CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

+2
gabrielle
ROBERT.
6 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Dim 11 Juil 2010, 5:10 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

ILS ONT PARTICIPÉ À L'ÉLABORATION DU CONCILE VATICAN II

( 1973 )

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Montin10

Photographie prise le 10 Avril 1970 au Vatican. SIX PROTESTANTS, de gauche à droite : Dr. George, Canon Jasper, Dr. Shephard, Dr. Konneth, Dr. Smith, et Frère Max Thurian (en blanc), juste à côté de Montini (en blanc )

Père Noël Barbara : Nous nous sommes servis de l'Histoire de l'Eglise du Chanoine Boulenger, de celle de Dom Poulet, du «Bref Historique de l'Introduction du Protestantisme en Angleterre» par H.R. Williamson et de l'article du R.P. Francis Clark «Les ordinations anglicanes, problème œcuménique».

(n.d.l.r: Cette photographie ne fait pas partie de la brochure du Père Barbara, mais elle pourrait résumer tout son contenu…)



Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.

CONCORDANCE ENTRE LA RÉFORME PROTESTANTE DE 1549 ET DE LA RÉFORME DE LA SECTE VATICAN II

Plus de 50 concordances stupéfiantes entre la réforme protestante de 1549 et la réforme liturgique de Vatican II !

"Il y a toujours du profit à connaître l’erreur."  (Dom Guéranger.)


1– Le but du premier Prayer Book [réforme protestante] de 1549 était indiqué dans la préface : «Entre autres réformes, la substitution de l'anglais au latin que les fidèles ne comprennent pas.

1–Nous constatons également la substitution du vernaculaire au latin dans tous les livres liturgiques réformés par Paul VI, et pour le même motif de compréhension.
 

2–La modification du bréviaire en l'abrégeant.

2–Egalement, modification du bréviaire, en l'abrégeant considérablement et même en le rendant pratiquement facultatif.



3– Cette préface du Prayer Book ne parlait que des changements apportés au Bréviaire. Or il en était d'autres, beaucoup plus graves, mais sur lesquels elle restait muette, sans doute pour ne pas effrayer clergé et fidèles. Nous voulons parler des modifications concernant les sacrements et la messe. (Le Prayer Book de 1552 fût protestant sans ambiguïté)


3– Si la Constitution De Sacra Liturgia d'où est sorti tout le bouleversement liturgique actuel, a été moins sobre que le Prayer Brook, elle n'en a pas été moins précautionneuse ; qu'on en juge :

«Obéissant fidèlement à la Tradition, le saint Concile déclare que la sainte Mère Eglise considère comme égaux en droit et en dignité tous les rites légitimement reconnus, et qu'elle veut, à l'avenir, les conserver et les favoriser de toutes manières ; et il souhaite que, là où il en est besoin, on les révise entièrement avec prudence dans l'esprit d'une saine tradition et qu'on leur rende une nouvelle vitalité en accord avec les circonstances et les nécessités d'aujourd’hui.»
«Pour que le peuple chrétien obtienne plus sûrement des grâces abondantes dans la liturgie, la sainte Mère Eglise veut travailler sérieusement à la restauration générale de la liturgie elle-même. Car celle-ci comporte une partie immuable, celle qui est d'institution divine, et des parties sujettes au changement qui peuvent varier au cours des âges ou même le doivent s'il s'y est introduit des éléments qui correspondent mal à la nature intime de la liturgie elle-même, ou si ces parties sont devenues inadaptées». (n° 4)

(Mais soyez rassurés) «Le gouvernement de la liturgie dépend uniquement de l'autorité de l'Eglise ; il appartient au Siège apostolique et, dans les règles du droit, à l'évêque». (N° 22 § 1)


«C'est pourquoi absolument personne d'autre, même prêtre, ne peut, de son propre chef, ajouter, enlever ou changer quoi que ce soit dans la liturgie.» (N° 22 § 3)

« ...on ne fera des innovations que si l'utilité de l'Église les exige vraiment et certainement, et après s'être bien assuré que les formes nouvelles sortent des formes déjà existantes par un développement en quelque sorte organique». (N° 23)

.

A suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 02 Avr 2015, 3:47 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  gabrielle Dim 11 Juil 2010, 5:49 pm

Vous avez bien raison, le texte se résume dans cette photographie...

Qui dit mieux ? Des protestants qui bricolent une messe catholique Shocked affraid

Le chef Montini avec sa bande de destructeurs.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18807
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Dim 11 Juil 2010, 6:04 pm

gabrielle a écrit:Vous avez bien raison, le texte se résume dans cette photographie...

Qui dit mieux ? Des protestants qui bricolent une messe catholique Shocked affraid

Le chef Montini avec sa bande de destructeurs.

Je sais que, selon le Droit Canon, on peut recevoir des "invités" dans un Concile Œcuménique.¸

Je me mets dans l'hypothèse d'un Concile, disons du temps de Saint Pie X.

A supposer que celui-ci en invite quelques-uns au Concile.

Je pense qu'ils auraient carrément refusé son invitation.

Il en va tout autrement pour Montini et SES protestants. affraid
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  gabrielle Dim 11 Juil 2010, 6:06 pm

ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:Vous avez bien raison, le texte se résume dans cette photographie...

Qui dit mieux ? Des protestants qui bricolent une messe catholique Shocked affraid

Le chef Montini avec sa bande de destructeurs.

Je sais que, selon le Droit Canon, on peut recevoir des "invités" dans un Concile Œcuménique.¸

Je me mets dans l'hypothèse d'un Concile, disons du temps de Saint Pie X.

A supposer que celui-ci en invite quelques-uns au Concile.

Je pense qu'ils auraient carrément refusé son invitation.

Il en va tout autrement pour Montini et SES protestants. affraid
.

Ils n'étaient pas seulement des invités, mais ils ont participé à l'élaboration du NOM...voilà, la grande différence.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18807
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Dim 11 Juil 2010, 6:18 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)


Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.




4– L'administration du Baptême, d'après les réformés, comportait, en dehors du rite lui-même, un signe de Croix sur le front et un sur la poitrine de l'enfant, un exorcisme, l'introduction dans l'église, l'onction et le chrémeau.


4– Également le nouveau rite du Baptême établi par Paul VI ne comporte plus qu'un seul signe de Croix sur le front du «baptisé» en dehors du rite lui-même qui n'en comporte aucun.

En ce qui concerne les exorcismes, le nouveau rite n'en comporte absolument pas malgré la dénomination inscrite dans la «note doctrinale» de l'épiscopat français. On ne peut appeler exorcisme la prière qui sert de conclusion à la partie intitulée «célébration de la Parole de Dieu», car à aucun endroit on n'y voit la forme impérative qui ordonne à Satan de sortir de l'âme : «Sors de cet enfant, esprit impur» ou «Je t'adjure, esprit impur, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, de sortir de cette créature de Dieu». Il n'y a donc pas d'exorcisme. L'introduction dans l'Église est conservée.

Si l'on compare les deux rites, celui de Paul VI est pire que celui de la Réforme de 1549.



5–Pour la Confirmation, l'onction avec le Saint Chrême était omise. Luther rejetait ce Sacrement, il le considérait comme un rite purement ecclésiastique. Calvin disait : «Une cérémonie sacrilège, inventée par la superbe des évêques».

5– Le nouveau rite de la Confirmation conserve encore l'onction avec le Saint Chrême ; mais un Saint Chrême qui a été changé ; ce n'est plus le Saint Chrême de la Tradition fait d'huile d'olive et de baume, bénits solennellement par l'évêque le Jeudi saint. C'est une huile quelconque avec, si l'on veut, un parfum de son choix et que n'importe quel prêtre peut bénir n'importe quel jour. De plus, la formule sacramentelle a été changée. Ce n'est plus celle dont s'est toujours servie la Sainte Église et qu'à ce titre on doit conserver (lire Timothée VI, 20) ; c'est une nouvelle forme.

Enfin cette onction n'est plus conférée avec le triple signe de Croix au nom de la Très Sainte Trinité.

Les changements sont tels que la validité d'un tel rite est pour le moins douteuse. En effet, n'oublions pas que, si certains gestes extérieurs semblent être ceux du passé, l'ensemble des cérémonies a été tellement bouleversé que l'intention qu'ils expriment ne semble plus du tout être celle de l'Église : marquer d'un caractère indélébile qui donne au chrétien l'audace de confesser publiquement sa Foi.



6–La confession auriculaire était présentée comme «facultative».

6– En ce qui concerne la confession auriculaire, universellement détestée par les hérétiques, Paul VI a procédé avec plus de précaution. En tant que «Souverain Pontife», il lui était impossible de la déclarer publiquement «facultative»; son dessein de ruiner le Catholicisme aurait été visible pour tous les fidèles et n'aurait pas réussi. Alors, très habilement, la confession auriculaire fut hautement louée par lui, en même temps qu'il «permettait» les absolutions générales. Peu à peu celles-ci supplanteront celles-là. Pendant que les hommes du Père de famille dormaient, l'ivraie a été subrepticement semée. Il suffit d'attendre qu'elle croisse. — Si le Seigneur n'intervient pas, les jours de la confession auriculaire sont comptés.



.

A suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Mar 13 Juil 2010, 8:24 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)




Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.




7–La Cène est la modification capitale du «Prayer Book». Le mot «messe» n'y figure plus qu'en sous-titre.


7– «Le nouvel Ordo Missae» est la modification capitale de la Réforme de Paul VI. Le mot «messe» est remplacé le plus souvent par «célébration», «eucharistie», «table ou repas du Seigneur», etc. On ne dit plus jamais «la sainte Messe» ou «le saint Sacrifice de la Messe» ; ces deux expressions particulièrement catholiques sont absolument éliminées.


8–La cène anglicane, entièrement en anglais, supprimait les prières au bas de l'autel,

8– Même caractéristique dans le nouvel Ordo Missae de Paul VI : les prières au bas de l'autel n'existent plus ;



9–et faisait une plus grande place aux lectures et commentaires de l'Écriture.


9–la liturgie de la Parole a été très développée.


10–L'antienne de l'offertoire, constituée par un verset de l'Ecriture, était conservée mais,

10–Dans le rite de Paul VI, l'antienne de l'offertoire n'existe plus.



.

A suivre…

ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Mer 14 Juil 2010, 4:44 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)




Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.



11– pour l'offrande du pain et du vin, on avait supprimé toutes les prières qui marquaient leur oblation en tant qu'ils allaient devenir le Corps et le Sang du Seigneur.


11– Pour l'offrande du pain et du vin, la nouvelle réforme a supprimé toutes les prières et toutes les rubriques qui marquent l'oblation du pain et du vin en tant qu'ils vont devenir le Corps et le Sang de la Victime : «Suscipe Sancte Pater...», «Offerimus tibi, Domine, calicem salularis...» ; elle a supprimé aussi la déposition de l'hostie sur le corporal (qui rappelle la réalité du Corps) après avoir tracé avec elle un signe de Croix (rappel de l'immolation) et l'appel au Saint-Esprit, pour réaliser le renouvellement du Sacrifice de la Croix, «Veni Sanctificator...».

Ces suppressions inouïes manifestent infailliblement l'esprit de Luther, celui de l'hérésie.


12– On avait conservé la Préface, le Sanctus et le Benedictus.


12– Ils ont été conservés.



13– Les prières du Canon étaient fortement réduites et le Canon avait été soigneusement expurgé de tout ce qui pouvait rappeler, même de loin, le côté sacrificiel de l'abominable messe papiste. On reconnaît bien là l'esprit de la Réforme. Luther disait : «cet abominable canon est un confluent de flaques d'eau vaseuse. Ils ont fait de la messe un sacrifice. Ils ont ajouté des offertoires. La messe n'est pas un sacrifice. Elle n'est pas l'acte d'un prêtre sacrificateur. Avec le canon, nous écartons tout ce qui implique une oblation».


13–Comme son nom l'indique, le «Canon» était la partie «invariable» de la Messe ; il était réputé «intouchable» bien plus que l'Offertoire. Aussi la réforme de Paul VI a-t-elle été opérée avec beaucoup plus de précaution que celle de Cranmer.

Les nouveaux réformateurs ont préféré dénaturer le Canon : d'une part, à l'aide de «traductions nouvelles» qui, dans bien des cas, ne sont que des falsifications, et, d'autre part, en dénaturant le rite par des changements de rubriques ou des suppressions de gestes, apparemment insignifiants ; mais comme, en fait, ces rubriques exprimaient ou soulignaient le caractère sacrificiel de la Messe, leur suppression fait que les paroles conservées ne signifient plus le caractère sacrificiel de la Messe.

Ce double procédé a permis d'opérer plus astucieusement la réforme souhaitée par les novateurs en éliminant au maximum «tout ce qui sent l'oblation» (Luther) de la victime, c'est-à-dire le renouvellement du sacrifice propitiatoire.

Trois nouvelles prières eucharistiques, neutres a souhait, fabriquées par des spécialistes de l'hérésie, pour supplanter ce Canon dit «Romain» encore insupportable aux protestants malgré les falsifications introduites, complétèrent le système qui, de soi, tend à détruire la Messe catholique.



.

A suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Gérard Mer 14 Juil 2010, 5:23 pm

Je vais faire plaisir à JP B et autre materialiter-formaliter en citant sur ce sujet de la réforme de la messe par les protestants et les conciliaire, un argument de poids du P. Guérard des Lauriers.

Contrairement à cette étude du P. Barbara, le P. Guérard a expliqué que les paroles mêmes du Christ ont été changées au point de donner une toute autre sens à la consécration.
Il s’agit de la fin de la consécration du pain qui se termine par :

« Ceci est mon corps livré pour vous »
Le latin du NO utilise le passé

Or, les seules paroles qui sont susceptibles d’opérer la consécration, ce sont les paroles de Jésus-Christ le jour où Il institua la Sainte Cène.
Et ce jour-là, Il n’a pu dire :

« Ceci est mon corps livré pour vous »
Et Il a évidemment dit :

« Ceci est mon corps qui sera livré pour vous »

Et la Messe de Saint Pie V, comme toutes les messes antérieures de l’Eglise ont utilisé le futur.
Le Père concluait avec toute logique que cet argument suffisait pour invalider la messe même si à la consécration du vin par une autre aberration contradictoire, il est utilisé le futur dans le NO.
Mais je pense que les partisans du P. Guérard nous en dirons davantage sur ce sujet puisqu’ils honorent notre forum actuellement. Et là, ils n’auront plus à se plaindre d’avoir une meute à leur trousse !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Diane + R.I.P Mer 14 Juil 2010, 5:28 pm

Gérard a écrit:
Mais je pense que les partisans du P. Guérard nous en dirons davantage sur ce sujet puisqu’ils honorent notre forum actuellement. Et là, ils n’auront plus à se plaindre d’avoir une meute à leur trousse !

Laughing Laughing
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  gabrielle Mer 14 Juil 2010, 5:40 pm

scratch Dans mon missel, les paroles de la consécration du pain sont : Prenez et mangez-en tous, car ceci est mon corps. Accipite, et manducate ex hoc omnes. Hoc est enim Corpus Meum

Y a pas de futur.

Le futur est seulement pour la consécration du vin...(...) qui sera versé (répandu) pour vous (..)

Ce qui correspond avec la Vulgate ( Bible Glaire) en Mathieu, Marc,

Luc : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous...


gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18807
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Gérard Mer 14 Juil 2010, 5:49 pm

Oui, bien vu Gabrielle,

Ce soir, je ne suis pas chez moi et j'ai relaté cela uniquement de mémoire.

En effet, il n'y a que "Ceci est mon Corps" mais il est évident qu'on ne peut par rajouté le passé comme le fait le NO. Le futur utilisé pour le vin signifie et suppose sans ambiguité le futur AUSSI pour la consécration du Pain.

Merci de votre rigueur et excusez mon manque de rigeur !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Diane + R.I.P Mer 14 Juil 2010, 5:53 pm

gabrielle a écrit: scratch Dans mon missel, les paroles de la consécration du pain sont : Prenez et mangez-en tous, car ceci est mon corps. Accipite, et manducate ex hoc omnes. Hoc est enim Corpus Meum

Y a pas de futur.

Le futur est seulement pour la consécration du vin...(...) qui sera versé (répandu) pour vous (..)

Ce qui correspond avec la Vulgate ( Bible Glaire) en Mathieu, Marc,

Luc : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous...




Moi non plus, dans mon missel, il n’y a pas de futur!

Gérard vous devez rêver! Sleep
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Mer 14 Juil 2010, 5:56 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)




Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.



14–La Vierge et les Saints étaient encore nommés, mais on n'implorait plus leur intercession.

14– L'intercession de la Vierge et des Saints n'est pas demandée non plus dans deux des nouvelles «prières eucharistiques» ; la troisième parle d'intercession sans la demander ; une astuce de plus.




15–Les «Mementos» des vivants et des morts étaient fondus en un seul après les paroles de l'institution.


15– Même caractéristique dans les trois nouvelles «prières eucharistiques» de la nouvelle réforme.



16– Toutes les paroles, tous les gestes (rubriques), indiquant que la messe n'est pas seulement un mémorial, mais qu'elle est un vrai Sacrifice propitiatoire renouvelant le Sacrifice de la Croix et pouvant être offert pour les vivants et pour les morts, étaient absolument supprimés.


16–Le nouvel Ordo de Paul VI supprime lui aussi toutes les paroles et tous les gestes (rubriques) qui indiquent si clairement et le côté sacrificiel de la Messe qui renouvelle vraiment sur l'autel le Sacrifice de la Croix, et la réalité de la Présence Corporelle de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui est là dans son état de Victime immolée et offerte.

Ces suppressions par escamotages et à l'aide de «fausses traductions» sont innombrables. Indiquons-en quelques-unes :

1) Elimination quasi complète des signes de Croix destinés à montrer visiblement que la Victime est la même que Celle du Calvaire : Ainsi, par exemple, dans la prière «Unde et memores» qui suit la consécration du Calice, en récitant la formule : «offerimus præclaræ Majestati tuæ, le prêtre traçait cinq signes de Croix qui n'étaient pas des bénédictions mais des signes démonstratifs.

Chacun d'eux précisait, en la désignant, la Victime + pure, la Victime + sainte, la Victime + immaculée, le Pain + sacré et le Calice du + salut éternel présent là sur l'autel.


Pourquoi tous ces signes riches de sens ont-ils été supprimés dans le Nouvel Ordo ? Serait-ce qu'on ne croit plus à la Réalité mystérieuse opérée par la Transsubstantiation ?

Sur plus de trente signes de Croix, que comportait le rite traditionnel, celui de Paul VI en conserve un seul... et il ne signifie plus qu'une simple bénédiction.


2) Même remarque au sujet des génuflexions (ce qui est logique, quand on veut faire croire qu'il n'y a qu'une présence virtuelle) : deux sont conservées au lieu d'une dizaine. A ce sujet, la suppression la plus révélatrice est celle qui suit la double consécration. En tolérant la suppression de l'adoration qui suivait immédiatement chacune des consécrations accomplies par le prêtre, le rite de Paul VI accrédite l'hérésie protestante qui nie l'efficacité de la consécration (voir plus loin, n° 37).


3)Tous les mots marquant l'Oblation sacrificielle sont supprimés, ou faussement traduits. Entre autres : «haec Sancta sacrificia illibata» sont escamotés ; «offerimus» est traduit par «présentons» ; «adscriptam, ratam, rationabilem, acceptabilemque» sont également escamotés ; le (mot «hostiam» qui signifie «victime» et qui désigne précisément Notre-Seigneur Jésus-Christ immolé à nouveau sur l'autel, n'est jamais traduit fidèlement. Cette façon de taire la foi quand on doit l'affirmer ne cache-t-elle pas le reniement ?


Apparemment, pour les nouveaux «réformateurs» comme pour les anciens, la Messe n'est pas le «vrai et propre sacrifice de la Loi nouvelle», mais seulement son «mémorial». Le «Nouveau Missel des Dimanches» ne dit-il pas en clair, qu'à la messe «il s'agit simplement de faire mémoire de l'unique sacrifice déjà accompli» ? (Ed. 1972, p. 332 ; éd. 1973, p. 383)



.

A suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 15 Juil 2010, 2:34 pm, édité 1 fois (Raison : balisage)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  gabrielle Mer 14 Juil 2010, 6:02 pm

Gérard a écrit:Oui, bien vu Gabrielle,

Ce soir, je ne suis pas chez moi et j'ai relaté cela uniquement de mémoire.

En effet, il n'y a que "Ceci est mon Corps" mais il est évident qu'on ne peut par rajouté le passé comme le fait le NO. Le futur utilisé pour le vin signifie et suppose sans ambiguité le futur AUSSI pour la consécration du Pain.

Merci de votre rigueur et excusez mon manque de rigeur !

Y a pas de quoi mon cher ami... Wink cela nous évitera que le fan-club du P. Guérard tombe CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. 240955

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18807
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Jeu 15 Juil 2010, 7:27 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)



Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.




17–Le canon était suivi du Pater, puis de quelques prières, de la confession générale ;

17– La réforme de Paul VI supprime la Confession générale avant la communion.


18– et de la communion sous les deux espèces avec cette formule : «Que le Corps, que le Sang du Christ gardent ton âme pour l'Eternité.»


18– La communion sous les deux espèces se répand plus lentement ; cela semble assez secondaire pour les novateurs contemporains. Par contre, pour la Communion, le nouveau rite dit seulement : «Le Corps du Christ.» C'est plus bref, et surtout «l'âme» et «l'éternité» sont ainsi escamotées ; ainsi les nouveaux «réformateurs» se montrent plus hérétiques que les anciens.


19– Par ces changements, il était visible que les auteurs des prières et des cérémonies de la nouvelle «eucharistie» anglicane avaient cherché à écarter le plus possible tout ce qui aurait pu suggérer la doctrine de la transsubstantiation.


19– Comme nous l'avons déjà souligné, les nouveaux «réformateurs», par leurs changements et leurs nouveautés, manifestent qu'eux aussi ont voulu écarter, ou au moins ne plus signifier, la doctrine catholique de la Messe-Sacrifice ni celle de la Présence réelle physique effet de la Transsubstantiation.



.

A suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Jeu 15 Juil 2010, 7:34 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)


Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.



20– Par ailleurs, Cranmer, le grand inspirateur de ce Prayer Book, tout comme Calvin, ne croyait pas à la Présence réelle corporelle. Pour eux, il n'y avait qu'une présence virtuelle du Christ. Mais comme les fidèles réformés comptaient des partisans de la Présence par consubstantiation (hérésie de Luther) et des partisans de la Transsubstantiation (réformés qui, sur ce point, conservaient la doctrine catholique), Cranmer et les autres auteurs du Prayer Book prirent soin d'exposer avec beaucoup de réserve leurs doctrines luthériennes ou calvinistes pour ne pas choquer trop vivement le clergé et les fidèles.

Là où ils avaient pu le faire sans trop de danger, ils étaient allés aussi loin que possible dans la voie des innovations et des suppressions : au contraire, lorsqu'ils craignaient de soulever l'opposition des catholiques et même de certains réformés, ils avaient eu recours à des réticences, à des formules imprécises, équivoques, que chacun pouvait interpréter dans son sens, sachant très bien que le temps ferait le reste. C'était une œuvre de rouerie.



20– Comme leurs grands ancêtres, ils ont rallié la doctrine protestante en prenant soin de ne pas éveiller la résistance catholique. Dans ce but, ils ont adopté eux aussi des termes équivoques qui peuvent faire croire aux catholiques qu'on admet toujours cette réalité qui, en fait, tend à être éliminée.

Exemple : La «traduction» falsifiée du Canon Romain, au lieu de «nous (Vous) offrons la Victime pure, la Victime sainte, la Victime sans tache... Hostiam puram, Hostiam sanctam, Hostiam immaculatam» fait dire au prêtre : «nous te présentons... cette offrande prélevée sur les biens que tu nous donnes, le sacrifice pur et saint, le sacrifice parfait.».


Le texte latin du Canon est ainsi non seulement trahi, mais on lui substitue une habile équivoque. En effet, les cathodiques penseront que «le sacrifice pur et saint, le sacrifice parfait » dont il est question est celui qui s'accomplit sur l'autel selon la doctrine catholique ; et dans le même temps les protestants penseront, selon leur doctrine, que ce « sacrifice pur et saint » qui est présenté, est celui du Calvaire qui s'est accompli une fois pour toutes, en l'an 33, et dont le ministre fait actuellement le souvenir, le Mémorial et non le Renouvellement. Du reste, cette doctrine hérétique se trouve enseignée en toutes lettres dans le «Nouveau Missel» à la page 383 qui avoue : «Il s'agit simplement de faire mémoire de l'unique Sacrifice déjà accompli». (!)


Nous venons de parler de trahison du texte latin par la version française. En réalité nous pensons qu'il s'agit d'une connivence préméditée, car la trahison est purement matérielle puisque disposition des traductions erronées qui véhiculent l’erreur et, par la pratique, changent le contenu de la foi et par conséquent la ruinent.


a) Au courant de cette trahison, l'Autorité l'accepte et la couvre par son silence. Or, «qui tacet consentire videtur.» En effet, pourquoi ce silence de l'Autorité ? Sinon parce que l'Autorité reconnaît dans cette traduction ce qu'elle voulait pratiquement enseigner ?

b) On retrouve généralement la même trahison de textes dans les différentes versions anglaise, allemande, espagnole, etc. Comment admettre, en effet, qu'une telle uniformité dans la trahison du texte ne soit pas voulue et commandée ? Nous aurions donc là une rouerie supplémentaire : rédiger en latin un texte passable derrière lequel l'Autorité attaquée pourra toujours se retrancher pour esquiver l'accusation d'hérésie et la faire retomber sur les traducteurs, pendant que les fidèles traditionnels se tranquillisent en se disant : après tout, le seul texte officiel est le texte latin et il est acceptable ; refusant de voir que par son silence obstiné, c'est l'Autorité qui est responsable de la circulation des traductions erronées qui font pratiquement le travail de l'hérésie en changeant la foi des fidèles sur ces points.

En d'autres termes, les nouveaux «réformateurs» expriment encore la doctrine dans des formules qui, pratiquement, ne servent pas et permettent que les fidèles aient à leur disposition des traductions erronées qui véhiculent l'erreur et, par la pratique, changent le contenu de la foi et par conséquent la ruinent.


La similitude de la réforme de Cranmer et de celle de Paul VI se retrouve jusque dans des faits pratiques qui manifestent bien qu'elles sont inspirées, l'une et l'autre, par le même esprit qui est bien loin d'être le Saint-Esprit. A l'égal de l'œuvre de Cranmer, la réforme de Paul VI est une œuvre de rouerie, mais en plus hypocrite.




.

A suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Ven 16 Juil 2010, 7:25 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)

Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.



21–Le nouveau Régent, Warwick, caractère sans scrupule et dissimulé, en même temps que résolu et énergique jusqu’a la violence, ne manifesta un certain attachement au catholicisme que pour mieux le détruire.

21– Les traits de caractère de Warwick, hormis la violence, semblent se retrouver intégralement dans les auteurs de la «réforme» actuelle.

Aucune violence de cette sorte ne semble nécessaire aux «réformateurs» actuels, la réforme marchant en «chape et en tiare», «avec la Croix et la Bannière».



22–Sous sa régence, une loi ordonna la destruction de tous les anciens livres liturgiques : Missels, Bréviaires, Antiphonaires.

22–Mêmes destructions dans tous les couvents et monastères. Les éditeurs pontificaux ont été indemnisés pour détruire leurs stocks de Missels, Bréviaires, Antiphonaires.



23– En mars de la même année (1550) paraissait l'Ordinal ou Pontifical anglican. Sous prétexte de restituer la liturgie primitive, on supprimait ordres mineurs et sous-diaconat.


23– Paul VI, le 15 août 1972, supprimait également les ordres mineurs et le sous-diaconat.

a) Au courant de cette trahison, l'Autorité l'accepte et la couvre par son silence. Or, «qui tacet consentire videtur.» En effet, pourquoi ce silence de l'Autorité ? Sinon parce que l'Autorité reconnaît dans cette traduction ce qu'elle voulait pratiquement enseigner ?

b) On retrouve généralement la même trahison de textes dans les différentes versions anglaise, allemande, espagnole, etc. Comment admettre, en effet, qu'une telle uniformité dans la trahison du texte ne soit pas voulue et commandée ? Nous aurions donc là une rouerie supplémentaire : rédiger en latin un texte passable derrière lequel l'Autorité attaquée pourra toujours se retrancher pour esquiver l'accusation d'hérésie et la faire retomber sur les traducteurs, pendant que les fidèles traditionnels se tranquillisent en se disant : après tout, le seul texte officiel est le texte latin et il est acceptable ; refusant de voir que par son silence obstiné, c'est l'Autorité qui est responsable de la circulation des traductions erronées qui font pratiquement le travail de l'hérésie en changeant la foi des fidèles sur ces points. En d'autres termes, les nouveaux «réformateurs» expriment encore la doctrine dans des formules qui, pratiquement, ne servent pas1 et permettent que les fidèles aient à leur disposition des traductions erronées qui véhiculent l'erreur et, par la pratique, changent le contenu de la foi et par conséquent la ruinent.


-----------------------
1 En dehors de très rarissimes communautés, (note de robert= en 1973 !!!... Crying or Very sad ) le latin n’est plus utilisé par ceux qui ont adopté la nouvelle liturgie.

.

A suivre…

ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Dim 18 Juil 2010, 7:41 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)


Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.



24– Sous une forme ou sous une autre, les attaques contre la Messe se multiplièrent.

24–Les attaques contre la Messe proliférèrent également depuis la mort de Pie XII ; ce sont toutes ces célébrations plus ou moins scandaleuses, «gospel night» ou autres «créativités» encouragées par la Hiérarchie. Seule est interdite la Sainte Messe de la Tradition pourtant fixée à jamais par Saint Pie V.


25–Après la répression des émeutes populaires qui suivirent l'imposition de la nouvelle forme de culte, la révolution religieuse avança à grands pas. Les autels furent profanés et détruits, ces autels qui, dans toutes les églises du pays, étaient les témoins éloquents, bien que muets, de la croyance immémoriale au sacrifice de la Messe. Ils furent remplacés par de simples tables.


25–Pour éviter quelque soulèvement du peuple fidèle, la nouvelle réforme procéda avec beaucoup plus de précaution. «Pourquoi la Messe change-t-elle tout le temps ?» se demande le cardinal Heenan, dans une lettre pastorale du 12 octobre 1969. Voici sa réponse : «Cela aurait été téméraire d'introduire tout de suite tous les changements. C'était évidemment sage de changer progressivement et doucement. Si tous les changements avaient été introduits ensemble, vous auriez été scandalisés».(italique original, gras rajouté)–


Malgré ces précautions la haine hérétique contre l'autel du sacrifice se retrouve aussi chez les nouveaux «réformateurs» qui se sont glissés jusqu'aux plus hauts sommets de l'Eglise. Les autels ont été également remplacés par des tables dans le but d'abolir chez les catholiques l'idée de Sacrifice. Mesure qui cadre parfaitement avec le nouvel ordo qui abolit lui-même toute la doctrine du Saint Sacrifice de la Messe par ses suppressions et omissions, le réduisant (p. 383 des Nouveaux Missels) à un simple repas commémoratif avec une simple Présence spirituelle comme toute réunion de prière peut en comporter. « Là où deux ou trois sont réunis en Mon Nom, Je suis au milieu d'eux». (Matth. XVIII, 19.)


26–L'évêque Ridley, à Londres, fut un des premiers à introduire cette innovation dans son diocèse. A peine installé, il envoya à ses curés une ordonnance dans laquelle il les exhortait à «dresser la table du Seigneur sous la forme d'une table commune».
Et lui-même, donnant l'exemple, faisait détruire dans la nuit du 11 juin 1550 l'autel de la cathédrale Saint-Paul et le remplaçait par une table au pied des marches conduisant au chœur. Quelques mois après, un décret royal enjoignait aux évêques de détruire les autels qui subsistaient et de les remplacer par des tables.

«Tant que resteront les autels, prêchait Hooper, le peuple ignorant et les prêtres ignares rêveront toujours de sacrifice».

Ici il nous paraît important de rappeler une précision que donnait Cranmer. Elle aidera à comprendre que les expressions orthodoxes conservées par les réformateurs n'ont pas nécessairement un sens catholique.

Dans son nouveau Prayer Book, Crammer avait conservé quelques fois le mot «autel». Voici comment il s'en expli¬quait : «La table où la sainte communion est distribuée peut être appelée un AUTEL parce que là s'offre NOTRE sacrifice de louange et d'action de grâces».

26–Avec la même frénésie hérétique, les autels ont été supprimés, détruits ou recouverts d'une tenture lorsque les Beaux Arts s'opposaient à leur destruction.

Pas une seule cathédrale n'a conservé l'usage du sien et la plupart des églises paroissiales et des chapelles de maisons religieuses ont détruit ou relégué le leur.

Partout, à l'entrée du chœur comme chez les protestants, une simple table fait oublier l'idée du Sacrifice.



.

A suivre…

ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Lun 19 Juil 2010, 6:08 pm


.
Révérend Père Noël BARBARA

LA RÉFORME LITURGIQUE DE LA SECTE VATICAN II

(1973)




Couleur rouge= Prayer Book de 1549.

Couleur verte= Réforme de Paul VI.




27–Les évêques et les ecclésiastiques de mentalité catholique, qui prirent la défense de la Messe et de l'ancienne foi, furent déposés et remplacés par de zélés partisans de la nouvelle croyance.

Les Capucins de Wutenberg continuant à célébrer la Messe, Luther obtint du Grand Electeur de Saxe un édit leur défendant de célébrer en public. S'ils conservaient la Messe, ils la devaient dire seuls, sans aucun assistant.


27–Même acharnement pour la destruction de la Messe traditionnelle chez les néo-réformateurs qui ne peuvent supporter que même les vieux prêtres qui ont obtenu le droit de la dire puissent la dire en public et avec des assistants.

De même : qu'un prêtre en fonction (curé, vicaire, aumônier, prédicateur) se permette de conserver le rite traditionnel, que les Pères de Vatican II avaient promis solennellement «de conserver et de favoriser de toutes manières» (De Sacra Liturgia, n° 4), ou qu'il enseigne le catéchisme traditionnel, il est jugé «un obstacle pour la pastorale d'ensemble» et nécessairement «remplacé par un zélé partisan de la nouvelle religion» et réduit à la misère.



28– Le «Prayer Book» de 1552 apporte encore des modifications.

28– Paul VI a, lui aussi, réformé TOUS les autres Sacrements.



29–Au baptême disparaissent l'exorcisme, l'onction et le chrémeau.


29– Comme on l'a vu, le nouveau rite du baptême de Paul VI a supprimé d'emblée tous les exorcismes ; l'onction est gardée ou non : c'est au choix du célébrant ! Si l'onction est faite, ce sera «sans rien dire» (!), de même que pour l'unique signe de Croix qui est fait sur le front en dehors du rite lui-même, toujours «sans rien dire».

Cette rubrique «sans rien dire» répétée à plusieurs reprises est révélatrice : ce sont des signes qui ne signifient plus rien du fait de la suppression de la formule qui leur donnait tout leur sens. C'est une astuce typiquement moderniste : conserver l'apparence extérieure des signes, faire disparaître la forme catholique et les vider ainsi de leur contenu. Lénine, dont ils rappellent la mémoire dans leur nouveau calendrier, n'a-t-il pas donné, comme moyen efficace de lutter contre la religion : «Conserver la coque (l'apparence), mais la vider de sa substance.»



.

A suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Gérard Mar 20 Juil 2010, 2:51 am

Robert a cité Lénine :

Lénine, dont ils rappellent la mémoire dans leur nouveau calendrier, n'a-t-il pas donné, comme moyen efficace de lutter contre la religion : «Conserver la coque (l'apparence), mais la vider de sa substance.»

C'est bien ce qu'à fait Vatican II :
«Conserver la coque (l'apparence), mais la vider de sa substance.»
Mais en faisant cela, on ne transforme pas la religion ni l'Eglise on en créé une autre. Cependant, tous les gogos croient que l'Eglise catholique subsiste dans l'église conciliaire parce ceux qui l'ont créé ont gardé la coque. Toutefois, de même que les cocos n'ont gardé la coque que pour mieux détruire l'Eglise, les conciliaires se sont revêtus de la peau d'agneau que pour légitimer leur nouvelle religion-église de Vatican II et la faire passer pour la vraie.
Et cette coque, les guérardiens l'appelle l'Eglise materialiter.

L'immense majorité des traditionalistes ont contribué, non pas à légitimer la nouvelle doctrine mais ce qui est pire, à faire en sorte que toute cette nouvelle doctrine soit le propre de l'EGlise catholique. Bien sûr, ils n'ont pas dit que Vatican II se rajoutait au dépôt de la foi comme l'ont cru tous les modernos, mais ce qui est pire, ils ont évité tout ce qui pouvait dissocier l'Eglise catholique de la doctrine de Vatican II, tout ce qui excluait Vatican II de l'Eglise et au lieu de dissocier, de trancher, ils ont établi que cette nouvelle doctrine, ce nouveau pape, ces nouveaux cathos, cette nouvelle église étaient "en partie catholique" ou "quelque part catholique" ou "avec certaines prérogatives divines de l'Eglise" ou "matériellement catholique".

Un loup revêtu d'une peau d'agneau en langage guérardien, c'est un agneau materialiter

Un évêque "catholique" qui enseigne une religion hérétique ou qui est una cum VII, en langage guérardien, c'est un évêque catholique materialiter.

Des papes de l'Eglise catholique qui fondent ou enseignent une religion syncrétique, c'est, en langage guérardien, des sucesseurs de Saint Pierre materialiter.

Et l'Eglise catholique qui enseigne une doctrine hérétique, c'est, en langage guérardien, l'Eglise catolique materialiter.
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Via Crucis Mar 20 Juil 2010, 9:23 am

Gérard a écrit :

Mais en faisant cela, on ne transforme pas la religion ni l'Eglise on en créé une autre. Cependant, tous les gogos croient que l'Eglise catholique subsiste dans l'église conciliaire parce ceux qui l'ont créé ont gardé la coque. Toutefois, de même que les cocos n'ont gardé la coque que pour mieux détruire l'Eglise, les conciliaires se sont revêtus de la peau d'agneau que pour légitimer leur nouvelle religion-église de Vatican II et la faire passer pour la vraie.
Et cette coque, les guérardiens l'appelle l'Eglise materialiter.

L'immense majorité des traditionalistes ont contribué, non pas à légitimer la nouvelle doctrine mais ce qui est pire, à faire en sorte que toute cette nouvelle doctrine soit le propre de l'EGlise catholique. Bien sûr, ils n'ont pas dit que Vatican II se rajoutait au dépôt de la foi comme l'ont cru tous les modernos, mais ce qui est pire, ils ont évité tout ce qui pouvait dissocier l'Eglise catholique de la doctrine de Vatican II, tout ce qui excluait Vatican II de l'Eglise et au lieu de dissocier, de trancher, ils ont établi que cette nouvelle doctrine, ce nouveau pape, ces nouveaux cathos, cette nouvelle église étaient "en partie catholique" ou "quelque part catholique" ou "avec certaines prérogatives divines de l'Eglise" ou "matériellement catholique".

Un loup revêtu d'une peau d'agneau en langage guérardien, c'est un agneau materialiter

Un évêque "catholique" qui enseigne une religion hérétique ou qui est una cum VII, en langage guérardien, c'est un évêque catholique materialiter.

Des papes de l'Eglise catholique qui fondent ou enseignent une religion syncrétique, c'est, en langage guérardien, des sucesseurs de Saint Pierre materialiter.

Et l'Eglise catholique qui enseigne une doctrine hérétique, c'est, en langage guérardien, l'Eglise catolique materialiter.

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. 956204 C'est tout à fait cela ! CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. 461474
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  ROBERT. Mar 20 Juil 2010, 11:43 am

Gérard a écrit:

Lénine, dont ils rappellent la mémoire dans leur nouveau calendrier, n'a-t-il pas donné, comme moyen efficace de lutter contre la religion : «Conserver la coque (l'apparence), mais la vider de sa substance.»

C'est bien ce qu'à fait Vatican II :
«Conserver la coque (l'apparence), mais la vider de sa substance.»
Mais en faisant cela, on ne transforme pas la religion ni l'Eglise on en créé une autre. Cependant, tous les gogos croient que l'Eglise catholique subsiste dans l'église conciliaire parce ceux qui l'ont créé ont gardé la coque. Toutefois, de même que les cocos n'ont gardé la coque que pour mieux détruire l'Eglise, les conciliaires se sont revêtus de la peau d'agneau que pour légitimer leur nouvelle religion-église de Vatican II et la faire passer pour la vraie.
Et cette coque, les guérardiens l'appelle l'Eglise materialiter.

L'immense majorité des traditionalistes ont contribué, non pas à légitimer la nouvelle doctrine mais ce qui est pire, à faire en sorte que toute cette nouvelle doctrine soit le propre de l'EGlise catholique. Bien sûr, ils n'ont pas dit que Vatican II se rajoutait au dépôt de la foi comme l'ont cru tous les modernos, mais ce qui est pire, ils ont évité tout ce qui pouvait dissocier l'Eglise catholique de la doctrine de Vatican II, tout ce qui excluait Vatican II de l'Eglise et au lieu de dissocier, de trancher, ils ont établi que cette nouvelle doctrine, ce nouveau pape, ces nouveaux cathos, cette nouvelle église étaient "en partie catholique" ou "quelque part catholique" ou "avec certaines prérogatives divines de l'Eglise" ou "matériellement catholique".

Un loup revêtu d'une peau d'agneau en langage guérardien, c'est un agneau materialiter

Un évêque "catholique" qui enseigne une religion hérétique ou qui est una cum VII, en langage guérardien, c'est un évêque catholique materialiter.

Des papes de l'Eglise catholique qui fondent ou enseignent une religion syncrétique, c'est, en langage guérardien, des sucesseurs de Saint Pierre materialiter.

Et l'Eglise catholique qui enseigne une doctrine hérétique, c'est, en langage guérardien, l'Eglise catolique materialiter.

Très bien Gérard CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. 461474

Ce qui prouve que même s’ils n’ont pas leur carte de membre du parti co-co-mmuniste, les go-go montiniens ont parfaitement

réussi leur coup sulfureux : nous faire croire que la secte con-ciliaire EST l’Église catholique…





ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Via Crucis Mar 20 Juil 2010, 12:59 pm

Robert a écrit :

Très bien Gérard

Ce qui prouve que même s’ils n’ont pas leur carte de membre du parti co-co-mmuniste, les go-go montiniens ont parfaitement

réussi leur coup sulfureux : nous faire croire que la secte con-ciliaire EST l’Église catholique…


CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. 956204 Et le même coup sulfureux a été répété par Wojty pour la soi-disant chute du communisme !

Le communisme n'est pas encore tombé ! Tout le monde encense Wojty comme le héros de la chute du communisme et de la chute du mur de Berlin, mais tout cela n'est qu'une vulgaire comédie !! Et les conciliaires n'ont jamais raté une occasion pour dire qu'il a fait chuter le communisme ! Quels idiotie !

Et la Chine ? Elle a réussi son coup de maître : faire affluer chez elle tous les magnats du commerce pour faire fabriquer à des prix très bas les produits que nous achetons au supermarché en faisant travailler les populations en esclaves, et par la même occasion encaisser tous les pots de vin possibles et imaginables ! Les gouvernants chinois sont bien riches aujourd'hui mais leur propagande est toujours là ! Seul le costume change ! Avant tout le monde s'habillait en Mao et maintenant tous s'habillent à l'Européenne mais "on ne plaisante pas avec les Chinois" ! Résultat : nos emplois et cerveaux sont partis explorer la Chine en quête de nouveaux marchés et ici les gens en ont marre !Et moi je boycotte un max les produits "made in China" !

La Russie c'est pareil ! Elle est gouvernée par les anciens du KGB qui ont compris qu'il y avait de la manne à gagner ! S'ils laissent une marge de manœuvre à ses citoyens pour entrer et sortir du pays, c'est pour mieux donner l'illusion d'une liberté illusoire car en cas de coup dur tout sera bouclé ! Poutine et Medvedev ne feront jamais de cadeau aux USA !

Quant aux USA, ils sont en train de se "partisocialiser" avec Obama, mais ce n'est qu'un pas vers la dictature mondiale vu qu'il se prend pour un saint ! Il n'y a qu'à voir ses affiches de campagne pour le comprendre !

En Amérique Latine, j'ai pu voir sur internet ce qui se passe à Caracas au Vénézuela et en Colombie ! C'est ahurissant !

Et n'oublions pas non le coup sulfureux de certains pour faire passer et accepter un intrus pour "pape" matérialiter et s'aplatir devant lui alors qu'il n'est pas Pape du tout !

Au pays des aveugles, le borgne est roi !
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Gérard Mar 20 Juil 2010, 1:16 pm

Via Crucis a dit :
Au pays des aveugles, le borgne est roi !

Je me suis plié de rire CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. 154224 par l'à propos de votre citation.

Grâce à vous, chère Via, j'ai tout de suite fait cette prière à Dieu.

Oh ! Mon Dieu, vous avez puni le monde par un terrible et général aveuglement des esprits.
Pour moi, Seigneur : "Faites que je vois" mais même si vous me faites borgne
Et que l'oeil qui me reste ne voit qu'un petit peu,
Que Vous soyez loué pour votre grande Miséricorde de ne pas me laisser aveugle.
Faites, Seigneur que je vois Votre Vérité,
Que je vois au moins où est votre Eglise,
Car comment me sauver si je ne lui appartiens pas
Et comment lui appartenir si vous me donner pas ce minimum de lumière
au petit oeil malade qui me reste pour me monter où elle est ?
Deo Gratias
Deo Gratias !
Deo Gratias !!!
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M. Empty Re: CONCORDANCE TROUBLANTE: CRANMER ET N.O.M.

Message  Via Crucis Mar 20 Juil 2010, 2:09 pm

Gérard, votre prière est très belle ! C'est le Saint Esprit qui vous l'a inspirée !

Merci de nous l'avoir donnée ! cheers
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum