Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  FRANC le Dim 16 Juin 2013, 7:07 am

André Mater, juriste socialiste et moderniste, membre de la ligue des Droits de l'Homme, secrétaire de Francis de Pressensé, a écrit un livre (L'église catholique; sa constitution, son administration Paris 1906) où il nous résume la pensée de l'hérétique Guillaume d'Occam, sur la Constitution de l'Eglise, préfigurant la réforme protestante  et sa démocratie religieuse ( http://www.archive.org/stream/lglisecatholiqu01mategoog#page/n115/mode/2up ) : 
« De même Occam proteste contre les canonistes qui veulent rétrécir l'idée de l'Église jusqu'à en exclure les laïques. Puisque l'infaillibilité, dit-il, n'appartient qu'à l'Église universelle, la foi aurait beau périr dans le pape, les cardinaux, l'Église de Rome, le clergé tout entier, et même tous les fidèles mâles ou simplement raisonnables, elle survivrait pourtant dans les autres, ne restât-il que des femmes et des enfants. Les laïques pourraient donc mettre en accusation un pape hérétique et le punir, s'ils en avaient le moyen, de même ils pourraient convoquer un concile général et  y prendre part. Par exemple, on pourrait concevoir que chaque commune élût des délégués, parmi lesquels 
les synodes diocésains ou les Parlements laïques choisiraient les membres du Concile. Les laïques ne peuvent exercer dans aucun cas les pouvoirs d'ordre, c'est-à-dire conférés par l'ordination. Mais ils peuvent exercer les autres droits même spirituels, par exemple participer à l'élection des évéques. Ils peuvent probablement transformer le gouvernement de l'Église d'une monarchie en une aristocratie, ou inversement, et ils peuvent sûrement s'organiser en églises nationales autonomes, dans le cas d'un pape hérétique ou d'un trop long interrègne après la mort d'un pape. » 

PS. : J'ai souligné en gras les propos hérétiques de Guillaume d'Occam, pour éclairer ceux qui seraient tenter de les reprendre à leurs comptes, pour aujourd'hui.


Dernière édition par FRANC le Dim 16 Juin 2013, 6:42 pm, édité 1 fois
FRANC
FRANC

Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Dim 16 Juin 2013, 7:25 am

FRANC a écrit:André Mater, juriste socialiste et moderniste, membre de la ligue des Droits de l'Homme, secrétaire de Francis de Pressensé, a écrit un livre (L'église catholique; sa constitution, son administration Paris 1906) où il nous résume la pensée de l'hérétique Guillaume d'Occam, sur la Constitution de l'Eglise, préfigurant la réforme protestante  et sa démocratie religieuse

( http://www.archive.org/stream/lglisecatholiqu01mategoog#page/n115/mode/2up ) : 


« De même Occam proteste contre les canonistes qui veulent rétrécir l'idée de l'Église jusqu'à en exclure les laïques. Puisque l'infaillibilité, dit-il, n'appartient qu'à l'Église universelle, la foi aurait beau périr dans le pape, les cardinaux, l'Église de Rome, le clergé tout entier, et même tous les fidèles mâles ou simplement raisonnables, elle survivrait pourtant dans les autres, ne restât-il que des femmes et des enfants. Les laïques pourraient donc mettre en accusation un pape hérétique et le punir, s'ils en avaient le moyen, de même ils pourraient convoquer un concile général et  y prendre part. Par exemple, on pourrait concevoir que chaque commune élût des délégués, parmi lesquels les synodes diocésains ou les Parlements laïques choisiraient les membres du Concile. Les laïques ne peuvent exercer dans aucun cas les pouvoirs d'ordre, c'est-à-dire conférés par l'ordination. Mais ils peuvent exercer les autres droits même spirituels, par exemple participer à l'élection des évéques. Ils peuvent probablement transformer le gouvernement de l'Église d'une monarchie en une aristocratie, ou inversement, et ils peuvent sûrement s'organiser en églises nationales autonomes, dans le cas d'un pape hérétique ou d'un trop long interrègne après la mort d'un pape. » 

PS. : J'ai souligné en gras les propos hérétiques de Guillaume d'Occam, pour éclairer ceux qui seraient tenter de les reprendre à leurs comptes, pour aujourd'hui.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Dim 16 Juin 2013, 7:55 am

J'ai placé votre post, Franc, afin qu'il soit mieux lisible.

Et ensuite, pour renforcer votre propos, j'ai voulu chercher de quoi qui parlerait de André Mater, juriste socialiste et moderniste, mais je n'ai rien trouvé.

Alors, pourriez-vous nous placer l'endroit où l'on parle de cet homme.

Ainsi que le texte  qui condamne ce propos hérétique, soulignée en gras par vous,  de Guillaume d'Occam.

Merci.


Sur Guillaume D'Occam, voici ce que Wikipédia en dit :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_d%27Ockham


La parole d'un hérétique, qui est loin d'être une référence, est sans valeur ni force, c'est un mélange mielleux de mensonge et de vérité, qui pourrait être tenté de s'en servir !
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  FRANC le Dim 16 Juin 2013, 1:10 pm

roger a écrit:J'ai placé votre post, Franc, afin qu'il soit mieux lisible.
Et ensuite, pour renforcer votre propos, j'ai voulu chercher de quoi qui parlerait de André Mater, juriste socialiste et moderniste, mais je n'ai rien trouvé.
Alors, pourriez-vous nous placer l'endroit où l'on parle de cet homme.
Ainsi que le texte  qui condamne ce propos hérétique, soulignée en gras par vous,  de Guillaume d'Occam.
Merci.
Sur Guillaume D'Occam, voici ce que Wikipédia en dit :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_d%27Ockham
La parole d'un hérétique, qui est loin d'être une référence, est sans valeur ni force, c'est un mélange mielleux de mensonge et de vérité, qui pourrait être tenté de s'en servir !
J'ai quelques références sur internet concernant "André Mater"

-il est franc-maçon et avocat : in "Journal La Croix" Paris  14/11/1910 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k257837p/f1.zoom.r=mater
-lié aux modernistes,et  peut-être auteur d'un ouvrage "Qu'a-t-on fait de l'Eglise" ( http://books.google.fr/books?id=QS7eLppp33MC&pg=PA664&lpg=PA664&dq=%22andre+mater%22+modernisme&source=bl&ots=FbVIG0KndB&sig=5gNh2sJqlcWC5aaWGSZsoqnMuaU&hl=fr&sa=X&ei=wI-9Ud_OC-mX1AXg8YCYCg&ved=0CC8Q6AEwAA#v=onepage&q=%22andre%20mater%22%20modernisme&f=false , http://liberius.net/livres/La_Critique_du_Liberalisme_(tome_7)_000000547.pdf )
-membre de la ligue des Droits de l'Homme : http://www.histoire-politique.fr/documents/09/autresArticles/pdf/HP9-Naquet-PDF.pdf
-socialiste : http://books.google.fr/books?id=F5RmBNmQev0C&pg=PA34&lpg=PA34&dq=%22andr%C3%A9+mater%22&source=bl&ots=PZZ1kmlQkp&sig=RfTcRx2ZcEL7GDn8XVh4NR7TaMo&hl=fr&sa=X&ei=rsi9UYarHLCa1AWKyoCgCw&ved=0CFsQ6AEwBg#v=onepage&q=%22andr%C3%A9%20mater%22&f=false
-ses oeuvres ici : http://cths.fr/an/prosopo.php?id=100895

Rapport entre André Mater et Guillaume d'Occam : suivre le proverbe, les amis ( en doctrine ) de mes ennemis sont mes ennemis (en doctrine), raison de plus pour se tenir en garde contre la doctrine de Guillaume d'Occam (souligné en gras), insinué par le franc-maçon, moderniste et socialiste André Mater.

La vérité catholique est en effet le contraire de la phrase mensongère de Guillaume d'Occam : «la foi ne peut périr dans le Pape, ni  intégralement, dans l'ensemble de tous les Cardinaux ( mais qu'un ou plusieurs, voire une majorité, deviennent hérétiques, cela reste possible) , ni en conséquence dans l'Église de Rome.»


Dernière édition par FRANC le Dim 16 Juin 2013, 6:25 pm, édité 2 fois
FRANC
FRANC

Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Belge le Dim 16 Juin 2013, 5:29 pm

"Mon désir est de suivre en toutes choses l'Eglise romaine." - St. Ambroise

Comment suivre l'Eglise romaine si elle n'existait plus ? C'est à cause de l'hérésie néo-hussite qui affaiblit la résistance anti-moderniste que la plupart des gens ne veulent pas rejeter les prétensions de Bergoglio et sa maffia sur la Papauté et l'épiscopat.

Il faut les donner la vraie solution, pas des systèmes hérétiques qui veulent détruire l'Eglise enseignante.

Que tous acceptent la vérité exprimé par St. Jerome dans son dialogue contre les lucifériens qu'il n'y a "pas d'église sans évêque". Quand l'évêque est mort, son clergé est encore là avec le moyen d'avoir son successeur. Quand une église a perdu ce moyen, elle est tombé en déshérence, mais L'Eglise romaine ne peut pas tomber en déshérence, parce-que son Evêque est le Successeur de St. Pierre, et la Succession de son Siège est perpétuelle (ce qui est un dogme de la foi Catholique). Ergo, le clergé romain existe encore en fait, aujourd'hui, dans ce monde.

Belge
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  FRANC le Dim 16 Juin 2013, 6:21 pm

Belge a écrit:"Mon désir est de suivre en toutes choses l'Eglise romaine." - St. Ambroise

Comment suivre l'Eglise romaine si elle n'existait plus ? C'est à cause de l'hérésie néo-hussite qui affaiblit la résistance anti-moderniste que la plupart des gens ne veulent pas rejeter les prétensions de Bergoglio et sa maffia sur la Papauté et l'épiscopat.

Il faut les donner la vraie solution, pas des systèmes hérétiques qui veulent détruire l'Eglise enseignante.

Que tous acceptent la vérité exprimé par St. Jerome dans son dialogue contre les lucifériens qu'il n'y a "pas d'église sans évêque". Quand l'évêque est mort, son clergé est encore là avec le moyen d'avoir son successeur. Quand une église a perdu ce moyen, elle est tombé en déshérence, mais L'Eglise romaine ne peut pas tomber en déshérence, parce-que son Evêque est le Successeur de St. Pierre, et la Succession de son Siège est perpétuelle (ce qui est un dogme de la foi Catholique). Ergo, le clergé romain existe encore en fait, aujourd'hui, dans ce monde.
Je viens de lire dans le même sens que votre réflexion , un livre sur le Grand schisme, par le Chanoine Louis Salembier, Professeur aux Facultés catholiques de Lille ( Le grand schisme d'Occident Paris 1902 http://www.archive.org/stream/legrandschismed00salegoog#page/n148/mode/2up ) , avec un chapitre sur l'anarchie doctrinale née du grand schisme, et les prédécesseurs de Jean Huss notamment Guillaume d'Ockham, et Wiclef  PP. 124 :
«Certains théologiens considèrent comme probables des propositions comme celles-ci : « Le Pape, les évêques, tous les clercs peuvent en même temps tomber dans l'erreur. Seules, quelques âmes simples, quelques pauvres laïques conserveraient le dépôt de la révélation.C'est ainsi, disent-ils, qu'au moment de la passion, la sainte Vierge seule a garde la foi.» Mais que devient dans cette hypothèse l'indéfectibilité promise à l'Eglise, sa visibilité et par la même son influence et son pouvoir? Qu"est-ce que cette société surnaturelle sans pape orthodoxe, sans clergé fidèle? Qu'est-ce que ce temple vide d'autorité doctrinale, rempli d'erreurs et de ruines? Comment le Christ a-t-il pu assurer dans ces conditions la perpétuité de son Eglise?
Ces novateurs audacieux ont trouvé une réponse à cette question : « En ce cas, disent-ils, Dieu ordonnerait lui-même des prêtres et des évêques et ferait connaitre a son Eglise, par un mode surnaturel, cette ordination extraordinaire. Nier la possibilité d'un pareil fait, ajoutent-ils, ce serait contester la toute-puissance de Dieu.»


Dernière édition par FRANC le Dim 23 Juin 2013, 6:09 pm, édité 1 fois
FRANC
FRANC

Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  FRANC le Dim 16 Juin 2013, 7:50 pm

roger a écrit:J'ai placé votre post, Franc, afin qu'il soit mieux lisible.

Et ensuite, pour renforcer votre propos, j'ai voulu chercher de qui parlerait de André Mater, juriste socialiste et moderniste, mais je n'ai rien trouvé.

Alors, pourriez-vous nous placer l'endroit où l'on parle de cet homme.

Ainsi que le texte  qui condamne ce propos hérétique, soulignée en gras par vous,  de Guillaume d'Occam.
Concernant Guillaume d'Ockham, le texte mentionné est peut-être extrait du Dialogus, c'est ici : http://www.britac.ac.uk/pubs/dialogus/wtc.html
Un conseil, ne perdez pas votre temps avec cet excommunié.
FRANC
FRANC

Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  ROBERT. le Dim 16 Juin 2013, 8:01 pm

FRANC a écrit:Un conseil, ne perdez pas votre temps avec cet excommunié.
Compte tenu du Mont Everest de livres que cet excommunié a écrit... sage conseil, FRANC.
 
Comme dit l'adage: à trop jouer avec le feu, on peut se brûler...

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Dim 16 Juin 2013, 9:30 pm




Ce no 5  du même livre cité par Franc, pages 126 a 130, ça vous fait penser à quoi en partie ? :


 
5. - Les Prophéties du temps.

En cette époque si troublée, des prédictions se répandaient partout, et annonçaient l'apparition de l’Antéchrist précédant la fin prochaine du monde. Ce n’était pas la première fois qu'un phénomène semblable se produisait au sein des foules toujours avides de merveilleux. Dans tous les siècles, quand une calamité particulièrement grave s'abattait sur les fidèles, ils levaient les yeux vers le ciel et attendaient avec une anxieuse épouvante l'arrivée du terrible et dernier adversaire de Jésus-Christ.

Au temps des premières persécutions, ils avaient déjà cru que Néron allait ressusciter d'entre les morts et reparaitre bientôt dans le monde pour rétablir le culte des idoles et accomplir tout ce que saint Jean avait prophétisé de l’Antéchrist. Au IIIe siècle, Tertullien, séduit par les rêveries montanistes, attend la fin prochaine du monde et expose ses espérances fanatiques avec une sombre énergie. Il écrit au moment de la persécution de Septime-Sévère et de Caracalla ; il veut qu'on se dégage de toute entrave terrestre pour courir plus vite au martyre. A la date où l'on commence à prévoir la chute fatale de l'Empire, saint Hilaire voit l’Antéchrist tantôt dans Sabellius, tantôt dans Arius, tantôt dans l'empereur Constance. Vers l'an mil, c'est Adso, le moine de Luxeuil, qui écrit son livre de Antichristo pour prémunir la femme de Louis d'Outremer contre de vaines terreurs. A la date de la chute de Constantinople nous verrons deux grands hommes, saint Jean de Capistran et le savant Nicolas de Cusa, s'occuper à leur tour de cette inquiétante question, en attendant que Luther et Cranmer viennent publier que l’Antéchrist, c'est le Pape. Si nous n'avions pas vu de nos yeux, après les tristes évènements de 1870, le même débordement de ces prophéties que la folie invente, que la crédulité reçoit et que la superstition propage, nous ne croirions pas possible le succès que les prédictions les plus extravagantes ont rencontré dans les dernières années du XIVe siècle.

En ces temps malheureux, les voyants surgissent de partout, et leurs visions acquièrent une influence et une diffusion qu'elles n'avaient jamais rencontrées auparavant. Un ermite nommé Télesphore déclame contre l'Église de Rome et le clergé, prévoit le pontificat d'un « pasteur angélique », et prédit la fin du schisme pour 1393. « A cette époque, dit-il, la couronne impériale passera au  roi de France, qui deviendra monarque universel. »  Télesphope est clémentin, on le voit, et c'est pour cela que son livre sera réfuté par Henri de Langenstein, allemand et urbaniste. D'un autre côté, un certain Gamaléon annonçait la translation du Saint-Siège en Allemagne.

On s'appuyait sur ces prédictions sans base dans les sermons les plus solennels, et certaines compositions de l'époque offrent le singulier mélange d'insanités prophétiques, de conjectures astrologiques et d'affirmations doctrinales. Dans un discours prononcé pendant l'Avent de 1385, Pierre d'Ailly met le prétendu voyant Cyrille et l'excentrique Joachim de Flore sur le même rang que saint Jean-Baptiste et que saint Jean l’Évangéliste.

Il ajoute foi à toutes les extravagances de ces faux spirituels, il ne craint pas d'annoncer que dans 15 ans l'Antéchrist de l'Apocalypse régnera. « II y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles, s’écrie-t-il, le soleil, ce sont les prélats : la lumière de leur sagesse s'éteint ; la lune, ce sont les princes : le rayon de leur justice s'obscurcit ; les étoiles, ce sont leurs nombreux inférieurs : la grâce disparait en eux tous 2. »

D'autres que d'Ailly se faisaient les échos de ces prédictions fantastiques : ils annonçaient comme lui la venue de l'Antéchrist et la fin prochaine du monde. Clémangis, élève et ami de l'évêque de Cambrai, compose sur ce grave sujet un traité spécial, ainsi que Nicolas Oresme, évêque de Lisieux. Thierry de Niem se demande si le schisme et ses suites sont les signes précurseurs de l'arrivée prochaine de l'Antéchrist : « Oui, si l'on en croit les historiens et les prophètes, » répond-il. Saint Vincent Ferrier en faisait le thème habituel de ses prédications. Sept de ses sermons sur dix, avaient pour sujet le jugement dernier qu'il croyait proche. D'un autre côté, des processions lugubres de vingt à trente mille personnes parcouraient le centre et tout le sud de l'Italie. Elles étaient précédées de grands crucifix d'où découlaient du sang et de la sueur. Un de ces pèlerins se croyait le prophète Élie et annonçait pour bientôt le tremblement de terre qui devait amener la fin du monde'.

Tous ces détails s'accordent à montrer la perturbation profonde des esprits et les imaginations étranges qui les hantaient : la superstition passait par toutes les brèches faites à la foi.

D'un autre coté, les malheurs publics réveillaient le véritable esprit religieux et excitaient partout un nouveau besoin de prière.

Charles VI venait d'être frappé de folie dans la forêt du Mans (1392) et le peuple y voyait une punition divine. D'un bout de la France à l'autre, on faisait des processions et des pèlerinages pour obtenir la guérison du roi. Notre-Dame de Chartres, la basilique de Saint-Denis, Sainte Catherine du Val des Écoliers, la sainte Chapelle du Palais et d'autres églises miraculeuses recevaient tour à tour les hommages et les supplications des bons Français que le malheur des temps dirigeait en foule vers les sanctuaires les plus vénérés. Un jour, on vit arriver à Notre-Dame du Puy, au milieu d'une foule venue des marches de Lorraine, cette Isabelle Romée qui devait être la mère de Jeanne d'Arc. C'était une première clarté d'aurore au milieu de cette sombre nuit. A Avignon, le Pape lui-même composa une messe spéciale « pour la paix » et promit des indulgences à tous ceux qui l'entendraient.

Étrange et cruelle situation, en effet, que celle de la France ! Un roi fou, une reine dissolue, des princes rivaux, faisant passer leurs intérêts avant ceux de la patrie ! Dans un ordre supérieur, des écoles théologiques divisées sur des points très importants, des évêques incertains de la légitimité de leur chef, et enfin au sommet de la hiérarchie, un pape douteux !



http://www.archive.org/stream/legrandschismed00salegoog#page/n150/mode/2up


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Dim 16 Juin 2013, 10:58 pm

Je préfère ce lien sur le même livre :


Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse 7200564-M
Le grand schisme d'Occident

par L. Salembier

http://archive.org/stream/legrandschismedo00sale#page/126/mode/2up


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Belge le Lun 17 Juin 2013, 5:34 am

Sans vouloir juger la culpabilité subjective de ceux qui sont malheureusement inspirés par l'hérésie hussite dans ces temps ténébreux dans lesquels on est facilement dirigé vers des positions condamnables sans en avoir l'intention, le citation de L. Salembier placé ici par Franc dénonce l'exacte même hérésie qui afflige le monde anti-conciliaire aujourd'hui.

Belge
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  ROBERT. le Lun 17 Juin 2013, 7:31 am

Belge a écrit:Sans vouloir juger la culpabilité subjective de ceux qui sont malheureusement inspirés par l'hérésie hussite dans ces temps ténébreux dans lesquels on est facilement dirigé vers des positions condamnables sans en avoir l'intention, le citation de L. Salembier placé ici par Franc dénonce l'exacte même hérésie qui afflige le monde anti-conciliaire aujourd'hui.
 Que voulez-vous dire ?
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Belge le Lun 17 Juin 2013, 8:34 am

ROBERT a écrit:Que voulez-vous dire ?


Je voulais dire que parmis ceux qui rejettent les prétensions bergogliennes, il y a néanmoins un grand nombre de gens qui proclament, explicitement ou implicitement, que la hiérarchie est détruite et qu'elle doit, par consequence, être 'restaurée', soit par des consécrations épiscopales sauvages, soit par un acte extraordinaire de Dieu. Il serait une réfondement de l'Eglise, parce-que les structures ordinaires seraient ruinés.


Tout cela est l'hérésie de Jean Hus, pure et simple, réssuscitée aujourd'hui comme une pseudo-solution pour la crise actuelle, quand la vraie solution présuppose qu'on accepte la doctrine ecclésiologique orthodoxe de l'Eglise ; que la Papauté et l'épiscopat doivent perdurer toujours, selon les promesses du Seigneur JESUS-CHRIST.

Belge
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Belge le Lun 17 Juin 2013, 8:43 am

Belge a écrit:
... une réfondement un refondement ...

Excusez-moi, pauvre barbare étranger.

Belge
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Lun 17 Juin 2013, 9:48 am

cependant que le cardinal Pie dit :


Le Cardinal Pie, évêque de Poitiers (1815-1880) écrivait :

« Mais ce qui est certain, c'est qu'à mesure que le monde approchera de son terme, les méchants et les séducteurs auront de plus en plus l'avantage. On ne trouvera quasi plus de foi sur la terre, c'est-à-dire elle aura presque complètement disparu de toutes les institutions terrestres. Les croyants eux-mêmes oseront à peine faire une profession publique et sociale de leurs croyances. La scission, la séparation, le divorce des sociétés avec Dieu, qui est donné par saint Paul comme un signe précurseur de la fin, “nisi venerit discessio primum” ira se consommant, de jour en jour. L'Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques. Elle, qui disait à ses débuts : Le lieu m'est étroit, faites-moi de la place où je puisse habiter : Angustus mihi locus, fac spatium ut habitem, elle se verra disputer le terrain pied à pied, elle sera cernée, resserrée de toutes parts : autant les siècles l'avaient fait grande, autant on s’appliquera à la restreindre. Enfin, il y aura pour l'Église de la terre comme une véritable défaite, il sera donné à la Bête de faire la guerre avec les saints et de les vaincre. L'insolence du mal sera à son comble » (Œuvres, Ed. Oudin, 1873, 4e édition).
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  ROBERT. le Lun 17 Juin 2013, 9:52 am

Belge a écrit:
ROBERT a écrit:Que voulez-vous dire ?


Je voulais dire que parmis ceux qui rejettent les prétensions bergogliennes, il y a néanmoins un grand nombre de gens qui proclament, explicitement ou implicitement, que la hiérarchie est détruite et qu'elle doit, par consequence, être 'restaurée', soit par des consécrations épiscopales sauvages, soit par un acte extraordinaire de Dieu. Il serait une réfondement de l'Eglise, parce-que les structures ordinaires seraient ruinés.


Tout cela est l'hérésie de Jean Hus, pure et simple, réssuscitée aujourd'hui comme une pseudo-solution pour la crise actuelle, quand la vraie solution présuppose qu'on accepte la doctrine ecclésiologique orthodoxe de l'Eglise ; que la Papauté et l'épiscopat doivent perdurer toujours, selon les promesses du Seigneur JESUS-CHRIST.

Merci de votre explication, Belge.
 
Où voyez-vous des gens qui veulent "ressuciter" le hussisme ? Sur TD ?

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Lun 17 Juin 2013, 9:54 am

..et dans le livre, « Fin du monde présent et mystère de la vie future » de l'abbé Arminjon, si goûté par sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, pages 54-55, on y lit :


« Au moment où la tempête sera plus violente, où l’Église sera sans pilote, où le sacrifice non sanglant aura cessé en tout lieu, où tout semblera humainement désespéré, on verra, dit saint Jean, surgir deux témoins... L'un... est Hénoch... L'autre, est le prophète Elie... »

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  ROBERT. le Lun 17 Juin 2013, 10:06 am

roger a écrit:..et dans le livre, « Fin du monde présent et mystère de la vie future » de l'abbé Arminjon, si goûté par sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, pages 54-55, on y lit :


« Au moment où la tempête sera plus violente, où l’Église sera sans pilote, où le sacrifice non sanglant aura cessé en tout lieu, où tout semblera humainement désespéré, on verra, dit saint Jean, surgir deux témoins... L'un... est Hénoch... L'autre, est le prophète Elie... »

Roger, je vois déjà d'ici un argument que les gens d'en-face pourrait apporter...
.
.
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Belge le Lun 17 Juin 2013, 11:35 am

ROBERT a écrit:Où voyez-vous des gens qui veulent "ressuciter" le hussisme ? Sur TD ?


Objectivement parlé, ce qu'on peut voir ici et souvent parmis des autres qui rejettent la pseudo-papauté roncallo-montinienne, est la doctrine de Jean Hus que la hiérarchie peut être détruite. Il faut rémédier cette plaie avec la saine doctrine ecclésiologique pour le salut des âmes, et afin que les adhérents de Bergoglio ne peuvent plus l'utiliser contre ceux qui l'opposent. Si nous voulons la fin de cette crise plus vite, il faut écraser les hérésies qui affligent la résistance contre l'imposture mitrée qui usurpe les bâtiments du Vatican.



Roger,

Je connais déjà votre citations, mais ils ne contiennent rien qui dit que l'Eglise enseignante peut se défaire et que l'Eglise, en ce cas impossible, serait 'visible' seulement dans un groupe de laïcs qui attendrait la reconstitution de l'ecclesia docens par une intervention extraordinaire du Ciel. Il serait une brèche dans la Succession Apostolique, contre les promesses du CHRIST, ce qui est impossible. La proposition est une hérésie déjà condamnée par l'Eglise.

Belge
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Belge le Lun 17 Juin 2013, 11:49 am

SS. Pie IX a écrit:
... par une audace incroyable, ils soutiennent que le Pontife romain, aussi bien que tous les évêques ensemble, les prêtres associés à eux dans l'unité de foi et de communion, sont tombés dans l'hérésie en acquiesçant aux définitions du concile oecuménique du Vatican et en les professant. C'est pourquoi ils nient aussi l'indéfectibilité de l'Eglise, disant avec blasphème qu'elle a péri dans l'univers entier, et que par conséquent son Chef visible et les évêques ont fait défection. De là ils infèrent pour eux la nécessité de restaurer un épiscopat légitime en la personne de leur pseudo-évêque qui entrant, non par la porte, mais par un autre endroit, comme un voleur et un larron, a attiré sur sa tête la sentence du Christ qui le condamne.

(Etsi multa)



"C'est pourquoi ils nient aussi l'indéfectibilité de l'Eglise, disant avec blasphème qu'elle a péri dans l'univers entier, et que par conséquent son Chef visible et les évêques ont fait défection."

Belge
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  ROBERT. le Lun 17 Juin 2013, 11:52 am

Belge a écrit:
ROBERT a écrit:Où voyez-vous des gens qui veulent "ressuciter" le hussisme ? Sur TD ?

Objectivement parlé, ce qu'on peut voir ici et souvent parmis des autres qui rejettent la pseudo-papauté roncallo-montinienne, est la doctrine de Jean Hus que la hiérarchie peut être détruite. Il faut rémédier cette plaie avec la saine doctrine ecclésiologique pour le salut des âmes, et afin que les adhérents de Bergoglio ne peuvent plus l'utiliser contre ceux qui l'opposent. Si nous voulons la fin de cette crise plus vite, il faut écraser les hérésies qui affligent la résistance contre l'imposture mitrée qui usurpe les bâtiments du Vatican
 
 Merci Belge. Je n'ai qu'un commentaire et une question:
 
On peut rejeter la pseudo-papauté roncallo-montinienne sans être hussite pour autant.
 
Qu’est-ce que la saine doctrine ecclésiologique ?
.
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Lun 17 Juin 2013, 12:02 pm

Nous ne nions pas l'indéfectibilité de l'Église ; au contraire, nous croyons que l'Église catholique est indéfectible.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  B JP le Lun 17 Juin 2013, 12:05 pm

On peut être hussite implicitement et sans en être conscient, tout en croyant en théorie à l'indéfectibilité de l'Église catholique et en pratique penser et agir comme si elle n'avait plus de hiérarchie...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  Roger Boivin le Lun 17 Juin 2013, 12:09 pm

Alors, où est donc passée la hiérarchie ?
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12203
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse Empty Re: Guillaume d'Occam et la démocratie religieuse

Message  B JP le Lun 17 Juin 2013, 12:11 pm

La saine doctrine ecclésiologique est celle qui admet qu'il y a encore de nos jours, nécessairement même si on ne la voit pas clairement, une hiérarchie. Il s'agit d'admettre la chose non en théorie, mais en pratique et, donc, ne pas dire "au conciliabule, ils sont tous tombés"...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum