Est-ce une hérésie?

5 participants

Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:07 pm

3. [La religion musulmane]

L'Eglise regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu Un, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s'ils sont cachés, comme s'est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu'ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète; ils honorent sa mère virginale, Marie, et parfois même l'invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement où Dieu rétribuera tous les hommes ressuscites. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l'aumône et le jeûne.

Si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s'efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu'à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:23 pm

4. [La religion juive]

Scrutant le mystère de l'Eglise, le Concile rappelle le lien qui relie spirituellement le peuple du Nouveau Testament avec la lignée d'Abraham.

L'Eglise du Christ, en effet, reconnaît que les prémices de sa foi et de son élection se trouvent, selon le mystère divin du salut, dans les patriarches, Moïse et les prophètes. Elle confesse que tous les fidèles du Christ, fils d'Abraham selon la foi 6, sont inclus dans la vocation de ce patriarche et que le salut de l'Eglise est mystérieusement préfiguré dans la sortie du peuple élu hors de la terre de servitude. C'est pourquoi l'Eglise ne peut oublier qu'elle a reçu la révélation de l'Ancien Testament par ce peuple avec lequel Dieu, dans sa miséricorde indicible, a daigné conclure l'antique Alliance, et la catéchèse et la prédication de la parole de Dieu, de n'enseigner quoi que ce soit qui ne soit conforme à la vérité de l'Evangile et à l'esprit du Christ.

qu'elle se nourrit de la racine de l'olivier franc sur lequel ont été greffés les rameaux de l'olivier sauvage que sont les Gentils L'Eglise croit, en effet, que le Christ, notre paix, a réconcilié les Juifs et les Gentils par sa croix et en lui-même des deux a fait un seul.

L'Eglise a toujours devant les yeux les paroles de l'apôtre Paul sur ceux de sa race « à qui appartiennent l'adoption filiale, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses et les patriarches, et de qui est né, selon la chair, le Christ » (Romains, 9, 4-5), le fils de la Vierge Marie. Elle rappelle aussi que les apôtres, fondements et colonnes de l'Eglise, sont nés du peuple juif, ainsi qu'un grand nombre des premiers disciples qui annoncèrent au monde l'Evangile du Christ.

Au témoignage de l'Ecriture sainte, Jérusalem n'a pas reconnu le temps où elle fut visitée"; les Juifs, en grande partie, n'acceptèrent pas l'Evangile, et même nombreux furent ceux qui s'opposèrent à sa diffusion "'. Néanmoins, selon l'Apôtre, les Juifs restent encore, à cause de leurs pères, très chers à Dieu, dont les dons et l'appel sont sans repentance ". Avec les prophètes et le même Apôtre, l'Eglise attend le jour, connu de Dieu seul, où tous les peuples invoqueront le Seigneur d'une seule voix et « le serviront sous un même joug » (Sophonie, 3, 9),.

Du fait d'un si grand patrimoine spirituel, commun aux chrétiens et aux Juifs, le Concile veut encourager et recommander entre eux la connaissance et l'estime mutuelles, qui naîtront surtout d'études bibliques et théologiques, ainsi que d'un dialogue fraternel.

Encore que des autorités juives, avec leurs partisans, aient poussé à la mort du Christ , ce qui a été commis durant sa passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps. S'il est vrai que l'Eglise est le nouveau peuple de Dieu, les Juifs ne doivent pas, pour autant, être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de la Sainte Ecriture. Que tous donc aient soin, dans la catéchèse et la prédication de la parole de Dieu, de n'enseigner quoi que ce soit qui ne soit conforme à la vérité de l'Evangile et à l'esprit du Christ.


Tout l'ensemble et chacun des points qui sont édictés dans celle Déclaration ont plu aux Pères du saint Concile. Et Nous, en vertu du pouvoir apostolique que le Christ Nous a confié, avec les vénérables Pères, Nous les approuvons, décrétons et arrêtons dans le Saint-Esprit, et Nous ordonnons que, pour la gloire de Dieu, ce qui a été ainsi établi en Concile soit promulgué.
Rome, près Saint-Pierre, le 28 octobre 1965.

Moi, PAUL, Évêque de l'Église catholique.

Suivent les signatures des Pères.

Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants.

Ce que Montini décrète dans le Saint-Esprit est-il conforme à la Révélation divine?

Si cela n'est pas conforme ou en contradiction avec la Sainte Écriture ,n'est-ce pas une hérésie?

À suivre la démonstration de Daniel Raffard de Brienne sur les fausses religions, tirée de son livre : "Un seul Dieu"


gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:31 pm

4. Les fausses religions

Les critères des fausses religions

Lorsque l'on considère la longue liste des religions, l'on se doit d'éviter dès l'abord deux attitudes irrationnelles : l'agnosticisme, qui revient à rejeter toutes les religions, et l'œcuménisme, qui revient à toutes les accepter. Du reste, la deuxième attitude mène logiquement à la première.

La seule attitude raisonnable consiste à examiner les différentes religions à la lumière de l'intelligence afin de rechercher si l'une d'elles présente des critères de vérité. Cette recherche permet, chemin faisant, d'éliminer les religions fausses. On peut même commencer par éliminer systématiquement ces dernières.

Certes il suffirait de prouver la vérité d'une religion pour établir par là-même la fausseté des autres. Mais, inversement, prouver l'erreur des fausses religions vient à l'appui des preuves de l'unique vraie religion.

La vérité étant conformité à la réalité et ne pouvant se contredire, on pourra déclarer fausses toutes les religions qui, dans leur doctrine ou dans leurs préceptes, contredisent la réalité ou renferment une contradiction interne.

En dehors de ce critère de pure logique, il en existe qui sont liés à l'origine de chaque religion. Chaque religion, en effet, provient ou dit provenir, en dehors de la révélation primitive, d'une révélation ultérieure venue de Dieu mais transmise en son nom par un homme. Il faudra donc se pencher sur l'historicité des fondateurs de religion et examiner s'il y a vraisemblance que ces fondateurs aient pu agir au nom de Dieu. Dieu étant le bien infini, il va de soi qu'un fondateur menant une vie contraire au bien ou utilisant des moyens mauvais ne peut avoir été investi d'une mission divine.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:33 pm

2. On ne s'appesantira pas davantage sur tous les polythéismes, classiques ou non. Outre qu'ils présentent eux aussi les défauts majeurs que nous venons d'énumérer, ils se sont constitués artificiellement, comme nous l'avons vu, en fonction des circonstances politiques ou des superstitions. Aucun d'entre eux ne peut abriter la véritable religion sous son fatras mythologique.

Quelques-uns de ces polythéismes survivent, souvent très déformés ou même mélangés à quelques pratiques chrétiennes : c'est le cas du Vaudou ou de certains cultes d'Amérique latine. Mais une telle survie dans de telles conditions ne peut constituer un argument en faveur de leur vérité.

On tente aussi, parfois, de ressusciter de vieux polythéismes, tels que le druidisme ou les mythes germaniques. Cela n'est pas sérieux et ne sert qu'à appuyer des positions idéologiques. Qui en effet aurait autorité pour recréer ces cultes morts? On rencontre ici le problème du fondateur. D'autre part, on ne sait que peu de chose sur ces vieilles religions et ce que l'on en réinvente ne ressemble qu'à un médiocre folklore.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:34 pm

Les religons de la Chine

1. Le confucianisme tire son nom de celui de son fondateur, le sage Khang-Fou-Tseu (Confucius) qui vécut au VIe siècle avant Jésus-Christ.

On hésite à classer le confucianisme parmi les fausses religions pour la simple raison qu'il ne s'agit pas réellement d'une religion. Son auteur, qui ne s'est jamais prétendu investi d'une mission divine, n'en a fait qu'une philosophie morale et politique. Cette philosophie, à la fois pratique et élevée, fondée sur la philanthropie, ne dépasse pas les limites de ce que peut concevoir la seule raison (comme la morale d'Epictète). Pour le reste Confucius ne se soucie que fort peu des divinités et ne parle pas de l'immortalité de l'âme, tout en recommandant cependant le culte des ancêtres.

Confucius et ses continuateurs Tseu-Sse et Meng-Tseu (Mencius), n'ayant pas défini les rapports de l'homme avec Dieu, n'ont donc pu fonder une véritable religion et, moins encore, la vraie religion. Et cela même si leur philosophie, plus ou moins mélangée d'un antique polythéisme, a joué pour les lettrés chinois le rôle d'une religion nationale.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:35 pm

2. Le taoisme. Son fondateur, Lao-Tse, contemporain et rival de Confucius, aurait créé une sorte de religion panthéiste et, par cela même, inconciliable avec le principe de Dieu. De toute manière, ce qui a pu être sa doctrine s'est trouvé noyé au milieu d'un polythéisme superstitieux, de pratiques magiques et de sorcellerie. Tout cela ravale le taoisme au rang des religions les plus grossières.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:38 pm

Les religions de l'Inde

1. Le brahmanisme. D'origine inconnue, cette religion a absorbé une religion antérieure, le védisme, qui était un polythéisme naturaliste. Le brahmanisme se présente cependant essentiellement comme un panthéisme. Le dieu Brahma est l'être unique d'où tout émane et où tout retourne. D'où l'idée de métempsycose: tout, hors Brahma, n'est qu'illusion et déception et l'âme en se purifiant de vie en vie doit tendre au nirvana, c'est-à-dire à l'absorption définitive dans Brahma.

Il en résulte une morale élevée fondée sur le renoncement. Mais ce renoncement, pour éteindre toute concupiscence, mène à l'ascétisme excessif des fakirs.

Le brahmanisme repose donc sur un certain nombre d'erreurs puisque, outre son ascétisme déraisonnable, il enseigne un mélange de polythéisme et de panthéisme ainsi que la métempsycose.

2. L'hindouisme. Le brahmanisme a donné naissance, dès avant notre ère et par sa fusion avec divers cultes idolâtriques, à différentes sectes que l'on désigne du nom global d'hindouisme.

Les deux principales sectes sont le civaïsme et le vishnouïsme qui considèrent, respectivement, Civa et Vish-nou comme le Dieu suprême. Des légendes donnent au vishnouisme quelques points de ressemblance, secondaires, avec le christianisme ; on ne les connaît en fait que depuis le XIIe siècle. Des branches du vishnouisme se consacrent plutôt au culte de Ramâ ou de Krishna, deux incarnations de Vishnou.

Certaines pratiques, comme le yoga ou la méditation transcendantale, séduisent bien des gens jusqu'en Occident, mais elles ne suffisent pas à masquer le fait que l'hindouisme, sous toutes ses formes, repose sur des mytholo-gies grossières et des rites condamnables tels que les suicides rituels, ceux des veuves, les sacrifices humains à la déesse Kali. Sans compter encore un mélange de polythéisme, de panthéisme et de métempsycose.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:40 pm

Le bouddhisme est en lui-même, non pas vraiment athée, comme on le dit souvent, mais indifférentiste : la question de Dieu ne l'intéresse pas. Le problème consiste pour chaque âme, en parcourant diverses vies selon la croyance à la métempsycose, à se purifier pour échapper à la transmigration et parvenir au nirvana qui est une sorte de béatitude passive et négative. La morale est donc fondée sur le renoncement.

On voit que le bouddhisme ne possède aucun critère de vérité. La vie de son fondateur est légendaire. D'ailleurs Bouddha n'a jamais prétendu agir au nom de Dieu; il se voulait seulement sage. Quant à sa doctrine, débarrassée des croyances parasitaires, elle repose essentiellement sur deux bases fausses : l'indifférentisme et la métempsycose.

4. Il n'est pas utile de s'étendre ici sur le jainisme qui, également issu du brahmanisme, prend place à côté de l'hindouisme et du bouddhisme
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:42 pm

L'Islam

L'Islam fut fondé au début du VII siècle de notre ère par Mohammed (Mahomet), un arabe de la ville païenne de La Mecque où se côtoyaient des juifs et des chrétiens. Bien que divisé en de nombreuses sectes, souvent ennemies, il repose tout entier sur son livre sacré, le Coran. Or le Père Théry et l'abbé Bertuel ont établi que l'enseignement contenu dans ce livre provient très probablement d'un rabbin juif, avec quelques concessions à Jésus-Christ considéré comme un simple prophète.

Il n'y a pas, dans l'Islam, de séparation entre le civil et le religieux. Le Coran est censé tout régler, le temporel comme le spirituel, et tout contenir, y compris l'ensemble des connaissances scientifiques. Au total, l'Islam, taillé à la mesure des rudes chameliers d'Arabie, apparaît comme une religion fruste où le mysticisme est inconnu en dehors des sectes soufistes influencées par l'exemple chrétien. La doctrine et la morale y tiennent moins de place que l'observance de quelques pratiques cultuelles bien codifiées.

La femme occupe dans l'Islam un rang inférieur, comme si le rôle spécifique que sa nature lui donne dans la société signifiait une inégalité constitutive par rapport à l'homme. Cela se traduit par son statut et aussi par le droit à la polygamie dont bénéficient les hommes contre toute conception naturelle de la société. On peut même se demander si les femmes ont une place au très matérialiste paradis prévu après la mort pour les plaisirs (sexuels) des hommes.

L'Islam se situe donc mal par rapport aux critères de vérité. La personnalité du prophète n'y ajoute rien. Certes Mohammed se disait inspiré par l'ange Gabriel, mais il n'a pas mené la vie édifiante d'un homme de Dieu. Ainsi, alors que les musulmans n'ont droit «qu'à» quatre femmes légitimes en même temps, il lui fallut une dérogation qui lui en accordait dix-sept, sans compter les concubines. Il se livra en outre volontiers au brigandage et fut le premier à prêcher la guerre sainte (le djihad) contre les infidèles.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 1:46 pm

Le judaïsme talmudique

Il convient de ranger le judaïsme actuel parmi les fausses religions dans la mesure où, comme nous essayerons de le démontrer, le christianisme peut être considéré comme l'unique vraie religion. Dans cette perspective, en effet, le judaïsme mosaïque (organisé par Moïse) constituait une religion préparatoire, à la doctine encore peu élaborée, mais qui maintenait un strict monothéisme et annonçait clairement la mission du Christ. Cette mission du Christ, porteuse d'une nouvelle révélation, y mettait donc fin en l'accomplissant.

Le judaïsme actuel est né du refus de reconnaître cet accomplissement du judaïsme mosaïque et de la volonté de continuer à attendre le Christ (d'après l'hébreu: le Messie). En prétendant continuer la religion de Moïse au-delà de sa caducité, il s'en est considérablement éloigné : il revendique certes la fidélité à la Torah et à d'autres parties de la Bible, mais la plupart des prescriptions qu'il suit viennent des écrits rabbiniques, et en particulier du Talmud. On notera avec intérêt que Talmud et Kabbale possèdent un caractère antichrétien marqué.


Il disait quoi Montini déjà...

L'Église catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d'agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu'elles diffèrent en beaucoup de points de ce qu'elle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la Vérité qui illumine tous les hommes.

Si ce n'est pas de l'hérésie, mais qu'est-ce donc!
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  Lucie Sam 31 Juil 2010, 1:48 pm

Vatican II :
L'Église catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d'agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu'elles diffèrent en beaucoup de points de ce qu'elle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la Vérité qui illumine tous les hommes.

1ère phrase : vrai.
L'Église catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions.

Pie XII :

[FR]
a) Nécessité pour les penseurs catholiques de s'intéresser à ces erreurs :
9 Les théologiens et les philosophes catholiques qui ont la lourde charge de défendre la vérité humaine et divine et de la faire pénétrer dans les esprits humains, ne peuvent ni ignorer ni négliger ces systèmes qui s'écartent plus ou moins de la voie droite. Bien plus, ils doivent les bien connaître, d'abord parce que les maux ne se soignent bien que s'ils sont préalablement bien connus, ensuite parce qu'il se cache parfois dans les affirmations fausses elles-mêmes un élément de vérité, enfin, parce que ces mêmes affirmations invitent l'esprit à scruter et à considérer plus soigneusement certaines vérités philosophiques ou théologiques V.
http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/pt/goq.htm

Les auteurs philosophes païens anciens ne furent pas rejetés complètement, mais seulement selon qu'ils s'écartaient de la doctrine catholique.

2ème phrase : dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d'agir et de vivre

Peut-on respecter globalement les fausses religions, judaïsme qui mène à la perfidie judaïque, islam, protestantisme et autres paganismes... alors qu'elles sont foncièrement fausses. L'Eglise a excommunié les schismatiques, ceux qui embrassent l'islam sont en dehors au moins du corps de l'Eglise, ainsi que les juifs, même baptisés : quel respect profond en effet, pour les religions et doctrines perverses, possède l'Eglise...

St Pie X, Lettre sur le Sillon :

Vénérables Frères. Salut et Bénédiction apostolique.

1. Notre charge apostolique nous fait un devoir de veiller à la pureté de la foi et à l'intégrité de la discipline catholique, de préserver les fidèles des dangers de l'erreur et du mal, surtout quand l'erreur et le mal leur sont présentés dans un langage entraînant, qui, voilant le vague des idées et l'équivoque des expressions sous l'ardeur du sentiment et la sonorité des mots, peut enflammer les cœurs pour des causes séduisantes mais funestes. Telles ont été naguère les doctrines des prétendus philosophes du XVIIIe siècle, celles de la Révolution et du libéralisme tant de fois condamnées

Et n'est-ce pas là comme une invitation à l'indifférentisme religieux.
Lettre sur le Sillon :

24. Il en est de même de la notion de fraternité, dont ils mettent la base dans l'amour des intérêts communs, ou, par delà toutes les philosophies et toutes les religions, dans la simple notion d'humanité, englobant ainsi dans le même amour et une égale tolérance tous les hommes avec toutes leurs misères, aussi bien intellectuelles et morales que physiques et temporelles. Or, la doctrine catholique nous enseigne que le premier devoir de la charité n'est pas dans la tolérance des convictions erronées, quelque sincères qu'elles soient, ni dans l'indifférence théorique ou pratique pour l'erreur ou le vice où nous voyons plongés nos frères, mais dans le zèle pour leur amélioration intellectuelle et morale non moins que pour leur bien-être matériel. Cette même doctrine catholique nous enseigne aussi que la source de l'amour du prochain se trouve dans l'amour de Dieu, père commun et fin commune de toute la famille humaine, et dans l'amour de Jésus-Christ, dont nous sommes les membres au point que soulager un malheureux, c'est faire du bien à Jésus-Christ lui-même. Tout autre amour est illusion ou sentiment stérile et passager.
http://foicatholique.cultureforum.net/questions-reponses-f20/saint-pie-x-lettre-sur-le-sillon-t3275.htm

3ème phrase : ces manières d'agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu'elles diffèrent en beaucoup de points de ce qu'elle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la Vérité qui illumine tous les hommes.

Toutes les religions apportent un rayon de Vérité, et cependant des doctrines apportent souvent la Vérité aux hommes. Finalement, l'Eglise n'est pas la seule à enseigner au genre humain, ce sont aussi les fausses religions qui enseignent le genre humain, voilà ce que dit le texte.

On peut dire que c'est vrai, dans le sens où tout n'est pas mauvais dans ces religions, doctrines et autres. On leur enseigne le mélange de la vérité et de l'erreur, mélange qui pervertit leurs adeptes, car seule la vérité pure peut conduire à la vraie sainteté.
Cependant, il faut distinguer le bon grain de l'ivraie dans ces religions, et on ne peut y respecter que ce qui y est "saint et vrai", comme le dit Vatican II.
Nous en voyons l'exemple donné comme éloge de St Pie X aux sillonistes, qui pourtant entraînent à l'erreur :

Nous avons hésité longtemps, vénérables Frères, à dire publiquement et solennellement notre pensée sur le Sillon. Il a fallu que vos préoccupations vinssent s'ajouter aux Nôtres pour Nous décider à le faire. Car Nous aimons la vaillante jeunesse enrôlée sous le drapeau du Sillon, et Nous la croyons digne, à bien des égards, d'éloge et d'admiration. Nous aimons ses chefs, en qui Nous Nous plaisons à reconnaître des âmes élevées, supérieures aux passions vulgaires et animées du plus noble enthousiasme pour le bien.
http://foicatholique.cultureforum.net/questions-reponses-f20/saint-pie-x-lettre-sur-le-sillon-t3275.htm
Les éloges comme les réprimandes y sont dites de manière très belle, qui montre bien que il ne faut pas rejeter ce qui est bon, mais seulement le mauvais.

5. Les conseils ne leur ont pas manqué, les admonestations vinrent après les conseils ; mais nous avons eu la douleur de voir et les avis et les reproches glisser sur leurs âmes fuyantes et demeurer sans résultat. Les choses en sont venues à ce point que Nous trahirions notre devoir si nous gardions plus longtemps le silence. Nous devons la vérité à nos chers enfants du Sillon, qu'une ardeur généreuse a emportés dans une voie aussi fausse que dangereuse.

Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  Invité Sam 31 Juil 2010, 4:09 pm

Grégoire XVI
15.08.1832
“…De cette source très corrompue de
l’indifférentisme sort cette sentence absurde
et erronée, ou mieux dit délire par lequel on
doit affirmer et revendiquer pour chacun
l’absolue liberté de conscience... Avec vérité
Nous disons qu’est ouvert le puits de l’abîme
duquel saint Jean a vu monter la fumée qui a
obscurci le soleil et les vermisseaux qui vont
envahir l’étendue de la terre.”

Leon XIII
20.06.1888
“…Supposons donc une prescription
d’un pouvoir quelconque qui serait en désaccord
avec les principes de la droite raison et
avec les intérêts du bien public; elle n’aurait
aucune force de loi, parce que ce ne serait pas
une règle de justice et qu’elle écarterait les
hommes du bien pour lequel la société a été
formée.
…Mais, dès que le droit de commander
fait défaut, ou que le commandement est
contraire à la raison, à la loi éternelle, à
l’autorité de Dieu, alors il est légitime de
désobéir, nous voulons dire aux hommes, afin
d’obéir à Dieu.”

Leon XIII
3…C’est pourquoi offrir à l’homme la
liberté dont Nous parlons, c’est lui donner le
pouvoir de dénaturer impunément le plus
saint des devoirs, de le déserter, abandonnant
le bien immuable pour se tourner vers le
mal : ce qui, nous l’avons dit, n’est plus la
liberté, mais une dépravation de la liberté et
une servitude de l’âme dans l’abjection du
péché.”

Leon XIII
“Une autre liberté que l’on proclame
aussi bien haut est celle qu’on nomme liberté
de conscience. Que si l’on entend par là que
chacun peut indifféremment, à son gré,
rendre ou ne pas rendre un culte à Dieu, les
arguments qui ont été donnés plus haut suffisent
à le réfuter.”

Leon XIII
“Or, quand elle donne un ordre qui est
ouvertement en désaccord avec la volonté
divine, elle s’écarte alors loin de ces limites
et se met du même coup en conflit avec
l’autorité divine : il est donc juste alors de ne
pas obéir.”

Leon XIII
“…il est absolument impossible de comprendre
la liberté de l’homme sans la soumission
à Dieu et l’assujettissement à sa volonté.
Nier cette souveraineté de Dieu et refuser de
s’y soumettre, ce n’est pas la liberté, c’est
abus de la liberté et révolte; et c’est précisément
d’une telle disposition d’âme que se
constitue et que naît le vice capital du
Libéralisme.”

Pie IX
8.12.1864
“…et en conséquence ils ne craignent
pas de favoriser cette opinion erronée que...
Grégoire XVI appelait délire, c’est-à-dire que
la liberté de conscience et de culte est un
droit libre de tout homme, qui doit exister et
être proclamé et garanti dans toute société
bien constituée… Nous les réprouvons par
Notre Autorité Apostolique, les proscrivons,
les condamnons et Nous désirons et commandons
que tous les fils de l’Eglise Catholique
les tiennent pour réprouvées, proscrites et
condamnées !”

Pie IX
Quanta Cura
8.12.1864
(...) “l’indifférentisme... perverse
opinion... propagé par les tromperies
des méchants… erreur très
pernicieuse... qui prétend qu’en
n’importe quelle religion se trouve le
chemin ouvert jusqu’aux portes du
bonheur...pour cela vont périr sans
doute éternellement ceux qui ne possèdent
pas la foi catholique et ne la
conservent intègre et inviolée.
De cette source très corrompue de
l’indifférentisme sort cette sentence
absurde et erronée, ou mieux dit
délire par lequel on doit affirmer et
revendiquer pour chacun l’absolue
liberté de conscience... Avec vérité
Nous disons qu’est ouvert le puits de
l’abîme duquel saint Jean a vu monter
la fumée qui a obscurci le soleil et les
vermisseaux qui vont envahir l’étendue
de la terre.
Ici tient sa place cette très mauvaise
et jamais suffisamment exécrée
et détestée liberté de presse. Nous
sommes horrifié, Vénérables Frères,
de contempler par quels monstres de
doctrines ou mieux par quels
monstres d’erreurs nous sommes
ensevelis.”


Pie VII
Post tam diuturnas
29.04.1814
(...)“ Par cela même qu’on établit
la liberté de tous les cultes sans distinction,
on confond la vérité avec
l’erreur, et l’on met au rang des sectes
hérétiques et même de la perfidie
judaïquel’Epouse sainte et immaculée
du Christ, l’Eglise hors de laquelle
il ne peut y avoir de salut.”


Pie XII
Mystici Corporis
“S’éloignent de la vérité divine
ceux qui s’imaginent l’Eglise comme
quelque chose qui ne se puisse
atteindre ni voir, comme si c’était une
chose «pneumatique», comme ils
disent, par laquelle les nombreuses
communautés chrétiennes, bien que
séparées par la foi, seraient cependant
unies entre elles par un lien invisible”


Léon XIII
Satis Cognitum
“Jésus-Christ n’a pas conçu ni
institué une Eglise formée de plusieurs
communautés, semblables par
quelques traits généraux, mais distinctes
et non liées entre elles par ces
liens qui forment une seule et indivisible
Eglise, de telle façon que, en
récitant le symbole de la foi, nous
disons : “Je crois dans l’unique
Eglise.”


Pie XI Mortalium animos
6.01.1928
Fausses notions de l’unité
“C’est quelque chose d’approchant
que d’aucuns s’efforcent
d’introduire dans l’ordre établi par
Notre Seigneur Jésus-Christ pour la
Nouvelle Loi. Sachant parfaitement
qu’il est extrêmement rare de rencontrer
des hommes absolument dépourvus
de sens religieux, ils nourrissent
l’espoir qu’on pourrait facilement
amener les peuples, en dépit de leurs
dissensions religieuses, à s’unir dans
la profession de certaines doctrines
admises comme un fondement commun
de vie spirituelle. En conséquence,
ils tiennent des congrès, des
réunions, des conférences fréquentés
par un nombre assez considérable
d’auditeurs; ils invitent aux discussions
tous les hommes indistinctement,
les infidèles de toute catégorie,
les fidèles, et jusqu’à ceux qui ont le
malheur de s’être séparés du Christ
ou qui nient âprement et obstinément
la divinité de sa nature et de sa mission.
De pareils efforts n’ont aucun
droit à l’approbation des catholiques,
car ils s’appuient sur cette
opinion erronée que toutes les religions
sont plus ou moins bonnes et
louables, en ce sens qu’elles révèlent
et traduisent toutes également
– quoique d’une manière différente –
le sentiment naturel et inné qui nous
porte vers Dieu et nous incline avec
respect devant sa puissance. Outre
pastoqu’ils
s’égarent en pleine erreur, les
tenants de cette opinion repoussent du
même coup la religion vraie; ils en
faussent la notion et versent peu à
peu dans le naturalisme et l’athéisme.
Il est donc parfaitement évident que
c’est abandonner entièrement la religion
divinement révélée que de se
joindre aux partisans et aux propagateurs
de pareilles doctrines.”


Boniface VIII
Unam Sanctam
“La Foi nous oblige à croire et à
professer une Eglise Une, Sainte,
Catholique et Apostolique (...). Hors
d’Elle il n’y a pas de salut et pas de
pardon des péchés.”


"On doit croire d'une foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans les saintes Ecritures et dans la tradition, et tout ce qui est proposé par l'Eglise comme vérité divinement révélée, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel."
(Pie IX- Dei Filius)

- "La Foi catholique est d'une nature telle qu'on ne peut rien lui ajouter, rien lui retrancher : ou on la possède toute entière, ou on ne la possède pas du tout. Telle est la Foi catholique : quiconque n'y adhère pas avec fermeté ne pourrait être sauvé."
(Symbole de Saint Athanase)









Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 4:16 pm

Lorsque nous lisons Nostra AEtate qui prépare à DH, nous voyons que V2 analyse de façon fausse les délires des fausses religions.

Brienne replace le choses dans leur véritable optique... il n'y a rien dans le bouddhisme, hindouisme, judaisme talmudique de louable.


Merci Tonino pour ces textes

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Sam 31 Juil 2010, 4:53 pm

Le protestantisme

Même si cela peut surprendre, il paraît logique de ranger le protestantisme parmi les fausses religions bien qu'il appartienne au christianisme. Si en effet le catholicisme, que nous allons maintenant étudier, constitue la seule véritable religion, il va de soi que toutes les églises chrétiennes nées de divergences doctrinales (les hérésies) s'éloignent de la vérité dans la mesure de ces divergences. En outre, le protestantisme, qui, en raison même de son principe fondateur, a éclaté en une multitude de sectes ou de «confessions», repose sur un postulat de base particulièrement faux et destructeur : le libre examen. C'est-à-dire le subjectivisme le plus complet : il appartient à chacun de trouver sa vérité dans la Bible. Cela revient à nier la notion même de vérité.

Brienne in "Un seul Dieu"

Il faudrait sans doute avertir les ignares de Rome...

Est-ce une hérésie? - Page 1 123_jp10

Osservatore Romano 2/2/86

Est-ce une hérésie? - Page 1 055_po10

Est-ce une hérésie? - Page 1 298_co10
Robert Runcie à Canterbury en 1982...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  ROBERT. Sam 31 Juil 2010, 5:26 pm


Est-ce une hérésie? - Page 1 123_jp10

Osservatore Romano 2/2/86

Est-ce une hérésie? - Page 1 055_po10

Est-ce une hérésie? - Page 1 298_co10
Robert Runcie à Canterbury en 1982...

Les deux dernières illustrations peuvent sortir, comme je l'ai déjà mentionné, du musée de Mme Tussaud ! Laughing

La première pose "problème" par ailleurs: Karol et la "prêtresse". Ce que je me demande, c'est comment Mme Tussaud a fait pour

représenter dans la cire, les 50,000 ou 100,000 personnes derrière Karol ? scratch Est-ce une hérésie? - Page 1 528196

Je vous concède donc la première photo qui est bien réelle et qui illlustre, à elle seule, toute la déviation, l'apostasie et le sacrilège, le

tout d'une manière publique, de Karol affraid

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  Invité Dim 01 Aoû 2010, 5:28 am


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Dim 01 Aoû 2010, 8:43 am

Dans cette mosquée, Ratzinger a prié comme et avec les musulmans.

L'as du syncrétisme religieux non pas materialiter mais formaliter





gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  ROBERT. Dim 01 Aoû 2010, 5:14 pm

Gabrielle a écrit:
(...)Dans cette mosquée, Ratzinger a prié comme et avec les musulmans.


(...) alors qu'ils se sont dérobés à la vérité connue, ont préféré le turban de Mahomet à la tiare du Pape.

( Dom Delatte, "Les Épitres de Saint Paul" T. I Mame-Tours,1938., pages 239-240) source


L'Intrus en chef Ratzinger est sur le point d’enlever ses habits "poudre aux yeux" et se vêtir comme ses comrads musulmans, seuls

habits qui lui conviennent en fait, afin que son vrai visage paraisse !


ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  Louis Mer 04 Aoû 2010, 9:12 am

.
Dans le fil suivant intitulé : EST-CE UNE HÉRÉSIE ?

On nous pose une question (on nous interpelle, diraient les gens aujourd’hui !)
Je vais vous dire bien franchement ce que j’en pense : même si on n’emploie pas le bon mot, parce que l’on ne le sait pas toujours le bon mot pour qualifier ces hommes: ça se peut, on n’a pas tous le même degré d’instruction, comme on dit ici.

Hé bien ! laissez-moi vous dire franchement, que si de tels hommes, comme le font ces gens de V2 et al, impunément, au vu et au su de tout le monde, au mépris du Dieu Trois fois Saint et de notre Sainte Mère l’Église, depuis plus de 40 ans maintenant; laissez-moi vous dire que peu importe les mots que l’on emploie ou que l’on n’emploie pas pour désigner leurs faits et gestes, et qui plus est, se font passer pour être l’Église enseignante, comme on disait dans notre petit Catéchisme; c’est clair que ces gens là doivent être dénoncés, comme on le fait sur ce forum, « à temps et à contre temps », comme dirait saint Paul, contre vents et marées, et que leur autorité, pour utiliser les mots d’une Encyclique de Paul IV (et il n’y a ici aucune inversion des chiffres romains !!!...) : là je suis sûr d’avoir les bons mots, c’est le Pape, après tout !

sunny sunny sunny ...


et que leur autorité, dis-je, est :

« EST NULLE, NON AVENUE, SANS VALEUR »

C’est le flair catholique quoi !

Laissez-moi vous donnez un exemple.

Si vous voyez une « bibitte » menaçante qui s’avance vers vous (je serais tenté de dire « cherchant qui dévorer », mais je ne le dirai pas ! Very Happy )

Allez-vous dire : Est-ce un chacal ? Bien non, je le vois c’est un chien enragé !... Après tout, à bien y penser, étant le pays dans lequel on se trouve, ça ne peut être qu’une hyène !!!... etc. etc… et... et pendant que vous « branlez dans le manche » (hésitez) et perdez votre temps à nommer la bête… elle s’avance toujours vers vous et si vous ne réagissez pas rapidement, elle vous infligera de graves blessures, sinon plus encore…

Bien sûr que vous ne réagiriez pas comme cela.

Quel serait le réflexe que vous auriez ?

De vous saisir d’un, bâton, d’un objet, de je ne sais pas quoi moi, qui vous tombe sous la main… pour vous défendre, vous protéger !

C’est très bien de vouloir nommer les choses par leur nom. Je suis d’accord là-dessus, pas de doute. C’est ce qu’on essaie de faire ici, tout un chacun selon les talents qu’il a reçus du Bon Dieu.

Mais quand la bête s’avance vers nous (V2 et tous ces gens) :

D’abord réagir et le meilleur conseil que je pourrais donner à ceux qui suivent, consciemment ou non, cette « bête de V2 » serait de s’en abstenir totalement, pour que leurs âmes puissent être capables de recevoir ce que le Bon Dieu veut leur faire comprendre…

Ensuite, il ce sera toujours le temps de bien nommer les choses : on sera à l’abri de la « bibitte »

Une question avant d’y aller :

Pourrais-t-on dire que cette attitude de ne jamais prendre position de façon claire et nette sur la situation catastrophique dans laquelle nous vivons depuis V2, en essayant de « fendre les cheveux en 4 », comme on dit ici (ah ! ces Canadiens ! Wink ) , comme le font les gens d’en face; que cette attitude, dis-je ne serait que du pur Libéralisme tel qu’en parle Dom Sarda y Salvany dans son Le libéralisme est un péché ?

Merci de votre obligeance.


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  Diane + R.I.P Mer 04 Aoû 2010, 9:35 am

Louis a écrit:.

Une question avant d’y aller :

Pourrais-t-on dire que cette attitude de ne jamais prendre position de façon claire et nette sur la situation catastrophique dans laquelle nous vivons depuis V2, en essayant de « fendre les cheveux en 4 », comme on dit ici (ah ! ces Canadiens ! Wink ) , comme le font les gens d’en face; que cette attitude, dis-je ne serait que du pur Libéralisme tel qu’en parle Dom Sarda y Salvany dans son Le libéralisme est un péché ?

Merci de votre obligeance.

Ca peut-être du libéralisme, un esprit invincible, de la tiédeur ou de l'hérésie, etc.!

Je ne les connais pas vraiment, tout ce que je peux dire c'est qu’ils sont mêlés pas à peu près!


Dernière édition par Diane le Mer 04 Aoû 2010, 10:25 am, édité 1 fois
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce une hérésie? - Page 1 Empty Re: Est-ce une hérésie?

Message  gabrielle Mer 04 Aoû 2010, 10:16 am

Le libéralisme est en somme caractérisé par un effort de conciliation contre nature... et qui ne peut aboutir qu'à semer le désordre dans les idées et dans la société. Ce qui convient très bien à la thèse

Son résultat a été ainsi jugé par saint Augustin:

"Qui peut mieux donner la mort à l'âme que la liberté de l'erreur ?"

"Conservateur et Politicien qui affectionne les maux existants, qu'il ne faut pas confondre avec le Libéral qui souhaite les remplacer par d'autres." Ambrose Gwinett Bierce - 1842-1914 - Le Dictionnaire du Diable - 1906

C'est ce qui se passe à force de ne pas prendre une postion claire dans la situation que nous vivons, de pinailler sur un terme.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum