DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

5 participants

Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Dim 13 Juil 2014, 5:08 pm


Dans mes recherches sur Google, j'ai trouvé ça en passant :

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II

E-MAILS CHANGÈS AVEC LE PÈRE GILLES ROUTHIER
Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses
Université de Laval – Canadá
Et du comitê scientifique du "CENTRO STUDI E RICERCHE SUL CONCILIO VATICANO II" - Rome

http://www.montfort.org.br/fra/lettres/guitton5.html


Extrait tiré à la page 55 du livre de Guitton, «Portrait du Père Lagrange», Jean Guitton, Editions Laffont, Paris, 1992
( si on a la version papier, on peut vérifier ) :


« Mais de nos jours, ce qu’on appelle modernisme en histoire religieuse a un sens très particulier. On appelle de ce nom une doctrine et un parti qui ont été condamnés par le pape Pie X dans l’encyclique Pascendi. Le pape Pie X — qui a été canonisé — désigne le modernisme comme une hérésie qui a un double caractère : celui d’être une synthèse, une somme de toutes les hérésies, et celui de se cacher à l’intérieur de l’Église comme une trahison.

(…) Et je désire m’exprimer librement et nettement à ce sujet.

Lorsque je relis les documents concernant le modernisme tel qu’il a été défini par saint Pie X, et que je les compare aux documents du concile de Vatican II, je ne peux manquer d’être déconcerté. Car ce qui a été condamné comme une hérésie en 1906 est proclamé comme étant et devant être désormais la doctrine et la méthode de l’Église. Autrement dit, les modernistes de 1906 m’apparaissent comme des précurseurs. Mes maîtres en faisaient partie. Mes parents me l’enseignaient. Comment Pie X a-t-il pu repousser ceux qui maintenant m’apparaissent comme des précurseurs ? »


Wikipédia :

« Ami intime de Mgr Montini, futur pape (Paul VI), il est protégé des rigueurs de l'Index. Il est appelé par Jean XXIII à participer comme simple laïc au concile Vatican II. Parallèlement, il continue de publier des œuvres philosophiques et apologétiques, qui en ont fait l'un des plus grands penseurs catholiques du XXe siècle. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Guitton

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Dim 13 Juil 2014, 5:48 pm


A propos du père Lagrange :

Wikipédia :

« Le Père Lagrange applique la méthode historico-critique à l'étude de la Bible. Plusieurs ordres et instances religieuses s'en émeuvent. Soupçonné de modernisme et de rationalisme, il reçoit des interdictions de publication et des blâmes, en 1907 et 1911. Il demeure humblement soumis. Sa méthode est condamnée par l'encyclique Spiritus Paraclitus du pape Benoît XV en 1920. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Joseph_Lagrange



« Malgré sa nomination comme consulteur de la commission  biblique de l'Église catholique en 1903 - il ne faut voir là qu'une reconnaissance bien passagère, le père Lagrange fait l'objet de plusieurs réprimandes de la part de la curie romaine. Sans avoir connu la mise à l'index, sa méthode historique sera reconnue tardivement, plus de vingt-cinq ans après sa mort (1938), alors même que la constitution Dei Verbum (1965) du concile Vatican II viendra entériner les principes exégétiques qui ont présidé à son œuvre. »


Le pari personnaliste: modernité et catholicisme au XXe siècle : essai - E.-Martin Meunier - Les Editions Fides, 2007 - pages 42-43 :

http://books.google.ca/books?id=mhWdb7ODEB0C&pg=PA43&lpg=PA43&dq=Portrait+du+P%C3%A8re+Lagrange,+Jean+Guitton&source=bl&ots=Q50gRK6BJz&sig=yCY0UZW0X-es55kZSRMSe5bi3D4&hl=fr&sa=X&ei=yfvCU-JexbbwAZv6gOAD&ved=0CB4Q6AEwATgK#v=onepage&q=Portrait%20du%20P%C3%A8re%20Lagrange%2C%20Jean%20Guitton&f=false


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Louis Dim 13 Juil 2014, 8:08 pm

A propos du P. Lagrange (suite)

Spiritus Paraclitus est la septième encyclique du pape Benoît XV, publiée le 15 septembre 1920 à l'occasion du quinzième centenaire de la mort de saint Jérôme et consacrée au thème des études bibliques. Le même sujet avait déjà été traité par l'encyclique Providentissimus Deus du pape Léon XIII et repris par l'encyclique Divino Afflante Spiritu du pape Pie XII.

Spiritus Paraclitus préconise l'exégèse traditionnelle, basée sur la méthode de saint Jérôme et condamne la méthode historico-critique à l'étude de la Bible du Père Marie-Joseph Lagrange, fondateur de l'École Biblique et Archéologique Française de Jérusalem.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritus_Paraclitus_(encyclique)


Note: les liens sont ajoutés.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14596
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  ROBERT. Dim 13 Juil 2014, 8:25 pm

.
Merci de ces précisions, Louis.

On voit bien le style ampoulé de Jean Guitton, ami de Montini.

Jean Guitton déconcerté ? Faites-moi rire !
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Dim 13 Juil 2014, 10:44 pm


(open library) Saint Jérôme et les Saintes Écritures : lettre encyclique de S.S. Benoît XV "Spiritus Paraclitus" (15 septembre 1920) :

https://archive.org/stream/cihm_99403#page/n3/mode/2up





Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Dim 13 Juil 2014, 11:19 pm


UNE DIFFICULTÉ :

Louis a écrit:A propos du P. Lagrange (suite)

Spiritus Paraclitus est la septième encyclique du pape Benoît XV, publiée le 15 septembre 1920 à l'occasion du quinzième centenaire de la mort de saint Jérôme et consacrée au thème des études bibliques. Le même sujet avait déjà été traité par l'encyclique Providentissimus Deus du pape Léon XIII et repris par l'encyclique Divino Afflante Spiritu du pape Pie XII.

Spiritus Paraclitus préconise l'exégèse traditionnelle, basée sur la méthode de saint Jérôme et condamne la méthode historico-critique à l'étude de la Bible du Père Marie-Joseph Lagrange, fondateur de l'École Biblique et Archéologique Française de Jérusalem.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritus_Paraclitus_(encyclique)


Note: les liens sont ajoutés.

Louis, à partir de ce lien Wikipédia, en cliquant sur le titre de l'encyclique du pape Pie XII, Divino Afflante Spiritu, on y lit ceci, sans toutefois citer le passage de cette encyclique  :
« Divino Afflante Spiritu est publié le 30 septembre 1943, en la fête de Saint Jérôme, Docteur de l’Église, et l'un de ses plus grands exégètes. Divino Afflante Spiritu vient atténuer la condamnation de l'exégèse critique portée et par Providentissimus Deus, dont c'était alors le cinquantième anniversaire, et par Pascendi Dominici Gregis. »

Et quelques lignes plus bas, ceci sans citer non plus le passage de cette encyclique  :
« Le pape cite Saint Augustin pour faire valoir que la méthode historico-critique peut être acceptable lorsqu'elle est nourrie par une grande foi en l'Esprit Saint. »

Voici le lien, mais qui donne seulement quelques extraits, de cette encyclique, Divino Afflante Spiritu, du pape Pie XII, éditée par Louis ; y trouve-t-on l'endroit qui confirme cette affirmation prise sur Wikipédia :
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Lun 14 Juil 2014, 7:00 am


Divino afflante Spiritu (extrait) Pie XII , 30 septembre 1943.

( version papier chez-moi, comparée à la version du Vatican actuel, dont j'ai conservé la numérotation, à ce lien :
http://www.vatican.va/holy_father/pius_xii/encyclicals/documents/hf_p-xii_enc_30091943_divino-afflante-spiritu_fr.html )

21. Quelle importance il faut attribuer à une telle méthode critique, saint Augustin nous l'enseigne avec pertinence, quand, parmi les préceptes à inculquer à qui étudie les Livres Saints, il met en première ligne le soin qu'il faut avoir de se procurer un texte correct. " La sagacité de ceux qui désirent connaître les Écritures divines doit veiller en premier lieu à corriger les manuscrits - ainsi s'exprime l'illustre Docteur de l’Église, - afin que les manuscrits non corrigés cèdent le pas à ceux qui sont corrigés. " (De doctr. christ. II, 21 ; PL., XXXIV, col. 46.) Cet art de la critique textuelle, qu'on emploie avec beaucoup de succès et de fruit dans l'édition des textes profanes, doit servir aujourd'hui, à plus forte raison en vérité, pour les Livres Saints, à cause du respect qui est dû à la parole divine. Le but de cet art est, en effet, de restituer le texte sacré, autant qu'il se peut, avec la plus grande perfection, en le purifiant des altérations dues aux insuffisances des copistes, et en le délivrant, dans la mesure du possible, des gloses et des lacunes, des inversions de mots et des répétitions, ainsi que des fautes de tout genre qui ont coutume de se glisser dans tous les écrits, transmis à travers plusieurs siècles.

22. D'aucuns, il est vrai, ont employé la critique, il y a quelques dizaines d'années, d'une façon tout arbitraire, et souvent de telle sorte qu'on aurait pu dire qu'ils agissaient ainsi afin d'introduire dans le texte sacré leurs opinions préconçues ; mais aujourd'hui, il est à peine besoin de le remarquer, la critique possède des lois si stables et si assurées, qu'elle est devenue un instrument de choix pour éditer la parole divine avec plus de pureté et d'exactitude, tout abus pouvant être facilement dépisté. Il n'est pas nécessaire de rappeler ici - car c'est trop évident et trop connu de tous ceux qui s'adonnent à l'étude de l’Écriture Sainte - combien l’Église depuis les premiers siècles jusqu'à nos jours, a eu en honneur ces travaux de l'art critique.

23. Aujourd'hui donc que cet art a été si parfaitement discipliné, c'est pour ceux qui étudient les questions bibliques une tâche honorable, sinon toujours facile, de s'employer à ce que paraissent le plus tôt possible, suivant les opportunités, des éditions soit des Livres Saints eux-mêmes, soit de leurs anciennes versions, préparées par Les catholiques selon cette règle, qu'au respect le plus absolu pour le texte sacré se joigne l'application de toutes les lois de la critique. Que tous le comprennent bien : ce travail de longue durée n'est pas seulement nécessaire pour comprendre, comme il faut, le texte écrit sous l'inspiration divine ; il est encore vivement requis par cette piété, qui doit nous porter à être infiniment reconnaissants envers la Providence divine, de ce qu'elle nous a destiné ces livres comme des lettres paternelles, envoyées du siège de sa majesté à ses enfants.

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  gabrielle Lun 14 Juil 2014, 8:07 am

Ta citation de Guitton est très bonne.

Il ne se gêne pas pour dire le fond des choses.

Peut-être ben, que JG était moins hypocrite que son ami Montini.


« Le pape cite Saint Augustin pour faire valoir que la méthode historico-critique peut être acceptable lorsqu'elle est nourrie par une grande foi en l'Esprit Saint. »

Mais, quand le Saint-Esprit n'est pas la source de ces études, c'est la catastrophe. Nous l'avons sous les yeux...

D'aucuns, il est vrai, ont employé la critique, il y a quelques dizaines d'années, d'une façon tout arbitraire, et souvent de telle sorte qu'on aurait pu dire qu'ils agissaient ainsi afin d'introduire dans le texte sacré leurs opinions préconçues ; mais aujourd'hui, il est à peine besoin de le remarquer, la critique possède des lois si stables et si assurées, qu'elle est devenue un instrument de choix pour éditer la parole divine avec plus de pureté et d'exactitude, tout abus pouvant être facilement dépisté. Il n'est pas nécessaire de rappeler ici - car c'est trop évident et trop connu de tous ceux qui s'adonnent à l'étude de l’Écriture Sainte - combien l’Église depuis les premiers siècles jusqu'à nos jours, a eu en honneur ces travaux de l'art critique.

Il a fait preuve d'une trop grande confiance, il me semble.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18855
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Lun 14 Juil 2014, 8:53 am

gabrielle a écrit:
Spoiler:
Ta citation de Guitton est très bonne.

Il ne se gêne pas pour dire le fond des choses.

Peut-être ben, que JG était moins hypocrite que son ami Montini.


« Le pape cite Saint Augustin pour faire valoir que la méthode historico-critique peut être acceptable lorsqu'elle est nourrie par une grande foi en l'Esprit Saint. »

Mais, quand le Saint-Esprit n'est pas la source de ces études, c'est la catastrophe. Nous l'avons sous les yeux...

D'aucuns, il est vrai, ont employé la critique, il y a quelques dizaines d'années, d'une façon tout arbitraire, et souvent de telle sorte qu'on aurait pu dire qu'ils agissaient ainsi afin d'introduire dans le texte sacré leurs opinions préconçues ; mais aujourd'hui, il est à peine besoin de le remarquer, la critique possède des lois si stables et si assurées, qu'elle est devenue un instrument de choix pour éditer la parole divine avec plus de pureté et d'exactitude, tout abus pouvant être facilement dépisté. Il n'est pas nécessaire de rappeler ici - car c'est trop évident et trop connu de tous ceux qui s'adonnent à l'étude de l’Écriture Sainte - combien l’Église depuis les premiers siècles jusqu'à nos jours, a eu en honneur ces travaux de l'art critique.

Il a fait preuve d'une trop grande confiance, il me semble.
" Il " ?

Qui " Il " ?
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Arthur Lun 14 Juil 2014, 9:23 am

Qui Il ? Pie XII.

Arthur

Nombre de messages : 1600
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  gabrielle Lun 14 Juil 2014, 10:19 am

Arthur a écrit:Qui Il ? Pie XII.

Bonne analyse de grammaticale.

Pie XII, ne sait pas méfier assez des modernistes qui étaient cachés ( à peine) dans la Sainte Église...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18855
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  ROBERT. Lun 14 Juil 2014, 10:57 am


Divino afflante Spiritu (extrait) Pie XII , 30 septembre 1943.

22. D'aucuns, il est vrai, ont employé la critique, il y a quelques dizaines d'années, d'une façon tout arbitraire, et souvent de telle sorte qu'on aurait pu dire qu'ils agissaient ainsi afin d'introduire dans le texte sacré leurs opinions préconçues;...
.

soulignés ajoutés.


S.S. Pie XII envoie une flèche, me semble-t-il, aux Jean Guitton, Lagrange et autres... sans toutefois aller plus loin.


Dernière édition par ROBERT. le Lun 14 Juil 2014, 2:42 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Lun 14 Juil 2014, 3:44 pm


J'ai retrouvé ça :

Jean Guitton a écrit :
“L'intention de Paul VI — déclara Guitton le 19 décembre 1993 — en ce qui concerne la liturgie, ce qu'on appelle la vulgarisation de la messe, était de réformer la liturgie catholique de façon à ce qu'elle coïncide à peu de choses près avec la liturgie protestante, avec la Cène protestante. […] Je répète que Paul VI a fait tout ce qui était en son pouvoir pour rapprocher la Messe catholique — en ignorant le concile de Trente — de la Cène protestante. […] Je ne crois pas me tromper en disant que l'intention de Paul VI et de la nouvelle liturgie qui porte son nom est de demander aux fidèles une plus grande participation à la Messe, et de donner une place plus grande à l'Écriture, et une place moins grande à tout ce qui en elle est — certains disent magique — d'autres parlent de Consécration transsubtantielle, et qui est la foi catholique. En d'autres termes, il y a en Paul VI une intention œcuménique d'effacer — ou au moins de corriger, d'atténuer — ce qu'il y a de trop catholique, dans le sens traditionnel, dans la Messe, et de rapprocher la Messe catholique, je le répète, de la Messe calviniste”

https://messe.forumactif.org/t5088p30-encore-un-qui-n-a-pas-compris-les-justes-limites-vaticandeuses-a-la-mode-poipoipo#97445


Et, en passant, pourquoi ne pas y joindre ceci du père Schillebeeckx, cité par mgr Lefebvre :
 
 Lettre ouverte aux catholiques perplexes, de M. L. (à propos de V2) a écrit :

« Au cours des séances, nous avons voulu plusieurs fois faire définir des notions ; on nous a répondu : “Mais nous ne faisons pas ici de dogmatisme, nous ne faisons pas de philosophie, nous faisons de la pastorale.” Qu’est-ce que la liberté ? Qu’est-ce que la dignité humaine ? Qu’est-ce que la collégialité ? On en est réduit à analyser indéfiniment les textes pour savoir ce qu’il faut entendre par là et on ne parvient qu’à des approximations, car les termes sont ambigus. Et ce n’est pas par négligence ou par hasard ; le père Schillebeeckx l’a avoué : “Nous avons mis des termes équivoques dans le concile et nous savons ce que nous en tirerons après.” Ces gens-là savaient ce qu’ils faisaient. »

https://messe.forumactif.org/t5088-encore-un-qui-n-a-pas-compris-les-justes-limites-vaticandeuses-a-la-mode-poipoipo#97335

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Mar 15 Juil 2014, 4:48 pm


Et, encore en passant, pourquoi ne pas y joindre ceci :


      « On ne peut nier que la Déclaration sur la liberté religieuse ne dise matériellement autre chose que le Syllabus de 1864 et même à peu près le contraire ».

       (Y. Congar, La crise de l’Église et Mgr Lefebvre, le Cerf 1977, p. 54; cf. Essais œcuméniques, p. 85. Le Syllabus est un recueil de propositions condamnées publié par Pie IX.)



       « si l'on cherche un diagnostic global du texte, on pourrait dire qu'il est, en liaison avec les textes sur la liberté religieuse et sur les religions dans le monde, une révision du Syllabus de Pie IX, une sorte de contre - Syllabus (…) Ce texte joue le rôle d'un contre-Syllabus, dans la mesure où il représente une tentative pour une réconciliation officielle de l'Église avec le monde tel qu'il était devenu depuis 1789 ».
       
       (Ratzinger au sujet de Gaudium et spes "Cal." Ratzinger, Principes de théologie catholique, Tequi 1985, p. 426-427.)



       « Il est clair, il serait vain de le cacher, que le décret conciliaire Unitatis Redintegratio dit sur plusieurs points autre chose, que “Hors de l’Église point de salut” au sens où on a entendu, pendant des siècles, cet axiome ».
       
       (Congar, Essais œcuméniques, le Centurion 1984, p. 216.)



       « Lumen Gentium a abandonné la thèse que l'Église catholique serait Église de façon exclusive ».
       
       (Congar, Essais œcuméniques, le Centurion 1984, p. 216.)



       « On pourrait faire une liste impressionnante des thèses enseignées à Rome avant le Concile comme seules valables, et qui furent éliminées par les Pères conciliaires ».
       
       (Suenens I.C.I. du 15 Mai 1969.)



      « Lefebvre a tout à fait le droit de remettre en cause la Déclaration conciliaire sur la liberté religieuse, parce que sans donner d'explications, Vatican II a complètement renversé la position de Vatican I ».
       
       (Hans Küng, National Catholic Reporter, du 21 octobre 1977.)


https://messe.forumactif.org/t5088-encore-un-qui-n-a-pas-compris-les-justes-limites-vaticandeuses-a-la-mode-poipoipo#97312
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  ROBERT. Mar 15 Juil 2014, 5:12 pm

.
Le père Schillebeeckx, Cardinal Yves Congar, Cardinal..puis Pape...puis pape emeritus… affraid 

Ratzinger,  Cardinal Suenens et Hans Küng: tous plus serpents les une que les autres. ..

!0, 15, 20 après V2, ils disent que celui-ci fut arrangé avec le gars des vues !!!...

... Et personne ne bronche, pas un catholique ne se réveille !!
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Empty Re: DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II.

Message  Roger Boivin Jeu 24 Juil 2014, 6:22 pm

roger a écrit:
Spoiler:


Divino afflante Spiritu (extrait) Pie XII , 30 septembre 1943.

( version papier chez-moi, comparée à la version du Vatican actuel, dont j'ai conservé la numérotation, à ce lien :
http://www.vatican.va/holy_father/pius_xii/encyclicals/documents/hf_p-xii_enc_30091943_divino-afflante-spiritu_fr.html )

21. Quelle importance il faut attribuer à une telle méthode critique, saint Augustin nous l'enseigne avec pertinence, quand, parmi les préceptes à inculquer à qui étudie les Livres Saints, il met en première ligne le soin qu'il faut avoir de se procurer un texte correct. " La sagacité de ceux qui désirent connaître les Écritures divines doit veiller en premier lieu à corriger les manuscrits - ainsi s'exprime l'illustre Docteur de l’Église, - afin que les manuscrits non corrigés cèdent le pas à ceux qui sont corrigés. " (De doctr. christ. II, 21 ; PL., XXXIV, col. 46.) Cet art de la critique textuelle, qu'on emploie avec beaucoup de succès et de fruit dans l'édition des textes profanes, doit servir aujourd'hui, à plus forte raison en vérité, pour les Livres Saints, à cause du respect qui est dû à la parole divine. Le but de cet art est, en effet, de restituer le texte sacré, autant qu'il se peut, avec la plus grande perfection, en le purifiant des altérations dues aux insuffisances des copistes, et en le délivrant, dans la mesure du possible, des gloses et des lacunes, des inversions de mots et des répétitions, ainsi que des fautes de tout genre qui ont coutume de se glisser dans tous les écrits, transmis à travers plusieurs siècles.

22. D'aucuns, il est vrai, ont employé la critique, il y a quelques dizaines d'années, d'une façon tout arbitraire, et souvent de telle sorte qu'on aurait pu dire qu'ils agissaient ainsi afin d'introduire dans le texte sacré leurs opinions préconçues ; mais aujourd'hui, il est à peine besoin de le remarquer, la critique possède des lois si stables et si assurées, qu'elle est devenue un instrument de choix pour éditer la parole divine avec plus de pureté et d'exactitude, tout abus pouvant être facilement dépisté. Il n'est pas nécessaire de rappeler ici - car c'est trop évident et trop connu de tous ceux qui s'adonnent à l'étude de l’Écriture Sainte - combien l’Église depuis les premiers siècles jusqu'à nos jours, a eu en honneur ces travaux de l'art critique.

23. Aujourd'hui donc que cet art a été si parfaitement discipliné, c'est pour ceux qui étudient les questions bibliques une tâche honorable, sinon toujours facile, de s'employer à ce que paraissent le plus tôt possible, suivant les opportunités, des éditions soit des Livres Saints eux-mêmes, soit de leurs anciennes versions, préparées par Les catholiques selon cette règle, qu'au respect le plus absolu pour le texte sacré se joigne l'application de toutes les lois de la critique. Que tous le comprennent bien : ce travail de longue durée n'est pas seulement nécessaire pour comprendre, comme il faut, le texte écrit sous l'inspiration divine ; il est encore vivement requis par cette piété, qui doit nous porter à être infiniment reconnaissants envers la Providence divine, de ce qu'elle nous a destiné ces livres comme des lettres paternelles, envoyées du siège de sa majesté à ses enfants.

Lire les n° 243 et 244 :


DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Manuel24
DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Manuel25
DÉCLARATION DE GUITTON SUR LE MODERNISME DU CONCILE VATICAN II. Manuel26

MANUEL DE LITTÉRATURE - Principes - Faits Généraux - Lois -- R. P. Jules Verest S. J. -- 3e édition - 1909 :

https://archive.org/stream/manueldelittr00vere#page/292/mode/2up

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12613
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum