CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

+2
Louis
Javier
6 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Gérard Mer 03 Juin 2009, 5:30 pm

Merci Missale Romanum pour le travail ENORME que vous faites.

Nous pouvons ainsi suivre avec intérêt cette étude
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Jeu 04 Juin 2009, 9:37 am

.
https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7214
CAPITULO III

En los primeros dos capítulos de esta serie, narramos brevemente como la Fe fue destruída en Alemania e Inglaterra mediante la profanación gradual y la destrucción de la Misa. Para examinar y condenar los errores de Lutero y los demás Reformadorres, el Papa Paulo III convocó el Concilio de Trento en el mismo siglo. Este Concilio decretó que el Papado debería producir y publicar un Misal para que los sacerdotes supieran cuáles oraciones usar, cuál ritual y cuáles ceremonias deberían retener en la celebración de la Misa para siempre. Esto fue hecho para salvaguardar a todas las generaciones de Católicos, de la tragedia que sobrevino a los Católicos en Alemania e Inglaterra.

Este trabajo fue terminado durante el reinado de San Pío V, y el Misal Romano fue constituído el Misal oficial de la Iglesia. El Papa publicó su decreto "QUO PRIMUM" sobre el Misal y este decreto apareció en Latín al frente de todo Misal para uso de los Altares, desde entonces hasta los recientes cambios por la Comisión Litúrgica. Nos permitimos recordar algunas de las secciones de este decreto.

"Nosotros decretamos bajo la pena de nuestra indignación que jamás en tiempo alguno, se puede agregar, quitar, o cambiar cosa alguna (en el Misal Romano), esto lo determinamos y ordenamos a perpetuidad por virtud de esta Constitución".

"Nadie puede ser requerido a ofrecer la Santa Misa en modo distintio al determinado por Nosotros... Y Nosotros así mismo determinamos y declaramos que nadie puede ser compelido u obligado, o presionado por ninguna persona, a cambiar este Misal y que esta disposición, no puede ser revocada o su efectividad restringida, lo que es más, deberá siempre mantenerse firme y fuerte en todo su vigor".

Como pueden ustedes ver, el Papa, por virtud de su autoridad Apostólica, decretó que este Misal Romano deberá ser usado para siempre en la Iglesia, sin ningún cambio o alteración, y que ningún sacerdote puede jamás ser obligado a ofrecer la Santa Misa de una manera diferente. Como dijimos antes, esto fue hecho con el fin de prevenir que la Santa Misa fuera otra vez destruída, como sucedió en Alemania e Inglaterra.

No dejen ustedes que alguien venga con el cuento de que el Papa y el Concilio de Trento no tenían la autoridad de establecer reglas y decretos que permanecerían hasta el fin de los tiempos. Y no se dejen engañar por aquellos que les dirán que otro Papa y otro Concilio pueden rechazar los decretos solemnes de un Papa o un Concilio anterior. Si esto fuese cierto, no habría Autoridad en la Iglesia y no podríamos creer la promesa de Cristo de estar con la Iglesia todos los días hasta el fin de los tiempos. Cualquier Papa o Concilio que intente revocar las enseñanzas solemnes de un Papa o Concilio anteriores está actuando en desafío deliberado y desobediencia a la autoridad de la Iglesia.

Observemos por un momento lo que ha pasado en la Iglesia desde 1953…
traduction approximative a écrit:CHAPITRE III

Dans les deux premiers chapitres de cette série, nous racontons brièvement comment la Foi il a été détruite en Allemagne et en Angleterre par la profanation progressive et la destruction de la Messe. Pour examiner et condamner les erreurs Luther et des autres Réformateurs, le Pape Paul III a convoqué le Concile de Trente dans le même siècle. Ce Concile a décrété que le Papauté devrait produire et publier un Missel pour que les prêtres sachent quelles prières employer, quel rituel et quelles cérémonies devraient garder dans la célébration de la Messe, et cela pour toujours. Ceci a été fait pour sauvegarder à toutes les générations de Catholiques, de la tragédie qui est survenue aux Catholiques en Allemagne et en Angleterre.

Ce travail fut terminé sous le règne de Saint Pie V, et le Missel Romain fut promulgué le Missel officiel de l'Église. Le Pape a publié son décret « QUO PRIMUM » sur le Missel et ce décret apparaît en Latin au début de tout Missel d’Autel, depuis lors jusqu'aux changements récents changements de la Commission Liturgique. Nous nous permettons de rappeler certaines sections de ce décret.

"Nosotros decretamos bajo la pena de nuestra indignación que jamás en tiempo alguno, se puede agregar, quitar, o cambiar cosa alguna (en el Misal Romano), esto lo determinamos y ordenamos a perpetuidad por virtud de esta Constitución".

"Nadie puede ser requerido a ofrecer la Santa Misa en modo distintio al determinado por Nosotros... Y Nosotros así mismo determinamos y declaramos que nadie puede ser compelido u obligado, o presionado por ninguna persona, a cambiar este Misal y que esta disposición, no puede ser revocada o su efectividad restringida, lo que es más, deberá siempre mantenerse firme y fuerte en todo su vigor".

Comme vous pouvez le voir, le Pape, en vertu de son autorité Apostolique, a décrété que ce Missel romain devra être utilisé pour toujours dans l'Église, sans aucun changement ou modification, et qu'aucun prêtre ne peut jamais être obligé d'offrir la Sainte Messe d'une manière différente. Comme nous avons dit, ceci a été fait afin de prévoir que la Sainte Messe soit détruite autre fois , comme ce fut le cas en Allemagne et en Angleterre.

Ne permettez que quelqu’un vienne vous raconter l’histoire que le Pape et le Concile de Trente n'avaient pas l'autorité pour établir des règles et des décrets qui resteraient jusqu'à la fin des temps. Et ne vous laissez pas tromper par ceux qui vous diront qu'un autre Pape et un autre Concile peuvent rejeter les décrets solennels d'un Pape ou d'un Concile précédent. Si ceci était certain, il n'y aurait pas d’Autorité dans l'Église et nous ne pourrions pas croire en la promesse du Christ qu’Il serait avec l'Église tous les jours jusqu'à la fin des temps. Tout Pape ou Concile qui tenterait de révoquer les enseignements solennels d’un Pape ou d’un Concile précédent agirait en défi délibéré et ce serait une désobéissance à l'autorité de l'Église.

Observons pour un moment ce qui s’est passé dans l'Église depuis 1953…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Gérard Jeu 04 Juin 2009, 11:24 am

Le CAM dit:

"Dans les deux premiers chapitres de cette série, nous racontons brièvement comment la Foi il a été détruite en Allemagne et en Angleterre par la profanation progressive et la destruction de la Messe."
La messe de Paul VI a été introduite en 1968. D'après cette étude, s'il n'y avait pas eu de nouvelle messe de Paul VI en 1968, il n'y aurait eu aucun changement et la foi n'aurait jamais été détruite !!!

D'après cette étude, c'est la messe de Paul VI qui fait que la hiérarchie de 1968 devient hérétique et perd toute catholicité et tout pouvoir. On peut donc croire que la Messe de Paul VI a pu sortir de l'Eglise catholique et que l'Eglise catholique à ce moment-là est devenue non-catholique.

D'après eux, la Cause c'est la messe de Paul VI promulguée par le vrai pape qui devient faux pape à cette occasion.
Ceci est faux !

La cause c'est le Concile Vatican II où les évêque catholiques se rassemblent avec PAUL VI pour fonder une nouvelle religion, base d'une nouvelle Eglise. Cette nouvelle église avec son pope est la cause de la nouvelle messe prévue dans le concile.
En effet, dans le Concile Vatican II, le 7 décembre 1965, l'église conciliaire déclare : "l'Eglise se sait unie" aux hérétiques et aux schismatiques,...(Lumen Gentium 15)

Lumen Gentium dit encore textuellement:
"Ils (les hérétiques) ont avec l’Eglise la communion dans la prière et bien mieux, une véritable union avec l’Esprit Saint"

Pour que les hérétiques soient plus parfaitement unis dans la prière (de la messe) avec l'"Eglise", il fallait donc faire une messe commune...celle de Paul VI... ce qui a été LOGIQUEMENT fait 3 ans après le Concile en 1968.

Je m'excuse de dire, comme je viens de le prouver que la vraie cause de la perte de la foi n'est pas la messe de Paul VI mais le Concile qui en est la cause évidente de la perte de la foi déjà perdue au Concile.

Rien ne pouvait nous arriver de tel avec la véritable Eglise catholique. l'Eglise catholique ne pouvait donner que le vraie culte et la vraie doctrine !
Et Rien ne devrait nous étonner de la part d'une fausse église syncrétique.

Les prophéties ne disent pas que l'Eglise allait produire une nouvelle messe qui allait fait perdre la foi.
Elle disent que là où il y avait auparavant la hiérarchie de l'Eglise catholique (à ROME) Là, les pires ennemis de l'Eglise, (Paul VI avec tous les évêques et Lefèbvre) allaient poser "le trône de l'abomination dans l'impiété".

Beaucoup connaissent ou CROIENT connaître ce qui va se passer grâce aux prophéties.
La Vierge Marie qui connaissait TOUTES les prophéties sur le Messie ne savait pas quand ni comment elles allaient se réaliser. La preuve ? Les demandes qu'elle fait à l'Ange à l'Incarnation !

Par contre, les prophéties sont faites pour EXPLIQUER avec la certitude la plus absolue ce qui s'est passé.
Personne ne peut douter que NS est bien mort. "Ils regarderont celui qu'ils ont transpercé"
Alors lisez bien les prophéties de la Sainte Vierge pour comprendre ce qui s'est passé à Vatican II.
Ce n'est pas "le pape fera une nouvelle messe qui fera perdre la foi"
NON ! Mais:
"Rome perdra la foi et deviendra le Siège de l'Antechrist".
"L'Eglise sera éclipsée"

...c'est à dire cachée...parce que l'église conciliaire, le Siège de l'Antechrist cherchera par tout les moyens à la cacher et à faire croire que c'est elle qui est l'Eglise.

Lisez les prophéties de Léon XIII dans son fameux exorcisme :

"Là où fut institué le Siège du Bienheureux Pierre, Là ils ont posé le Trône de l'abomination dans l'impiété afin que le troupeau étant frappé, le troupeau puisse être dispersé."

Et Lefèbvre, cet hérésiarque, ce faussaire, nous a fait croire TOUTE sa vie que ce "trône de l'abomination dans l'impiété" qu'il avait fondé par ses propre hérésies et son adhésion était le Siège du Bienheureux Pierre.

Alors, il peut aller se faire cuire un oeuf, lui et sa Frate quand ils nous disent qu'ils vont sauver la messe, sauver le Saint Sacrifice et sauver le Sacerdoce ! En effet, c'est Lefèbvre mieux que quiconque qui a caché l'Eglise catholique aux yeux des fidèles. Beaucoup de personnes sincères ont cru que Lefèbvre était l'Eglise catholique parce qu'il prétendait garder ce que l'église conciliaire avait rejeter.

Tout ce commentaire n'est pas pour disqualifier le Cam mais simplement pour montrer que leur analyse n'est pas la bonne ! On peut être catholique et se tromper !

Cependant, pour être catholique, il faut bien savoir où était l'Eglise entre 1965 et 1968 ! Même si à cet époque nous étions dans la confusion ceci ne produisait pas l'union (ou la confusion) de l'Eglise catholique avec l'église conciliaire !


Dernière édition par Parabole le Jeu 04 Juin 2009, 11:39 am, édité 1 fois
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  gabrielle Jeu 04 Juin 2009, 11:32 am

V2 est la fondation de la secte. Bien d'accord avec vous.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18807
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Jeu 04 Juin 2009, 1:10 pm

CAPITULO III (suite)

…Observemos por un momento lo que ha pasado en la Iglesia desde 1953, cuando empezaron los cambios en la liturgia. La Santa Misa se celebra hoy sólo en el idioma vernáculo. Mesas de madera han sustituído al Altar del Sacrificio. Le han sacado los comulgatorios. En algunas diócesis, las estaciones del viacrucis, las estatuas, las pilas de agua bendita, los reclinatorios y los crucifijos se han eliminado en todas sus parroquias. Pronto también desaparecerán en las nuestras. El canto Gregoriano, y el uso del órgano han desaparecido. En su lugar, tenemos "misas" folklóricas, panamericanas, y "rock". Pero el cambio de mayor significado está en las oraciones del Cánon. En el Cánon nuevo, la mayoría de la doctrina y dogmas contenidos en el Misal Romano han sido totalmente SUPRIMIDOS O ELIMINADOS.

Y las palabras de la Consagración han sido cambiadas de tal manera que el pan y el vino no se convierten más en el Cuerpo y la Sangre de Nuestro Señor Jesucristo. Así que, como ustedes ven, la Santa Misa ha sido destruída ya en nuestros días así como lo fue en Alemania e Inglaterra hace 400 años y sin que la gente Católica se diera cuenta. Fue llevada a cabo por la jerarquía y el clero usando iglesias Católicas, monasterios y conventos, exactamente en la misma forma en que fue realizada durante la Reforma.

Y lo peor, está aún por venir. Así como a Católicos de Alemania se les dio la "Formula Missae" de Martín Lutero y los Católicos en Inglaterra fueron introducidos al Primer Libro de Oraciones de Eduardo VI, que resultó ser la completa eliminación del Santo Sacrificio de la Misa, nosotros hemos sido introducidos al misal del "Nuevo Ordo". Esta nueva misa iba a tener efecto en todas y cada una de las Iglesias Católicas del mundo a partir de noviembre 30 de 1969. Sin embargo, dos cardenales se armaron de valor, negándose a participar en esta destrucción de la Santa Misa, dejando oír su voz en abieta oposición.

Y luego, de algunas partes de Europa llegaron las voces de fieles y grupos valientes…

traduction approximative a écrit:
CHAPITRE III (suite)

…Observons pour un moment ce qui s’est passé dans l'Église depuis 1953, quand ont commencé les changements dans la liturgie. La Sainte Messe se célèbre aujourd'hui qu’en langue vernaculaire. Des tables de bois ont remplacé l'Autel du Sacrifice. Ils ont enlevé les balustrades pour la communion. Dans certains diocèses, les stations du Chemin de la Croix, les statues, les bénitiers, les prie-Dieu (reclinatorios ?) et les crucifix ont été éliminés dans toutes les paroisses. Bientôt ils disparaîtront aussi dans les nôtres. Le chant Grégorien, et l'utilisation de l'orgue ont disparu. À la place, nous avons des « messes » folkloriques, panaméricaines, et « rock ». Mais le changement qui est de la plus grande signification est dans les prières du Canon. Dans ce nouveau Canon la majorité de la doctrine et dogmes contenus dans le Missel romain ont été totalement SUPPRIMÉS OU ÉLIMINÉS.

Et les paroles de la Consécration ont été changées de telle sorte que le pain et le vin ne deviennent plus le Corps et le Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ. Donc, comme vous voyez, la Sainte Messe a été déjà détruite de nos jours comme elle l'a été en Allemagne et en Angleterre il y a 400 ans et ce, sans que les Catholiques s’en rendent compte. Cela a été mené à bien par la hiérarchie et le clergé, en utilisant des églises, monastères et couvents catholiques, exactement de la même manière qu’elle a été effectué pendant la Réforme.

Et le pire reste encore à venir. Ainsi qu'aux catholiques d'Allemagne on a donné la « Formula Missae » de Martin Luther et aux catholiques d’Angleterre fut introduit le Premier Livre de Prières d'Édouard VI, qui a résulté en l'élimination complète du Saint Sacrifice de la Messe, ainsi nous avons été amenés au missel du « Nouvel Ordo ». Cette nouvelle messe allait prendre effet dans chacune des églises catholiques du monde entier à partir du 30 novembre 1969. Toutefois, deux cardinaux armés de courage, refusant de prendre part à cette destruction de la Sainte Messe, en laissant entendre leur voix dans une opposition (abieta ?).

Et donc, de quelques parties d'Europe sont arrivées les voix de fidèles et courageux groupes…

A suivre.


Dernière édition par Missale Romanum 1612 le Jeu 04 Juin 2009, 1:13 pm, édité 1 fois (Raison : correction)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Jeu 04 Juin 2009, 3:57 pm

CAPITULO III (suite et fin)

…Y luego, de algunas partes de Europa llegaron las voces de fieles y grupos valientes, negándose a celebrar con la presente perversión de nuestra Fe Católica.

Católicos Tradicionales en Alemania dicen: "Este 'Ordo Missae' aniquila el Ofertorio (recuerden la palabras de Lutero). Estos son los ritos paganos de Ceres y Baco. Esta no puede ser la verdadera Misa Católica".
Monseñor Dominic Celada, en Italia: "El nuevo Misal contiene varios errores manifiestos, explícitamente condenados por Papas en tiempos anteriores. Por lo mismo, cualquiera que use esta misa se excomulga a sí mismo".

En Inglaterra Monseñor Bryan Houghton de Sufftolk ha preferido renunciar públicamente a usar la nueva liturgia, diciendo que, si llegara a cumplir con las instrucciones oficiales de los obispos y Roma, no podía seguir celebrando la Santa Misa de acuerdo con el rito para el cual había sido ordenado.

Esta misa del Novus Ordo comenzó en las diócesis americanas el domingo de Pentecostés. El libro de oraciones oficial, editado en Roma, llama a este servicio: La cena del Señor y el memorial del Señor. No es necesario que el sacerdote celebre en un altar, el Ara no es ya necesaria. Y el sacerdote es llamado el "presidente de la asamblea del pueblo de Dios". "Peor que todo, a ningún sacerdote se le permite ofrecer la Misa Latina de San Pío V, en público. HA SIDO PROHIBIDA.

¿Qué debemos hacer? Si desean ustedes seguir siendo católicos verdaderos, no deben asistir a ninguno de estos servicios. Ni tampoco contribuyan monetariamente a sus parroquias, porque si lo hacen están ustedes ayudando a mantener una iglesia que ha apostatado, que se ha separado de la verdadera Iglesia. Nos damos cuenta del terrible sacrificio que esto significa. Pero les aseguramos que hay otros sufriendo con ustedes. Unámonos en oración a la Santísima Vírgen María a quien Dios ha dado el poder de aplastar todas las herejías, y un día la Verdadera Iglesia resurgirá de las catacumbas

traduction approximative a écrit:
CHAPITRE III


…Et donc, de quelques parties d'Europe sont arrivées les voix de fidèles et courageux groupes, qui refusaient de célébrer la présente perversion de notre Foi Catholique.

Des catholiques traditionnels d’Allemagne disent : « Cet « Ordo Missae » annihile l'Ofertorio (ils rappellent les mots de Luther). Ceux-ci sont les rites païens de Ceres et Baco . Celle-ci ne peut pas être la véritable Messe Catholique ".

Monseigneur Dominic Celada, en Italie : « Le nouveau Missel contient plusieurs erreurs manifestes, explicitement condamnés par des Papes en des temps antérieurs. Par le fait même, quelqu'un qui utilise cette messe s’excommunie lui-même ".

En Angleterre Monseigneur Bryan Houghton de Sufftolk a préféré renoncer publiquement à employer la nouvelle liturgie, en disant que, s'il arrivait à remplir les instructions officielles des évêques et de Rome, il ne pouvait pas continuer à célébrer la Sainte Messe en accord avec le rite pour lequel il avait été ordonné.

Cette messe du Novus Ordo a commencé dans les diocèses américains le dimanche de la Pentecôte. Le livre des prières officielles, publié à Rome, est appelé : La cène du Seigneur et le mémorial du Seigneur. Il n'est pas nécessaire que le prêtre célèbre à un autel, et la pierre d’autel n'est pas déjà nécessaire. Et le prêtre est appelé « le président de l'assemblée du peuple de Dieu ". « Pire que tout, à aucun prêtre on permet d'offrir la Messe en Latin de Saint Pie V, en public. ELLE A ÉTÉ INTERDITE.

Qu'est-ce que devons-nous faire ? Si vous souhaitez être encore de vrais catholiques, vous ne devez assister à aucun de ces offices. Ni ne contribuez monétairement à ces paroisses, parce que si vous le faites, vous aidez à maintenir une église qui a apostasié, qui a été séparé de la véritable Église. Nous nous rendons compte du sacrifice terrible que ceci signifie. Mais nous vous assurons qu'il y en a d'autres qui souffrent avec vous. Unissons nos prières à la Très Sainte Vierge Marie, à laquelle Dieu a donné le pouvoir d'écraser toutes les hérésies, et un jour la véritable Église ressurgira des catacombes.

À SUIVRE :la traduction du fil suivant :(https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7217)


Dernière édition par Missale Romanum 1612 le Ven 05 Juin 2009, 5:25 pm, édité 1 fois (Raison : Ajout de parenthèses dans le A SUIVRE en bas.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Gérard Jeu 04 Juin 2009, 6:25 pm

La CAM dit:

Cette nouvelle messe allait prendre effet dans chacune des églises catholiques du monde entier à partir du 30 novembre 1969. Toutefois, deux cardinaux armés de courage, refusant de prendre part à cette destruction de la Sainte Messe, en laissant entendre leur voix dans une opposition (abieta ?).

Si les deux cardinaux en question sont Ottaviani et Bacci dans leur "Bref examen critique de la Sainte Messe", les nouvelles ne sont pas bonnes du tout.

En effet, je veux bien que l'on puisse supposer par certains de ses propos que Lefèbvre se soit exclu de l'église conciliaire notamment quand il dit
"cette église n'est pas catholique", "nous sommes dirigé par des antéchrist qui ont détruit la religion, détruit l'Eglise" etc
. Bon ! on a suivi ses contours entre ses hérésies du Concile ses déclarations contre le Concile, ses supposés déviations. Il a au moins essayé de paraître contre l'église conciliaire.
Mais pour ces deux Cardinaux, ils sont restés dans les mules de Paul VI de A à Z et la fameuse étude faite par Guérard même n'est même pas signé par eux.
Ottaviani et Bacci auraient présenté ce bref examen à Paul VI . Ils disent dans la présentation que ce bref examen est
"l'oeuvre d'un groupe choisis de théologiens de liturgistes et de pasteurs des âmes", il est signé par ces mots qui vous laissent muets "Corpus Domini 1969" !

On sait que c'est le Père Guérard qui est l'auteur de ce truc présenté à Paul VI à la manière du "Liber accusationis" de L'Abbé De Nantes. Dans cet esprit, il n'y a pas de nouvelle religion ni de nouvel Eglise mais un TRES SAINT PERE à qui on demande de nous installer un rayon bio dans l'Eglise avec Messe de Saint Pie V, Ancien Caté, et autres rites à l'ancienne avec ou sans levain, bien roulé dans la farine !

J'ai vécu cela en 1971, au pélerinage à Rome avec Madiran (rallié), Guestener (fondatrice de la secte Lin II (ou l'un d'eux), Barbara (Materialiter formaliter) et Coach (Marcelliste) (Lefèbvre était alors en embuscade à cette époque, il avait besoin d'autorisations ...alors, il ne faisait pas de vague).
On est venu sous les fenêtres de Paul VI toute la nuit pour chanter et supplier de nous rendre la Messe, la Sainte Ecriture et la Tradition. On comparait Paul VI à Saint Pierre prisonnier dans ses chaines. Les chaînes de Paul VI, c'était son entourage qui le privait de toute liberté. Ce grand délire a eu lieu avec ma participation. J'avais alors 22 ans.
Je pense que cela était très grave et je me suis vu dans l'obligation d'en demander pardon à Dieu et publiquement devant les hommes dans un document que j'ai écrit en 1996 :

"Quel délire de sentimentalisme inspiré du démon où Paul VI comme un autre Saint Pierre était la victime héroïque, innocente et sujet de la pire injustice !
Pardon, mon Dieu de vous avoir offensé en reconnaissant votre Eglise dans cet apostat.
Pardon, d’avoir suivi ces amis du monde et du démon (les traditionalistes) ces amis de la "citée terrestre"qui reconnaissent leur religion dans une religion fondée par les hommes.
Pourquoi ne vous ai-je pas demandé vos lumières dans cette horrible confusion ?
O Dieu de Vérité, par votre désir de se faire connaître et aimer de “ceux qui crient vers vous”, faites-nous connaître votre Eglise, faites-vous connaître dans votre Eglise et faites-nous appartenir toujours à votre Eglise."

Nous étions en 1970. Peut-on, 40 après en rester aux mêmes délires en rester aux mêmes erreurs de vouloir renverser l'Eglise conciliaire par les propres hérésiarques qui l'ont fondée ?

Je vous donne la conclusion d'Ottaviani et Bacci qui ont exactement la démarche honteuse du traditionalise à la pélerinage à Rome à la De Nantes:

"C'est pourquoi nous supplions instamment votre Sainteté de ne pas vouloir que - dans un moment où la pureté de la foi et l'unité de l'Eglise souffrent de si cruelles lacérations et des périls toujours plus grands, qui trouvent chaque jour un écho affligé dans les paroles du Père commun - nous soit enlevée la possibilité de continuer à recourir à l'intègre et fécond Missel Romain de Saint Pie V, si hautement loué par Votre Sainteté et si profondément vénéré et aimé du monde catholique tout entier"

Vous pouvez donc voir que ces deux cardinaux n'ont pas "refuser de prendre part à cette destruction de la Sainte Messe" comme le certifie le CAM, ils ont demandé à Paul VI qui avait introduit la nouvelle messe, la possibilité de recourir à la messe de Saint PIe V...c'est tout.
Or, la messe de Saint Pie V dans l'Eglise conciliaire, c'est le rève à Lefèbvre et ...
c'est la GRANDE REALISATION actuelle de Ratzinger.

Vous comprenez que je puisse être réservé...et quelque chose de plus sur les "deux courageux cardinaux" et ceux qui les louent ainsi depuis 40 ans !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Javier Ven 05 Juin 2009, 6:04 am

Si les deux cardinaux en question sont Ottaviani et Bacci dans leur "Bref examen critique de la Sainte Messe", les nouvelles ne sont pas bonnes du tout.

Vous pouvez donc voir que ces deux cardinaux n'ont pas "refuser de prendre part à cette destruction de la Sainte Messe" comme le certifie le CAM, ils ont demandé à Paul VI qui avait introduit la nouvelle messe, la possibilité de recourir à la messe de Saint PIe V...c'est tout.
Or, la messe de Saint Pie V dans l'Eglise conciliaire, c'est le rève à Lefèbvre et ...
c'est la GRANDE REALISATION actuelle de Ratzinger.

Vous comprenez que je puisse être réservé...et quelque chose de plus sur les "deux courageux cardinaux" et ceux qui les louent ainsi depuis 40 ans !

Mon très cher Parabole,

Je comprends votre préoccupation et je vous admire aussi profondément. Je prie Dieu pour que nous puissions nous faire connaissance en août lorsque j'espère de rester en France pendant un mois avec tous mes frères et sœurs bien-aimés dans le Christ et Marie. Vous êtes un brave guerrier de Notre Sainte Mère l'Eglise, cher ami ! Very Happy On vous aime beaucoup chez nous ! I love you

S'il vous plaît, je vous demande humblement d'être patient avec nos amis mexicains des CAM. La traduction n'est pas encore fini, et vous verrez que la meilleure partie n'est pas encore arrivée, je vous assure. La meilleure partie est sur le point de commencer, vous verrez ! Razz Notre cher ami Missale Romanum 1612 fait un excellent travail, laissons-lui trouver les bons mots pour sa traduction. Une fois que la traduction est terminée, alors nous serons tous en mesure d'échanger des impressions, êtes-vous d'accord ? Wink



J'ai vécu cela en 1971, au pélerinage à Rome avec Madiran (rallié), Guestener (fondatrice de la secte Lin II (ou l'un d'eux), Barbara (Materialiter formaliter) et Coach (Marcelliste) (Lefèbvre était alors en embuscade à cette époque, il avait besoin d'autorisations ...alors, il ne faisait pas de vague).
On est venu sous les fenêtres de Paul VI toute la nuit pour chanter et supplier de nous rendre la Messe, la Sainte Ecriture et la Tradition. On comparait Paul VI à Saint Pierre prisonnier dans ses chaines. Les chaînes de Paul VI, c'était son entourage qui le privait de toute liberté. Ce grand délire a eu lieu avec ma participation. J'avais alors 22 ans.
Je pense que cela était très grave et je me suis vu dans l'obligation d'en demander pardon à Dieu et publiquement devant les hommes dans un document que j'ai écrit en 1996 :


"Quel délire de sentimentalisme inspiré du démon où Paul VI comme un autre Saint Pierre était la victime héroïque, innocente et sujet de la pire injustice !
Pardon, mon Dieu de vous avoir offensé en reconnaissant votre Eglise dans cet apostat.
Pardon, d’avoir suivi ces amis du monde et du démon (les traditionalistes) ces amis de la "citée terrestre"qui reconnaissent leur religion dans une religion fondée par les hommes.
Pourquoi ne vous ai-je pas demandé vos lumières dans cette horrible confusion ?
O Dieu de Vérité, par votre désir de se faire connaître et aimer de “ceux qui crient vers vous”, faites-nous connaître votre Eglise, faites-vous connaître dans votre Eglise et faites-nous appartenir toujours à votre Eglise."



Alors vous avez été présents à ce pèlerinage à Rome en 1971 ! Étonnant, très cher ami ! Very Happy
Je lis un livre par Mary B. Martinez intitulé The undermining of the Catholic Church ( L'affaiblissement de l'Eglise catholique ) où elle mentionne cet événement, comme vous vous en souvenez, "on est venu sous les fenêtres de Paul VI toute la nuit pour chanter et supplier de nous rendre la Messe, la Sainte Ecriture et la Tradition. On comparait Paul VI à Saint Pierre prisonnier dans ses chaines".

Cher ami, je vous en prie, ne vous torturez pas à propos de cet événement. Vous étiez très jeune alors ! À ce moment-là il était très difficile de savoir ce qui se passe ! Maintenant, tout est clair ! Mais Il y a 40 ans la situation était très confuse ! Sad Montini-P6 était endormi ou non, comme Mme Martinez écrit dans son livre, ou peut-être il était avec son amant homosexuel (!!) affraid . Saviez-vous qu'il a été un homosexuel pratiquant toute sa vie, ainsi que un franc-maçon et un sataniste ? affraid Toutes ces choses nous les savons seulement maintenant, mais à l'époque c'était top secret ! Montini a été le faux prophète de l'Antéchrist, le précurseur du Fils de la Bête, et on ne peut que lui détester !!!

Courage, cher ami, mettez toute votre confiance dans le Seigneur et Sa Très Sainte Mère, qui vous aiment beaucoup ! I love you flower

Javier
Javier

Nombre de messages : 4102
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Ven 05 Juin 2009, 9:52 am

.
.

https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7217

CAPITULO IV

En los Capítulos anteriores hemos delineado como la Santa Misa fue destruída en Alemania y en Inglaterra en el siglo XVI y comparamos ese período con el período postconciliar de nuestros días. Hemos recibido muchas cartas de gente que está seriamente interesada en lo que ha sucedido con la Santa Misa. Pero muchos de estos católicos y otros miles siguen asistiendo a estos actos pervertidos que se llevan a cabo en sus parroquias, y por ésto, nos dirigimos a ellos con otra súplica más:

Recuerden las preguntas y respuestas acerca de la Misa en el Catecismo Baltimore (Ripalda en Méjico).

¿Qué es la Misa? La Misa es el sacrificio incruento del Calvario.

¿Es la Misa el mismo Sacrificio que el de la Cruz? Sí, la Misa es el mismo Sacrificio que el de la Cruz.

¿Creen Uds. que el Sacrificio al que ustedes asisten hoy es el reverenciado Sacrificio de la Cruz - el Sacrificio del Calvario? Tomemos unos minutos para meditar sobre un aspecto de la Pasión y Muerte de Nuestro Señor. Como lo sabemos por medio de las Sagradas Escrituras, en el Calvario, al pie de la Cruz, había tres grupos de gente, reaccionando en diferente manera al Santo Sacrificio de Nuestro Señor. Primero, estaban los Fariseos y los Sacerdotes jefes de la gente judía. Estos estaban al pie de la Cruz y se mofaban de Nuestro Señor.

Recordad estos hombres eran los dirigentes religiosos de los judíos, hombres que dedicaron sus vidas a estudiar los escritos Sagrados; estaban así pues, encargados de interpretarlos y explicarlos a su gente. Estos hombres eran responsables del culto y servicio a Dios. En otras palabras, ellos eran la jerarquía y el clero de la Raza Escogida. Como los ungidos y expertos en las Sagradas Escrituras y las Profecías, deberían haber sido los primeros en reconocer y aceptar a Cristo como al Mesías prometido y dirigir la gente a Él. Sin embargo, ellos fueron los que odiaron a Cristo y tramaron su Muerte.

El domingo de Ramos la gente judía, que amaba a Jesús y lo había seguido y escuchado, y había presenciado sus milagros por tres años, lo aclamaba su Rey, gritando "Hosana al Hijo de David". Y sin embargo, antes de finalizar la semana, ésta misma gente en la corte de Pilato se unió al grito de Crucificadle. Esta gente común había amado a Jesús. Ellos no tramaron nada en su contra. No deseaban su muerte. Pero, se dejaron guiar ciegamente hasta demandar su Crucifixión y, ¿Por quién? POR SUS DIRIGENTES RELIGIOSOS. POR LA JERARQUIA. Mucha de esta gente se alineó al lado del Calvario a ver pasar a Cristo cargado con su pesada cruz y no le ofrecieron ayuda. En la cima del Calvario, cuando Cristo había sido clavado en la Cruz, los dirigentes religiosos de la gente judía, se dedicaron a mofarse de Cristo. Y esta gente regresó a sus hogares sin darse cuenta de que había presenciado la muerte del Mesías Prometido, al cual habían estado esperando. De todos los dirigentes religiosos, sólo uno creía en Jesús, Nicodemus, pero tenía miedo de reconocerlo públicamente. Fue a buscar a Cristo por la noche. Los Evangelios no mencionan que estuviera presente en el Calvario como amigo de Cristo.

Hoy, entre la Gente Escogida de Dios (los católicos) la situación es muy parecida. La gente común y corriente amaba a la Iglesia, sus Sacramentos, sus Enseñanzas y siempre creyó que Cristo aún vivía entre nosotros en el Santísimo Sacramento del Altar y en el Tabernáculo. Nosotros no hemos tramado nada en contra de la Iglesia. Nunca hemos deseado la muerte del Santo Sacrificio de la Misa. No hemos pedido los cambios. Y, aún así, seguimos ciegamente a nuestros dirigentes religiosos a la Corte del Moderno Pilato y ayudamos a destruir la Santa Misa. Nos hemos alineado en el camino al Calvario, observando la destrucción de la Santa Misa, sin hacer nada para evitarlo.

Nuestros obispos han permanecido en la cima del Calvario, mofándose de Nuestro Señor al cambiar la Misa, y hemos regresado a nuestros hogares indiferentes, sin importarnos. Así como en el tiempo de Cristo había un Nicodemus, nosotros también tenemos a un Nicodemus por ahí, pero no tiene el valor de reconocer abiertamente el verdadero y Santo Sacrificio.
traduction approximative a écrit:
CHAPITRE IV

Dans les Chapitres précédents nous avons montré comment la Sainte Messe a été détruite en Allemagne et en Angleterre au XVIe siècle : comparons cette période avec la période postconciliaire de nos jours. Nous avons reçu beaucoup de lettres de gens qui sont sérieusement intéressées de ce qu'il est advenu de la Sainte Messe. Mais beaucoup de ces catholiques et des milliers d'autres continuent à assister à ces actes pervertis qui sont réalisés dans leurs paroisses, et par ce qui suit, nous leur adressons une autre supplique de plus :

Nous rappelons les questions et les réponses du Catéchisme de Baltimore (Ripalda au Mexique) à propos de la Messe :

Qu'est-ce qu'est la Messe ? La Messe est le sacrifice non sanglant du Calvaire.

Est-ce que la Messe est le même Sacrifice que celui de la Croix ? Oui, la Messe est le même Sacrifice que celui de la Croix.

Croyez-vous que le Sacrifice auquel vous assistez aujourd'hui est le vénérable Sacrifice de la Croix - le Sacrifice du Calvaire ? Prenons quelques minutes pour méditer sur un aspect de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur. Comme nous le savons au moyen des Saintes Écritures, au Calvaire, au pied de la Croix, il y avait trois groupes de gens, qui réagissaient de manière différente au Saint Sacrifice de Notre Seigneur. D'abord, les Pharisiens et les Prêtres, les chefs des juifs. Ceux-ci étaient au pied de la Croix et ils se moquaient de Notre Seigneur. Rappelez-vous que ces hommes étaient les dirigeants religieux des juifs, hommes qui avaient consacré leur vie à étudier les Saintes Écritures; ils étaient, par conséquent, chargés de les interpréter et de les expliquer aux gens. Ces hommes étaient responsables du culte et du service de Dieu. Autrement dit, ils étaient la hiérarchie et le clergé du Peuple Choisi. Comme ce sont les guides (unguidos?) et experts en Écritures Sacrées et dans les Prophéties, ils devraient avoir été les premiers à reconnaître et à accepter le Christ comme le Messie Promis et à envoyer les gens vers lui. Toutefois, ils ont été ceux qui ont haï le Christ et qui ont tramé sa Mort.

Au Dimanche des Rameaux les juifs qui aimaient Jésus et qui l'avaient suivi et l'avaient écouté, et avaient assisté à ses miracles durant trois ans, l’acclamaient comme Roi, en criant « Hosanna au Fils de David ». Et toutefois, avant la fin de la semaine, ces mêmes gens dans la cour de Pilate et qui se sont unis au cri de Crucifie-Le. Ces gens simples et ordinaires avaient aimé Jésus. Ils n'ont rien tramé dans leur for intérieur contre Lui. Ils ne souhaitaient pas sa mort. Mais, ils ont été laissés guider aveuglément jusqu'à exiger sa Crucifixion et, par qui ? PAR LEURS DIRIGEANTS RELIGIEUX. PAR LA HIÉRARCHIE. Beaucoup de ces gens sont sur le chemin du Calvaire, voient passer le Christ chargé de sa lourde croix et ne lui ont pas offert d’aide. Au sommet du Calvaire, quand le Christ a été cloué sur la Croix, les dirigeants religieux des juifs, se sont employés à se moquer du Christ. Et les gens sont retournés dans leurs maisons sans se rendre compte qu'ils avaient assisté à la mort du Messie Promis, auquel ils avaient espéré. De tous les dirigeants religieux, seulement un croyait en Jésus, Nicodème, mais il avait peur de le reconnaître publiquement. Il a allé voir le Christ le soir. Les Évangiles ne mentionnent pas qu'il était présent au Calvaire comme ami du Christ.

Aujourd'hui, entre les Gens Choisis de Dieu (les catholiques) la situation est très semblable. Les gens simples et ordinaires aiment l'Église, ses Sacrements, ses Enseignements et ont toujours cru que le Christ vivait encore parmi nous dans le Saint Sacrement de l'Autel et dans le Tabernacle. Nous n'avons rien tramé contre l'Église. Nous n'avons jamais souhaité la mort du Saint Sacrifice de la Messe. Nous n'avons pas demandé les changements. Et ainsi, encore, nous suivons aveuglément nos dirigeants religieux à la Cour du Pilate Moderne et aidons à détruire la Sainte Messe. Nous sommes sur le chemin du Calvaire, en observant la destruction de la Sainte Messe, sans faire rien pour l'éviter.

Nos évêques sont demeurés au sommet du Calvaire, en se moquant de Notre Seigneur en changeant la Messe, et nous sommes retournés dans nos maisons, indifférents, sans s'en préoccuper. Ainsi, comme dans le temps du Christ il y avait un Nicodème, nous aussi avons un Nicodème, mais il n'a pas le courage de reconnaître ouvertement le vrai et Saint Sacrifice.

À suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Ven 05 Juin 2009, 1:14 pm

CAPITULO IV (suite)

El segundo grupo en el Calvario lo formaban los soldados romanos, quienes no conocían realmente a Cristo, ni la promesa de Dios de enviar un redentor. Eran paganos que adoraban muchos dioses falsos. Se les asignó, como parte de su deber, el crucificar a Cristo. Clavaron las Sagradas Manos y Pies de Jesús y levantaron la Cruz en alto. Luego se felicitaron y se sentaron a contar cuentos, a reírse y a jugar dados. Se divirtieron porque no comprendían lo que estaba sucediendo. ¿No nos recuerda esto lo que está pasando en nuestras iglesias? Las jovencitas con sus minifaldas se agrupan en el santuario tocando sus guitarras, la gente se amontona alrededor de la mesa abrazándose, besándose, o dándose la mano, y nos preguntamos, ¿cuánta de esta gente está pensando en la Cruz, en el Calvario o en el Sacrificio?

El tercer grupo en el Calvario era muy pequeño y silencioso. Se componía de María, la Inmaculada Madre de Dios, San Juan, el único apóstol que tuvo el valor de seguir a Cristo hasta el fin; Santa María Magdalena, pecadora arrepentida quien se arrodilló llena de dolor al pie de la Cruz; y unas pocas mujeres santas que habían seguido a Jesús y creyeron en Él hasta el final. En ninguna parte de las Sagradas Escrituras dice que esta gente platicó, o se rió, o se divirtió en forma alguna en el Calvario. Permanecieron en doloroso silencio ante el Santo e Infinito Misterio que tuvieron el privilegio de presenciar.

¿Y en donde están sus imitadores hoy? No los encontrarán Uds, en sus parroquias. ¡No existe lugar ahí para el silencio! Es sólo una reunión alegre de la gente de la comunidad, quienes se han reunido para cantar, darse la mano y comer juntos. Y esto es lo que miles de Católicos están haciendo hoy.

Así como los judíos de entonces regresaron a sus hogares sin darse cuenta quién era, cuya muerte habían presenciado, así también, los Católicos de hoy han visto la muerte del Santo Sacrifico de la Misa y han regresado a sus hogares sin saber y aparentemente importarles. ¿Es esto lo que Uds. desean? De veras creen Uds. que esta reunión alegre de la comunidad es el Santo Sacrificio del Calvario? Cuando entran Uds. a la iglesia, ¿aún perciben la presencia de Dios? ¿Aún sienten el gozo callado y la santidad de antes? O, ¿están Uds. muy ocupados cantando y saludando al vecino para siquiera pensar acerca del Calvario y el Sacrificio de Cristo y su Madre Dolorosa?


Y sin embargo, insisten Uds. en seguir asistiendo a esas iglesias, semana tras semana. ¿Por qué?
traduction approximative a écrit:
CHAPITRE IV (suite)


Le second groupe sur le Calvaire était formé par les soldats romains, ceux qui ne connaissaient pas réellement le Christ, ni la promesse de Dieu d'envoyer un rédempteur. Ils étaient des païens qui adoraient beaucoup de faux dieux. On leur a assigné, comme une partie de leur devoir, de crucifier le Christ. Ils ont cloué les Mains Sacrées et les Pieds de Jésus et ont levé la Croix en haut. Ils se sont ensuite félicités et ils ont convenu de se compter des histoires, de rire et de jouer aux dés. Ils se sont amusés parce qu' ils ne comprenaient pas ce qui arrivait. Est-ce que cela ne vous rappelle-t-il pas ce qui se passe dans nos églises ? Les jouvencelles en mini-jupes sont groupées dans le sanctuaire qui grattent leurs guitares, les gens qui s'accumulent autour de la table en se serrant dans les bras, en s’embrassant, ou en se donnant la main, et nous nous demandons, Qu'est-ce que de ces gens pensent de la Croix, du Calvaire ou du Sacrifice ?

Le troisième groupe au Calvaire était très petit et silencieux. Il se composait de Marie, l'Immaculée Mère de Dieu, Saint Jean, le seul apôtre qui a eu le courage de suivre le Christ jusqu'à la fin ; Sainte Marie Magdeleine, pécheresse repentie, celle qui s'est agenouillée, inondée de douleur au pied de la Croix ; et quelques saintes femmes qui avaient suivi Jésus et qui ont cru en Lui jusqu'à la fin. Dans aucune partie des Écritures Sacrées il est dit que ces gens ont conversé (platicó ?), ou ri, ou qui se sont amusés en aucune manière sur le Calvaire. Ils sont restés dans un douloureux silence devant le Saint et l’Infini Mystère auquel ils ont eu le privilège d'assister.

Et où sont-ils leurs imitateurs aujourd'hui ? Vous ne les trouverez pas, dans ses paroisses. Là, il n'existe pas de lieu pour le silence ! C'est seulement une heureuse réunion de gens de la communauté, qui se sont réunis pour chanter, se donner la main et manger ensemble. Et ceci c'est ce que des milliers de catholiques font aujourd'hui.

Ainsi que les juifs d’alors sont retournés dans leurs maisons sans se rendre compte de la mort à laquelle ils avaient avaient assisté, ainsi aussi, les catholiques d'aujourd'hui ont vu la mort du Saint Sacrifice de la Messe et sont retournés dans leurs maisons sans savoir et apparemment ça ne les préoccupe pas. Est cela que vous désirez? Croyez-vous vraiment que cette joyeuse réunion de la communauté est le Saint Sacrifice du Calvaire ? Quand vous entrez à l'église, percevez-vous encore la présence de Dieu ? Sentez-vous toujours la joie silencieuse et la sainteté d’avant ? Ou, êtes-vous trop occupés à chanter et à saluez votre voisin pour au moins penser au Calvaire et au Sacrifice de Christ et à sa Mère des Douleurs?


Et toutefois, Vous insistez pour continuer d’assister dans ces églises, semaine après semaine. Pourquoi ?...
A suivre

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Ven 05 Juin 2009, 6:15 pm

CAPITULO IV ( fin)

...Y sin embargo, insisten Uds. en seguir asistiendo a esas iglesias, semana tras semana. ¿Por qué?

Algunos de Uds. están preocupados por lo que su familia o sus amigos dirán si no van a su iglesia. Pensarán que son Uds. unos fanáticos, o les fallan los nervios, o son Uds. anticuados, retrógrados, que no se han hecho a la moderna. ¿No es Cristo más importante que lo que piense la gente? ¿No es más importante salvar nuestras almas, que complacer a la gente?

Para algunos, el miedo de que no podrán casarse, o ser enterrados o bautizar a sus hijos en una de ests iglesias los paraliza. Sin embargo, si no hay VERDADERA MISA, entonces CRISTO NO ESTA PRESENTE AHI. Y si Cristo no está presente ¿por qué quieren Uds. casarse, o que los entierren, o que bauticen a sus hijos?


Algunos dicen: Yo sé que no está bien, pero ¿qué otra cosa puedo hacer? Puede Ud. hacer lo mismo que hicieron los Católicos leales de Inglaterra y Alemania en tiempos de la Reforma. Se quedaron en casita y desde ahí dijeron sus oraciones. Puede Ud. hacer lo mismo que los Católicos irlandeses durante siglos de persecución. Reunían a sus familias cada noche y rezaban el Rosario. Puede Ud. hacer lo mismo que los fieles Católicos en Polonia, Hungría y las demás naciones tras la Cortina de Hierro. Se mantenían lejos de las iglesias, en donde los sacerdotes, colaborando con los comunists, celebraaban sus "misas", mientras ellos rezaban el Rosario en sus hogares. Todas estas gentes siguen siendo verdaderos Católicos, manteniéndose lejos de las misas pervertidas y arrodillándose en oración a la Madre Dolorosa, quien sola entendió el misterio del Calvario. Los que continuan asistiendo a las iglesias en donde Cristo está siendo burlado, al final perderán su Fe.

Cristo dijo — no podemos servir a dos señores. "Aquel que no está Conmigo, está contra Mí". En Ud. cae la responsabilidad de escoger. Y de su elección depende su salvación o su condenación eterna.

¿Cuál será el final para Ud.?

traduction approximative a écrit:
CHAPITRE IV (fin)

…Et toutefois, Vous insistez pour continuer d’assister dans ces églises, semaine après semaine. Pourquoi ?

Certains d’entre vous sont préoccupés de ce que diront leur famille ou leurs amis si vous n’allez pas à leur église. Ils penseront que vous êtes un fanatique, ou que vos nerfs ont lâchés ( o les fallan los nervios ?), ou que vous êtes vieux jeu, rétrograde, que vous n’êtes pas à la mode. Le Christ n'est-il pas plus important que ce que pensent les gens ? N’est-il pas plus important de sauver nos âmes, que de faire plaisir aux gens ?

Pour certains, la peur qu'ils ne pourront pas marier, ou enterrer ou baptiser leurs fils dans une (ests ?) église les paralyse. Toutefois, s'il n'y a pas VÉRITABLE MESSE, alors le CHRIST N'EST PAS PRÉSENT LÀ. Et si le Christ n'est pas présent pourquoi voulez-vous y marier, ou enterrer, ou baptiser vos fils ?

Certains disent : Je sais que ce n'est pas bien, mais qu'est-ce que je peux faire d’autre ? Vous pouvez faire la même chose qu'ont fait les catholiques loyaux d'Angleterre et de d’Allemagne dans les temps de la Réforme. Ils sont restés dans leurs maisons et là ils ont dit leurs prières. Vous pouvez faire la même chose que les Catholiques irlandais pendant des siècles de persécution. Ils se réunissaient en familles et chaque nuit priaient le Rosaire. Vous pouvez faire la même chose que les fidèles catholiques en Pologne, en Hongrie et dans les autres nations derrière le Rideau de Fer. Ils se tenaient loin des églises, où les prêtres, collaborant avec les communistes, célébraient leurs « messes », tandis qu'ils priaient le Rosaire dans leurs maisons. Tous ces gens sont encore de vrais catholiques, qui se tiennent loin des messes perverties et qui s'agenouillent en prière à la Mère des Douleurs, la seule qui a compris le mystère du Calvaire. Ceux qui continuent à assister aux églises où le Christ est raillé, finiront par perdre la Foi.


Le Christ a dit — nous ne pouvons pas servir deux maîtres. « Celui qui n'est pas avec Moi, est contre Moi ". A vous incombe la responsabilité de choisir. Et de votre choix dépend votre salut ou votre condamnation éternelle.

Quelle sera la fin pour vous ?
A suivre : la traduction du fil suivant : (https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7262)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Gérard Sam 06 Juin 2009, 7:25 am

Cher Boanerges

Excusez-moi d'avoir été impatient d'attendre la fin.

Un sage et vieux proverbe dit :

"en toute chose il faut considérer la fin"

Ce que j'apprécie dans ce que vous dites, c'est qu'il faut cesser un jour d'être dans l'erreur et après 40 ans ce n'est plus acceptable d'y rester encore !

Merci à Missale Romanum de traduire TOUT cela en temps réel !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Sam 06 Juin 2009, 11:59 am

(https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7262)
Santa Misa Católica versus Novus Ordo Missae

La Misa Católica, impuesta para siempre por el Papa San Pío V en 1570, en latín y para toda la Iglesia, tiene las siguientes características:

Se dice en latín.

El sacerdote está de espalda al pueblo y de cara a Dios.

Tiene altar (no mesa).

El sacerdote, al consagrar el vino, dice las palabras de Cristo que Su Sangre iba a ser derramada "por muchos".

Después de consagrar la hostia, los dedos índice y pulgar del sacerdote no vuelven a tocar otra cosa sino hasta después de la ablución final.

La comunión se da a los fieles, éstos hincados de rodillas y detrás del comulgatorio.

La hostia consagrada la pone el sacerdote en la boca del comulgante (jamás en la mano).

La misa termina con el principio del Evangelio de San Juan.

Después de la misa, en español, se reza el "Dios te salve" (Ave Maria) y la oración a San Miguel Arcángel.

Las mujeres se tapan la cabeza y jamás intervienen en la liturgia.

En la misa católica sí hay Transubstanciación (la conversión real y física del pan en el Cuerpo de Cristo y del vino en Su Sangre, todo ello substancialmente).

La misa católica es prenda de salvación ( " El que come mi carne y bebe mi sangre tendrá la vida eterna " ).

La misa católica es el tesoro más grande que tiene no sólo la Iglesia, sino también la Humanidad, porque ella y sólo ella detiene la ira de Dios Padre Todopoderoso.

Un mundo sin misa católica ya no tiene razón de ser.


--------------------------------------------------------------------------------

La Misa Protestante, impuesta por el "Papa" Judío Masón Paulo VI en 1969, en el idioma de cada pueblo, tiene las siguientes características:

Se dice en Español en Méjico, en Inglés en Estados Unidos, etc. según el idioma de cada país.

El sacerdote protestante está de espalda a Dios y de cara al pueblo.

Tiene mesa (no altar).

El pastor protestante, al no consagrar el vino dice unas palabras que Cristo jamás dijo, es decir, que Su Sangre iba a ser derramada "por todos los hombres".

Después de no consagrar la hostia, los dedos índice y pulgar del sacerdote protestante tocan todo junto con los demás dedos de la mano antes de la ablución final.

La comunión se da a los crédulos montinianos, éstos de pie, haciendo fila india sin comulgatorio (como esperando turno en una panadería).

La hostia no consagrada la pone el sacerdote protestante aún en las manos sucias de los comulgantes (lo cual no importa porque de todos modos Cristo no está ahí).

Al terminar la falsa misa no se da lectura al inicio del Evangelio de San Juan.

Después de la pseudomisa todo mundo se va corriendo como loco a su casa sin haber rezado el "Dios te salve" y mucho menos la oración a San Miguel Arcángel, el Santo Patrono del CAM y el General en Jefe de las fuerzas del CAM.

Las mujeres no se tapan nada, ni las sentaderas siquiera y son invitadas a participar en la liturgia con todo y minifalda, y aún, todas pintarrajeadas, distribuir la hostia no consagrada a manos llenas a los lunáticos asistentes.

En la "misa" protestante montiniana no hay Transubstanciación.

La no misa protestante montiniana es prenda de condenación por falsa, mentirosa, y engañosa, como es el padre de mentiras, Satanás.

La misa protestante-masónica-judaica-montiniana es la razón, precisamente del fin del mundo porque es la criptoadoración de Satanás.

traduction approximative a écrit:Sainte Messe Catholique versus le Novus Ordo Missae

La Messe Catholique, imposée pour toujours par le Pape Saint Pie V en 1570, en latin et pour toute l'Église, a les caractéristiques suivantes :

Elle est dite en latin.

Le prêtre est dos au peuple et face à Dieu.

Il y a un autel (non une table).

Le prêtre, en consacrant le vin, dit les paroles du Christ que Son Sang allait être versé « pour beaucoup ».

Depuis la Consécration de l’hostie, l’index et le pouce du prêtre ne touchent à rien d’autre jusqu'à l'ablution finale. (Missale : le Prêtre tient l’index et le pouce joints ensemble)

La communion est donnée aux fidèles, agenouillés et derrière la table de communion (comulgatorio.)

Le prêtre dépose l’hostie consacrée sur la langue du communiant (jamais dans la main).

La messe se termine avec le Prologue de l’Évangile de Saint Jean.

Après la messe, en Espagnol, on récite le « Dios te salve» (Merci cher Bonaerges sunny => Notre Salve Regina )(Ave Maria) et la prière à Saint Michel Archange.

Les femmes ont la tête couvertes et n’interviennent jamais dans la liturgie.

Dans la messe catholique, en effet, il y a Transsubstantiation (la conversion réelle et physique du pain en le Corps du Christ et du vin en Son Sang, tout cela substantiellement).

La messe catholique est une garantie de salut :(« celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle »).

La messe catholique est le plus grand trésor, non seulement de l'Église, mais aussi de toute l'humanité, parce qu'elle et elle seule arrête la colère de Dieu le Père Tout-Puissant.

Un monde sans messe catholique n'a déjà pas de raison d'être.

--------------------------------------------------------------------------------

La Messe Protestante, imposée par le « Pape » juif maçon Paul VI en 1969, dans l’idiome de chaque peuple, a les caractéristiques suivantes :

Se dit en espagnol au Mexique, en anglais aux États-Unis, etc. dans l’idiome de chaque pays.

Le prêtre protestant est dos à Dieu et face au peuple.

Il y a table (non un autel).

Le pasteur protestant, ne consacrant pas le vin, dit des paroles que le Christ n’a jamais dites, c'est-à-dire, que son Sang allait être versé « pour tous les hommes ».

Après ne pas avoir consacré l’hostie, l’index et le pouce du prêtre protestant touchent à tout avec les autres doigts de la main avant l'ablution finale.

La communion est donnée aux crédules montiniens, debout, ceux-ci faisant la file indienne sans s’agenouiller (comme en attendant leur tour dans une boulangerie).

Encore que le prêtre protestant met l’hostie non consacrée dans les mains sales de ceux qui communient (ce qui n'importe pas parce que de toute façon le Christ n'est pas là).

En terminant à la fausse messe, on ne fait pas la lecture du début de l’Évangile de Saint Jean.

Après la pseudo messe, tout le monde court comme des fous dans leur maison sans avoir récité le "Dios te salve" (Merci cher Bonaerges sunny => Notre Salve Regina ) et encore bien moins la prière à Saint Michel Archange, le Saint Patron du CAM et le Général en Chef des forces du CAM.

Les femmes ne sont pas couvertes, et elles sont invitées à prendre part à la liturgie avec les autres et en mini-jupe, et encore, toutes maquillées (pintarrajeadas), à distribuer l’hostie non consacrée dans les mains des assistants désaxés(lunáticos).

Dans la « messe » protestante montinienne il n'y a pas de Transsubstantiation.

La non messe protestante montinienne est une garantie de condamnation pour fausseté, mensongère, et tromperie, comme est le père du mensonge, Satan.

La messe protestante-maçonnique-judaïque-montinienne est la raison, précisément de la fin du monde parce qu'elle est l’adoration (criptoadoración) de Satan.

A suivre : traduction du nº suivant :(https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7285)


Dernière édition par Missale Romanum 1612 le Sam 06 Juin 2009, 6:59 pm, édité 2 fois (Raison : remercier Bonarges pour les précisions , et corrections)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Javier Sam 06 Juin 2009, 1:56 pm

Mon très cher Missale Romanum 1612,

je vous remercie pour votre excellent travail avec ces traductions. Dieu vous bénisse et vous récompense ! Very Happy Wink


Après la pseudo messe, tout le monde court comme des fous dans leur maison sans avoir récité le "Dios te salve" (Notre Salve Regina ?)

Oui, le "Dios te salve" c'est le Salve Regina en espagnol.

Les femmes ne sont pas couvertes, (ni las sentaderas siquiera ?)

Les "sentaderas" sont le "cul"... excusez-moi ! Embarassed
Dans l'abominable Novus Ordo on peut parfois voir des femmes habillées de vêtements très indécents, vous pouvez déjà imaginer... pale No Sad
Vraiment triste et offensive pour la précieuse vertu de la chasteté ! Sad
Javier
Javier

Nombre de messages : 4102
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Dim 07 Juin 2009, 7:39 am

.
(https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7285)

Resumen de los Principales Errores en la Ecclesiología del Vaticano II

Tomado de "The Catholic Counter-Reformation in the XXth Century"

Editor: R.P. Georges de Nantes, enero de 1984


Concepto de Ecumenismo

El concepto que tiene el Vaticano II de la Iglesia como "Pueblo de Dios", es ecumenismo falso. Lleva a la creencia de que el Protestantismo no es más que una forma particular de la misma religión Cristiana.

El documento "Unitatis Redintegratio", del Concilio Vaticano II, heréticamente enseña que "...el Espíritu Santo no rehúsa utilizar a otras religiones como medio de salvación".

El documento "Catechesi Tradendae", de Juan Pablo II, repite la misma herejía.

El concepto que tiene el Vaticano II del Ecumenismo, condenado por las enseñanzas y leyes morales de la Iglesia, ha llegado hasta el punto de permitir que los sacramentos de penitencia, Eucaristía y Extremaunción sean recibidos por parte de "ministros no Católicos" (Vaticano II, Cánon 844 N.C), y favorece la "hospitalidad ecuménica" autorizando a los ministros Católicos a dar el sacramento de la Eucaristía a los no Católicos.

Cánon del Vaticano II, 844 "Está permitido a los fieles a quienes resulte física o moralmente imposible acudir a un ministro católico recibir los sacramentos de la penitencia, Eucaristía y unción de los enfermos de aquellos ministros no católicos en cuya Iglesia son válidos esos sacramentos. Los ministros católicos administran lícitamente los sacramentos de la penitencia, Eucaristía y unción de los enfermos a los miembros de Iglesias orientales que no están en comunión plena con la Iglesia católica, si los piden espontáneamente y están bien dispuestos. Si hay peligro de muerte o, a juicio del Obispo diocesano o de la Conferencia Episcopal, urge otra necesidad grave, los ministros católicos pueden administrar lícitamente esos mismos sacramentos también a los demás cristianos que no están en comunión plena con la Iglesia católica".
traduction approximative a écrit:
Résumé des Principales Erreurs dans l'Ecclésiologie de Vatican II

Tiré de « The Catholic Counter-Reformation in the XXth Century "

Éditeur : R.P. Georges de Nantes, janvier 1984

Concept de l’Œcuménisme

Le concept qu'a le Vatican II de l'Église comme « Peuple de Dieu », est un faux oecuménisme. Il porte à croire que le Protestantisme n'est pas plus qu'une forme particulière de la même religion Chrétienne.

Le document « Unitatis Redintegratio ", du Concile Vatican II, hérétiquement enseigne que « … l'Esprit Saint ne refuse pas d'utiliser d'autres religions comme moyen de salut ".

Le document « Catechesi Tradendae ", de Jean Paul II, répète la même hérésie.

Le concept qu'a le Vatican II de l'Œcuménisme, condamné par les enseignements et les lois morales de l'Église, est arrivé au point de permettre que les sacrements pénitence, d’Eucharistie et d’ Extrême-onction soient reçus par des « ministres non Catholiques " (Vatican II, Canon 844 N.C), et il favorise l'« hospitalité œcuménique " en autorisant les ministres Catholiques à donner le sacrement de l'Eucharistie aux non Catholiques.

Canon de Vatican II, 844 « Il est permis aux fidèles qui se trouvent dans l’impossibilité physique ou morale d’avoir recours à un ministre catholique, de recevoir les sacrements de pénitence, d’Eucharistie et d’onction des malades de ministres non catholiques, dans l’Église desquels ces sacrements sont valides. Les ministres catholiques administrent licitement les sacrements de pénitence, d’Eucharistie et d’onction des malades aux membres des Églises orientales qui n’ont pas la pleine communion avec l’Église catholique, s’ils le demandent de leur plein gré et s’ils sont dûment disposés. En cas de danger de mort ou si, au jugement de l’Évêque diocésain ou de la conférence des Évêques, une autre grave nécessité se fait pressante, les ministres catholiques peuvent administrer licitement ces mêmes sacrements aussi aux autres chrétiens qui n’ont pas la pleine communion avec l’Église catholique».

A suivre : Concept de Gouvernement Démocratique…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Dim 07 Juin 2009, 4:40 pm

Resumen de los Principales Errores en la Ecclesiología del Vaticano II (suite)

Concepto de Gobierno Democrático

Explícitamente adoptado en el Cánon 336, está el documento "Lumen Gentium", del Vaticano II, doctrina por la cual el colegio de Obispos juntamente con el "papa" disfrutan de la suprema potestad sobre la Iglesia, habitual y constantemente.

Cánon del Vaticano II, 336 "El Colegio Episcopal, en el que continuamente persevera el cuerpo apostólico, es también, en unión con su cabeza y nunca sin esa cabeza, sujeto de la potestad suprema y plena sobre toda la Iglesia.".

Esta doctrina de una doble potestad, es contraria a la enseñanza y práctica de la Iglesia Católica, especialmente en el Primer Concilio Vaticano (Dz. 3055) y en la Encíclica "Satis Cognitum" de León XIII. Solamente el Papa tiene esta suprema potestad, que comunica cuanto juzgue oportuno y en circunstancias extraordinarias.

Concepto de los Derechos Naturales del Hombre

La declaración "Dignitatis Humanae", del Vaticano II, afirma un falso derecho natural humano "en materia de religión", que es contrario a enseñanzas previas de los papas, los cuales formalmente niegan tal blasfemia.

Pío IX en su Encíclica "Quanta Cura", León XIII en sus Encíclicas "Libertas Praestantissimum" e "Immortale Dei", Pío XII en su alocución "Le Riesce", dirigida a los juristas católicos italianos, niegan que tal derecho tenga base alguna en la razón o en la revelación.

Estas doctrinas están basadas en un falso concepto de la dignidad humana, producto de pseudofilósofos gnósticos y materialistas de la Revolución Francesa, condenados por San Pío X en su carta pontificia "Nuestro Mandato Apostólico".

El documento "Gaudium et Spes", del Vaticano II, expresa un falso principio cuando considera la dignidad humana y Cristiana como la consequencia de la Encarnación, la cual restauró esta dignidad a todos los hombres. Este mismo error lo repite la Encíclica "Redemptor Hominis" de Juan Pablo II.
traduction approximative a écrit:
Résumé des Principales Erreurs dans l'Ecclésiologie de Vatican II (suite)

Concept de Gouvernement Démocratique

Explicitement adopté dans le Canon 336, est le document « Lumen Gentium », de Vatican II, par lequel le collège des Évêques conjointement (juntamente) avec le « pape » jouissent du pouvoir suprême sur l'Église, habituellement et constamment.

Canon de Vatican II, 336 « Le Collège des Évêques dans lequel se perpétue le corps apostolique, est lui aussi en union avec son chef et jamais sans lui, sujet du pouvoir suprême et plénier sur l’Église tout entière. »

Cette doctrine d'un double pouvoir, est contraire à l'enseignement et la pratique de l'Église Catholique, spécialement dans le Premier Concile du Vatican (Dz. 3055) et dans l'Encyclique « Satis Cognitum " de Léon XIII. Seulement le Pape a ce pouvoir suprême, qu’il communique autant qu’il le juge opportun et dans des circonstances extraordinaires.

Concept des Droits Naturels de l'Homme

La déclaration « Dignitatis Humanae ", du Vatican II, affirme un faux droit naturel humain « en matière de religion ", ce qui est contraire à des enseignements antérieurs des papes, lesquels nient formellement un tel blasphème.

Pie IX dans son Encyclique « Quanta Cura ", Léon XIII dans ses Encycliques « Libertas Praestantissimum » et « Immortale Dei », Pie XII dans son Allocution « Le Riesce », adressée aux juristes catholiques italiens, nient qu'un tel droit ait aucune base dans la raison ou dans la révélation.

Ces doctrines sont basées un faux concept la dignité humaine, le produit de pseudo philosophes gnostiques et matérialistes de la Révolution française, condamnés par Saint Pie X dans sa Lettre pontificale « Notre Mandat Apostolique ».

Le document « Gaudium et Spes », de Vatican II, exprime un faux principe quand il considère la dignité humaine et chrétienne comme la conséquence de l'Incarnation, laquelle a restauré cette dignité à tous les hommes. Cette même erreur, Jean Paul II la répète l'Encyclique « Redemptor Hominis ».

Concept de la Messe…

A suivre

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Lun 08 Juin 2009, 2:10 pm

Resumen de los Principales Errores en la Ecclesiología del Vaticano II (suite)

Concepto de la Misa

El nuevo concepto de la Iglesia, definido por Juan Pablo II, hace un llamado por un cambio profundo en el acto principal de la Iglesia, que es el Sacrificio de la Misa. La nueva definición del Vaticano II es que la Misa es "un servicio y una comunión colegial y ecuménica". No hay mejor definición para la nueva misa, la cual, como la nueva Iglesia del Vaticano II, es una desviación del Magisterio y la Tradición de la verdadera Iglesia.

Es un concepto que es más Protestante que Católico y explica todo lo que ha sido indebidamente exaltado y todo lo que ha sido aminorado.

Contrario a la enseñanza de la 22a Sesión del Concilio de Trento, y contrario a la Encíclica "Mediator Dei" de Pío XII, la parte de los fieles en la Misa ha sido exagerada y la parte del sacerdote aminorada hasta el punto en que éste ya no es sino un presidente, a manera de los Protestantes.

El lugar de la palabra en la liturgia ha sido exagerada a expensas del Sacrificio.

La cena de la comunión ha sido exaltada y profanada a expensas del respeto (y fe) por la presencia real a través de la Transubstanciación.

Los Papas San Pío V y Clemente VIII insistieron en la necesidad de evitar cambios y mutaciones adhiriéndose prepetuamente a este rito Romano consagrado por la Tradición.

Las Constantes Herejías del Vaticano II

El Vaticano II introduce la práctica Protestante de la libre interpretación, consequencia de los muchos credos dentro de la Iglesia del V2.

Las universidades y seminarios mayores del Vaticano II ahoran enseñan las filosofías modernas en vez de la tradicional doctrina Católica.

El Vaticano II favorece al "Humanismo", haciendo eco del mundo moderno al hacer del hombre el fin último de todas las cosas.

El Vaticano II favorece al "Naturalismo" que exalta al hombre y los valores humanos, causando el olvido de los valores sobrenaturales de la gracia y la Redención.

El Vaticano II favorece a la "Evolución" que causa el rechazo de 20 siglos de enseñanza Católica.

El Vaticano II se rehúsa condenar los errores del "Socialismo y el Comunismo". La actitud de los falsos papas desde los años 60's lo confirma, en ambos lados de la Cortina de Hierro.

Los acuerdos con la "Masonería", el "Concilio Mundial de Iglesias" y "Moscú" han reducido a la secta del Vaticano II al status de prisionero de estas organizaciones.

Conclusión

En el Concilio Vaticano Segundo (1962-1965), los dos hombres que se hacían pasar como papas Católicos, Juan XXIII y Paulo VI, se llevaron a todo el cuerpo de Cardenales y Obispos fuera de la Iglesia Católica hasta su nueva secta Protestante. Los sacerdotes y los fieles, en su mayoría, los siguieron en esa gran apostasía para su eterna condenación. Puedan todos los verdaderos Católicos permanecer siempre separados de este nuevo monstruo, y quedar unidos con Cristo en Su Iglesia que es Una, Santa, Católica y Apostólica.
traduction approximative a écrit:

Résumé des Principales Erreurs dans l'Ecclésiologie de Vatican II (fin)

Concept de la Messe

Le nouveau concept de l'Église, défini par Jean Paul II, fait appel à un changement profond dans l'acte principal de l'Église, qui est le Sacrifice de la Messe. La nouvelle définition du Vatican II est que la Messe est « un service (.servicio.). et une communion collégiale et œcuménique ". Il n'y a pas meilleure définition pour la nouvelle messe, laquelle, comme la nouvelle Église de Vatican II, est une déviation du Magistère et de la Tradition de la véritable Église.

C'est un concept (celui de la définition de la messe selon v2) qui est plus protestant que catholique et qui explique tout ce qui a été illicitement exalté (le concept de la messe comme «la cène du Seigneur ») et ce qui a été injustement diminué (la Messe comme le Saint Sacrifice de l’autel).. a

Contraire à l'enseignement de la 22a Session du Concile de Trente, et contraire à l'Encyclique «Mediator Dei » de Pie XII, la part des fidèles dans la Messe a été exagéré et la partie du prêtre amoindrie jusqu'au point où celui n’est qu'un président, à la manière des Protestants.

La place de la parole dans la liturgie a été exagérée aux dépens du Sacrifice.

La « nouvelle messe» met une emphase extraordinaire sur la « dernière cène du Seigneur », au détriment et au mépris de la Présence Réelle de Notre Seigneur dans l’Eucharistie par la Transsubstantiation. a

Les Papes Saint Pie V et Clément VIII ont insisté sur nécessité d'éviter les changements et les altérations ( mutaciones) en adhérant perpétuellement au rite Romain consacré par la Tradition.

Les Hérésies Constantes de Vatican II

Le Vatican II introduit la pratique protestante du libre examen interprétation ( libre interpretación), conséquence de nombreuses croyances dans l'Église de V2.

Les plus grandes universités et séminaires de Vatican II préfèrent (ahoran?) enseigner les philosophies modernes au lieu de la doctrine Catholique traditionnelle.

Le Vatican II favorise l'« Humanisme », en se faisant l'écho du monde moderne, en faisant de l'homme la fin dernière de toutes choses.

Le Vatican II favorise le « Naturalisme » qui exalte l'homme et les valeurs humaines, en oubliant de rappeler les valeurs surnaturelles de la grâce et de la Rédemption.

Le Vatican II favorise l'« Évolution » qui est cause du rejet de 20 siècles d'enseignement Catholique.

Le Vatican II se refuse à condamner les erreurs « du Socialisme et du Communisme ». L'attitude des faux papes depuis les années 60 ' s le confirme, des deux côtés du Rideau de Fer.

Les accords avec la « Maçonnerie », le « Conseil Mondial des Églises » et « Moscou » ont réduit la secte de Vatican II au statut de prisonnière de ces organisations.

Conclusion

Dans le Concile Vatican II ( 1962-1965), les deux hommes qui se faisaient passer comme papes Catholiques, Jean XXIII et Paul VI, ont mené tout le corps des Cardinaux et des Évêques hors de l'Église Catholique jusque dans leur nouvelle secte protestante. Les prêtres et les fidèles, dans leur majorité, les ont suivis dans une cette grande apostasie pour leur condamnation éternelle. Puissent tous les véritables Catholiques toujours rester séparés de ce nouveau monstre, et être unis avec le Christ dans Son Église qui est Une, Sainte, Catholique et Apostolique.


____________________________________________________

a : Note de Missale Je tiens à remercier nos amis espagnols Bonaerges sunny et Misericordiam sunny sans lesquels la publication de ces 2 paragraphes n’aurait pas été possible.
____________________________________________________


A suivre : traduction du fil suivant : (https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7286)


Dernière édition par Louis le Mar 09 Juin 2009, 3:40 pm, édité 2 fois (Raison : ajout de Smileys)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Mar 09 Juin 2009, 3:36 pm

traduction du fil suivant : (https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7286)

Catecismo sobre los Errores del Vaticano II ... y sus "papas"



--------------------------------------------------------------------------------

Prefacio

Después de la condenación del Modernismo Apóstata por el Papa San Pío X, que ahora plaga al mundo Católico, el Padre J. B. Lemius O.M.I. escribió un libro llamado "Catecismo del Modernismo" donde detalló en formato catequístico los " Errores de los Modernistas."

El "Catecismo sobre los Errores de Vaticano II " señala los errores similares que están siendo propagados por los enemigos de la Cruz a través de las falsas enseñanzas del Vaticano II.


--------------------------------------------------------------------------------

Juan XXIII

1. ¿Quién era Juan XXIII?

Su nombre real era Giuseppe Roncalli. Fue enviado como Nuncio a Turquía por sospechas del Santo Oficio de sus opiniones liberales. Allí, durante su período, se unió a la Secta Masónica de los Rosacruces en 1935. Por este mismo acto de cambio de religiones, "resignó tácitamente" (Derecho Canónico 188 #4.) de todo oficio en la Iglesia y dejó de ser miembro de la Iglesia Católica. Sin embargo, como con todas las cosas Masónicas, esto todavía era "secreto" (oculto) a la jerarquía Eclesiástica y al Papa. Entonces fue enviado a Francia como Nuncio, y fue allí que él recibió su sombrero rojo de las manos del Presidente francés (masón), un evento incomparable. Fue entonces llamado otra vez y enviado a Venecia como Patriarca y fue allí que puso en movimiento la creación de esta falsa Iglesia.


2. Si Juan XXIII era un infiel, ¿cómo consiguió ser electo?

Roncalli no era el único Francmasón dentro de las entrañas de la Iglesia. Muchos otros Cardenales y Arzobispos ya habían vendido sus almas al diablo. Después de todo, Cristo no garantizó que cada miembro de la jerarquía sería un santo. Cada uno tendría que arreglar su propia salvación. Al final, había más infieles en la jerarquía que Católicos. Roncalli fue elegido (inválidamente) porque fue la voluntad "permisiva" de Dios cumplir la profecía de las Escrituras que detalla la "Apostasía Universal", la venida del "Hombre de Pecado", y el retorno eventual de Cristo para juzgar a toda la humanidad.

3. Si Roncalli era un infiel debido a su anterior defección y pérdida de Oficio ¿cómo debemos juzgar?

Debido a la Providencia de Dios, en la tercera persona de la Bendita Trinidad, esto cayó en la responsabilidad de Pío IX, Papa que enfrentó a los Revolucionarios del Socialismo, Comunismo, Liberalismo y la Francmasonería, y quién vio la cara de Satanás cuando despojó estas imágenes de la revolución del siglo XIX. Era este santo pontífice quién llamó el Primer Concilio Vaticano y aún en ese Concilio, ya habían fuerzas que se formaron en contra de él.

traduction approximative a écrit:
.
.
Catéchisme sur les Erreurs de Vatican II… et ses « papes »
.
.
--------------------------------------------------------------------------------
Préface
.
.
Après la condamnation du Modernisme Apostat par le Pape Saint Pie X, qui maintenant couvre le monde catholique, le Père J. B. Lemius O.M.I. a écrit un livre appelé « Catéchisme du Modernisme » où il a détaillé en format catéchistique « les Erreurs des Modernistes. »

« Catéchisme sur les Erreurs de Vatican II » indique les semblables erreurs qui ont été propagées par les ennemis de la Croix à travers les faux enseignements de Vatican II.
.
.
--------------------------------------------------------------------------------
Jean XXIII

1. Qui était Jean XXIII ?

Son vrai nom était Giuseppe Roncalli. Il fut envoyé comme Nonce en Turquie à cause des soupçons qu’avait le Saint Office sur ses opinions libérales. Là, pendant qu’il y était, il s’est joint à la Secte maçonnique des Roses-Croix, en 1935.Par le fait de ce changement de religions, « il a tacitement résigné » (Droit Canonique 188 #4.) tout office dans l'Église et a cessé d'être membre de l'Église Catholique. Cependant, comme avec toutes les choses maçonniques, ceci était encore « secret » (occulte) à la hiérarchie Ecclésiastique et au Pape. Il a été alors envoyé en France comme Nonce, et qu'il ait reçu son chapeau cardinalice des mains du Président français (maçon), fut un événement incomparable. Alors il fut rappelé une autre fois et envoyé à Venise comme Patriarche et c’est là que fut mis en mouvement la création de cette fausse Église.

2. Si Jean XXIII était un infidèle, comment est-il parvenu à être élu ?

Roncalli n'était pas le seul franc-maçon dans les entrailles de l'Église. Beaucoup d'autres Cardinaux et Archevêques avaient déjà vendu leurs âmes au diable. Après tout, le Christ n'avait pas garanti que chaque membre de la hiérarchie serait un saint. Chacun devait faire son propre salut. Finalement, il y avait davantage d’infidèles dans la hiérarchie que de catholiques. Roncalli a été choisi (invalidement) parce que ce fut la volonté « permissive » de Dieu d'accomplir la prophétie des Écritures qui détaillait l'« Apostasie Universelle », la venue de l'« Homme de Péché ", et le retour éventuel du Christ pour juger toute l'humanité.

3. Si Roncalli était un infidèle, étant donné sa précédente défection et perte d'Office comment devons-nous juger ?

Étant donné la Providence de Dieu, en la troisième personne de la Sainte Trinité Bénie, ceci est la responsabilité de Pie IX, Pape qui a fait face aux Révolutionnaires du Socialisme, du Communisme, du Libéralisme et de la Franc-maçonnerie, et qui a vu le visage de Satan quand il a débarrassé le XIXe siècle ces images de la révolution. Il était ce saint souverain pontife qui a appelé le Premier Concile du Vatican et dans ce Concile, il y avait déjà des forces qui s’étaient liguées contre lui.

4. Comment la Doctrine…. ?


Dernière édition par Louis le Mar 09 Juin 2009, 3:39 pm, édité 1 fois (Raison : ajout du lien du fil traduit ici)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Javier Mar 09 Juin 2009, 3:40 pm

Monsieur Wulfrano Ruiz Sainz, dirigeant des Catholiques Anti Montiniennes (CAM), il a écrit d'autres articles courts très intéressants qui se trouvent dans leur site Web. Ces deux sont très instructifs et motivants:

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Omega10
Católicos Anti Montinianos

"La Madre Patria"

En 1521, Hernán Cortés, con un puñado de valientes, conquistó la gran Tenochtitlán para Cristo Rey. Trajo la espada, es cierto, pero también trajo la Cruz. Con la espada derribó ídolos y suprimió sacrificios humanos; con la Cruz, es decir, con los frailes que trajo, plantó la semilla de la verdadera fe, la Católica, la única que salva.

Si en Japón y China se hubiera hecho lo mismo, es decir primero la espada (conquista militar), y luego la Cruz (la llegada de misioneros), esos imperios hubieran podido ganarlos total y permanentemente el glorioso apóstol jesuita San Francisco Javier, para Cristo Rey. Pero no fue así: los santos misioneros y mártires llegados a China y Japón, sin la protección de los Cruzados, fueron desalmadamente despedazados como mansos corderos, y la cosecha de almas para el Reinno de los Cielos no fue tan grande numéricamente, como se esperaba o se deseaba.

Pero volvamos a Méjico: España nos dio su lenguaje, su sangre y su Fe; y nos incorporó a la excelsa civilización europea (infinitamente superior a cualquier otra). ¿Y qué pasó? Que es ahora España la que necesita de nosotros. La madre patria ha sido engañada, mentida, presionada y traicionada por sus "jerarcas eclesiásticos", los cuales la han hecho apostatar, obligándola a aceptar los heréticos decretos del Concilio Vaticano II, haciéndola beber su veneno. Por tal razón se impone ahora que Méjico mande misioneros católicos mejicanos a España, en auxilio de los pocos españoles que luchan por la Fe, como es el caso del Sr. Félix Sesma Cabido, para derribar ídolos (Juan XXIII, Paulo VI, Juan Pablo I, y Juan Pablo II), suprimir sacramentos falsos (la Nueva Misa en español y el nuevo ritual montiniano), y denunciar el veneno oculto en las Declaraciones del Satánico Concilio Vaticano II.

Lo anterior tiene su origen en el hecho que España, la madre patria, y Méjico, el primogénito, tienen nexos en común, tratándose de milicia Católica. Por ejemplo, la Guerra de los Cristeros contra el judío masón Plutarco Elías Calles, que duró de 1926 a 1929; y justamente diez años después y con el mismo intervalo, de 1936 a 1939, duró la Guerra Franquista contra la judería comunista atea republicana. Y fue precisamente el grito de guerra de ambas naciones, el mejicanísimo grito de "¡VIVA CRISTO REY!".
(CAM)


CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 264



¡ VIVA CRISTO REY !
Javier
Javier

Nombre de messages : 4102
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Javier Mar 09 Juin 2009, 4:03 pm

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Omega10
El Chacal del Tepeyac

por el Lic, Wulfrano Ruiz Sainz

El chacal del Tepeyac, un tal Schulenburg, acaba de abrir el hocico para negar públicamente la existencia real, física e histórica, de Juan Diego, añadiendo que la imagen de la Vírgen Guadalupe fue pintada (no por ángeles, como sí es el caso) por un indio X.

Por otra parte, nosotros los del CAM [Católicos Anti Montinianos] sostenemos que el abad Schulenburg, independientemente de sus mañas atarantantes personales, es un desgraciado viejo luciferiano que quiso acelerar todavía más la pérdida de la Fe Católica entre el pueblo mejicano con este artero ataque contra la auténtica Aparición de la Virgencita del Tepeyac.

Nosotros los del CAM repudiamos su dicho por falso, calumnioso, falto de todo apego a la verdad y realidad históricas, y censuramos enérgicamente al clero apóstata montiniano por no haber salido en masa por todos los medios de difusión a protestar en contra del chacal y exigir su expulsión inmediata del recinto donde, a pesar de todo y de todos, todavía radica la Virgencita del Tepeyac.

¡Muera Montini! ¡Muera Schulenburg! ¡Mueran los Montinianos!

¡Viva Cristo Rey! ¡Viva María Reina!

(CAM)

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 210

¡VIVA MARÍA REINA! ¡ VIVA LA VIRGEN DE GUADALUPE !

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 349
L'abbé Schulenburg, un méchant traître qui a osé nier l'existence de Juan Diego et l'authenticité de l'image de la Vierge de Guadalupe

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 434

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 532

Mort à Montini ! Mort à Schulenburg !

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 628

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 725

Vive la Très Sainte Vierge de Guadalupe !
Javier
Javier

Nombre de messages : 4102
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Mer 10 Juin 2009, 8:58 am

Catecismo sobre los Errores del Vaticano II ... y sus "papas" (suite)

4. ¿Cómo pudiera la Doctrina de la Infalibilidad Papal exponer a Roncalli como el traidor que era?

"Pastor Aeternus", la Encíclica que definió este dogma declara que el papa, cuando habla desde la "Silla de Pedro" en materias de fe y moral, no puede errar. Cuando Juan XXIII habló desde esta misma posición en su encíclica "Pacem In Terris ", enseñó error. Es incompatible que él pudiera ser papa y aún así enseñar error. Por tanto, y por Voluntad del Omnipotente Dios, la protección prometida por Cristo a Pedro nunca estuvo con Roncalli. Era una señal de su defección de la fe.

5. ¿Entonces en dónde quedan los sucesores de Juan XXIII?

Paulo VI también fue altamente favorecido por los Francmasones. Estudió afuera privadamente y no en un seminario como debería. Su padre era uno de aquéllos que, en sus periódicos, se opusieron a la Infalibilidad Papal. Paulo VI también firmó, como la nueva fe del Vaticano II, las muchas herejías condenadas por los pasados Magisterios. Juan Pablo I abogó por que la juventud de Italia siguiera a Carducci, un Satánico bien conocido; y Juan Pablo II se declararó a un biógrafo que él mismo era un Modernista. Sus acciones internacionales proclaman esto. Puso un ídolo en el Altar de la Basílica de San Francisco de Asís (durante el Día de Paz de Oración en octubre de 1986), para que satisfaciera a los altos sacerdotes de todas las religiones, incluso a aquéllos que rendían culto al diablo. Todos estos falsos "papas" rechazaron al Cristo de los Evangelios y, en cambio, fabricaron su propia versión de Él. Su "Cristo" era de hecho el Humanismo, el precursor del Panteísmo, que es el fin último para todos aquellos pertenecientes a la fe del Vaticano II.

6. ¿Entonces por qué los siguió el inmenso cuerpo clerical?

Esta información se volvió una encrucijada crítica para todo sacerdote católico que fue forzado a una decisión de permanecer fiel a Cristo, Quién es la Verdad misma, o aceptar la mentira y unirse a la nueva religión. En este caso, la decisión de unirse o adherirse a una religión no-católica se les presentó a estos sacerdotes de una manera inusual. Si un papa verdadero se hubiera elegido en 1958, tras la muerte de Pío XII, probablemente la mayoría de ellos habrían permanecido Católicos, ya que su fe no se habría puesto a prueba. Pero Dios permitió a Satanás asegurarse aparentemente del puesto más alto de la Iglesia para "cernirlos como el trigo ", esto para ver qué tipo de amor a la Verdad había exactamente, excusa para aquéllos alteradores de Cristo que supuestamente estaban sirviéndolo. No debemos olvidar que la razón que San Pablo da de la Apostasía es: "porque no han amado la verdad, se les dará el manejo del error."

Los sacerdotes se enfrentaron con una situación inusual, es decir, que en lugar de tener que dejar sus cómodas posiciones para unirse a una secta no Católica (previamente identificada), una nueva secta les llegaba desde el propio Vaticano. En este caso, unirse no significó salirse, sino quedarse e identificarse con lo nuevo. Fue un pecado de omisión en lugar de un pecado de comisión. Lo que Dios estaba exigiéndoles era que dejaran sus posiciones una vez que fueran identificados como funcionarios de la nueva religión. Fuera por silencio o inacción, quedarse significaba suscribirse a una nueva religión y a la herejía (error), donde la Iglesia Católica o el Romano Pontífice pudieran enseñar error al creyente, rechazo tácito a la propia promesa de Cristo a Su Iglesia.

7. ¿No sabían éstos clérigos las enseñanzas de su fe, y que el desviarse de ellas sería la pérdida de la salvación? ¿También ignoraban que "fuera de la Iglesia No hay Salvación”?

Desgraciadamente, muchos sacerdotes de entonces ya no eran miembros de la fe en el espíritu. Se les lavó el cerebro en los Seminarios con la apostasía del Modernismo. Estaban bien protegidos por sus Ordinarios locales, si no explícitamente, entonces implícitamente. Pío XII, el último Papa verdadero antes de Juan XXIII, estaba entonces ya rodeado por una camarilla Masónica. Incluso su médico personal era un masón, su confesor, quién se convirtió en el Cardinal Bea en el Vaticano II, era un judío no converso dentro del orden Jesuita.

8. ¿Cómo pudo pasar esto?
traduction approximative a écrit:Catéchisme sur les Erreurs de Vatican II… et ses « papes » (suite)

4. Comment la Doctrine de l'Infaillibilité Pontificale pourrait-elle exposer Roncalli comme le traître qu'il était ?

«Pastor Aeternus », l'Encyclique qui a défini le dogme qui déclare que le pape, quand il parle depuis la « Siège de Pierre » dans des matières de foi et de morale, ne peut errer. Quand Jean XXIII a parlé depuis cette même place dans son encyclique « Pacem In Terris », il a enseigné l’erreur. Il est incompatible qu'il pourrait être pape et ainsi enseigner l’ erreur. Par conséquent, et par Volonté du Dieu Tout-Puissant, la protection promise par le Christ à Pierre n'a jamais été avec Roncalli. C'était là un signal de sa défection de la foi.

5. Alors où (qui ?) sont les successeurs de Jean XXIII ?

Paul VI a aussi été hautement favorisé aussi par les Francs-Maçons. Il a étudié privément et non dans un séminaire comme il devait. Son père était un de ceux qui, dans ses périodiques, s’est opposé à l'Infaillibilité Pontificale. Paul VI a aussi signé, la nouvelle foi de Vatican II, de nombreuses hérésies condamnées par le Magistère. Jean Paul I a plaidé pour que la jeunesse italienne suive Carducci, un sataniste bien connu ; et Jean Paul II à un biographe que qu’il était lui-même un moderniste. Ses actions internationales proclament qu’il l’était. Il a mis une idole sur l'autel de la Basilique de Saint François d’Assise (pendant le Journée Mondiale de Prière pour la Paix, en octobre 1986), pour que soient satisfaits les grands prêtres de toutes les religions, incluant celles qui rendent un culte au diable. Tous ces faux « papes » ont rejeté le Christ des Évangiles et, par contre, en ont fabriqué leur propre version. Leur « Christ » était, en fait, l'Humanisme, le précurseur du Panthéisme, qui est le but ultime pour tous ceux qui appartiennent à la foi de Vatican II.

6. Alors pourquoi a suivi tout le corps ecclésial ?

Cette information est devenue un point critique pour tout prêtre catholique qui a été forcé de prendre la décision de, soit demeurer fidèle au Christ, qui est la Vérité même, ou accepter le mensonge et être uni à la nouvelle religion. Dans ce cas, la décision de s’unir ou d’adhérer à une religion non-catholique s'est présentée à eux d'une manière inhabituelle. Si un vrai pape avait été choisi en 1958, après le décès de Pie XII, probablement que la majorité d’entre eux seraient restés catholiques, puisque leur foi n’aurait pas été mise à l’épreuve. Mais Dieu a permis à Satan de s'assurer apparemment du poste plus haut de l'Église pour « le cribler comme le froment », pour voir, par là, quelle sorte d'amour de la Vérité il avait précisément, excuse pour ceux qui sont des traîtres , des infiltrés, qui ne servaient le Christ qu’en apparence. Nous ne devons pas oublier la raison que Saint Paul donne de l’Apostasie :« parce qu'ils n'ont pas aimé la vérité, ils croiront au mensonge. »

Les prêtres ont fait face une situation inhabituelle, c'est-à-dire, qu’au lieu de devoir laisser des positions confortables pour s’unir à une secte non Catholique (préalablement identifiée), une nouvelle secte leur arrivait depuis le Vatican lui-même. Dans ce cas, être uni ne signifie pas sortir, mais rester et être identifié avec ce qui est nouveau. Ce fut un péché d'omission au lieu d'en être un de commission. Ce que Dieu exigeait était qu'ils abandonnent leurs positions une fois qu'ils étaient identifiés comme fonctionnaires de la nouvelle religion. Par ailleurs, par silence ou inaction, rester signifiait souscrire à la nouvelle religion et à l'hérésie (erreur), où l'Église Catholique ou le Souverain Pontife Romain pourraient enseigner l’erreur au croyant, rejet tacite de la promesse du Christ à Son Église.

7. Ces ecclésiastiques ne connaissaient-ils pas les enseignements de la foi, et que d’en dévier serait de perdre le salut ? Ignoraient-ils aussi que « hors de l'Église il n'y a-t-il pas de salut » ?

Malheureusement, beaucoup des prêtres d'alors n'étaient déjà plus des membres de la foi dans l'esprit. On leur avait lavé le cerveau dans les Séminaires avec l'apostasie du Modernisme. Ils étaient bien protégés par leurs Ordinaires locaux, si non explicitement, du moins implicitement. Pie XII, le dernier vrai Pape avant Jean XXIII, était alors déjà entouré par une bande de maçons. Y compris son médecin personnel, un maçon; son confesseur, qui est devenu le Cardinal Béa au Vatican II, était un juif non converti, de l’ordre des Jésuites.

8. Comment ceci a-t-il pu se passer ?...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Mer 10 Juin 2009, 1:27 pm

Catecismo sobre los Errores del Vaticano II ... y sus "papas" (suite)

8. ¿Cómo pudo pasar esto?

Tomando primero esta última consideración, tenemos el testimonio de dos ex-miembros comunistas testigos a la infiltración de este "azote satánico" en la Iglesia.

Bella V. Dodd gastó un buena parte de sus primeros años como adulta trabajando para el Partido Comunista en América. Durante los años 1930 y 1940 trabajó diligentemente para la causa Comunista en América mientras enseñaba en una escuela; participaba en las Uniones, practicaba derecho y se involucró en la política para traer el socialismo al país. A principios de 1950 se desilusionó por la mentira del Comunismo, rompió con el partido, y fue instruída en la Fe Católica por, ni más ni menos que, el Obispo Fulton J. Sheen. Fue bautizada por el Obispo Sheen en abril de 1952. En aquel tiempo dio conferencias para exponer el azote satánico y testificó que:

" En los años 30, nosotros pusimos a mil cien hombres en el sacerdocio para destruir la Iglesia desde adentro."

" Ahora ellos estan en los lugares más altos, y están trabajando para provocar un cambio a fin de que la Iglesia católica ya no fuera eficaz contra el Comunismo."


Bella Dodd también dijo que los cambios serían tan drásticos que, " no reconocerán la Iglesia Católica."

Manning Johnson, antiguo oficial del Partido Comunista en América, dio el siguiente testimonio en 1953 a la Casa del Comité de Actividades antiamericanas:

" Una vez que la táctica de infiltración de organizaciones religiosas fuera señalada por el Kremlin... los Comunistas descubrieron que la destrucción de la religión podría proceder mucho más rápido a través de la infiltración de la Iglesia (Católica) por Comunistas que operan dentro de la propia Iglesia. El mando Comunista en los Estados Unidos comprendió que la táctica de infiltración en este país tendrían que adaptarse a las condiciones Americanas (Europa también tenía sus células) y el maquillaje religioso peculiar a este país. En las fases más tempranas fue determinado que con sólo pequeñas fuerzas disponibles a ellos, sería necesario concentrar agentes Comunistas en los seminarios. La conclusión práctica llevada por los líderes Rojos era que estas instituciones harían lo posible para que una pequeña minoría comunista influyera en la ideología de futuros clérigos en los caminos que conducen a los propósitos de los Comunistas."

Más allá en su testimonio, Sr. Johnson señaló el hecho austero que: …
traduction approximative a écrit:Catéchisme sur les Erreurs de Vatican II… et ses « papes » (suite)

8. Comment ceci a-t-il pu se passer ?

En partant de cette dernière considération, nous avons le témoignage de deux ex-membres communistes témoins de l'infiltration de ce « coup de Satan » dans l'Église.

Bella V. Dodd a passé une bonne partie de ses premières années d’adulte à travailler pour le Parti Communiste en Amérique. Pendant les années 1930 et 1940 il a travaillé avec application, entretemps, pour la cause communiste en Amérique, pendant qu’il enseignait dans une école ; il participait aux Unions (note de Louis : les syndicats); il pratiquait le droit et fut impliqué en politique pour répandre le socialisme dans le pays. Au début de 1950, désillusionné par le mensonge du Communisme, il a rompu avec le parti, et fut instruit dans la Foi Catholique par l'Évêque Fulton J. Sheen lui-même. Il a été baptisé par l'Évêque Sheen en avril 1952. En ce temps-là, il donnait des conférences pour exposer le coup de Satan et a témoigné que :

« Durant les années 30, nous avons mis mille cent hommes ( note de Louis: ES-1025 ?) dans le sacerdoce pour détruire l'Église depuis l'intérieur. »

« Maintenant ils sont dans les plus hautes sphères, et travaillent pour provoquer un changement afin que l'Église catholique ne soit plus efficace contre le Communisme. »


Bella Dodd a dit aussi que les changements seraient tellement radicaux que, « l’on ne reconnaîtrait pas l'Église Catholique.»

Manning Johnson, ancien fonctionnaire du Parti Communiste en Amérique, a donné le témoignage suivant en 1953 dans une Session du Comité des Activités antiaméricaines :

« Une fois que la tactique d'infiltration d'organisations religieuses fut indiquée par le Kremlin… les communistes ont découvert que la destruction de la religion pourrait venir beaucoup plus rapidement par l'infiltration de l'Église (Catholique) par des Communistes qui opèrent déjà à l’intérieur de l'Église elle-même. Le commandement communiste aux États-Unis a compris que la tactique d'infiltration dans ce pays devrait s'adapter aux conditions américaines (l'Europe aussi avait ses cellules) et la condition (maquillaje) religieuse propre à ce pays. Dans les toutes premières phases, il fut décidé, qu'étant donné leur nombre très restreint d’hommes, de concentrer les agents communistes dans les séminaires. La conclusion pratique portée des chefs des Rouges était que ces institutions feraient tout leur possible pour qu'une petite minorité communiste influence l'idéologie des futurs ecclésiastiques sur les voies qui mènent aux buts des communistes.»

Plus loin dans son témoignage, M. Johnson…


Dernière édition par Louis le Jeu 11 Juin 2009, 4:19 pm, édité 2 fois (Raison : Correction de balisage.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Jeu 11 Juin 2009, 9:17 am

Catecismo sobre los Errores del Vaticano II ... y sus "papas" (fin)

Más allá en en su testimonio, Sr. Johnson señaló el hecho austero que: … " Esta política de infiltrar los seminarios tuvo un éxito más allá de incluso nuestras expectativas comunistas."

El "Despacho Católico" ha correspondido recientemente con un joven (deseando entrar en la iglesia no católica del Vaticano II) quien deseaba entrar en el seminario pero ha estado teniendo problemas. Aquí están las palabras de su experiencia de primera mano:

"De lo que realmente me siento incómodo es de la actitud que tiene uno de los directores de vocación hacia los Católicos ortodoxos, hace bromas sobre ellos. También me siento un poco agitado sobre consejos que recibí de buenos sacerdotes que dijeron que cuando llegara al seminario, simplemente debería asentir con mi cabeza y seguir la corriente para pasar, ya en el sacerdocio puedo hacerme un sacerdote ortodoxo que dice lo que piensa. ¿Por qué tenemos que escondernos? Como ya mencioné antes, la entrevista que tuve durante mi aplicación al seminario fue muy perturbadora, pues estaba claro que querían candidatos allá afuera para "cambiar" a la iglesia."

" Entonces comenzó a preguntarme sobre cómo manejaría las cosas si las enseñanzas de la iglesia cambiaran, que si sería yo capaz también de cambiar de tan rígidos puntos de vista sobre las cosas. ¿Qué hay de la justicia social? Pregunté qué es lo que quiso decir con esto... Me explicó entonces que esto era alimentar a los pobres y cosas de las beatitudes. Yo enmudecí por esto, porque pensé que de cualquier forma todo esto era parte de ser sacerdote."

9. Si esto fuera así, entonces, ¿qué hay de todas las promociones jerárquicas adicionales, la convocatoria del Vaticano II, sus decretos, los cambios en la liturgia y en las leyes de la Iglesia, el nuevo Derecho Canónico y el nuevo catecismo de Juan Pablo II ?

TODOS son nulos e inválidos, ya que ellos no tenían autoridad alguna, de funcionar como miembros Católicos de la jerarquía. Porque todos ellos siguieron a Juan XXIII en su nueva religión falsa de Concilio ecuménico, una herejía mortal condenada por el pasado Magisterio. Y por virtud del Cánon 188 #4 del Magisterio, ellos también resignaron "tácitamente" de todo oficio en la Iglesia, fuera de la cual NO hay salvación. (Unam Sanctam. El Papa Bonifacio VIII. 1302.)
--------------------------------------------------------------------------------
A SUIVRE...
traduction approximative a écrit:Catéchisme sur les Erreurs de Vatican II… et ses « papes » (fin)

… Plus loin dans son témoignage, M. Johnsona indiqué que : « Cette politique d'infiltration des séminaires a eu un succès, allant même au-delà des espérances des communistes eux-mêmes.»

Le « Despacho Católico » a récemment correspondu avec un jeune (qui désirait entrer dans l'église non catholique du Vatican II) il souhaitait entrer au séminaire mais a eu des problèmes. Voici les mots de sa première expérience :

« Ce qui me rend réellement inconfortable est l'attitude d’un des directeurs des vocations envers les Catholiques orthodoxes a, il fait des plaisanteries sur eux. Aussi je m'assieds, un peu agité, sur les conseils que j'ai reçus de bons prêtres qui m’ont dit que, lorsque je serai au séminaire, je devrais simplement acquiescer avec un signe de tête et suivre le courant pour passer, et dans le sacerdoce je peux devenir un prêtre orthodoxe a qui dit ce qu’il pense. Pourquoi devons-nous nous dissimuler ? Comme je l’ai déjà mentionné, l'entrevue que j’ai eue pendant ma demande pour le séminaire fut très perturbatrice, parce qu'il était clair qu'ils voulaient des candidats, alors, pour « changer » l'église. »

« Alors j’ai commencé à me demander comment je pourrais gérer les choses si les enseignements de l'église changeaient, si je serais capable aussi de changer ma manière de voir sur tant de points de vue rigides. Qu'est-ce que la justice sociale ? J'ai demandé ce qu'il voulait dire par cela … Il m'a alors expliqué que c’était de nourrir les pauvres et d’autres choses en rapport avec les Béatitudes (les promesses et les bénédictions données par Notre Seigneur lors du Sermon sur la Montagne). Je me suis tu devant cela, parce que, de toute façon, je pensais que tout cela faisait partie du sacerdoce. » b

9. Si c’était ainsi, alors, qu'en est-il de toutes les promotions hiérarchiques additionnelles, la convocation de Vatican II, ses décrets, les changements dans la liturgie et dans les lois de l'Église, le nouveau Droit Canonique et le nouveau catéchisme de Jean Paul II ?

TOUS sont nuls et invalides, puisqu'ils n'avaient aucune autorité, pour fonctionner comme membres catholiques de la hiérarchie. Parce que tous ont suivi Jean XXIII dans sa nouvelle fausse religion du Concile œcuménique, une hérésie mortelle condamnée par le Magistère. Et, en vertu du Canon 188 #4 du Magistère, ils ont aussi résigné « tacitement » tout office dans l'Église, en dehors de laquelle il n'y a PAS de salut. (Unam Sanctam. Le Pape Boniface VIII. 1302.)
--------------------------------------------------------------------------------
À SUIVRE…


a Note de Louis : je comprends ce mot « orthodoxe » dans le sens de « catholiques ».
b Note de Louis : Merci à Javier pour son aide précieuse dans ce paragraphe.
A suivre : la traduction du fil suivant :(https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7423 )

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Mar 16 Juin 2009, 10:01 am

(https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm#7423)

Concilio Vaticano Segundo (1962-1965)

1. ¿Es el Vaticano II un Concilio Válido?

NO. No es un Concilio válido ya que fue llamado por un no Papa, un no Cristiano, que fue elegido inválidamente.

2. Si NO es un Concilio válido, ¿cómo es que el mundo "Católico " lo aceptó?

Durante casi 2000 años, se les ha enseñado a los Católicos la obediencia a su jerarquía como la manera segura al cielo. Por consiguiente, fue desafortunado que la generación Católica que engendró este Concilio ilícito, ya dependía del Liberalismo y del Modernismo antes del evento, todo por no estudiar los principios de su fe. El Papa San Pío X advirtió y ordenó a todos los laicos católicos a continuar estudiando su fe, pero ellos no lo hicieron, debido a los muchos pastores perezosos. Hubo también una pérdida masiva de los ejercicios devocionales por estos mismos sacerdotes. Era esta suma de pereza y descuido, lo que permitió al lobo entrar por la puerta y esparcir el rebaño.

3. ¿De dónde vino la pereza que trajo a este Concilio?

Se toma mucho esfuerzo mental y de oración para hacer cosas como una oración sólida, asistir a la Bendición los Domingos por las tardes, en lugar de salir a disfrutar el estilo de la vida liberal.
Muchos sacerdotes se desanimaron cuando no contaron con las asistencias a estas devociones. Luego la pereza por parte de los pastores (no como algunos valientes como el Papa San Pío X, o el gran Cura de Ars, San Juan Vianney del siglo XIX, Santo Patrón de Sacerdotes. Estos dos sacerdotes mencionados sí que lucharon duro). Leer la vida del Cura de Ars es muy edificante, una historia de la determinación de un hombre por salvar su rebaño. ¡Ah!, no muchos fueron como su Santo Patrón. Por lo tanto, a través de la pereza, el humo de Satanás entró en la iglesia.


4. ¿En dónde aparece el “Gradualismo”?

Hay una rama del Socialismo llamada Fabianismo. Ellos toman su señal del General Romano Fabius Maximus durante las Guerras Púnicas, quién usó la táctica de hostigamiento gradual de las fuerzas de Aníbal, en lugar de un ataque frontal. Era como el goteo del agua de un grifo que deteriora incluso el material más duro. Así también con el gradualismo. Comenzó por los días de Pío XII, por su cambio de las oraciones de los Salmos en el Breviario y colocando otras tantas en las oraciones de Misa. Había esta ruptura seria del pasado. Eran estos los "puntos débiles" en la personalidad de la iglesia que fueron rotos primero en los días anteriores al Vaticano II, dando a los Innovadores una excusa para hacer los cambios masivos e invertir el orden Divino. Este “Gradualismo” estaba entre las causas principales que crearon el derrumbe de la fe y el levantamiento de la infiel Iglesia del Vaticano II.

Para resumir las dos preguntas anteriores en una:

Había una pérdida masiva de devoción en los ejercicios de la Fe que contribuyó a una pereza espiritual por parte de los sacerdotes. Era la suma total de esta negligencia, también causada por la introducción de cambios en las oraciones del breviario sacerdotal, que generaron un sentimiento de desesperación en los sacerdotes, y permitieron al lobo entrar por la puerta trasera y esparcir el rebaño.

5. ¿Cómo sabemos que no es un Concilio válido?

En primer lugar, su convocatoria por parte de un no papa, y en segundo lugar porque se llamó en violación de las leyes de Dios. Él permitió a este Concilio hacerse defectuoso y pasar decretos que ya habían sido condenados como heréticos por Magisterios pasados.

De nuevo, vemos aquí en función la voluntad permisiva de Dios.


6. ¿Si esto es la voluntad permisiva de Dios, entonces no estamos obligados a seguirlo?

NO. La voluntad permisiva de Dios sólo permite el mal para que resulte algo bueno. Lo bueno aquí es el retorno de todos los Católicos perdidos a la fe que nunca antes estudiaron. Muchos ahora están encauzando sus esfuerzos hacia esta misma meta. También expuso Dios, por primera vez, la absoluta corrupción modernista dentro de las entrañas de esta iglesia de hombres que dieron su total culto y atención a Satanás.

7. ¿Cuáles fueron los decretos heréticos promulgados por el Vaticano II ?

Es bastante con conocer incluso uno para denunciar a este Concilio como un Concilio fraudulento. En primer lugar tenemos "Dignitatis Humanae", de la Libertad Religiosa, condenada como "locura" por Papas anteriores. Después tenemos el Decreto sobre Ecumenismo donde todas las religiones son iguales, incluso aquéllos que fueron expulsados como herejes por los antiguos papas y que ahora son patrociandos como "hermanos en la fe". Está el decreto sobre la Iglesia en el mundo Moderno, o de la Liturgia, que finalmente destruyó y se llevó de los laicos la Santa Misa Católica, algo que los herejes pasados fallaron en hacerlo. Hay a otros como de la Unidad Cristiana, sobre la aceptación de Judíos, de musulmanes y otras religiones paganas como caminos al cielo (Nostra Aetate). Existen muchos otros demasiados largos para este pequeño catecismo. Es suficiente con saber que tan sólo una pequeña e "insignificante" desviación es motivo para exponerlo como falso. El Papa León XIII en "Satis Cognitum" declaró este mismo hecho. También se puede agregar su aceptación y reconocimiento de los ritos heréticos de la Iglesia Anglicana en desafío de la ley establecida por León XIII en su "Apostolicae Curae", que declara permanentemente y para todos los tiempos, que los Anglicanos no tienen un sacerdocio válido. Y finalmente la destrucción de todos los Siete Sacramentos por Paulo VI en 1968.


--------------------------------------------------------------------------------

Conclusión

Sólo podemos dar en este momento una corta sinopsis de los principales errores de esta nueva Secta falsa que ocupa Roma. Es un hecho de fe, un dogma de proporciones gigantescas que "Fuera de la Iglesia Católica, NO hay salvación". Desde el Vaticano II, Juan XXIII creó una nueva Iglesia hecha por hombres, la cual no es la Iglesia católica, por lo tanto todos aquellos dentro de esta secta falsa están fuera de la verdadera Iglesia que Cristo fundó hace 2000 años. Y como el clero en esta secta ha sido cegado y, por lo tanto, peca contra el Espíritu Santo (imperdonable), entonces depende de los laicos huir de esta iglesia del Anticristo. También depende de los miembros remanentes de la Iglesia el ayudarlos. Así que, ¿qué debemos hacer?


--------------------------------------------------------------------------------
A SUIVRE...
traduction approximative a écrit:Concile Vatican II (1962-1965)

1. Vatican II est-il un Concile valide ?

NON. Ce n'est pas un Concile valide puisqu'il a été appelé par un non Pape, un non Chrétien, qui fut élu invalidement.

2. Si ce n'est pas un Concile valide, comment se fait-il que le monde « catholique » l’a accepté ?

Pendant presque 2 000 ans, il a été enseigné aux catholiques l'obéissance à leur hiérarchie comme une manière sûre d’aller au ciel. Par conséquent, il a été malheureux que la génération catholique engendrée par ce Concile illicite, dépende déjà du Libéralisme et du Modernisme avant celui-ci : c’est tout ce qu’il faut pour ne pas étudier les principes de sa foi. Le Pape Saint Pie X a signalé et ordonné que tous les laïcs catholiques continuer à étudier leur foi, mais ils ne l'ont pas fait, étant donné qu’il y avait beaucoup de pasteurs paresseux. Il y a aussi eu une diminution massive des exercices de dévotion par ces mêmes prêtres. Ce fut cette somme de paresse et de négligence, qui a permis au loup d'entrer par la porte et de disperser le troupeau.

3. De d'où est venue la paresse qu'ils ont apportée à ce Concile ?

Ça prend beaucoup d’effort mental et de prières pour faire des choses telles que réciter des prières ferventes, assister à la prière du soir (aux Vêpres), le Dimanche après-midi (vers 17 : 00) au lieu de sortir et de profiter du style de vie libéral a.Beaucoup de prêtres ont été découragés quand ils n'ont pas pu compter sur les assistances à ces exercices de dévotions. Ensuite, par la paresse des pasteurs (non comme quelques courageux comme le Pape Saint Pie X, ou du grand Curé d'Ars, Saint Jean Vianney du XIXe siècle, Saint Patron des Prêtres. Les deux prêtres mentionnés se sont battus énergiquement). Lire la vie du Curé d'Ars est très édifiante: l’histoire de la détermination d'un homme pour sauver son troupeau. Ah !, pas beaucoup ont été comme leur Saint Patron. Par conséquent, à travers la paresse, la fumée de Satan est entrée dans l'église.

4. Où apparaît le « Gradualisme » ?

Il y a une branche du Socialisme appelée le Fabianisme. Elle prend sa souche dans le général romain Fabius Maximus, pendant les Guerres Puniques, qui a utilisé la tactique du harcèlement progressif des forces d'Hannibal, au lieu d'une attaque frontale. C’était comme la goutte d'eau du robinet qui détériore tout, même le matériel le plus dur. Ainsi va le gradualisme. Il a commencé dans le temps de Pie XII, avec le changement dans les prières des Psaumes au Bréviaire et en en plaçant d’autres dans les oraisons de la Messe. Il y avait alors rupture sérieuse avec le passé. C'étaient les « points faibles » dans la personnalité de l'église qui ont été brisés en premier, dans les jours précédents Vatican II: cela donnait aux Innovateurs une excuse pour faire des changements massifs et investir l'ordre Divin. Ce « Gradualisme » fut une des principales causes principales de l’effondrement de la foi et de l’apparition de cette Église infidèle de Vatican II.

Pour résumer les deux questions précédentes dans une :

Il y eut une diminution massive de dévotion dans les exercices de la Foi qui a contribué à une paresse spirituelle des prêtres. C'est toute cette négligence, aussi causée par l'introduction des changements dans les prières du bréviaire sacerdotal, qui a produit un sentiment de désespoir chez les prêtres, et qui permis au loup d'entrer par la porte arrière et de disperser le troupeau.

5. Comment savons-nous que ce n'est pas un Concile valide ?

En premier lieu, sa convocation par un non pape, et deuxièmement, parce qu'il a été appelé en violation des lois de Dieu. Ce qui a rendu ce Concile défectueux et qui lui a permis de passer des décrets qui avaient déjà été condamnés comme hérétiques par le Magistère.

De nouveau, nous voyons ici la volonté permissive de Dieu.


6. Si c'est la volonté permissive de Dieu, ne sommes-nous alors pas obligés de suivre ?

NON, La volonté permissive de Dieu permet seulement le mal pour qu'il en résulte quelque chose de bon. Ce qui est bon, ici, c’est le retour de tous les catholiques perdus (perdido à la foi que jamais ils n’avaient étudiée auparavant. Beaucoup, maintenant, canalisent leurs efforts vers cet objectif. Aussi, Dieu a exposé, pour la première fois, l’absolue corruption moderniste des entrailles de cette église d'hommes qui ont donné culte et égards à Satan.

7. Quels ont été les décrets hérétiques promulgués par Vatican II ?

Il est assez d’en connaître, même qu’un seul, pour dénoncer ce Concile comme un Concile frauduleux. D'abord nous avons « Dignitatis Humanae », sur la Liberté Religieuse, condamné comme « folie » par de précédents Papes. Nous avons ensuite le Décret sur l'Oecuménisme où toutes les religions sont égales, incluant celles qui ont été rejetés comme hérétiques par les papes et qui sont maintenant parrainées comme « frères dans la foi ». Il y a eu aussi un décret sur L’Église dans le monde moderne, et il y eut aussi celui sur La liturgie, qui finalement a détruit et volé aux catholiques la Sainte Messe Catholique : ce dont les hérétiques dans le passé n’étaient jamais parvenus à réaliser a. Il y en a d'autres comme sur l'Unité Chrétienne, sur l'acceptation des Juifs, des musulmans et de d’autres religions païennes comme des chemins pour aller au ciel (Nostra Aetate). Il en existe beaucoup d'autres qui sont trop longs pour ce petit catéchisme. Il est suffisant de savoir que seulement une petite et « insignifiante » déviation est un motif pour l'exposer comme fausse. Le Pape Léon XIII dans « Satis Cognitum » l’a déclaré. On peut aussi ajouter leur acceptation et leur reconnaissance des rites hérétiques de l'Église Anglicane comme un défi de la loi établie par Léon XIII dans « Apostolicae Curae », et qui déclare, de façon permanente et pour tous les temps, que les Anglicans n'ont pas de sacerdoce valide. Et finalement la destruction des Sept Sacrements par Paul VI en 1968.

--------------------------------------------------------------------------------

Conclusion

Nous pouvons seulement donner, pour le moment, qu’un court synopsis des principales erreurs de cette nouvelle fausse Secte qui occupe Rome. Il est un trait de foi, un dogme aux proportions gigantesques que « Hors de l'Église Catholique, il n'y a pas de salut ». Depuis Vatican II, Jean XXIII a créé une nouvelle Église faite par des hommes, laquelle n'est pas l'Église catholique; par conséquent, tous ceux qui sont dans cette fausse secte sont hors de la véritable Église, fondée par le Christ il y a 2 000 ans. Et comme le clergé dans cette secte a été aveuglé et, par conséquent, a péché contre l'Esprit Saint (impardonnable), il ne dépend alors que des laïcs, de s'enfuir de cette église de l'Anti Christ. Il dépend aussi des membres qui restent de l'Église de les aider. Alors, que devons-nous faire ?


_____________________________________________

a : Merci à Javier pour son aide dans la traduction de cette phrase.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes) - Page 2 Empty Re: CAM (Católicos Anti Montinianos - Catholiques Anti Montiniennes)

Message  Louis Mar 30 Juin 2009, 6:49 pm

.(https://messe.forumactif.org/desolation-dans-le-lieu-saint-f5/cam-catolicos-anti-montinianos-catholiques-anti-montiniennes-t474.htm?sid=814d81d4c4d9f051e776151c3673beed#7779).
Restaurar Todas las Cosas en Cristo (Omnia instaurare in Christo)

1. Si Juan XXIII y su nueva secta han capturado a todos los laicos, entonces, ¿no ha fallado Cristo?

NO. En primer lugar, no todos han sucumbido a las enseñanzas falsas de estos apóstatas. Existe una Iglesia remanente, predicha por San Pablo, y las puertas del infierno no han prevalecido contra ella como les gustaría imaginar a algunas almas perdidas y deprimidas.

¿Han prevalecido las "puertas del infierno"? Ciertamente no. Los Católicos saben que Cristo no puede mentir. Examinemos el significado de esta promesa. Lo que proclama es que la verdad finalmente saldrá victoriosa --aunque no necesariamente en un "corto plazo". Eso también es cierto en una verdad intelectual, pues el error sólo puede ser definido como negación de la verdad. Ahora la Iglesia Católica es la verdad, y por lo tanto no puede ser destruída totalmente como la verdad misma. Mas esta Iglesia reside, no en números, no en edificios, y ni aún en necesidad de una jerarquía. Reside en los creyentes. La Iglesia debe ser "de los creyentes", antes que ser "de la jerarquía". O como lo ponen los teólogos, que son miembros de la "Iglesia que enseña" (el Magisterio), debe ser primero de todos los miembros de la "Iglesia que aprende". Cada niño bautizado, de acuerdo con el rito tradicional, se convierte en "miembro del Cuerpo de Cristo". ¿Y qué es la Iglesia sino el Cuerpo de Cristo, la presencia de Cristo en este mundo?

Se sigue que, como señala Ana Catalina Emmerich, si tan sólo hubiese una persona viva que fuese verdaderamente Católica, la Iglesia residiría en ella.

Sin embargo, como ha sido el caso a través de la historia de la Iglesia, un remanente (un pequeño resto) persistió en retener la abundancia de la fe. La verdadera Iglesia deberá ser encontrada entre aquellos que creen y continúan creyendo en la manera de sus ancestros. Son ellos los que atestiguan las verdades de la promesa de Cristo. Son ellos los que proveen pruebas de que "las puertas del infierno no han prevalecido". No todos son teólogos profundos. No todos están sin pecado. Pero pueden ser reconocidos por su insistencia en sacerdotes verdaderos y misas verdaderas.

2. Entonces, ¿aún quedan Obispos en el mundo para rescatar la Iglesia?

Si hay, entonces son, por su silencio, traidores y desertores, ciertamente cobardes. Sin embargo, según el entendimiento de la Iglesia remanente es que no hay ninguno, esto es, que hayan sido consagrados legítimamente en los tiempos del Papa Pío XII, quién murió el 9 de Octubre de 1958. Ahora son 40 años desde que la Iglesia remanente ha vagado por el desierto del caos doctrinal. Los pocos que quedan no tienen mucho que esperar para entrar a la "Tierra Prometida".

3. Pero, ¿no tenemos a los Obispos consagrados de Thuc y de Lefebvre?

Tratando con la secta de Lefebvre, ellos son una rama de la Nueva Secta del Vaticano II, ya que reconocen a los "papas" del Vaticano II y su liturgia del Novus Ordo como válidos. Por el otro lado, desafían a su propio papa reconocido, detallando qué artículo de fe creerán elllos al examinarlos. Esto es una herejía en contra de "Pastor Aeternus" y también están en cisma con los papas anteriores siguiendo a los falsos del Vaticano II.

Con respecto aquellos consagrados por el Obispo Thuc, son questionables ya que el Obispo Thuc no tenía autoridad, no era Obispo domiciliario con una diócesis. El aceptó también a los papas del Vaticano II y también los condenó. Vaciló en la verdad. Finalmente, ningún obispo puede ser consagrado, ni un sacerdote ordenado, sin un papa verdadero. De lo contrario, seríamos como la secta Ortodoxa Griega que opera por sí misma.

4. Entonces, ¿No hay Apostolicidad?

Si, reside con aquellos pocos sacerdotes todavía con jurisdicción. El tiempo se acaba, ya que estos hombres ahora son ancianos.

5. Entonces, ¿estamos perdidos? ¿Debemos sólo esperar a que Cristo venga y rescate a Su Iglesia?

NO. Cristo vino una vez a fundar Su Iglesia. Porque Él es Dios, la Iglesia, que también es Su Cuerpo Místico, necesariamente debe ser una sociedad perfecta. Entonces, son las semillas dentro de esa sociedad Perfecta las que deben "restaurar todas las cosas en Cristo". Sentarse y vacilar es cometer el pecado/herejía de Quietismo y, por este movimiento estilo Cuáquero, sería aceptar que Satanás ha vencido a Cristo. Esto es herejía y blasfemia.

6. Entonces, ¿quiénes son los Miembros de la Iglesia?

Aquellos que finalmente se han asentado, después de un remolino de ataques demoniacos, y que no siguen ni una de las sectas falsas. Son miembros de la verdadera Iglesia los que:

No pertenecen a la Iglesia apóstata del Vaticano II, ni reconocen a los falsos papas de esta Iglesia.

No pertenecen a los ritos del Este, como el rito Ukraniano que pertenece al Vaticano II y dan su alianza a estos papas impostores.

No pertenecen a las iglesias a medio camino, como la Sociedad de San Pío X (SSPX) y sus derivados, u otros que vienen de estas fuentes.

No asisten a Misas que se dicen ser Tridentinas, pero que son "misas" Indultas creadas por el antipapa Juan XXIII.

No asisten a misas "válidas" (Tridentinas) dadas por sacerdotes con ("Una Cum") Juan Pablo II, dando así la alianza a un papa falso e impostor, sea en forma abierta u oculta.


Por lo tanto, todos aquellos que creen, se suscriben, o practican cualquiera de estas herejías o cismas, no son en manera alguna Miembros de la Iglesia Católica, como fue definida por el Concilio de Trento y practicada como tal hasta la muerte de su último papa, Pío XII (9 de Octubre de 1958). Esta es la situación a pesar de aquellos que en alguna manera sean "conservadores": así como los Cismáticos Griegos también son conservadores pero no son en ninguna manera Miembros de la Iglesia Católica.

Nosotros, como Miembros de la Iglesia Remanente, debemos ser muy explícitos en nuestra terminología para distinguir entre Miembros y no miembros. No es nuestra prerrogativa en estos momentos declarar a aquellos clérigos y aún a los laicos en el Vaticano II como herejes o de cualquier otra forma, ya que ninguna declaración Papal ha sido pasada por el simple hecho de que no ha habido papa desde la muerte de Pío XII.

Lo único que podemos hacer ahora es orar para que Dios no tarde y venga en auxilio de Su Iglesia acosada.

Ut Vitam Habeant


Gordon Bateman



Restaurer toutes choses dans le Christ (Omnia instaure in Christo)

1. Si Jean XXIII et sa nouvelle secte ont assujetti tous les laïques, alors, le Christ n’a-t-il pas fait défaut ?


NON. D'abord, pas tous n’ont succombé aux faux enseignements de ces apostats. Il existe le « petit troupeau » de l’Église (remanente), prédite par Saint Paul, et les portes de l'enfer n'ont pas prévalu contre elle comme aimeraient se l’ imaginer quelques âmes perdues et déprimées.

Ont prévalu les « portes de l'enfer » ? Certainement non. Les Catholiques savent que le Christ ne peut pas mentir. Examinons la signification de cette promesse. Ce qui est proclamé c’est que la vérité sortira finalement victorieuse— bien que pas nécessairement dans un « court délai ». Cela est aussi certain qu’une vérité intellectuelle, parce que l'erreur peut seulement être définie comme négation de la vérité. Maintenant l'Église Catholique est la vérité, et que, par conséquent, elle ne peut pas totalement être détruite comme la vérité elle-même. De plus, cette Église réside, ni dans le nombre, ni dans des bâtiments, et ni encore avec la nécessité d'une hiérarchie. Elle réside dans les croyants. L'Église doit être celle « des croyants », avant que d'être celle « de la hiérarchie ». Ou comme le disent les théologiens, qui sont membres « de l'Église enseignante » (le Magistère el Magisterio ), ils sont d'abords membres « de l'Église enseignée ». Chaque enfant baptisé, en accord avec le rite traditionnel, devient « membre du Corps du Christ ». Et qu’est ce que l’Église sinon le Corps du Christ, la présence du Christ dans le monde ?


On sait que, comme l’indique Anne Catherine Emmerich, s'il y avait seulement une personne vivante qui était vraiment catholique, l'Église résiderait en elle.

Toutefois, comme ce fut le cas à travers l'histoire de l'Église, un rémanent (un petit reste) a persisté à retenir l'abondance de la foi. La véritable Église devra être trouvée parmi ceux qui croient et continuent à croire de la manière de leurs ancêtres. Ils sont ceux qui témoignent des vérités de la promesse du Christ. Ils sont ceux qui fournissent des preuves que « les portes de l'enfer n'ont pas prévalu ». Pas que tous soient avec une profonde théologie. Pas que tous soient sans péché. Mais ils peuvent être reconnus par leur insistance dans des vrais prêtres et des vraies messes.


2. Alors, reste-il encore des Évêques dans le monde pour sauver l'Église ?

S'ils y en a, alors, par leur silence, ils sont des traîtres et des déserteurs, certainement des lâches. Toutefois, si on s’en rapporte au jugement (entendimiento) de l'Église rémanente, il n’y en eut aucun, c'est-à-dire qui aient été légitimement consacrés dans le temps du Pape Pie XII, qui est mort le 9 octobre 1958. Ça fait maintenant 40 ans que l'Église rémanente erre dans le désert du chaos doctrinal. Pour peu qu’il en reste, ils n'ont pas beaucoup à attendre pour entrer dans la « Terre Promise ».

3. Mais, n'avons-nous pas les Évêques consacrés par Thuc et Lefebvre ?

En traitant avec la secte de Lefebvre, on fréquente une branche de la Nouvelle Secte de Vatican II, puisqu'elle reconnait les "papes" de Vatican II et sa liturgie du Novus Ordo comme valides. D’un autre côté, ils défient celui qu’ils reconnaissent comme leur pape, en spécifiant quel article de foi l’on doit croire, cela en les examinant. Ceci est une hérésie contre « Pastor Aeternus » et aussi en schisme avec les papes précédents qui suivent les faussetés de Vatican II.

Par rapport avec ceux consacrés par l'Évêque Thuc, ils sont déjà questionnables car l'Évêque Thuc n'avait pas autorité, n'étant pas un Évêque domiciliaire avec un diocèse. Il a aussi accepté les papes de Vatican II et, aussi, il les a condamnés. Il a vacillé (vaciló) dans la vérité. Finalement, aucun évêque ne peut être consacré, ni un prêtre ordonné, sans un vrai pape. Dans le cas contraire, nous serions comme la secte Orthodoxe grecque qui opère par elle-même.


4. Alors, Il n'y a pas d’Apostolicité ?

Si, elle réside avec ce peu de prêtres encore avec juridiction. Le temps est fini, puisque ces hommes sont maintenant vieux.

5. Alors, sommes-nous perdus ? Devons-nous seulement attendre que le Christ vienne et sauve Son Église ?

NON. Le Christ a fondé Son Église une seule fois. Parce qu'Il est Dieu, l'Église, qui est aussi Son Corps Mystique, doit nécessairement être une société parfaite. Alors, ce sont les semences de cette société Parfaite, ce sont elles qui doivent « restaurer toutes les choses dans le Christ ». S’asseoir (sentarse) et vaciller c’est commettre le péché/hérésie de Quiétisme et, par ce mouvement de style Quaker, ce serait accepter que Satan a vaincu le Christ. Ceci est une hérésie et un blasphème.

6. Alors, qui sont les Membres de l'Église ?

Ceux qui ont été finalement affirmés, après un remous d'attaques démoniaques, et qui ne suivent ni une ni l’autre des fausses sectes. Sont des membres de la véritable Église ceux qui :

N'appartiennent pas à l'Église apostate de Vatican II, ni ne reconnaissent les faux papes de cette Église.

N'appartiennent pas aux rites de l'Est, comme le rite Ukrainien qui appartient à Vatican II et qui donnent leur alliance à ces papes imposteurs.

N'appartiennent pas aux églises à moitié - chemin, comme la Société de Saint Pie X (SSPX) et ses dérivés, ou de d'autres qui viennent de ces sources.

N'assistent pas à des Messes qu’on dit être Tridentines, mais qui sont des « messes » Indult créées par l'antipape Jean XXIII.

N'assistent pas à des messes « valides » (Tridentines) célébrées par des prêtres avec (« Una Cum ») Jean Paul II, donnant ainsi l'alliance à un faux pape et imposteur, soit de manière ouverte ou occulte.


Par conséquent, tous ceux qui croient, qui y souscrivent, ou pratiquent n’importe laquelle de ces hérésies ou schismes, ne sont pas en quelque manière Membres de l'Église Catholique, tel que défini par le Concile de Trente et exercé comme tel jusqu'au décès de son dernier pape, Pie XII (9 octobre 1958). C’est la situation de ceux qui, malgré qu’ils sont d’une certaine manière « conservateurs » : tels les Schismatiques grecs qui sont aussi conservateurs mais ils ne sont d’aucune manière Membres de l'Église Catholique.

Nous, comme membres du « petit troupeau » de l’Église, devons être très explicites dans notre terminologie pour distinguer entre les Membres et non membres. Il n'est pas en notre prérogative, en ce moment, de déposer ( declarar?) ces ecclésiastiques et ces laïques de Vatican II comme hérétiques ou de tout autre forme, puisqu'aucune déclaration Papale n'est été faite à cause simplement qu'il n'y a pas eu de pape depuis le décès de Pie XII.


La seule chose que nous pouvons faire maintenant est de prier pour que Dieu ne tarde pas et vienne en aide à Son Église traquée (harcelée).

Ut Vitam Habeant
Gordon Bateman

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14530
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum