COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 02 Sep 2018, 11:23 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I,  vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




1. Toutes les épîtres de Paul sont édifiantes; mais celles qui sont datées de sa prison offrent surtout ce caractère : de ce genre sont les épîtres aux Éphésiens, à Philémon, à Timothée et l'épître actuelle: car cette épître aussi a été écrite, quand Paul était dans les fers, comme l'attestent ces mots: "Ce mystère pour lequel je suis dans les liens, afin que je le découvre aux hommes en la manière que je dois le découvrir" (Colossiens IV, vv. 3-4).  Mais cette épître semble postérieure à l'épître aux Romains. L'épître aux Romains a été écrite quand Paul n'avait pas encore vu Rome. Lorsque celle-ci a été écrite, au contraire, Paul avait vu Rome et touchait au terme de sa prédication. Voici la preuve évidente de ce fait…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Dim 02 Sep 2018, 11:33 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 02 Sep 2018, 11:25 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I,  vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




1. (suite) Voici la preuve évidente de ce fait dans son épître à Philémon, il dit: "Quoique je sois déjà vieux"(Philémon 9), en le priant pour Onésime. Dans cette épître-ci, c'est Onésime lui-même qu'il envoie, comme il le dit lui-même: "J'envoie aussi Onésime, mon cher et fidèle frère" (Colossiens  IV, 9). Il l'appelle son cher et fidèle frère. Il prend aussi un ton plein de fermeté, en disant dans cette épître: "Demeurez inébranlables, dans l'espérance que vous donne l'Évangile que vous avez entendu et qui a été prêché à toutes les créatures qui sont sous le ciel". Car la prédication durait déjà depuis un certain temps.   C’est ce qui me fait croire aussi que cette épître a précédé l'épître à Timothée…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Dim 02 Sep 2018, 11:33 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 02 Sep 2018, 11:28 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I,  vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




1. (suite) C'est ce qui me fait croire aussi que cette épître a précédé l'épître à Timothée, qui a été écrite vers l'époque de sa mort, puisqu'il y est dit: "Quant à moi, je suis comme une victime qui a déjà reçu l'aspersion, pour être sacrifiée" (II Timothée, IV, 6).  Cette épître est plus ancienne que celle qui est adressée aux Philippiens. Elle semble dater des premières années de sa captivité à Rome. Pourquoi donc est-ce que je dis que ces épîtres offrent plus d'intérêt que les autres ?


Parce qu'elles datent de sa captivité.
Il fait comme ces héros qui prennent la plume, après avoir déposé le glaive, en se reposant sur leurs trophées. Cette captivité, il le savait bien, était sa gloire. "Le fils que j'ai eu quand j'étais dans les liens", écrit-il à Philémon. (Philémon 10).  Par ces paroles, il nous engage à nous réjouir au sein même de l'adversité et de la détresse, loin de nous laisser abattre. Philémon était là parmi eux. Car…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 03 Sep 2018, 10:34 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




1. (suite) Philémon était là parmi eux. Car, en lui écrivant, il dit: "Paul à Archippe, le compagnon de nos combats" (Philémon 2); et dans l'épître aux Colossiens, on trouve ces mots: "Dites à Archippe" (Colossiens IV, v. 17); cet Archippe était probablement chargé de quelque fonction ecclésiastique. Quant à Paul, il n'avait jamais vu ni les Colossiens, ni les Romains, ni les Hébreux, quand il leur écrivait.


C'est un fait auquel il fait allusion en plusieurs endroits. Ici notamment écoutez-le: "Pour tous  ceux qui ne me connaissent point de visage, et ne m'ont jamais vu"; et plus bas: "Si je suis absent de corps, je suis néanmoins avec vous en esprit". (Colossiens II, vv. 1; et 5). Il savait donc que sa présence était partout…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 03 Sep 2018, 10:37 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




1. (suite) Il savait donc que sa présence était partout chose très importante, et même quand il est absent, il veut se faire passer pour présent. Quand il punit le fornicateur, il veut qu'on se figure qu'il assiste à la sentence: "Pour moi", dit-il,  "étant absent de corps, mais présent en esprit, j'ai déjà porté, comme présent, ce jugement contre celui qui a fait une telle action"; et ailleurs: "Je viendrai à vous et je sonderai non pas le langage, mais la vertu de ces hommes qui sont enflés de vanité" (I Corinthiens V, 3 et I Corinthiens III, 19); et ailleurs: "Non-seulement quand je suis présent parmi vous, mais surtout quand je suis absent" (Galates III, 18). "Paul, apôtre de Jésus-Christ, par la volonté de Dieu"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:38 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 03 Sep 2018, 10:40 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv.1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




1. (suite) "Paul, apôtre de Jésus-Christ, par la volonté de Dieu".  Il est bon de dire d'abord quel est le sujet de cette épître. Quel est donc ce sujet ? Nous trouvons la réponse dans l'épître elle-même. C'était par l'intermédiaire des anges que les Colossiens voulaient avoir accès auprès de Dieu. Ils avaient encore plusieurs observances ou judaïques ou païennes que saint Paul veut abolir, et c'est pour cela qu'il dit dès le commencement de sa lettre: "Par la volonté de Dieu".


— "Et Timothée, son frère", dit-il. Ce Timothée était donc aussi un apôtre. Il était vraisemblablement connu des Colossiens.  "Aux saints qui sont à Colosse", ville de Phrygie, voisine de Laodicée. Et: "aux fidèles, frères en Jésus-Christ" D'où vient, dit-il, je vous le demande, que vous êtes saint ? D'où vous vient ce nom de fidèle ?  N'est-ce pas de ce que vous avez été sanctifié par la mort du Christ ?...
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:38 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 04 Sep 2018, 10:33 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv.1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




1. (suite) N'est-ce pas de ce que vous avez été sanctifié par la mort du Christ ? N'est-ce pas de ce que vous croyez au Christ ? Comment êtes-vous devenu notre frère ?  Car ce n'est ni par vos œuvres, ni par vos paroles, ni par une conduite pleine de droiture que vous vous êtes montré fidèle. D'où vient, je vous prie, que tant de mystères vous ont été confiés ?  N'est-ce pas à cause du Christ ?


— "Que Dieu notre Père vous donne la grâce et la paix !" D'où vous vient la grâce ?  D'où vous vient la paix ?  "De Dieu notre Père", dit-il.


Il n'a pas dit: de Dieu, le Père du Christ. Je dirai à ceux qui poursuivent l'Esprit-Saint de leurs calomnies: D'où vient que Dieu est devenu le Père de ceux qui étaient des esclaves ? Qui a pu opérer ces merveilles ?  Qui vous a rendu saint ? Qui vous a rendu fidèle ?  Qui a fait de vous un enfant de Dieu ? Celui qui vous a rendu digne de foi, celui-là a été cause que l'on vous a tout confié. Si nous portons le nom de fidèles…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:39 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 04 Sep 2018, 10:36 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv.1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




2. Si nous portons le nom de fidèles, ce n'est pas seulement à cause de notre foi, c'est parce que Dieu nous a confié des mystères qui n'ont pas même été connus des anges avant nous. Mais Paul parle ici sans distinguer.  "Nous rendons grâces à Dieu, le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ".


Il a l'air de tout rapporter au Père, pour ne pas les offenser d'abord.   "Et nous le prions sans cesse pour vous". Non seulement son action de grâces, mais encore cette oraison perpétuelle montre sa tendresse pour ces hommes qu'il avait toujours devant les yeux sans les avoir vus jamais.  "Depuis que nous avons appris quelle est votre foi en Jésus-Christ "(Colossiens I, v. 4).  Plus haut il a dit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:40 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 04 Sep 2018, 10:41 am

.
.    

.    


"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv.1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.


Analyse.

1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.





 2. (suite)  Plus haut il a dit: "Notre-Seigneur"; ici il dit: "Jésus-Christ". C'est lui qui est Notre-Seigneur, dit-il; mais il ne prononce pas le mot "d'esclaves" du Christ; titre qui est pourtant le symbole de sa bonté pour nous:  car c'est lui, dit l'évangéliste, qui délivrera son peuple du péché (Matthieu I, 21). "Depuis que nous avons appris quelle est votre foi en Jésus-Christ et votre charité envers tous les saints". Il se concilie ses auditeurs et cherche à gagner leur bienveillance.


C'est Epaphrodite qui lui a appris ce qu'il dit, et il envoie sa lettre par Tychique,en retenant Epaphrodite auprès de lui. "Et votre charité envers tous les saints". Non pas envers tel ou tel, mais envers nous aussi.


— "Dans l'espérance des biens qui vous sont réservés dans le ciel"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:40 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 05 Sep 2018, 11:22 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




2. (suite)  — "Dans l'espérance des biens qui vous sont réservés dans le ciel" (Colossiens, v. 5).  II est question des biens à venir. C'est un rempart qu'il leur donne contre les tentations, afin qu'ils ne cherchent pas ici-bas le repos et la tranquillité. Il ne fallait pas qu'on pût dire: Et que leur sert leur charité envers les saints, au milieu de leurs angoisses et de leurs douleurs ? Voilà pourquoi il s'écrie:


Nous nous réjouissons à la vue des grandes et splendides récompenses que vous vous préparez dans le ciel. "Dans l'espérance des biens qui vous sont réservés", dit-il. C'est une récompense assurée qu'il leur fait entrevoir.  "Dont vous avez déjà reçu la connaissance par la parole véritable de l'Évangile" (Colossiens I, v. 3).  C'est ici une expression de blâme. Cette parole, ils l'ont observée longtemps et ont fini par la négliger.  "Dont vous avez déjà reçu la connaissance par la parole véritable de l'Evangile". Il rend ici témoignage à la vérité évangélique et il a raison; car l'Evangile, c'est la vérité pure.


— "De l'Évangile". Il ne dit pas…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:41 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 05 Sep 2018, 11:24 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




2. (suite) — "De l'Évangile". Il ne dit pas:  "De la prédication", mais il appelle l'Évangile en témoignage, leur rappelant sans cesse les bienfaits de Dieu; il a commencé par leur donner des éloges; puis il leur remet les bienfaits de Dieu en mémoire.


"Qui subsiste chez vous comme dans le monde entier" (Colossiens I, v. 6): ce sont encore là des paroles flatteuses. "Qui subsiste" est une expression métaphorique. L'Évangile n'est point parvenu jusqu'à eux pour disparaître; l'Évangile demeure et subsiste parmi eux. Puis, comme rien n'est plus capable d'affermir la croyance que d'avoir beaucoup de gens qui la partagent, il ajoute: "Comme dans le monde entier"


L'Évangile est partout, dit-il, partout il domine et règne.  "Dans le monde entier il fructifie et croit, ainsi qu'il a fait parmi vous". Il fructifie par ses œuvres;  il croît par les prosélytes qu'il fait, par les profondes raisons qu'il jette de tous côtés. Car les plantes aussi deviennent touffues, quand elles deviennent robustes.  "Ainsi qu'il a fait parmi vous". Il s'empare d'abord par la louange de l'âme…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:41 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 05 Sep 2018, 11:26 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




2. (suite) Il s'empare d'abord par la louange de l'âme de ses auditeurs, pour qu'ils ne s'éloignent de lui qu'à regret.  "Du jour où vous a avez entendu". Ce qu'il y a d'admirable, c'est la rapidité avec laquelle vous êtes arrivés à la lumière, avec laquelle vous avez cru, avec laquelle vous avez porté des fruits. "Du jour où vous avez connu et entendu la grâce de Dieu, selon la vérité".


Ce n'est point par des discours, par des effets illusoires, c'est par des actes que vous l'avez connu. Voilà ce que signifie le mot:  "L'Évangile fructifie". Vous avez accueilli les signes et les miracles…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:42 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 11:20 am

.
.    

.    

"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




2. (suite) Vous avez accueilli les signes et les miracles, et vous avez connu la grâce de Dieu. Puisqu'il vous a montré tout d'abord sa puissance, comment feriez-vous pour ne pas croire en lui ? "Comme vous en avez été instruit par notre très cher Epaphras, notre compagnon dans le service de Dieu" (Colossiens I,  v. 7). Il est vraisemblable que cet Epaphras avait prêché à Colosses: vous avez appris de lui l'Évangile, dit saint Paul.


Puis, pour montrer que c'est là un maître digne de foi, l'apôtre dit: "Qui est un fidèle ministre de Jésus-Christ, pour le bien de vos âmes". "Et de qui nous avons appris aussi votre charité toute spirituelle"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. r Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:42 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 11:23 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




2. (suite) "Et de qui nous avons appris aussi votre charité toute spirituelle" (Colossiens I, v. 8). Ne doutez pas, dit-il, des biens à venir. Vous voyez que le monde change de face. Qu'est-il besoin de vous dire ce qui se passe chez les nations étrangères ?  Sans parler de ces événements, ce qui se passe chez vous est bien digne de foi. "Vous avez connu", dit-il, "la grâce de Dieu par la vérité", c'est-à-dire, par les faits.


Il y a donc deux motifs bien propres à raffermir votre espérance des biens à venir: c'est la croyance universelle, c'est votre propre croyance, et les faits sont d'accord avec les paroles d'Epaphras.  "Qui est un fidèle" ministre, dit-il, c'est-à-dire, un ministre véridique. "Qui est un fidèle maître, pour le bien de vos âmes", c'est-à-dire, qui est venu à nous et "de qui nous avons appris votre charité toute spirituelle pour nous". S'il est le ministre du Christ, pourquoi dites-vous que vous êtes amenés et gagnés à Dieu par le ministère des anges ?


— "De qui nous avons appris aussi votre charité toute spirituelle pour nous". Voilà une admirable charité, une charité ferme et stable. Les autres espèces de charité n'en ont que le nom. Il y en a quelques-unes de ce genre. Mais ce n'est pas là de l'amitié. Aussi un semblable attachement est-il loin d'être indissoluble. Qu'ils sont nombreux les liens qui peuvent former l'amitié !...
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:43 pm, édité 2 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 11:25 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I,  vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




3. Qu'ils sont nombreux les liens qui peuvent former l'amitié ! Les liaisons honteuses, nous les passerons sous silence; car on ne peut pas nier que de semblables liaisons ne soient blâmables. Mais parlons, si vous voulez, de ces liaisons toutes naturelles qui s'offrent dans la vie. En voici quelques-unes: vous avez rendu service à un homme; cet autre était lié avec votre famille.


Cet autre s'est assis à la même table que vous; c'est votre compagnon de voyage; c'est votre voisin. Cet autre exerce la même profession que vous: encore cette amitié-là n'est-elle pas bien sincère, puisqu'elle contient un germe de rivalité jalouse.  Quant à l'attachement qu'engendre la nature…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865.  Traduit par M. BAISSEY  

.

gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 06 Sep 2018, 3:43 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 07 Sep 2018, 11:19 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




3. (suite) Quant à l'attachement qu'engendre la nature, c'est celui du père pour le fils, du fils pour le père, du frère pour le frère, de l'aïeul pour son petit-fils, de la mère pour ses enfants, de l'épouse pour son mari, si vous voulez. Tous ces genres d'attachement qui dérivent du mariage nous entourent en cette vie terrestre. Ils semblent plus forts que les premiers.


Je dis: "Ils semblent", parce qu'ils sont quelquefois moins forts. Que de fois n'a-t-on pas vu des amis plus étroitement et plus franchement unis que des frères, que des fils et des pères entre eux ! Souvent un fils laisse son père sans secours, et le secours vient d'un inconnu. Mais l'amitié spirituelle, c'est la suprême amitié.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865.  Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 07 Sep 2018, 11:21 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




3. (suite) Mais l'amitié spirituelle, c'est la suprême amitié. C'est une reine qui étend son empire sur les siens, une reine brillante. Il n'en est pas de cette amitié comme de l'autre. Ce n'est pas un intérêt terrestre, ce n'est ni l'habitude, ni le bienfait, ni la nature, ni l'or qui l'engendre; c'est d'en-haut; c'est du ciel qu'elle descend.  Quoi d'étonnant, si elle n'a pas besoin du bienfait pour subsister, puisque les mauvais traitements eux-mêmes ne peuvent compromettre son existence ?


Voulez-vous savoir combien cette amitié l'emporte sur l'autre ? Ecoutez Paul qui vous dit:  "Pour mes frères, je voudrais être une victime soumise à l'anathème par le Christ" (Romains  IX, 10).  Quel père voudrait s'exposer à un tel malheur pour son fils ?  Ecoutez encore cette parole: "Ce qu'il y aurait sans contredit de plus heureux pour moi, ce serait d'être dégagé des liens du corps, pour me réunir au Christ; mais il est plus utile pour vous que je demeure encore en cette vie" (Philippiens I, 23-24). Quelle mère sacrifierait ainsi ses intérêts ? Ecoutez encore l'apôtre…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Ven 07 Sep 2018, 11:24 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 07 Sep 2018, 11:23 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I,  vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




3. (suite) Ecoutez encore l'apôtre: "Nous avons été", dit-il,  "pour un peu de temps, séparés de vous de corps, mais non pas de cœur" (I Thessaloniciens II, 17). Un père outragé ôte à son fils sa tendresse; mais le chrétien n'agit pas ainsi; il va trouver ceux qui l'ont lapidé, pour les combler de bienfaits.


Car il n'y a rien, non, il n'y a rien d'aussi fort que le lien spirituel. Celui qui vous est attaché par le bienfait, sera votre ennemi, quand vous cesserez de lui faire du bien. Celui que l'habitude enchaînait à vous, ne sera plus votre ami, quand la chaîne de l'habitude viendra à se rompre. La discorde et les querelles entrent-elles dans le ménage ?  Voilà la femme qui laisse là son mari et qui ne l'aime plus. Le fils lui-même ne voit pas sans impatience que la vie de son père se prolonge. Mais, dans l'attachement spirituel, rien de semblable. Il n'a pas les mêmes chances de se rompre…
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 08 Sep 2018, 11:41 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




3. (suite) Il n'a pas les mêmes chances de se rompre, parce qu'il ne repose pas sur les mêmes bases. Ni le temps, ni la longévité, ni les mauvais traitements, ni les médisances, ni le ressentiment, ni les outrages, rien en un mot ne peut l'attaquer ni le dissoudre. Voulez-vous en être convaincus ?  Voyez Moïse priant pour ceux qui le lapident. (Exode XVII).  Quel père en aurait fait autant pour le fils qui l'aurait lapidé ?  


Ne l'aurait-il pas, au contraire, accablé à son tour d'une grêle de pierres ?  Appliquons-nous donc à serrer les nœuds de cette amitié spirituelle forte et indissoluble, et non les nœuds de cette amitié qui prend naissance au milieu des festins; car, pour cet attachement vulgaire, il nous est interdit. Ecoutez cette parole évangélique du Christ…
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865.  Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 08 Sep 2018, 11:43 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv.1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




3. (suite) Écoutez cette parole évangélique du Christ: "Quand vous donnez un festin, n'invitez ni vos voisins ni vos amis; invitez les pauvres et les estropiés" (Luc XIV, 12-13).   Elle est bien vraie cette parole: elle nous promet, si nous la suivons, une grande récompense.


— Mais vous ne vous sentez ni la farce ni le courage de faire asseoir à votre table des boiteux et des aveugles. C'est peut-être pour vous une corvée que vous refusez nettement. Vous devriez pourtant ne pas vous y dérober; mais enfin elle n'est pas nécessaire. Ne les faites point asseoir à votre table, soit; mais envoyez-leur des mets de votre table.


Quand on invite ses amis, on ne fait rien là de bien méritoire, et l'on reçoit ici-bas sa récompense.  Mais quand on invite un pauvre et un estropié, c'est Dieu même que l'on a pour débiteur. Affligeons-nous, non de ne pas recevoir ici-bas notre récompense, mais de la recevoir sur cette terre; car, si nous sommes payés sur cette terre, nous ne serons pas payés là-haut. Si les hommes nous paient, Dieu ne nous paiera pas…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865.  Traduit par M. BAISSEY  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 08 Sep 2018, 11:45 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




3. (suite) Si les hommes nous paient, Dieu ne nous paiera pas; si les hommes ne nous paient pas, c'est Dieu qui nous paiera. Ne cherchez donc pas à faire du bien à ceux qui peuvent nous le rendre; que nos bienfaits ne soient pas intéressés; car ce serait là un froid calcul. Si vous invitez un ami, il vous en est reconnaissant jusqu'au soir, et cette amitié éphémère se fond avant l'argent du festin.


Mais invitez un pauvre et un estropié, vous vous acquérez des droits à une reconnaissance éternelle, car c'est Dieu qui se souvient toujours, c'est Dieu qui n'oublie jamais, qui devient votre débiteur. Quelle est, je vous le demande, cette petitesse, quelle est cette faiblesse de ne pouvoir s'asseoir, avec les pauvres, à la table du festin ? C'est, dites-vous, un convive malpropre et dégoûtant. Mettez-le dans un bain avant de le conduire à table. Mais il a des vêtements grossiers. Faites-lui-en changer et habillez-le proprement.  Ne voyez-vous pas que ce festin peut vous rapporter?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 09 Sep 2018, 11:23 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




4. Ne voyez-vous pas  que ce festin peut vous rapporter? C'est le Christ en personne qui vient s'asseoir à votre table, et, quand il s'agit du Christ, vous usez de parcimonie ? C'est un roi que vous invitez et vous craignez ?  Faites dresser deux tables: l'une pour cette foule d'aveugles, d'estropiés, de boiteux , d'hommes aux membres mutilés, qui s'en vont pieds nus et sans chaussures, avec une tunique usée; l'autre pour les puissants, pour les généraux, pour les gouverneurs, pour les grands et pour les princes qui ont des habits précieux, de fins tissus de lin, avec des ceintures d'or. Sur la table des pauvres, point d'argenterie, peu de vin, juste ce qu'il en faut pour égayer le repas, des coupes et des vases en verre uni. Sur la table des riches au contraire…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865.  Traduit par M. BAISSEY  

.

soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 09 Sep 2018, 11:26 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I,  vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




4. (suite) Sur la table des riches au contraire, que toute la vaisselle soit d'or et d'argent; qu'un homme ne suffise pas pour apporter cette table demi-circulaire; que deux jeunes serviteurs aient de la peine à la faire mouvoir; qu'il y ait une fiole d'or du poids d'un demi-talent, assez lourde pour que deux robustes esclaves puissent à peine la remuer; rangez ces amphores avec symétrie, et que ces amphores soient en argent ou mieux d'un or massif fait pour éblouir les yeux; que la table demi circulaire soit entourée de toutes parts de coussins et de tapis moelleux.


Qu'il y ait là une foule de serviteurs empressés revêtus aussi d'ornements et d'habits splendides avec d'amples hauts-de-chausses. Qu'ils soient beaux; que la fleur de la jeunesse brille sur leurs visages, qu'ils soient propres et d'un extérieur avenant. Qu'à la table des pauvres au contraire…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 09 Sep 2018, 11:27 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre i.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




4. (suite) Qu'à la table des pauvres au contraire, il n'y ait que deux serviteurs foulant aux pieds tout ce faste. Pour les riches, un service élégant et somptueux; pour les pauvres, juste ce qu'il faut pour apaiser la faim et entretenir la gaieté. Est-ce bien tout ?  Les deux tables sont-elles mises et dressées comme il faut ?  Manque-t-il quelque chose ? Je ne le crois pas; j'ai passé en revue les invités, je me suis arrêté sur le luxe et la magnificence de la vaisselle, des tapisseries et des mets.


Si nous avons omis quelques détails, nous les trouverons en continuant. Eh bien ! Maintenant que les deux tables ont été mises et dressées comme il faut, à laquelle vous assiérez-vous, je vous le demande ? Quant à nous, c'est vers la table des aveugles et des boiteux que je me dirige: plusieurs d'entre vous choisiront peut-être la table des généraux, cette table où règne une gaieté brillante. Voyons quelle est celle de ces deux tables où l'on est mieux.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 10 Sep 2018, 11:28 am

.
.    

.    
"PAUL, APÔTRE DU CHRIST, PAR LA VOLONTÉ DE DIEU, ET TIMOTHÉE SON FRÈRE.

— AUX SAINTS ET FIDÈLES FRÈRES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À COLOSSES.

— QUE DIEU VOTRE PÈRE ET JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR VOUS DONNENT LA GRÂCE ET LA PAIX."

(Colossiens I, vv. 1- 8 )


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Date de l'épître aux Colossiens et de certaines épîtres de saint Paul.
2. Explication des versets 4, 5, 6, 7 et 8 du chapitre I.
3. Des divers genres d'amitié.
4. La table des pauvres préférable à celle des riches.
5. Honte et suites fâcheuses qui s'attachent à l'intempérance.
6. Avantages de l'aumône.




4. (suite) Voyons quelle est celle de ces deux tables où l'on est mieux. Ne nous plaçons pas encore au point de vue de l'avenir. Sous ce rapport, la table des pauvres, la table de mon choix, est supérieure à l'autre. Pourquoi ?  C'est qu'on y trouve le Christ, tandis qu'à l'autre il n'y a que des hommes: l'une est la table du maître, l'autre est celle des esclaves. Mais ce n'est point encore ce dont il s'agit; voyons quelle est celle où l'on est le mieux, pour le moment.


D'abord on est mieux à celle des pauvres, en ce sens qu'il vaut mieux manger à la table du roi qu'à cette des serviteurs. Mais omettons encore ce détail et examinons la chose elle-même. Moi et les autres qui avons choisi cette table, nous allons nous entretenir en toute liberté, tout à loisir et tout à notre aise. Quant à vous, convives de l'autre table, tremblants et craintifs, de peur de déplaire à vos commensaux, vous n'oserez pas même étendre la main, comme si vous étiez à l'école et non dans un festin, comme si vous étiez des enfants en présence d'un maître terrible. A notre table, il n'en est pas ainsi.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum