Petite Eglise et Sédévacantisme

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Jeu 17 Fév 2011, 3:03 pm

Cardinal Pie a écrit:"La prétention des dissidents [de la Petite Eglise] est en effet celle-ci : Le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé. Dans l’Église concordataire, disent-ils, toutes choses sont nulles : les nominations des papes, des évêques sont nulles; les sacrements sont nuls, etc. Pour eux, il n’y a rien eu de légitime depuis Pie VI : nous citons leurs écrits les plus récents." Cardinal Pie, 2ème lettre aux dissidents de la Petite Eglise, 21 novembre 1853.

Les sédévacantistes ne disent-ils pas, à ma connaissance, que "le pape Paul VI étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1965, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé. Dans l’Église conciliaire, disent-ils, toutes choses sont nulles : les nominations des papes, des évêques sont nulles; les sacrements sont nuls, etc. Pour eux, il n’y a rien eu de légitime depuis Paul VI."

Que dites-vous d'une telle concordance ? Question

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 17 Fév 2011, 3:15 pm

Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:"La prétention des dissidents [de la Petite Eglise] est en effet celle-ci : Le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé. Dans l’Église concordataire, disent-ils, toutes choses sont nulles : les nominations des papes, des évêques sont nulles; les sacrements sont nuls, etc. Pour eux, il n’y a rien eu de légitime depuis Pie VI : nous citons leurs écrits les plus récents." Cardinal Pie, 2ème lettre aux dissidents de la Petite Eglise, 21 novembre 1853.

Les sédévacantistes ne disent-ils pas, à ma connaissance, que "le pape Paul VI étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1965, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé. Dans l’Église conciliaire, disent-ils, toutes choses sont nulles : les nominations des papes, des évêques sont nulles; les sacrements sont nuls, etc. Pour eux, il n’y a rien eu de légitime depuis Paul VI."

Que dites-vous d'une telle concordance ? Question

Je dis que, dans ce cas, Paul IV était probablement, lui aussi, dissident de la Petite Eglise ...

Paul IV, Cum ex apostolatus a écrit:De plus, si jamais un jour il apparaissait qu'un [...] Souverain Pontife lui-même, avant sa promotion et élévation au Cardinalat ou au Souverain Pontificat, déviant de la foi Catholique est tombé en quelque hérésie, sa promotion ou élévation, même si elle a eu lieu dans la concorde et avec l'assentiment unanime de tous les Cardinaux, est nulle, sans valeur, non avenue. Son entrée en charge, consécration, gouvernement, administration, tout devra être tenu pour illégitime.
S'il s'agit du Souverain Pontife, on ne pourra prétendre que son intronisation, adoration (agenouillement devant lui), l'obéissance à lui jurée, le cours d'une durée quelle qu'elle soit (de son règne), que tout cela a convalidé ou peut convalider son Pontificat, celui-ci ne peut être tenu pour légitime jamais et en aucun de ses actes.
[...]

Tous leurs dits, faits et gestes, leur administration et tous ses effets, tout est dénué de valeur et ne confère, par conséquent, aucune autorité, aucun droit à personne. Ces hommes ainsi promus seront donc, sans besoin d'aucune déclaration ultèrieure, privés de toute dignité, place, honneur, titre, autorité, fonction et pouvoir, même si tous et chacun de ces hommes (promus par le prétendu Pape) n'a dévié de la foi, tombant dans le schisme ou l'hérésie, qu'après son élection, soit en suscitant, soit en embrassant (ces erreurs).



Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Jeu 17 Fév 2011, 3:23 pm

Bienvenue !

Les deux cas n'ont pas de rapport entre eux.

Le Pape Pie VII étant le Pontife, il avait le droit d'agir comme il l'a fait, la juridiction du Pontife étant universelle les évêques tiennent la leur de lui, il n'y avait aucune hérésie.

Pour Montini ( Paul VI) nous sommes devant toute une autre histoire. Nous sommes face à un homme qui promulgua des hérésies ( Vatican II) or, par ce seul fait, s'il avait eu le pontificat il l'a perdue sans qu'aucune sentence ne soit nécessaire selon la constitution de Paul IV et le canon 188 § 4


Au plaisir de vous lire

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Louis le Jeu 17 Fév 2011, 3:32 pm

.
Bienvenue Mariannus et au plaisir de vous relire.



_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12025
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  ROBERT. le Jeu 17 Fév 2011, 3:47 pm

.

Cordiale bienvenue sur TE DEUM Mariannus !

Au plaisir de vous lire.

Comme vous dites:


Cardinal Pie a écrit:
"La prétention des dissidents [de la Petite Eglise] est en effet celle-ci : Le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie ,etc..

Pour les gens de la petite église, Pie VII n'est pas pape alors qu'il est; alors que tous croient Montini (Paul VI) pape, alors qu'il ne l'est pas.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Arthur le Jeu 17 Fév 2011, 8:48 pm

Bienvenue sur Te Deum Mariannus, n'hésitez pas à soumettre vos questions ou vos objections.

Arthur

Nombre de messages : 1543
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Johnny le Jeu 17 Fév 2011, 10:34 pm

Bienvenue Mariannus sur TD.
avatar
Johnny

Nombre de messages : 616
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Catherine le Ven 18 Fév 2011, 4:19 am

Bienvenue Mariannus.
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 33
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Diane le Ven 18 Fév 2011, 8:44 am

Bienvenue Mariannus.

Sur ce lien vous trouvez un excellent résumé de ce qu'est la "Petite Église". Vous serez à même de constatez qu'il n'y a rien de commun avec ceux qui disent que le Siège Apostolique est vacant présentement.


La "Petite Église" ?

Au plaisir de vous lire.
avatar
Diane

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Ven 18 Fév 2011, 11:07 am

C.M.I. a écrit:Je dis que, dans ce cas, Paul IV était probablement, lui aussi, dissident de la Petite Eglise ...

Pourquoi Paul IV serait un dissident de la Petite Eglise ? Le fait d'enseigner qu'un "pape" hérétique avant son élection n'aurait jamais été pape, n'a rien à voir ici avec la prétendue chute de Pie VII après son élection.
Gabrielle a écrit:Les deux cas n'ont pas de rapport entre eux. Le Pape Pie VII étant le Pontife, il avait le droit d'agir comme il l'a fait, la juridiction du Pontife étant universelle les évêques tiennent la leur de lui, il n'y avait aucune hérésie.

Pourtant, en 1853, les partisans de la Petite Eglise pensaient bien que : "le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé." Il y a donc bien un rapport, puisque les dissidents jugeaient, comme les sédévacantistes, qu'un pape était tombé dans l'hérésie, avec toutes les conséquences qui s'en suivent.
ROBERT a écrit:Pour les gens de la petite église, Pie VII n'est pas pape alors qu'il [l']est; alors que tous croient Montini (Paul VI) pape, alors qu'il ne l'est pas.

La question n'est pas là; il ne s'agit pas ici de démontrer l'hérésie de Pie VII ou Paul VI, mais de constater si, oui ou non, pour "les gens de la petite église" et les sédévacantistes, un "pape" (Pie VII ou Paul VI) est tombé dans l'hérésie; je pense que la réponse saute aux yeux...

Merci à tous pour votre accueil particulièrement à Diane pour le lien que je m'en vais regarder tout de suite...

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Gérard le Ven 18 Fév 2011, 11:35 am

Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:"La prétention des dissidents [de la Petite Eglise] est en effet celle-ci : Le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé. Dans l’Église concordataire, disent-ils, toutes choses sont nulles : les nominations des papes, des évêques sont nulles; les sacrements sont nuls, etc. Pour eux, il n’y a rien eu de légitime depuis Pie VI : nous citons leurs écrits les plus récents." Cardinal Pie, 2ème lettre aux dissidents de la Petite Eglise, 21 novembre 1853.

Les sédévacantistes ne disent-ils pas, à ma connaissance, que "le pape Paul VI étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1965, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé. Dans l’Église conciliaire, disent-ils, toutes choses sont nulles : les nominations des papes, des évêques sont nulles; les sacrements sont nuls, etc. Pour eux, il n’y a rien eu de légitime depuis Paul VI."

Que dites-vous d'une telle concordance ? Question

Bienvenue à Vous Marianus et félicitation d'entrer dans ce forum bille en tête et non pas d'une manière mièvre !
Enfin un homme digne de ce nom.

Votre propos est parfaitement logique.

En effet si l'accusation des membres de la Petite Eglise était vraie, c'est à dire si "Le pape Pie VII était tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801" ils auraient eu parfaitement raison d'agir comme ils ont agi en se séparant de ce "pape".

Le problème, c'est que leur accusation était fausse...ce qui ne veut pas dire que Pie VII ait été irréprochable en signant le Concordat de 1801.
Or, l'affirmation que vous relatez au sujet des sedevacantistes:
"le pape Paul VI étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1965"
Soit elle est vraie, soit elle est fausse. Si elle est fausse, nous sommes des nouveaux membres de la petite église!
Si elle est vraie, nous sommes les seuls catholiques.

... et elle est vraie ! Si elle est fausse vous devez nous expliquer que la doctrine de Paul VI, comme autrefois la doctrine de Pie VII était bien la doctrine catholique !

A l'occasion du Concorda de 1801, 35 évêques se sont opposés à Pie VII et ont refusé le Concordat le considérant comme un accord inacceptable. Un seul de ces 35 évêques a rejoint la Petite Eglise, c'est MGr Thémine, évêque de Blois.
Par conséquent, les 34 autres évêques qui ont refusé le Concordat et n'ont pas donné leur accord à cet acte politique de Pie VII qu'ils ont jugé honteux et catastrophique pour l'EGlise n'ont JAMAIS accusé Pie VII d'être tombé
"dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801" et Le Cardinal Pie se garde bien de refuser la catholicité à ces évêques anticoncordataire. On ne perd donc pas la catholicité en étant anticoncordataire mais en tirant comme conséquence de l'accord du Concordat que Pie VII est tombé dans l'hérésie et l'apostasie à cette occasion !

Un pape peut donc fauter sur des questions où il n'est pas infaillible comme sur la signature d'un Concordat, sans être Hérétique et apostat.

Au Concile Vatican II, Paul VI ne signe pas un Concordat. Il fait un concile et définit une doctrine hérétique. Paul VI est hérétique là où un pape catholique aurait dû être infaillible !

Il n'y a donc pas de comparaison possible entre l'imperfection de tous les papes qui est possible dans leur domaine non infaillible et l'enseignement d'une fausse doctrine de la manière la plus officielle qui soit puisque cette doctrine de Vatican II s'est faite jour au terme d'un Concile universel.




avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Roger Boivin le Ven 18 Fév 2011, 11:51 am

Bienvenue Mariannus !
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Ven 18 Fév 2011, 12:20 pm

Mariannus a écrit:
Pourquoi Paul IV serait un dissident de la Petite Eglise ? Le fait d'enseigner qu'un "pape" hérétique avant son élection n'aurait jamais été pape, n'a rien à voir ici avec la prétendue chute de Pie VII après son élection.

Donc, vous dites qu'un Pape légitimement élu ne peut perdre sa charge, et que de croire le contraire est de concorder avec la Petite Eglise !?

Mariannus a écrit:Pourtant, en 1853, les partisans de la Petite Eglise pensaient bien que : "le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé." Il y a donc bien un rapport, puisque les dissidents jugeaient, comme les sédévacantistes, qu'un pape était tombé dans l'hérésie, avec toutes les conséquences qui s'en suivent.

Croyez-vous que l'auteur suivant est un disciple de la Petite Eglise ?

Matthaeus Conte a Coronata, Compendium Iuris Canonici, V. I, p.313 a écrit:

Certains auteurs nient la supposition voulant que le Pontife Romain puisse devenir hérétique.

Il ne peut toutefois pas être prouvé que le Pontife Romain, en tant que docteur privé, puisse ne pas devenir hérétique.

Si, en effet, une telle situation se produirait, il [le Souverain Pontife] perdrait son office, de par le droit divin, sans sentence aucune, ni même déclaratoire.

Si donc le Pontife Romain hérétique perd son office [c'est-à-dire la Primauté de juridiction] de par la loi divine, ses actes de juridiction en tant que Pape [i.e. successeur dans la Primauté de juridiction de Pierre] sont-ils objectivement nuls !?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Ven 18 Fév 2011, 12:34 pm

Mariannus a écrit:
Gabrielle a écrit:Les deux cas n'ont pas de rapport entre eux. Le Pape Pie VII étant le Pontife, il avait le droit d'agir comme il l'a fait, la juridiction du Pontife étant universelle les évêques tiennent la leur de lui, il n'y avait aucune hérésie.

Pourtant, en 1853, les partisans de la Petite Eglise pensaient bien que : "le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, toute transmission régulière de pouvoirs par lui et par ses successeurs a cessé." Il y a donc bien un rapport, puisque les dissidents jugeaient, comme les sédévacantistes, qu'un pape était tombé dans l'hérésie, avec toutes les conséquences qui s'en suivent.

Bonjour

Les partisans de la Petite Église fondaient leur jugement sur une fausse compréhension du pouvoir de juridiction du pape.

Le fait qu'ils se soient trompés lourdement, n'implique nullement que dans la situation actuelle les "sédévacs" se trompent.

Il y a une marge entre la décision d'un Pontife qui impliquent des évêques et la promulgation d'hérésies comme ce fut le cas depuis VII...

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Ven 18 Fév 2011, 12:39 pm

Par ailleurs, les gens de la Petite Eglise croyaient-ils que Pie VII n'était plus Pape ou croyaient-ils plutôt qu'il était toujours Pape mais simplement sans juridiction !?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  ROBERT. le Ven 18 Fév 2011, 1:17 pm

Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:"La prétention des dissidents [de la Petite Eglise] est en effet celle-ci : Le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801, (...)

Les dissidents ont prétendu que le Pape Pie VII était tombé dans l'hérésie et l'apostasie; si tel est le cas, leurs constatations se basent sur quels points de doctrine catholique ?

ROBERT. a écrit:.
Cardinal Pie a écrit:
"La prétention des dissidents [de la Petite Eglise] est en effet celle-ci : Le pape Pie VII étant tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie, etc..

Pour les gens de la petite église, Pie VII n'est pas pape alors qu'il est; alors que tous croient Montini (Paul VI) pape, alors qu'il ne l'est pas.
.


Mariannus a écrit: (...)La question n'est pas là; il ne s'agit pas ici de démontrer l'hérésie de Pie VII ou Paul VI, mais de constater si, oui ou non, pour "les gens de la petite église" et les sédévacantistes, un "pape" (Pie VII ou Paul VI) est tombé dans l'hérésie; je pense que la réponse saute aux yeux...

Il est bien évident pour les gens de la "petite église" que le Pape Pie VII est un hérétique doublé d’un apostat; sur quels points de doctrine catholique se basent-ils pour étayer leurs constatations ?


avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Ven 18 Fév 2011, 2:06 pm

Gérard a écrit:En effet si l'accusation des membres de la Petite Eglise était vraie, c'est à dire si "Le pape Pie VII était tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801" ils auraient eu parfaitement raison d'agir comme ils ont agi en se séparant de ce "pape".

Donc, le raisonnement de la Petite Eglise était bon; seulement, l'application était erronnée. C'est bien cela ?

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Ven 18 Fév 2011, 2:48 pm

Mariannus a écrit:
Gérard a écrit:En effet si l'accusation des membres de la Petite Eglise était vraie, c'est à dire si "Le pape Pie VII était tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801" ils auraient eu parfaitement raison d'agir comme ils ont agi en se séparant de ce "pape".

Donc, le raisonnement de la Petite Eglise était bon; seulement, l'application était erronnée. C'est bien cela ?

Vous allez un peu vite en besogne.

Les gens de la Petite Eglise sont rapidement devenus adversaires de la Primauté et de l'infaillibilité des Papes.

Cela fut une des raisons majeures pour lesquelles ils s'opposèrent fortement au concile Vatican I, lequel a effectivement défini comme dogme de foi l'infaillibilité pontificale et la Primauté de juridiction des successeurs de Pierre.

Selon vous, outre le fait qu'elles prenaient le faux pour le vrai, à savoir l'hérésie de Pie VII, les Petites Eglises croyaient-elles, tout en conservant le dogme, qu'un Pape avait cessé d'être Pape de lui-même, ce qui effectivement pourrait s'appuyer sur l'enseignement des canonistes, à savoir que le Pape hérétique perd toute juridiction, ou plutôt qu'un Pape puisse siéger légitimement sur le siège de Pierre tout en ayant pas la juridiction sur l'Eglise, ce qui effectivement serait une hérésie !?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Ven 18 Fév 2011, 3:27 pm

C.M.I. a écrit:Selon vous, outre le fait qu'elles prenaient le faux pour le vrai, à savoir l'hérésie de Pie VII, les Petites Eglises croyaient-elles, tout en conservant le dogme, qu'un Pape avait cessé d'être Pape de lui-même, ce qui effectivement pourrait s'appuyer sur l'enseignement des canonistes, à savoir que le Pape hérétique perd toute juridiction, ou plutôt qu'un Pape puisse siéger légitimement sur le siège de Pierre tout en ayant pas la juridiction sur l'Eglise, ce qui effectivement serait une hérésie !?

Nouvelle citation du cardinal Pie qui répond :
Cardinal Pie a écrit:"Le principe de la Petite-Église, nous l’avons déjà dit, c’est que Pie VII, par le concordat du commencement de ce siècle, et surtout par la juridiction rendue à plusieurs évêques et prêtres constitutionnels dont le repentir était très équivoque, a perdu tous pouvoirs spirituels, a cessé d’être pape, et que tous ses actes et ceux de ses successeurs dans la papauté schismatique de Rome sont nuls et invalides." (2ème lettre pastorale aux dissidents de la Petite Eglise, 1853)

Le raisonnement de la Petite Eglise (en 1853) et du sédévacantisme est donc bien identique !

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Ven 18 Fév 2011, 3:57 pm

Le raisonnement n'est pas pareil, puisque la Petite Église, à la base niait au pape son pouvoir de juridiction universelle.

Il niait un dogme de foi...

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JCMD67 le Ven 18 Fév 2011, 4:30 pm

En parlant du Pape Pie VII:

http://www.gloria.tv/?media=107726

Etes-vous d'accord avec cet enseignement Mariannus ?
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Ven 18 Fév 2011, 5:41 pm

Mariannus a écrit:Le raisonnement de la Petite Eglise (en 1853) et du sédévacantisme est donc bien identique !

Si, selon vous, affirmer que le Pape hérétique perd toute juridiction ipso facto est raisonner comme la Petite Eglise, il vous faudra purger tout un tas de passages de saints docteurs, théologiens et canonistes. Bref, bonne chance !


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Gérard le Sam 19 Fév 2011, 3:30 am

Cher Marianus, vous citez ce document du Cardinal PIe :

"Le principe de la Petite-Église, nous l’avons déjà dit, c’est que Pie VII, par le concordat du commencement de ce siècle, et surtout par la juridiction rendue à plusieurs évêques et prêtres constitutionnels dont le repentir était très équivoque, a perdu tous pouvoirs spirituels, a cessé d’être pape, et que tous ses actes et ceux de ses successeurs dans la papauté schismatique de Rome sont nuls et invalides." (2ème lettre pastorale aux dissidents de la Petite Eglise, 1853)

Remarquez que le Cardinal Pie ne conteste pas la vérité de l'accusation des membres de la Petite Eglise à savoir :

"la juridiction rendue à plusieurs évêques et prêtres constitutionnels dont le repentir était très équivoque".

Il les accuse de leur conclusion à savoir que Pie VII aurait perdu par là tous ses pouvoirs spirituels. On peut aussi affirmer qu'à cette occasion, Pie VII n'a pas tenu compte de la Bulle Cum ex apostolatus de Paul IV qui prive les évêques qui ont participé au schisme et à l'hérésie de leur charge et pour toujours, puisque Pie VII a démis les évêques de l'Ancien Régime auxquels il a avoué lui-même n'avoir rien à reprocher pour donner leur charge à des évêques qui avaient participé à la Constitution civile du clergé déclaré par Rome hérétique.

Toutefois, la Bulle Cum ex apostolatus est une Bulle qui légifère en matière de discipline (discipline coercitive contre les hérétiques et les schismatiques qui n'a pas toujours eu les même règle dans l'Eglise et qui changeante de par sa nature ne peut être dogmatique)

Le Cardinal Pie fait croire que les personnes de la Petite Eglise se sont séparées de Pie VII pour avoir mis en place des évêques douteux. Si cela est une des raison de la révolte de la Petite Eglise, ce n'est certainement pas la PREMIERE raison. Ils se sont révoltés parce qu'ils ont été privés de leur pasteur que Pie VII a limogé pour satisfaire Bonaparte. Ils n'ont pas imaginé un instant qu'un vrai pape puisse commettre une telle injustice. Or, un vrai pape s'il est infaillible et si cette infaillibilité doit être tenue pour un DOGME...il s'ensuit qu'il peut commettre une injustice et ce serait faux de dire que le pape est pape et a juridiction sur nous parce qu'il ne peut pas pécher dans l'exercice de son pouvoir ou dans ses décisions politiques. Il faudrait étendre son infaillibilité au-delà des limites fixées dans la définition du Dogme dans Pastor aeternus promulgué par Pie IX...extension d'infaillibilité que se sont permis et se permettent encore beaucoup de catholiques !


Je vous ai dit :
En effet si l'accusation des membres de la Petite Eglise était vraie, c'est à dire si "Le pape Pie VII était tombé dans le cas d’hérésie et d’apostasie en 1801" ils auraient eu parfaitement raison d'agir comme ils ont agi en se séparant de ce "pape".

Et je vois que Gabrielle écrit :
"....Le fait qu'ils [ceux de la Petite Eglise] se soient trompés lourdement, n'implique nullement que dans la situation actuelle les "sédévacs" se trompent.
Il y a une marge entre la décision d'un Pontife qui impliquent des évêques et la promulgation d'hérésies comme ce fut le cas depuis VII...

J'approuve pleinement !

CMI a écrit :

Par ailleurs, les gens de la Petite Eglise croyaient-ils que Pie VII n'était plus Pape ou croyaient-ils plutôt qu'il était toujours Pape mais simplement sans juridiction !?

Oui, une particularité de la Petite Eglise, c'est qu'il n'ont jamais fait comme Marcel Lefèbvre, de nommer et d'ordonner des prêtres ou de consacrer des évêques et c'est pourquoi la Petite Eglise s'est retrouvée très rapidement qu'avec ses seuls fidèles laïcs.

avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Rosalmonte le Sam 19 Fév 2011, 5:19 am

Mariannus a écrit:
C.M.I. a écrit:Selon vous, outre le fait qu'elles prenaient le faux pour le vrai, à savoir l'hérésie de Pie VII, les Petites Eglises croyaient-elles, tout en conservant le dogme, qu'un Pape avait cessé d'être Pape de lui-même, ce qui effectivement pourrait s'appuyer sur l'enseignement des canonistes, à savoir que le Pape hérétique perd toute juridiction, ou plutôt qu'un Pape puisse siéger légitimement sur le siège de Pierre tout en ayant pas la juridiction sur l'Eglise, ce qui effectivement serait une hérésie !?

Nouvelle citation du cardinal Pie qui répond :
Cardinal Pie a écrit:"Le principe de la Petite-Église, nous l’avons déjà dit, c’est que Pie VII, par le concordat du commencement de ce siècle, et surtout par la juridiction rendue à plusieurs évêques et prêtres constitutionnels dont le repentir était très équivoque, a perdu tous pouvoirs spirituels, a cessé d’être pape, et que tous ses actes et ceux de ses successeurs dans la papauté schismatique de Rome sont nuls et invalides." (2ème lettre pastorale aux dissidents de la Petite Eglise, 1853)

Le raisonnement de la Petite Eglise (en 1853) et du sédévacantisme est donc bien identique !

Bonjour Mariannus.

Je trouve votre raisonnement sophistique.

Alors oui, en un sens, le raisonnement de la Petite Eglise et du sédévacantisme est identique. Mais il est utilisé à bon ou à mauvais escient, ce qui fait toute la différence. Je vais vous prendre une comparaison.

En 1907 est publiée l'encyclique Pascendi de S. Pie X. S'il s'étaient trouvés des gens qui à l'époque considéraient que le modernisme est catholique et que la condamnation est mauvaise, et que ces gens aient utilisé le raisonnement sédévac, ils auraient dit qu'en condamnant le modernisme, S. Pie X profère une hérésie, et donc qu'il perd de lui-même, ipso facto son pontificat.

En 1965 est publié le texte Dignitatis humanae*, où Paul 6 déclare que la liberté religieuse a sa source dans l'Ecriture et doit être octroyée à chacun. Il se sont trouvés des gens pour dire que la liberté religieuse est une hérésie, contredisant la doctrine de l'Eglise et l'Ecriture. Et que donc, Paul 6 en proférant telle hérésie perd ipso facto son pontificat.

Vous voyez, le raisonnement est le même, mais il est mal appliqué à S. Pie X et bien appliqué à Paul 6.

Mais la vraie question est celle-là: Pie VII a-t-il proféré des hérésies? NON, bien sûr. Et Paul 6 en a-t-il proféré? OUI, mille fois oui!

Vous voyez bien: un bon raisonnement employé à mauvais escient peut mener à l'hérésie.

*Merci Gaby, j'ai rectifié!


Dernière édition par Rosalmonte le Dim 20 Fév 2011, 5:57 pm, édité 1 fois
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Sam 19 Fév 2011, 8:49 am

Rosalmonte a écrit:En 1965 est publié le texte Redemptor hominis, où Paul 6 déclare que la liberté religieuse a sa source dans l'Ecriture et doit être octroyée à chacun. Il se sont trouvés des gens pour dire que la liberté religieuse est une hérésie, contredisant la doctrine de l'Eglise et l'Ecriture. Et que donc, Paul 6 en proférant telle hérésie perd ipso facto son pontificat.


Je crois Rosalmonte que vous voulez dire, DIGNITATIS HUMANÆ et non Redemptor hominis(texte de Wojtyla.)

Il serait sans doute plus facile de discuter si nous savions Mariannus exactement ce que vous voulez exprimer.

Parlez-vous d'une ressemblance seulement extérieure ou doctrinale.

Au plaisir de vous lire


avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum