INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 24 Nov 2019, 3:44 pm

http://messe.forumactif.org/t8835-instruccion-a-los-novios-por-el-padre-francois-egregyi#152550


INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi


Introduction

Un vieux proverbe dit ceci : Quand vous voyagez, priez une fois, avant de monter à bord d'un navire, priez deux fois, si vous allez à la guerre, priez trois fois... mais avant de vous marier, priez cent fois.

Alors nous commencerons cette instruction par une prière...

Vous connaissez un autre proverbe populaire : la façon dont un lit est fait, la façon dont il est couché. C'est aussi vrai pour le lit conjugal, c'est-à-dire pour le mariage. C'est-à-dire qu'il faut se préparer sérieusement. La coopération efficace de Dieu au travail du fermier par les éléments qu'Il ordonne, sont les récoltes bénies. Les mariages bienheureux sont ceux dans lesquels les âmes et les cœurs des époux sont longtemps préparés par la vertu, par la formation du caractère, par la connaissance du mariage, de leurs droits et de leurs devoirs.


Pendant des années, le futur prêtre étudie et se prépare à son sacerdoce... ce qui fait de lui un lieutenant du Christ. Combien soigneusement les futurs époux doivent-ils aussi se préparer à être les collaborateurs de Dieu et les gardiens des âmes immortelles ! Si d'un mariage béni de Dieu ils peuvent devenir saints, bienfaiteurs de l'humanité, d'un mariage mal conduit et mal préparé, il y a un risque que naissent des hommes qui font le malheur du monde, criminels ou condamnés.

Je ne sais pas quelle a été leur préparation à cette loi, avec des conséquences aussi importantes que le mariage. Pour combler, si nécessaire, certaines lacunes, afin que vous puissiez avoir un mariage valide et heureux, je vais vous donner quelques éclaircissements inspirés, avant tout, par une longue expérience de l'Église, afin que vous puissiez faire face, en connaissance de cause, à vos nouvelles et graves responsabilités.


A suivre... Le mariage comme sacrement


  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Matrimonio+romano
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Lun 02 Déc 2019, 12:00 pm

1. Le mariage comme sacrement


1.1 Qu'est-ce que le mariage ?

Tout d'abord un contrat par lequel l'homme et la femme s'accordent un droit exclusif sur leur corps, afin de procréer, d'élever, d'éduquer les enfants. Ce contrat consiste en la donation et l'acceptation des droits et devoirs des maris et des pères.


1.2 Qui a institué le mariage ?

La Bible raconte comment Dieu a uni Adam et Ève et leur a ordonné de continuer la création humaine, en commençant par Lui. Face à cette union intime et parfaite, Dieu a créé les corps de l'homme et de la femme, distincts et complémentaires. Institué par Dieu, le mariage est en effet soumis à la Loi divine et non aux caprices et aux passions des hommes.


1.3 Qui a fait un sacrement de mariage ?

Seul le Fils de Dieu pouvait faire de ce contrat un sacrement, c'est-à-dire un signe sacré, source de grâces et de pouvoirs divins, moyen de sanctification pour les époux et les enfants.

Saint Paul affirme que le mariage est un grand sacrement, parce qu'il est la figure de l'union du Christ avec son Église. C'est le sacrement de la procréation des hommes pour les hommes, tout comme l'ordre est celui de la rédemption des âmes pour l'Église unie au Christ.


Le mariage est un vrai sacrement parce que, institué par le Christ, capable d'accroître la grâce sanctifiante et de communiquer les grâces d'état, il possède le signe sensible et nécessaire pour tout sacrement. Ce signe sensible est composé de matière, qui est la transmission mutuelle et manifeste des droits et des devoirs, et de forme, qui consiste en l'acceptation de ces droits.

Les ministres du mariage sont les époux eux-mêmes ; le prêtre n'est que le témoin (notaire) requis par l'Église pour assurer la validité du contrat sacré et pour accepter les promesses solennelles des époux.


A SUIVRE... Les buts du mariage chrétien
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 08 Déc 2019, 3:58 pm

2. Les buts du mariage chrétien


2.1 Quels sont les principaux objectifs essentiels ?

Dieu, l'auteur du mariage, a donné au mariage deux fins essentielles : [1]perpétuer la race humaine à travers la famille : Qu'ils grandissent et se multiplient.... [2] Assurer le soutien ou la subsistance des époux pour la famille : Aidons-le comme lui.


2.2 Quelles sont les finalités secondaires essentielles ?

En conséquence du péché originel, d'autres fins sont apparues aussi essentielles. Il s'agit [1] apaisement de la concupiscence. Pour éviter l'impudence, que chaque homme ait sa femme et chaque femme son homme. [2] L'amour réciproque des cœurs et des corps est maintenu par l'union des âmes. [3] L'éducation chrétienne conséquente des nourrissons, leur préparation à la vie. [4] Le perfectionnement, la sanctification des époux, l'un pour l'autre par l'acquisition des vertus requises par le Christ, pour ses vrais disciples.



A SUIVRE... Les lois du mariage
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 15 Déc 2019, 10:04 am

3. Les lois du mariage


3.1 Quelles sont les lois régissant le mariage ?

Dieu a donné deux lois essentielles, deux qualités fondamentales au contrat de mariage : l'unité et l'indissolubilité.


3.2 L'unité.

C'est l'union d'un homme et d'une femme, valablement mariés. Ils seront deux en une chair. Cette unité est nécessaire pour assurer la paix, l'avenir des époux et l'éducation des enfants.  Elle exclut la polygamie, l'amour libre et l'adultère si médiatisés par les médias athées.


3.3. L'indissolubilité, qui consiste dans le fait que le contrat, le lien, ne peut être dissous que par la mort. Que l'homme ne sépare pas ce que Dieu a uni ensemble, dit Jésus. Cette loi assure au mariage sa stabilité, sa prospérité, la dignité de la femme et l'éducation des enfants.


3.4. L'Église n'admet pas le divorce. Pourquoi ?

C'est par la volonté évidente de Dieu, mais aussi par les conséquences désastreuses du divorce.
Ce n'est pas vrai qu'on peut acheter des divorces pour de l'argent !

Pour des raisons graves, l'Église admet la séparation des corps et des biens, momentanée ou perpétuelle, mais n'autorise jamais un nouveau mariage. Ceux qui, après un divorce, se marient civilement s'excluent des sacrements de l'Église et ne peuvent en fait les recevoir, pas même un enterrement comme l'Église le fait à ses paroissiens décédés.


A SUIVRE.... La loi du mariage chrétien

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Small-catholic_traditional_bridal_wedding_invitation-r00124154551a46a3a66f9be7c3523831_zkrqe_365
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Lun 23 Déc 2019, 3:29 pm

4. La législation du mariage chrétien


Le Christ, faisant du mariage un sacrement, a laissé à l'Église le pouvoir de gouverner, conformément à la loi de Dieu, ce qui concerne les sacrements.

Tout comme l'État peut fixer les conditions de validité des contrats civils,  l'Église a le droit de fixer les conditions à remplir pour assurer la validité, la dignité et la sainteté du mariage.

Quelles sont les conditions requises pour la validité du mariage ?

Pour qu'un mariage existe vraiment, il est nécessaire :

[4.1.] que les époux se donnent mutuellement un libre consentement,

[4.2.] qu'aucun empêchement ne doit rendre le mariage nul et non avenu,

[4.3.] qu'il soit célébré selon les lois et les rites de l'Église.



A SUIVRE... Le consentement
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 29 Déc 2019, 6:59 am

4.1 Le consentement


4.1.1 En cela il consiste : c'est un acte de volonté par lequel les époux se donnent et acceptent le droit à des actes de nature à propager la vie. A ces droits conjugaux correspondent les devoirs conjugaux... Ce consentement est signifié et manifesté par le oui prononcé par les mariés au pied de l'autel.


4.1.2 Est-ce nécessaire ?

Oui, absolument. Si ce consentement fait défaut, aucune puissance humaine ne peut le remplacer, car il est la condition essentielle de la validité du contrat. Par conséquent, il n'y a pas de sacrement valide si l'un ou l'autre ne peut pas donner un vrai consentement.


4.1.3 Comment cela devrait-il être ?

Ce consentement étant le signe du sacrement
1] doit se manifester par un mot, un signe ou une signature.
2] doit être libre de toute pression ou violence extérieure, capable de réprimer le plein usage de la raison (menaces, drogues, etc.)
3] il doit être mutuel, donné par les deux parties en pleine connaissance de ce qu'est le mariage, dans son essence, ses devoirs et ses droits.


4.1.4 Quels sont les défauts ?

Le consentement et le mariage ne sont pas valables :

[1] si les mariés ignorent que le mariage est une union permanente et que le but est la propagation de la vie,
[2] si l'un ou l'autre ne veut pas accorder ou accepter le droit aux actes à la génération,
[3] si l'on ne veut pas recevoir le sacrement,
[4] si l'on pense pouvoir divorcer,
[5] si l'un ou l'autre est forcé d'accepter le mariage par la violence ou une menace extérieure,
[6] si l'on ne veut pas accepter les obligations essentielles du mariage résultant de l'unité ou de l'indissolubilité (la première extrémité).



4.1.5 Le contrat peut-il être conditionné ?

On sait qu'une condition contraire à l'essence du mariage le rendrait invalide.
S'il n'y avait pas de raisons très sérieuses, il n'est pas permis d'assortir le consentement de conditions.


A SUIVRE... Les obstacles du mariage
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Mer 01 Jan 2020, 11:43 am

4.2 Les obstacles du mariage


Qu'est-ce qu'un obstacle ?

C'est un obstacle qui affecte les mariés et leur interdit de se marier, tant que cet obstacle ne disparaît pas.


4.2.2 Qui les a établis ?

[1] Dieu a établi de soi-disant obstacles au droit divin, dont personne ne peut se passer.
[2] L'Église a également établi des soi-disant obstacles de la loi ecclésiastique dont elle peut se dispenser.


4.2.3. Quels sont ces obstacles ?


Trois obstacles, sans invalider le mariage, l'interdisent sous peine de péché grave. Ils ont :

[1] Le simple vœu de chasteté, de célibat, d'état religieux ou de sacerdoce.
[2] Adoption ou lien de parenté légal.

[3] Le mariage mixte, à cause du grand danger d'apostasie pour le catholique et les enfants. L'Église exige des garanties écrites.


Douze obstacles décisifs invalident le mariage :

[1] L'âge. Seize ans pour les hommes et 14 ans pour les femmes (Code civil : 20 et 18 ans).
[2] L'impuissance : l'impossibilité incurable, existant avant le mariage, d'accomplir normalement l'acte conjugal. A ne pas confondre avec la stérilité qui n'est pas un obstacle.
[3] Le lien d'un mariage valide qui existe déjà. Seule la mort sépare.
[4] L'ordre sacré du sous-diaconat.
[5] Le vœu solennel dans un ordre religieux.
[6] La disparité du culte (avec un non-baptisé).
[7] L'enlèvement (dans les mariages devenus obligatoires, la peur intérieure n'est pas un obstacle).
[8] Le crime. Adultère avec promesse de mariage puisqu'on est libre. L'affaire devient plus compliquée quand il y a un crime, c'est-à-dire un meurtre. Ce cas existe également pour les personnes divorcées qui se sont remariées civilement lorsqu'elles veulent régulariser leur situation après le décès de leur conjoint légitime.
[9] La consanguinité ou la parenté du même sang interdit le mariage à tous les niveaux de la ligne directe. Dans la ligne de garantie jusqu'au troisième degré inclus. Les cousins germains sont au second degré.
[10] Affinité qui provient d'une alliance. Il interdit le mariage dans tous les grades de la ligne directe et, dans la ligne collatérale, jusqu'au deuxième grade inclus. Ainsi, un veuf ne peut pas épouser la sœur, la tante, la nièce ou le cousin germain de sa première femme.
[11] Honnêteté publique. Une personne qui a vécu en concubinage ne peut pas épouser le père, la mère, les enfants ou les petits-enfants de sa concubine. Cela est également vrai pour celui qui a contracté un mariage purement civil.
[12] La parenté spirituelle interdit le mariage entre   baptiser, baptisé,  parrain et filleul, marraine et filleul.


4.2.4 Comment éviter les mariages invalides ?

On doit être clairement instruit sur les conditions essentielles du contrat et du consentement... De plus, on doit sincèrement chercher les obstacles éventuels (l'examen prénuptial !). Enfin, les règles de l'Église pour la célébration doivent être observées, après avoir obtenu bien à l'avance les dispenses nécessaires.


4.2.5 Qu'est-ce qu'une dispense ?

Il s'agit de la suppression d'un obstacle pour des raisons suffisantes. Le Pape peut dispenser de certains obstacles, sauf ceux qui sont de droit divin. Dans certains cas prévus par la loi, les évêques peuvent se dispenser de certains obstacles.

Une aumône est demandée pour les dépenses nécessaires et en compensation de la dispense.

Dans les cas de religion mixte, l'Église exige par écrit ou par serment les garanties prévues pour le baptême et l'éducation des enfants et pour la liberté totale de la pratique religieuse.


A SUIVRE... La célébration du mariage
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Sam 11 Jan 2020, 3:02 pm

4.3 La célébration du mariage


4.3.1. Avant le mariage, il est approprié :

[1] La parade nuptiale. Cette promesse entraîne l'obligation de se marier ou de réparer tout dommage en cas de rupture, à moins qu'elle ne soit réciproque.
[2] De demander la bénédiction de ses parents, d'avoir le certificat de mariage civil, les alliances et les deux témoins.


4.3.2. Le lieu et l'heure.

En temps normal, elle devrait être célébrée dans l'église paroissiale, de préférence dans l'église de la mariée. Seuls les mariages contractés devant le prêtre du lieu ou un prêtre expressément désigné par lui sont valables. Les mariages peuvent avoir lieu à tout moment de l'année. Mais la bénédiction de mariage ne peut pas être donnée pendant l'Avent ou le Carême, sans la permission de l'Évêque.


4.3.3 Comment le mariage est-il célébré ?

Elle se fait avant la Messe correspondante. Cela commence par l'interrogatoire des mariés sur leur consentement. Le rite essentiel est l'échange de consentement mutuel, manifesté par le oui sacramentel. Ensuite, la bénédiction des mariés, des anneaux, et la remise de ceux-ci l'un à l'autre. Après le Notre Père à la Messe, les époux sont bénis et l'autre bénédiction est donnée avant la bénédiction ordinaire.


4.3.4 Dans quelles dispositions doit-on se marier ?

[1] Il faut être en état de grâce pour obtenir le maximum de grâces. En tant que ministres du sacrement, il est de leur devoir de l'administrer dignement.
[2] Je vous recommande de faire une confession générale la veille du mariage, afin de ne pas le précipiter. De cette façon, vous pourrez recevoir la communion à la messe de mariage.
[3] Vous devez vous souvenir de la grandeur du mariage, plus importante que le festin de noces. S'ils ont un repas de mariage, ils doivent se rappeler que rien ne doit perturber la dignité du sacrement reçu.


4.3.5. Ils doivent suivre attentivement les prières de la Messe, qui leur rappellent que leur mariage est aussi vrai que l'union du Christ avec son Église. L'anneau béni, signe du lien indissoluble, est le gage d'une fidélité totale jusqu'à la mort.


A SUIVRE... Dignité et devoirs des conjoints
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 19 Jan 2020, 10:10 am

5. Dignité et devoirs des conjoints


5.1 Dignité.

Par le mariage, les époux deviennent non seulement des partenaires pour l'éternité, mais aussi des associés de Dieu le Créateur et des participants à sa paternité souveraine. Parce que Dieu semble se retirer en leur donnant sa puissance créatrice.

Mais Dieu s'oblige à donner une âme immortelle au corps formé par l'union des époux. Cela fait des époux les gardiens d'âmes immortelles qu'ils devront élever et sanctifier par l'éducation.

Cette immense dignité exige des époux une compétence sérieuse et la conscience de leur responsabilité. C'est pourquoi vous devriez connaître les grands devoirs des maris et des pères, de sorte que vous puissiez les accomplir avec sagesse et abnégation, selon l'esprit de Dieu.


5.2. Les devoirs.

Pour garder les buts que Dieu avait à l'esprit quand il a institué le mariage, ils doivent remplir trois sortes de devoirs qui les lient en conscience :

[5.2.1.] Devoirs des époux l'un envers l'autre et envers le mariage.
[5.2.2] Les tâches particulières de chacun.
[5.2.3] Devoirs envers les enfants.


[5.2.1 Devoirs du mari et de la femme l'un envers l'autre

Ces devoirs sont au nombre de quatre : l'amour, la fidélité, la fécondité et la charité.


5.2.1.1 Quel est le devoir d'aimer ?

Au début, on pense que tout se passera bien et qu'il suffit de se promettre l'amour éternel de façon légère et irréfléchie. Cependant, Saint Paul a osé dire : " Les maris doivent aimer leurs femmes comme le Christ a aimé son Église et s'est livré pour elle ".


5.2.1.2. la nature de cet amour.

L'amour conjugal n'est pas seulement une passion qui attire deux êtres de chair, encore moins l'union de deux fortunes, deux bonheurs ou deux égoïsmes, parce que l'amour n'est pas cela.


Ce doit être un don de soi, du premier au dernier jour.

Ce doit être un lien par lequel deux âmes, deux cœurs, décident de se donner, de se soutenir, totalement, exclusivement et définitivement. Venant de Dieu, elle doit faire monter les époux vers Dieu et vers son amour.



A SUIVRE... Les éléments nécessaires d'un véritable amour.
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

  INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français) Empty Re: INSTRUCTION AUX FIANCÉS, par le Père François Egregyi (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 26 Jan 2020, 5:19 pm

5.2.1.3 Les éléments nécessaires d'un véritable amour

[1] L'union des corps, bien que voulue par Dieu, accomplie selon l'ordre et le but établis par lui, n'est pas tout amour. Combien de mariages ne dureraient pas si ce n'était que de cette façon.

[2] L'union des âmes est nécessaire. Elle consiste à partager la même vie divine de grâce, l'acte de mettre ensemble les dons des esprits, la même vie de prière et de vertu.

[3] L'union des cœurs. C'est le désir effectif de procurer la joie et le bien de l'autre. Une union de deux volontés qui regardent ensemble dans la même direction.

[4] L'union des consciences, acquérant progressivement la même façon de juger ce qui est bon et ce qui est mauvais. Devenir un livre ouvert, en toute simplicité et franchise, à l'autre.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum