Petite Eglise et Sédévacantisme

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  ROBERT. le Mer 02 Mar 2011, 6:25 pm

gabrielle a écrit:Comment terminer ce tour sans ce texte du Cardinal Pie...

http://messe.forumactif.org/t3121-le-cardinal-pie-et-notre-situation

En effet ! Voilà qui donne le contexte du texte du Cardinal Pie !
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JP B le Jeu 03 Mar 2011, 6:03 am

Le "Lun 21 Fév 2011, 21:28" (heure française)
Mariannus a écrit:Cher CMI,

Pour satisfaire Jean-Paul Bontemps, vous pourrez lui transmettre que : "oui matériellement, non formellement". Je crois que ce n'était pas dur à comprendre quand on connaît un minimum le milieu tradi.

Et que son jeu de mot vulgaire sur le nom de MARIE est particulièrement choquant dans la bouche d'un "catholique". Ceci dit, je le lui pardonne volontiers.

NB : c'est assez curieux, mais si vous étudiez précisément l'histoire de la Petite Eglise, vous verrez que ses plus acharnés défenseurs utilisaient un langage tout aussi violent (et ridicule) que certains forumeurs. A noter... et à demain !
"oui matériellement, non formellement"
Précisons : "oui matériellement", sous un certain rapport ; "non formellement", sous un autre rapport !

Explications :

  • "oui matériellement", sous le rapport de la Cessio qui assure, par la Juridiction qu'elle devrait posséder, l'Apostolicité ;

  • "non formellement", sous le rapport de l'Autorité, non possédée en acte.


Le "Mar 22 Fév 2011, 09:52" (idem)
Mariannus a écrit:
CMI a écrit:Vous devriez faire un tour en vos milieux tradis-conciliaires-FSSPX [ou je-ne-sais-plus-quoi] voir comment on manie l'insulte envers précisément les sédévacantistes ...

Encore dernièrement un ami fraîchement converti au sédévacantisme en a eu plein la tronche sur Facebook de la part de ses anciens copains conciliaires !

Qu'on manie l'insulte envers les sédévacs, c'est répréhensible; qu'on manie l'insulte envers les "conciliaires", c'est tout aussi répréhensible. L'insulte ne prouve rien... C'est mon avis. Et je vous dois cette justice que personne ne m'a injurié ici... Very Happy
Certains voudraient qu’on leur applique la “Charité”… qu’ils ne connaissent pas eux-mêmes ! Basketball ...

JP B

Nombre de messages : 527
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JP B le Jeu 03 Mar 2011, 6:04 am

JCMD67 a écrit:
Mariannus a écrit:C'est bon ! Terminé !

Texte complet ici :

1ère lettre

2ème lettre

N'hésitez pas à les lire; car un (ou des) extrait(s) ne remplacent jamais le texte intégral.

Ces deux lettres (1853) de Mgr Pie, futur Cardinal, sont effectivement très intéressantes.

Même si elles semblent contredire cet autre texte du même Mgr Pie, mais datant lui de 1873, soit 20 années plus tard:

...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques...

Alors, comment comprendre ces textes ? Est-ce une évolution dans la pensée de Mgr Pie ? Voir une contradiction ? Ou bien vont-ils dans le sens que vous indiquez ?

Si vous avez d'autres textes de Mgr Pie, de la même époque (1873), nous assurant que sa pensée n'a pas varié, n'hésitez pas à nous les fournir.

En tous les cas:

L’Église fondée par Jésus-Christ a reçu de son divin Maître des promesses solennelles; elle doit
1) posséder jusqu’à la fin des siècles un sacerdoce, un sacrifice,
2) l’autorité de lier et de délier,
3) la puissance d’administrer les sacrements
.

1) Parfaitement d'accord

http://messe.forumactif.org/t3095-il-y-aura-au-moins-un-pretre-au-retour-du-christ

2) et 3) Ces propos méritent d'être précisé à partir, pourquoi pas, d'écrits du même Mgr Pie, voir ce qui est mieux encore d'un écrit du Pape.

Quelqu'un sait-il ?

+
2) Un Pape (un vrai...) reviendra qui liera et déliera. (Pour le moment, et depuis le conciliabule vaticandeux, cela n'existe qu'en puissance...)
C'est la Cessio ! Assurée aujourd'hui seulement materialiter...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 2) !...

3) C'est la Missio ! Assurée aujourd'hui avec les moyens du bord...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 3) !...


Mariannus a écrit:Merci, Gabrielle.

Concernant cette citation du cardinal Pie (que les sédévacs citent très souvent) :

...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques...

avant que je tombe sur ses deux lettres à la petite Eglise, je pensais effectivement qu'il voulait bien dire que l'Eglise serait un jour sans hiérarchie. Mais, avec ceci :

...Et depuis quand une Église a-t-elle existé sans hiérarchie, sans sacerdoce, sans sacrifice, sans autel ?...

je ne peux plus le soutenir. Il me semble donc que le cardinal, en disant : "L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques", entendait (et c'est d'ailleurs le contexte du discours), que l'Eglise, totalement chassée de la vie publique, serait réduite, comme aux premiers siècles, aux "catacombes", ce qui ne signifie pas : plus de pape, plus d'évêques, plus de prêtres.

C'est mon avis.
D'autant plus que "...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques..." ne veut pas dire, mais pas du tout, "...L'Église, société sans doute toujours visible, sera simpliciter (absolument) ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques..." !
Mais là, quelques simpliciter-totaliter (simplistes totalitaires) ne font toujours pas la distinction ! Rolling Eyes ...

JP B

Nombre de messages : 527
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Lucie le Jeu 03 Mar 2011, 7:40 am

Mon cher JP B,

sachez que, à mes yeux, votre Thèse n'est jamais qu'une simple piste qui ne s'identifie pas à vous ou aux autres. Il me semble que vos convictions sont catholiques et donc que si un Pape venait et disait : la Thèse est nulle, vous diriez également, en fils de l'Eglise, que la Thèse est nulle... C'est donc que si on s'attaque à la Thèse, on ne s'attaque qu'à la Thèse, pas à vous ou aux autres partisans de la Thèse...

Une opinion libre demeure une opinion libre.

Une doctrine contraire à la vraie doctrine, sans être une hérésie, demeure une doctrine contraire à la vraie doctrine sans être une hérésie si elle est inconséquente pour son auteur, c'est-à-dire qu'il croit à cette doctrine sans s'attaquer à la vérité de Foi à laquelle s'attaque pourtant indirectement sa doctrine.

Une doctrine contraire à la vraie doctrine sans être condamnée par l'Eglise est téméraire sans être hérétique.

Je crois qu'il faut faire attention à toutes ces distinctions.
avatar
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JCMD67 le Jeu 03 Mar 2011, 8:12 am

JP B a écrit:
JCMD67 a écrit:
Mariannus a écrit:C'est bon ! Terminé !

Texte complet ici :

1ère lettre

2ème lettre

N'hésitez pas à les lire; car un (ou des) extrait(s) ne remplacent jamais le texte intégral.

Ces deux lettres (1853) de Mgr Pie, futur Cardinal, sont effectivement très intéressantes.

Même si elles semblent contredire cet autre texte du même Mgr Pie, mais datant lui de 1873, soit 20 années plus tard:

...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques...

Alors, comment comprendre ces textes ? Est-ce une évolution dans la pensée de Mgr Pie ? Voir une contradiction ? Ou bien vont-ils dans le sens que vous indiquez ?

Si vous avez d'autres textes de Mgr Pie, de la même époque (1873), nous assurant que sa pensée n'a pas varié, n'hésitez pas à nous les fournir.

En tous les cas:

L’Église fondée par Jésus-Christ a reçu de son divin Maître des promesses solennelles; elle doit
1) posséder jusqu’à la fin des siècles un sacerdoce, un sacrifice,
2) l’autorité de lier et de délier,
3) la puissance d’administrer les sacrements
.

1) Parfaitement d'accord

http://messe.forumactif.org/t3095-il-y-aura-au-moins-un-pretre-au-retour-du-christ

2) et 3) Ces propos méritent d'être précisé à partir, pourquoi pas, d'écrits du même Mgr Pie, voir ce qui est mieux encore d'un écrit du Pape.

Quelqu'un sait-il ?

+
2) Un Pape (un vrai...) reviendra qui liera et déliera. (Pour le moment, et depuis le conciliabule vaticandeux, cela n'existe qu'en puissance...)
C'est la Cessio ! Assurée aujourd'hui seulement materialiter...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 2) !...

3) C'est la Missio ! Assurée aujourd'hui avec les moyens du bord...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 3) !...


Je pense aussi que nous aurons un Pape.

Comment ? Sera-ce par voie ordinaire ou par voie extra-ordinaire, je ne le sais pas.

Mais lorsque nous aurons un Pape, alors nous pourrons dire: "vraiment Il (elle: l'Eglise) est vraiment réssuscité !"
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JP B le Jeu 03 Mar 2011, 8:45 am

Lucie a écrit:Mon cher JP B,

sachez que, à mes yeux, votre Thèse n'est jamais qu'une simple piste qui ne s'identifie pas à vous ou aux autres. Il me semble que vos convictions sont catholiques et donc que si un Pape venait et disait : la Thèse est nulle, vous diriez également, en fils de l'Eglise, que la Thèse est nulle... C'est donc que si on s'attaque à la Thèse, on ne s'attaque qu'à la Thèse, pas à vous ou aux autres partisans de la Thèse...

Une opinion libre demeure une opinion libre.

Une doctrine contraire à la vraie doctrine, sans être une hérésie, demeure une doctrine contraire à la vraie doctrine sans être une hérésie si elle est inconséquente pour son auteur, c'est-à-dire qu'il croit à cette doctrine sans s'attaquer à la vérité de Foi à laquelle s'attaque pourtant indirectement sa doctrine.

Une doctrine contraire à la vraie doctrine sans être condamnée par l'Eglise est téméraire sans être hérétique.

Je crois qu'il faut faire attention à toutes ces distinctions.
Vous avez raison, Lucie !
Et parfois, je vais un peu trop loin... Par réaction ! (Certains disent que je suis "un vil réactionnaire"... Laughing )

JP B

Nombre de messages : 527
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JP B le Jeu 03 Mar 2011, 8:50 am

JCMD67 a écrit:
JP B a écrit:
JCMD67 a écrit:
Mariannus a écrit:C'est bon ! Terminé !

Texte complet ici :

1ère lettre

2ème lettre

N'hésitez pas à les lire; car un (ou des) extrait(s) ne remplacent jamais le texte intégral.

Ces deux lettres (1853) de Mgr Pie, futur Cardinal, sont effectivement très intéressantes.

Même si elles semblent contredire cet autre texte du même Mgr Pie, mais datant lui de 1873, soit 20 années plus tard:

...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques...

Alors, comment comprendre ces textes ? Est-ce une évolution dans la pensée de Mgr Pie ? Voir une contradiction ? Ou bien vont-ils dans le sens que vous indiquez ?

Si vous avez d'autres textes de Mgr Pie, de la même époque (1873), nous assurant que sa pensée n'a pas varié, n'hésitez pas à nous les fournir.

En tous les cas:

L’Église fondée par Jésus-Christ a reçu de son divin Maître des promesses solennelles; elle doit
1) posséder jusqu’à la fin des siècles un sacerdoce, un sacrifice,
2) l’autorité de lier et de délier,
3) la puissance d’administrer les sacrements
.

1) Parfaitement d'accord

http://messe.forumactif.org/t3095-il-y-aura-au-moins-un-pretre-au-retour-du-christ

2) et 3) Ces propos méritent d'être précisé à partir, pourquoi pas, d'écrits du même Mgr Pie, voir ce qui est mieux encore d'un écrit du Pape.

Quelqu'un sait-il ?

+
2) Un Pape (un vrai...) reviendra qui liera et déliera. (Pour le moment, et depuis le conciliabule vaticandeux, cela n'existe qu'en puissance...)
C'est la Cessio ! Assurée aujourd'hui seulement materialiter...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 2) !...

3) C'est la Missio ! Assurée aujourd'hui avec les moyens du bord...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 3) !...


Je pense aussi que nous aurons un Pape.

Comment ? Sera-ce par voie ordinaire ou par voie extra-ordinaire, je ne le sais pas.

Mais lorsque nous aurons un Pape, alors nous pourrons dire: "vraiment Il (elle: l'Eglise) est vraiment réssuscité !"
"Sera-ce par voie ordinaire ou par voie extra-ordinaire" ?
Peut-être "par voie extra-ordinaire" (et même probablement), mais en tout cas, avec l'approbation nécessaire (pour ne pas rompre l'Apostolicité) de la "voie ordinaire", n'en déplaise aux extrémistes ! Wink ...

JP B

Nombre de messages : 527
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Diane le Jeu 03 Mar 2011, 8:56 am

D'autant plus que "...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques..." ne veut pas dire, mais pas du tout, "...L'Église, société sans doute toujours visible, sera simpliciter (absolument) ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques..." !
Mais là, quelques simpliciter-totaliter (simplistes totalitaires) ne font toujours pas la distinction


JCMD67 a écrit:
JP B a écrit:
JCMD67 a écrit:
Mariannus a écrit:C'est bon ! Terminé !

Texte complet ici :

1ère lettre

2ème lettre

N'hésitez pas à les lire; car un (ou des) extrait(s) ne remplacent jamais le texte intégral.

Ces deux lettres (1853) de Mgr Pie, futur Cardinal, sont effectivement très intéressantes.

Même si elles semblent contredire cet autre texte du même Mgr Pie, mais datant lui de 1873, soit 20 années plus tard:

...L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques...

Alors, comment comprendre ces textes ? Est-ce une évolution dans la pensée de Mgr Pie ? Voir une contradiction ? Ou bien vont-ils dans le sens que vous indiquez ?

Si vous avez d'autres textes de Mgr Pie, de la même époque (1873), nous assurant que sa pensée n'a pas varié, n'hésitez pas à nous les fournir.

En tous les cas:

L’Église fondée par Jésus-Christ a reçu de son divin Maître des promesses solennelles; elle doit
1) posséder jusqu’à la fin des siècles un sacerdoce, un sacrifice,
2) l’autorité de lier et de délier,
3) la puissance d’administrer les sacrements
.

1) Parfaitement d'accord

http://messe.forumactif.org/t3095-il-y-aura-au-moins-un-pretre-au-retour-du-christ

2) et 3) Ces propos méritent d'être précisé à partir, pourquoi pas, d'écrits du même Mgr Pie, voir ce qui est mieux encore d'un écrit du Pape.

Quelqu'un sait-il ?

+
2) Un Pape (un vrai...) reviendra qui liera et déliera. (Pour le moment, et depuis le conciliabule vaticandeux, cela n'existe qu'en puissance...)
C'est la Cessio ! Assurée aujourd'hui seulement materialiter...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 2) !...

3) C'est la Missio ! Assurée aujourd'hui avec les moyens du bord...
Si on la refuse, un jour ou l'autre, prochainement, il n'y aura plus du tout de 3) !...


Je pense aussi que nous aurons un Pape.

Comment ? Sera-ce par voie ordinaire ou par voie extra-ordinaire, je ne le sais pas.

Mais lorsque nous aurons un Pape, alors nous pourrons dire: "vraiment Il (elle: l'Eglise) est vraiment réssuscité !"

Est-ce que dit les Saintes Écritures?

Après la tribulation comme il n’y en avait jamais eu avant et n'aura jamais plus après, Notre-Seigneur nous dit qu'apparaitra dans le ciel le signe du Fils de l'homme et il viendra juger les vivants et les morts.

Le pape, qui viendra, rétablira selon ce que je comprends de vos écrits la sainte religion catholique, donc il est logique de penser qu'il y aura un mouvement de masse de retour à la vraie foi, rétablissement du culte , de la hiérarchie etc.

Notre-Seigneur pose cette interrogation : quand le fils de l'homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi? ( cela laisse entendre un petit nombre)

Il nous dit : relevez la tête, car votre délivrance approche.( cela suppose un état d'abattement)

Vous verrez l'abomination dans le lieu saint.

Saint Paul dit qu'il y aura une apostasie générale.

Saint Jean nous parle de la "grande prostituée" ( ville de Rome)

Tout ce que nous avons présentement sous les yeux ne serait donc aucun des signes de la fin des temps, mais une crise comme l'Église en a déjà connue.

Si cela est, dans quel siècle cela s'est-il produit?

Quelle génération a vu de ses yeux ce que nous voyons?

Pourquoi serait-ce impossible que le Christ lui-même exalte à la face de ses ennemis son Épouse bien-aimée et ceux qui lui seront restés fidèles ou auront eu à cœur de se reprendre.

Le jour ou Notre-Seigneur s'est levé des morts, son Église s'est levée avec Lui pour l'éternité.
avatar
Diane

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JCMD67 le Jeu 03 Mar 2011, 9:17 am

Bonjour cher JPB,

Je ne crois pas que Dieu ait besoin de l'approbation des hommes pour "ressusciter" son Eglise (entre guillemets car celle-ci ne peut mourir).

Notre-Seigneur Jésus-Christ a-t-il demandé l'approbation de ses Apôtres, voir des pharisiens, pour ressusciter ?

Je ne le crois pas.

Reste à définir la nature de cette "résurrection", et ses modalités.

Pour ma part, cette "résurrection" (de l'Eglise) consistera en la conversion instantanée de tous les menbres, actuellement morts, qui la composent.

Comment arrivera-t-elle ?

Je crois qu'il y aura quelque chose que personne ne pourra nier, comme un Signe éclatant (peut-être Dieu Lui-même, ou un de ses envoyés, désignera le Pape ?).

Si je me trompe, dites-le moi.

Et si quelqu'un possède des documents sur le sujet, n'hésitez pas.

PS: Ce texte est très éclairant:

http://foicatholique.cultureforum.net/t3523-le-concile-des-mechants-ma-assiege-ps-xxi
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 03 Mar 2011, 9:19 am

D'autant plus que l'approbation de qui exactement ? Les conciliaires ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Roger Boivin le Jeu 03 Mar 2011, 12:06 pm

JCMD67 a écrit:Bonjour cher JPB,

Je ne crois pas que Dieu ait besoin de l'approbation des hommes pour "ressusciter" son Eglise (entre guillemets car celle-ci ne peut mourir).

Notre-Seigneur Jésus-Christ a-t-il demandé l'approbation de ses Apôtres, voir des pharisiens, pour ressusciter ?

Je ne le crois pas.

Reste à définir la nature de cette "résurrection", et ses modalités.

Pour ma part, cette "résurrection" (de l'Eglise) consistera en la conversion instantanée de tous les menbres, actuellement morts, qui la composent.

Si c'est vraiment le cas que l'Église comme vous le dites est ou sera morte,

( est-ce d'abord un fait qui s'est déjà produit au cours de l'Histoire ? )

ne ressuscitera-t-Elle pas plutôt, ( je le répète, si c'est un fait véridique que l'église doit mourir ), plutôt pour le Jugement Général ? donc ce fait précéderait immédiatement ou marquerait la Fin des fins.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Louis le Jeu 03 Mar 2011, 12:16 pm

Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:
"...Et en quoi consiste le culte dirigé par ce ministère laïque, et le plus souvent féminin ? Dans quelques prières sans vertu, puisqu’elles sont faites en dehors de l’Église, et que Jésus-Christ a dit : « Celui qui ne recueille pas avec moi, dissipe »; dans la parodie de nos saints mystères, où il ne manque que ce qui en fait la vérité et la vie. Car enfin, des bouches laïques ont beau lire au milieu de vous les prières de la messe, vous savez bien qu’elles n’ont pas le pouvoir de consacrer le corps et le sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ, en quoi consiste toute la réalité et l’efficacité de la sainte messe.

Le sacrifice a donc cessé, et depuis longtemps, au milieu de vous. Or, savez-vous bien que sans sacrifice il n’y a pas de religion, et qu’à cet égard vous vous trouvez, sinon par vos principes, au moins par le fait, au niveau des protestants ?

Oui, pendant que les enfants fidèles de l’Église, rangés autour de l’autel où l’agneau de Dieu renouvelle cette immolation qui est le salut du monde, font résonner les voûtes de leurs temples de l’harmonie des chants sacrés, et goûtent, dans le spectacle des saints mystères, un prélude de la joie qui inonde les phalanges célestes; vous, cachés dans quelque maison obscure, vous bornez toute votre liturgie, toutes vos cérémonies religieuses à une triste et froide psalmodie qui ne laisse rien dans les âmes, qui ne pénètre pas jusqu’au ciel, et qui n’en fait pas descendre sur vous la rosée des bénédictions divines..."

Bonjour,

Je crois, Mariannus, que le dernier paragraphe est important dans votre citation et qu’il met en perspective le 2e paragraphe car,

aujourd’hui, en 2011,

où sont les enfants fidèles de l’Église ?

où est l’autel où l’agneau de Dieu renouvelle cette immolation ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11971
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Louis le Jeu 03 Mar 2011, 12:20 pm

Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:
"...Faut-il vous demander ce qu’est devenu parmi vous cet autre sacrement qui efface les fautes passées et qui en prévient de nouvelles, qui calme les agitations du cœur, qui donne de la sécurité à l’approche de la mort, et qui est le sceau du pardon ?

A qui faites-vous l’aveu de vos fautes, et de qui recevez-vous l’absolution de vos péchés ? Vous êtes réduits, comme les protestants, à vous confesser à Dieu; ou plutôt, convenez que vous n’avez pas plus recours à cette pratique que les enfants de Luther et de Calvin, parce que vous savez bien, comme eux, qu’elle est insuffisante à rassurer votre conscience et incapable de vous remettre vos péchés. D’où il résulte que, n’étant assurément pas impeccables, vous demeurez presque toute votre vie dans la disgrâce de Dieu..."

Bonjour Mariannus ; même sorte de perspective que ma réponse précédente qui appelle la question suivante :

Où sont-ils, aujourd'hui, en 2011, ces prêtres valides et licites pour qu'on la reçoive cette absolution que nous désirons de toute notre âme et de toute notre coeur ?



_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11971
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Roger Boivin le Jeu 03 Mar 2011, 12:22 pm

Louis a écrit:
Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:
"...Faut-il vous demander ce qu’est devenu parmi vous cet autre sacrement qui efface les fautes passées et qui en prévient de nouvelles, qui calme les agitations du cœur, qui donne de la sécurité à l’approche de la mort, et qui est le sceau du pardon ?

A qui faites-vous l’aveu de vos fautes, et de qui recevez-vous l’absolution de vos péchés ? Vous êtes réduits, comme les protestants, à vous confesser à Dieu; ou plutôt, convenez que vous n’avez pas plus recours à cette pratique que les enfants de Luther et de Calvin, parce que vous savez bien, comme eux, qu’elle est insuffisante à rassurer votre conscience et incapable de vous remettre vos péchés. D’où il résulte que, n’étant assurément pas impeccables, vous demeurez presque toute votre vie dans la disgrâce de Dieu..."

Bonjour Mariannus ; même sorte de perspective que ma réponse précédente qui appelle la question suivante :

Où sont-ils, aujourd'hui, en 2011, ces prêtres valides et licites pour qu'on la reçoive cette absolution que nous désirons de toute notre âme et de toute notre coeur ?

Encore là, Mariannus, c'est cité hors contexte.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  ROBERT. le Jeu 03 Mar 2011, 12:28 pm

Louis a écrit:
Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:
"...Et en quoi consiste le culte dirigé par ce ministère laïque, et le plus souvent féminin ? Dans quelques prières sans vertu, puisqu’elles sont faites en dehors de l’Église, et que Jésus-Christ a dit : « Celui qui ne recueille pas avec moi, dissipe »; dans la parodie de nos saints mystères, où il ne manque que ce qui en fait la vérité et la vie. Car enfin, des bouches laïques ont beau lire au milieu de vous les prières de la messe, vous savez bien qu’elles n’ont pas le pouvoir de consacrer le corps et le sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ, en quoi consiste toute la réalité et l’efficacité de la sainte messe.

Le sacrifice a donc cessé, et depuis longtemps, au milieu de vous. Or, savez-vous bien que sans sacrifice il n’y a pas de religion, et qu’à cet égard vous vous trouvez, sinon par vos principes, au moins par le fait, au niveau des protestants ?

Oui, pendant que les enfants fidèles de l’Église, rangés autour de l’autel où l’agneau de Dieu renouvelle cette immolation qui est le salut du monde, font résonner les voûtes de leurs temples de l’harmonie des chants sacrés, et goûtent, dans le spectacle des saints mystères, un prélude de la joie qui inonde les phalanges célestes; vous, cachés dans quelque maison obscure, vous bornez toute votre liturgie, toutes vos cérémonies religieuses à une triste et froide psalmodie qui ne laisse rien dans les âmes, qui ne pénètre pas jusqu’au ciel, et qui n’en fait pas descendre sur vous la rosée des bénédictions divines..."

Bonjour,

Je crois, Mariannus, que le dernier paragraphe est important dans votre citation et qu’il met en perspective le 2e paragraphe car,

aujourd’hui, en 2011,

où sont les enfants fidèles de l’Église ?

où est l’autel où l’agneau de Dieu renouvelle cette immolation ?

Louis a écrit:
Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:
"...Faut-il vous demander ce qu’est devenu parmi vous cet autre sacrement qui efface les fautes passées et qui en prévient de nouvelles, qui calme les agitations du cœur, qui donne de la sécurité à l’approche de la mort, et qui est le sceau du pardon ?

A qui faites-vous l’aveu de vos fautes, et de qui recevez-vous l’absolution de vos péchés ? Vous êtes réduits, comme les protestants, à vous confesser à Dieu; ou plutôt, convenez que vous n’avez pas plus recours à cette pratique que les enfants de Luther et de Calvin, parce que vous savez bien, comme eux, qu’elle est insuffisante à rassurer votre conscience et incapable de vous remettre vos péchés. D’où il résulte que, n’étant assurément pas impeccables, vous demeurez presque toute votre vie dans la disgrâce de Dieu..."

Bonjour Mariannus ; même sorte de perspective que ma réponse précédente qui appelle la question suivante :

Où sont-ils, aujourd'hui, en 2011, ces prêtres valides et licites pour qu'on la reçoive cette absolution que nous désirons de toute notre âme et de toute notre coeur ?


Je me pose les mêmes questions que Louis. On en revient toujours à la doctrine de l'Église catholique: liciéité et validité, indissociables.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JCMD67 le Jeu 03 Mar 2011, 1:39 pm

roger a écrit:
JCMD67 a écrit:Bonjour cher JPB,

Je ne crois pas que Dieu ait besoin de l'approbation des hommes pour "ressusciter" son Eglise (entre guillemets car celle-ci ne peut mourir).

Notre-Seigneur Jésus-Christ a-t-il demandé l'approbation de ses Apôtres, voir des pharisiens, pour ressusciter ?

Je ne le crois pas.

Reste à définir la nature de cette "résurrection", et ses modalités.

Pour ma part, cette "résurrection" (de l'Eglise) consistera en la conversion instantanée de tous les menbres, actuellement morts, qui la composent.

Si c'est vraiment le cas que l'Église comme vous le dites est ou sera morte,

( est-ce d'abord un fait qui s'est déjà produit au cours de l'Histoire ? )

ne ressuscitera-t-Elle pas plutôt, ( je le répète, si c'est un fait véridique que l'église doit mourir ), plutôt pour le Jugement Général ? donc ce fait précéderait immédiatement ou marquerait la Fin des fins.

Je ne le pense pas.

Car combien de temps s'est-il écoulé entre la Résurrection et l'Ascension de Notre-Seigneur ?
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Jeu 03 Mar 2011, 2:54 pm

Louis a écrit:
Mariannus a écrit:
Cardinal Pie a écrit:
"...Et en quoi consiste le culte dirigé par ce ministère laïque, et le plus souvent féminin ? Dans quelques prières sans vertu, puisqu’elles sont faites en dehors de l’Église, et que Jésus-Christ a dit : « Celui qui ne recueille pas avec moi, dissipe »; dans la parodie de nos saints mystères, où il ne manque que ce qui en fait la vérité et la vie. Car enfin, des bouches laïques ont beau lire au milieu de vous les prières de la messe, vous savez bien qu’elles n’ont pas le pouvoir de consacrer le corps et le sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ, en quoi consiste toute la réalité et l’efficacité de la sainte messe.

Le sacrifice a donc cessé, et depuis longtemps, au milieu de vous. Or, savez-vous bien que sans sacrifice il n’y a pas de religion, et qu’à cet égard vous vous trouvez, sinon par vos principes, au moins par le fait, au niveau des protestants ?

Oui, pendant que les enfants fidèles de l’Église, rangés autour de l’autel où l’agneau de Dieu renouvelle cette immolation qui est le salut du monde, font résonner les voûtes de leurs temples de l’harmonie des chants sacrés, et goûtent, dans le spectacle des saints mystères, un prélude de la joie qui inonde les phalanges célestes; vous, cachés dans quelque maison obscure, vous bornez toute votre liturgie, toutes vos cérémonies religieuses à une triste et froide psalmodie qui ne laisse rien dans les âmes, qui ne pénètre pas jusqu’au ciel, et qui n’en fait pas descendre sur vous la rosée des bénédictions divines..."

Bonjour,

Je crois, Mariannus, que le dernier paragraphe est important dans votre citation et qu’il met en perspective le 2e paragraphe car,

aujourd’hui, en 2011,

où sont les enfants fidèles de l’Église ?

où est l’autel où l’agneau de Dieu renouvelle cette immolation ?

Cher Louis,

Quand j'ai copié cet extrait, je me suis demandé un instant s'il fallait laisser ce paragraphe; et puis, je me suis dit qu'il donnait effectivement un certain éclairage à ce qui précède, et que l'omettre serait manquer d'objectivité.

Alors, à votre question très légitime, je ne vois qu'une réponse possible (mais qui implique d'avoir la certitude que les sédévacs ne sont pas l'Eglise, certitude que je n'ai pas): "les enfants fidèles de l'Eglise", "l'autel où l'agneau de Dieu renouvelle cette immolation" ne peuvent se trouver que dans l'Eglise "conciliaire", comme on dit ici.

Comme quoi les deux questions sont liées ...

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Louis le Jeu 03 Mar 2011, 4:02 pm

.

Merci de votre réponse Mariannus.

... et j'oubliais : merci de votre objectivité sunny


Dernière édition par Louis le Jeu 03 Mar 2011, 5:09 pm, édité 1 fois (Raison : ajout de la dernière ligne (23 H 09 , heure de France))

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11971
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JP B le Jeu 03 Mar 2011, 5:27 pm

Diane XXX a écrit:
[...]

Est-ce que dit les Saintes Écritures? [sic : sans doute notre Walkyrie chasseresse voulait écrire "Est-ce ce que disent les Saintes Écritures?" !...]

Après la tribulation [sic] comme il n’y en avait jamais eu avant et n'aura jamais plus après, Notre-Seigneur nous dit qu'apparaitra [sic] dans le ciel le signe du Fils de l'homme et il viendra juger les vivants et les morts.

Le pape, qui viendra, rétablira selon ce que je comprends de vos écrits la sainte religion catholique, donc il est logique de penser qu'il y aura un mouvement de masse de retour à la vraie foi, rétablissement du culte , de la hiérarchie etc.

Notre-Seigneur pose cette interrogation : quand le fils de l'homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi? ( cela laisse entendre un petit nombre)

Il nous dit : relevez la tête, car votre délivrance approche.( cela suppose un état d'abattement)

Vous verrez l'abomination dans le lieu saint.

Saint Paul dit qu'il y aura une apostasie générale.

Saint Jean nous parle de la "grande prostituée" ( ville de Rome)

Tout ce que nous avons présentement sous les yeux ne serait donc aucun des signes de la fin des temps, mais une crise comme l'Église en a déjà connue.

Si cela est, dans quel siècle cela s'est-il produit?

Quelle génération a vu de ses yeux ce que nous voyons?

Pourquoi serait-ce impossible que le Christ lui-même exalte à la face de ses ennemis son Épouse bien-aimée et ceux qui lui seront restés fidèles ou auront eu à cœur de se reprendre.

Le jour ou Notre-Seigneur s'est levé des morts, son Église s'est levée avec Lui pour l'éternité.

« Après les tribulations comme il n’y en avait jamais eu avant et n'aura jamais plus après, Notre-Seigneur nous dit qu'apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme et il viendra juger les vivants et les morts. »
Aujourd’hui, le Siège Apostolique est (au moins formellement) vacant !
Cela ne veut pas dire que nous sommes aux dernières tribulations…

Le pape, qui viendra, rétablira selon ce que je comprends de vos écrits la sainte religion catholique, donc il est logique de penser qu'il y aura un mouvement de masse de retour à la vraie foi, rétablissement du culte , de la hiérarchie etc.

Notre-Seigneur pose cette interrogation : quand le fils de l'homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi? ( cela laisse entendre un petit nombre)
« [...] il est logique de penser qu'il y aura un mouvement de masse de retour à la vraie foi, rétablissement du culte , de la hiérarchie etc. »
Question Question Question Question Question

« Notre-Seigneur pose cette interrogation : quand le fils de l'homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi? ( cela laisse entendre un petit nombre) »
Aujourd’hui, le Siège Apostolique est (au moins formellement) vacant !
Cela ne veut pas dire que nous en sommes au retour de Notre-Seigneur, à la parousie…

« Saint Paul dit qu'il y aura une apostasie générale. »
Saint Paul disait que, de son temps, nous étions déjà à la fin des temps ! lol!

« Saint Jean nous parle de la "grande prostituée" ( ville de Rome) »
Pourquoi la ville de Rome et non pas celle de Québec ou de Montréal ?
Saint Jean, en parlant de « la grande prostituée » dans l’Apocalypse, visait, aux dires des Pères, la Synagogue ! (Laquelle vise au pouvoir universel et a même infiltré la hiérarchie catholique depuis longtemps, même avant le conciliabule vaticandeux…)

Tout ce que nous avons présentement sous les yeux ne serait donc aucun des signes de la fin des temps, mais une crise comme l'Église en a déjà connue.

Si cela est, dans quel siècle cela s'est-il produit?

Quelle génération a vu de ses yeux ce que nous voyons?
« [...] dans quel siècle cela s'est-il produit? »
Seconde moitié du XXème siècle, et le 3 mars 2011, ce n’est toujours pas terminé !

« Quelle génération a vu de ses yeux ce que nous voyons? »
La nôtre, eh ! aveugle !…

Et quand le grand schisme d’Occident éclata, que pouvaient répondre les gens de cette époque à cette question « Quelle génération a vu de ses yeux ce que nous voyons? » ?…

Modération : Louis, administrateur

JP B

Nombre de messages : 527
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JP B le Jeu 03 Mar 2011, 5:28 pm

JCMD67 a écrit:
Bonjour cher JPB,

Je ne crois pas que Dieu ait besoin de l'approbation des hommes pour "ressusciter" son Eglise (entre guillemets car celle-ci ne peut mourir).

[…]

Pour ma part, cette "résurrection" (de l'Eglise) consistera en la conversion instantanée de tous les menbres, actuellement morts, qui la composent.

[…]

« Je ne crois pas que Dieu ait besoin de l'approbation des hommes pour "ressusciter" son Eglise. »
Dieu n’a besoin « des hommes » en aucun cas !
Néanmoins, Dieu, « qui ne change pas » et ne peut jamais se contredire, a voulu que l’Apostolicité de son Église se transmette par les hommes de sa hiérarchie d’une part, et, d’autre part, que l’Apostolicité de son Église soit une note de celle-ci c’est-à-dire une caractéristique indispensable ! (Ce qui n’est pas le cas de la visibilité…)
Par conséquent, DIEU A LUI-MÊME VOULU QUE, « POUR "RESSUSCITER" SON EGLISE », IL SE SERVÎT « DES HOMMES » DE SA HIÉRARCHIE QUI TRANSMETTENT SON APOSTOLICITÉ LAQUELLE NE SUPPOSE AUCUNE RUPTURE !…

« Pour ma part, cette "résurrection" (de l'Eglise) consistera en la conversion instantanée de tous les membres, actuellement morts, qui la composent. »
Tous ?
Ce n’est pas nécessaire ! Il suffit d’un seul membre ; mais un membre de la hiérarchie qui ait le pouvoir de Juridiction au moins materialiter

Bonsoir, Cher JCMD67, et U de P !

JP B

Nombre de messages : 527
Date d'inscription : 06/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  JCMD67 le Ven 04 Mar 2011, 10:10 am

Par conséquent, DIEU A LUI-MÊME VOULU QUE, « POUR "RESSUSCITER" SON EGLISE », IL SE SERVÎT « DES HOMMES » DE SA HIÉRARCHIE QUI TRANSMETTENT SON APOSTOLICITÉ LAQUELLE NE SUPPOSE AUCUNE RUPTURE !…

Nous verrons bien.

Certains affirment qu'il y aurait des évêques en chine, c'est fort possible.

+
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  gabrielle le Ven 04 Mar 2011, 4:09 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:D'autant plus que l'approbation de qui exactement ? Les conciliaires ?

L'approbation des conciliaires en puissance de devenir des catholiques qui sont cependant catholiques d'une certaine manière.

Jean-Paul limite Dieu et sa puissance.

Il tient mordicus à la hiérarchie de la secte, car sa fou-thèse est la Frate déguisée et rien d'autre.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Mariannus le Lun 07 Mar 2011, 2:53 pm

Mariannus a écrit:Je ne vois toujours pas pour l'instant de faille dans le raisonnement de CMI (à part peut-être une inquiétante similitude avec un point de doctrine janséniste et prostestante, si je ne me trompe; si c'est le cas, j'ouvrirai un nouveau fil sur le sujet).

J'ai retrouvé le passage en question, pour le plaisir de CMI. Very Happy Malgré que le rapport soit effectivement assez éloigné, je le mettrai en ligne dès que possible sous le titre : "Jansénisme et ..." (je ne dis pas la suite... !!!). C'est vivant et croustillant...

ps : et merci à Rosalmonte qui me donne des gros dossiers... en mp.

Mariannus

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite Eglise et Sédévacantisme

Message  Roger Boivin le Sam 25 Aoû 2018, 2:07 pm



SUR « LA PETITE ÉGLISE » - Lettre de SS Léon XIII - 19 juillet 1893 :

https://archive.org/stream/lettresapostoliq03cath#page/222

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum