LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Mar 20 Aoû 2019, 1:04 pm

https://messe.forumactif.org/t8718-formacion-religiosa-para-almas-fervientes-en-tiempos-apocalipticos-por-fray-javier-del-espiritu-santo-o-p#151584


LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES,

par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P.

Le zèle pour accomplir la Volonté Divine et la gloire de Dieu me poussent à initier cette série d'instructions religieuses pour ces âmes qui désirent se sanctifier dans ces derniers temps de confusion, d'hérésie et d'apostasie que nous avons eu à vivre. Je ne peux et ne dois pas me taire, je ne peux et ne dois pas cacher les talents que le Bon Dieu m'a confiés, pécheur indigne et serviteur inutile. Je dois donc proclamer haut et fort que Notre-Seigneur et Rédempteur Jésus-Christ nous aime profondément et désire que nous parvenions à la parfaite connaissance de Sa divine bonté et majesté. Le zèle pour la sanctification des âmes me consume également. Ce serait une terrible négligence que de nombreuses âmes choisies par Lui soient perdues ou laissées à mi-chemin dans la tâche pressante de la sanctification personnelle à laquelle nous sommes tous appelés, à des degrés divers, mais nous avons tous été appelés, sans exception, "à être parfaits, comme notre Père céleste est parfait.''

La prédication a toujours été la manière par laquelle l'Esprit-Saint a transmis ses dons ineffables et ses consolations à des millions d'âmes. La foi entre par l'oreille, par l'écoute de la prédication. J'entends déjà la plainte et la plainte justifiée de tant d'âmes abandonnées à leur sort : "Mais qui nous annoncera la Bonne Nouvelle ? en qui pouvons-nous avoir confiance dans une époque sinistre où l'Église a été totalement éclipsée par une secte odieuse ?''

Ces pauvres âmes ont absolument raison. Nous avons dû vivre à une époque sans précédent dans l'histoire de l'Église et du christianisme. L'air est devenu pratiquement irrespirable à cause des mensonges et des hérésies promues quotidiennement par la Rome apostat et traître. Ces pauvres fidèles qui veulent être fidèles à la Tradition et au Magistère de l'Église de toujours sont aussi menacés par un danger encore plus insidieux et mortel, représenté par de faux bergers et loups en habits de brebis qui détruisent et confondent complètement le petit troupeau des vrais catholiques qui subsistent encore. Il est d'une importance capitale d'identifier par leurs noms et prénoms les mercenaires assoiffés de sang qui s'engraissent de la peur des pauvres âmes qui se sont confiées à eux avec franchise. Les sectes et les groupes hérétiques et schismatiques tels que la malheureuse FSSPX, la lignée sacrilège Thuc dans toutes ses ramifications, les dangereux et arrogants frères Dimond, les fous utiles de la théorie absurde du "matérialiste-formaliste" et d'autres âmes perdues font tous du tort aux rares fidèles qui subsistent encore.

C'est pourquoi il est nécessaire d'élever la voix et de proclamer courageusement et humblement que NOUS NE POUVONS ÊTRE EN AUCUN ENGAGEMENT AVEC L'APOSTAT ET LA ROME HÉRÉTIQUE. Absolument aucune. DE MÊME, NOUS NE POUVONS RECOURIR À AUCUN SACRIFICE DES MAINS DE CES MERCENAIRES QUI SONT DES TRAFIQUANTS DU SACRÉ   que je viens de citer parce qu'ils ont touts un dénominateur commun : Ils ne recherchent pas la GLOIRE DE DIEU, au contraire, la seule chose qui les intéresse est leur propre subsistance et entretien, sans se soucier le moins du monde de TRAHIR LE CHRIST ENCORE ET ENCORE EN SE NOURRISSANTS DES HORRIBLES SACRILÈGES À CHAQUE ADMINISTRATION DE CES SACREMENTS INVALIDES ET/OU ILLICITES.

Il est urgent que cela soit connu et qu'il n'y ait aucun doute à ce sujet. Ces gens sans scrupules N'AYANT PAS L'AMOUR DE DIEU en eux, le SAINT-ESPRIT N'EST PAS SON GUIDE, mais leurs désirs mondains d'être reconnus et loués par tous, le désir d'apparaître et la vanité malsaine sont leurs véritables forces motrices.

Âmes bénites, âmes choisies, ouvrez les yeux. Allez aux seules sources qui peuvent vous satisfaire pleinement pour l'éternité. Allez dans ce havre tranquille et sacré qu'est le Saint-Esprit, la douce hostie de l'âme, le grand consolateur et sanctificateur, venez, mes filles, venez boire ces eaux éternelles, et vos esprits ne seront plus jamais insatisfaits, et vos consciences ne seront plus jamais trompées, venez à Dieu et remplissez votre âme de Sa divine Parole !

Si UNE SEULE ÂME, une âme heureuse et très chanceuse, profite et bénéficie de cette instruction spirituelle que ce serviteur indigne va déverser ici, je serai satisfait. Si cette âme monte spirituellement À LA MESURE ET À LA GRADE que le Bon Dieu lui a réservée, ma joie sera complète et ma mission aura été accomplie.

Commençons donc, mes filles, par ce chemin fascinant et méconnu du renoncement à vivre en le Christ et à être des êtres spirituels, animés par l'Esprit-Saint, des âmes qui ont crucifié et méprisé les biens matériels faux et obsolètes. Le seul bien qui vaut la peine est de connaître et d'aimer Dieu comme Il veut que nous le connaissions et l'aimions. Tout le reste ne mérite pas d'être appelé bien.

Je veux que vous soyez des âmes avides de sainteté, mes filles, des âmes qui aspirent de plus en plus à avancer dans l'amour et la perfection spirituelle de Dieu. "Profitons avidement de cette vie, de cette pauvre vie que nous avons, parce que notre éternité dépendra de ce que nous ferons ici en ce temps mortel qui nous a été donné", dit Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus à sa sœur Céline. Soyons donc des serviteurs sagaces et diligents, comme les mondains, mais pour les choses qui comptent vraiment, pour la seule chose vraiment nécessaire, c'est-à-dire aimer Dieu et accomplir Sa volonté au mieux de nos capacités, et ainsi pouvoir nous assurer une demeure au Ciel. Le degré de vision béatifique dépendra du degré et de l'intensité de la Charité que nous avons démontrée dans cette vie mortelle, mes filles. Profitons donc de toute occasion minimale pour les rendre TOUTES POUR L'AMOUR DE DIEU, toujours à la recherche de SA PLUS GRANDE GLOIRE, et ne nous préoccupons de rien d'autre.


A SUIVRE...

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Mer 21 Aoû 2019, 8:27 am

Je vais m'appuyer principalement sur la prédication de Frère Antonio Mª Royo Marín, O.P., et moi-même le compléterons par des ajouts tirés de livres sur la spiritualité chrétienne.

Nous allons commencer ce voyage, ou une explosion, comme disent ceux qui naviguent sur la mer, la mer agitée de cette vie pauvre. Nous attendons tous de prendre notre envol vers Dieu, mais nous devons attendre patiemment que Dieu le veuille. Je veux commencer par parler de la perfection chrétienne, de la sainteté, ce qui est la même chose. Qu'est-ce que la perfection chrétienne, comment elle se développe, quels sont ses principaux aspects...

Commençons par regarder ce qu'est la sainteté, quelle est la nature de la perfection chrétienne, qu'est-ce qu'on entend par perfection ? Le mot perfection vient du verbe latin "perfiscere", qui signifie faire jusqu'au bout, faire complètement, finir. Une chose est parfaite quand elle est terminée, quand elle est complète, quand elle est complètement terminée. S'il lui manque encore quelque chose pour atteindre la fin, alors elle n'est pas encore parfaite, elle est en route, mais elle n'a pas encore atteint la fin. Quand elle est complète, quand rien ne manque, on peut dire qu'elle a déjà atteint la perfection. En ce sens, nous devons conclure immédiatement que le seul être parfait est Dieu, parce que tous les autres êtres, absolument tous les êtres, même Notre-Dame, peuvent tous être plus parfaits qu'ils ne le sont déjà. "Le saint qui se sanctifie davantage, le juste qui se justifie davantage,'' dit l'Écriture Sainte.  Et tout ce dont nous avons encore besoin pour atteindre le sommet, c'est ce que nous avons d'imperfection. Alors, à quel point Notre-Seigneur avait-il raison lorsqu'Il dit à ce garçon dans l'Évangile : "Pourquoi m'appelles-tu bon ? Si seulement Dieu était bon. Pas même la Vierge, la Vierge n'était sans doute pas la plus parfaite, mais elle aurait pu être encore plus parfaite car elle n'était pas infiniment parfaite. Le Christ est la perfection absolue. La Sainte Vierge a atteint le sommet de la perfection dans la mesure où une créature peut atteindre, même pour être digne Mère de Dieu, ni plus ni moins, ce qui est dit très bientôt, mais infiniment sainte la Vierge ne l'est pas. Seuls Dieu et seul le Christ sont infiniment saints. Par conséquent, nous pouvons nous faire une idée de la perfection : quand on est fini, complet et fini, ce que Dieu seul possède. Mais finalement, à mesure que nous nous approcherons, nous nous rapprocherons de la perfection.

Parfaits du tout, totalement, au sens philosophique du terme, nous ne le serons pas même au Ciel ; ce n'est pas possible, il faudrait que nous cessions d'être des créatures pour devenir Dieu, et cela n'est pas possible. Nous ne serons jamais infinis, jamais. Mais bien sûr, à mesure que nous nous approchons de Dieu, nous deviendrons plus sanctifiés et perfectionnés. Saint Thomas dit aussi, avec beaucoup de vérité, qu'en ce qui concerne la perfection, dans la mesure où il est dit de quelqu'un qu'il est parfait dans la mesure où il atteint sa propre fin, qui est la perfection ultime des choses. Au fur et à mesure que nous progressons dans les procédures pour parvenir à une fin, c'est un signe que nous ne sommes pas encore arrivés à cette fin. Quand nous arrivons à la fin, alors nous sommes parfaits, nous n'avons plus à marcher parce que nous sommes arrivés à la fin. La fin est déjà le sommet de la perfection. A cette fin, nous examinerons ce qu'est la fin absolue de la vie chrétienne et de l'existence de l'homme, et la fin relative. Parce qu'il y a deux fins : l'une absolue et l'autre relative. Telles sont les choses fondamentales, ce que nous devons savoir obligatoirement. Les choses fondamentales sont très peu nombreuses, et soit nous revenons à la fondamentale, soit nous marchons sur les branches, sur le secondaire, perdant un temps précieux que nous devrions consacrer à bien étudier ce qui est la seule chose nécessaire, comme Notre-Seigneur l'a dit à Marthe, tandis que sa sœur Marie était louée pour avoir choisi la meilleure part. Retour aux sources, mes filles. Le Notre Père est la prière des prières, et nous le disons, je ne sais pas combien de fois par jour, bien sûr. La gloire de Dieu est la fin ultime et absolue de la vie chrétienne et de notre existence. C'est ce qui est fondamental.

Quoi qu'il en soit, je vais résumer brièvement les choses pour que nous puissions rafraîchir ces idées qui sont fondamentales et qui nous mettent en marche pour voir en quoi consiste la perfection chrétienne. Vous voyez, la vie chrétienne peut avoir deux fins, ou si vous voulez, une seule, avec deux modalités différentes : une fin finale et absolue, et une autre proche ou relative. Le premier est la gloire de Dieu, le second est notre propre sanctification. Examinons chacune de ces deux modalités ci-dessous.


A SUIVRE... (5:00) La nature de la perfection chrétienne

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Jeu 22 Aoû 2019, 7:35 am

En premier lieu, la gloire de Dieu, la fin ultime et absolue de la vie chrétienne. La définition de la gloire est classique : "clara notitia cum laude". Par sa définition même, elle exprime quelque chose d'extrinsèque au sujet qu'elle affecte. La gloire est quelque chose d'extrinsèque. Cependant, dans un sens moins strict, nous pouvons distinguer en Dieu une double gloire : une gloire intrinsèque, qui jaillit de sa propre vie intime, et une autre gloire extrinsèque, venant des créatures. La gloire de Dieu, c'est la gloire intrinsèque, et cette gloire intrinsèque que Dieu a depuis le début de Son existence, c'est-à-dire sans commencement, parce que Dieu n'a jamais commencé à exister. C'est pour moi le mystère des mystères, le plus grand de tous les mystères, plus que le mystère de la Trinité et plus que celui de l'Eucharistie, il n'y a aucune comparaison. Le mystère des mystères est que Dieu est éternel, qu'Il n'a jamais commencé à exister, qu'Il n'a jamais commencé, jamais, jamais, commencé parce que Dieu a toujours été éternel... C'est si sublime et si énorme qu'il ne rentre pas dans notre tête ; en fait, nous ne le comprendrons même pas au Ciel. Dieu n'a jamais commencé, il est éternel. Eh bien, depuis cela jamais, depuis cela toujours, Dieu a une gloire infinie en Lui-même.La gloire que le Père donne à son Fils, et le Père et le Fils donnent au Saint-Esprit, et le Saint-Esprit donne au Père et au Fils a une expression infinie, d'une gloire infinie, au sein de la trinité béatifique. Et cette gloire l'a depuis ce commencement sans commencement, depuis ce jamais commencement, Dieu l'a depuis lors. Et cette gloire ne peut ni augmenter ni diminuer, les créatures ne peuvent rien lui ajouter ni rien lui enlever. Si toutes les créatures devenaient très saintes, aussi saintes que Notre Mère la Vierge Marie, elles n'ajouteraient rien à la gloire intrinsèque de Dieu, absolument rien. De même, si toutes les créatures devenaient des démons, Satan, elles n'enlèveraient absolument rien à la gloire intrinsèque de Dieu. La gloire intrinsèque de Dieu est infinie et Il l'a assurée en Lui-même. Et de se réjouir, dans cette gloire infinie de Dieu, qui est le sommet de la sainteté, mes filles.

Se réjouir que Dieu est qui Il est, qu'Il est si parfait que nous ne pouvons absolument rien Lui ajouter, parce qu'Il a atteint la limite, Il est fini, Il est accompli, Nous ne pouvons plus absolument rien Lui ajouter. Si nous pouvions y ajouter quelque chose, ce ne serait pas infini, il manquerait quelque chose que nous pourrions y ajouter. Puisque nous ne pouvons rien lui ajouter parce que Dieu est infini, nous réjouir qu'il est si grand que je ne peux rien lui ajouter est le sommet de la perfection et de la sainteté : nous réjouir dans la gloire intrinsèque de Dieu. Et cette jouissance de la gloire intrinsèque de Dieu constitue en même temps la gloire extrinsèque de Dieu, celle qui procède des créatures. Elle vient des créatures, elle vient de nous, mais elle n'ajoute rien à Dieu,  mais nous l'ajoutons à nous-mêmes, parce que Dieu a su fixer les choses de telle manière qu'Il trouve Sa propre gloire en nous glorifiant ; Dieu trouve Sa propre gloire en nous enrichissant ! Et en nous enrichissant, Dieu ne s'appauvrit en rien, absolument rien. Il ne s'enrichit pas non plus, mais il ne s'appauvrit pas. C'est le sommet de la manifestation de plénitude, de générosité, de libéralité...  Et de penser qu'un philosophe impie a eu l'audace et l'audace inouïes de dire que "Dieu est le grand égoïste, parce qu'il fait toutes choses pour sa gloire, c'est pourquoi il se cherche lui-même. Ce pauvre homme n'avait aucun bon sens lorsqu'il a prononcé cet horrible blasphème. Parce que quand Dieu fait toutes ces choses, il ne se cherche pas lui-même mais veut nous rendre heureux, Dieu cherche notre propre bonheur, ou plutôt, il trouve sa gloire qui nous rend heureux, c'est sublime, mes filles ! Et remarquez, Dieu ne cherche pas vraiment quelque chose, parce que s'Il cherche quelque chose, c'est qu'Il manque encore de quelque chose, c'est pourquoi Dieu ne cherche rien, mais Il est heureux en nous rendant heureux.C'est un mystère immense et merveilleux. C'est le comble de la générosité, de l'amour, de l'altruisme, de la libéralité... non pas de l'égoïsme, mais exactement le contraire : Dieu se jette sur nous pour nous rendre heureux. Il y a beaucoup de gens qui sont un peu déçus ou désenchantés par cela ; je me souviens d'une fois une religieuse qui, après avoir entendu cette prédication, s'est approchée de moi et m'a dit : "Oh Père, alors je ne peux rien ajouter à Dieu" et j'ai répondu : "Non, sœur, ni toi ni moi ne pouvons rien ajouter à Dieu". "Eh bien, je pensais pouvoir ajouter quelque chose à Dieu", me dit-elle avec un visage triste. "Tu avais tort, ma fille, répondis-je avec douceur et joie, tu étais une pauvre petite sœur ignorante jusqu'ici.Et je vous en dirai plus, vous et moi devons sauter de joie et de bonheur quand nous savons que nous ne pouvons rien ajouter à Dieu ; c'est ce dont nous devons nous réjouir, ma fille, que nous ne pouvons rien ajouter à Dieu ! "Alors, Père, pourquoi nous sanctifier nous-mêmes si nous ne pouvons rien ajouter d'autre à Dieu ? et je répondis : "Parce que Dieu veut que nous nous sanctifiions pour nous, non pour lui, mais pour nous, mais Il le veut. Par conséquent, nous manquerions à la volonté de Dieu si nous ne faisions pas tout notre possible pour nous sanctifier. Mais pas parce que nous pouvons ajouter quelque chose à Dieu, que nous n'ajoutons rien à Lui, nous l'ajoutons à nous-mêmes, et Il veut que nous l'ajoutions à nous. L'apogée de la Charité, de la générosité, de la libéralité, de l'altruisme... c'est Notre Bon Dieu, mes filles.

A SUIVRE... (9:20)

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Ven 23 Aoû 2019, 7:58 am

La fin absolue est la gloire de Dieu et la fin relative est notre propre sanctification. Cela a été dit clairement, mais je vais quand même insister là-dessus parce que c'est quelque chose de fondamental et je veux qu'il reste gravé dans votre mémoire et dans votre cœur, mes filles. La gloire intrinsèque de Dieu est celle qu'Il s'est procurée au sein de la Très Sainte Trinité : Le Père, par génération intellectuelle, conçoit de Lui-même une idée des plus parfaites, qui est Son Divin Fils, Sa Parole, dans laquelle se reflète Sa même vie, Sa même beauté, Sa même immensité,   Sa même éternité, Ses mêmes perfections infinies ; et en se contemplant mutuellement, un courant d'amour inqualifiable, un flot impétueux de flammes, l'Esprit-Saint, est établi entre les deux personnes divines par origine. Cette connaissance et cet amour de lui-même, cette louange éternelle et incessante que Dieu se prodigue dans le mystère incompréhensible de sa vie intime, constitue la gloire intrinsèque de Dieu, rigoureusement infinie et exhaustive, à laquelle les créatures intelligentes et l'univers entier ne peuvent absolument rien ajouter. C'est le mystère de sa vie intime, dans laquelle Dieu trouve sa gloire intrinsèque absolument infinie, quelle merveille !

Dieu est infiniment heureux en Lui-même, et n'a absolument besoin de rien de la part des créatures, ce qui ne peut augmenter Sa félicité intime... mais Dieu est Amour, Amour avec des lettres capitales, et Son amour est communicatif. Dieu est le Bien infini, Bien avec des lettres majuscules, et le bien tend à s'étendre - Bonum est diffusivum sui, disent les philosophes-. C'est la raison d'être de la Création, la raison d'être de tout ce qui existe : Dieu a tout créé pour étendre Son Bien, pour cela Il a créé. Dieu voulait en effet communiquer Ses perfections infinies aux créatures, essayant ainsi d'atteindre Sa propre gloire extrinsèque. La glorification de Dieu par ses créatures est, en fin de compte, le but ultime et suprême de toute la Création. Remarquez ce qui est sublime : Dieu utilise Sa propre gloire pour la Création sans en avoir besoin du tout, mais Dieu est infiniment Bon et infiniment Charité, et il nous a créés pour partager avec nous les merveilles de son amour et de sa bonté. Cela constitue sa gloire extrinsèque.  Et cela non seulement ne suppose aucun égoïsme transcendantal en Dieu, comme un philosophe impie osait le dire avec une ignorance blasphématoire, mais c'est le comble de la générosité et du désintérêt, car Dieu n'a pas cherché avec lui Sa propre utilité, puisque rien ne pouvait ajouter à Son bonheur et Ses perfections infinies, mais Dieu voulait seulement leur communiquer Sa bonté. Dieu a su organiser les choses de telle sorte que les créatures trouvent leur propre bonheur en glorifiant Dieu. C'est pourquoi saint Thomas dit que "Dieu seul est infiniment libéral et généreux, Dieu ne travaille pas dans la misère, comme s'il cherchait quelque chose dont il a besoin, mais seulement par bonté, pour communiquer à ses créatures son propre bonheur débordant.'' Comme tout cela est beau et profond, mes filles...

A SUIVRE...  (12:15)

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) BeatificvisionLA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Dim 25 Aoû 2019, 10:37 am

Dieu nous a créés seulement par Sa bonté infinie, pour nous communiquer Son propre bonheur débordant. C'est pourquoi les Saintes Écritures sont pleines d'expressions dans lesquelles Dieu revendique et exige pour Lui-même Sa propre gloire : "Je suis l'Éternel, l'Éternel est mon nom, je ne donne ma gloire à personne d'autre ni aux idoles l'honneur qui m'est dû" (Ésaïe 42:8) ; "A cause de moi, je le fais, car je ne veux pas que mon nom s'incarne, et je ne donne ma gloire à personne" (Ésaïe 48:11) ; "(Isaïe 48, 11) ; "Je suis l'Alpha et l'Oméga, dit le Seigneur Dieu, qui est, qui était, qui vient, le Tout Puissant" (Apocalypse 1, 8), etc.

Gardez à l'esprit la paraphrase que je vais vous lire ensuite, mes filles, car elle est fondamentale dans votre vie. Rappelez-vous toujours ceci, vous verrez à quel point c'est merveilleux. "La gloire de Dieu. Voici l'alpha et l'oméga, le début et la fin de toute la Création. L'Incarnation du Verbe lui-même et la Rédemption du genre humain n'ont d'autre but ultime que la gloire de Dieu.'' Saint Paul dit merveilleusement dans la première épître aux Corinthiens : "Quand tout lui sera soumis à la fin des temps, alors le même Fils se soumettra à celui à qui il a tout soumis afin que Dieu soit tout en toutes choses. Au Ciel, Dieu sera tout en toutes choses, et personne ne s'en souciera plus que Dieu. Je ne sais pas si l'on pourrait en tirer des conséquences qui pourraient être manquées par certains, mais je ne suis pas surpris du tout. Il y a des gens, et je l'ai même entendu dire par des moniales, qui m'ont dit : "Père, au Ciel nous nous retrouverons avec la famille, nous verrons nos amis, nous rencontrerons de nouvelles personnes" Je ris chaque fois que j'entends tout cela. Quand nous aurons l'infini à notre disposition et que nous pourrons mordre et goûter l'infini, nous serons négligents pour tout le reste ! La possession et la joie de Dieu seront tout, et rien d'autre n'aura d'importance. Il y a beaucoup de gens dans le monde, et aussi des religieux, dont le seul souci semble être le bien-être de leur famille, de ne pas toucher leur famille... Cela montre que nous avons encore des critères humains plutôt que surnaturels, que nous jugeons les choses comme le monde les juge, et cela ne correspond pas aux fils et aux filles de Dieu. Au Ciel, Dieu sera tout en tous, nous allons mordre Dieu, nous allons manger Dieu, et cela nous satisfera de manière à ce que tout le reste prenne soin de nous. Vous verrez la grande surprise que cela va prendre à beaucoup de gens qui jugeront avec des critères purement humains et mondains lorsque nous comparaîtrons devant Dieu dans la prochaine vie, vous le verrez. Et cela se produit malheureusement même parmi les âmes choisies, même parmi les religieux de la vie contemplative.

C'est pourquoi l'Apôtre nous exhorte à ne pas faire un seul pas qui ne soit pas dirigé vers la gloire de Dieu. "Que vous mangiez, que vous buviez, que vous fassiez quelque chose, faites tout pour la gloire de Dieu" 1 Corinthiens 10:31. Toutes, mes filles, absolument tout. Lorsque vous allez effectuer une action, aussi quotidienne et insignifiante qu'elle vous semble, comme aller aux toilettes, manger, boire, vous reposer.... Faites TOUT pour la gloire du Bon Dieu et pour l'amour de Son saint nom ! Car, à la fin, nous avons été prédestinés en le Christ seulement pour devenir une louange perpétuelle de gloire de la Très Sainte Trinité. Ephésiens 1, 4-5, ce qui est la chose la plus sublime que saint Paul écrivit au sujet de la prédestination, et qui dit : "Dans la mesure où en Lui, en le Christ, Il nous a choisis avant la constitution du monde [ab aeterno, depuis ce commencement sans commencement que je vous ai dit précédemment,  Dieu avait déjà pensé à moi, à chacun de vous, et Il nous a choisis avant la constitution du monde. Pourquoi Dieu nous a-t-il choisis ? pour que nous soyons saints et irréprochables devant Lui, et Il nous a prédestinés dans la Charité, [dans la Charité, nous en parlerons plus tard,] à l'adoption de Ses enfants par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de Sa volonté, pour la louange de la gloire de Sa grâce. Merveilleux. Tout est là. Toute la théologie est là, dans ces deux versets du 1er aux Éphésiens. Tout doit absolument être subordonné à cette fidélité suprême. L'âme elle-même n'est pas de chercher sa sanctification et son salut, mais de glorifier de plus en plus Dieu avec elle !

"Moi, pour quoi suis-je né ?""Pour me sauver." Mensonge ! J'ai prêché ce point crucial un nombre incalculable de fois. Nous sommes nés et prédestinés à glorifier Dieu, et à sauver l'âme par ce moyen ! C'est vrai ! Le salut de l'âme aussi, bien sûr, mais toujours en second, pas en premier ! A ceux qui prêchent comme des perroquets ce "Pour quoi suis-je né ? Pour me sauver", il faut leur dire énergiquement qu'ils répandent un grand mensonge. [*Note : il est très opportun de démasquer de fausses sectes "traditionalistes" comme la Fraternité hérétique et schismatique de Saint Pie X ou la lignée sacrilège des Thuc, mercenaires et loups en habits de brebis qui répètent constamment à leurs "fidèles" ignorants et malheureux que leur seule raison d'être est d'administrer les "sacrements" pour le "salut des âmes", et Ses droits canoniques et les lois de l'Église et des Papes sont loin devant toute autre chose] Nous sommes nés pour glorifier Dieu, et par cela, pour sauver nos âmes. C'est vrai. L'autre chose est une très grave erreur. Ni la sanctification ni le salut ne peuvent aller en premier lieu, mais toujours en second lieu. Ainsi, au-dessus de notre salut et de notre sanctification se trouve la gloire de Dieu, mes filles. Les saints, quand ils deviennent fous pour l'amour de Dieu, vont parfois jusqu'à dire des choses folles, mais ils comprennent immédiatement ce qu'ils veulent dire. "Si j'avais compris qu'en enfer on peut glorifier Dieu plus qu'au Ciel, je Lui demanderais d'aller en enfer," dit une fois Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. C'est une vraie folie que, et elle-même a immédiatement rectifié et ajouté : "Mais cela n'a pas pu être fait par Notre-Seigneur parce que je sais qu'Il ne veut pas cela, qu'Il ne veut pas que nous souffrions et qu'Il ne veut pas m'envoyer en enfer". Mais maintenant nous comprenons ce que le saint voulait dire. Elle disait qu'au-dessus de la glorification de Dieu il n'y a rien, ni salut ni sanctification, rien.

L'âme elle-même ne doit pas chercher son propre salut et sa propre sanctification, mais dans la mesure où elle glorifiera de plus en plus Dieu avec elle. Le salut ou la sanctification elle-même ne peut jamais devenir la fin ultime. Nous devons les désirer et travailler sans relâche pour les atteindre, bien sûr, mais seulement parce que Dieu le veut, parce qu'Il a voulu se glorifier en nous rendant heureux, parce que notre propre bonheur consiste seulement dans la louange éternelle de gloire de la Très Sainte Trinité.

A SUIVRE... (17:48)

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) BeatificvisionLA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Lun 26 Aoû 2019, 5:00 pm

C'est un point de vue fondamental, mes filles. Si nous oublions cela, alors nous marchons sur les branches et perdons un temps précieux sur des choses secondaires et superficielles, un temps que nous ne pouvons plus récupérer... La gloire de Dieu, l'obsession pour la gloire de Dieu, c'est ce qui compte vraiment, le reste est secondaire par rapport à cela. N'oublions jamais cela, oublions si vous voulez les autres discussions, mais n'oublions jamais celle-ci. Nous devons être obsédés par la gloire de Dieu, mes filles. Jour et nuit, maintenant et dans un mois et dans un an, nous devons insister et insister aussi souvent que nécessaire : la gloire de Dieu, la gloire de Dieu, la gloire de Dieu... que je coule si je dois, mais que Dieu soit glorifié !

Tel est le but ultime et absolu de toute la vie chrétienne. Dans la pratique, l'âme qui aspire à se sanctifier elle-même doit se fixer pour cible et pour fin celle qui redresse ses forces et ses aspirations dans la gloire même de Dieu. Rien ne doit absolument prévaloir devant elle, pas même le désir de sa propre sanctification ou de son propre salut, qui doit venir en second lieu, comme le moyen le plus opportun pour y parvenir plus pleinement. Nous devons essayer d'être comme saint Alphonse de Ligorie, dont on dit qu'il n'a que la gloire de Dieu dans sa tête, et prendre comme devise ce que saint Ignace a laissé à sa Compagnie : Ad maiorem Dei gloriam, pour la grande gloire de Dieu. C'est cette attitude que tous les saints ont adoptée après saint Paul, qui nous a laissé le slogan le plus important de la vie chrétienne quand il a écrit aux Corinthiens : "Omnia in gloriam Dei facite", tout faire pour la gloire de Dieu.

C'est fondamental, mes filles, ne l'oubliez pas. Je l'ai répété maintes fois dans ma prédication, et je ne me lasserai jamais d'insister, parce qu'il faut insister sur ce qui est fondamental, toujours choisir la meilleure partie comme l'a fait la sœur de Marie Marthe, et ainsi éviter de marcher sur les branches à thèmes secondaires et superficiels. La sanctification de notre propre âme n'est donc pas la fin ultime de la vie chrétienne. Au-dessus se trouve la gloire de la Très Sainte Trinité, la fin absolue de tout ce qui existe. Et cette vérité, remarquez comme elle est belle, cette vérité, si élémentaire pour ceux qui comprennent la transcendance divine, ne semble pas dominer dans la vie des saints mais très tard, quand leur âme a été consumée par l'amour dans l'unité de Dieu, quand les saints atteignent cette hauteur spirituelle alors ils voient tout très clair, et ils rient de tout car ils ne sont plus intéressés par autre chose que Dieu. Ce n'est qu'aux sommets de l'union transformatrice, pleinement identifiés à Dieu, que leurs pensées et leurs désirs sont également identifiés à la pensée et à la volonté de Dieu. Seuls le Christ et Marie, dès le premier instant de leur existence, ont réalisé avec perfection ce programme de glorification divine qui est le terme où tout le processus de sanctification s'achève ici sur terre. En pratique, rien ne devrait autant concerner une âme qui aspire à se sanctifier comme l'oubli constant d'elle-même et la rectification complète de son intention à la plus grande gloire de Dieu. Dans le ciel de mon âme, dit sœur Élisabeth de la Trinité, la gloire de l’Éternel. La gloire de l’Éternel : c'est le mot d'ordre de toute la vie chrétienne. Sur le plus haut sommet de la montagne de l'amour, saint Jean de la Croix a gravé des caractères d'or : "Seuls l'honneur et la gloire de Dieu demeurent sur cette montagne. Au pied de la montagne, je ne sais pas combien de choses, il dit ce qu'il faut faire pour monter et monter dans la vie spirituelle ; au milieu de la montagne, il dit : "Il n'y a pas de chemin ici, il n'y a pas de loi pour les justes" ; et quand il atteint le sommet il dit : "Seuls l'honneur et la gloire de Dieu demeurent dans cette montagne". Au Ciel n'habiteront que l'honneur et la gloire de Dieu, et tout le reste ne prendra pas soin de nous.

Comme vous pouvez l'imaginer, je ne prêche pas cela à ceux qui sont dans le monde - c'est-à-dire à ceux qui n'ont pas été appelés à la vie religieuse (Note du Frère Javier de l'Esprít-Saint) - parce que malheureusement, ils ne sont pas capables de le comprendre. Pour eux, il semble qu'ils ne se soucient que de "famille, de santé, de bien-être, de travail..." Mais ce sont des choses humaines ! Ces pauvres gens ne sont pas capables de comprendre cela, c'est pourquoi je ne le leur prêche pas parce que c'est une perte de temps avec eux.... Mais quand des âmes choisies comme vous semblent vouloir se sanctifier vraiment, alors pour l'amour de Dieu, je suis obligé de dire les choses telles qu'elles sont, même si mes paroles sont très fortes et radicales pour le monde, le monde ne le comprendra jamais, on m'a dit bien des fois des choses comme "Ce Père est devenu fou. Il a lu tant de littérature mystique qu'il est devenu fou et a perdu de vue les vrais problèmes des gens.'' Bien sûr, tous ces pauvres gens sont sous l'influence de l'esprit du monde, qui, ne l'oublions pas, est un ennemi de l'Esprit-Saint. Mais vous êtes des âmes fidèles et dévouées et ne l'oubliez jamais pour l'amour de Dieu. C'est absolument fondamental.

A SUIVRE...  (21:52)

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) BeatificvisionLA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Mar 27 Aoû 2019, 1:56 pm

La gloire de Dieu est donc la fin absolue, et c'est notre obsession permanente, de tout faire pour la plus grande gloire de Dieu. Si, en effet, il ne vous est pas nécessaire de prier régulièrement et comme automates, ne me priez pas ainsi, pour l'amour de Dieu, priez beaucoup, mais ne priez pas beaucoup, mais parlez à Dieu et dites-lui à chaque instant avec un cri dans votre cœur : "Ceci est pour votre gloire, mon Dieu, ceci est pour votre gloire, O Seigneur Jésus.'' Quoi que vous fassiez, aussi petit soit-il, faites tout pour la gloire de Dieu. Par exemple, la mère supérieure vous permet de prendre un coton, de dire de votre cœur à Dieu : "Seigneur, je prends ce coton pour ta gloire". Tout, même les choses les plus insignifiantes. Et ceci, faites-le 100 fois par jour, 1000 fois par jour, avec un mouvement du cœur, sans dire un mot, vous n'avez pas besoin de dire quoi que ce soit, parce que Dieu est fixé dans notre cœur et notre intention, c'est ce qui compte. Ne priez pas, mais parlez à Dieu par les impulsions du cœur, en lui offrant tout pour sa plus grande gloire : allez-vous boire un verre d'eau ? Alors dis à Dieu : "Seigneur, je vais boire ce verre d'eau pour ta gloire, pour ta gloire, pour ta gloire".... Mes filles, voici le point fondamental : tout faire pour la gloire de Dieu. Si vous ne me faites pas cela, vous ne serez jamais sanctifiés. Alors, voyez si c'est important.

Comme je vous l'ai déjà dit, c'est la discussion la plus importante de toutes. En fait, les choses fondamentales sont très peu nombreuses, et c'est ce qu'il faut revoir une fois et des milliers de fois s'il le faut, parce que c'est tout ce que nous avons besoin de savoir. La gloire de Dieu, avec la prière et l'humilité, constituent tout ce qui est indispensable pour la sanctification de l'âme. Nous viendrons à la prière et à l'humilité, qui sont absolument nécessaires pour atteindre la gloire de Dieu.

Passons maintenant à la sanctification de l'âme, qui est la fin proche et relative. Après la glorification de Dieu, et parfaitement subordonnée à lui, la vie chrétienne a pour but la sanctification de notre propre âme. Pourquoi Dieu nous a-t-il choisis, pourquoi Dieu nous a-t-il prédestinés, pourquoi avons-nous été baptisés quand nous étions petits ? Que nous soyons saints et immaculés devant Lui par la Charité, à la gloire et à la louange de Dieu. C'est l'extrémité secondaire. Le baptême, porte d'entrée de la vie chrétienne, est le plus grand jour de notre vie, bien plus que le jour de notre naissance, car il sème dans nos âmes une semence de Dieu, le Semen Dei, qui est grâce sanctifiante.  Ce germe divin est appelé à se développer pleinement, et cette plénitude de développement est une sainteté totale. Qu'avons-nous dit auparavant ? Qu'une personne est parfaite quand elle est parfaite, terminée, quand la Grâce s'est pleinement développée en elle, alors c'est quand elle est parfaite. Il est arrivé à la fin de sa vie, à l'objet pour lequel Dieu l'a créé. Nous sommes tous appelés à la perfection, au moins dans un appel lointain et suffisant, que je vous expliquerai dans un autre exposé, bien que nous soyons appelés à des degrés très différents, bien sûr. Ce sont des choses de prédestination et nous ne devrions pas vouloir les examiner. Nous ne sommes pas tous prédestinés par Dieu à être sainte Thérèse ou saint Jean de la Croix, pas tous. Mais faites attention, mes filles, puisque nous ne savons pas à quel point Dieu nous a prédestinées, alors nous devons penser que nous ne sommes pas encore arrivés, et qu'il est nécessaire de suivre, de suivre, de continuer à glorifier Dieu et à nous sanctifier, aussi longtemps que Dieu le veut. C'est mauvais signe quand on est vieux et lent à mourir, oui, oui, ne riez pas, car cela indique que nous n'avons pas encore atteint le degré auquel Dieu nous a prédestinés. On m'a déjà donné l'extrême-onction plusieurs fois, et je ne suis pas encore mort. Mauvais signe ! Je ne sais pas, seul le Bon Dieu le sait, mais si je suis encore en vie, c'est parce que je n'ai pas encore atteint le degré que Dieu a pensé pour moi, quel bon signe qu'un garçon ou une jeune fille meurt ! Si en effet ces âmes cherchaient la gloire de Dieu comme sainte Thérèse de Lisieux, alors mourir jeune est un très bon signe, car cela montre qu'elles ont déjà atteint la perfection que Dieu avait prédestinée pour ces jeunes âmes.

CONTINUERA...(24:55)

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) BeatificvisionLA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Mer 28 Aoû 2019, 3:58 pm

Vous vous souvenez de cette affaire de mon con-novice, Pedro Porres, mort ce jour-là en voyant Notre Dame du Rosaire, le même jour où il avait 20 ans... ce jeune novice avait déjà atteint la mesure de la perfection prédestinée par Dieu pour lui, et c'est pourquoi il est parti. J'ai écrit un article sur lui et j'ai dit qu'il était mort si jeune parce qu'il avait déjà atteint le degré où Dieu l'avait prédestiné et c'est tout.

Maintenant, en quoi consiste vraiment la sainteté ? Car si la sainteté est la fin secondaire, en quoi consiste-t-elle ? Il y a différentes formes : 1º - La sainteté consiste à vivre de façon toujours plus pleine et intime le séjour trinitaire dans notre âme. Le vivre avec une telle plénitude qu'il est de le sentir. "J'ai l'impression d'être habitée'', dit Sœur Élisabeth de la Trinité. Cela signifie qu'elle avait déjà atteint la perfection. 2º - Elle consiste en la configuration parfaite avec le Christ, c'est-à-dire en notre " christification " totale. C'est la formule la plus paulinienne, celle de saint Paul, pour qui il n'y avait pas d'autre sainteté que de devenir en Christ. "Ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi.'' Pour lui, il n'y avait rien d'autre que le Christ, le Christ, le Christ... et rien d'autre. Il ne pouvait glorifier le Père qu'en Christ et par le Christ et en Christ. 3º - La perfection consiste dans la perfection de la Charité. Et c'est de ça que je vais vous parler cette année. Tout ce cours va tourner autour de la perfection de la Charité, qui est fondamentalement la même chose mais avec d'autres mots. En d'autres termes, l'union parfaite avec Dieu par amour. Vous verrez combien il y a d'amours. Et enfin, on peut dire qu'elle consiste aussi dans la parfaite conformité de la volonté humaine avec celle de Dieu. Quand notre volonté coïncide de telle manière avec la volonté de Dieu que nous n'avons pas d'autre désir ou pas de désir que ce que Dieu veut et ne veut pas, alors nous aurons déjà atteint la perfection. La perfection plus ou moins relative, dans la forme sous laquelle chacun de nous est prédestiné par Dieu, certains plus ou moins, mais nous devons adorer le degré de notre prédestination et, surtout, ne pas vouloir qu'il soit plus meilleur. Oui, regardez bien ça. A ceux qui disent des bêtises comme "J'aimerais aimer Dieu plus que tous les saints", cela n'est rien d'autre que des bêtises et des mensonges, cela ressemble presque à du blasphème. Non, non, non. Au lieu de cela, ce que nous avons à dire, c'est ceci : "J'aimerais aimer Dieu avec tout ce qu'il veut de toute éternité pour l'aimer ". C'est vrai ! Mais pas un degré de plus, non, tous ceux qui aiment la volonté de Dieu, mais n'essayons pas de transcender la volonté de Dieu et d'aller contre elle, alors soyons très prudents.

Attention donc à ne pas dire des barbaries comme "J'aimerais être aussi sainte que la Vierge". Vous ne pouvez pas dire ça ! C'est un blasphème. Chacun doit vouloir atteindre le degré exact de notre prédestination, ni plus ni moins. Et puisqu'il s'avère que nous ne savons pas quel est ce degré, parce que nous devons suivre, suivre, suivre...

Mes filles, je sais que la vie religieuse est inconfortable, il n'y a aucun doute là-dessus ; ici à Olmedo, il fait très chaud et aussi très froid, les deux choses, et quand à une heure et demie du matin hier soir j'ai entendu la cloche - je dors très mal, mais j'entends presque tout et je trouve tout - je me disais : "Ces pauvres petites nonnes se lèvent pour prier et moi aussi". Et cela tous les soirs, qu'il fasse chaud ou froid, il ne fait aucun doute qu'il est inconfortable pour notre corps de se lever à cette heure et de venir ici pour une heure de prière, peut-être que l'un de vous s'ennuie, ne sachant pas quoi faire ou quoi dire ? C'est lourd tout ça, certes. Mais maintenant pensez, mes filles, en quoi tous ces malaises et ces souffrances comptent-ils pour ce qui nous attend ? Cela vaut la peine de faire un effort pour l'amour de Dieu et pour sa gloire, cela vaut la peine... Que ça ne durera pas cent ans, que cette vie misérable ne durera pas si longtemps. Aucun d'entre vous n'atteindra probablement l'âge de 100 ans. Il y a des nonnes qui atteignent l'âge de 100 ans, mais ce sont des cas très rares et cela arrive très rarement. Alors la vie éternelle nous attend, mes filles, la vie éternelle...

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus nous a laissé au Carmel de précieuses lettres écrites à ses sœurs, alors que Céline n'était pas encore entrée je crois, et en elles elle dit à ses sœurs : "Profitons de cette pauvre vie avec avidité, car nous n'avons que cette pauvre vie, qui nous échappe des mains. Et l'autre vie dépend de celle-ci, cette vie est plus importante dans un certain sens que l'autre. Le degré de l'autre vie dépend de celle-ci, alors profitons avidement de cette pauvre vie !" Oui, mes filles, oui. Abandonnons-nous à Dieu de toute notre âme, avec la santé ou avec la maladie, espérons-le avec la maladie... avec la santé ou avec la maladie, profitons avidement de cette vie que Dieu nous a donnée pour l'aimer et le servir, et méritons ainsi pour la prochaine vie. Et ne vous préoccupez pas tant de la santé corporelle, mes filles, que seuls les enfants du monde se soucient de ces choses, mais vous êtes entre les mains de Dieu, alors abandonnez-vous complètement à Dieu, et si quelqu'un meurt, enterrez-le, mais c'est le moins que vous ayez à faire. Ne vous souciez que d'aimer Dieu, d'accomplir Sa volonté et de chercher toujours Sa plus grande Gloire, car cela seul est suffisant.

A SUIVRE...(28:35)

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Teresa_de_liseauxLA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Jeu 29 Aoû 2019, 6:01 pm

Il y a très peu d'âmes qui font cela. En théorie, ils le comprennent et l'acceptent, mais en pratique, c'est une autre histoire.... Dès qu'ils ont une maladie ou qu'ils se sentent malades, tous leurs soucis tournent autour de la santé corporelle, des visites chez le médecin, etc. "Mais Père, est-ce que nous ne pouvons pas nous inquiéter pour notre santé physique?" Oui, vous pouvez le faire, mes filles, mais faites-le avec une indifférence absolue et en ayant toujours confiance en la volonté divine. Je prends tous les médicaments que le médecin m'envoie, je les prends tous, mais il me semble, je ne sais pas, peut-être que je suis une pauvre personne trompée, je le fais avec une indifférence absolue et je souhaite même que le médecin fasse une erreur et m'envoie dans la vie suivante.

La gloire de Dieu, mes filles, c'est tout ce qui devrait nous intéresser, la gloire de Dieu. Et notre sanctification, mais en vérité, de toute notre âme et de toute notre force, la pleine sanctification et non la moitié. Et si vous n'avez pas de force, demandez à Dieu. Sainte Thérèse de Lisieux n'avait plus de force, ses sœurs le voyaient clairement, mais comme la prieure qu'elle avait était très sévère et dure, elles s'indignaient et pensaient protester, mais Sainte Thérèse de Lisieux leur dit "Silence, silence... '' Si je meurs et tombe un jour dans le cloître, ils le verront tous et ils prendront mon corps". Voilà, vous l'avez. Sainte Thérèse, une sainte authentique. Cependant, il y a pas mal de moniales qui s'attachent à cette vie et qui, lorsqu'elles tombent malades, même légèrement, quel spectacle elles sont capables de donner ! Ces pauvres nonnes n'en ont aucune idée. Bien sûr, nous devons tenir compte de quelque chose de très important, je peux parfois être très dur, et nous ne devons jamais oublier que Dieu ne demande pas la même chose à tout le monde, ne donne pas les mêmes lumières à tout le monde, il y a de petites religieuses qui n'ont pas plus de lumières que les peu qu'elles ont, et les pauvres filles donnent le maximum du peu qu'elles ont, nous ne pouvons exiger plus de leur part car elles donnent le maximum, elles n'ont pas plus de lumière, que va-t-on faire ? Et nous devons aussi savoir accepter de ne pas être pour plus, que Dieu ne nous a pas donné plus de lumières, plus de grâces, plus d'intelligence, etc... nous devons aussi accepter tout cela. Si vous êtes petit, très petit et avez reçu très peu, que ferez-vous ? Si le Bon Dieu l'a voulu ainsi, bénie soit Sa sainte volonté pour toujours. Il doit être humblement accepté, mes filles.

Combien de fois je dis au Seigneur que je ne Le comprends pas, que je ne comprends pas Ses desseins mystérieux... mais il y a un verset des Saintes Écritures qui me rassure chaque fois que j'ai un doute ou une tentation contre la Foi : "Iuditia Domine vera, iustificatem semetipsa", c'est-à-dire, les jugements de Dieu sont vrais et justifiés par eux-mêmes. C'est cela ! Même si je ne comprends pas, la réponse est là. Ses jugements sont vrais et justifiés par eux-mêmes.

A SUIVRE.... (31:01)

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Dim 01 Sep 2019, 8:08 am

Les jugements de Dieu sont vrais et justifiés par eux-mêmes. Voilà, c'est ça. Si quelqu'un ne comprend pas, il doit humblement baisser la tête et l'accepter ; comment le trouveriez-vous si maintenant un pauvre ignorant venait de la rue et entrait dans ce couvent et disait : "Qu'est-ce que le Père Royo a dit de mensonge ? Et s'il essayait de discuter et de réfuter tout ce que je sais de la théologie beaucoup mieux que lui, que penseriez-vous ? On croirait sûrement que ce pauvre homme se ridiculise en se disputant avec un théologien. Eh bien, entre ce pauvre ignorant et moi, il y a une différence, mais petite, très petite. Mais entre nous et Dieu, il y a une différence infinie, mes filles, infinie. Et qu'avec notre pauvre tête nous voulons juger les jugements de Dieu et comprendre ce qui ne rentre pas dans notre tête, c'est le comble de l'audace et de la honte ! Nous ne pouvons pas demander des comptes à Dieu, nous ne pouvons absolument pas le faire. Il y a des gens qui sont choqués quand ils entendent cela, surtout des gens du monde entier, qui disent : "Pourquoi, si Dieu sait que cette âme va être condamnée, pourquoi le croit-il alors ? Il vaudrait mieux ne pas l'avoir créé, parce qu'Il sait qu'Il finira par se condamner Lui-même.'' Mais voyons, qui êtes-vous pour demander des comptes à Dieu ? qui sommes-nous, pauvres pécheurs, pour demander des comptes à Dieu ? Dieu fait tout infiniment bien, bien pensé, avec une sagesse infinie, et avec un amour infini.... Qui es-tu pour juger Dieu ? Nous devons humblement baisser la tête et accepter les desseins infiniment saints du Bon Dieu, mes filles.


Je dis au Seigneur que je ne Le comprends pas, même si j'essaye avec acharnement, mais j'accepte Sa divine Volonté parce que je sais que tout ce qu'Il fait est bien fait, toujours. Et la Sainte Vierge m'aide beaucoup à m'humilier et à accepter les jugements de la Divine Majesté, qu'est-ce que je ne comprends toujours pas, et qu'importe pour moi que je ne comprenne pas, qui suis-je pour juger ce que Dieu fait ? Je sais que tout ce que Dieu fait est juste, précisément parce qu'Il le fait, qui est infiniment saint, sage et juste, et le reste importe peu. C'est ainsi que vous aussi vous résoudrez les doutes contre la foi, mes filles, avec beaucoup d'humilité et en acceptant que Dieu n'a JAMAIS tort. Soyez humbles et ne voulez pas demander au-delà de ce qui est approprié, si vous ne le faites pas, vous serez perdus, parce que le diable a beaucoup d'arguments et saura comment les embrouiller et les confondre. Le démon est beaucoup plus théologien que moi, le démon est un théologien formidable, et si vous voulez discuter avec lui pour chercher des raisons de doutes de foi, le démon les empêtrera et les embrouillera d'une manière terrible. Alors écoutez-moi et ne discutez pas avec le diable. Au lieu de cela, fermez immédiatement les yeux et dites : "Je crois tout, parce que Dieu l'a fait de cette façon. Et c'est tout, c'est tout ce qu'il y a à faire. "Pourquoi m'as-tu vu, pense-tu,Thomas ? Heureux ceux qui n'ont pas vu et cru. Notre-Seigneur nous le dit dans l’Évangile.

A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Mar 03 Sep 2019, 8:04 am

Comme vous pouvez le voir, cette année, nous allons parler de choses très sérieuses. En me souvenant de choses très fondamentales, en ajoutant des choses que je ne vous ai pas encore expliquées, je parlerai un peu du mysticisme, qui jusqu'à présent en avait très peu parlé, mais je vais vous dire que la principale de toutes les conférences de cette année est celle d'aujourd'hui, mes filles, ne perdez pas de vue cette prédication. Je veux que vous ayez l'obsession de la gloire de Dieu, l'obsession de la gloire de Dieu..... Et quand la cloche sonne, vous réagissez dans l'acte, immédiatement, ne donnez pas deux ou trois secondes au diable, non, immédiatement tout pour le Seigneur, dans l'acte,   comme si vous aviez appliqué un courant électrique, ne volez pas même deux secondes à Dieu, parce que si vous les volez de Dieu, vous les donnez au diable, dans l'acte. Vous écrivez une lettre, vous écrivez un mot, parce que si vous entendez la cloche, interrompez tout ce que vous faites dans l'acte, et vous vous recueillez en Dieu par la prière, ipso facto. Ce sont ces petits détails, ces choses apparemment sans importance qui ne constituent pas la sainteté en soi, mais c'est précisément dans ces détails que l'on remarque si l'on veut être saint ou se satisfaire de la médiocrité et de l'égoïsme, des détails comme s'agenouiller intérieurement et extérieurement si l'on doit être devant cette sœur qui ne leur convient pas.

Eh bien, prions un Ave Maria pour que la Vierge bénisse tout ce que je dis, parce que si Notre Sainte Mère ne le bénit pas, ce serait inutile. Si le semis qui est fait n'est pas arrosé par la rosée de la grâce, tout est inutile.


Je vous salue Marie, pleine de grâce, Dominus tecum. Benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Iesus. Sancta Maria, Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc, et in hora mortis nostrae. Amen.

Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto. Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in sæcula sæculorum. Amen.

Agimus tibi gratias, omnipotens Deus,
pro universis beneficiis tuis,
qui vivis et regnas in saecula saeculorum. Amen.



Demain nous commencerons l'exposé "La sainteté est la perfection de la charité". À demain, si Dieu le veut, mes filles.

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) 4619441276_b850cbb3db_zLA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) 9682ccb1-35a7-4e38-8b89-fb2c5f0d9ef3LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) 291360137_1aa0dabd16
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Empty Re: LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français)

Message  Monique Mer 04 Sep 2019, 12:54 pm

LA SAINTETÉ EST LA PERFECTION DE LA CHARITÉ par Frère Antonio Royo Marín O.P.


Vous savez de quoi je vais vous parler aujourd'hui. En réalité, toutes ces années, je ne vous ai parlé que d'un seul sujet : la sainteté, mais concentrée sur des points de vue différents. Cette année très importante où je vous ai parlé de la Trinité, du Christ, de la Vierge, de l'Église... l'année dernière je vous ai parlé des sacrements, de quelques conférences très importantes aussi.... Cette année, comme l'une des formules pour dire en quoi consiste la sainteté, c'est qu'elle consiste dans la perfection de la Charité, parce que je vais vous en parler. Le même but mais un chemin différent.

D'abord et avant tout, il est nécessaire que nous ayons des idées claires sur ce qu'est la Charité, parce que beaucoup de gens n'ont pas d'idées claires à ce sujet, ni beaucoup de moniales ou de prêtres. Il est nécessaire d'avoir un sens théologique exact de ce qu'est la Charité. Regardez, saint Thomas d'Aquin commence, parce que saint Thomas est le grand guide pour toutes ces choses, et alors je vous expliquerai tout en détail, saint Thomas commence en disant que la charité est l'amitié entre Dieu et l'homme. Vous vous souviendrez que Je vous ai dit que Dieu, à cause de son immensité, est en toutes choses, même dans cette clôture, dans une pierre, dans un animal, et même dans Satan... En tant que Créateur, Dieu est en tous les êtres, partout, mais Il n'est que Créateur en tous ces êtres irrationnels ; maintenant, ceux d'entre nous qui ont la joie d'être dans la grâce pour un immense don que Dieu nous a fait, étant dans la grâce de Dieu, alors Dieu est en nous comme Père par grâce, et comme Ami par charité.  La charité établit une amitié entre Dieu et les hommes, une amitié qui ne s'établit ni avec une pierre, ni avec un animal, ni avec Satan; il n'y a rien d'autre que l'immensité. en nous, il a la paternité par la grâce, qui fait de nous des enfants de Dieu, et l'amitié par la charité, qui établit une amitié entre Dieu et nous. La différence est donc énorme et énorme entre ceux qui sont dans la grâce de Dieu et ceux qui ne le sont pas.

Saint Thomas commence par dire que la Charité est une amitié entre Dieu et l'homme. Comme toute amitié, la bienveillance mutuelle dans la communication des biens importe nécessairement, la charité suppose donc nécessairement la grâce, qui fait de nous des enfants de Dieu et des héritiers de la gloire. Là où est la grâce, il y a aussi la charité ; là où est la charité, la charité authentique, il y a toujours aussi la grâce de Dieu. Ils sont inséparables. D'autre part, la grâce divine est séparable, parfaitement séparable des autres vertus, même des vertus théologales ; par exemple, si une personne commet un péché mortel, elle a perdu la Grâce, mais ce n'est pas pour cela qu'elle a pu perdre la Foi, elle peut continuer à avoir la Foi, bien que cela soit vrai, ce sera une Foi morte, une Foi qui ne vaut pas la peine de se sauver, mais elle a la Foi, elle est donc séparable de la Grâce, mais elle ne vaut plus pour le Salut, cette foi est morte. Celui qui commet un péché mortel peut aussi avoir de l'Espérance, il peut espérer se repentir et que Dieu lui pardonnera, et il peut ainsi atteindre la vie éternelle, qui est l'objet de l'Espérance. Comme vous pouvez le voir, ils sont séparables. Mais la Charité et la Grâce sont inséparables de telle manière que si vous perdez la Grâce, vous perdez la Charité, et si vous perdez la Charité, vous perdez la Grâce. Ils sont inséparables, parce qu'ils établissent la filiation et l'amitié avec Dieu, ils sont inséparables les uns des autres, la Grâce et la Charité vont toujours ensemble. C'est pourquoi, mes filles, la charité est TOUT, absolument tout.

LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) Escudo-dominicos1LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) 640px-Francisco_de_Zurbar%C3%A1n_043LA FORMATION RELIGIEUSE DES ÂMES FERVENTES DANS LES TEMPS APOCALYPTIQUES, par le Frère Javier du Saint-Esprit O.P. (espagnol/français) 970288aa8670ed5e37579e4d2cca17ae
Monique
Monique

Nombre de messages : 11213
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum