THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

2 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Sam 09 Fév 2019, 9:19 am

 Le verdict Bugnini : Coupable ou non coupable ?

Avant de tenter quoi que ce soit qui ressemble à un résumé de l'affaire "Archevêque" Annibale Bugnini, la preuve doit être examinée. Tout d'abord, il faut tenir compte des objectifs connus des francs-maçons et de leurs alliés, ainsi que la mesure dans laquelle ils les ont atteints. De même, Bugnini a droit à sa journée au tribunal.

La documentation concernant les objectifs maçonniques peut être décrite comme suit :

 - Destruction de l'Église Catholique Romaine par son infiltration, impliquant des plants qui feignent l'orthodoxie, tout en promouvant des idées révolutionnaires.
- Corruption d'autres membres du clergé et des laïcs.
- Dénonciation du clergé vraiment orthodoxe (et d'autres catholiques fidèles).
- Développement d'une faction (ou d'un bloc) de clergé sympathique pour influencer l'opinion du côté "progressiste".
- L'infiltration pour atteindre même le Saint-Siège.
- Engagement dudit bloc à réorienter les enseignements et les sacrements catholiques vers de "nouvelles" orientations lors d'un concile "œcuménique".

Qu'en est-il de la réalisation de ces objectifs ? Considérez ces résultats :

 - La preuve d'une telle subversion interne est manifeste ; à tel point qu'il y a plus de 200 ans, un pape pouvait le noter explicitement dans une encyclique, et il y a plus d'un siècle et demi, des preuves étaient entre les mains du Saint-Siège démontrant une infiltration massive.
- Il y a plus d'un siècle, un Secrétaire d'État pontifical a noté une perversion doctrinale généralisée du jeune clergé, en accord avec les enseignements de la Loge.
- Les attaques "Catholiques" contre les Papes et d'autres qui encourageaient l'orthodoxie.
- Accroître la sympathie pour les dissidents "loyaux".
- Infiltration allant jusqu'au Saint-Siège.
- Un concile "œcuménique", au cours duquel les enseignements et les sacrements traditionnels ont été supprimés chirurgicalement et remplacés par des enseignements et des sacrements "progressistes", ce que les ennemis de l'Église ont ouvertement applaudi.

 Lorsque les preuves sont examinées sans passion, il devient maintenant évident qu'il y a une étroite corrélation entre l'infiltration soutenue et le coup d'état de Vatican II. Il est également évident que la modification radicale de la liturgie a été considérée comme la clé de l'institutionnalisation de la révolution. Cette conspiration qui se présente aujourd'hui comme l'Église, la campagne la plus insidieuse jamais montée par les forces de l'enfer contre l'Épouse impeccable du Christ, est exposée comme non Catholique (non Catholique) par la destruction qu'elle a causée. "Par leurs fruits, vous les reconnaîtrez", a déclaré l'Éternel. 88

TBC...

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Bugnin32
 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 La-vie32
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Jeu 14 Fév 2019, 1:02 pm

Bugnini était-il inconscient de tout ce qui se passait autour de lui ? Il vécut plus d'une décennie après la promulgation de la nouvelle "Messe", son œuvre artisanale, et vit à la fois la juste critique qu'elle suscitait et la ruine qu'elle provoquait. Pourtant, jamais il n'a reconnu un seul instant que le Novus Ordo Missae pourrait être à blâmer pour le mal causé à l'Église. Le thème de ses mémoires de plus de 900 pages est sans cesse mis à l'ordre du jour - la "réforme" est parfaitement "valable", et toutes les raisons d'affaiblissement de la foi qui s'ensuivent, bien que "nombreuses et complexes", sont complètement sans rapport avec la nouvelle "Messe". En vérité, cependant, presque tous les principaux éléments du service conciliaire se sont avérés être à la fois proscrits par le pape Pie XII et conformes aux erreurs maçonniques sur la nature humaine.

La défense de Bugnini est également suspecte du point de vue pratique. Quiconque fait une étude objective de la crise moderne de la foi qui s'est développée dans l'Église peut d'abord remonter au Concile Vatican II, puis à la promulgation de la nouvelle "Messe". Et l'évolution de cette crise s'est considérablement accélérée après l'imposition du Novus Ordo Missae dans l'ensemble du corps de l'Église. La profanation des églises (profanation d'autels, de calices, de statues et autres accessoires sacrés), la banalisation du culte, la confession réduite à une séance de conseil, des bancs plus vides, le déclin des vocations (sacerdotales et religieuses), la promotion d'un faux "évangile social", la libre opposition par "catholiques" des enseignements essentiels de morale et dogmatique, le déclin de la conversion, l'éruption des pédophiles clergés, etc. sont le fruit de "réformes" conciliaires, y compris cette révision " valide ".

Malheureusement pour les "réformateurs", certains catholiques n'ont pas apprécié les changements. Le pauvre Bugnini a été le plus affecté par ce mécontentement. Il déclare ce qui suit :

"Alors qu'elle assistait à une réunion de traditionalistes à Rome, une femme a reconnu le secrétaire du Consilium[c.-à-d. Bugnini, utilisant ici une troisième personne comme il avait l'habitude de le faire], a été remplie d'une sainte colère et l'a attaqué sur la place Saint-Pierre en lui crachant au visage des paroles brûlantes et en lui crachant au nez. Il a reçu de nombreuses lettres, plus ou moins anonymes, remplies d'insultes indescriptibles et, dans un cas, l'a même menacé de mort."
89

Alors que la réaction courante est de reculer devant l'idée que quelqu'un crache au visage d'une autre personne, la question la plus importante est : étant donné les circonstances, était-elle justifiée - sinon dans son acte, du moins dans le sentiment derrière cela? Même un pontife de nature aussi douce que Saint Pie X avait ordonné que la salutation correcte des catholiques aux modernistes était de les frapper avec les poings. Un ecclésiastique qui subvertit son poste en ligne avec les objectifs maçonniques devrait-il mieux s'en sortir?

TBC...

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Bugnin33
 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 La-vie33
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Dim 17 Fév 2019, 11:30 am

Et pourtant, Bugnini n'a jamais admis avoir un lien avec la Loge ; en fait, il l'a nié avec vigueur. Il rapporte dans ses mémoires le passage suivant d'une lettre écrite le 22 octobre 1975 à Paul VI :

''Je n'ai jamais eu aucun intérêt pour la franc-maçonnerie, je ne sais pas ce que c'est, ce qu'elle fait, ou quels sont ses buts. J'ai vécu comme religieux pendant cinquante ans, comme prêtre pendant quarante ans ; pendant vingt-six ans, ma vie s'est limitée à l'école, à la maison et au bureau, et pendant onze ans à ma maison et à mon bureau seulement. Je suis né pauvre et je vis comme un homme pauvre...''90

Pour paraphraser Shakespeare : Le prélat proteste contre trop d'idées ! Bien que sa réfutation puisse sembler raisonnable à première vue, sa faiblesse sous-jacente est révélée par un examen plus approfondi. Car comment un homme ordonné en 1936 peut-il prétendre ignorer totalement un groupe que l'Église a condamné à maintes reprises pendant près de deux siècles comme étant le principal instrument de Satan dans les temps modernes, et qui a pour but final, selon les mots de Léon III, "de détruire la Sainte Église, afin de réussir, si cela est possible, à déposséder complètement les peuples chrétiens de tout don dû à Notre-Sauveur Jésus-Christ" ? 91 Mais c'est le devoir même du prêtre de connaître les ennemis qui cherchent à dévorer son troupeau pour mieux le protéger. Par conséquent, même s'il ne mentait pas, Bugnini serait toujours - de son propre aveu - coupable d'ignorance et de négligence volontaire. Dans sa hâte de s'éloigner de la rumeur, il a donné d'autant plus de raisons de douter de lui.

En janvier 1980, il tente à nouveau de se défendre, dans une lettre à la rédaction de Homiletic & Pastoral Review. Cette fois, il s'est mis à l'offense. Bugnini raconte comment "en 1976, la polémique sur la franc-maçonnerie s'est répandue dans les milieux ecclésiastiques, et au début 2, puis 17 puis 114 noms ont été défilés", accuse Si, Si, Non, Non de "calomnie et diffamation" (bien qu'il rejette parler de procès pour "donner trop d'importance aux gens qui se comportent d'une manière impudente") et déclare "jamais un prélat désigné par eux ne fut en rapport avec la Franc-maçonnerie". 92

Là encore, ses excuses laissent beaucoup à désirer. Son rappel des différents nombres de francs-maçons qui ont été "défilés" rappelle beaucoup le traitement que le sénateur Joseph McCarthy a reçu des critiques de gauche de ses efforts pour exposer les communistes dans le gouvernement des États-Unis dans les années 1950. La tactique est similaire : en ridiculisant les divergences dans le comptage, la prémisse même de l'infiltration est également ridiculisée. Étant donné deux cents ans de subversion interne qui avait continué à se répandre tranquillement, sans beaucoup d'opposition, comme un cancer dans l’Église, est-ce que même 114 prélats maçonniques sont tout cela incroyable ? 93 Quoi qu'il en soit, même si le nombre le plus élevé est trop élevé, il ne rend toujours pas l'hypothèse de base erronée, puisque l'infiltration maçonnique est un fait historique incontestable. Intéressant, aussi, est sa contre accusation de "calomnie et diffamation". La raison invoquée par Bugnini pour ne pas poursuivre en justice pour diffamation était-elle légitime, ou y avait-il une arrière-pensée de mettre la controverse potentiellement explosive derrière lui ?

TBC...

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Bugnin34
 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 La-vie34
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Dim 24 Fév 2019, 10:42 am

Mais le moment le plus marquant est celui où Bugnini tente de libérer les autres maçons présumés (ou est-ce "du harpon *."). Aucun d'entre eux, dit-il sombrement, "n'a jamais rien eu à voir avec la franc-maçonnerie." Il est impossible de savoir de quelle liste il s'agit (il ne peut s'agir de celle qui n'a que deux noms, comme il l'aurait formulé "ni l'un ni l'autre" au lieu de "pas un des prélats"), mais dans les deux cas il fait une déclaration catégorique qui est stupide à première vue pour au moins deux raisons : 1) si, comme il l'a déjà affirmé, il ne sait absolument rien sur les objectifs et les méthodes maçonniques, il n'y aurait aucun moyen sur terre qu'il serait en mesure de repérer les signes révélateurs qui pourraient donner la couverture d'un agent maçonnique ; et 2) même si il avait connaissance dans ce domaine, il serait encore impossible d'avoir la certitude que chacun était innocent, sauf une enquête approfondie de leur passé et 24 heures par jour de surveillance. La couverture de la plante communiste "Père" Tondi, par exemple, était suffisamment bonne pour qu'on lui ait fait confiance pour travailler dans un domaine aussi sensible que les Archives du Vatican. Par conséquent, étant donné son propre aveu d'ignorance au sujet de la Loge, on ne peut pas non plus faire confiance à Bugnini dans cette déclaration. Il est parfaitement logique, cependant, de supposer qu'un maçon ferait de son mieux pour aider ses "frères" à maintenir leur couverture.

La correspondante du Vatican, Mary Martinez, a une fois lancé un défi à l'éditeur de Si, Si, No, No, un prêtre à la retraite nommé Père Francesco Putti, sur le fait de ne pas révéler ses sources.

Non, pas du tout. Mais je peux vous dire ceci : chaque mot que j'imprime est documenté. Je ne publie rien dont je ne sois absolument certain. Prenons le cas du Cardinal[Gabriel - JKW] Garrone*, le Français qui dirige la Sacrée Congrégation pour l'éducation catholique. Si vous lisez mon journal, vous verrez que je le considère comme le plus grand destructeur de l'Église dans le monde d'aujourd'hui. Il a ruiné tout le champ de l'enseignement catholique, vidé les séminaires en Italie et à l'étranger[ce n'est peut-être pas une mauvaise idée, vu ce qu'on y enseigne maintenant ! - JKW], a détruit le catéchisme. J'écris et publie ces accusations, mais je ne dis pas qu'il est maçon. Je n'ai aucune preuve de cela. Si demain vous venez me voir avec une preuve convaincante que le Cardinal Garrone est maçon, je l'imprimerai mais pas avant. 94

Cela ne ressemble guère au genre d'homme enclin à permettre à un jugement irréfléchi de le pousser à porter des accusations de diffamation. Il est seulement prudent de préserver la confidentialité de la source des preuves, car la divulgation pourrait bien s'avérer fatale. Alors que les défenseurs de Bugnini rejetteraient les propos du Père Putti comme étant simplement égoïstes, pourquoi, faut-il le demander, d'autres ecclésiastiques de bonne réputation, aussi importants que le Cardinal Siri, ont-ils également accepté l'authenticité du dossier "Buan" s'ils n'avaient pas été informés de sa source et l'ont considéré comme fiable ?

En résumé, un fait de l'affaire Bugnini peut être énoncé avec une certitude absolue : Un complot a eu lieu. La question est de savoir quelle théorie de conspiration croire. Soit Annibale Bugnini était un maçon qui a utilisé son office pour trafiquer la liturgie sacrée, soit il a été victime d'une calomnie terriblement vicieuse par ceux qui ont été amers à propos des changements apportés depuis Vatican II.

TBC...

* Le "Cardinal" Garrone était l'un des "envoyés du Vatican" pour "superviser" le séminaire Ecône de Mgr Lefebvre. L'autre envoyé était le sodomite "Cardinal" Wright. Ces sinistres sbires maçonniques ont été envoyés par l'abominable Montini-P6 pour voir de première main le travail naissant de Mgr Lefebvre.

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Bugnin10 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 La-vie11
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Ven 01 Mar 2019, 5:16 pm

Les lettres citées au début de cet article sont ce qui se rapproche le plus d'une ''arme à feu fumante" : Andrea Tornielli, de 30 Jours écrit "le résultat des réformes Bugnini correspond parfaitement aux intentions exprimées dans celles-ci" mais évoque l'idée de les "faux", car elles semblent "trop brutes et émoussées". Sur ce dernier point, il est instructif de comparer ces échantillons de lettres avec les fragments de documents secrets qui se trouvent ailleurs dans le présent article. La rhétorique est souvent la même : l'Instruction permanente de l'Alta Vendita, par exemple, n'est pas moins "grossière et flagrante" dans sa formulation que les lettres " Buan ".

L'argument des "contrefaçons" de Torniellis se concentre sur l'idée que l'auteur voulait ''créer des "factions" rivales à la Curie". Il ne précise pas qui cela a pu être, ni les raisons exactes qui ont motivé une telle décision qui a semé la discorde. Comme cela a été montré à maintes reprises, la création de factions au sein de l’Église est le modus operandi maçonnique. Mais au moment des révélations de Bugnini, il n'était pas nécessaire que la Loge ait continué cette tactique - elle avait déjà atteint son but, et procéder comme avant aurait été inutile et peut-être même contre-productif. Et si, selon certains, le stratagème avait été perpétré par des catholiques traditionnels ? Le problème, c'est qu'il est difficile de voir ce qu'ils croyaient pouvoir tirer d'un tel geste. Un retour en arrière par rapport à l'époque pré-Vatican II ? Sûrement, n'importe qui assez intelligent pour avoir frappé sur une telle idée comme la fabrication de papier maçonnique authentique ne serait pas assez naïf pour croire qu'il n'y avait aucun moyen pour une restauration à être accompli par de tels moyens. Au milieu des années 1970, les conservateurs de la Curial étaient de moins en moins nombreux et déjà sans influence significative. Et en fin de compte, tant que Paul VI était au pouvoir, il n'y avait pas la moindre chance que les "réformes" soient annulées ; quiconque à la Curie refusait d'être un "joueur d'équipe" de Vatican II se verrait ouvrir la porte. Aucun catholique éthique, bien sûr, n'envisagerait d'employer une telle tromperie comme de faux documents, alors qu'aucun catholique réaliste ne croirait en la valeur à long terme d'une telle tactique.

 Le plus grand facteur déterminant pour le règlement de l'affaire Bugnini se résume à une question : Qui est le plus digne de confiance, Bugnini ou ses accusateurs ? Considérée sous cet angle, la question devient beaucoup plus claire. La défense de Bugnini consistait en des réponses qui sont soit manifestement fausses (par exemple, aucune âme n'a été blessée par la réforme) ou transparentes dans leur évasion (par exemple, aucune connaissance sur la maçonnerie). En un mot, il semblait faire de l'obstruction comme s'il avait quelque chose à cacher. Il ressemble fortement au comportement caractéristique des infiltrés du passé. Ses accusateurs, d'autre part, ont fait de la restauration catholique toute leur vie. Ils n'avaient aucune autre raison de s'opposer à lui que le mal qu'il faisait à leur Église bien-aimée, et leur opposition est renforcée par une corroboration historique substantielle. Aucune motivation de base n'a été découverte à leur sujet.

TBC...

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Bugnin10
 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 La-vie11
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Dim 03 Mar 2019, 8:40 am

Bien que l'affaire Bugnini soit fondée sur des preuves circonstancielles, ce qui empêche le degré final de certitude, ces preuves sont néanmoins convaincantes, suffisamment convaincantes pour donner lieu à un verdict de culpabilité conditionnel. Selon toute vraisemblance, l'"archevêque" Annibale Bugnini, en plus d'être l'"architecte" en chef de la nouvelle "messe", en était aussi le chef Maçon. Certains, tout en étant d'accord avec cette évaluation, diraient : "D'accord, peut-être que Bugnini était un Maçon. Mais quelle différence cela fait-il, puisque la nouvelle "Messe" est tout aussi nuisible de toute façon ?" Dans l'ordre pratique des choses, c'est vrai, la différence est négligeable, mais il y a le plus grand problème, et c'est le sort de l'Église. Certains ont dit que nous faisons l'expérience du Vendredi Saint (Viernes Santo) de l'Église. Une bonne description, même jusqu'au fait que, comme Notre-Seigneur, l'Église est victime à la fois de trahison et de conspiration. Les catholiques ne peuvent s'attendre à ce qu'une restauration commence sérieusement tant qu'ils ne sont pas capables d'identifier clairement l'ennemi. Bien que les ecclésiastiques conciliaires qui sont des subvertis conscients soient peu nombreux dans l'ensemble, ce sont eux, assurément, qui ont le plus grand contrôle et qui établissent l'ordre du jour. Par conséquent, les Conciliateurs traditionnellement orientés qui insistent pour faire circuler des pétitions, écrire des lettres à leur "évêque" local, etc. continueront à être frustrés, parce qu'ils ne voient pas que le fort est occupé par des forces ennemies qui portent des uniformes catholiques comme une ruse. Et jusqu'au jour où ils auront enfin pris conscience des dimensions vraiment sinistres de la crise, les cohortes d'Annibale Bugnini - de la basilique Saint-Pierre à la plus humble chapelle missionnaire - poursuivront leur impie quête de la dé-catholisation du monde. La déclaration du pape Léon XIII sur la franc-maçonnerie prend une nouvelle signification au milieu de cette occupation continue, et se termine avec une note de détermination que chaque catholique doit mener dans ce combat :

Le Pape Léon XIII

"Il est indéniable que dans ce plan insensé et criminel, il est facile de comprendre l'implacable haine et la passion pour la vengeance qui animent Satan envers Jésus-Christ. Nous refusons de suivre les diktats de ces maîtres iniques qui portent les noms de Satan et de toutes les mauvaises passions[emphase ajoutée]". 95

FIN



Dernière édition par Monique le Mar 05 Mar 2019, 2:39 pm, édité 1 fois (Raison : Suppimer texte en houblon)
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Lun 04 Mar 2019, 4:03 pm

Notes de bas de page

1. La traduction faite ici et à la note sept est une gracieuseté de Mrs, Joseph Cornello.

2. Cité, DAVIES, MICHAEL Concile du Pape Jean, Tome 2 : Révolution liturgique (Dickinson, TX : Angelus Press 1980, 4e édition), p. 166. En italien, on peut lire : "à la fin d'une Réforme dirigée par un Bugnini qui a finalement découvert ce qui était suspecté: franc maçon.'' Ibid., P. 319 n. 26.

3. Une confirmation ironique de sa réputation se trouve dans les mémoires de Bugnini : "Il y avait aussi des manifestations d'intolérance extrême[contre les "réformes"-JKW], les plus violentes venaient d'un écrivain italien plutôt connu, Tito Casini, un catholique fervent qui s'était inspiré de la liturgie pour certaines de ses meilleures publications. "Annibale Bugnini, La réforme de la liturgie: 1948-197, traduction de Matthew J. O'Connell (Collegeville, MN: Liturgical Press 1990), p. 280. pg3

4. Cité, DAVIES, p. 166.

5. Cf. BUGNINI, p. 91 n. 36.

6. Il semble approprié qu'un homme qui a tant contribué à l'apostasie conciliaire soit contraint de passer sa dernière goutte dans une nation d'infidèles.

7. BUGNINI, p. 91 n. 36. Par souci d'équité, et puisque le personnel de la publication citée n'est pas présent pour se défendre, une contre-interrogation anticipée de sa part est proposée : Comment se fait-il qu'un franc-maçon soit capable, non seulement de passer inaperçu dans l'Église pendant des décennies, mais de gravir les échelons les plus élevés ?

8. Cité, ANDREA TORNIELLI, "À la recherche de Babel", 30 jours [édition anglaise], n ° 6, I992, p. 41.


9. Cité, ibid. pp. 41-42.

10. Ibid.

11. Ibid.

12. Ibid, pp. 42-43.

.Cité, ibid. p. 43.

.Cité, ibid. p. 42.

15. Cité, ibid. p. 45.


16. Cité, ibid, Un passage très éclairant, d'autant plus que le latin est censé être la langue officielle de l'Église "catholique" conciliaire.

17. Licencié et expulsé, p. 46

18. Ibid, p. 47. Selon Bugnini, Paul VI l'assurait d'une "confiance totale" dans les "réformes", auxquelles ce dernier a répondu : "Saint Père, la réforme se poursuivra tant que Votre Sainteté gardera cette confiance. Dès qu'elle diminuera, la réforme prendra fin." Bugnini, op, cit,, p. xxviii.

19. Ibid.

TBC...

Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Javier Mar 05 Mar 2019, 11:03 am

Corrompre les fidèles par le mauvais clergé

***
A SUIVRE....

Apreciada Monique,

Esta parte ya la tradujo usted algunas semanas atrás. Únicamente le falta traducir el último fragmento de este dossier que se encuentra en mi publicación original. Allí lo verá claramente justo antes de las "Foot notes".

Muchas gracias por su comprensión y paciencia.

Un saludo cordial en Xto. y María
Javier
Javier

Nombre de messages : 4099
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Mar 05 Mar 2019, 2:46 pm

Javier a écrit:
Corrompre les fidèles par le mauvais clergé

***
A SUIVRE....

Apreciada Monique,

Esta parte ya la tradujo usted algunas semanas atrás. Únicamente le falta traducir el último fragmento de este dossier que se encuentra en mi publicación original. Allí lo verá claramente justo antes de las "Foot notes".

Muchas gracias por su comprensión y paciencia.

Un saludo cordial en Xto. y María

Está hecho, amigo mío, pale y gracias. flower
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Javier Mar 05 Mar 2019, 3:03 pm

Monique a écrit:
Javier a écrit:
Corrompre les fidèles par le mauvais clergé

***
A SUIVRE....

Apreciada Monique,

Esta parte ya la tradujo usted algunas semanas atrás. Únicamente le falta traducir el último fragmento de este dossier que se encuentra en mi publicación original. Allí lo verá claramente justo antes de las "Foot notes".

Muchas gracias por su comprensión y paciencia.

Un saludo cordial en Xto. y María

Está hecho, amigo mío, pale y gracias. flower

¡Muchas gracias, mi querida y devota amiga! cheers I love you

Que el Buen Dios y Su Santísima Madre le bendigan a usted y los suyos, y le den fuerza para hacer una muy provechosa y santa Cuaresma.  THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 430970
Javier
Javier

Nombre de messages : 4099
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

 THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français - Page 2 Empty Re: THE BUGNINI FILE (Le dossier Bugnini) anglais/français

Message  Monique Mar 05 Mar 2019, 3:47 pm

20. p. 49. Quelqu'un pourrait-il dire aux dizaines de milliers d'Églises conciliaires du monde entier que, depuis que la "réforme" liturgique est officiellement terminée, rien ne les empêche de laisser tomber la nouvelle "Messe" et de revenir à la Messe du Pape saint Pie V. L'idée qu'elle a pris fin est grotesque, cependant, comme en témoignent plus d'un quart de siècle de sabotages, une réalité qui est clairement confirmée dans le texte et dans un passage du Bugnini cité en note 17 ? Ni Paul VI ni ses successeurs n'ont fait le moindre effort pour "défaire" la nouvelle "Messe", mais ils en ont été les ardents promoteurs.

21. (VouilK : Diffusion de la Pensée Française 1975), p. 7. Je suis redevable au père Joseph Collins pour sa traduction d'extraits de L'Église Occupée. (Les listes de pages sont tirées du livre, pas de la traduction.)

22. Ibid, pp. 199-100, En avril 1906, " il santo " a été placé dans l'Index des livres interdits par le Pape Saint Pie X.12.

23. Cité, MONSIGNOR GEORGE F. DILLON, D.D., Grand Orient freemasonry Unmasked (Londres : Britons Publishing Co. 1965 edition), p. 33. Le pape Léon XIII fit publier l'édition italienne de cet ouvrage à Rome à ses frais.

Une fois encore, dans Pascendi Dominici Gregii (Les modernistes), le 8 septembre 1907, un pape s'inquiétait de la pénétration de la philosophie maçonnique dans l'Église.

Pie X écrivait: "... les partisans de l'erreur [un terme que lui et ses prédécesseurs ont fréquemment appliqué aux adeptes de la franc-maçonnerie - JKW] doivent être recherchés non seulement parmi les ennemis déclarés de l'Église; ils sont cachés dans son sein même et son cœur." Sa Sainteté a ensuite ajouté qu'il se référait spécifiquement aux laïcs catholiques et aux membres des "rangs de la prêtrise elle-même, qui ... étaient profondément imprégnés des doctrines du poison enseignées par les ennemis de l'Église ... qui vantaient eux-mêmes en tant que réformateurs de l'Église et ... assaillent tout ce qui est le plus sacré dans l'œuvre du Christ, sans ménager même la personne du divin Rédempteur, qu'ils réduisent à l'audace sacrilège en un simple homme. " (Baltimore: American Research Foundation 1991), p. 31-32. De même, le portrait du modernisme par Saint Pie comme la "synthèse de toutes les hérésies" ressemble beaucoup à celui du pape Grégoire XVl sur la maçonnerie dans Mirari Voi (1832) comme un cloaque dans lequel "se rassemblent et se mêlent aux sacrilèges, aux infamies et aux blasphèmes". Contenues dans les plus abominables hérésies ".[/i]

24. Ibid, p. 34.

25. (Boston & Los Angeles : Western Islands 1974), p. 78. S'il est vrai qu'une traduction peut parfois dépouiller une citation de son essence d'origine, le mot "dispositif" semble particulièrement approprié ici, comme dans la définition donnée par le Webster's New Collegiate Dictionary : "Un plan ; souvent, un plan pour tromper ; un stratagème."

26. Ajustement opérationnel, p. 56,

27. trans. Augustine Stock, O.S.B., (St. Louis & Londres : B. Herder Book Co. 1950)

28. Sodalitium Pianum, le groupe de surveillance approuvé par le Pape Saint Pie X pour surveiller les activités modernistes, n'a pas manqué ces similitudes. Un auteur hostile, commentant l'organisation et son chef, Monseigneur Umberto Benigni, écrit : "Quant à la police secrète de Benigni, ses méthodes étaient infiniment plus arbitraires[sic, que celles du Saint-Siège-JKVf]. Le frère d'un prêtre qui collaborait avec lui devint même franc-maçon afin de vérifier si les loges avaient des liens avec les modernistes." Carlo Falconi, Les Papes du XXe siècle : De Pie X à Jean XXIII, trans. Muriel Grindrod (Boston & Toronto : Little, Brown & Co. 1967), p. 41.

Parmi les parallèles pointant vers un tel lien, il y a : (1) le secret et la dissimulation ; (2) l'hérésie que toutes les religions sont vraies et également agréables à Dieu ; (3) l'hérésie compagne selon laquelle Jésus-Christ n'est pas le Sauveur unique de l'humanité et le Fils unique de Dieu, mais seulement l'un des nombreux illustres maîtres religieux dont Krishna, Buddha, Mohammed, etc.(4) l'hérésie selon laquelle toutes les religions (y compris le catholicisme) sont sujettes à des changements doctrinaux et sacramentels fondamentaux - ou "évolution" ; (5) la dissimulation d'un programme pernicieux derrière un visage public anodin ; et (6) l'objectif de subversion interne de l’Église Catholique. Saint Pie voyait-il aussi un lien maçonnique et moderniste ? L'auteur anti-maçonnique conciliaire Paul A. Fisher le pense. Dans son livret, Leur Codis le Diable : Papal Encyclicals & Freemasonry, Fisher, ayant déjà cité le pape Léon XIII sur les tentatives de la maçonnerie de corrompre les prêtres, écrit :

Une fois encore, dans Pascendi Dominici Gregii (Les modernistes), le 8 septembre 1907, un pape s'inquiétait de la pénétration de la philosophie maçonnique dans l'Église.

Pie X écrivait: "... les partisans de l'erreur [un terme que lui et ses prédécesseurs ont fréquemment appliqué aux adeptes de la franc-maçonnerie - JKW] doivent être recherchés non seulement parmi les ennemis déclarés de l'Église; ils sont cachés dans son sein même et son cœur." Sa Sainteté a ensuite ajouté qu'il se référait spécifiquement aux laïcs catholiques et aux membres des "rangs de la prêtrise elle-même, qui ... étaient profondément imprégnés des doctrines du poison enseignées par les ennemis de l'Église ... qui vantaient eux-mêmes en tant que réformateurs de l'Église et ... assaillent tout ce qui est le plus sacré dans l'œuvre du Christ, sans ménager même la personne du divin Rédempteur, qu'ils réduisent à l'audace sacrilège en un simple homme. " (Baltimore: American Research Foundation 1991), p. 31-32. De même, le portrait du modernisme par Saint Pie comme la "synthèse de toutes les hérésies" ressemble beaucoup à celui du pape Grégoire XVl sur la maçonnerie dans Mirari Voi (1832) comme un cloaque dans lequel "se rassemblent et se mêlent aux sacrilèges, aux infamies et aux blasphèmes". contenues dans les plus abominables hérésies ".

29. Of. at., p. 13.

30. "Etiam in sanctuarium insinuant (Même s`ils pénètrent dans le sanctuaire)." Voir Monseigneur £. Jouin, Papacy dr Freemasonry (Hawthorne, CA : Christian Book Club : n.cl.), p. 10.

31. Cité, ibid. p. 9.

32. Cité, FATHER EDWARD CAHILL, S.J., Freemasonry & the Anti-Christian Movement (Dublin : Gill & Son, 1949, 3e impression), p. 121.

33. Cité, AJIRIAGA, p. 394. cabala : (diversement orthographié cabbala, kabala, kabbala, etc. de la Hcb. qabbalah, lit., la tradition reçue ou traditionnelle). Un recueil d'écrits de l'époque médiévale qui contient de la magie rituelle juive et des interprétations "mystiques" de l'Écriture. Il a longtemps été un texte favori des Rose-Croix, des francs-maçons avancés, et d'autres occultistes - "chrétiens" et non-chrétiens de même.

TBC...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum