RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

3 participants

Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Ven 25 Mar 2022, 12:54 pm

https://messe.forumactif.org/t9317-restauriamo-la-chiesa-sac-luigi-villa#162247


RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa


LA NOUVELLE THÉOLOGIE


"Jésus a demandé à ses Disciples :
"Que disent les gens à mon sujet ?".
Et ils ont répondu :
" Vous êtes la Manifestation de notre  
essence eschatologique ;
Vous êtes le message qui est énoncé
à travers la dialectique
du processus d'harmonisation ;
vous êtes...".
Mais Jésus les interrompt en s'exclamant :
"Quoi ?"

(extrait de : "Die Welt")



AVANT-PROPOS


Avec ce premier livre, nous commençons un autre de nos efforts sous le titre : "Restaurons l'Église", parce qu'après des années d'expériences erronées, je crois que c'est une bonne idée de revenir aux temps préconciliaires de Vatican II, qui n'a fait que semer le vent et récolter la tempête.


Comment cela se fait-il ? Cette situation désastreuse me rappelle une phrase de Pie IX, dans laquelle il disait qu'un Concile est fait par l'Esprit-Saint, par les hommes et par le Diable.


Il faut donc avoir le courage de condamner ouvertement les opinions erronées en matière de Foi, et de réprimander ceux qui les défendent


Le "peuple de Dieu" n'a besoin que des vérités de l'Évangile et non des vérités personnelles de tel ou tel homme. Bien sûr, il faut aussi discuter, mais toujours avec l'affirmation de la vraie Foi comme objectif final.



Aujourd'hui, malheureusement, les successeurs du libéralisme, le modernisme et le néo-modernisme, ont anéanti tous les efforts de ceux qui voulaient restaurer dans la société chrétienne le fondement de notre Foi : Notre Seigneur Jésus-Christ.


Mais nous voici à Vatican II, investis par les forces progressistes qui ont immédiatement formé les deux tiers des nouvelles Commissions, formé par des évêques et des "experts" des "rives du Rhin "1.


Alors que les conciles précédents étaient toujours dogmatiques,
Vatican II, en revanche, ne se voulait que "pastoral", de sorte que,
comme l'a précisé le pape Jean XXIII lui-même, en principe, rien ne
devait être changé à la Tradition, alors qu'en réalité, dans les textes
émis, rien ne correspond à la Tradition.


Mais, alors, ce fut une véritable révolution pour chasser le Christ
et nous livrer aux hommes, de sorte que nous nous retrouverons
bientôt, dans les Eglises, uniquement avec des hommes, car il
n'y aura plus la "PRÉSENCE RÉELLE" de Jésus-Christ et, donc,
sans DIEU !




1 Cf. le livre de R. J. Wilgen. "La Ruche se jette dans le Tibre" ; on aura une vue sûre pour évaluer Vatican II.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Sam 26 Mar 2022, 10:56 am

"La prétention d'adapter la Vérité
et le droit à ses propres limites
est la plus grande absurdité
que l'on peut concevoir".

(Cardinal Giuseppe Siri)



Chapitre 1

L'INFESTATION DIABOLIQUE



Aujourd'hui, il ne se passe pas un jour sans que la télévision ne diffuse des meurtres et des suicides. Nous sommes dans l'ère de Satan !

La plus marquée est l'Amérique, qui produit 75% des crimes sataniques. Au cours de la dernière décennie, ils ont augmenté de 500 %. Ce sont des données choquantes rapportées par le FBI, qui certifie qu'un bon 3 500 homicides sur 20 000, sont le fait de tueurs en série, de véritables monstres de l'enfer.

L'étendue de ces horreurs peut être trouvée dans la liste
suivante que Piero Scaruffi nous donne, et que je vais
résumer ici.

A notre époque, le premier de ces tueurs était Ed Gein,
qui les faisait dans le Wisconsin, au milieu des années 50.
Ensuite,est venu Charles Manson, qui a fait le massacre
de Bel Air en1969, dans lequel sa femme et sept autres
personnes sont mortes. Il a été suivi par David Berkowtz
qui, entre 1976 et 1977, en a tué six, à New York, et en
1976, il a tué, encore une fois, de façon horrible, sept
enfants. Un massacre de plus de centaines de personnes
a été perpétré par Henry. Lee Lucas, y compris sa mère.
Un nombre record de décès a été établi par Donald
Evans du Texas. Un autre était Ted Bundy, qui a
massacré quelquestrente femmes. Edmund Kemperne a
également torturé et tué beaucoup plus de femmes. En
1980, à Chicago, John Wayne Gacy a tué 33 hommes.
Une prostituée, Allen Wuornos, a tué sept hommes. Entre
1978 et 1991, Jeffrey Dahmer a découpé 12 personnes.

Le FBI, en 1993, a rapporté qu'il y a environ 500 de ces
tueurs en série en circulation.

(...) Il est certain que ces satanistes appartiennent à des
démoniaques obscurs des cercles démoniaques, où ils
pratiquent de terribles cultes qui prescrivent également
aussi des meurtres.

Dans la zone américaine, en 1946, il y a déjà 10 000
cercles sataniques et en 1976, il était passé à 48 000
et en 1985, il a même atteint 135 000 !

Les satanistes, aujourd'hui, opérant aux États-Unis sont
plus que 1.135.0001.1


1 Voir U.P. Bourre, "Les sectes lucifériennes aujourd'hui" Paris, 1978.


A suivre...


Dernière édition par Monique le Lun 28 Mar 2022, 8:21 am, édité 1 fois (Raison : Retrait de phrases...)
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Lun 28 Mar 2022, 8:01 am

Ces crimes terribles sont commis dans le délire qui
vénère Satan. Le professeur, évaluant les crimes
sataniques, écrit : "Si les crimes portés à la
connaissance du public, de nature satanique,
sont d'environ 1 500 ... la plus grande densité serait en
Europe, dans le triangle Turin, Prague et Lyon. La
concentration des adorateurs de Satan en Italie sont
une réalité.

Del Re écrit : "Dans la campagne du sud de la Toscane,
on parle de 4 000 prêtres sataniques avec 40 000 adeptes.
Dans les Marches, il y a cinq cercles satanistes, parmi
lesquels deux à Temerano, deux à Pesaro et un à Ancône.
A Turin, capitale du satanisme, il y aurait plus de 40 000
satanistes !"
2

Plus on pénètre dans ce monde sataniste, plus on
découvre qu'il y a beaucoup de coïncidences qui relient
des crimes odieux liés à la magie sexuelle, aux
"tueurs en série".


2 Voir "La Stampa" du 25 avril 1988.


A suivre...


Dernière édition par Monique le Lun 28 Mar 2022, 8:32 am, édité 1 fois (Raison : Retrait de phrases...)
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  gabrielle Lun 28 Mar 2022, 8:33 am

Merci Monique de ta vigilance et de l'auto-censure que tu as fait du message. I love you



gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18981
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Lun 28 Mar 2022, 8:44 am

gabrielle a écrit:Merci Monique de ta vigilance et de l'auto-censure que tu as fait du message. I love you

Ce genre de description des rituels sataniques est mauvais et dangereux pour les âmes.

Si un jeune venait sur TD et tombait sur cela, ça pourrait l'inciter à faire pareil. L'Église est toujours très prudente en ce domaine, cela était réservé au prêtres seulement et spécialement aux exorcistes.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Javier Lun 28 Mar 2022, 9:18 am

Monique a écrit:
gabrielle a écrit:Merci Monique de ta vigilance et de l'auto-censure que tu as fait du message. I love you

Ce genre de description des rituels sataniques est mauvais et dangereux pour les âmes.

Si un jeune venait sur TD et tombait sur cela, ça pourrait l'inciter à faire pareil. L'Église est toujours très prudente en ce domaine, cela était réservé au prêtres seulement et spécialement aux exorcistes.

Desde luego, Monique. Gracias por su vigilante atención. Es increíble que el Padre Villa haya caído en esta falta de prudencia, no era necesario ni instructivo relatar semejantes aberraciones. En lo sucesivo, tendré mucho cuidado cuando publique algo de este autor y de cualquier otro. Si detecto cualquier barbaridad, la eliminaré al instante.
Javier
Javier

Nombre de messages : 4266
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Lun 28 Mar 2022, 10:03 am

Javier a écrit:Desde luego, Monique. Gracias por su vigilante atención. Es increíble que el Padre Villa haya caído en esta falta de prudencia, no era necesario ni instructivo relatar semejantes aberraciones. En lo sucesivo, tendré mucho cuidado cuando publique algo de este autor y de cualquier otro. Si detecto cualquier barbaridad, la eliminaré al instante.

Merci Javier!
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Mer 30 Mar 2022, 8:00 am

Il est évident qu'après ce tableau de scènes macabres
et sataniques, on pense à l'existence de l'enfer,
malgré le fait qu'aujourd'hui, les quatre " novissimi "
ne sont plus mentionnés, pas même dans le catéchisme.
Dans les déclarations papales passées, il a été
clairement indiqué que "le salut n'est pas automatique
et ne viendra pas pour tout le monde" si les gens ne se
repentent pas de leurs péchés et ne demandent pas le
pardon de Dieu. La foi chrétienne est une annonce, une
offre à l'homme, jamais une imposition.
L'enfer est donc
la preuve que l'homme est libre, de sorte que même
Dieu ne peut le forcer à choisir l'amour divin.



Il est évident que beaucoup se demandent : mais
combien vont en enfer ? Revenons à l'Évangile.


Après avoir conclu la parabole de "l'hôte sans habit de
noces", Jésus dit qu'il a été jeté "dans les ténèbres du
dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de
dents".
Puis, Jésus ajoute une révélation mystérieuse :
" car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus ".


Cette "révélation" est répétée par saint Matthieu, avec
de nouvelles images : « Entrez par la porte étroite, car
la porte est large et le chemin qui mène à la perdition
est spacieux et nombreux sont ceux qui y entrent;
tandis qu'étroite est la porte et exigu le chemin qui
mène à la vie et peu nombreux sont ceux qui le
trouvent ».



Pour saint Augustin, cette parole de Jésus :
" nombreux sont les appelés, mais peu sont les élus ",
" n'est pas une parole, mais un coup de tonnerre " ;
et il l'interprète : " certes, ceux qui sont
sauvés sont un petit nombre ".



S. Saint Jean Chrysostome s'est demandé :
"Combien de personnes seront sauvées dans notre
ville ?"
et a répondu : "parmi plusieurs milliers de
personnes, pas même une centaine n'atteindra le salut".




S. Thomas d'Aquin tente d'expliquer cette sélection :
"un bien proportionné à la condition commune de la
nature humaine se trouve en grand nombre..., mais
le bien qui est au-dessus de la condition commune de
la nature est en petit nombre.... Et comme la
béatitude éternelle, consistant dans la vision de Dieu,
dépasse la condition commune de la nature, il y a peu
de gens qui sont sauvés. Et cela montre la miséricorde
de Dieu, qui élève certains à ce salut que la majorité
des hommes n'atteignent pas.''


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Ven 01 Avr 2022, 8:13 am

Dans les sermons de tous les saints de tous les temps, ces paroles de Jésus ont été commentées avec des avertissements menaçants.

S. Léonard de Port Maurice répétait souvent dans ses sermons
l'histoire du prélat de Lyon qui, "par zèle pour son âme", était
allé faire pénitence dans le désert et était mort en même
temps que saint Bernard. Apparaissant après sa mort à son
évêque, il dit : "A l'heure même où je suis mort, trente mille
personnes sont mortes. Parmi elles, l'abbé Bernard et
moi-même sommes immédiatement montés au ciel ; trois
autres sont allées au purgatoire ; les 29 900 autres âmes sont
tombées en enfer.''



Bien sûr, ce n'est pas une question de foi que de compter cela,
car l'Église n'a jamais traduit en chiffres les " nombreux
appelés " et les " quelques élus ", mais cela nous rappelle que
dans la prophétie du jugement dernier, Jésus a répété : " Je
vous le dis, en cette nuit, deux seront dans un même lit : l'un
sera pris, et l'autre laissé ; deux femmes moudront ensemble :
l'une sera prise, et l'autre laissée ; deux seront dans un champ :
l'un sera pris, et l'autre laissé ".
Mystère de Dieu !

Mais après cette belle vision apocalyptique, vient la vision de
l'enfer qu'ont eue les trois enfants bergers de Fatima, dans
laquelle la Vierge dit à Jacinthe : " Sacrifiez-vous pour les
pécheurs : dites (le Rosaire) souvent, surtout quand vous faites
un sacrifice quelconque ".
(paroles de Lucie).


"Effrayés et comme implorant de l'aide, nous avons levé les
yeux vers la Vierge, qui nous a dit avec bonté, mais aussi avec
une grande tristesse : "Vous avez vu l'enfer, où vont les âmes
des pauvres pécheurs...".
Quelle image terrible !


Maintenant, la Vierge se trouve au milieu de deux situations :
d'une part, elle voit l'humanité indifférente, ou pire, obstinée,
face aux châtiments annoncés ; d'autre part, elle voit ceux qui
sourient à l'approche des châtiments, restant incrédules,
matérialistes, sensuels. Pourtant, Notre Dame a clairement
exprimé que nous approchons des derniers temps. Elle a
également affirmé que c'est la bataille décisive, finale, une
bataille dans laquelle on sera victorieux ou vaincu, c'est-à-dire
soit avec Dieu, soit avec le diable.



C'est pourquoi elle nous a dit à plusieurs reprises que les remèdes donnés au monde sont le Saint Rosaire et la dévotion à son Cœur Immaculé.


Réfléchissons aussi à ce qu'Elle a dit clairement : "Nous
approchons des derniers temps !".
Or, le mot "dernier"
signifie qu'il n'y en aura plus !


Ce que nous avons écrit nous rappelle ce que Jésus-Christ a dit aux hommes de main du Sanhédrin qui étaient venus le capturer : "Voici votre heure et le pouvoir des ténèbres" (Lc 22,23), ce qui signifie qu'il y a une heure où prévaut le pouvoir des ténèbres, où dominent la négation et le renversement de toute loi divine et humaine, c'est-à-dire l'heure du blasphème et du sacrilège, de l'injustice et de la tyrannie, du vol et du bain de sang. Aujourd'hui, nous sommes dans cette heure de Satan, envahis par ce fléau, comme dans aucun autre siècle, que nous pouvons dire d'apostasie de Dieu, exprimée dans le mot satanique "sécularisme".

Tout, en effet, a été sécularisé : la philosophie, la science, la politique, la séparation de l'Église et de l'État, la proclamation des "droits de l'homme" pour désavouer les droits de Dieu. Le bolchevisme et le néo-paganisme sont là pour gravir l'échelle du Royaume des Cieux afin de renverser Dieu de son trône.


Et voici donc la conclusion que l'on peut tirer : aucune époque
n'a jamais été autant dominée par l'esprit infernal, insatanisé,
pour l'absurde émancipation de Dieu. Mais cela a toujours
conduit à une expiation effrayante de la part de Dieu. Le
présent, qui est entaché de tant de deuils et d'effusions de
sang, nous rend tristement pensifs.
Cependant, nous ne
sommes pas incertains quant à l'issue finale de cette
gigantesque lutte entre le Christ et Satan. Un résultat final que
nous pouvons voir sur le monolithe de la place Saint-Pierre,
qui chante depuis des siècles :



ECCE CRUCEM DOMINI !
FUGITE PARTES ADVERSAE !
VIVIT LEO DE TRIBU IUDA !


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Lun 04 Avr 2022, 6:53 am

"Bouleverser les opinions d'un peuple
est le jeu diabolique d'une année ;
les réordonner est le pleur des siècles".
(Saint Pie X)


Chapitre II

PAUL VI CHANGE L"ÉGLISE


C'était le titre et le sous-titre de l'Avvenire du 19
mars 1999 : "La présidence de Paul VI. Ruini trace un
profil du pape qui a changé l'Église".


Ainsi, même le cardinal Ruini a reconnu que Paul VI a
changé l'Église. Quand je l'ai dit, il y a eu une réaction
immédiate ; maintenant, parce qu'un cardinal l'a dit, tout
va bien !

Cependant, le moment de la vérité arrive toujours, et ce
moment est arrivé ici aussi, mais le cardinal Ruini a
oublié de dire que Paul VI, après son élection comme
Pontife, avait juré "de ne rien diminuer ni changer de ce
que j'ai trouvé conservé par mes très probables
prédécesseurs, et de n'admettre aucune nouveauté, mais
de conserver et de vénérer avec ferveur, comme leur
véritable disciple et successeur, de toutes mes forces et
avec tout mon engagement, ce qui a été transmis "
1.

Pourquoi, alors, Son Éminence Ruini a-t-il menti, comme
s'il ne savait pas quel énorme bouleversement Paul VI
avait opéré dans toutes les structures de l'Église ?

Maintenant : qui s'attendait à tous ces complots et
manipulations post-conciliaires, tels que changer
abusivement,, toute l'Église de la Tradition ? Et qui a
jamais soupçonné que Paul VI trouverait autant de
lieutenants habiles pour ruiner l'Église ?

Il est impossible, à l'heure actuelle, d'énumérer tous les
ravages qu'il a causés, et ce qu'il a couvert ou
encouragé, ou toléré, ou développé, comme le nihilisme,
le paganisme moral, le divorce, l'avortement, la
sécularisation, la pornographie, le temporisme politique,
le communisme..
.


Ainsi, l'abandon de la religiosité de la vie, dû à la perte
des valeurs chrétiennes, a conduit le monde catholique à
une telle dégradation que nous avons même oublié ce
qu'était la vie de l'Église avant l'inauspicieux Vatican II !
Nous en sommes donc venus, comme Luther, à déchirer
la "tunique inconsistante" sans couture de Notre Seigneur
Jésus-Christ, l'unique et véritable Tête de son Corps
mystique, l'Église.



1 Voir le "Serment" qu'il a prêté le jour de son couronnement, le 30 juin 1963.



A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Jeu 07 Avr 2022, 7:48 am

En résumé, nous pouvons dire de Paul VI que :

- politiquement, c'était un "gauchiste" ;
- intellectuellement, un "moderniste" ;
- religieusement, un "maçon".



En fait, sous lui, la Foi a été détruite par l'œcuménisme :
l'évangélisation a été remplacée par le "dialogue" ; le
"Royaume de Dieu" a été remplacé par le "Royaume de
l'Homme", au nom de la laïcité et des prétendus "droits
de l'homme" ; la Morale catholique, en noyant la Foi et
la centralité de la Personne de Jésus-Christ, a été
dissoute, sans parler des conséquences du "péché originel".



Ainsi, la situation religieuse actuelle est insoutenable.
Les Pasteurs de l'Église sont devenus des loups
rapaces, des hérésiarques, des ennemis de l'ancienne
vraie Église qui nous a été transmise sans corruption
depuis le temps des Martyrs, et qui est maintenant,
au contraire, souillée par des contacts absurdes avec
de fausses religions.
La Hiérarchie a-t-elle oublié
son devoir d'écouter Jésus qui nous a dit : "Allez,
prêchez dans le monde entier, en baptisant au nom du
Père, du Fils et du Saint-Esprit" ?
Comment concilier
alors la " nouvelle norme apostolique " de ne plus faire
de prosélytisme ?
Et comment expliquez-vous
Et comment expliquer alors le commandement :
"Tu n'auras pas d'autre Dieu que Moi", ce qui signifie
qu'il n'y a qu'une seule Foi révélée et scientifiquement
défendable.



Il appartient au lecteur de juger de l'objectivité de nos affirmations.

Les cardinaux conservateurs étaient délibérément ignorés,
négligés et parfois écartés de postes d'une certaine
importance (comme Parente, Traglia, Samoré, Bertoli,
Palazzini, Siri...)
, tandis que les cardinaux progressistes
étaient choisis pour des postes de gouvernement et
confirmés dans leurs fonctions (comme Pironio, Garrone,
Seper, Baggio, Pignedoli, Villot... )


Et que dire de Vatican II, que Paul VI, après la mort du
pape Jean XXIII, a voulu poursuivre et orienter lui-même,
en le faisant diriger par des esprits extrémistes
(comme Lercaro, Suenens, Alfrink, Léger et des "experts"
modernistes ?


Et que dire de cette franc-maçonnerie vaticane établie
(sous les auspices de Paul VI) avec des représentants
faisant autorité tels que Villot, Casaroli, Macchi, Baggio,
Lercaro, Poletti, Romita, Pimpo...)
qui ont fait taire les
voix dissidentes, pour imposer leurs innovations plus
ou moins maçonniques, qui reniaient des siècles
d'expérience et d'histoire...


Passons maintenant brièvement en revue ce qui s'est passé sous le pontificat de Paul VI : La foi des fidèles a été affaiblie ; le nombre de prêtres, de moines et de religieuses n'a cessé de diminuer ; la prédication de la doctrine et de la morale catholiques a presque disparu ; les vérités professées depuis des siècles ont été ignorées et même remises en question ; le socialisme et le communisme athée ont été ouverts ; des évêques et des archevêques ont été nommés qui étaient manifestement progressistes, anti-conservateurs, gauchistes, opportunistes et serviles ; Les dogmes ont été attaqués ; le marxisme a été accepté ; l'agnosticisme, l'indifférentisme, la permissivité, les licences, la dénatalité, l'avortement, le divorce et le nombre de mariages civils ont augmenté ; la Présence réelle du Christ dans les Tabernacles a disparu, ou presque ; les Tabernacles ont été retirés de l'autel... et ainsi de suite !


Que diraient maintenant les papes précédents, même les prédécesseurs immédiats de Paul VI, comme saint Pie X (1903-1914), auteur des encycliques "Dominici Gregis" et "Lamentabili" ; et comme Pie XI (1922-1939), le pape des missions et de l'action catholique, de la mémorable encyclique contre le marxisme ; et comme Pie XII (1939-1958), le pape de "Humani generis" ?


Que diraient-ils donc de cette "autodémolition" de l'Église, dans laquelle est entrée la "fumée de Satan", avec l'humanisme immanentiste, avec toute la dévastation doctrinale menée par la franc-maçonnerie qui ne travaille qu'à renverser le christianisme traditionnel pour inaugurer un "nouveau christianisme", à savoir la religion d'une Humanité "omnia in omnibus" à la place du christianisme de Dieu ?


Tout chrétien, et a fortiori tout prêtre, doit avoir
la conscience et l'amour de la Vérité
et que, par
conséquent, après l'annonce publique du Cardinal
Ruini
dans L'Avvenire du 29 mars 1999, "Paul VI
a changé l'Église",
ils doivent rester dans "l'Église
des premiers",
celle fondée par Jésus-Christ, qui
n'est pas celle de "l'Église conciliaire", et par
conséquent,
considérer que le Pontificat de Paul VI,
qui a jeté le "Triregno", doit être considéré comme
une véritable "punition divine" !


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Lun 11 Avr 2022, 10:01 am

"Oportet oboedire Deo
magis quam hominibus".
("Actes", 5, 29)

"La plus grande charité
est de faire connaître
et aime la vérité".

(Cardinal Charles Journet)


Chapitre III

PAUL VI ET SES SUCCESSEURS
SONT-ILS DES PAPES ?



A ce stade, pouvons-nous croire que les papes de Vatican II
sont de "faux pasteurs", et ne sont donc plus des papes ?


Même s'ils ont été dûment élus, ils ont perdu la papauté en
ayant commit un (ou plusieurs) péché(s) formel(s) d'hérésie
ou de schisme, pour lesquels ils auraient perdu toute
juridiction.


Or, c'est à la lumière de la Foi que nous rejetons les doctrines
qui, en opposition et en contradiction avec la doctrine infaillible
précédente, précisément parce qu'elles étaient infaillibles dans
leur fonction de docteurs universels, ne pouvaient pas
enseigner officiellement des "erreurs". Mais c'est précisément
ce qu'ont fait Paul VI et ses successeurs, ce qui a posé un
problème à la conscience catholique, constatant que leur
enseignement n'est plus celui de l'Eglise catholique d'avant
Vatican II, et même en opposition ou contradiction avec la
Tradition de toujours.


Or, il n'y a pas, et il ne peut pas y avoir de "nouvel Évangile",
de sorte que nous nous trouverions dans la situation des
chrétiens de Galatie, auxquels on voulait imposer un nouvel
Évangile. La solution a été formellement apportée par
l'Esprit-Saint, par l'intermédiaire de saint Paul, à savoir que les
responsables de cette réforme, qui n'était plus catholique,
devaient être déclarés anathèmes : "Mais si nous-mêmes ou un
ange du ciel venait annoncer un autre Évangile que celui que
nous vous avons annoncé, qu'il soit anathème".


Voici le commentaire que saint Vincent de Lérin a fait dans son
Commonitorium : "Pourquoi Paul dit-il "même si nous-mêmes"
et non "je" ? Parce qu'il veut dire que même si Pierre ou Paul,
ou même Jean, ou même tout le chœur des Apôtres vous
évangélisaient autrement que nous vous avons évangélisés, ce
seraient des anathèmes (...) pour affirmer la fidélité à la foi
primitive, il n'épargne ni lui-même, ni les autres Apôtres. Et il
insiste : " même si un Ange du ciel "...
Non pas que les saints
Anges du ciel puissent pécher, mais il veut dire que si quelque
chose arrive qui ne peut pas arriver, celui qui essaie de
la foi qu'il a reçue serait anathème.


Par conséquent, s'il est impie et dangereux de supposer de telles
choses, il faut admettre que, de même que les préceptes d'un
ordre moral s'appliquent à tous les temps, de même les lois qui
interdisent la modification du contenu de la Foi sont valables pour
tous les temps.


C'est donc clair. Selon saint Paul, les responsables de Vatican II,
qui ont voulu changer nos croyances, celles que nous avons
reçues de nos Pères dans la Foi, doivent être déclarés "hérétiques".


Même les "fruits" de Vatican II nous obligent à conclure que
Vatican II, qui a produit des fruits pourris, n'était certainement pas
issu d'un "bon arbre". De même, les "pasteurs" qui ont produit et
imposé la doctrine de ce supposé Concile étaient de "faux pasteurs".


Les fruits de Vatican II nous amènent à conclure que Vatican II, qui
a produit ces "fruits pourris", ne peut avoir eu que de "mauvais
bergers", c'est-à-dire de "faux bergers".


Récapitulons donc immédiatement quels sont les "fruits pourris"
depuis que Paul VI est monté sur le trône, jusqu'à aujourd'hui.

Depuis que Jean XXIII a convoqué Vatican II, une crise sans
précédent a commencé dans un monde qui était déjà profondément
miné, en décomposition.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Mer 13 Avr 2022, 7:39 am

L'AUTODESTRUCTION DE L'ÉGLISE


Lors de l'audience du 15 juillet 1970 : "Dans de nombreuses régions,
jusqu'à présent, le Conseil n'a pas donné la tranquillité souhaitée,
mais a plutôt causé des perturbations et des problèmes".


Cette déclaration, faite presque cinq ans après Vatican II, par le témoin
le plus autorisé, était la confession d'un échec retentissant. Et même
aujourd'hui, après plus de 40 ans de mise à jour, elle a aggravé les
problèmes, comme le montre même Card. Josef Ratzinger dans son
"Rapport sur la foi" (1985) :

"Les Papes et les Pères du Concile attendaient une nouvelle unité
catholique et, au lieu de cela, nous avons évolué vers une dissidence
qui, pour reprendre les mots de Paul VI, semble être passée de
l'autocritique à l'autodestruction. On attendait un nouvel enthousiasme,
et au lieu de cela, nous nous sommes perdus dans l'ennui et le
découragement ; on attendait un pas en avant, et au lieu de cela, nous
nous sommes retrouvés devant un processus évolutif de décadence,
développé en grande partie en faisant appel à un prétexte de "l'esprit
du Conseil" qui l'a de plus en plus discrédité.''


Mais dix ans plus tôt, il avait déjà dit :

"Il faut affirmer à pleine voix qu'une "vraie réforme" de l'Église
présuppose un abandon sans équivoque des "voies erronées" dont les
conséquences catastrophiques sont désormais incontestables".


Parlant de la crise des hommes d'Église, le cardinal a déclaré :

"Sous l'impact de l'après-Concile, les grands Ordres religieux ont vacillé,
ont subi de lourdes hémorragies, ont vu la réduction des nouvelles
entrées à des limites jamais atteintes auparavant, et semblent
aujourd'hui encore secoués par une crise d'identité (...). Ce sont souvent
les ordres traditionnels les plus "cultivés" et les mieux équipés
intellectuellement qui subissent les crises les plus graves".


Il faut ajouter à cette baisse catastrophique du nombre de membres des
congrégations religieuses :


- l'abandon du sacerdoce et le mariage des prêtres, comme à l'époque de
Luther ;

- la raréfaction des vocations, tant pour le clergé séculier et régulier que
pour les religieux, partout, où les couvents, séminaires et scolasticats
ferment ;


- l'assistance à la messe du dimanche ;

- le scandale des nouveaux catéchismes, qui détruisent la foi ;

- les conversions au catholicisme, qui ont cessé presque partout....[/b][/color]

Après tout cela, qui est né de la "nouvelle Pentecôte", qui a eu lieu dans la
"nouvelle Église" de Vatican II, c'était une telle rupture avec le passé de
l'Église, qu'on pourrait même l'appeler un véritable schisme consommé !


Maintenant, on peut aussi se demander : les papes de Vatican II étaient-ils
vraiment des papes ?


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Sam 16 Avr 2022, 7:55 am

Puisque même les Papes ne sont pas confirmés dans la grâce
et peuvent donc tomber dans n'importe quel péché, ne
pourrait-il pas aussi se laisser séduire par cette chute morale
qu'est le modernisme, puisqu'il a pu se développer
insidieusement parmi les intellectuels ? Saint Pie X avait déjà
écrit :"Les artisans de l'erreur se cachent dans le sein et le
cœur même de l'Église".
Et il a lui-même dénoncé le grand
nombre de laïcs catholiques, plus déplorable encore, de
prêtres qui, prétendant aimer l'Église, absolument dépourvus
de toute garnison solide de connaissances philosophiques et
théologiques, et d'autre part pénétrés jusqu'à la moelle de
doctrines empoisonnées, puisées chez les adversaires de la foi
catholique, se posent comme s'ils étaient amoureux de l'Église.
Ils prétendent avoir un amour pour l'Église, absolument
dépourvus de toute connaissance philosophique et théologique
solide, et d'autre part, pénétrés jusqu'au fond par des doctrines
empoisonnées puisées chez les adversaires de la foi catholique
, et se comportent comme s'ils renouvelaient l'Église au mépris
de toute modestie"
(Pascendi Dominici Gregis, note introductive
n° 2).


Alors, à la lumière de la foi, comment distinguer les vrais des
faux pasteurs ? Le Maître de la Vérité lui-même nous donne la
réponse : "C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez"
(Mt. VII,16) et ceci est perçu à la lumière de la Foi. Les
médecins de l'Antiquité connaissaient la capacité des
innovateurs dans l'art de la tromperie.


Pour découvrir ce s embuscades renouvelées... il n'y a pas
d'autre moyen que celui-ci : quand il s'agit de rendre visibles
les jugements qui, sous un voile de sens, sont suspects et
dangereux, il faut dénoncer le sens pervers sous lequel l'erreur
se camoufle contre la vérité catholique. Jésus ne nous a-t-il
pas assuré que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais
contre l'Église, bâtie sur Pierre ?


La foi a toujours été attaquée, mais aujourd'hui "c'est aux
fibres les plus profondes de la foi que les modernistes ont
mis la hache"
(Pie X).


Or, la profession de foi nous a été imposée par Notre Seigneur
Jésus-Christ lui-même, en disant : " Et vous aussi, vous me
rendrez témoignage, car vous êtes avec moi depuis le
commencement " (Jn XV, 27). Et Jésus nous demande de
confesser non seulement qu'il est le Christ, le Fils vivant de
Dieu, mais aussi que sa parole ne passera jamais !



Par conséquent, l'honneur de Dieu oblige tout croyant à
professer sa Foi dans les paroles de Jésus. Et cette confession
n'est pas facultative, mais tout baptisé est obligé de la faire,
même au risque de sa propre vie. Et c'est cette confession qui
nous a donné tous les martyrs !



***

A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Mer 20 Avr 2022, 8:52 am

L'Église post-conciliaire de Paul VI  se rappelle à notre bon souvenir en de nombreux points, tels que...


1) Le viol de la Sainte Liturgie a été orchestré par le Pape Paul VI. Aucun désastre n'a été plus meurtrier que la destruction de la Messe de Rite Romain, qui nous est venue directement des Apôtres. C'était un acte démoniaque de Paul VI de remplacer la Messe de Rite Romain par le "service" bâtardisé et protestantisé connu sous le nom de "Novus Ordo Missae". La "réforme liturgique de Paul VI" a également touché tous les aspects de la vie liturgique, tels que la "liturgie des heures" (psautier, lectures bibliques, hymnes, chants, intercessions), la litanie des saints, les sacrements (baptême, communion, confirmation, confession, mariage, ordres, extrême-onction), les bénédictions, les rites pontificaux, le calendrier ecclésiastique et la musique sacrée...


2) L'attaque contre la philosophie thomiste. Il a écarté la scolastique thomiste et la tradition du droit naturel au profit de la phénoménologie et de l'existentialisme.


3) L'affaiblissement du sacerdoce et de la vie religieuse. En contraste frappant avec le prêtre pré-conciliaire, viril, célibataire, les "nouveaux prêtres" de la "Nouvelle Église" sont efféminés et faibles et, œcuméniques, ils ne condamnent ni les erreurs ni ceux qui les propagent. Paul VI a donc agi pour affaiblir un sacerdoce célibataire, pour ouvrir à un diaconat permanent des non-célibataires, des hommes mariés. Même l'admission de ministres protestants mariés, convertis au sacerdoce catholique, a contribué à affaiblir l'obligation du célibat ecclésiastique. Paul Vl, ensuite, en éliminant les "Ordres mineurs", a ouvert la porte pour assumer les rôles de lecteur et de clerc, ouvrant ainsi la voie au "Rite laïc de la communion dans la main".

Mais Paul VI a également affaibli le sacerdoce d'autres manières. Il a présidé à la sécularisation complète de milliers de prêtres, leur accordant la dispense "pro gratia".



4) L'abolition du serment anti-moderniste de Saint Pie X, après la promulgation des encycliques "Lamentabili Sane" et "Pascendi Dominici Gregis" contre le modernisme.


5) L'éviscération de la Curie romaine. C'était une véritable destruction, un "résultat" néfaste de son pontificat. En outre, Paul VI a imposé la mise à la retraite et le retrait des évêques à l'âge de 75 ans, leur retirant le droit de vote dans un conclave, après l'âge de 80 ans. Ce faisant, il s'est débarrassé de ces prélats, estimés pour être des hommes de foi, d'honneur, d'expérience, de compétence et de sagesse, pour laisser la place à des hommes de moindre mérite et de compétence, mais plus conformes à ses vues et à ses inclinations. Avec le déclin de la Curie, les Conférences épiscopales nationales sont apparues, où le noyau dirigeant décide qui peut ou non être élu évêque.


6) ]La fraternisation sans précédent de l'Église avec les hérétiques, les schismatiques et les ennemis traditionnels de l'Église, notamment les communistes, les francs-maçons, les sionistes et les responsables de l'Ordre mondial. C'était, cet esprit de Vatican II, le même "esprit" de la Révolution française, avec sa devise maçonnique : "Liberté, Égalité, Fraternité".


7) La prolifération de l'errance œcuménique. Les contacts permanents avec le "Conseil Œcuménique des Églises", dominé par les Soviétiques de Moscou et qui finance les "terroristes" et les "guerres de libération" en Amérique latine et en Afrique, n'ont pas été fructueux. À juste titre, Mgr Lefebvre a déclaré que "les activités interreligieuses du pape Paul VI étaient un exercice de "blasphème public".


8) La trahison de Card. Slipyi, de Card. Mindszenty, et les millions de victimes du communisme international, sont le résultat de la politique internationale de Montini.

Arrêtons-nous ici : toutes les actions que nous avons énumérées, sont les fruits du " règne de Paul VI " : une véritable catastrophe !


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Sam 23 Avr 2022, 7:54 am

"De tous les devoirs inhérents
au christianisme,
le premier et le plus sacré
est celle de maintenir
la pureté de son message,
qui n'est pas celle de l'homme
pour l'homme,
mais celle du salut
qui vient de Dieu".

(Etienne Gilson)


Chapitre IV

L'ERREUR NON CONDAMNÉE, EST APPROUVÉE



Voici les "erreurs" les plus répandues qui s'opposent à la foi
chrétienne authentique, soutenues même par des prêtres.

- La Sainte Messe est un simple "mémorial" du "souper"
du Seigneur, plutôt que le renouvellement non sanglant du
Sacrifice de la Croix.

- Le prêtre est un délégué du "peuple de Dieu" (les chrétiens)
ou un "Primus inter pares" et non un ministre consacré
agissant "in Persona Christi".

- Le Pontife Romain n'est infaillible en matière de Foi et de
Morale que lorsqu'il agit en union avec les évêques, et que
les évêques seuls en union peuvent être infaillibles sans le
Pape.


- Le Magistère du Pontife Romain n'est infaillible que dans les
proclamations dogmatiques solennelles et non dans toutes
les questions de Foi et de Morale lorsqu'elles perpétuent
l'enseignement immuable de l'Eglise.

- La Sainte Messe privée, ou la Messe sans participation du
peuple, est devenue illicite ou est moins efficace que la
Messe communautaire.

- La communion reçue par nécessité en dehors de la messe
n'est pas aussi valide que la communion pendant la messe.


- Les principaux dogmes et mystères de notre Foi (le péché
originel, la virginité perpétuelle de Marie, la résurrection de
Jésus-Christ, l'existence des Anges, etc.) ainsi que
l'historicité des Évangiles, peuvent avoir un contenu et une
signification différents de ceux de l'enseignement authentique
et littéral permanent de l'Église, ou que leur interprétation
peut évoluer avec les conditions historiques ;

- Il y a une Église avant le Concile Vatican II et une Église
après le Concile Vatican II et les deux Églises sont deux
"époques" différentes dans la vie du catholicisme.

- Que l'histoire du Salut soit une évolution progressive de
l'homme dans la construction d'un monde meilleur vers la
perfection.


- Jésus-Christ est venu promettre le bonheur sur cette terre,
au sens matérialiste et social, et non le bonheur
transcendantal de l'esprit dans l'amour de Dieu et du prochain.

- Que le Salut soit un fait collectif et non individuel.

- La Sainte Messe était autrefois aussi appelée "Eucharistie",
ce qui signifie action de grâce et, en fait, c'est la plus belle
prière pour remercier Dieu le Père pour toutes les grâces qu'il
nous accorde.


- La Sainte Messe a une grande valeur car elle n'est pas la
prière d'un seul homme, mais du Christ tout entier,
c'est-à-dire la prière de Jésus et de nous tous unis à lui. C'est
une véritable rencontre avec Dieu. C'est lui, tout d'abord, qui
nous adresse la parole (Épître et Évangile), puis ceux qui
assistent à la Sainte Messe, avec le Christ et tous les autres
frères et sœurs, répondent en acceptant la rencontre
(Offertoire) qui a lieu dans la Communion.

- Dans la Sainte Messe, nous nous réunissons pour écouter la
parole de Dieu, pour nous offrir tout entiers au Père par le
Christ et avec le Christ, et réaliser ainsi un chemin d'union
avec Dieu, une vie toujours plus chrétienne.

- Consécration : le Christ s'offre et nous offre au Père. Avec le
prêtre, nous offrons le Christ et nous nous offrons à lui.

- La Messe est la "Cène", et la "Cène" est un repas. Le Christ le
voulait ainsi.

- La messe est un partage fraternel, un repas de famille, une
union totale, une communion de prière avec le Christ.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Jeu 28 Avr 2022, 9:53 am

"Si j'ai tous les évêques contre moi,
j'ai avec moi, cependant, tous les Saints
et les docteurs de l'Église".

(St Thomas More)


"En nous condamnant,
vous condamnez tous vos ancêtres.
Car qu'avons-nous qu'ils n'ont pas
enseigné ?".

(Saint Etmondo Campion)


Chapitre V

LA "NOUVELLE ÉGLISE" UNIVERSELLE



L'une des conceptions déformées du Saint-Esprit est
également la suivante : "La guidance du Saint-Esprit
dans l'Église catholique n'est pas supérieure à sa
guidance spirituelle du laïc individuel "
1.


Karl Rahner, considéré comme
"le théologien le plus influent de Vatican II", a eu une influence considérable sur
le développement conciliaire et postconciliaire, notamment sur l'œcuménisme et
l'influence imaginaire du Saint-Esprit dans toutes les religions.  Mais c'est une
notion qui contredit la vérité catholique, qui conçoit l'Esprit-Saint non pas dans
l'âme individuelle, mais dans le Corps mystique qui fortifie et organise l'Église du
Christ, annulant ainsi la notion subjective selon laquelle l'Esprit- Saint se
communique, volontairement ou non, directement à chaque personne, mais c'est
une idée moderniste de considérer la religion comme une "expérience vécue", un
type d'idée qui est présent dans la "Dei Verbum" de Vatican II (18 novembre 1965),
introduisant ainsi un faux concept de "tradition" et un faux concept de "révélation".
La tradition cesse donc d'être la transmission de la doctrine immuable du
"depositum fidei", de cette foi, c'est-à-dire transmise aux Apôtres une fois pour toutes.
Mais "Lumen Gentium" a ouvert la porte à "l'hérésie" de l'Église, non plus Dame et
Maître, mais une "nouvelle Église" familière du Christ qui "subsiste" aussi dans l'Église du Christ.



Ainsi, la "nouvelle foi" serait fondée sur la "rédemption universelle",
dans lequel tous les hommes, qu'ils le veuillent ou non, sont rachetés.



C'est la nouvelle réconciliation selon Karol Wojtyla :

" L'histoire du salut est aussi l'histoire du jugement incessant de l'homme sur Dieu.
Dieu pourrait-il, disons-le, se justifier devant l'histoire de l'homme, si pleine de
souffrances, autrement qu'en plaçant au centre de cette histoire précisément la
Croix du Christ ?"
(Cf. "Franchir le seuil de l'espérance").

L'idée de "rédemption universelle" implique une justification sans réponse à Dieu ;
en effet, l'idée que Dieu doit répondre à la rédemption de l'homme, placé, sans
avertissement, dans un monde d'injustice et d'inégalité, victime innocente d'une
douleur et d'un mal qui lui sont étrangers...


Or, cette pensée n'est que la synthèse du "plan"
maçonnique et moderniste qui veut introduire
dans l'Église, comme une révolution moderne,
un programme invisible de transformation
psycho-pédagogique pour répandre une nouvelle
hyper-foi.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français) Empty Re: RESTAURONS L'ÉGLISE! sac. Luigi Villa (italien/français)

Message  Monique Lun 09 Mai 2022, 8:24 am

Mais n'est-ce pas l'Église qui, par mandat divin, forme aussi les
consciences dans la connaissance de la décadence humaine ?


La "nouvelle église", par contre, a son propre programme différent : celui de former les consciences dans le nouvel ordre de l'écoumène mondial" avec des critères complètement différents,adaptés aux temps nouveaux, à savoir : l'idée de culpabilité et de décadence doit être diluée et annulée, aussi bien comme culpabilité personnelle (freudisme) que comme culpabilité humaine (rédemption universelle), en exaltant la dignité humaine, en en faisant le but de la Révélation, de l'Incarnation et de la Rédemption. Une dignité, donc, indépendante de la connaissance et une volonté rendue responsable devant Dieu. L'idée du "peuple de Dieu" est ainsi étendue à toute l'humanité avec des volontés individuelles, ordonnées ou non, au bien.



Ce nouveau concept de "nouvelle humanité" conduit au "nouvel âge" du monde, uni dans la conscience de sa dignité, qui l'amène à progresser pour être comme des "dieux", libéré de toutes les anciennes contraintes, de toutes les lois morales, pour pouvoir choisir librement ce en quoi il croit, et aussi pour interroger Dieu sur les maux terrestres dont il n'est que la victime. Même Paul VI, Jean-Paul II et Mère Teresa de Calcutta ont publiquement exprimé des doutes quant à la volonté de Dieu de faire le bien. Cette "absence" a poussé Benoît XVI à demander à Dieu, lors de sa visite à Auschwitz, "où s'est-il caché face à tant d'horreur ?".


C'est la "nouvelle Pentecôte" de Vatican II, qui a ouvert une "nouvelle exégèse religieuse", c'est-à-dire une remise en question libre mais hérétique de la "bonté divine", placée sur la même ligne que les religions non chrétiennes, mettant ainsi fin à toute discrimination, que l'Esprit-Saint a toujours utilisée, peut-être à l'insu de l'Église traditionnelle !


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11908
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum