Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Page 3 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant

Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Sam 02 Mar 2013, 8:46 pm

AMDG a écrit:
Bonsoir à tout le monde !

Jean-Paul a écrit  :
« si l’élu rétablit l’ordre dans l’Église en condamnant les hérésies vaticandeuses »

Si je comprends bien , le remplaçant de benoit 16 sera un des cardinaux de l'église moderniste.
[...]

En fait la thèse cassiciacum ne sert uniquement qu'à empêcher l'élection d'un vrai pape car selon la thèse , à chaque prochaine élection du chef des modernistes, il sera pape matérialiter mais pas formaliter et cela peut durer indéfiniment puisque ceux qui composent la curie romaine moderniste travaillent tous à l’établissement du règne de Satan. [...]

[...]

Voici la définition de l'Eglise catholique dans le catéchisme de saint Pie X<:

« L'Eglise catholique est la société de tous les baptisés qui, vivant sur la terre, professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ, participent aux mêmes sacrements et obéissent aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain »

[...]


  1. « [...] le remplaçant de benoit 16 sera un des cardinaux de l'église moderniste. [...] »
    AMDG, vous êtes prophète et connaissez les voies de Dieu ?

  2. « [...] ceux qui composent la curie romaine moderniste travaillent tous à l’établissement du règne de Satan. »
    Certes! Mais, sont-ils tout puissants ? Le véritable Chef de l’Église n’est-il pas Notre-Seigneur Jésus-Christ ? Et même dans la tempête actuelle, ne veille-t-il pas sur la barque de Pierre ?
    Il me semble que vos pronostics, même s’ils peuvent encore un certain temps continuer de se réaliser (provisoirement, soyez-en sûr) s’effondrent devant ces considérations de Foi...

  3. « L'Eglise catholique est la société de tous les baptisés qui, vivant sur la terre, professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ, participent aux mêmes sacrements et obéissent aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain »
    D’où mes questions, auxquelles personne ne répond :
    ● Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?
    ● Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Il me semble que tout le monde, sur ce forum, tourne en rond sans vouloir réfléchir honnêtement. Je vous laisse en pensant que je n’ai que trop perdu de temps avec vous sur le présent sujet. Peut-être à un de ces jours ! ?...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Louis le Sam 02 Mar 2013, 8:49 pm

Spoiler:
roger a écrit:
AMDG a écrit:
Spoiler:
Bonsoir à tout le monde!

Jean-Paul a écrit :
« si l’élu rétablit l’ordre dans l’Église en condamnant les hérésies vaticandeuses »


Si je comprends bien , le remplaçant de benoit 16 sera un des cardinaux de l'église moderniste.
Or , les cardinaux faisant partie de la secte moderniste ne sont pas catholiques donc forcément le futur remplaçant de Benoit 16 ne sera pas plus catholique que les imams de mon pays (qui poussent comme des champignons)

En fait la thèse cassiciacum ne sert uniquement qu'à empêcher l'élection d'un vrai pape car selon la thèse , à chaque prochaine élection du chef des modernistes, il sera pape matérialiter mais pas formaliter et cela peut durer indéfiniment puisque ceux qui composent la curie romaine moderniste travaillent tous à l’établissement du règne de Satan. (c'est leur ancien chef benoit 16 qui l'a dit en parlant de l’établissement d'un gouvernement mondial)

Appliquer la distinction materialiter formaliter à la situation actuelle est un peu tiré par les cheveux (pour l'instant, ça va, j 'ai une bonne tignasse) geek

Voici la définition de l'Eglise catholique dans le catéchisme de saint Pie X :

« L'Eglise catholique est la société de tous les baptisés qui, vivant sur la terre, professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ, participent aux mêmes sacrements et obéissent aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain »


Mais je ne vois pas la distinction matérialiter ou formaliter dans cette définition. Question
D’après cette définition, les modernistes n'ont pas la même foi ni les mêmes sacrements (messe du sataniste Paul 6, rituels de l’ordination des évêques et des prêtres changés...etc...) ni la même loi (leur droit canon date de 1983 or celui des catholiques de 1917) , donc ils ne sont pas catholiques.
Exactement de la même manière que les juifs , les musulmans , les orthodoxes, les francs-maçons, et tous les charlatans du coin qui font partie de la cité du mal dirigée par Satan.


@ Via Crucis

Après la thèse cassiciacum, voici la thèse des revenants (houhou, j'ai peur...) : affraid

le retour d'Enoch et Elie me fait penser à celui du grand monarque king ..... Pourquoi pas ?
Au moins cela vous exerce à la vertu de patience ; et même à la vertu de persévérance.

Mais si vous avez des preuves irréfutables concernant la venue d'Enoch et Elie, je suis prêt à vous croire et à attendre aussi leur retour.

Bonne soirée à tous!

A bientôt

Voilà, AMDG :

Bienvenu AMDG.

Pour compléter le lien de Roger, sur le retour d'Élie :


Bien à vous.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12022
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Dim 03 Mar 2013, 2:53 am

JP B a écrit :

« L'Eglise catholique est la société de tous les baptisés qui, vivant sur la terre, professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ, participent aux mêmes sacrements et obéissent aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain »
D’où mes questions, auxquelles personne ne répond :
● Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?
● Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?"

Du haut de sa considération méprisante JP B nous dit :

"Il me semble que tout le monde, sur ce forum, tourne en rond sans vouloir réfléchir honnêtement."

JP B, n'es-tu pas celui qui, par excellence, tourne en rond sur ce forum ?
Tu reprends la citation du Catéchisme très à propos du très bon AMG et tu soulignes que "l'Eglise est la société de tous les baptisés qui obéissent aux Pasteurs légitimee et principalement au Pontife Romain."
Alors, tu voudrais que l'on obéisse au Pontife Romain de l'église conciliaire alors que tu ne lui obéis pas et comme d'autre part, tu reconnais que ces pasteurs et le Pontife romain ne "professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ" tu rends absurde la définition d'appartenance à l'Eglise catholique qui consisterait actuellement à obéir à ceux qui ne professent pas la même foi...ce qui nous obligeraient à adopter leur foi étrangère à l'Eglise catholique ! La première des obéissance envers le Pontife Romain n'est-elle pas, sans aucun doute, de se soumettre à la foi qu'il définit ?

Question de tourner en rond, tu nous fais une véritable démonstration de Jean-Paul Toupie !
Avec ta prothèse tordue, tu es tellement barré que ce que tu proposes ne peut être réalisé par un catholique sans qu'il adopte la foi conciliaire et toi-même, tu es le premier à t'en dispenser !
Pour l'honnêteté dont tu nous accuses, tu repasseras !

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Dim 03 Mar 2013, 5:35 am

Un dernier mot, avant de partir :
Le message ci-dessus, de la part de Gégé banni qui refuse l’obéissance à St Pie X lui-même sur le mariage et qui reproche, l’hypocrite ! que l’on n’obéisse pas à qui n’est pas formellement Pape, ne manque pas de sel...
Merci, Gégé, de m’avoir bien fait marrer !

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Dim 03 Mar 2013, 6:14 am

@ B JP

Bonjour à vous ! Merci d'avoir répondu !

B Jp a dit :
"[...] le remplaçant de benoit 16 sera un des cardinaux de l'église moderniste. [...] »
AMDG, vous êtes prophète et connaissez les voies de Dieu?"


Non je vous rassure je ne suis pas prophète et je ne vois pas en quoi je suis prophète quand je dis « [...] le remplaçant de benoit 16 sera un des cardinaux de l'église moderniste. [...] »
car comment peut il en être autrement ?
Ces cardinaux vont se réunir à Rome dans un pseudo conclave et ils se choisiront un chef parmi eux. Je ne vois pas d'autres solutions.

B JP a dit:
"Il me semble que vos pronostics, même s’ils peuvent encore un certain temps continuer de se réaliser (provisoirement, soyez-en sûr) s’effondrent devant ces considérations de Foi..."


Je ne suis pas non plus infaillible . Seul le pape l'est.
Ce sont justes des réflexions.


B JP a dit:
D’où mes questions, auxquelles personne ne répond :
● Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

● Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?



Ne vous inquiétez pas, j' y répondrai en temps opportun.
Nous sommes dans le temps du Carême : un temps de pénitence où il est très utile de pratiquer la vertu de patience.

Je me suis peut être mal exprimé et si j'ai apporté de la confusion, je m'en excuse.

Bon Dimanche.
A bientôt.

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Dim 03 Mar 2013, 6:18 am

JP B a écrit :

Un dernier mot, avant de partir :
Le message ci-dessus, de la part de Gégé banni qui refuse l’obéissance à St Pie X lui-même sur le mariage et qui reproche, l’hypocrite ! que l’on n’obéisse pas à qui n’est pas formellement Pape, ne manque pas de sel...
Merci, Gégé, de m’avoir bien fait marrer !

Il arrive que les hérétiques eux-même disent la vérité et dans ce cas Saint Augustin dit que la vérités que défendent justement les hérétiques sont les vérités des catholiques.
Quand bien même je serais hérétique, JP B n'a pas l'amour de la Vérité ni la grandeur d'âme qui devrait lui faire admettre que les hérétiques peuvent défendre AUSSI la vérité et que ce n'est pas là qu'ils doivent être méprisés.

Pour la soi-disant obéissance que je refuserais à St Pie X sur le mariage modération...je sais que cet aspect modération... ne me vaudra de votre part aucune circonstance aténuante !

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Dim 03 Mar 2013, 6:21 am

@ Louis, Roger et Robert 


Bonjour à vous trois !

Merci pour vos liens concernant le retour d'Enoch et Elie. Tout ça a l'air très intéressant. Je vais les consulter et bien les lire.
J'aurais certainement d'autres questions à vous poser par la suite sur ce sujet.

Bon Dimanche.

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Dim 03 Mar 2013, 7:41 am

B JP a écrit:Mes respectueuses salutations, Gabrielle.

Ce que vous écrivez est très bien !
Mais, alors, pour vous,

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Tout cela a disparu ? Very Happy

L'Église est , en ce moment, éclipsée.

Par le fait même, les électeurs aussi.

Quel extrait de Pastor Æternus voulez-vous?

Celui qui est mal traduit où l'autre?

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Dim 03 Mar 2013, 8:10 am

@ Gabrielle

Bonjour chère Gabrielle,

Que signifie exactement pour vous le mot « éclipsée » ? Je ne comprends plus.
Car, je me répète, lors d'une éclipse du soleil, la lune cache le soleil, c'est -à-dire d'un côté il y a la lune, et de l'autre le soleil caché par la lune. Le soleil est certes caché, mais il est toujours là, bien présent.

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Louis le Dim 03 Mar 2013, 8:48 am

.
« L'Église sera éclipsée, le monde sera dans la consternation. Mais voilà Enoch et Élie remplis de l'Esprit de Dieu ; ils prêcheront avec la force de Dieu, et les hommes de bonne volonté croiront en Dieu, et beaucoup d'âmes seront consolées ; ils feront de grands progrès par la vertu du Saint-Esprit et condamneront les erreurs diaboliques de l'antéchrist.»
___________________________________

Tiré de : Simple Réimpression du Texte Intégral publié par Mélanie avec l'Imprimatur de Sa Gr. Mgr Sauveur-Louis, Comte ZOLA, évêque de Leccè, en 1879, suivi de quelques pièces justificatives.
Le Tout Publié avec l'IMPRIMATUR du R. P. A. LEPIDI, O. P., Maître du Sacré-Palais, Assistant Perpétuel de la Congrégation de l'Index,
Délivré à Rome le 6 Juin 1922

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12022
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Dim 03 Mar 2013, 9:05 am

Merci cher Louis pour votre réponse.

Mais qui est cette Mélanie dont vous me parlez ?
Quelle autorité a t elle dans L'Eglise ?
Comment peut on être sûr de ce qu'elle écrit ?


AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Dim 03 Mar 2013, 10:46 am

Louis a écrit:
.
« L'Église sera éclipsée, le monde sera dans la consternation. Mais voilà Enoch et Élie remplis de l'Esprit de Dieu ; ils prêcheront avec la force de Dieu, et les hommes de bonne volonté croiront en Dieu, et beaucoup d'âmes seront consolées ; ils feront de grands progrès par la vertu du Saint-Esprit et condamneront les erreurs diaboliques de l'antéchrist.»
___________________________________

Tiré de : Simple Réimpression du Texte Intégral publié par Mélanie avec l'Imprimatur de Sa Gr. Mgr Sauveur-Louis, Comte ZOLA, évêque de Leccè, en 1879, suivi de quelques pièces justificatives.
Le Tout Publié avec l'IMPRIMATUR du R. P. A. LEPIDI, O. P., Maître du Sacré-Palais, Assistant Perpétuel de la Congrégation de l'Index,
Délivré à Rome le 6 Juin 1922
Comme on voit dans cet extrait cité par Louis, il y a trois choses :

1 - l'éclipse ;

2 - la consternation ;

3 - le retour d'Enoch et d'Élie.

Donc, dans cet impasse où nous sommes depuis plus d'un demi siècle, la solution est là.


Dernière édition par roger le Dim 03 Mar 2013, 3:41 pm, édité 1 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Benjamin le Dim 03 Mar 2013, 11:09 am

AMDG a écrit:Merci cher Louis pour votre réponse.

Mais qui est cette Mélanie dont vous me parlez ?
Quelle autorité a t elle dans L'Eglise ?
Comment peut on être sûr de ce qu'elle écrit ?


Il s'agit de Mélanie Calvat, qui rapporte les paroles de Notre-Dame de La Salette.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Dim 03 Mar 2013, 4:25 pm

Bonsoir tout le monde!

Effectivement ce texte pourrait être une solution à la situation actuelle comme le souligne Roger, mais la religion catholique repose sur des dogmes et non sur des apparitions même si celles-ci sont reconnues par l'Eglise.
Et il n'est pas nécessaire au salut de son âme de croire à toutes les apparitions, même reconnues par la Sainte Eglise.

Par exemple : nous devons croire sous peine d'excommunication au dogme de l'Immaculée Conception et à la canonisation de sainte Bernadette mais en revanche nous ne sommes pas tenus de croire à l’apparition de la TSVM à Lourdes.

Se réfugier derrière des prophéties ou de simples révélations est à mon avis une solution de facilité et dangereuse car, je me répète, il n'y a aucune obligation de croire à ces prophéties.
Cela s'apparente à du protestantisme : chacun croit ce qu'il veut comme ça l'arrange. On est loin de la doctrine de l'Eglise qui repose sur des dogmes infaillibles.
Cela me fait bizarre, pouvez-vous m'éclairer s'il vous plaît ? Merci.

Cependant, tout ceci ne m'empêche pas de continuer mes recherches sur Enoch et Elie et je n'oublie pas de lire les écrits de St Jean Chrysostome et de saint Thomas d'Aquin que vous m'avez indiqués à ce sujet.

Bonne soirée à tous !

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Dim 03 Mar 2013, 5:42 pm

AMDG a écrit:Bonsoir tout le monde!

Effectivement ce texte pourrait être une solution à la situation actuelle comme le souligne Roger, mais la religion catholique repose sur des dogmes et non sur des apparitions même si celles-ci sont reconnues par l'Eglise.
Et il n'est pas nécessaire au salut de son âme de croire à toutes les apparitions, même reconnues par la Sainte Eglise.

Par exemple : nous devons croire sous peine d'excommunication au dogme de l'Immaculée Conception et à la canonisation de sainte Bernadette mais en revanche nous ne sommes pas tenus de croire à l’apparition de la TSVM à Lourdes.

Se réfugier derrière des prophéties ou de simples révélations est à mon avis une solution de facilité et dangereuse car, je me répète, il n'y a aucune obligation de croire à ces prophéties.
Cela s'apparente à du protestantisme : chacun croit ce qu'il veut comme ça l'arrange. On est loin de la doctrine de l'Eglise qui repose sur des dogmes infaillibles.
Cela me fait bizarre, pouvez-vous m'éclairer s'il vous plaît ? Merci.

Cependant, tout ceci ne m'empêche pas de continuer mes recherches sur Enoch et Elie et je n'oublie pas de lire les écrits de St Jean Chrysostome et de saint Thomas d'Aquin que vous m'avez indiqués à ce sujet.

Bonne soirée à tous !
Oui, soyez rassuré AMDG, nous savons cela et nous n'y contrevenons pas.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Dim 03 Mar 2013, 6:45 pm

Ici, AMDG
a écrit:@ Gabrielle


Donc la véritable Eglise Catholique est cachée par la secte moderniste, c'est à-dire qu'il y a d'un côté la secte moderniste et de l'autre l'Eglise catholique cachée par cette même secte moderniste ; de la même manière que lors d'une éclipse du soleil, la lune cache le soleil, c'est -à-dire d'un côté il y a la lune, et de l'autre le soleil caché par la lune.

[...]

Et ,
le même AMDG a écrit:[...] je me répète, lors d'une éclipse du soleil, la lune cache le soleil, c'est -à-dire d'un côté il y a la lune, et de l'autre le soleil caché par la lune. Le soleil est certes caché, mais il est toujours là, bien présent.






Éclipse de l’Église
: éclipse de soleil ou éclipse de lune ?




A la définition du mot “éclipse”, le Larousse décrit, pour notre système, deux sortes d’éclipses : l’éclipse de soleil dans laquelle la lune passe entre la terre où nous nous trouvons et le soleil, nous cachant celui-ci comme AMDG en parle, et l’éclipse de lune dans laquelle la terre projette son ombre sur son satellite supprimant l’illumination de la lune qui provient du soleil sur celle-ci.

En ce qui concerne l’éclipse de l’Église qui, bien que n’étant pas de Foi comme le rappelle judicieusement AMDG, est aujourd’hui évidente, je préfèrerai nettement celle-ci qui correspond à la seconde partie de la définition de l’éclipse donnée par le Larousse et qui décrit le deuxième cas possible, celui de « l’éclipse de lune » :

  • L’astre qui nous dispense la clarté dans la nuit de la Foi sur cette basse terre, la Sainte Église catholique, est normalement éclairée par le Soleil de Justice et de Vérité, Dieu, Qui l’a créée, et elle nous reflète Sa Lumière comme la lune nous reflète celle du soleil matériel.

  • Actuellement, par les soucis d’ici-bas introduits dans l’Église par l’aggiornamento comme l’ombre de notre terre est projeté sur la lune lors d’une de ses éclipses, notre Mère la Sainte Église catholique subit, elle aussi, une nouvelle éclipse.

Cette autre interprétation (tout à fait personnelle, soit dit en passant, mais qui correspond mieux aux images données d’ordinaire pour Dieu* et Son Église) n’implique pas, et c’est là la différence essentielle avec l’interprétation sédévacantiste simpliciter, qu’un corps totalement étranger – en l’occurrence, une institution entièrement nouvelle – vienne occulter l’astre qu’est l’Église comme la lune vient occulter le soleil dans le cas de l’interprétation sédévacantiste totaliter. Ainsi, dans la seconde hypothèse que je viens d’énoncer, il s’agit toujours, hier et aujourd’hui, du même astre, comme la lune (et non comme le soleil), mais, de nos jours, constitué d’éléments obscurcis (quand d’autres éléments, hier, ensoleillés par la grâce divine nous éclairaient dans notre nuit), éléments obscurcis qui maintenant, quoique provisoirement, nous “montrent” l’aspect sombre de la confusion de sa hiérarchie formaliter défaillante mais matériellement présente. Car cette hiérarchie (si, de fait, elle ne se rattache plus à l’âme de l’Église) n’étant pas juridiquement détachée du corps de l’Église puisqu’elle n’a pas publiquement proclamé renoncer à la foi catholique (apostasié formellement) ni officiellement été retranchée par l’Autorité, fait donc toujours partie du corps de l’Église, comme le pan occulté de l’astre lunaire lors de son éclipse appartient toujours à la lune elle-même quoiqu’il soit vraiment différent du pan ensoleillé qui nous éclaire puisque momentanément il n’est plus ensoleillé et ne nous éclaire plus, précisément.
* Dans son ouvrage « Les Gloires de Marie », saint Alphonse de Ligori expose, au début de son § II, Marie est l’espérance des pécheurs, dans le chapitre 3éme, spes nostra, salve, de la 1ère partie, sur le Salve Regina, ceci : « Après avoir créé la terre, Dieu, dit la Genèse, fit deux grands luminaires, le plus grand pour présider au jour, le plus petit pour présider à la nuit. Le soleil, dit le cardinal Hugues, est la figure de Jésus-Christ, dont la lumière réjouit les justes, qui vivent dans le grand jour de la grâce divine ; la lune est la figure de Marie, grâce à qui la lumière divine arrive jusqu’aux pécheurs, enveloppés dans la nuit du péché. »
Jésus-Christ est Dieu et, traditionnellement, Sa Très sainte Mère correspond mystiquement à l’Église.


« Ce n’est là qu’une interprétation personnelle hypothétique », répondront les sédévacantistes complets ; mais leur interprétation n’est-elle pas tout aussi personnelle et hypothétique ? En tout cas, mon interprétation correspond, comme me le signifiait ailleurs mon ami Pluchon, à celle du « grand saint Ambroise » qui,
dans son “Hexameron” (IV, 8, 32) a écrit:La lune, qui présente l’image de cette Église bien-aimée n’est certes pas chose négligeable. […] L’Église resplendit non pas de sa propre lumière, mais de celle du Christ, et elle tire sa propre splendeur du Soleil de justice, de sorte qu’elle peut dire : « ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ».
(Traduit par Pluchon.)
Et Pluchon précisiait :
« En pensant à l’histoire plutôt agitée de l’Église militante, il [St Ambroise] écrit
L’Église a ses phases, des phases de persécution et de paix. Comme la lune, elle peut être couverte d’ombre, mais elle ne peut défaillir. [...] Le disque lunaire reste entier.
(Hexameron IV, 2, 7.)

Cela permet de voir combien l’interprétation des sédévacantistes complets qui se basent sur les paroles de Notre-Dame de La Salette, « l’Église sera éclipsée... », est erronée

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Dim 03 Mar 2013, 11:34 pm

B JP a écrit:
Spoiler:
Ici, AMDG
a écrit:@ Gabrielle


Donc la véritable Eglise Catholique est cachée par la secte moderniste, c'est à-dire qu'il y a d'un côté la secte moderniste et de l'autre l'Eglise catholique cachée par cette même secte moderniste ; de la même manière que lors d'une éclipse du soleil, la lune cache le soleil, c'est -à-dire d'un côté il y a la lune, et de l'autre le soleil caché par la lune.

[...]

Et ,
le même AMDG a écrit:[...] je me répète, lors d'une éclipse du soleil, la lune cache le soleil, c'est -à-dire d'un côté il y a la lune, et de l'autre le soleil caché par la lune. Le soleil est certes caché, mais il est toujours là, bien présent.






Éclipse de l’Église
: éclipse de soleil ou éclipse de lune ?




A la définition du mot “éclipse”, le Larousse décrit, pour notre système, deux sortes d’éclipses : l’éclipse de soleil dans laquelle la lune passe entre la terre où nous nous trouvons et le soleil, nous cachant celui-ci comme AMDG en parle, et l’éclipse de lune dans laquelle la terre projette son ombre sur son satellite supprimant l’illumination de la lune qui provient du soleil sur celle-ci.

En ce qui concerne l’éclipse de l’Église qui, bien que n’étant pas de Foi comme le rappelle judicieusement AMDG, est aujourd’hui évidente, je préfèrerai nettement celle-ci qui correspond à la seconde partie de la définition de l’éclipse donnée par le Larousse et qui décrit le deuxième cas possible, celui de « l’éclipse de lune » :

  • L’astre qui nous dispense la clarté dans la nuit de la Foi sur cette basse terre, la Sainte Église catholique, est normalement éclairée par le Soleil de Justice et de Vérité, Dieu, Qui l’a créée, et elle nous reflète Sa Lumière comme la lune nous reflète celle du soleil matériel.

  • Actuellement, par les soucis d’ici-bas introduits dans l’Église par l’aggiornamento comme l’ombre de notre terre est projeté sur la lune lors d’une de ses éclipses, notre Mère la Sainte Église catholique subit, elle aussi, une nouvelle éclipse.
Cette autre interprétation (tout à fait personnelle, soit dit en passant, mais qui correspond mieux aux images données d’ordinaire pour Dieu* et Son Église) n’implique pas, et c’est là la différence essentielle avec l’interprétation sédévacantiste simpliciter, qu’un corps totalement étranger – en l’occurrence, une institution entièrement nouvelle – vienne occulter l’astre qu’est l’Église comme la lune vient occulter le soleil dans le cas de l’interprétation sédévacantiste totaliter. Ainsi, dans la seconde hypothèse que je viens d’énoncer, il s’agit toujours, hier et aujourd’hui, du même astre, comme la lune (et non comme le soleil), mais, de nos jours, constitué d’éléments obscurcis (quand d’autres éléments, hier, ensoleillés par la grâce divine nous éclairaient dans notre nuit), éléments obscurcis qui maintenant, quoique provisoirement, nous “montrent” l’aspect sombre de la confusion de sa hiérarchie formaliter défaillante mais matériellement présente. Car cette hiérarchie (si, de fait, elle ne se rattache plus à l’âme de l’Église) n’étant pas juridiquement détachée du corps de l’Église puisqu’elle n’a pas publiquement proclamé renoncer à la foi catholique (apostasié formellement) ni officiellement été retranchée par l’Autorité, fait donc toujours partie du corps de l’Église, comme le pan occulté de l’astre lunaire lors de son éclipse appartient toujours à la lune elle-même quoiqu’il soit vraiment différent du pan ensoleillé qui nous éclaire puisque momentanément il n’est plus ensoleillé et ne nous éclaire plus, précisément.
* Dans son ouvrage « Les Gloires de Marie », saint Alphonse de Ligori expose, au début de son § II, Marie est l’espérance des pécheurs, dans le chapitre 3éme, spes nostra, salve, de la 1ère partie, sur le Salve Regina, ceci : « Après avoir créé la terre, Dieu, dit la Genèse, fit deux grands luminaires, le plus grand pour présider au jour, le plus petit pour présider à la nuit. Le soleil, dit le cardinal Hugues, est la figure de Jésus-Christ, dont la lumière réjouit les justes, qui vivent dans le grand jour de la grâce divine ; la lune est la figure de Marie, grâce à qui la lumière divine arrive jusqu’aux pécheurs, enveloppés dans la nuit du péché. »
Jésus-Christ est Dieu et, traditionnellement, Sa Très sainte Mère correspond mystiquement à l’Église.

Spoiler:

« Ce n’est là qu’une interprétation personnelle hypothétique », répondront les sédévacantistes complets ; mais leur interprétation n’est-elle pas tout aussi personnelle et hypothétique ? En tout cas, mon interprétation correspond, comme me le signifiait ailleurs mon ami Pluchon, à celle du « grand saint Ambroise » qui,
dans son “Hexameron” (IV, 8, 32) a écrit:La lune, qui présente l’image de cette Église bien-aimée n’est certes pas chose négligeable. […] L’Église resplendit non pas de sa propre lumière, mais de celle du Christ, et elle tire sa propre splendeur du Soleil de justice, de sorte qu’elle peut dire : « ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ».
(Traduit par Pluchon.)
Et Pluchon précisiait :
« En pensant à l’histoire plutôt agitée de l’Église militante, il [St Ambroise] écrit
L’Église a ses phases, des phases de persécution et de paix. Comme la lune, elle peut être couverte d’ombre, mais elle ne peut défaillir. [...] Le disque lunaire reste entier.
(Hexameron IV, 2, 7.)

Cela permet de voir combien l’interprétation des sédévacantistes complets qui se basent sur les paroles de Notre-Dame de La Salette, « l’Église sera éclipsée... », est erronée

(mis en rouge par roger)
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Lun 04 Mar 2013, 2:27 am

roger a écrit:

Vous m'ennuyez, roger : je ne cesse de répéter partout que cela ne concerne que les hérétiques FORMELS c'est-à-dire volontaires, et non les hérétiques matériels qu'il nous arrive à tous d'être à un moment ou à un autre.
Êtes-vous non seulement habilité mais seulement capable pour déclarer que TOUS les hiérarques de ce que vous appelez la secte conciliaire sont FORMELLEMENT hérétiques ? Certes non ! Donc ce à quoi vous nous renvoyez, ne s'applique pas uniformément.

D'autre part, si cela s'appliquait à tous uniformément, il vous faudrait alors répondre à ces questions auxquelles vous vous montrez fort incapable de répondre :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Je le répète : devant ces questions, vous ne cessez de tourner en rond et, en plus, vous vous avérez fort incapable de contrer l'interprétation, conforme à celle de St Ambroise, que je donne de l'éclipse de l’Église !
Je ne répondrai plus à vos objections déplacées ni à celles de personne d'autre tant que je n'aurai pas des réponses raisonnables à mes questions, objet du présent fil.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Lun 04 Mar 2013, 5:42 am

@ B JP

Bonjour et merci pour vos explications au sujet de l’éclipse de l'Eglise.

Mais c'est bien ce que je pense : l'interprétation est subjective.
Or L'Eglise catholique repose sur des faits objectifs
Nous ne pouvons pas expliquer la situation que traverse la Sainte Eglise par des interprétations subjectives car elles sont sujettes aux erreurs.


Autre chose : pourquoi tenez vous absolument que l'on réponde à vos questions puisque si j'ai bien compris vous reconnaissez l’Église moderniste comme étant l’Église catholique materialiter.


Surtout que Via Crucis vous a répondu :
L'Eglise Catholique EST dans l'ensemble de TOUS les fidèles catholiques (laïcs, prêtres, évêques et Papes) QUI ONT GARDE ET GARDENT LA FOI CATHOLIQUE SANS COMPROMISSION AVEC LES HERETIQUES, SCHISMATIQUES ET APOSTATS ET TRANSMETTENT LE DEPÔT DE LA FOI DE GENERATION EN GENERATION SANS ALTERATION AUCUNE DEPUIS SAINT PIERRE JUSQU'A NOS JOURS.

A moins que vous avez des doutes sur votre position et que vous cherchiez sincèrement à savoir où est la vérité?
Car si ce n'est que de la curiosité, la meilleure attitude à adopter est celle de NSJC qui garda le silence devant Pilate.

En revanche, si vous m'apportez des documents irréfutables sur la thèse materialiter-formaliter (c’est-à-dire des encycliques, enseignements de l'Eglise, catéchisme, etc...), ça peut en effet être une solution comme une autre.



A bientôt en espérant continuer cette discussion intéressante avec vous.

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMGD le Lun 04 Mar 2013, 6:04 am

@ Via Crucis

Bonjour, pourriez-vous me donnez les références exactes de ce que vous écrivez sur l'Eglise catholique à savoir

L'Eglise Catholique EST dans l'ensemble de TOUS les fidèles catholiques (laïcs, prêtres, évêques et Papes) QUI ONT GARDE ET GARDENT LA FOI CATHOLIQUE SANS COMPROMISSION AVEC LES HERETIQUES, SCHISMATIQUES ET APOSTATS ET TRANSMETTENT LE DEPÔT DE LA FOI DE GENERATION EN GENERATION SANS ALTERATION AUCUNE DEPUIS SAINT PIERRE JUSQU'A NOS JOURS.


Merci d'avance.

AMGD
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Lun 04 Mar 2013, 6:55 am

@ AMDG..

Par éclipse, j'entends que la secte moderniste nous empêche de voir la Sainte Église.

Pour La Salette, tout à fait d'accord avec vous, cependant, dans la doctrine de la Sainte Église, le Pape Paul IV par une Bulle, dit clairement, qu'un hérétique, même s'il était élu de façon canonique, perd le pontificat... et cela se retrouve dans le canon 188 art 4, qui tire sa source de cette Bulle, il n'est pas question d'une peine, mais d'une perte qui se fait ipso-facto.

Les signes de la fin des temps sont là, la grande apostasie annoncée est devant nous, et cela n'est pas objet d'une révélation privée, mais de la Révélation à laquelle tous nous devons croire.

Pour Jean-Paul, faut pas s'en faire, il est toujours de cette humeur... mais, je l'aime bien quand même... Laughing


@ Jean-Paul,

Une seule question, est-ce que Wojtyla ou Ratzinger avaient une juridiction pour nommer des cardinaux?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Louis le Lun 04 Mar 2013, 7:05 am

.
gabrielle a écrit:
Spoiler:
B JP a écrit:Mes respectueuses salutations, Gabrielle.

Ce que vous écrivez est très bien !
Mais, alors, pour vous,

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Tout cela a disparu ? Very Happy

gabrielle a écrit:L'Église est , en ce moment, éclipsée.

Par le fait même, les électeurs aussi.

Quel extrait de Pastor Æternus voulez-vous?

Celui qui est mal traduit où l'autre?

.
Bonjour Gabrielle, vous parlez de bonne et de mauvaise traduction de Pastor Æternus ?

Voici une traduction anglaise du passage qui nous intéresse Wink

.

___________________________________
(tiré du suite suivant : http://www.ccel.org/ccel/schaff/creeds2.v.ii.i.html )

Le verbe latin (habeo) est conjugé ici : habeat et les anglophones le traduisent par should have (devrait avoir). Les textes français donnent tous, ceux que j'ai pu voir, pour habeat = a (indicatif présent)

Alors : habeat...should have...a... Suspect

Je suis allé voir sur le site suivant :


http://www.verbix.com/webverbix/go.php?D1=9&T1=habeo&H1=109

et voici ce que j'ai trouvé :
.


Nous remarquons, en latin, que l'indicatif présent, à la 3e pers. du singulier se conjugue habet, tandis que le subjonctif présent se conjugue habeat, comme dans le texte de Pastor Æternus en latin.

Quand j'ai parlé de subjonctif à un de mes amis, il m'a parlé de la Grammaire Grévisse ; voici la définition que j’y ai trouvé :


Le subjonctif indique que le locuteur ne s’engage pas dans la réalité du fait.

Si je comprends bien, ça veut dire qu’ici, on ne parle pas de la réalité ou non d’un successeur du bienheureux Pierre, mais du principe qui fait les successeurs du bienheureux Pierre. L’anathème est lancé sur ceux qui nient le principe des perpétuels successeurs du bienheureux Pierre dans le Primat de l’Église universelle.

Nous n’avons aucune difficulté avec le chapitre II et le canon, car nous ne disons pas que le bienheureux Pierre n’aurait pas de perpétuels successeurs dans le Primat sur l’Eglise universelle, autrement que par l’institution même du Christ Seigneur ou de droit divin ; nous disons simplement que ce SIÈGE est VACANT. Nous affirmons, comme l'Église, que c’est par ce seul moyen qu’il a pu et qu’il pourrait avoir encore des successeurs.


Bien à vous.

P.S. A ce sujet voir un article de l’Abbé Zins à ce sujet :

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?p=53365&mforum=micael#53365

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12022
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Lun 04 Mar 2013, 8:59 am

gabrielle a écrit:
[...]

Une seule question, est-ce que Wojtyla ou Ratzinger avaient une juridiction pour nommer des cardinaux?

Ceux qui ne sont pas formellement Papes n’ont aucune autorité selon le droit divin ; selon le droit humain, ceux qui sont désignés au poste de responsable suprême dans l’Église (cas de Wojtyla ou de Ratzinger qui n’étaient pas formellement Papes), possèdent la juridiction ecclésiastique c’est-à-dire humaine seulement pour le renouvellement des électeurs du Pape.
Cela a été exposé, et vous le savez, de nombreuses fois à plusieurs endroits sur « Le coin de JP B »...

Cherchez en particulier dans « La thèse de “Cassiciacum” », 2ème message, « III. L’autorité considérée matériellement (materialiter) ou la désignation légale à recevoir le pouvoir royal », et 3ème message, « 13. La durée de la désignation à recevoir la juridiction papale », « 14. La durée du droit de désigner », « 15. Le droit d’élire n’est ni juridiction ni autorité » et « 16. Le droit de légiférer provient de manière immédiate de Dieu, le droit de désigner provient de Dieu seulement de manière médiate, il provient de manière immédiate de l’Eglise. »

Que cherchez-vous avec votre question à laquelle il a déjà été répondu par avance (alors que vous le savez !...) ?

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  ROBERT. le Lun 04 Mar 2013, 11:49 am

.
Vous devriez être parti depuis le 2 (ou 3) mars, Jean-Paul, selon ce "post":

B JP a écrit: ....Il me semble que tout le monde, sur ce forum, tourne en rond sans vouloir réfléchir honnêtement. Je vous laisse en pensant que je n’ai que trop perdu de temps avec vous sur le présent sujet. Peut-être à un de ces jours ! ?...

Je constate que vous y êtes le 4 mars:
B JP a écrit:
roger a écrit:
La monition et la peine latae sententiae :

http://messe.forumactif.org/t548-la-monition-et-la-peine-latae-sententiae


Spoiler:
Vous m'ennuyez, roger : je ne cesse de répéter partout que cela ne concerne que les hérétiques FORMELS c'est-à-dire volontaires, et non les hérétiques matériels qu'il nous arrive à tous d'être à un moment ou à un autre.
Êtes-vous non seulement habilité mais seulement capable pour déclarer que TOUS les hiérarques de ce que vous appelez la secte conciliaire sont FORMELLEMENT hérétiques ? Certes non ! Donc ce à quoi vous nous renvoyez, ne s'applique pas uniformément.

D'autre part, si cela s'appliquait à tous uniformément, il vous faudrait alors répondre à ces questions auxquelles vous vous montrez fort incapable de répondre :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Je le répète : devant ces questions, vous ne cessez de tourner en rond et, en plus, vous vous avérez fort incapable de contrer l'interprétation, conforme à celle de St Ambroise, que je donne de l'éclipse de l’Église !
Je ne répondrai plus à vos objections déplacées ni à celles de personne d'autre tant que je n'aurai pas des réponses raisonnables à mes questions, objet du présent fil.

Personne ne vous force, semble-t-il, Jean-Paul, à venir répondre à des membres de TD qui semblent vous "ennuyer"…
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Via Crucis le Lun 04 Mar 2013, 1:49 pm

JPB a écrit :

Ceux qui ne sont pas formellement Papes n’ont aucune autorité selon le droit divin ; selon le droit humain, ceux qui sont désignés au poste de responsable suprême dans l’Église (cas de Wojtyla ou de Ratzinger qui n’étaient pas formellement Papes), possèdent la juridiction ecclésiastique c’est-à-dire humaine seulement pour le renouvellement des électeurs du Pape.

Je rappelle à JPB que Wojtyla a été nommé évêque auxiliaire de Cracovie le 28 septembre 1958, sous le rite de St Pie V, par contre Ratzinger n'est que PRÊTRE ORDINAIRE (un simple abbé ordonné sous Pie XII mais il a été ordonné "évêque" le 28 mai 1977 sous Montini-Paul VI avec le nouveau rite de consécration épiscopale INVALIDE tout comme son "élévation au cardinalat" en 1977 !!!).

Wojtyla a perdu ipso facto sa juridiction (peut-être avant son élévation à la Papauté avec sa toute première hérésie/apostasie si elle a eu lieu avant son élection à la Papauté, soit après son élection (je ne sais pas à quel moment celle-ci a leu lieu et en quoi elle consistait).

Ratzinger lui, bien que prêtre ordonné sous Pie XII, il reste prêtre jusqu'à sa mort comme Wojtyla, mais n'a pas et n'a jamais eu de juridiction d'évêque ni de juridiction cardinalice puisque ordonné AU FOR EXTERNE INVALIDEMENT avec le nouveau rite.
Et donc, bien qu'il ait accepté la charge de Pape, il ne fut JAMAIS Pape car il était déjà suspect d'hérésie sous Pie XII, donc écarté ipso facto de la Papauté. (Bulle de Paul IV).

Par conséquent cher JPB, il est évident qu'il ne viendrait à l'idée de personne parmi les évêques et les cardinaux d'élire un âne (l'animal qui brait hi han ) un âne matériellement et formellement âne, mais un être humain: un homme (et non une femme puisque les femmes n'accèdent pas à la prêtrise) ! C'est une vérité de la Palisse !!!

Par conséquent votre histoire relève de l'ânerie !!! Parce que bien qu'un homme soit élu par le collège des cardinaux cela ne veut pas dire que l'homme élu puisse effectivement être digne de s'asseoir sur le Siège de Pierre et que c'est celui que Notre Seigneur veut voir assis dessus !!! Il n'y a que Notre Seigneur Jésus-Christ qui sait qui sera Pape légitime et qui ne le sera JAMAIS et qui a perdu son pontificat à cause de ses hérésies.

Les Conclavistes d'aujourd'hui ayant manifesté AU FOR EXTERNE LEUR ADHESION A V2 ET AUX FAUX PAPES WOJTY, RATZI ET CIE NE PEUVENT COMPTER PARMI EUX UN CARDINAL POUVANT S'ASSEOIR LEGITIMEMENT SUR LE SIEGE DE PIERRE CAR ILS SONT DEJA EVINCES DE LA PAPAUTE.

Ce n'est pas parce que Notre Seigneur Jésus-Christ a laissé s'asseoir un homme indigne d'être Pape légitime (soit un faux pape = un intrus moderniste, sur le Siège de Pierre) que ce faux pape est Pape et doive être obéi et respecté comme Pape. Non ! Toute Autorité vient d'En-Haut, il est vrai ! L'autorité a été donnée à Pilate de remettre Notre Seigneur Jésus-Christ aux Juifs pour qu'il soit crucifié malgré le fait qu'il ne trouvait en Lui aucun motif de condamnation. Mais cette autorité (livrer le Sauveur pour qu'il soit mis à mort) a été donnée POUR LE SALUT DE BEAUCOUP (Pro multis).
Le fait que Wojty et Ratzi et Cie aient eu la permission de s'asseoir sur le Siège de Pierre c'est pour le bien des âmes : sanctifier les bons et confondre les méchants, tout comme au Golgotha nous avons vu d'un côté Barrabas le méchant d'un côté avec la foule hurlant "a mort" et de l'autre côté le Bon Larron défendant Notre Seigneur Jésus-Christ et faisant son mea culpa !

Les petits pastoureaux de Fatima, la petite Bernadette de Lourdes, Mélanie Calvat à La Salette, ne connaissaient absolument rien en théologie et encore moins en thèses théologiques !!! Ils étaient fidèles à réciter l'Angélus chaque jour ! Et ce sont eux qu'Elle a choisi de se montrer pour porter ses messages d'avertissement. Elle n'a pas choisi de théologiens, Elle a choisi des enfants.

Cher JPB, en toute charité, je vous dis : avec votre thèse et votre entêtement à vouloir à tout prix vendre celle-ci (gratuitement ou en bouquin peu importe) avez-vous seulement pensé si la Sainte Vierge était contente de voir combien vous vous obstinez là-dessus ? Elle n'en a rien à foutre de la théologie ! Elle ne veut pas que les âmes se perdent et aillent en Enfer !

Il vaudrait mieux que vous dépensiez votre énergie à verser des larmes sur la perte des âmes, larmes de compassion pour Elle qui pleure de voir ses enfants se déchirer et se perdre, car il est certain qu'Elle pleure encore aujourd'hui ! La France est le pays que le Bon Dieu lui a donné, mais la France n'en fait qu'à sa tête ! affraid Priez en pleurant pour la France !!!

A force de nous poser les mêmes questions signifie tout simplement que vous-même n'avez aucune réponse qui vous ait vraiment satisfait jusqu'ici !

Au Diable la thèse du Cassicassium (?) (je n'arrive jamais à retenir ce mot qui me fait plutôt penser à "casse toi pov' con Laughing - cela dit sans attaque ad hominem pour qui que ce soit) !

Concentrons nous sur l'essentiel de la foi catholique si nous voulons aller au Ciel !

A Dieu l'humilité et la sainteté.

Quant à moi, mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa d'avoir dans ma vie fait pleurer plus d'une fois la Sainte Vierge et Notre Seigneur Jésus-Christ Crying or Very sad Sad

Je viens de me souvenir qu'un évêque (je ne sais plus si c'est Mgr. Gaume ou Mgr de Ségur qui l'a écrit) a dit que lorsque la Messe de St Pie V serait autorisée partout il n'y aurait plus du tout d'épiscopat valide !!! affraid affraid Nous y allons tout droit !!! affraid affraid

avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum