Petite Eglise et Sédévacantisme

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Lun 28 Fév 2011, 10:24 am

Si la hiérarchie de juridiction tombe,( comme c'est le cas, au moins en apparence) le sacerdoce tombera nécessairement un jou où l'autre, cela est tout à fait logique, à moins d'une intervention divine.

Les prêtres âgés, ne sont pas éternels.

Je pense, de mémoire, n'avoir jamais lue un auteur catholique, qui soutienne que le Sacrifice de la Messe disparaitra de façon complète, tous sont de la pensée du Cardinal Billot..

Dans l'ordre des priorités, il va s'en dire, qu'un pape est beaucoup plus important pour l'Église qu'un prêtre.

Peut-être que de mettre un focus sur la Sainte Messe , est-il un piège? Le risque n'est-il pas de reconnaître ceux qui ont reçu leur sacerdoce de façon illicite parce que la Messe doit durer toujours.









avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Diane le Lun 28 Fév 2011, 10:29 am

Est-ce que dans les auteurs catholiques, mis à part l'abbé Arminjon, qui dit que l'Église sera sans pilote, les auteurs catholiques n'ont aucunement prévu la situation que nous vivons.

De là, leur déduction finale.
avatar
Diane

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Lucie le Lun 28 Fév 2011, 12:49 pm

Merci de me rassurer, cher Rosalmonte ! clown flower C'est que pour moi, cette réaction ne se fait que pour des ennemis de l'Eglise, d'où le quiproquo. Very Happy

C.M.I. :

Ce que je ne comprends pas, c'est comment peut-on soutenir que l'Eglise continu d'exister et de persévérer lorsqu'il n'y a plus de Magistère vivant, c'est-à-dire une hiérarchie de juridiction avec le pouvoir d'enseigner avec autorité telle qu'instituée par NSJC, Magistère, donc, vivant, perpétuel, et qui doit durer jusqu'à la fin des temps, quand pourtant on soutient d'un autre côté que l'Eglise ne peut continuer d'exister un seul instant sans prêtres, dont le sacerdoce est tout autant perpétuel et qui doit tout autant durer jusqu'à la fin des temps ?

Par la Foi. Very Happy Je crois sans voir, puisque c'est apparemment la pensée des Papes. C'est du moins ce qu'il paraît. Mais je n'ai toujours pas trouvé de citation parlant directement d'Évêque visible. Mais je vais encore chercher ! Very Happy

ALLOCUTION AUX DIRIGEANTS DE L'ACTION CATHOLIQUE ITALIENNE
(4 septembre 1940)

[...]

A la hiérarchie appartiennent l'autorité et la mission d'enseigner et de guider. L'Action catholique en est la docile collaboratrice qui met à sa disposition toutes ses énergies. Dans l'amour, dans l'obéissance, dans le dévouement soumis et prompt au Souverain Pontife et aux évêques, ses membres trouvent leur joie, leur force, non moins que la garantie de leur succès fructueux, parce que pour la hiérarchie, héritière de la mission apostolique, vaut l'indéfectible promesse du Christ : « Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu'à la consommation des siècles (Mt 28,20).
avatar
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 28 Fév 2011, 1:31 pm

Lucie a écrit:

ALLOCUTION AUX DIRIGEANTS DE L'ACTION CATHOLIQUE ITALIENNE
(4 septembre 1940)

[...]

A la hiérarchie appartiennent l'autorité et la mission d'enseigner et de guider. L'Action catholique en est la docile collaboratrice qui met à sa disposition toutes ses énergies. Dans l'amour, dans l'obéissance, dans le dévouement soumis et prompt au Souverain Pontife et aux évêques, ses membres trouvent leur joie, leur force, non moins que la garantie de leur succès fructueux, parce que pour la hiérarchie, héritière de la mission apostolique, vaut l'indéfectible promesse du Christ : « Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu'à la consommation des siècles (Mt 28,20).

Mais c'est ce que je dis !!!

La plupart de ceux qui affirment qu'il est contraire à la foi que de faire un constat ponctuel voulant qu'il n'y ait plus de prêtres affirment malgré tout qu'il n'y a plus de hiérarchie de juridiction et de Magistère vivant, lequels sont pourtant perpétuels ...

Donc, pourquoi l'un et pas l'autre ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JCMD67 le Mar 01 Mar 2011, 12:17 pm

Marannus a tenté une incursion sur mon forum. Laughing
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mar 01 Mar 2011, 12:18 pm

JCMD67 a écrit:Marannus a tenté une incursion sur mon forum. Laughing



Mariannus, missionnaire !...

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Mar 01 Mar 2011, 12:28 pm

JCMD67 a écrit:Marannus a tenté une incursion sur mon forum. Laughing

Sur ton forum est-ce son nouveau nom?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mar 01 Mar 2011, 2:00 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
JCMD67 a écrit:Marannus a tenté une incursion sur mon forum. Laughing



Mariannus, missionnaire !...

Oh là, CMI ! Quel piteux missionnaire, votre Mariannus ! Very Happy

@ JCMD67 : J'avais posté un message pour JP B, sans savoir qu'il s'agissait de votre forum; merci donc de m'excuser...

@Gabrielle : Comme mon nom était trop long, j'avais mis Marianus. Mais bon, mon "message missionnaire" (qui était assez nul, je crois) n'est pas resté longtemps ! Ca me ramène chez vous, ce qui n'est peut-être pas plus mal ! Very Happy

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Lucie le Mar 01 Mar 2011, 2:32 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Lucie a écrit:

ALLOCUTION AUX DIRIGEANTS DE L'ACTION CATHOLIQUE ITALIENNE
(4 septembre 1940)

[...]

A la hiérarchie appartiennent l'autorité et la mission d'enseigner et de guider. L'Action catholique en est la docile collaboratrice qui met à sa disposition toutes ses énergies. Dans l'amour, dans l'obéissance, dans le dévouement soumis et prompt au Souverain Pontife et aux évêques, ses membres trouvent leur joie, leur force, non moins que la garantie de leur succès fructueux, parce que pour la hiérarchie, héritière de la mission apostolique, vaut l'indéfectible promesse du Christ : « Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu'à la consommation des siècles (Mt 28,20).

Mais c'est ce que je dis !!!

La plupart de ceux qui affirment qu'il est contraire à la foi que de faire un constat ponctuel voulant qu'il n'y ait plus de prêtres affirment malgré tout qu'il n'y a plus de hiérarchie de juridiction et de Magistère vivant, lequels sont pourtant perpétuels ...

Donc, pourquoi l'un et pas l'autre ?

Sans doute qu'ils seraient obligés de le croire avec un texte comme celui-ci et de dire : "Effectivement, puisque le Pape l'a dit.", à moins qu'ils ne croient pas à l'infaillibilité, mais là, je ne peux rien faire pour eux : ils sont prêts à nier Léon XIII dans Satis cognitum et les autres Papes... No
Léon XIII : « INSCRUTABILI », 21 AVRIL 1878


Voulant aussi ensuite maintenir de plus en plus étroite la concorde entre tout le troupeau catholique et son Pasteur suprême, Nous- Vous engageons ici, avec une affection toute particulière, Vénérables Frères, et Nous Vous exhortons chaleureusement à enflammer de l'amour de la religion, par Votre zèle sacerdotal et Votre vigilance pastorale, les fidèles qui Vous ont été confiés, afin qu'ils s'attachent, de plus en plus étroitement à cette Chaire de vérité et de justice, qu'ils acceptent tous sa doctrine avec la plus profonde soumission d'esprit et de volonté, et qu'ils rejettent enfin absolument toutes les opinions, même les plus répandues, qu'ils sauront être contraires aux enseignements de l'Eglise. Sur ce sujet, les Pontifes Romains, Nos prédécesseurs, et en particulier Pie IX, de sainte mémoire, surtout dans le concile du Vatican, ayant sans cesse devant les yeux ces paroles de saint Paul : Veillez et ce que personne ne vous trompe par le moyen de la philosophie ou d'un vain artifice gui serait suivant la tradition des hommes ou suivant les éléments du monde et non suivant Jésus-Christ (2), ne négligèrent pas, toutes les fois que ce fut nécessaire, de réprouver les erreurs qui faisaient irruption et de les frapper des censures apostoliques. Nous aussi, marchant sur les traces de Nos prédécesseurs, Nous confirmons et Nous renouvelons toutes ses condamnations du haut de ce Siège Apostolique de vérité et Nous demandons vivement en même temps au Père des lumières de faire que tous les fidèles, entièrement unis dans un même sentiment et une même croyance, pensent et parlent absolument comme Nous. Votre devoir à Vous, Vénérables Frères, est d'employer Vos soins assidus à répandre au loin dans le champ du Seigneur la semence des célestes doctrines et à faire pénétrer à propos dans l'esprit des fidèles les principes de la foi catholique pour qu'ils y poussent de profondes racines et s'y conservent à l'abri de la contagion des erreurs . Plus les ennemis de la religion font de grands efforts pour enseigner aux hommes sans instruction et surtout aux jeunes gens des principes qui obscurcissent leur esprit et corrompent leur coeur, plus il faut travailler ardemment à faire prospérer non seulement une habile et solide méthode d'éducation, mais surtout à ne pas s'écarter de la foi catholique dans l'enseignement des lettres et des sciences et en particulier de la philosophie, de laquelle dépend, en grande partie, la vraie direction des autres sciences, etc...
avatar
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Mar 01 Mar 2011, 4:08 pm

Mariannus a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
JCMD67 a écrit:Marannus a tenté une incursion sur mon forum. Laughing



Mariannus, missionnaire !...

Oh là, CMI ! Quel piteux missionnaire, votre Mariannus ! Very Happy

@ JCMD67 : J'avais posté un message pour JP B, sans savoir qu'il s'agissait de votre forum; merci donc de m'excuser...

@Gabrielle : Comme mon nom était trop long, j'avais mis Marianus. Mais bon, mon "message missionnaire" (qui était assez nul, je crois) n'est pas resté longtemps ! Ca me ramène chez vous, ce qui n'est peut-être pas plus mal ! Very Happy


On revient toujours au point de départ... Laughing

En passant, j'attends encore la fin des citations du Cardinal Pie... vous aviez dit qu'il y en avait une en notre faveur. cheers

Ensuite, nous pourrons, sans doute aborder des questions de fond.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 12:01 pm

gabrielle a écrit:
En passant, j'attends encore la fin des citations du Cardinal Pie... vous aviez dit qu'il y en avait une en notre faveur. cheers

Ensuite, nous pourrons, sans doute aborder des questions de fond.

C'est ce que je vais faire, chère Gabrielle ! Smile

Mais attention ! Je n'ai pas dit qu'il y en avait une en votre faveur ! J'ai écris :

Mariannus a écrit:...Concernant cette fin des temps, j'aurai également un petit passage du cardinal dans ma prochaine série de citations; mais, effectivement, ça me semble une des justifications les plus valables du sédévacantisme..

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 12:10 pm

Cardinal Pie a écrit:
"...Et en quoi consiste le culte dirigé par ce ministère laïque, et le plus souvent féminin ? Dans quelques prières sans vertu, puisqu’elles sont faites en dehors de l’Église, et que Jésus-Christ a dit : « Celui qui ne recueille pas avec moi, dissipe »; dans la parodie de nos saints mystères, où il ne manque que ce qui en fait la vérité et la vie. Car enfin, des bouches laïques ont beau lire au milieu de vous les prières de la messe, vous savez bien qu’elles n’ont pas le pouvoir de consacrer le corps et le sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ, en quoi consiste toute la réalité et l’efficacité de la sainte messe.

Le sacrifice a donc cessé, et depuis longtemps, au milieu de vous. Or, savez-vous bien que sans sacrifice il n’y a pas de religion, et qu’à cet égard vous vous trouvez, sinon par vos principes, au moins par le fait, au niveau des protestants ?

Oui, pendant que les enfants fidèles de l’Église, rangés autour de l’autel où l’agneau de Dieu renouvelle cette immolation qui est le salut du monde, font résonner les voûtes de leurs temples de l’harmonie des chants sacrés, et goûtent, dans le spectacle des saints mystères, un prélude de la joie qui inonde les phalanges célestes; vous, cachés dans quelque maison obscure, vous bornez toute votre liturgie, toutes vos cérémonies religieuses à une triste et froide psalmodie qui ne laisse rien dans les âmes, qui ne pénètre pas jusqu’au ciel, et qui n’en fait pas descendre sur vous la rosée des bénédictions divines..."

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 12:15 pm

Cardinal Pie a écrit:
"...Faut-il vous demander ce qu’est devenu parmi vous cet autre sacrement qui efface les fautes passées et qui en prévient de nouvelles, qui calme les agitations du cœur, qui donne de la sécurité à l’approche de la mort, et qui est le sceau du pardon ?

A qui faites-vous l’aveu de vos fautes, et de qui recevez-vous l’absolution de vos péchés ? Vous êtes réduits, comme les protestants, à vous confesser à Dieu; ou plutôt, convenez que vous n’avez pas plus recours à cette pratique que les enfants de Luther et de Calvin, parce que vous savez bien, comme eux, qu’elle est insuffisante à rassurer votre conscience et incapable de vous remettre vos péchés. D’où il résulte que, n’étant assurément pas impeccables, vous demeurez presque toute votre vie dans la disgrâce de Dieu..."

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 12:19 pm

"...Car, à vos derniers moments, quand se livre le suprême combat de l’homme en ce monde contre les assauts du démon et les terreurs de la mort, Notre-Seigneur Jésus-Christ ne vient pas visiter votre lit de douleur; vous ne recevez pas le saint Viatique, ce gage d’une vie éternelle, si consolant, si précieux. L’Extrême-Onction, qui efface dans nos sens et dans notre âme les dernières souillures du péché, la prière de l’Église si secourable au moribond, ne viennent point adoucir les cruelles angoisses de votre agonie.

Le prêtre du Seigneur ne bénit pas votre tombe, et sa voix suppliante ne suit pas votre âme jusqu’au pied du tribunal de Dieu pour la défendre contre les arrêts de la souveraine justice; et parce que vous vous êtes séparés de l’Église pendant votre vie, après votre mort vous êtes privés encore de son intercession et de ses suffrages..."

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 12:25 pm

Cardinal Pie a écrit:
"...Troisièmement enfin, quels sont les fruits de vie que votre dissidence a portés depuis un demi-siècle ? Quels développements avez-vous pris ?

L’Église est nommée dans l’Écriture le royaume des cieux; elle est comparée à un grain de sénevé qui devient bientôt un grand arbre à l’ombre duquel les oiseaux du ciel viennent poser leurs nids , à un peu de levain qui fait lever toute la pâte, à une petite pierre qui devient une montagne qui couvre toute la terre . Laquelle de ces comparaisons peut vous être appliquée ?

Vous avez porté dès le commencement la dénomination de petite Église; mais au lieu de grandir, cette Église est devenue chaque jour plus petite, plus imperceptible. Loin d’augmenter le domaine de Jésus-Christ et de multiplier les conquêtes de la vérité sur l’erreur, vous vous amoindrissez vous-mêmes chaque jour, et vous tendez à disparaître entièrement. Ah ! il n’en est pas ainsi de l’Église catholique; elle s’accroît sans cesse, et ses ministres comme ses œuvres couvrent le monde entier..."

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Mer 02 Mar 2011, 12:25 pm

Dans une étude sur la contrition parfaite, il est dit, que la majorité des catholiques meurt sans prêtres.

Pour le cimetière, notons, que normalement, Mariannus, vous ne pourrez vous faire inhumer nul part, car tous les cimetières catholiques de jadis sont profanés, parce qu'on y enterre n'importe qui.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Roger Boivin le Mer 02 Mar 2011, 12:39 pm

Mariannus a écrit:"...Car, à vos derniers moments, quand se livre le suprême combat de l’homme en ce monde contre les assauts du démon et les terreurs de la mort, Notre-Seigneur Jésus-Christ ne vient pas visiter votre lit de douleur; vous ne recevez pas le saint Viatique, ce gage d’une vie éternelle, si consolant, si précieux. L’Extrême-Onction, qui efface dans nos sens et dans notre âme les dernières souillures du péché, la prière de l’Église si secourable au moribond, ne viennent point adoucir les cruelles angoisses de votre agonie.

Le prêtre du Seigneur ne bénit pas votre tombe, et sa voix suppliante ne suit pas votre âme jusqu’au pied du tribunal de Dieu pour la défendre contre les arrêts de la souveraine justice; et parce que vous vous êtes séparés de l’Église pendant votre vie, après votre mort vous êtes privés encore de son intercession et de ses suffrages..."

Hors contexte.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Rosalmonte le Mer 02 Mar 2011, 1:28 pm

Cher Mariannus, prenez la peine de lire ceci, vous verrez. C'est très bon, ce sont des instructions du Pape Pie VI:

http://books.google.fr/books?id=H98CAAAAQAAJ&pg=PA477&dq=%22permis+aux+fideles%22&lr=&as_brr=1&cd=32#v=twopage&q=%22permis%20aux%20fideles%22&f=false

Et ceci dans un second temps, de l'Abbé Demaris:

http://www.a-c-r-f.com/documents/DEMARIS-Conseils_en_temps_de_persecution.pdf
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 1:39 pm

Chers amis,

Merci de vos commentaires et liens. Mais je termine avant de regarder. A très bientôt donc !

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 1:45 pm

Cardinal Pie a écrit:"...La prétention des dissidents est en effet celle-ci : Le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé. Dans l’Église concordataire, disent-ils, toutes choses sont nulles : les nominations des papes, des évêques sont nulles; les sacrements sont nuls, etc. Pour eux, il n’y a rien eu de légitime depuis Pie VI : nous citons leurs écrits les plus récents.

Cela étant, aussi longtemps que la dissidence a compté dans ses rangs des prêtres investis de pouvoirs par une autorité antérieure au concordat, nous comprenons que, dans la persuasion erronée de nos frères, ces prêtres eussent conservé un titre d’autorité et de juridiction qui leur faisait illusion. Mais l’heure devait sonner où l’illusion ne serait plus possible, cette heure inévitable où la tombe se refermerait sur le dernier des prêtres dissidents, cette heure après laquelle les générations successives viendraient demander le pain de la parole et de la vie sans qu’il y eût désormais personne pour le leur rompre. Sous ce dernier coup, et à la suite de ce dernier cercueil, le simulacre même d’Église devait s’évanouir comme un fantôme. Les plus opiniâtres, les moins éclairés ne pouvaient manquer alors de se dire à eux-mêmes :

« L’Église fondée par Jésus-Christ a reçu de son divin Maître des promesses solennelles; elle doit posséder jusqu’à la fin des siècles un sacerdoce, un sacrifice, l’autorité de lier et de délier, la puissance d’administrer les sacrements. Or, notre société n’a plus de prêtres, qui, de loin ou de près, puissent nous dispenser les sacrés mystères; non-seulement elle n’en a plus, mais, si nous voulons demeurer conséquents avec nous-mêmes, elle n’en peut plus avoir : car tout ce qui existe en dehors de nous, est nul à nos yeux, et Pie VI ne renaîtra point pour renouer la chaîne des pontifes sacrés rompue à jamais.

Donc, nous ne sommes pas l’Église. Donc, il ne nous reste qu’à rentrer dans la maison que nous avons quittée, dans cette maison du Seigneur où nous retrouverons tout ce qu’y trouvaient nos pères, à part quelques détails accessoires, qui ont subi les modifications que le temps et les révolutions de l’humanité apportent à tout ce qui n’est pas essentiel et nécessaire. » Voilà, nous disions-nous, le raisonnement que feront nos pauvres frères, à moins (mais cette pensée est horrible, et nous la repoussons de toute l’énergie de notre âme), à moins qu’ils ne prennent le parti désespéré de nier l’Église, de nier Jésus-Christ qui l’a fondée sur la pierre, qui la défend contre les assauts de l’enfer, et qui a promis de l’assister jusqu’à la consommation des siècles..."

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 1:53 pm

Cardinal Pie a écrit:"...L’heure suprême venait de sonner pour les derniers prêtres anti-concordataires avec lesquels notre contrée avait entretenu des rapports, et le schisme semblait être descendu dans une même tombe avec le vieillard de Sainte-Marie qui en avait été le dernier et bien fragile appui. Quelque temps on murmura le mot de miracle autour de la fosse de ce prêtre impénitent; puis le silence se fit. Le moment était solennel et décisif.

Que feront nos pauvres frères ? On nous l’assurait de toutes parts : laissés à eux-mêmes, ils allaient, les uns après les autres, revenir à nous. Leur bon sens leur faisait dire presque partout qu’il était impossible à des chrétiens de vivre sans culte, sans sacrements, sans sacrifice; et leur idée (on sait que c’est ainsi qu’ils s’expriment) était d’aller enfin à la messe, ce qui signifie, rentrer dans le sein de l’unité catholique. Au fond, le baptême des nouveaux-nés par le ministère des laïques et des femmes avait toujours inspiré de la répugnance aux mères. Puis, la jeunesse s’ennuyait des chapelles et de leur culte monotone : l’Église, avec ses pompes, ses chants, ses processions, lui allait beaucoup mieux, et nos solennités excitaient les plus vifs désirs de tous ces chers enfants, aux supplications desquels les parents n’opposaient plus qu’une résistance assez molle. La première communion surtout était un motif impérieux de retour; car c’était en vain qu’un malencontreux docteur avait osé soutenir, dans son Père Jacques, imprimé chez Robuchon, à Fontenay, en 1851, que la communion spirituelle pouvait suppléer à tout : la conscience de personne n’était rassurée par les étranges assertions de ce casuiste. Enfin la question du mariage devenait de plus en plus pressante, et les expédients proposés par le même oracle ne tranquillisaient que les insensés.

Il est bien vrai que la difficulté promettait de s’évanouir, moyennant l’annonce prophétique de la fin prochaine du monde : le grave interprète des Écritures affirmait que « Daniel, après avoir expliqué d’une manière terrible les ravages de l’Antéchrist, donnait à entendre, comme saint Paul, qu’il viendrait après Bonaparte », et son avènement ne pouvait tarder. Mais raison de plus, aux yeux des timorés, pour n’être pas surpris par le souverain Juge dans l’état de concubinage légal ou non légal. Les chefs de la dissidence le voyaient donc clairement, et ils se disaient comme les Pharisiens : « Voici que nos affaires se perdent et que tout le monde s’en va vers Jésus », c’est-à-dire vers l’Église. C’est alors qu’ils se portèrent à cet excès d’infamie que nous allons raconter, et que nous ne pouvons tracer sur le papier qu’en l’arrosant de nos larmes les plus amères..."

Le cardinal raconte ici comment les dissidents acceptèrent le ministère d'un prêtre concordataire interdit, reniant ainsi leurs propres principes.

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 2:11 pm

C'est bon ! Terminé !

Texte complet ici :

1ère lettre

2ème lettre

N'hésitez pas à les lire; car un (ou des) extrait(s) ne remplacent jamais le texte intégral.

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Mer 02 Mar 2011, 2:59 pm

Comment terminer ce tour sans ce texte du Cardinal Pie...

http://messe.forumactif.org/t3121-le-cardinal-pie-et-notre-situation
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Mer 02 Mar 2011, 3:19 pm

Merci, Gabrielle.

Concernant cette citation du cardinal Pie (que les sédévacs citent très souvent) :

...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques...

avant que je tombe sur ses deux lettres à la petite Eglise, je pensais effectivement qu'il voulait bien dire que l'Eglise serait un jour sans hiérarchie. Mais, avec ceci :

...Et depuis quand une Église a-t-elle existé sans hiérarchie, sans sacerdoce, sans sacrifice, sans autel ?...

je ne peux plus le soutenir. Il me semble donc que le cardinal, en disant : "L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques", entendait (et c'est d'ailleurs le contexte du discours), que l'Eglise, totalement chassée de la vie publique, serait réduite, comme aux premiers siècles, aux "catacombes", ce qui ne signifie pas : plus de pape, plus d'évêques, plus de prêtres.

C'est mon avis.

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JCMD67 le Mer 02 Mar 2011, 4:34 pm

Mariannus a écrit:C'est bon ! Terminé !

Texte complet ici :

1ère lettre

2ème lettre

N'hésitez pas à les lire; car un (ou des) extrait(s) ne remplacent jamais le texte intégral.

Ces deux lettres (1853) de Mgr Pie, futur Cardinal, sont effectivement très intéressantes.

Même si elles semblent contredire cet autre texte du même Mgr Pie, mais datant lui de 1873, soit 20 années plus tard:

...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques...

Alors, comment comprendre ces textes ? Est-ce une évolution dans la pensée de Mgr Pie ? Voir une contradiction ? Ou bien vont-ils dans le sens que vous indiquez ?

Si vous avez d'autres textes de Mgr Pie, de la même époque (1873), nous assurant que sa pensée n'a pas varié, n'hésitez pas à nous les fournir.

En tous les cas:

L’Église fondée par Jésus-Christ a reçu de son divin Maître des promesses solennelles; elle doit
1) posséder jusqu’à la fin des siècles un sacerdoce, un sacrifice,
2) l’autorité de lier et de délier, 3) la puissance d’administrer les
sacrements
.

1) Parfaitement d'accord

http://messe.forumactif.org/t3095-il-y-aura-au-moins-un-pretre-au-retour-du-christ

2) et 3) Ces propos méritent d'être précisé à partir, pourquoi pas, d'écrits du même Mgr Pie, voir ce qui est mieux encore d'un écrit du Pape.

Quelqu'un sait-il ?

+
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum