecture législative que l'on connaisse, après la constitution de l'Eglise; eh bien, ces constitutions, nos ennemis les ont attaquées et les attaquent toujours et partout; ils les dénoncent comme l'œuvre de l'égoïsme, de l'ambition et du despotisme; il les flétrissent comme un mécanisme brutal, broyant, dans son jeu meurtrier, les individus au profit du corps; surtout, ils les maudissent comme l'organisation de l'asservissement, comme un instrument de dégradation intellectuelle, morale et même matérielle, réduisant à l'état de cadavres nos âmes, nos cœurs et nos corps vivants ; et la célèbre formule commune à tous les fondateurs d'Ordres, perinde ac cadaver, cette formule de l'obéissance la plus généreuse, la plus libérale, la plus vivante et la plus féconde, on la traduit, devant l'ignorance et le préjugé populaires, comme la formule de l'esclavage, de l'asservissement et même de la mort.

Oui, pour être des enfants dignes d'Ignace notre Père et de la Compagnie notre mère, il faut que nous soyons cadavres, perinde ac cadaver : c'est la suprême loi de notre vie. Cadavres ! Vraiment, nous ne nous en doutions pas ; car nos en nemis nous trouvent encore trop vivants et trop agissants. Ainsi pourtant le veut la haine, qui regarde, juge et condamne : L'Institut de Loyola fait des cadavres et rien que des cadavres. Eh bien, soit, passe pour cadavres; mais, alors, qu'on nous laisse au moins ce que l'on doit aux cadavres, la paix et le repos des morts ! Mais non ; nous sommes des cadavres dangereux, des cadavres envahissants ; il faut nous arrêter, nous enchaîner, nous frapper; et, tout cadavres que nous sommes, nous tuer!
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Sam 23 Jan 2010, 8:30 am

Attaquer notre doctrine, notre morale, notre constitution et notre législation, n'était-ce donc pas assez pour la haine qui nous poursuit? Non, pas encore; il fallait s'attaquer aux personnes qui représentent les doctrines, et par qui fonctionne l'Institution.

Grâce à tant de mensonges et de calomnies amassées autour de notre nom, qui, parmi vous, peut ignorer ce qu'est devenu, pour certains esprits et surtout pour certaines imaginations, le véritable disciple d'Ignace de Loyola? Ce jeune homme, sorti de telle famille honorée dans la cité, sorti de votre foyer, peut-être ; ce jeune homme, dont la vie, avant de prendre rang dans notre milice, a peut-être jeté dans le monde un certain éclat de vertu et de sainteté ; ce jeune homme, à qui le monde promettait peut-être un grand avenir, et qui, en quittant tout ce que l'on a de plus cher ici-bas, et en fermant volontairement devant lui la carrière des dignités et les perspectives d'une gloire mondaine n'a prétendu qu'une chose et n'a eu qu'une ambition se donner se dévouer se sacrifier pour le salut des âmes même sans en rien attendre et en rien recevoir:ce jeune homme à peine est marqué de notre signe et rangé sous notre drapeau que le voilà tout à coup transformé dans l'imagination du peuple, en un je sais quoi qui n'a plus de nom dans nos langues humaines .

Celui que vous avez connu aimé admiré un jour dans le rayonnement desa pure et innocente jeunesse, devient tout à coup quelque chose de monstrueux, n'ayant plus de l'homme à peine que la ligure ; et encore, le peuple crédule, à force d'en voir partout les portraits ou plutôt les caricatures les plus fantastiques, en arrive-t-il quelquefois à se persuader, que cet être, en réalité, n'a plus absolument rien d'humain. J'ai, dans mes souvenirs, de cette crédulité extravagante, des exemples tels, que la dignité du discours ne me permettrait pas même de les citer.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Dim 24 Jan 2010, 9:52 am

Beaucoup d'esprits, sans doute, moins abusés que le peuple, consentent encore à voir en lui un homme; mais quel homme! l'homme fourbe, l'homme dissimulé, l'homme ambitieux, l'homme égoïste, égoïste surtout. S'il vous regarde, c'est pour vous pénétrer; s'il vous approche, c'est pour vous exploiter; s'il vous parle, c'est pour vous tromper; s'il vous tend la main, c'est pour vous trahir. Et, telle est ici parfois la puissance du préjugé, que, sous le faux jour où on vous le présente, ses vertus et jusqu'à ses meilleures qualités changent de figure et de nom : sa sainteté est un masque ; sa modestie est une hypocrisie ; et son dévouement n'est qu'une ambition et un égoïsme de plus.

Ainsi apparaît aujourd'hui, comme toujours, la physionomie du fils d'Ignace, peinte par la haine ou photographiée par le préjugé; et cette figure sinistre n'est pas seulement l'épouvantail du peuple, elle donne, même à de soi-disant grands hommes, des peurs d'enfant. Votre littérature en garde partout l'empreinte; et nos fabricants de dictionnaires, académiques ou non, ont incrusté, jusque dans les éléments du langage qu'apprennent vos enfants, ce type ignatien; en sorte que, si vons n'êtes pas là pour réparer l'injure, bon gré, mal gré, vos enfants apprennent à nous maudire rien qu'en apprenant à lire; parce que, grâce à la complicité d'une littérature calomniatrice et d'un vocabulaire menteur, ces enfants, dans leur bonne foi et leur simplicité naïve, attachent, chaque jour, au nom que nous portons, tout ce qu'un homme d'honneur tient, avec raison, à détester le plus.

Enfin, il est dans notre Institut, comme dans l'Eglise, une quatrième chose que nos adversaires dénoncent et attaquent de toutes les manières; c'est son action et son influence, conséquence de cette action.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Mar 26 Jan 2010, 9:43 am

La Compagnie est un corps vivant, orga -nisé pour l'action; comme telle, elle a rempli sa vocation; elle a agi dans le passé, et elle agit encore sous vos yeux ; et, depuis trois siècles, tous les échos du monde moderne proclament la grandeur de son action. Dans quelle sphère d'activité généreuse ne s'est pas déployée cette action des fils de Loyola? Et où n'a-t-elle pas laissé des monuments qui racontent son passage en publiant ses œuvres?

Elle a agi dans toutes les spécialités de la science; elle a brillé dans toutes les branches de la littérature; elle a marqué sa place dans le domaine des arts; elle n'a pas dédaigné même les œuvres de l'industrie; elle a formé des peuples entiers à l'économie et à l'agriculture ; elle s'est signalée par l'œuvre à nulle autre pareille, par l'œuvre de l'enseignement et de l'éducation; elle a exercé dans la chaire chrétienne, à certaines époques surtout, une influence prépondérante; elle a étendu le cercle de ses missions, sur toute la terre. Tous les rivages du monde portent la trace de ses apôtres; et, avec les sueurs de l'apostolat, elle y a versé le sang de quatre cents martyrs.

Et l'action intime, qu'elle a exercée et exerce encore sur le fond des âmes qui réclament ses ministères, Dieu seul la peut bien apprécier ; mais les âmes partout en ont été les témoins irrécusables.

Bref, la Compagnie de Jésus, pendant trois siècles, a exercé dans le monde une action aussi vaste que profonde, et qu'on dirait le poëme de l'activité humaine inspirée par un amour divin.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Jeu 28 Jan 2010, 10:22 am

Cette action, dans son ensemble essentiellement bienfaisante et civilisatrice, les ennemis de l'Eglise la dénoncent et la flétrissent comme une action égoïste, une domination asservissante, un perpétuel danger pour la société, en un mot, comme un fléau de l'humanité.

0 Compagnie, ma mère, comme notre divine mère l'Église, vous êtes atta -quée en tout; et, rien de ce qui est de vous, ni la doctrine, ni l'Institution , ni les personnes, ni l'action, n'a pu trouver grâce devant l'implacable génie qui vous attaque et vous poursuit de ses haines et de ses fureurs.

Ainsi, à la clarté de votre propre histoire, comme la divine épouse du Christ persécuté, vous apparaissez, vous aussi, persécutée toujours, persécutée partout, persécutée en tout.


Ce fait si éclatant pour nous, dans la lumière de l'histoire, a dans sa raison d'être quelque chose de mystérieux, et, de prime abord, quelque chose d'incompréhensible. Quel est ici le vrai mot du mystère? C'est ce qui me reste à dire, pour compléter ce sujet, et, si je le puis, répondre à votre légitime curiosité et à votre sympathique attente.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Ven 29 Jan 2010, 5:56 pm

II

Pour quiconque ne veut regarder qu'à la surface des événements, ce fait, tel qu'on vient de le voir, a quelque chose qui parait tout d'abord incompréhensible, impossible même. Comment et pourquoi, dans l'histoire, ce faits! absolument exceptionnel : une société d'hommes, partout, toujours et en tout persécutée ? Comment, peuvent se demander ici même la bonne foi, la bienveillance et l'honnêteté, comment, si ces hommes ne sont que vertueux, bienfaisants, dévoués, comment et pourquoi sont-ils attaqués toujours, attaqués partout, attaqués en tout? Ou, s'ils sont tels que leurs ennemis les montrent, et que leurs persécuteurs les supposent; comment une Société composée au-dedans de tels éléments, et subissant par le dehors de telles attaques a-t-elle pu demeurer si puissante qu'on la proclame ? Comment a-t-elle pu subsister trois siècles ? Comment même peut-elle seulement subsister trois jours ?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Sam 30 Jan 2010, 9:30 am

A quelque point de vue que l'on se place, pour contempler ce phénomène historique, on est forcé de convenir qu'il y a là un mystère : Oui, mystère devant la nature, qui ne saurait mettre tant de puissance auprès de tant de faiblesse, ni une telle vitalité au sein de tant de perversité ; mystère devant l'humanité,qui se demande comment une fraction si considérable de chrétiens, et généralement la meilleure, s'obstine à conserver à une Société si étrangement réprouvée, une confiance que rien n'ébranle, et des sympathies qui ne savent pas tarir ; mystère devant l'Eglise, environnant d'une faveur et d'une affection déjà trois fois séculaire, une légion d'hommes que l'on proclame dangereux pour l'Eglise et aspirant à asservir l'Eglise ; mystère devant la papauté, couvrant du bouclier de sa protection des hommes, qu'elle appelle ses soldats et ses défenseurs, et qui, s'ils sont tels que leurs ennemis les font, méritent bien plus les foudres et les anathèmes que les bénédictions et les faveurs du Vatican, eux qu'on accuse de vouloir régner au Vatican ; mystère devant l'histoire, qui, en dehors de l'Eglise elle-même, n'offre nulle part l'exemple d'une telle universalité dans la persécution et d'une telle opiniâtreté dans la résistance ; mystère, enfin, pour la raison, devant le phénomène de cette existence, où se rencontrent à la fois tant de haine et d'amour, tant d'attraction et de répulsion, tant d'anathèmes et de bénédictions, tant de louanges et de blâmes, tant de suffrages et de réprobations.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Lun 01 Fév 2010, 10:57 am

Ainsi, dans cette destinée des enfants de Loyola, le mystère répond au mystère ; le problème historique de leur existence demeure insoluble; et l'on est en face d'un impossible devenu l'histoire, ou d'une histoire convaincue de n'avoir pu exister.

Essayons de creuser un peu dans le fond de ce mystère, et cherchons la raison in time de ce phénomène historique ; car, puisqu'il y a un fait, un fait palpable, il doit y avoir, évidente ou cachée, une rai son du fait.

Le mystère de ce fait se découvre, pour qui sait et veut voir, à la lumière de ces trois considérations : Qui nous persécute ? Comment on nous persécute ? Pourquoi ou nous persécute ? La réponse à ces trois questions va nous révéler le mystère, et résoudre le problème de notre mystérieuse et pourtant très-compréhensible destinée.

Et d'abord, je demande ici, avec le désintéressement de la vérité et l'impartialité de l'histoire ; Qui nous hait, nous attaque et nous persécute ?

Si vous voulez savoir, même avant tout examen, ce qu'il faut penser des hommes et des institutions, cherchez qui attaque, cherchez qui défend, cherchez qui est neutre ou indifférent. Ce critérium ne peut pas tromper ; il fait jaillir la lumière et fonde la certitude. Appliqué à l'existence historique de l'Eglise, il en démontre invinciblement la divinité. Je n'insiste pas ; j'ai hâte de faire tout de suite à notre Compagnie l'application de cette règle infaillible
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Mer 03 Fév 2010, 8:28 am

Je demande, et vous demandez avec moi, devant l'Institut de Loyola et devant l'action qu'il exerce, où sont, dans le passé et dans le présent, ceux que nous venons de nommer les neutres et les indifférents ?

Des indifférents, c'est-à-dire des hommes, surtout ce qui nous touche, se renfermant dans une neutralité complète, en est-il par le monde ? Je l'ignore. Mais, assurément, ils sont rares. Quelques hommes peut-être, de loin en loin, nous voient passer d'un regard indifférent. Quels sont-ils ? Ceux qui ont à peine entendu prononcer notre nom ; ceux que la Providence a dérobés, comme par miracle, à l'oppression du préjugé et à la tyrannie de l'opinion, écartés qu'ils sont de ce nuage de sophismes d'erreurs et de calomnies à travers lequel nous regardent les multitudes. Oui ceux-là plus ou moins peuvent passer devant nous sans haine et sans amour sans maudire et sans bénir; à peu près comme passent indifférents devant le Christianisme ceuux qui n'en ont pas même entendu parler.

Mais laissons là les neutres et les indifférents, s'il en est; demandons seulement quels sont ceux qui nous aiment et quels sont ceux gui nous haïssent? quels sont ceux qui nous défendent et quels sont ceux qui nous persécutent?car,il faut bien le reconnaître, nous passons partout et toujours entre ces deux humanités qui nous touchent ; et telle est dans le présent, comme dans le passé, la singularité curieuse de notre situation devant les générations.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Jeu 04 Fév 2010, 8:04 am

D'un côté, l'amour, et de l'autre, la haine ; d'un côté, l'attraction, et de l'autre, la répulsion ; d'un côté, la sympathie, et de l'autre, l'antipathie ; d'un côté, la confiance, et de l'autre, la suspicion ; d'un côté, le respect, et de l'autre, le mépris; d'un côté, la louange, et de l'autre, l'outrage ; d'un côté, la bénédiction, et de l'autre, la malédiction ; d'un côté, l'applaudissement, et de l'autre, l'anathème ; d'un côté, la protection, et de l'autre, la persécution ; d'un côté, enfin, des affections et des dévoûments capables de porter jusqu'au sacrifice de la vie le témoignage de l'amour; et de l'autre, souvent des jalousies, des animosités et des colères capables de pousser contre nous, même jusqu'à la mort, le témoignage de la haine.

Voilà notre situation. Inutile d'insister; ce fait ayant, pour le montrer à tous les regards, la lumière de sa propre évidence.

C'est ici encore, en petit sans doute et de bien loin, une imitation de la marche de Jésus-Christ et de son Eglise à travers les espaces et les siècles. Jésus-Christ passe, en effet, lui-même, de siècle en siècle et d'espace en espace, entre les attractions et les répulsions, entre les haines et les amours, entre les bénédictions et les malédictions. Ces deux humanités lui font un cortège deux fois triomphal ; et il passe comme sous l'arc de son perpétuel triomphe ; il passe, toujours haï et toujours aimé, toujours adoré et toujours blasphémé, toujours béni et toujours maudit, toujours défendu et toujours persécuté.-

Eh bien, mes frères, pour nous, comme pour l'Eglise, en tenant compte de l'infinie distance, nous devons demander, pour nous expliquer le mystère de notre incompréhensible histoire : quels sont ceux qui nous aiment et nous défendent ? quels sont ceux qui nous haïssent et nous persécutent?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Ven 05 Fév 2010, 8:35 am

Quels sont ceux qui nous aiment et nous défendent? Je laisse à cet auditoire, oh je ne vois et ne sens que des cœurs amis, le soin de me répondre. Je crois entendre une voix qui sort de tous vos cœurs; et cette voix me dit : Ah ! ceux qui vous aiment, c'est-à-dire, ceux qui aiment Ignace et sa postérité, c'est nous, nous qui aimons le Christ, le Christianisme et l'Eglise. Plus on vous hait, plus nous vous aimons; et plus on Vous maudit, plus nous éprouvons le besoin de vous bénir. Tout ce que vous aimez, nous l'aimons ; tout ce que vous défendez jusqu'à la mort, c'est-à-dire Jésus-Christ, l'Eglise, la Papauté, avec vous nous sommes prêts à le défendre, nous aussi, jusqu'au sacrifice de la vie.

Ah ! c'est là, c'est là pour nous, ô Sauveur Jésus, une consolation suprême : ceux qui nous aiment, ce sont ceux qui vous aiment, et comme nous, sont prêts à mourir pour vous.

Cherchez, en effet, mes frères, un chrétien, un seul chrétien saintement passionné par l'amour de Jésus-Christ, et qui, dans ce cœur où règne l'amour du Christ, nourrisse contre Ignace et les siens quelque chose qui ressemble à la haine : vous ne le trouverez pas; non, vous ne le trouverez pas.

Et ce que je dis ici de Jésus-Christ lui-même, est-ce que nous ne pouvons pas le dire de l'Eglise aussi? Non, ceux qui ont pour l'Eglise, notre divine mère, un amour filial, ardent, passionné, enthousiaste, ne pourront jamais se prendre d'une haine sincère contre la postérité de Loyola, dont toute la raison d'être est de se dévouer au service et à la défense de l'Eglise. Là, sans doute, des individualités pourront attirer et même mériter leurs ressentiments; l'Institut, jamais!

Dès lors, est-il donc si difficile de deviner quels sont ceux qui font profession de nous haïr et de nous persécuter?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Dim 07 Fév 2010, 5:27 pm

Regardez bien : partout et toujours, les ennemis de l'Eglise sont nos ennemis, et ses persécuteurs sont nos persécuteurs. Souvent même, l'impopularité qui s'attache à notre nom, sert de prétexte à la guerre déclarée à l'Eglise; et le glaive tiré contre nous vise à la poitrine et au cœur de notre mère. Assurément, parmi ceux qui nous poursuivent, il est une masse inconsciente, ignorante, innocente même, qui ne nous hait que parce que, à travers les préjugés qui nous enveloppent, elle nous croit haïssables. Pour ceux-là, nous ne pouvons trouver dans nos cœurs qu'une compassion sincère et une indulgence fraternelle ; et, bien que haïs et même persécutés par eux nous éprouvons le besoin de dire avec notre divin Crucifié : « Seigneur, pardonnez-leur; ils ne savent ce qu'ils font. »

Mais, il en est qui, en nous poursuivant, savent ce qu'ils font; et à ceux-là aussi, pour notre propre compte, nous savons pardonner. Ceux qui ont contre nous des haines calculées et passionnées tout ensemble, les ennemis jurés, acharnés, implacables, ah ! ceux-là, n'en doutes: pas, ils sont ennemis de Jésus et de son Eglise, encore plus qu'ils ne le sont de nous. Les plus célèbres n'ont pas besoin qu'on les nomme, car leur nom remplit le monde. Dans cette armée de nos persécuteurs, tous nous haïssent et d'une haine sincère.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Lun 08 Fév 2010, 11:01 am

Là, cependant, on distingue trois légions qui se signalent par un acharnement spécial : c'est la légion des impies, la légion des révolutionnaires et la légion des apostats; c'est-à-dire, les traîtres à Dieu, les traîtres à la société, les traîtres à l'Eglise. Cherchez un impie qui ne nous haïsse; cherchez un révolutionnaire qui ne nous haïsse ; cherchez un apostat qui ne nous haïsse!

L'Impie déclaré, l'impie acharné contre Dieu, garde contre les fils d'Ignace des sentiments qui ont je ne sais quoi d'infernal. Le révolutionnaire extrême, et comme on dit aujourd'hui, intransigeant, nous inscrit en première ligne sur ses listes de proscription; et l'apostat, le type achevé du mauvais prêtre, l'apostat a contre nous des haines de choix, des colères réservées.

Oui, moi qui n'ai jamais haï personne, je sens que j'ai partout pour ennemis ces trois hommes qui, eux aussi, se nomment légion : l'homme impie, l'homme révolutionnaire, l'homme apostat; le méchant homme, le mauvais citoyen, le mauvais prêtre; ah! le mauvais prêtre surtout, le pire et le plus acharné de nos ennemis !

Ainsi, nous savons qui nous aime et qui nous hait, qui nous attaque et qui nous défend; et déjà, cette considération jette sur le mystère de la persécution qui nous atteint, un grand faisceau de lumière.-
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Mer 10 Fév 2010, 11:15 am

Cette lumière s'agrandit bien autrement, si nous nous demandons comment on nous attaque, et quels procédés suit contre nous la haine des persécuteurs? L'erreur se révèle par la manière dont elle attaque la vérité, et le mal se trahit par la stratégie qu'il emploie dans l'attaque du bien.

Sous ce rapport, la manière dont on attaque partout et toujours le Christianisme, les armes dont on se sert et la tactique que l'on emploie contre lui, constituent, pour qui regarde au fond des choses, une éclatante démonstration de sa divinité. La vérité divine peut seule être haïe et attaquée de la sorte.

Eh bien, mes frères, sauf les différences exigées par la force et la grandeur des choses, on nous attaque et on nous persécute par les mêmes moyens, que l'on emploie contre le Christianisme et contre l'Eglise.

Comment nous attaque-t-on? Sans nous connaître, c'est-à-dire par l'ignorance même,—j'entends l'ignorance renforcée du préjugé et armée de la passion —comme on attaque l'Eglise elle-même. Admirez ce phénomène prodigieux de l'ignorance humaine, marchant à l'attaque de la vérité divine. Voyez-le d'ici, s'apprêtant à la lutte, le lettré de vingt ans, ignorant, au premier chef de l'Eglise, de son dogme, de son histoire, de sa hiérarchie, de sa théologie : le voilà pourtant qui attaque, attaque encore, attaque toujours; il atta-que le sentiment de la haine dans le coeur et sur les yeux l'impénétrable bandeau de son ignorance et de ses préjugés.

Et n'est-ce pas ainsi que l'on attaque, jour par jour et heure par heure, l'Institut de Loyola?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Jeu 11 Fév 2010, 9:05 am

Qu'en connaissent-ils, qu'en savent-ils seulement, ces fiers agresseurs et ces Voltaires au petit pied? Rien, absolument rien. Enveloppés de la couche épaisse de leurs préjugés, ils créent comme objectif de leurs attaques, un fantôme dont ils essayent de s'épouvanter et d'épouvanter les autres. C'est fini : l'attaque commencée dans l'ombre du préjugé, se poursuivra dans la nuit de l'ignorance; et, grâce au crétinisme de la foule, les rêveries des romans célèbres ou obscurs remplaceront, pour nous faire connaître et juger par les multitudes, les réalités de notre vie et les faits de notre histoire.

Comment nous attaque-t-on encore d'ordinaire? Par la mauvaise foi. S'il en est qui attaquent ce qu'ils ignorent, et parce qu'ils ignorent ; combien aussi qui attaquent ce qu'ils connaissent et parce qu'ils connaissent! Alors, à l'ignorance se substitue la mauvaise foi, et à la crédulité naïve l'hypocrisie calculée. Alors, on attaque parce que l'on veut attaquer; on nuit, parce que l'on vent nuire; on blesse, parce que l'on veut blesser.

Ainsi font-ils contre vous, ô Eglise de Dieu; ainsi font-ils aussi, contre vos enfants et contre vous, ô Compagnie de Jésus!-
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Lun 15 Fév 2010, 9:29 am

Comment nous attaque -t - on ? Par le mensonge et la calomnie; ;comme la perversité pharisaïque attaquait Jésus-Christ. Ecoutez : « Nous l'avons surpris soulevant « le peuple par ses discours, et empêchant de payer le tribut à César... » Ainsi font partout, contre l'Eglise, les pharisiens de la libre-pensée : ils mentent, ils calomnient ; et, comme ils mentent contre l'Eglise, ils mentent contre nous; et, comme ils calomnient dans le Christianisme l'œuvre de Jésus-Christ, ils calomnient dans la Compagnie de Jésus l'œuvre de Loyola. L'affreux mot d'ordre donné un jour contre l'Eglise à tous les siens par le patriarche du mensonge et de la calomnie dans les temps modernes n'a été nulle part contre aucune autre institution exécuté avec une ardeur plus satanique et un plus infernal succès que contre Loyola et sa postérité ; et si je pouvais grouper et vous montrer dans la lumière d'un seul discour, tout ce que la tourbe voltairienne a pu, en quelques années seulement, accumuler sur nos têtes, de mensonges et de calomnies, vous en demeureriez, malgré tout ce que vous en savez déjà, dans l'é-tonnement et la stupéfaction.

Comment nous attaque-t-on? Comment? Comme attaquent toujours, plus ou moins, le mensonge et la mauvaise foi, par la contradiction. C'est le premier châtiment de toute iniquité agressive, de se mentir à elle-même : Mentitat, est iniquitas sibi. Voyez ce que fait, envers le Sauveur lui-même, la mauvaise foi judaïque. Comme Jean-Baptiste, le Sauveur jeûne; et les Pharisiens disent : Il est possédé du démon ; damonium habet. Jésus mange et boit avec ses disciples et avec les Pharisiens eux-mêmes ; et ils disent : C'est un homme vorace c'est un buveur de vin; dicunt : Homo vorax et potator vini.

Et ce que la contradiction pharisaïque faisait contre le Christ en personne, est-ce que la contradiction antichrétienne ne le fait pas. partout et toujours, contre le Christianisme? Est-ce qu'elle ne lui reproche pas sans cesse le pour et le contre, le oui et le non? Que l'Eglise prêche et agisse au grand jour, qu'elle touche seulement, par une parole, aux choses de ce monde; est-ce qu'aussitôt tous les échos de la presse ne redisent pas ensemble : Domination cléricale, envahissement clérical? Que l'Eglise se taise, qu'elle cesse de toucher, par quelque endroit, aux choses de la terre; est-ce que vous n'entendez pas les mêmes échos redire ces voix accusatrices : L'Eglise n'est plus de son temps ; l'Eglise est rétrograde; l'Eglise s'en va; l'Eglise se meurt?..
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  ROBERT. Mar 16 Fév 2010, 8:09 pm

gabrielle a écrit:
...les mêmes échos redire ces voix accusatrices : L'Eglise n'est plus de son temps ; l'Eglise est rétrograde; l'Eglise s'en va; l'Eglise se meurt?..

Les temps changent, non les accusations portées contre l'Église. Sad
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Mer 17 Fév 2010, 8:30 am

Et qui ne voit ici, en grand, la tactique employée par la contradiction rationaliste et révolutionnaire, contre les fils de Loyola? Ecoutez plutôt.
Nous demeurons cachés au fond de nos cellules. — A quoi servent ces hommes, au fond de leurs cellules ?

Nous paraissons au grand jour. — Que prétendent ces hommes? s'écrie la libre-pensée.

Nous demeurons au repos, — nous sommes des fainéants.

Nous agissons, nous travaillons, —nous sommes des ambitieux.

Nous vivons dans l'ombre et le silence; on nous crie de partout : — vous êtes des conspirateurs.

Nous demandons notre place au soleil. — Arrière! Vous êtes des envahisseurs.

Comment faire, alors, pour échapper à l'attaque? Encore faut-il bien que nous nous taisions ou que nous parlions; que nous soyons dans nos maisons ou hors de nos maisons.

Un jour, nous laissons à d'autres le soin d'initier la jeunesse à la science exigée au seuil de toutes les carrières; et nos ennemis de dire:— ils ne sont pas à la hauteur du siècle; ils ne peuvent seulement pas nous faire des bacheliers ! — Nous ouvrons des écoles scientifiques, nous faisons des bacheliers, même nous en faisons trop; de tous côtés les barrières tombent devant nos lauréats heureux. Alors nos ennemis de s'écrier : — vous le voyez bien ; les voilà qui sont partout; ils remplissent toutes les carrières; l'armée, l'armée surtout, si l'on n'y prend garde, « sera bientôt tout entière envahie par cette peste. » Encore quelque temps, et nos chefs militaires demanderont le mot d'ordre au général de la Compagnie de Jésus.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  gabrielle Jeu 18 Fév 2010, 9:24 am

Ce chapitre de la contradiction qui nous attaque pourrait s'étendre indéfiniment.

Ainsi, par exemple :

Vivons-nous sous un gouvernement monarchique, plus ou moins absolu?—Alors, nous sommes les plus farouches des républicains; nous conspirons contre les monarchies, et nous assassinons les rois.

Au contraire, vivons-nous sous un gouvernement républicain, plus ou moins libéral? Alors, nous sommes des monarchistes fanatiques; nous sommes les âmes damnées des rois ou des empereurs; et il est de toute évidence que nous conspirons contre la république.

Du haut de la chaire chrétienne, nous flétrissons les erreurs du siècle, nous foudroyons les vices du siècle : alors, nous sommes des emportés, des factieux, des perturbateurs ; il faut nous fermer la bouche.

Du haut de la chaire chrétienne, nous ménageons certains préjugés du siècle; nous usons de mesure, de douceur, de conciliation : alors, nous n'osons dire notre pensée; nous sommes dissimulés, trompeurs, lâches; il faut nous tourner le dos et se moquer de nos réticences.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA GUERRE AUX JÉSUITES - Page 3 Empty Re: LA GUERRE AUX JÉSUITES

Message  Louis Jeu 18 Fév 2010, 6:38 pm

.
Ce récit sur les Jésuites m'a fait penser à ceci :

Ici, au Québec on dirait : « Pile, tu gagnes ; face je perds »

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum