COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Page 36 sur 36 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Sam 12 Nov 2016, 2:07 pm

.
.  

"JE VOUS ÉCRIS CECI, ÉTANT ABSENT,

AFIN DE N'AVOIR PAS LIEU, LORSQUE JE SERAI PRÉSENT,

D'USER AVEC RIGUEUR DE LA PUISSANCE QUE LE

SEIGNEUR M'A DONNÉE POUR ÉDIFIER ET NON POUR DÉTRUIRE."

(II Corinthiens XIII, vv.10-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul cherche, dans ses lettres, à inspirer la terreur, pour être dispensé de punir en réalité.
— Qu'est-ce que se réjouir. — De la joie d'une bonne conscience.— Du saint baiser.
2. Apostrophe aux impudiques profanant les temples de Jésus-Christ.
— Sur la grâce, l'amour, la communication du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
— Le Saint-Esprit est de la même essence que le Père et le Fils.
3. Dieu nous prouve son amour, surtout lorsqu’il nous commande de l'aimer.
— Passages de l'Écriture qui témoignent de l'amour d'un Dieu attentif à tous nos intérêts, jusqu'à s'oublier lui-même pour nous.




2. (suite) On trouvera aussi, à propos des dons divins, la même indifférence dans les paroles. Car en disant: "Que la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et l'amour de Dieu le Père, et la communication du Saint-Esprit", il n'en dit pas moins ailleurs la communication du Fils et l'amour de l'Esprit. Car "Je vous conjure", dit-il, par "l'amour de l'Esprit. Et dans l'épître aux Corinthiens: "Il est fidèle, ce Dieu par qui vous avez été appelés à la communication de son Fils". (I Corinthiens I, 9) Ainsi, la Trinité est indivisible, et où se trouve la communication de l'Esprit, se trouve aussi celle du Fils; et où se trouve la grâce du Fils, se trouve aussi celle du Père et du Saint-Esprit: "Car la grâce", dit-il, "vous vient de Dieu le Père".


Et, dans un autre passage, après avoir énuméré les nombreuses espèces de grâces, il ajoute: "Or, ce qui opère toutes ces choses, c'est un seul et même Esprit, distribuant ces dons en particulier à chacun, selon qu'il lui plaît". (I Corinthiens XII, 11) Ce que je dis, ce n'est pas pour confondre les personnes, loin de moi cette erreur, mais pour reconnaître, tout à la fois, la propriété qui les distingue, et l'unité de leur essence.  Demeurons donc attachés à ces dogmes…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIième Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
Traduit pur M. C. PORTELETTE.
.


italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Sam 12 Nov 2016, 2:10 pm

.
.  

"JE VOUS ÉCRIS CECI, ÉTANT ABSENT,

AFIN DE N'AVOIR PAS LIEU, LORSQUE JE SERAI PRÉSENT,

D'USER AVEC RIGUEUR DE LA PUISSANCE QUE LE

SEIGNEUR M'A DONNÉE POUR ÉDIFIER ET NON POUR DÉTRUIRE."

(II Corinthiens XIII, vv.10-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul cherche, dans ses lettres, à inspirer la terreur, pour être dispensé de punir en réalité.
— Qu'est-ce que se réjouir. — De la joie d'une bonne conscience.— Du saint baiser.
2. Apostrophe aux impudiques profanant les temples de Jésus-Christ.
— Sur la grâce, l'amour, la communication du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
— Le Saint-Esprit est de la même essence que le Père et le Fils.
3. Dieu nous prouve son amour, surtout lorsqu’il nous commande de l'aimer.
— Passages de l'Écriture qui témoignent de l'amour d'un Dieu attentif à tous nos intérêts, jusqu'à s'oublier lui-même pour nous.




3. Demeurons donc attachés à ces dogmes, maintenons-en la pureté, et emparons-nous de l'amour de Dieu. D'abord, nous n'avions pour lui que de la haine, et il a commencé par nous aimer; nous étions ses ennemis, et il nous a communiqué ses faveurs; maintenant nous l'aimons et il veut nous aimer. Demeurons donc attachés à son amour, de manière à être aimés de lui. Si, quand nous sommes aimés des hommes puissants, nous devenons redoutables pour tous, à plus forte raison, quand c'est Dieu qui nous aime.


Nos biens, nos corps, notre vie même, quoi qu'il faille donner; livrons tout pour son amour, ne ménageons rien. Il ne suffit pas des paroles qui disent que nous ressentons cet amour, il faut des actions qui le prouvent; ce n'est pas seulement par des paroles, c'est aussi par des actions qu'il a prouvé son amour pour nous. Montrez donc, vous aussi…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIième Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
Traduit pur M. C. PORTELETTE.
.


soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Sam 12 Nov 2016, 2:12 pm

.
.  

"JE VOUS ÉCRIS CECI, ÉTANT ABSENT,

AFIN DE N'AVOIR PAS LIEU, LORSQUE JE SERAI PRÉSENT,

D'USER AVEC RIGUEUR DE LA PUISSANCE QUE LE

SEIGNEUR M'A DONNÉE POUR ÉDIFIER ET NON POUR DÉTRUIRE."

(II Corinthiens XIII, vv.10-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul cherche, dans ses lettres, à inspirer la terreur, pour être dispensé de punir en réalité.
— Qu'est-ce que se réjouir. — De la joie d'une bonne conscience.— Du saint baiser.
2. Apostrophe aux impudiques profanant les temples de Jésus-Christ.
— Sur la grâce, l'amour, la communication du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
— Le Saint-Esprit est de la même essence que le Père et le Fils.
3. Dieu nous prouve son amour, surtout lorsqu’il nous commande de l'aimer.
— Passages de l'Écriture qui témoignent de l'amour d'un Dieu attentif à tous nos intérêts, jusqu'à s'oublier lui-même pour nous.




3. (suite) Montrez donc, vous aussi, montrez, par vos actions, que vous l’aimez, que vous cherchez son plaisir; car vous profiterez ainsi doublement. Il n'a aucun besoin de nous; et que c'est bien là la plus belle preuve de la pureté de son amour, que de n'avoir aucun besoin, et de ne pas cesser de tout faire pour être aimé de nous ! Aussi Moïse disait-il: "Que demande de vous le Seigneur votre Dieu, sinon que vous l'aimiez, que vous soyez prêts à marcher dans ses voies ?" (Deutéronome X, 12) De sorte que c'est surtout en vous invitant à l'aimer, qu'il montre son amour pour vous.


Rien n'assure aussi solidement notre salut que de l'aimer. Voyez donc comme tous ses commandements tendent à notre repos, à notre salut et à notre gloire. Quand il dit: "Bienheureux les miséricordieux; bienheureux ceux qui ont le cœur pur; bienheureux ceux qui sont doux; bienheureux les pauvres d'esprit; bienheureux les pacifiques" (Matthieu V, 7-8; 4; 3; 9), lui-même n'en retire aucun fruit, c'est pour nous embellir de la sagesse des vertus qu'il nous donne ces commandements; quand il dit: "J'ai eu faim", ce n'est pas qu'il ait besoin de nous, c'est pour répandre sur vous l'onction de la bonté. Car il pouvait, même en se passant de vous, nourrir le pauvre, mais il a voulu réserver en votre faveur le plus précieux de tous les trésors; de là ces commandements. Si le soleil, qui n'est qu'une créature, n'a aucun…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIième Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
Traduit pur M. C. PORTELETTE.
.


italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Dim 13 Nov 2016, 12:56 pm

.
.  

"JE VOUS ÉCRIS CECI, ÉTANT ABSENT,

AFIN DE N'AVOIR PAS LIEU, LORSQUE JE SERAI PRÉSENT,

D'USER AVEC RIGUEUR DE LA PUISSANCE QUE LE

SEIGNEUR M'A DONNÉE POUR ÉDIFIER ET NON POUR DÉTRUIRE."

(II Corinthiens XIII, vv.10-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul cherche, dans ses lettres, à inspirer la terreur, pour être dispensé de punir en réalité.
— Qu'est-ce que se réjouir. — De la joie d'une bonne conscience.— Du saint baiser.
2. Apostrophe aux impudiques profanant les temples de Jésus-Christ.
— Sur la grâce, l'amour, la communication du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
— Le Saint-Esprit est de la même essence que le Père et le Fils.
3. Dieu nous prouve son amour, surtout lorsqu’il nous commande de l'aimer.
— Passages de l'Écriture qui témoignent de l'amour d'un Dieu attentif à tous nos intérêts, jusqu'à s'oublier lui-même pour nous.




3.(suite) Si le soleil, qui n'est qu'une créature, n'a aucun besoin de nos yeux, (car il subsiste, gardant l'éclat qui lui est propre, alors même que nul ne le contemple), si c'est nous qui recevons de lui des bienfaits, en jouissant de ses rayons, à combien plus forte raison faut-il appliquer de telles paroles à Dieu. Mais encore une autre preuve, écoutez: Quelle idée vous faites-vous de la distance entre Dieu et nous ? Est-ce comme entre les moucherons et nous ? faut-il concevoir un intervalle beaucoup plus grand encore ?


Évidemment, la distance est bien plus considérable, distance infinie. Si donc nous, que la vaine gloire gonfle, nous n'avons besoin ni du secours des moucherons, ni de la gloire qu'ils donnent, à bien plus forte raison faut-il appliquer cette réflexion à Dieu, si fort au-dessus de toutes les passions de l'homme et de tous les besoins. Il ne jouit de nous qu'en raison des bienfaits que nous recevons de lui, du plaisir qu'il prend à notre salut. Voilà pourquoi, si souvent, il s'oublie pour vous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIième Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
Traduit pur M. C. PORTELETTE.

.


soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Dim 13 Nov 2016, 12:58 pm

.
.  

"JE VOUS ÉCRIS CECI, ÉTANT ABSENT,

AFIN DE N'AVOIR PAS LIEU, LORSQUE JE SERAI PRÉSENT,

D'USER AVEC RIGUEUR DE LA PUISSANCE QUE LE

SEIGNEUR M'A DONNÉE POUR ÉDIFIER ET NON POUR DÉTRUIRE."

(II Corinthiens XIII, vv.10-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul cherche, dans ses lettres, à inspirer la terreur, pour être dispensé de punir en réalité.
— Qu'est-ce que se réjouir. — De la joie d'une bonne conscience.— Du saint baiser.
2. Apostrophe aux impudiques profanant les temples de Jésus-Christ.
— Sur la grâce, l'amour, la communication du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
— Le Saint-Esprit est de la même essence que le Père et le Fils.
3. Dieu nous prouve son amour, surtout lorsqu’il nous commande de l'aimer.
— Passages de l'Écriture qui témoignent de l'amour d'un Dieu attentif à tous nos intérêts, jusqu'à s'oublier lui-même pour nous.




3. (suite) Voilà pourquoi, si souvent, il s'oublie pour vous. "Si un  fidèle", dit l'apôtre, "a une femme infidèle, et si elle consent à demeurer avec lui, qu'il ne la renvoie pas. Celui qui renvoie sa femme, si ce n'est en cas d'adultère, la rend adultère". ( I Corinthiens VII, 12; Matthieu V, 32) Comprenez-vous l'ineffable bonté ? Si la femme est adultère, dit-il, je ne vous force pas à la cohabitation; et si elle est infidèle, je ne l’interdis pas. Voyez encore; dans le cas d'une offense, voici ce que j'ordonne: C'est qu'avant de m'apporter son offrande, celui qui a quelque chose contre quelqu'un, coure à qui l'a offensé: "Si, lorsque, vous présenterez votre offrande, vous vous souvenez que votre frère a quelque chose contre vous, laissez là votre don au pied de l'autel, et allez vous réconcilier auparavant avec votre frère, et puis vous reviendrez offrir votre don". (Matthieu  V, 23-24)


Et la parabole de l'enfant prodigue ? N'est-ce pas encore la preuve de la même bonté ? Quand il eut mangé tant d'argent, son père eut pitié de lui, et lui pardonna; quand l'homme sans entrailles réclame cent deniers à son compagnon d'esclavage, le maître appelle le méchant et le livre au châtiment; c'est ainsi que les preuves abondent de cette bonté qui veut votre soulagement et votre repos. Le roi barbare allait pécher contre la femme de l'homme juste…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIième Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
Traduit pur M. C. PORTELETTE.
.


italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Dim 13 Nov 2016, 1:01 pm

.
.  

"JE VOUS ÉCRIS CECI, ÉTANT ABSENT,

AFIN DE N'AVOIR PAS LIEU, LORSQUE JE SERAI PRÉSENT,

D'USER AVEC RIGUEUR DE LA PUISSANCE QUE LE

SEIGNEUR M'A DONNÉE POUR ÉDIFIER ET NON POUR DÉTRUIRE."

(II Corinthiens XIII, vv.10-13)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul cherche, dans ses lettres, à inspirer la terreur, pour être dispensé de punir en réalité.
— Qu'est-ce que se réjouir. — De la joie d'une bonne conscience.— Du saint baiser.
2. Apostrophe aux impudiques profanant les temples de Jésus-Christ.
— Sur la grâce, l'amour, la communication du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
— Le Saint-Esprit est de la même essence que le Père et le Fils.
3. Dieu nous prouve son amour, surtout lorsqu’il nous commande de l'aimer.
— Passages de l'Écriture qui témoignent de l'amour d'un Dieu attentif à tous nos intérêts, jusqu'à s'oublier lui-même pour nous.




3. (suite) Le roi barbare allait pécher contre la femme de l'homme juste, et Dieu lui dit: "Je vous ai préservé d'un péché contre moi". (Genèse XX, 6) Paul persécutait les apôtres, et Dieu lui dit: "Pourquoi me persécutez-vous ?" (Actes  IX, 4) D'autres ont faim, et il dit lui-même qu'il a faim, qu'il est nu, errant, étranger, voulant par là fléchir votre cœur et vous porter à la miséricorde. Donc, considérant l'étendue de l'amour qu'il a toujours montré et qu'il continue de montrer, lui qui veut bien se faire connaître à nous, ce qui est la source la plus abondante de tous les biens, la lumière de l'intelligence, l'enseignement de la vertu; lui, qui nous fait une loi de la vie la plus aimable, qui a tout fait à cause de nous, qui nous a donné son Fils, qui nous a promis sa royauté, qui nous a préparé les biens inénarrables et la vie la plus heureuse, faisons de notre côté, par nos actions, par nos discours, faisons tout pour nous rendre dignes de son amour et pour mériter les biens à venir; puissions-nous tous entrer dans ce partage, par la grâce et par la bonté de Notre-Seigneur Jésus-Christ, à qui appartient, comme au Père, comme au Saint-Esprit, la gloire, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIième Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
Traduit pur M. C. PORTELETTE.
.


italiques et
gras ajoutés.




FIN DES HOMÉLIES SUR LA SECONDE ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

EN PRÉPARATION: COMMENTAIRES DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX,

PAR SAINT JEAN CHRYSOSTÔME.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 36 sur 36 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum