LA PETITE HISTOIRE DE LA RÉSISTENCE QUÉBÉCOISE À V2 - dans les années 70 - par Gabrielle --

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LA PETITE HISTOIRE DE LA RÉSISTENCE QUÉBÉCOISE À V2 - dans les années 70 - par Gabrielle --

Message  Roger Boivin le Lun 27 Mar 2017, 6:38 pm

gabrielle a écrit :
Benjamin a écrit:
gabrielle a écrit:Je ne crois pas, comme le disait Gérard, que le monde catholique se soit couché un soir catholique et levé le lendemain out de l'Église et hérétique et schismatique.

"Le monde catholique" dans son ensemble, peut-être pas du jour au lendemain, puisqu'il fallait que les "nouveautés" arrivent à la connaissance des fidèles et qu'ils les acceptent ; mais en ce qui concerne les évêques qui ont lu et signé des documents hérétiques au conciliabule... Or, ML était de ceux-là.

Vous avez raison, Ml en faisait partie.

Cette situation, un "pape" promulguant des décrets hérétiques est, je pense, unique. Ne serait-il pas possible que des évêques, sous le choc, aient signés en se disant : c'est le Pape.

Je crois que oui, n'est-ce pas le Cardinal Ottaviani qui avait dit: (citation de mémoire) si je ne savais que c'est le Saint Père qui a promulgué cela, je dirais que c'est de l'hérésie.

Cela montre le trouble intérieur de ceux qui avaient un bon fond. Qu'ils ne se soient pas repris par la suite, ça c'est autre chose.

Je me souviens en 1988, ici, nous avions les yeux rivés sur le poste télé... espérant encore, que Ml se détacherait de Rome en disant que le Siège était vacant...après, nous savions que le schisme était consommé et c'était fini.

Dans ma paroisse (Saint Bernard) le curé G. ne voulait pas entendre parler du "nouveau rite": premier mouvement de sa foi. Ma mère qui allait à la messe tous les jours, (elle était la seule dans l'église sur semaine) en vint à discuter avec le curé de toute la situation, elle l'encouragea grandement à maintenir son refus, ce qui fortifia beaucoup notre bon curé. Juste en face de l'église il y avait une communauté de Pères Oblats. Ici chaque paroisse à des marguillers, (chargés de soutenir le curé dans l'administration), eux étaient des pro V2 ainsi que les Oblats.

Notre curé refusa tout, table, statues misent à la porte, baptême communautaire… enfin tout. Les marguilliers en furent choqués et de mèche avec les Pères, commença la guerre des nerfs. Ils ouvraient le courrier du curé, téléphone nocturne de menace. Notre bon curé tenait bon, tous les jours après la messe, il parlait avec ma mère de toutes ces difficultés, il disait qu'elle était le seul soutien qu'il avait dans la paroisse.

Elle sentait que Monsieur le curé était à bout de nerf, mais elle n'avait aucun recours pour faire cesser cette persécution. Vint un temps où le bon curé ne pouvait plus dire sa messe sans pleurer abondamment, il fit une dépression nerveuse… Les intrus avaient ouvert dans les Laurentides une maison de "recyclage" pour les prêtres opposants à la réforme; ils envoyèrent notre curé dans cette maison, sous prétexte de repos, et là il fut soumis à des conférences intensives (tous les jours deux conférences) ayant pour but de démontrer la "catholicité" de V2 et du NOM. Pendant ce temps les Pères furent chargés de la paroisse, en moins de temps qu'il faut pour dire: Ouf! tout avait changé, toutes les statues furent mises en vente, le grand crucifix qui surmontait l'autel, (c'est nous qui l'avons acheté) la table installée… le NOM bien en place, et ils allèrent même jusqu'à refuser la communion à ceux qui persistait à communier à genoux. A partir de ce jour, ne sachant où trouver la Messe catholique, nous ne sommes plus allés dans une église… Nous avons passé 4 ans ans sans messe… Déjà Dieu nous mettait à l'entraînement.

Quand le lavage de cerveau fut fini le curé avait accepté toutes les réformes, mais il ne retrouva jamais son équilibre nerveux, il fut transféré comme aumônier dans un hôpital. Des années plus tard, je le retrouvai et l'invitai à une conférence, mais le mal était fait, et la voix tremblante, il me dit qu'il ne voulait plus de problèmes… C'est ainsi que les intrus sont venus à bout de certains prêtres et des Mères Prieures de chaque communauté (y compris des cloîtrés)…. Les organisations communistes ne font pas mieux…

Est-ce que nous pouvions considérer ce prêtre comme hérétique..ce fait se passa vers 1972, V2, il le possédait.

Je puis vous dire, cher Benjamin, que cette période était vraiment confuse.
http://messe.forumactif.org/t5710p50-l-abbe-egregyi-chez-moi#107164
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum