Quand le péché mortel fout le camp!

4 participants

Aller en bas

Quand le péché mortel fout le camp! Empty Quand le péché mortel fout le camp!

Message  gabrielle Mer 02 Avr 2014, 8:38 am

Jean-Michel di Falco Léandri, pseudo évêque a écrit:Bonjour,

Pour ceux qui, parmi vous suivez l’actualité religieuse, il ne vous aura pas échappé que dans le temps de préparation du futur synode des évêques sur la famille, certains cardinaux ne partagent pas la même vision en ce qui concerne les divorcés-remariés et l’interdiction qui leur est faite de recevoir l’eucharistie, c’est-à-dire de communier au cours de la messe.

Je ne sais pas si vous avez remarqué que de nombreux parallélismes sont possibles entre le déroulement d’un cours à l’école et la liturgie de la messe. Quand le professeur entre dans la classe, les élèves se lèvent. C’est également le cas des fidèles quand le prêtre monte à l’autel. Le professeur salue les élèves en disant « bonjour » et le prêtre en disant « le Seigneur soit avec vous ». On ouvre ensuite le manuel scolaire ici, et la bible là. On lit un ou deux passages à haute voix dans les deux cas puis on les explique, le professeur en faisant son cours, et le prêtre en prononçant l’homélie.

Puis dans certaines écoles vient le moment de la distribution des bons points, mais à la différence du professeur des écoles, le prêtre ne distribue pas de bons points à ceux qui se distinguent par leur comportement, par leur connaissance, par leur assiduité. À la messe, le prêtre distribue l’eucharistie, la communion. Faut-il préciser qu’elle n’est pas une sorte de bon point, de récompense, de médaille pour fidèles exemplaires. L’Eucharistie, le corps du Christ, est la nourriture dans laquelle puiser la force pour affronter les épreuves, pour être plus juste, plus attentif, et plus accueillant envers les autres, pour approfondir sa proximité avec le Christ. Le pape ne nous dit-il pas : « Je vois avec clarté que la chose dont a le plus besoin l’Église aujourd’hui, c’est la capacité de soigner les blessures et de réchauffer le cœur des fidèles, la proximité, la convivialité. Je vois l’Église comme un hôpital de campagne après une bataille. Il est inutile de demander à un blessé grave s’il a du cholestérol et si son taux de sucre est trop haut ! » Et le pape ajoute : « Je préfère une Église accidentée, blessée et sale pour être sortie par les chemins, plutôt qu’une Église malade de la fermeture et du confort de s’accrocher à ses propres sécurités. ».

Alors à l’heure où va s’ouvrir en octobre prochain le synode sur la famille – un synode étant une réunion d’évêques autour du pape, mais aussi de laïcs hommes et femmes –, les opinions des cardinaux divergent sur l’accès aux sacrements des divorcés-remariés. Qu’ils n’oublient pas que l’eucharistie n’est pas une pièce de musée que l’on peut admirer mais que l’on ne doit surtout pas toucher. Si la démarche est sincère, la volonté présente, le besoin réel, alors permettons aux divorcés-remariés de recevoir celui qui sauve, qui se donne et qui aime.

Que se passe-t-il avec un homme et une femme mariés à l’église et qui, au bout de d’un, deux, trois ans, quatre ans de mariage se rendent compte que leur engagement était une erreur. Ils se séparent, construisent une vie avec une autre personne en lui restant fidèle dix, vingt, trente ans. Doivent-ils porter toute leur vie le poids de l’échec et la souffrance de ne plus pouvoir puiser à la source de l’amour, être regardés par les autres comme ceux qui ont commis l’irréparable péché de l’erreur conjugale, être au fond une sous-catégorie de catholiques ?

J’ai bon espoir. Aux premiers temps de l’Église, quand les apôtres ont débattu de savoir si ceux qui demandaient le baptême devaient aussi obéir à toutes les prescriptions de la loi de Moïse, ce sont les rigoristes qui ont perdu. Et l’évangile s’est répandu dans tout l’Empire romain. Au XVIIe siècle, quand les jansénistes exigeaient une totale conversion pour recevoir l’absolution du prêtre et l’eucharistie, les jésuites répliquèrent que Jésus lui-même avait dit qu’il était venu non pour les bien-portants, mais pour les malades. Et le jansénisme fut abandonné, car trop éloigné de l’esprit de l’évangile alors même qu’il s’en réclamait. Notre pape est jésuite. Depuis un an il prêche une attitude de miséricorde. Dans l’avion qui le ramenait des JMJ en juillet dernier, il a évoqué l’exemple des chrétiens orthodoxes qui « donnent une seconde possibilité de mariage ». Je suis convaincu que nous trouverons le chemin qui permettra de maintenir à la fois l’indissolubilité du mariage et la manifestation de la miséricorde de Dieu envers toute femme et tout homme en souffrance.

À bientôt.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

Il faut avoir l'art de l’hypocrisie pour écrire ces choses semblables et faire de telles analogies.

La contradiction c'est son fort. Le mariage est indissoluble mais on pourrait peut-être avoir deux chances ...

La morale, fout le camp et cela est commun à tous les hérétiques.

Bergoglio avec ses  airs de p'tit saint à la noix , manœuvre bien son plan. il avance ses pions sur l'échiquier du mal avec une précision infernale.

« Je vois avec clarté que la chose dont a le plus besoin l’Église aujourd’hui, c’est la capacité de soigner les blessures et de réchauffer le cœur des fidèles, la proximité, la convivialité. Je vois l’Église comme un hôpital de campagne après une bataille. Il est inutile de demander à un blessé grave s’il a du cholestérol et si son taux de sucre est trop haut ! » Et le pape ajoute : « Je préfère une Église accidentée, blessée et sale pour être sortie par les chemins, plutôt qu’une Église malade de la fermeture et du confort de s’accrocher à ses propres sécurités. ».

C'est carrément du blasphème envers le Saint-Esprit qui conduit la Sainte Église Catholique. Pour Bergoglio ce qui était avant était une Église malade, et notre p'tit prophète charismatique, vois clair dans la destinée de sa secte usurpatrice: un autre chemin. Or il n'y a qu'un seul chemin et c'est le Christ et l’enseignement de son Église.

Le nouveau chemin du clown de Rome est celui qui mène à la perdition.

Sa préférence pour une "Église" accidentée, blessée et sale est de bon ton, car cette secte maudite a tous ces qualificatifs.


http://www.diocesedegap.fr/la-chronique-de-mgr-jean-michel-di-falco-leandri-lacces-des-divorces-remaries-leucharistie/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-chronique-de-mgr-jean-michel-di-falco-leandri-lacces-des-divorces-remaries-leucharistie&utm_source=la+Newsletter+du+dioc%C3%A8se+de+Gap+et+d%27Embrun&utm_campaign=ecd975e80a-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_022de527a2-ecd975e80a-12247101
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18981
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand le péché mortel fout le camp! Empty Re: Quand le péché mortel fout le camp!

Message  Louis Mer 02 Avr 2014, 8:57 am

En relation avec les divorcés remariés :

https://messe.forumactif.org/t5477-un-nouveau-pas-de-la-secte

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14857
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand le péché mortel fout le camp! Empty Re: Quand le péché mortel fout le camp!

Message  Benjamin Mer 02 Avr 2014, 9:02 am


Merci pour votre "découverte"...

Bergoglio a écrit:Je préfère une Église accidentée, blessée et sale

 Shocked 

Di Falco a écrit:Je suis convaincu que nous trouverons le chemin qui permettra de maintenir à la fois l’indissolubilité du mariage et la manifestation de la miséricorde de Dieu envers toute femme et tout homme en souffrance

Et pourquoi pas donner un ticket de "mariage" avec des cases à cocher : "deuxième chance", "troisième chance", etc.  Rolling Eyes 

Di Falco oublie les homosexuels, et autres ; nous sortira-t-il bientôt les mêmes foutaises que les anglicans ?
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quand le péché mortel fout le camp! Empty Re: Quand le péché mortel fout le camp!

Message  Benjamin Mer 02 Avr 2014, 9:12 am


Désolé de citer ceci, mais pour ceux qui ne connaissent pas Di Falco, voici entre autres ce qu'on peut lire sur sa fiche Wiki :

Wiki a écrit:À l’occasion de Pâques, toujours en 2009, il [Di Falco] présente dans sa cathédrale la sculpture de Peter Fryer : Le Christ et la chaise électrique, ce qui choque certains fidèles et suscite des réactions, "Mgr" Di Falco cite alors une phrase de Serge Gainsbourg [juif...] : « Si le Christ était mort sur la chaise électrique, tous les chrétiens porteraient une petite chaise autour du cou. »
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quand le péché mortel fout le camp! Empty Re: Quand le péché mortel fout le camp!

Message  gabrielle Mer 02 Avr 2014, 9:30 am

Merci Benjamin.

Décidément ce type est exécrable.

Il mélange volontairement les choses.

Son histoire de la chaise électrique, lui permet d'introduire et d'approuver un blasphème.

Gainsbourg est loin d'être un référence pour un catholique, mais, il est une super référence pour un hérétique.

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18981
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand le péché mortel fout le camp! Empty Re: Quand le péché mortel fout le camp!

Message  ROBERT. Mer 02 Avr 2014, 11:34 am

Louis a écrit:En relation avec les divorcés remariés :

https://messe.forumactif.org/t5477-un-nouveau-pas-de-la-secte

"Mgr" di Falco fait avancer le dossier des divorcés remariés à toute vitesse .

Celui sur l'homosexualité suivra bientôt...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand le péché mortel fout le camp! Empty Re: Quand le péché mortel fout le camp!

Message  ROBERT. Mer 02 Avr 2014, 11:37 am

 
Benjamin a écrit:
Merci pour votre "découverte"...

Bergoglio a écrit:Je préfère une Église accidentée, blessée et sale

 Shocked 

Di Falco a écrit:Je suis convaincu que nous trouverons le chemin qui permettra de maintenir à la fois l’indissolubilité du mariage et la manifestation de la miséricorde de Dieu envers toute femme et tout homme en souffrance

Et pourquoi pas donner un ticket de "mariage" avec des cases à cocher : "deuxième chance", "troisième chance", etc.  Rolling Eyes 

Di Falco oublie les homosexuels, et autres ; nous sortira-t-il bientôt les mêmes foutaises que les anglicans ?


Courage Benjamin, ça s'en vient !  Rolling Eyes 
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum