Au temps des trois papes, Fra Angelico fut fidèele au vrai pape.

Te Deum :: Te Deum :: ART :: Peinture

Aller en bas

Au temps des trois papes, Fra Angelico fut fidèele au vrai pape. Empty Au temps des trois papes, Fra Angelico fut fidèele au vrai pape.

Message  Roger Boivin Ven 18 Juin 2021, 9:34 am


Le bienheureux Fra Giovanni Angelico, peintre mystique, fut du temps des trois papes, et fut fidèle au vrai Pape d'alors :


Lorsque le pape Innocent VII, successeur d'Urbain VI et de Boniface IX, mourut à Rome, la république de Florence députa le bienheureux Jean de Dominici aux cardinaux du conclave, pour les engager à suspendre l'élection, afin de rendre plus facile l'extinction du schisme; mais, quand il arriva, le pape Grégoire XII avait été opposé à Pierre de Lune, qui siégeait à Avignon sous le nom de Benoît XIII. L'illustre dominicain employa l'influence que ses vertus et ses lumières lui donnaient sur le Souverain Pontife pour le décider à renoncer à la tiare dans le cas où son compétiteur abdiquerait, de son côté, ses prétentions. Les négociations entreprises à ce sujet amenèrent le concile de Pise, qui augmenta les difficultés au lieu de les résoudre ; car les deux adversaires trouvèrent dans leur conduite réciproque, des raisons pour ne pas tenir leur parole, et leurs collèges réunis, les ayant déposés, nommèrent à leur place Alexandre V. Au lieu de deux papes, il y en eut trois.

Le bienheureux Jean de Dominici resta l'ambassadeur de la paix auprès de Grégoire XII, et la suite justifia ses sympathies et sa conduite. Le concile de Constance, qui termina ce schisme, réussit par la renonciation loyale et volontaire de Grégoire XII, tandis que Jean XXIII, successeur d'Alexandre V, ne céda qu'à la force, et que Pierre de Lune mourut dans sa criminelle opiniâtreté.

Cependant la république de Florence s'était prononcée pour Alexandre V. Les religieux de Fiesole, fidèles à la direction de leur fondateur, restèrent au contraire attachés à Grégoire XII, et, comme on cherchait à les faire changer de parti par la violence, ils protégèrent leur liberté par la fuite. La ville qu'ils choisirent pour asile fut Foligno. Dieu les conduisit dans "un but particulier vers ce point de l'Italie : c'était là qu'il devait préparer fra Angelico à ses belles destinées.

_______


Vie de Fra Angelico de Fiesole de l'Ordre des frères prêcheurs, par E. Cartier, pages 85-86 :

http://books.google.ca/books?id=xyUtAAAAYAAJ&dq=vie+de+fra+angelico&printsec=frontcover&source=bl&ots=bgb7ik_2zf&sig=oALN1jrS98yi5Igw6KlD7-yKqiU&hl=fr&ei=XJ71SvPUB4ri8Ab-o7nzCQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=6&ved=0CBYQ6AEwBQ#v=onepage&q=&f=false

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12554
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Au temps des trois papes, Fra Angelico fut fidèele au vrai pape. Empty Re: Au temps des trois papes, Fra Angelico fut fidèele au vrai pape.

Message  Roger Boivin Ven 18 Juin 2021, 9:34 am

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12554
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Te Deum :: Te Deum :: ART :: Peinture

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum