LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français)

Aller en bas

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Empty LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français)

Message  Monique le Mer 02 Oct 2019, 7:24 am

http://messe.forumactif.org/t8806-la-verdadera-mistica-tradicional-por-fr-juan-g-arintero-o-p#152174


LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (1925)


P R O L O G UE



Ce livre est presque tout un simple recueil ou une refonte d'articles
publiés dans plusieurs Revues avec l'intention de clarifier ou de
restaurer dans leur pureté ancienne de nombreuses vérités très
consolantes, capables d'encourager les âmes pieuses dans leur
montée vers Dieu, et très oubliées ou sombres dans ces trois
derniers siècles, de décadence spirituelle regrettable, dans lequel
avec la froideur croissante causée par l'environnement du
rationalisme ou de l'indifférentisme que l'on respirait, le sens
chrétien est devenu si étranglé chez de nombreux auteurs et
réalisateurs qu'ils ont fait passer une spiritualité pour
traditionnelle plutôt que pour spirituelle soupçonneux, parfois à
la limite du semi-quiétisme, et presque toujours très réfractaire
à la véritable vie mystique, si appréciée par tous les grands
maîtres de l'esprit. Car, sous de faux prétextes d'humilité, ils
incitèrent même les personnes les plus ferventes à résister aux
mouvements et aux illustrations de l'Esprit-Saint, et donc à le
pleurer continuellement, au lieu d'enseigner à tous les fidèles à
l'invoquer sans cesse et à se disposer convenablement à le
recevoir et à se laisser de plus en plus posséder de lui jusqu'à
dépendre en tout de son doux mouvement et direction, et donc
à se renouveler et à se diviniser normalement, en fils fidèles de
Dieu, qui Spiritu Dei aguntur (Rom. MYSTIQUE TRADITIONNELLE,
par Fr Juan G. Arintero, O. P. (1925)


Cette crainte des communications divines est très typique de
ceux qui se sont efforcés de séparer complètement le Mystique
de l'Ascétisme, en leur faisant croire qu'il suffit à la généralité
des chrétiens, et l'autre est réservé aux âmes extraordinaires ;
autrement dit, que pour la "sainteté ordinaire", la sainteté
moderne, il suffit simplement d'exercer des vertus sans compter
du tout sur les sept dons les plus précieux du Saint-Esprit,
comme si nous les avions reçus afin de les faire tourner au vide.
En plus d'invoquer Sainte Thérèse à maintes reprises, ils
dissuadent de lire ses œuvres ou de dénaturaliser sa doctrine,
afin d'enseigner une mystique contrefaite et manifestement
pseudo-thérésienne, caractérisée par la célèbre "contemplation
acquise",
exclu auparavant par le Docteur mystique.


Comme, surtout, contre cette invention nocive du XVIIe siècle,
pour être à l'origine de tant d'erreurs, nous avons dû écrire à
plusieurs reprises et répondre aux réponses et aux insistances,
Pour fermer la porte à de nouveaux subterfuges, certaines
répétitions étaient inévitables, parfois un peu ennuyeuses, mais
elles sont tout de même nécessaires pour corroborer, clarifier
ou compléter les expositions ou réfutations déjà faites, et pour
laisser la vérité, dans la mesure du possible, complètement
clarifiée.


Pour le reste, bien que ces articles aient été publiés à des
époques différentes, l'identité de leurs points de vue leur
permettra d'offrir une unité de plan suffisante.

Nous espérons donc que l'ensemble satisfera les désirs
pieux que tant de bonnes âmes ont montré pour avoir à
portée de main la clarification de certaines difficultés et la
réfutation de tant d'erreurs invétérées avec lesquelles,
depuis des siècles, la vraie mystique défigure et déconcerte
ses amoureux sincères, tout en les décourageant. Peut-être
trouveront-ils ici un petit manuel qui résume la doctrine
traditionnelle la plus importante, qui ne peut que les
réconforter et les guider avec les étincelles les plus pures
de la vérité divine, libre de tant de préjugés qui
l'obscurcissent encore ou la donnent, à sa pleine et primitive
splendeur.


Salamanque. Couvent de Saint Étienne, jour de  Sainte Thérèse,
15 octobre 1924.

Juan G. Arintero, O. P.

A SUIVRE...

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Img_568975
Monique
Monique

Nombre de messages : 8405
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Empty Re: LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français)

Message  Monique le Ven 04 Oct 2019, 11:13 am

I N T R O D U C T I O N

LA VIE MYSTIQUE ET LA VIE SURNATURELLE (1)



LA VIE SURNATURELLE, au sens le plus large, est la même
vie chrétienne, la vie divine de grâce, dans quelque degré qu'elle
soit possédée et quelle que soit la manière dont elle est pratiquée
ou vécue,
même si elle est si réticente, si humaine, si basse et
rampante, et si étouffée par les tendances opposées, qu'il n'y en a
guère de signes.



C'est ainsi que beaucoup de chrétiens la vivent, exposés à la
perdre à chaque pas, qui, ayant oublié leur dignité d'enfants de
Dieu, ont tendance à agir en presque tout comme les enfants de
ce monde ; et parce qu'ils ne réalisent pas le trésor inestimable qu'ils
portent en eux et qu'ils ne savent pas comment l'apprécier et
l'utiliser correctement, ils en sont vite dépouillés, tombant et
retombant dans de graves péchés, dans lesquels la mort les surprend
habituellement sans signe clair de sincère repentir.



Dans un sens plus propre et moins général, c'est cette vie très
chrétienne qui commence à se manifester comme telle, avec une
procédure plus ou moins propre aux enfants du Très-Haut, et qui
contraste donc avec les origines viles et rampantes du monde ;
c'est-à-dire, quand on essaie vraiment de la cultiver et de la
développer, en étouffant ou en surmontant toutes les tendances
qui s'y opposent ou en essayant de l'empêcher ; de telle sorte
qu'il soit possible de vivre comme il convient, avec un esprit de
foi, d'une manière qui soit de plus en plus digne de notre sainte
vocation, toujours en cheminant de vertu en vertu ; quand, en
somme, "renonçant à l'impiété et aux désirs du monde, vivons
sobrement, avec justice et piété en ce temps, dans l'attente de
l'heureuse réalisation des promesses divines et de la venue
glorieuse de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ, qui s'est
donné pour nous, pour nous racheter de tout péché et nous
purifier pour Lui comme peuple accueilli, disciples des bonnes
œuvres'' (Tit. 2, 12-14).



Enfin, au sens propre et strict, c'est cette vie de la grâce de
N.S. alors qu'en fait on vit déjà d'une manière qui lui
convient, ou comme il faut la vivre, qui est "surnaturelle",
ou comme dit saint Thomas, supra modum humanum.—C'est
ainsi qu'elle est vécue par ceux qui sont déjà parvenus du
Père Éternel "à être corroborés en vertu par son Esprit, dans
l'homme intérieur, afin que le Christ demeure par la foi dans
leur cœur : déjà enraciné et fondé dans la charité, pour
pouvoir comprendre avec tous les saints quelle est la largeur,
la longueur, la hauteur et la profondeur ; et connaître aussi la
charité du Christ qui dépasse toute compréhension, pour être
rempli de la plénitude de Dieu" (Ep 3,16-19).



Tel est l'idéal que l'Apôtre propose au vrai
chrétien, quel que soit son état et sa condition.


(I) Cf. La Vie Surnaturelle, n° 1 (janvier 1921).


A SUIVRE...

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Img_568975


Dernière édition par Monique le Dim 06 Oct 2019, 3:23 pm, édité 1 fois (Raison : Correction de paragraphes)
Monique
Monique

Nombre de messages : 8405
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Empty Re: LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français)

Message  Javier le Dim 06 Oct 2019, 2:09 pm

Querida Monique, olvidó usted traducir el 2º párrafo de este hilo en mi publicación original en español. Cuando usted pueda, haga el favor de traducirlo e insertarlo en medio de los dos párrafos que ya ha traducido. ¡ Muchas gracias! Wink
Javier
Javier

Nombre de messages : 3770
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Empty Re: LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 06 Oct 2019, 2:40 pm

Javier a écrit:Querida Monique, olvidó usted traducir el 2º párrafo de este hilo en mi publicación original en español. Cuando usted pueda, haga el favor de traducirlo e insertarlo en medio de los dos párrafos que ya ha traducido. ¡ Muchas gracias! Wink

Gracias querido Javier, te corregiré. Wink
Monique
Monique

Nombre de messages : 8405
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Empty Re: LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français)

Message  Monique le Dim 06 Oct 2019, 3:24 pm

C'est dans ces deux derniers sens, le nôtre et le moindre des nôtres, que nous nous proposons d'étudier et de faire connaître la vie surnaturelle avec ses mystères ineffables et ses merveilles enchantées, laissant à la morale casuistique les esquisses qu'elle peut offrir dans son premier sens, ou au sens le plus large, tout en restant paralysée, sans rien montrer de surnaturel...


La vie de grâce est vraiment la vie divine, c'est une vraie participation à la même vie vécue éternellement par les trois Personnes Divines ; c'est la vie éternelle immanente en ceux qui sont "nés de Dieu"  (l Jean 3, 9 ; cf. ibid. 13).


Puisque la grâce sanctifiante est "un être divin qui fait de l'homme un fils de Dieu et un héritier du ciel", la vie surnaturelle que nous recevons avec ce nouvel être est celle des enfants adoptés de Dieu lui-même qui vivent, ou du moins cherchent sérieusement à vivre, comme tels, c'est-à-dire d'une manière vraiment surnaturelle, surhumaine, divine, où leur lumière brille en eux si vivement - la lumière de vie - que lorsque les hommes voient leurs bonnes œuvres, ils glorifient le Père céleste (Mt 5, 16).

A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 8405
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français) Empty Re: LA VÉRITABLE MYSTIQUE TRADITIONNELLE, par le Fr. Juan G. Arintero, O. P. (espagnol/français)

Message  Monique le Lun 14 Oct 2019, 2:39 pm

Combien peu nombreux sont donc les chrétiens qui méritent un tel nom !
combien rares sont ceux qui ressemblent à cela, ceux qui vivent cette
vie mystérieuse !... Combien il y en a peu, même parmi ceux qui
passent pour des dévots et des " exemplaires ", qui vivent
ainsi, comme doivent vivre les justes (1), de leur foi,
c'est-à-dire surnaturellement, et qui donc construisent vraiment, qui
donnent la lumière et ne ternissent pas !...


Et de l'avoir si mal vécue, à contrecœur, sans guère donner de signes
qu'un tel trésor caché qu'ils portent, c'est pourquoi le monde
marche
dans les ténèbres, c'est pourquoi la soi-disant "piété"
d'aujourd'hui, au lieu d'être utile pour tout, comme la vraie piété est
(2), le plus souvent si stérile.


La plupart de ceux qui se disent chrétiens, et même de ceux qui
prétendent l'être, sont, dans une certaine mesure, des enfants de
Dieu, mais ils vivent comme s'ils n'étaient pas, humainement,
comme les autres hommes, lorsqu'ils ne sont pas terrestres
comme les enfants de ce siècle... ;
dans la ressemblance
d'un enfant, qui est un homme, mais vit comme un animal et même
sans jamais vouloir devenir ce que les lumières naissantes de sa
raison commencent à lui dicter. Tant qu'ils vivent dans la grâce, ils
ont comme dans le germe dans leur cœur les vertus infusées, avec
les sept dons de l'Esprit-Saint et les charismes spéciaux que cet Esprit
divin confère habituellement à chacun pour l'édification commune

(3); mais si cachés, si enfouis et oubliés, ils portent souvent
ces riches trésors, qu'au lieude les utiliser comme il se doit, ils
doivent conduire le serviteur paresseux qui mérite d'être privé
de son talent et jeté dans les ténèbres extérieures"
(Mt 25, 25 30).




(1) Rom. 1:17 ; Gal. 3, 11.
(2) I Tim. 4:8.
(3) 1 Cor. 12:7 ; 1 Pierre 4:10.


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 8405
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum