Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Ven 01 Sep 2017, 6:55 am


À Antioche


Laodicée, Gabala, et les autres villes déjà nommés, se sont glorifiées de tout temps d’avoir été instruites par S. Pierre lui-même 1. Ce grand Apôtre y opéra de nombreuses guérisons, et y délivra plusieurs personnes possédées par des Esprits impurs. Il y établit des Églises, à la tête desquelles il mit des évêques. Il ne resta que quelques jours à Laodicée et se mit en route pour venir à Antioche.

A son approche, le peuple de cette grande cité, qui avait souvent entendu parler de lui, vint à sa rencontre, l'accueillit avec joie, comme le héraut et l'apôtre de la Vérité. Par ses prières et par l'imposition des mains, saint Pierre guérit dans Antioche un grand nombre de malades. Il annonça aux habitants de cette Ville l'unité de Dieu et la trinité des Personnes Divines. Ce fut là qu'il conféra le baptême à Faustus qui s'y était préparé depuis quelque temps. Dans le même temps, un ordre de l'empereur faisait rechercher tous les magiciens. Pour éviter d'être arrêté à Antioche par les satellites impériaux, Simon le Magicien s'enfuit de cette ville et retourna dans la Judée.

Saint Pierre travailla, dès lors, librement au sein de cette cité populeuse, y augmenta considérablement l'Église qui y existait déjà, et lui donna pour évêque saint Évodius, avant d'aller fonder l'Église de Rome. Il confia à saint Évode cette Église à gouverner, comme le riche confie son troupeau au pasteur qui doit le garder; il conservait sur cette bergerie la même juridiction qu'il possédait auparavant. Il envoya aussi saint Marcien, comme évêque à Syracuse, ville de Sicile, et saint Pancrace à Taormina, autre ville de la même province.

Après avoir quitté Antioche, il se mit en route pour l'Asie…
____________________________________________

1 Bolland. 29 junii in Annotat. p. 413.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Sam 02 Sep 2017, 7:21 am

Il voyage et prêche dans les diverses parties de l’Asie, et il y établit des évêques

Après avoir quitté Antioche, il se mit en route pour l'Asie. Il vint, en passant par différentes villes et bourgades, séjourner à Thyane, ville de Cappadoce, ensuite à Ancyre, dans la Galatie; dans cette dernière ville, au moyen de sa prière, il ressuscita un homme mort, puis il instruisit dans la foi et baptisa un grand nombre de personnes. Il y fonda aussi une Église et y établit un évêque.

De là, il vint à Synada, ville de Phrygie, puis à Pessinonte, métropole de cette province. Gagnant ensuite le Pont, il évangélisa différentes villes, telles que Gangre, en Paphlagonie, Claudiopolis, Amasée, métropole de l'Hellespont, et arriva jusqu'à Sinope, ville importante, située sur les rives du Pont-Euxin.

De Sinope il se rendit à Nicée, puis à Nicomédie, où il établit évêque le disciple Prochorus. Ensuite il prêcha à Ilion, ou Troie dans l'Hellespont, et confia cette Église à Corneille le Centurion, qui avait déjà la charge épiscopale de Césarée en Palestine. Suivant un ancien auteur, l'Apôtre serait retourné une ou deux fois à Jérusalem, pour la fête de Pâques, avant d'achever ses courses apostoliques en Asie. Mais il est certain qu'il a évangélisé les diverses provinces du Pont, de la Galatie, de la Bithynie, de la Cappadoce et de l'Asie, après avoir fondé l'Église d'Antioche et avant d'aller à Rome.

C'est ce que les historiens ont conclu de la lettre qu'il écrivit à ces divers peuples, de même que des témoignages d'Eusèbe, qui marque cette prédication de saint Pierre comme l'une des plus importantes fonctions de son Apostolat. Saint Jérôme et saint Léon l'attestent également. Saint Epiphane dit même que depuis qu'il eut fixé son siège à Rome, il quitta néanmoins cette Église pour venir visiter celles de Bithynie et du Pont.

Le pape saint Agapet témoigne que cet Apôtre a ordonné et établi différents évêques dans l'Orient. L'histoire ecclésiastique et toutes les traditions sont d'accord sur ce point.

Ajoutons qu'au nombre des évêques institués par saint Pierre, la tradition range encore saint Urbain, qui fut mis à la tête de l'Église de Tarse; saint Epaphrodite, qui gouverna l'Église d'Andriaca (Andraca ou Adriana), ville de la Lycie, située à peu de distance de Myre; Phygelle, qui fut évêque à Éphèse, mais qui peu après eut le malheur de faire naufrage dans la foi, et d'embrasser les erreurs de Simon le Magicien; saint Apelles, qui était frère de saint Polycarpe, et qui fut préposé à l'Église de Smyrne.

Voici un fait d'une très-grande portée. Saint Pierre a ordonné et institué le premier évêque de Byzance, aujourd'hui Constantinople. C'est ce qui devient manifeste par la lettre du pape Agapet, qui a été lue au cinquième concile œcuménique. On y lit en propres termes que Mennas était le premier évêque de Constantinople que le Saint-Siège eût ordonné, depuis que saint Pierre, le Prince des Apôtres, avait consacré le premier évêque de Byzance.

Cette lettre, approuvée par les Pères d'un concile général, acquiert plus de poids et d'autorité que tous les récits des historiens grecs et modernes.

Après avoir accompli d'immenses travaux apostoliques dans l'Orient…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Dim 03 Sep 2017, 7:08 am

Il traverse les villes de la Grèce et de l’Italie, pour se rendre à Rome

Après avoir accompli d'immenses travaux apostoliques dans l'Orient, érigé des épiscopats dans les villes principales, et fondé de florissantes chrétientés; après avoir, par la vertu du nom de Jésus, enlevé d'innombrables dépouilles au démon et soumis à l'obéissance de la foi de vastes régions, saint Pierre, ce grand Apôtre, dont le zèle était héroïque et le courage infatigable, priait le Fils de Dieu de daigner l'éclairer, et lui indiquer manifestement sur quels points il devait désormais porter ses pas et ses efforts.

Ce fut alors, comme nous l'apprend l'ancienne tradition 1, que Notre-Seigneur lui apparut pendant la nuit dans une vision, et lui dit :

« Levez-vous, Pierre, prenez possession de l'Occident; car il a besoin que vous fassiez briller à ses yeux le flambeau de la lumière évangélique. Pour moi, je serai avec vous  ».

Saint Pierre, qui savait déjà que Rome devait être le lieu principal de sa chaire apostolique, comprit alors que sa mission en Orient était accomplie. Il ne balança point, il résolut de partir aussitôt. Il fit part de la vision qu'il avait eue aux fidèles de l'Asie, leur laissa des constitutions, puis s'embarqua pour l'Italie, alors la dominatrice du monde.

Il arriva d'abord en Macédoine, et donna pour évêque à l'Église de Philippes, Olympas, l'un des soixante-douze disciples; il institua Jason évêque de Thessalonique, et Silas évêque de Corinthe, où ce disciple séjournait en attendant l'arrivée de saint Paul. Après avoir également placé Hérodion à la tête de l'Eglise de Patras, il s'embarqua pour la Sicile.

Arrivé dans cette province, il se rendit à Taormina et logea chez Pancrace. De là, il prit sa route vers Rome, en passant par différentes villes d'Italie, qui, jusqu'à ce jour, se glorifient d'avoir été honorées de la présence d'un tel Apôtre. C'est ainsi que Naples, cette cité splendide, qui le dispute en magnificence à Carthage et à Corinthe et qui rivalise avec Rome pour la grandeur, Naples fut illustrée par les prodiges qu'y opéra saint Pierre; après qu'il y eut célébré les saints mystères, il donna pour évêque à cette ville son disciple Asprénas, ou Asprénate; et jamais, depuis cet heureux événement, les Napolitains n'oublièrent d'en célébrer la mémoire et de témoigner leur reconnaissance à leur insigne bienfaiteur. L'Apôtre était accompagné de Clément, fils de Faustus, homme très-distingué aux yeux des Romains par sa noble origine et par sa rare sagesse, de saint Marc, de saint Martial, de saint Apollinaire et de quelques autres disciples. Baronius ajoute, d'après une ancienne tradition, que saint Pierre…
_______________________________________________________

1 Antiq. Script, apud Boll. 29 junii, p. 414; apud Metaphr. et Surium, 29 junii; apud Baron., Annal, an. 44, n. 51.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Lun 04 Sep 2017, 7:01 am

Saint Pierre arrive dans la Capitale du Monde.

...Baronius ajoute, d'après une ancienne tradition, que saint Pierre, poussé par les vents, aborda à Livourne; que de là il se rendit à Pise, où il célébra le saint sacrifice, et que de cette ville il se dirigea vers la capitale du monde.

Ce fut la seconde année de l'empire de Claude, que l'Apôtre entra à Rome. Il commença aussitôt à éclairer cette grande ville, qui s'était laissé plonger plus que nulle autre dans les ténèbres de l'idolâtrie. Le nombre infini de martyrs, que l'on y vit bientôt après, marque assez le grand succès de ses prédications, et avec combien de bonheur il travailla à la conversion des principaux du sénat, des chevaliers et du peuple. Il envoya dès lors des missionnaires en diverses provinces, non-seulement de l'Italie, mais aussi des Gaules, de l'Espagne et de l'Afrique : ce qui acquit un grand nombre de nouveaux serviteurs à Jésus-Christ.

Enfin, il y écrivit sa première Épître…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Mar 05 Sep 2017, 7:29 am

Écrit sa première épître aux églises d’Asie

Enfin, il y écrivit sa première Épître, qu'il adressa aux chrétiens dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, afin de les fortifier dans leur croyance, de les munir contre les embûches des hérétiques, et de leur inspirer la véritable morale du Christianisme.

La fondation de l'Église de Rome…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Mer 06 Sep 2017, 7:23 am

Décroissement de l’idolâtrie

La fondation de l'Église de Rome et des autres Églises par saint Pierre, porta aussitôt un coup mortel aux superstitions du paganisme, au règne des démons et de l'idolâtrie. L'historien Dion témoigne que l'empereur Claude fut obligé de déclarer abrogées et supprimées un grand nombre de fêtes et de cérémonies païennes. Les portes de l'enfer, dépouillées de leur ancienne puissance, ne pouvaient plus soutenir leur ouvrage. Leur règne, celui du mensonge et de l'iniquité, décroissait alors sensiblement. Mais si elles ne purent arrêter leur rapide décadence, du moins firent-elles alors les plus grands efforts pour paralyser les effets de la toute-puissante vertu de Jésus-Christ, qui se faisait sentir dans la prédication de l'Apôtre.

Elles suscitèrent des troubles et…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Jeu 07 Sep 2017, 7:14 am

Troubles à Rome

Elles suscitèrent des troubles et de vives agitations au sein même de Rome, de sorte que la paix de l'empire en parut menacée, et que les magistrats et l'empereur Claude se crurent obligés de décréter l'expulsion des Juifs et des Chrétiens.

Cette expulsion…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Ven 08 Sep 2017, 7:25 am

Expulsion des Juifs

Cette expulsion eut lieu dans la neuvième année de l'empire de Claude, la quarante-neuvième de Jésus-Christ. Ce décret toutefois n'eut pas de grandes suites. Tous les Juifs obtinrent bientôt la permission de rentrer dans Rome.

Quoi qu'il en soit…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Sam 09 Sep 2017, 7:01 am

Quitte Rome

Quoi qu'il en soit, saint Pierre quitta à cette époque la capitale pour aller de nouveau dans l'Orient, où sa présence était nécessaire.

Ce ne fut pas sans une conduite particulière…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Dim 10 Sep 2017, 6:46 am

Préside le premier concile œcuménique, tenu à Jérusalem

Ce ne fut pas sans une conduite particulière de la divine Providence, qu'il se rendit peu de temps après à Jérusalem. Il s'était élevé à Antioche une grande contestation entre les fidèles : les uns, qui étaient Juifs, soutenaient qu'il fallait joindre le Judaïsme au Christianisme, et qu'on ne pouvait être sauvé sans observer la loi de Moïse ; et les autres, qui étaient Gentils, refusaient absolument de se soumettre à cette servitude.

Une question de si grande importance méritait bien d'être examinée et décidée par celui qui représentait Jésus-Christ sur la terre. Saint Paul et saint Barnabé, avec quelques autres disciples, députés des deux partis, le vinrent trouver à Jérusalem. Il y assembla les Apôtres qui y pouvaient être, c'est-à-dire, saint Jean qui ne s'en était pas éloigné, et saint Jacques le Mineur qui en était évêque particulier, avec les prêtres qui composaient cette Eglise, et tint avec eux le premier Concile de la chrétienté.

La difficulté y fut proposée, et l'apôtre saint Paul, après avoir représenté comment Dieu s'était servi de lui pour attirer les Gentils à la foi, déclara que c'était fort mal à propos qu'on leur voulait imposer une obligation que les Juifs mêmes avaient toujours regardée comme un joug insupportable. Aussi, lorsque saint Jacques eut opiné dans le même sentiment, on le rédigea par écrit, et le décret fut formulé en ces termes :

« Il a semblé bon au Saint-Esprit et à nous, de ne vous point imposer d'autres lois que celles-ci, qui ont été jugées nécessaires : Que vous vous absteniez des viandes immolées aux idoles, du sang des animaux, des bêtes suffoquées et de la fornication ».

Ce décret fut adresse aux fidèles d'Antioche, de Syrie et de Cilicie, qui avaient quitté la gentilité.

Comme il ne défendait pas encore aux Juifs…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Lun 11 Sep 2017, 7:41 am

Il est repris par S. Paul

Comme il ne défendait pas encore aux Juifs, qui s'étaient faits chrétiens, l'observation des cérémonies légales, ils continuèrent toujours de les garder, et saint Pierre, avec les autres Apôtres, pour s'accommoder à leur faiblesse, les gardaient aussi quelquefois, surtout lorsqu'ils se trouvaient avec eux, et qu'ils le jugeaient nécessaire pour ne point aliéner leurs esprits de la doctrine de l'Évangile.

Ainsi notre Apôtre, étant depuis allé à Antioche pour y confirmer dans la foi les Gentils devenus fidèles, mangea d'abord avec eux indifféremment de toutes sortes de viandes ; mais, à l'arrivée de quelques Juifs qui vinrent de Jérusalem pour lui parler, craignant qu'ils ne fussent scandalisés de le voir vivre dans la liberté que le christianisme donnait aux Gentils, il se sépara de ceux-ci et se remit dans l'abstinence des viandes défendues par la loi.

Saint Paul, qui appréhenda que cet exemple du chef de l'Eglise, dont toutes les actions étaient regardées comme des règles vivantes de la morale chrétienne, en servant aux Juifs, ne fût préjudiciable aux Gentils, et ne leur fît douter de la doctrine du Concile de Jérusalem, l'en reprit publiquement ; il est même dit, en l'Épître aux Galates, qu'il lui résista en face, c'est-à-dire en sa propre présence, parce qu'il était répréhensible.

Saint Jérôme et les Pères grecs se sont persuadés que cela se fit de concert entre eux, et que saint Pierre, qui avait une charité extrême pour les chrétiens de l'un et de l'autre peuple, voulut lui-même, par une sainte adresse, être repris, afin que, son action empêchant d'un côté le scandale des Juifs, la remontrance de saint Paul empêchât de l'autre celui des Gentils.

Mais saint Augustin s'est opposé de toutes ses forces à ce sentiment, croyant qu'il donnait trop d'atteinte au sens littéral de l'Écriture sainte. En effet, il vaut mieux dire, avec ce saint docteur, que saint Paul jugea effectivement l'action de saint Pierre répréhensible, et qu'il lui en fit sérieusement la remontrance, à cause des mauvaises suites qu'il en prévoyait. Mais cela ne diminue rien du mérite et de la gloire de notre grand Apôtre, puisque, s'il y commit quelque faute, elle fut extrêmement légère et tout à fait excusable, n'ayant d'autre intention que celle du salut des Juifs, qu'il regardait comme le peuple chéri de Dieu, et ne croyant pas que les Gentils, qui savaient qu'il était Juif, dussent tirer de mauvaises conséquences pour eux de le voir observer des cérémonies dans lesquelles il était né et avait été élevé.

D'ailleurs saint Cyprien remarque qu'il fit paraître en cette rencontre une douceur et une humilité incomparable, puisque, bien loin de contester contre saint Paul, et de défendre son action et son intention, il se rendit aussitôt à ses remontrances, sans que sa qualité de prince et de pasteur de toute l'Église, et cette autorité souveraine qu'il avait reçue sur tous les fidèles, lui donnassent aucun mouvement d'indignation contre celui qui le reprenait.

Les hérétiques, au lieu d'admirer cette modestie dont on trouve si peu d'exemples dans les princes et dans les souverains, se sont servis de la dispute des Apôtres pour combattre la primauté de saint Pierre ; mais ils ne sont pas moins ridicules en cela que celui qui contesterait la souveraineté d'un roi, en lisant dans l'histoire que quelqu'un de ses conseillers lui a fait une remontrance. Dieu, pour tenir les plus grands hommes dans l'humilité, se sert souvent de leurs inférieurs pour les éclairer et leur déclarer ses volontés. Ainsi il instruisit Moïse par Jéthro, et David, roi et prophète, par d'autres Prophètes beaucoup moindres que lui; mais cela ne combat point leur prééminence, et n'empêche point qu'ils ne soient au-dessus de ces instruments que la sagesse divine emploie pour les instruire.

D'Antioche, saint Pierre retourna en…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Mar 12 Sep 2017, 7:58 am

S. Pierre voyage, prêche, fonde des églises, institue des évêques,
ordonne des prêtres dans l’Italie, dans l’Angleterre,
dans les Espagnes, dans la Mauritanie, la Numidie, l’Afrique,
la Lybie, la Cyrénaïque, dans l’Égypte, la Thébaïde, dans l’Éthiopie

D'Antioche, saint Pierre retourna en Italie dont il parcourut les diverses provinces, en y annonçant l'Évangile. C'est ce que rapportent Eusèbe, Ruffin et d'autres anciens auteurs.

En effet, comme le témoigne Astérius, cet Apôtre ayant reçu de Jésus-Christ la charge de paître et de nourrir son troupeau, il n'a pas langui dans une molle oisiveté.

Il n'a pas choisi une vie douce et paisible ; il n'a point cherché à éviter les périls. Il a vécu, au contraire, dans la plus grande et la plus continuelle activité ; il a fait de longues et pénibles courses dans toutes les parties de la terre, dans le but d'éclairer les aveugles par le flambeau de l'Évangile, de servir de guide à ceux qui étaient égarés, d'encourager et de faire avancer ceux qui marchaient déjà dans le sentier de la vérité et de la piété, de combattre sans cesse les ennemis de Dieu et de son Église, d'exhorter ses soldats, de souffrir toutes sortes de persécutions, d'endurer l'horreur des prisons les plus affreuses ; en un mot, de prêcher Jésus-Christ en tout lieu, parmi tous les travaux et tous les dangers que l'esprit peut imaginer.

Il avait déjà envoyé de ses disciples dans toutes les parties de l'univers, dans l'Orient et dans l'Occident. Il voulut encore y aller lui-même en personne. Après avoir confié à saint Lin 1 et à saint Clet l'administration de son Siège Pontifical de Rome, il partit pour la Grande-Bretagne 2, qu'une conquête récente venait d'ouvrir aux Romains. Il franchit les Alpes, les Pyrénées, l'Océan, et aborda chez ces peuples belliqueux, barbares, inhumains, abandonnés à l'idolâtrie, et jeta dans leurs cœurs la féconde semence de la foi, qui devait bientôt y produire des fruits abondants.

Lorsqu'il eut soumis au joug de l'Évangile plusieurs de ces hommes inflexibles et féroces, prêts à livrer les plus rudes combats aux Romains, pour repousser le joug dominateur, le Pêcheur traversa l'Océan pour visiter l'Espagne, et passer de là en Afrique. Tertullien 3, saint Cyprien 4, saint Grégoire 5, Innocent Ier 6, Métaphraste 7, dans Baronius 8, témoignent que saint Pierre a donné la foi à l'Afrique, et notamment à Carthage 9 à la Numidie et à la Mauritanie 10.

Après avoir parcouru les principaux lieux de ces contrées, de même que les deux Lybies et la Cyrénaïque, après avoir laissé saint Cressent comme évêque de Carthage, il arriva en Égypte, à Alexandrie, où il confirma publiquement l'institution de saint Marc, son disciple, comme évêque et administrateur de cette grande ville, se rendit de là dans la Thébaïde, institua saint Rufus évêque de Thèbes, cité opulente, très-peuplée et très-célèbre par ses cent portes, pénétra ensuite dans le fond de l'Ethiopie, dans les vastes régions de l'Aurore, visus etiam Memmonis domum et secreta Auroræ extremaque Æthiopum

Ce fut alors qu'il eut…
_____________________________________________________________________

1.  L'ancien auteur ecclésiastique cité par Bollandus, dit que saint Pierre institua évêque son disciple saint Lin, afin de gouverner l'Église de Rome pendant son absence. Saint Lin fut ordonné, ajoute Bollandus, sous le consulat de Saturninus et de Scipion, c'est-à-dire l'an 56, et pendant neuf années de la vie de saint Pierre, il fut son vicaire ou son chorévêque. — Saint Pierre ordonna également saint Clet, pour être comme saint Lin, son vicaire ou son chorévêque. Mais tant que cet Apôtre vécut, il demeura souverain Pontife de l'Église catholique. — 2. Apud Métaph., 29 junii ; apud Baron an. 58, n. 51 ; apud Sanctorium, in Vita B. Petri, n. 56, et Antiq. Scriptor., ap. Bolland., p. 410; Patricius Junius Biblioth. Jacobi. 1, Angliæ regis ; Vendelinus, apud Labbe, Conc. t.I, p. 190. —  3.  Tertull., præscript. 1, c. 36. — 4. S. Cyprian., epist. XLV. — 5. S. Greg., liv. II, epist. LXXV. — 6. Innocent,  1 epist. 1. — 7. Metaphrast., 29 junii. — 8. Baron., an. n. 51, 52; Sanctorius, archepisc. Urbin, in Vita B. Petri. — 9. Et Antiq. Script., ap. Bolland., 29 junii, p. 416. — 10. Antiq. Scriptor., ap. Bolland., 29 junii, p. 416, t. v; et Metaphrast., die 29 junii; apud Baron., an 51. n. 3.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Mer 13 Sep 2017, 6:28 am

Assiste au trépas de la Vierge Marie

Ce fut alors qu'il eut révélation d'aller à Jérusalem afin d'assister au trépas de la sainte Vierge 3. Les circonstances qui accompagnèrent la présence du Prince des Apôtres, à la mort, à la sépulture et à la résurrection de Marie, sont décrites dans la narration de l'assomption de la glorieuse Mère de Jésus-Christ.

De Jérusalem il revint…
_____________________________________________________________________

3 idem qui supra. Bolland., t. V, 29 junii, p. 416. « Revertitur Jerosolynam, adfuturus in transitu Dei Genitricis Mariæ, quem per revelationem didicerat. »

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Jeu 14 Sep 2017, 7:33 am

Retourne à Rome par l’Afrique, —  visite de nouveau les Provinces

De Jérusalem il revint en Égypte, et passa par l'Afrique, pour retourner à Rome. Après avoir séjourné quelque temps dans cette ville, et y avoir réglé toutes choses, il parcourut encore les autres provinces, y institua des évêques et des prêtres, donna, en particulier, saint Barnabé pour évêque à l'église de Milan, et saint Paulin à l'église de Lucques. Il pourvut également au gouvernement spirituel des villes de la Méditerranée. Ce soin des églises demanda beaucoup de temps.

Or, pendant qu'il travaillait ainsi au ministère de la prédication, après qu'il eut gagné à Jésus-Christ des peuples innombrables…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Ven 15 Sep 2017, 7:31 am

Il est averti de sa mort prochaine

Or, pendant qu'il travaillait ainsi au ministère de la prédication, après qu'il eut gagné à Jésus-Christ des peuples innombrables, il reçut un avertissement céleste et l'ange du Seigneur lui dit 1 : « Pierre, le temps de votre mort et de votre délivrance approche, il vous faut retourner à Rome ; c'est dans cette ville que vous souffrirez la mort de la croix, et ensuite vous recevrez la couronne de justice ».

A ces paroles saint Pierre glorifia Dieu et lui rendit des actions de grâces. Il acheva, pendant quelques jours, de mettre ordre aux affaires des Églises, et revint à Rome vers la onzième année de l'empire de Néron.

Ce qui l'obligea à ce retour…
__________________________________________________________________

1. Bolland.; S. Athanase, De fuga, rapporte comme un fait constant, que Dieu fit connaître alors à saint Pierre et à saint Paul qu'ils devaient bientôt souffrir le martyre à Rome. (Dans Tillemont, Mém., t. I, p. 184.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Sam 16 Sep 2017, 7:01 am

Néron, persécuteur des Chrétiens – Simon ennemi mortel des Apôtres et de l’Église

Ce qui l'obligea à ce retour, ce fut, d'un côté la cruelle persécution que cet empereur exerça contre les fidèles, dans laquelle ils n'avaient pas besoin d'un moindre secours que de celui de leur Pasteur et du chef du peuple de Dieu, et, de l'autre, ce fut l'impudence de Simon le Magicien, qui, ayant gagné l'esprit de Néron par ses opérations magiques, se faisait de nouveau reconnaître dans Rome pour une vertu divine et pour un dieu descendu du ciel.

Lorsque notre Apôtre y fut arrivé, il fortifia merveilleusement les chrétiens contre ces abominations, et, ayant un moment de loisir, il écrivit sa seconde Épître canonique contre un grand nombre d'hérétiques qui commençaient, dès ce temps-là, à tourmenter l'Église. Il l'adressa à tous les fidèles en général, et, entre autres choses, il les avertit que le temps de sa mort était proche, et qu'il en avait révélation de Notre-Seigneur.

Pour la guerre qu'il fit à Simon…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Dim 17 Sep 2017, 8:03 am

Il ressuscite un mort.

Pour la guerre qu'il fit à Simon, après plusieurs disputes qu'il eut avec lui, où il réfuta admirablement ses impostures, il lui proposa enfin que, pour terminer leurs différends, l'on apportât le corps d'un homme mort, et que celui qui le ressusciterait serait reconnu pour prédicateur de la vérité.

Simon y consentit, se fiant aux enchantements de son art magique ; et, en effet, un corps mort fut apporté et exposé devant tout le monde ; mais Simon ne put faire autre chose, avec tous ses sortilèges, que de lui faire un peu remuer la tête.

L'Apôtre, au contraire, après avoir laissé tout le temps au peuple de reconnaître l'impuissance de sa magie, et la faiblesse du démon lorsqu'il est lié par la vertu de Dieu, invoquant le nom de Jésus-Christ, ressuscita le mort et le fit marcher, parler et manger en présence de ce grand nombre d'assistants.

Ce miracle ayant discrédité l'imposteur, que saint Ignace appelle le premier-né de Satan, il se vit bientôt abandonné de ceux qui le regardaient auparavant comme une divinité.

Dans sa rage…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Lun 18 Sep 2017, 7:38 am

Simon le Magicien promet de monter au Ciel vers son Père, étant porté pas ses Anges

Dans sa rage, ayant fait pacte avec le démon pour être enlevé dans les nues et transporté dans un lieu inconnu, il dit aux Romains que, puisqu'ils ne lui rendaient pas les honneurs qui lui étaient dus, il avait résolu de s'en retourner dans le ciel, d'où il les châtierait par des misères et des calamités incroyables, et il leur marqua le jour où il devait les quitter et s'envoler dans le milieu de l'air. Saint Pierre, pour dissiper cette entreprise qui ne pouvait être que préjudiciable à la propagation de l’Évangile, ordonna, la veille, qui était un samedi, un jeûne général dans l'Église : ce qui fut, selon quelques auteurs, l'origine du jeûne ou de l'abstinence du samedi ; et, après avoir joint l'oraison et les larmes à cette mortification, il parut généreusement, le lendemain, au lieu que le magicien avait désigné pour être le théâtre de son imposture. La curiosité y avait attiré une foule nombreuse. L'on vit d'abord cet imposteur, qui était invisiblement porté par le démon, prendre son essor vers le milieu de l'air, et s'élever pour gagner les nues.

Mais le saint Apôtre ayant renouvelé sa prière…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Mar 19 Sep 2017, 7:05 am

Simon précipité du haut des airs par S. Pierre

Mais le saint Apôtre ayant renouvelé sa prière, et l'ayant envoyée sur les ailes des anges devant la majesté de Dieu, il en attira un si prompt secours, que Simon fut renversé avant qu'il fût hors de la vue des hommes.

Ainsi, celui qui voulait monter dans le ciel, tomba misérablement sur la terre ; et celui qui voulait voler comme les aigles, se cassant les pieds et les jambes, se vit dans l'impuissance de marcher. Il devait mourir à l'heure même ; mais l'Apôtre lui obtint un peu de répit, afin qu'il eût le temps de se reconnaître, et que le peuple fût mieux convaincu de sa malice et de son impiété. Ce délai, néanmoins, fut fort court ; car le lendemain, s'étant fait porter à un village nommé Arezzo, près de Rome, il y expira comme un réprouvé, c'est-à-dire sans pleurer ses crimes et sans donner des marques de regrets de son apostasie, de ses sacrilèges, de ses infamies, et du grand nombre d'hérésies qu'il avait semées dans le monde.

Comme ordinairement les Pères et les auteurs ecclésiastiques…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Mer 20 Sep 2017, 7:25 am

Récit de la Passion et du Martyre de Saint Pierre  par le pape S. Lin.

Comme ordinairement les Pères et les auteurs ecclésiastiques ne présentent que la substance et l'indication des faits qui accompagnèrent le martyre de saint Pierre, et non les détails qui s'y rapportent, nous allons reproduire les monuments primitifs, qui contiennent non-seulement le fond des faits, mais aussi les circonstances, développées d'une manière entièrement conforme à la tradition des Pères de l'Église.

Voici le récit que le pape saint Lin…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Jeu 21 Sep 2017, 7:08 am

Récit de la Passion et du Martyre de S. Pierre, adressé aux Églises de l’Orient par le Bienheureux Linus, Pontife Romain.

(Note de Louis : Ce récit est tiré du livre de l’Abbé Maistre, nommé au tout début de ce fil. Bien à vous.)

Voici le récit que le pape saint Lin a adressé aux églises de l'Orient sur la passion et le martyre de saint Pierre :

« Après avoir longtemps et par différentes sortes d'instructions annoncé la voie du salut, opéré, en présence du peuple, d'éclatants miracles, livré pour le nom de Jésus-Christ de nombreux combats à Simon le Magicien et à plusieurs autres hérauts de l'Antéchrist ; après avoir enduré des souffrances multipliées, les rigueurs de la flagellation, les ténèbres et l'horreur des prisons, le bienheureux Pierre tressaillait de joie dans le Seigneur, lui rendait grâces jour et nuit avec les frères, à la vue de la multitude qui venait pour embrasser la foi de Dieu et de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Constamment appliqué à la prière et à la prédication, ainsi qu'aux autres devoirs de la piété, spécialement à ceux de la charité et de la chasteté, il faisait pénétrer la grâce dans le cœur de ceux qui venaient l'entendre, il exhortait ceux qui croyaient en Jésus-Christ, à vivre selon les règles de la pudeur et de la continence. En effet, à la vue de la puissante domination qu'elle exerçait sur le monde, la grande ville de Rome avait conçu des sentiments d'orgueil et pris des airs de faste ; elle s'était par cette raison même, comme cela arrive d'ordinaire dans l'opulence et dans une oisive sécurité, laissée dominer par le dérèglement du sensualisme. Car très-souvent l'orgueil de l'esprit est accompagné du déshonneur de la chair.

Il arriva donc que les discours du bienheureux Pierre inspirèrent à plusieurs femmes de différents âges, des classes nobles et puissantes, un grand amour de la chasteté : la plupart même des Dames romaines prirent la résolution de conserver purs leurs cœurs, en même temps que leurs corps, autant qu'il dépendrait d'elles 1. Mais comme le temps approchait, où la fidélité et les souffrances du bienheureux Apôtre devaient être récompensées, le chef du parti de la perdition vint s'opposer au progrès de l'Évangile : l'antechrist Néron,2 qui était l'iniquité consommée, ordonna que l'Apôtre fût enchaîné et mis dans une prison affreuse.

« Ce fut là qu'il fut visité par…
__________________________________________________________

1 Texte latin. — 2 Lactance, de persecut., c. 2, dit que le fruit que S. Pierre, dans son dernier séjour à Rome, fit par ses prédications et par ses miracles, fut une des causes de la persécution que Néron suscita alors contre l'Église.

S. Chrysostôme rapporte que S. Pierre avec S. Paul avait converti à la foi le grand échanson et l'une des maîtresses de l'Empereur. (Voir Sepp. t. II, p. 580.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Ven 22 Sep 2017, 7:30 am

Les concubines du Préfet Agrippa se convertissent et gardent la loi évangélique

« Ce fut là qu'il fut visité par quatre concubines du préfet Agrippa, nommées : Agrippine, Eucharie, Euphémie et Dione. Lorsqu'il leur eut parlé de la chasteté et exposé tous les commandements de Notre-Seigneur Jésus-Christ, elles rougirent et conçurent de la peine de se voir ainsi soumises aux passions d'Agrippa. Dès lors, s'étant entendues entre elles, elles se vouèrent à la chasteté, et, fortifiées par Notre-Seigneur Jésus-Christ, elles résolurent de ne plus désormais acquiescer à ses désirs adultères. Elles évitèrent, en effet, non-seulement tout commerce avec lui, mais même sa présence. Agrippa en éprouva un vif chagrin. Il fit épier leurs démarches, et ses gens lui apprirent qu'elles se rendaient assidûment auprès du bienheureux Apôtre pour écouter ses instructions. Il se les fit amener, et, dans la violence de sa passion insensée, il leur dit :

—  Je sais d'où vous venez. Ce Disciple du Christ vous a appris à ne plus me voir. Mais j'ai la persuasion que sa magie, ses artifices, n'ont pu diminuer l'amour que vous avez pour moi.

Insensibles à toutes ses caresses, elles ne lui répondirent aucune parole de courtoisie, elles ne firent point attention aux voluptueuses invitations qu’il leur fit, parce que les discours de l'Apôtre les avaient affermies.

Voyant alors qu'elles suivaient la doctrine de Pierre…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Sam 23 Sep 2017, 7:52 am


Les mariages sont sanctifiés par l’observation des règles de l’honnêteté et de la sainteté chrétienne

Voyant alors qu'elles suivaient la doctrine de Pierre et que c'était la cause qui les portait à ne point consentir à ses paroles flatteuses et à mépriser d'un commun accord sa passion, il se mit à leur faire les menaces les plus effrayantes ; il jura qu'il les ferait brûler toutes vivantes dans un feu ardent; qu'il infligerait à Pierre les plus grands supplices, et qu'il effacerait à jamais son nom de la mémoire des hommes.

Mais il ne put les amener à consentir à ses vues passionnées.

—  Nous aimons mieux, disaient-elles, perdre la vie pour la chasteté dans toute sorte de tourments, plutôt que de renoncer à Jésus-Christ, à qui nous avons fait vœu de continence.

Le préfet Agrippa était donc irrité…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Dim 24 Sep 2017, 7:07 am

Les Païens s’irritent contre S. Pierre, qui établit et prêche avec force et avec succès la loi et les règles de la sainteté

Le préfet Agrippa était donc irrité, principalement contre l'Apôtre ; il grinçait les dents contre lui, et il cherchait quelque occasion et quelque raison plausible pour le faire périr.

Cependant l'une des Matrones de la première noblesse de Rome, femme d'Albinus 1, l'un des intimes de César, vint entendre Pierre. Elle s'appelait Xandippe , et était accompagnée de plusieurs autres dames distinguées. Lorsqu'elle eut entendu ce que disait l'Apôtre touchant la foi et la chasteté, elle résolut, à ce sujet, d'éviter avec soin tout ce qui pourrait être illicite. Albinus en ressentit un vif déplaisir, et fut très-irrité contre l'Apôtre. En vain employa-t-il les caresses et les menaces, Xandippe demeura ferme dans la foi et dans sa résolution. Albinus était lié d'amitié avec Agrippa, le préfet de Rome ; il lui fit part de sa peine, lui dit que les prédications de Pierre en étaient la cause. Il le pria par l'amitié qu'il lui avait témoignée jusqu'alors, de le venger de Pierre. Il ajouta que si son ami lui refusait cette faveur, il se vengerait lui-même.

Agrippa répondit que par suite des discours de cet homme, il avait lui-même à supporter des choses semblables, et même de plus dures.

Albinus, voyant qu'il lui était impossible d'engager Xandippe à renoncer à la foi et aux règles évangéliques, se concerta donc avec Agrippa pour surprendre Pierre comme dans un filet, et le faire périr comme magicien.

Or, Xandippe, apprenant ce projet, envoya à S. Pierre un messager fidèle pour l'avertir de sortir de Rome et d'éviter des pièges presque inévitables. Elle-même néanmoins fit aussi connaître le complot d'Albinus et du préfet Agrippa au fils du préfet Marcus, à Marcellus, qui, après avoir quitté la doctrine pernicieuse de Simon le Magicien, s'était montré en toute circonstance fidèlement et courageusement attaché au bienheureux Apôtre Pierre.

Le lendemain, quelques-uns des sénateurs se levèrent au milieu de la séance et dirent : …
___________________________________________________________________

1 La famille des Albinus était puissante et célèbre à Rome. L'un de ses membres, probablement Albinus dont il est ici question, avait été environ deux ans, de l'an 62 à l'an 64, gouverneur de la Judée, au nom des Romains. Les difficultés qu'il y avait rencontrées ne l'avaient pas disposé très-favorablement envers les hommes de cette province.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saint Pierre, Prince des Apôtres.

Message  Louis le Lun 25 Sep 2017, 7:42 am

Le Sénat s’occupe de la prédication de S. Pierre sur la chasteté

Le lendemain, quelques-uns des sénateurs se levèrent au milieu de la séance et dirent :

—  Nous appelons votre attention, nobles Patriciens, sur une doctrine qui tend à la perversion de la Ville éternelle : Pierre délie les mariages par l'enseignement du divorce 1, il sépare de nous nos épouses, et nous ne savons quelle loi nouvelle et inouïe il introduit parmi nous.

« En disant ces paroles, ils provoquaient les autres à se soulever contre l'Apôtre, et à le faire paraître devant les tribunaux.

Alors…
__________________________________________________________

1 Exagération, qui a pour but d'irriter contre l'Apôtre les Païens rebelles à la Loi chrétienne. Baronius dit que la doctrine de S. Pierre sur la chasteté souleva contre lui les Gentils. (An 69, n. 6, Annal.) —  « Cum Petrus..doceret castimoniam, excitavit animos Gentilium.» (S. Ambr., Ibid.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11242
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum