Pendant ce temps-là, au Canada...

Page 5 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Sam 05 Sep 2015, 1:50 pm

ROBERT. a écrit:.
Roger, M. Wifrid Lacroix serait politically incorrect aujourd'hui.

Aujourd'hui, il n'y a que l'économique qui compte et nos

politicailleux sont prêts à tout pour que ça marche.

Une chose me questionne, est-ce que discours de M. Lacroix est en accord avec la doctrine de la Sainte Église? Existe-t-il des textes de Saint Pie X, Pie XI ou Pie XII disant que ce genre de position est approuvée par le Magistère?

La malédiction que ce peuple attirât sur lui, est celle de ne pas avoir de patrie, mais Notre-Seigneur n'a jamais dit de les enfouir sous terre ou que sais-je ( si je puis m'exprimer ainsi)

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17686
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Sam 05 Sep 2015, 2:24 pm

gabrielle a écrit:Une chose me questionne, est-ce que discours de M. Lacroix est en accord avec la doctrine de la Sainte Église? Existe-t-il des textes de Saint Pie X, Pie XI ou Pie XII disant que ce genre de position est approuvée par le Magistère?

La malédiction que ce peuple attirât sur lui, est celle de ne pas avoir de patrie, mais Notre-Seigneur n'a jamais dit de les enfouir sous terre ou que sais-je ( si je puis m'exprimer ainsi)

Tu plaisantes  Laughing , ils ont carrément été expulsés des dizaines de fois des pays catholiques, et même par les Papes : expulsés d'Avignon par S.S. Jean XXII en 1322, et expulsés des États Pontificaux par Saint Pie V en 1569, alors que là il ne s'agit que de leur interdire l'entrée ! Et lorsqu'on ne les expulsait pas, ils étaient dans des ghettos, avec signe distinctif, interdiction de contact avec les Chrétiens, etc. ; les Papes eux-mêmes les ont mis dans un ghetto à Rome d'où ils ne sont sortis qu'après la disparition des États Pontificaux en 1870.

Une liste partielle de leurs expulsions, que j'ai trouvé sous forme d'image :

avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5676
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Sam 05 Sep 2015, 2:39 pm

gabrielle a écrit:
ROBERT. a écrit:.
Roger, M. Wifrid Lacroix serait politically incorrect aujourd'hui.

Aujourd'hui, il n'y a que l'économique qui compte et nos

politicailleux sont prêts à tout pour que ça marche.

Une chose me questionne, est-ce que discours de M. Lacroix est en accord avec la doctrine de la Sainte Église? Existe-t-il des textes de Saint Pie X, Pie XI ou Pie XII disant que ce genre de position est approuvée par le Magistère?

La malédiction que ce peuple attirât sur lui, est celle de ne pas avoir de patrie, mais Notre-Seigneur n'a jamais dit de les enfouir sous terre ou que sais-je ( si je puis m'exprimer ainsi)


Ce M. Wilfrid Lacroix était sûrement baptisé et confirmé... mais il faisait sûrement beaucoup de politique.

Il eût fallu qu'il se greillât de textes de la doctrine de la Sainte Église.

Son curé et/ou son Évêque auraient pu l’aider en ce domaine.

Les Juifs apatrides, c’est écrit dans les Écritures, il me semble.

C’est leur châtiment — pour ne pas avoir reconnu la divinité de Notre-Seigneur Jésus-Christ —

d’être  poursuivis et chassés de tous les pays.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Sam 05 Sep 2015, 2:46 pm

Benjamin a écrit:
gabrielle a écrit:Une chose me questionne, est-ce que discours de M. Lacroix est en accord avec la doctrine de la Sainte Église? Existe-t-il des textes de Saint Pie X, Pie XI ou Pie XII disant que ce genre de position est approuvée par le Magistère?

La malédiction que ce peuple attirât sur lui, est celle de ne pas avoir de patrie, mais Notre-Seigneur n'a jamais dit de les enfouir sous terre ou que sais-je ( si je puis m'exprimer ainsi)

Tu plaisantes  Laughing , ils ont carrément été expulsés des dizaines de fois des pays catholiques, et même par les Papes : expulsés d'Avignon par S.S. Jean XXII en 1322, et expulsés des États Pontificaux par Saint Pie V en 1569, alors que là il ne s'agit que de leur interdire l'entrée ! Et lorsqu'on ne les expulsait pas, ils étaient dans des ghettos, avec signe distinctif, interdiction de contact avec les Chrétiens, etc. ; les Papes eux-mêmes les ont mis dans un ghetto à Rome d'où ils ne sont sortis qu'après la disparition des États Pontificaux en 1870.

Une liste partielle de leurs expulsions, que j'ai trouvé sous forme d'image :


D'ailleurs, si quelqu'un peut te trouver une version fiable (scan d'un volume publié par l'Église) du texte de Cum nimis absurdum de S.S. Paul IV (1555), ainsi que de Hebraeorum gens de Saint Pie V (1569), et de Caeca et obdurata Hebraeorum perfidia de S.S. Clément VIII (1593), par exemple, tu risques de tomber de ta chaise Laughing
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5676
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Sam 05 Sep 2015, 3:09 pm

ROBERT. a écrit:  
Ce M. Wilfrid Lacroix était sûrement baptisé et confirmé... mais il faisait sûrement beaucoup de politique.

Il eût fallu qu'il se greillât de textes de la doctrine de la Sainte Église.



Benjamin a écrit:  
D'ailleurs, si quelqu'un peut te trouver une version fiable (scan d'un volume publié par l'Église) du texte de Cum nimis absurdum de S.S. Paul IV (1555), ainsi que de Hebraeorum gens de Saint Pie V (1569), et de Caeca et obdurata Hebraeorum perfidia de S.S. Clément VIII (1593), par exemple, tu risques de tomber de ta chaise Laughing

Voilà donc les textes qu'il eût fallu que Wilfrid Lacroix se greillât ?  

Merci pour les titres des textes, Benjamin. Recherche intéressante à faire...  study
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Sam 05 Sep 2015, 4:31 pm

Benjamin a écrit:  
D'ailleurs, si quelqu'un peut te trouver une version fiable (scan d'un volume publié par l'Église) du texte de Cum nimis absurdum de S.S. Paul IV (1555), ainsi que de Hebraeorum gens de Saint Pie V (1569), et de Caeca et obdurata Hebraeorum perfidia de S.S. Clément VIII (1593)...

Auriez-vous des pistes de recherches où trouver une version fiable ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Sam 05 Sep 2015, 4:51 pm

ROBERT. a écrit:
Benjamin a écrit:  
D'ailleurs, si quelqu'un peut te trouver une version fiable (scan d'un volume publié par l'Église) du texte de Cum nimis absurdum de S.S. Paul IV (1555), ainsi que de Hebraeorum gens de Saint Pie V (1569), et de Caeca et obdurata Hebraeorum perfidia de S.S. Clément VIII (1593)...

Auriez-vous des pistes de recherches où trouver une version fiable ?

Pour l'instant en Français non, sinon je n'aurais pas écrit cela et j'aurais moi-même fourni la chose.

Je suis en train de voir pour essayer de vous trouver ça dans une édition du Magnum Bullarium Romanum de Laerzio Cherubini en 5 volumes mais c'est en Latin, donc...
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5676
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Sam 05 Sep 2015, 4:55 pm

Benjamin a écrit:
ROBERT. a écrit:
Benjamin a écrit:  
D'ailleurs, si quelqu'un peut te trouver une version fiable (scan d'un volume publié par l'Église) du texte de Cum nimis absurdum de S.S. Paul IV (1555), ainsi que de Hebraeorum gens de Saint Pie V (1569), et de Caeca et obdurata Hebraeorum perfidia de S.S. Clément VIII (1593)...

Auriez-vous des pistes de recherches où trouver une version fiable ?

Pour l'instant en Français non, sinon je n'aurais pas écrit cela et j'aurais moi-même fourni la chose.

Je suis en train de voir pour essayer de vous trouver ça dans une édition du Magnum Bullarium Romanum de Laerzio Cherubini en 5 volumes mais c'est en Latin, donc...

Merci grandement. Et si on met Magnum Bullarium Romanum de Laerzio Cherubini dans le Net ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Sam 05 Sep 2015, 4:58 pm

ROBERT. a écrit:
Benjamin a écrit:
ROBERT. a écrit:
Benjamin a écrit:  
D'ailleurs, si quelqu'un peut te trouver une version fiable (scan d'un volume publié par l'Église) du texte de Cum nimis absurdum de S.S. Paul IV (1555), ainsi que de Hebraeorum gens de Saint Pie V (1569), et de Caeca et obdurata Hebraeorum perfidia de S.S. Clément VIII (1593)...

Auriez-vous des pistes de recherches où trouver une version fiable ?

Pour l'instant en Français non, sinon je n'aurais pas écrit cela et j'aurais moi-même fourni la chose.

Je suis en train de voir pour essayer de vous trouver ça dans une édition du Magnum Bullarium Romanum de Laerzio Cherubini en 5 volumes mais c'est en Latin, donc...

Merci grandement. Et si on met Magnum Bullarium Romanum de Laerzio Cherubini dans le Net ?

Je suis déjà dessus, je télécharge les volumes, mais comme je vous l'ai dit c'est en Latin.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5676
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Sam 05 Sep 2015, 5:09 pm

,
Merci. J’arrive moi itou de ce lien: en langue latine.  

Peut-être trouver un texte en italien serait déjà une bonne partance...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Roger Boivin le Dim 06 Sep 2015, 7:33 am

gabrielle a écrit:
ROBERT. a écrit:.
Roger, M. Wifrid Lacroix serait politically incorrect aujourd'hui.

Aujourd'hui, il n'y a que l'économique qui compte et nos

politicailleux sont prêts à tout pour que ça marche.

Une chose me questionne, est-ce que discours de M. Lacroix est en accord avec la doctrine de la Sainte Église? Existe-t-il des textes de Saint Pie X, Pie XI ou Pie XII disant que ce genre de position est approuvée par le Magistère?

La malédiction que ce peuple attirât sur lui, est celle de ne pas avoir de patrie, mais Notre-Seigneur n'a jamais dit de les enfouir sous terre ou que sais-je ( si je puis m'exprimer ainsi)


Monsabré : « Ne le persécutons pas, mais défions-nous de lui. » : https://archive.org/stream/gouttesdevri00mons#page/122/mode/2up
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10477
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Dim 06 Sep 2015, 8:03 am

Je sais cela... mais, à partir de Saint Pie X, qu'elle était les directives officielles des Pontifes, c'est cette question que je me pose.

Vivre dans le temps des Rois et des Empires et vivre dans notre temps ( ou presque) n'est pas la même chose.

Si je compare, avant la Pénitence était publique, connu de tous et ensuite elle fut renfermée dans le secret du confessionnal... c'est un changement drastique.

Depuis les années où à vécu Saint Pie X, je vois pas bien comment tous les pays peuvent les interdire de séjour...ils seraient aller où?

Sans nulle envie d’aller à Rome, il s’y trouve amené à là suite d’une série de hasards qu’il ne peut s’expliquer à lui-même. Il y arrive le 6 janvier 1842. Nouveau hasard : il y rencontre le surlendemain un ami d’enfance, Gustave de Bussières, qui l’invite chez son père, où il rencontre le frère de Gustave, Théodore, converti au catholicisme… et ami de Théodore Ratisbonne.

Alphonse met à profit son séjour romain pour visiter en dilettante musées, églises et antiques souvenirs. Au moment où il s’apprête à quitter Rome, le 15 janvier, un nouveau « hasard » le conduit, presque malgré lui, chez Théodore de Bussières. Au cours de l’entretien, où s’exhale avec ironie sa haine du catholicisme, M. de Bussières lui propose, à brûle-pourpoint, … la Médaille Miraculeuse. Surprise et protestation de Ratisbonne.

– Mais, dit M. de Bussières, d’après votre manière de voir, cela doit vous être parfaitement indifférent, et c’est me faire à moi un très grand plaisir.

– Oh ! qu’à cela ne tienne ! s’écrie Alphonse, en éclatant de rire…

Et il accepte qu’on lui passe la médaille au cou, non sans donner libre cours à ses plaisanteries blasphématoires.

Voulant aller jusqu’au bout, M. de Bussières ajoute :

– Mais maintenant, il faut compléter l’épreuve. Il s’agit de réciter matin et soir le « memorare » (le souvenez-vous).

Alphonse proteste contre ces « sottises »… mais s’exécute, acceptant même d’en copier le texte.

– Soit, je vous promets de réciter cette prière ; si elle ne me fait pas de bien, du moins ne me fera-t-elle pas de mal.

De nouveaux « hasards » lui feront retarder son départ… et rencontrer celui qu’il ne veut pas revoir : M. de Bussières. C’est ainsi que le 20 janvier il l’accompagne jusqu’à l’église Saint André delle Fratte pour y faire une commission. Tandis que M. de Bussière se rend à la sacristie pour traiter des préparatifs de funérailles, Batisbonne visite l’église. Revenant au bout de dix minutes, M. de Bussières le trouve… agenouillé devant la chapelle de St-Michel, baigné de larmes, étranger à ce qui se passe autour de lui.

Que s’est-il passé ? Revenu enfin à lui, Alphonse ne peut répondre aux questions, mais saisissant la Médaille qu’il avait sur lui, il baise avec effusion l’image de la Vierge. Ce n’est que dans la journée qu’il peut enfin s’expliquer. Tirant à nouveau la Médaille, il la baise, la montre en s’écriant:

– Je l’ai vue ! Je l’ai vue !

Puis, tout ému il raconte :

– J’étais depuis un instant dans l’église lorsque, tout à coup, je me suis senti saisi d’un trouble inexprimable. J’ai levé les yeux ; tout l’édifice avait disparu à mes regards ; une seule chapelle avait, pour ainsi dire, concentré toute la lumière et, au milieu de ce rayonnement, a paru, debout, sur l’autel, grande, brillante, pleine de majesté et de douceur, la Vierge Marie, telle qu’elle est sur ma médaille ; une force irrésistible m’a poussé vers elle. La Vierge m’a fait signe de la main de m’agenouiller, elle a semblé me dire : « C’est bien ! ». Elle ne m’a point parlé, mais j’ai tout compris.

Plus tard, il racontera qu’au premier moment il avait pu contempler la Reine du ciel dans la splendeur de sa beauté, mais que ses regards n’avaient pu soutenir l’éclat de cette lumière divine. Trois fois il avait essayé de la regarder encore, trois fois il n’avait pu élever les yeux que jusqu’à ses mains, d’où s’échappaient, comme sur la Médaille, en gerbes lumineuses, des torrents de grâces.

Il écrira encore :

– Toutes mes préventions contre le christianisme s’étaient évanouies, sans laisser la moindre trace. Au moment du « geste », un bandeau tomba de mes yeux ; ou plutôt tous les bandeaux dont j’étais enveloppé tombèrent successivement et rapidement, comme fond la neige sous un brillant soleil. Je sortais d’un abîme de ténèbres, d’un tombeau et j’étais vivant, parfaitement vivant.

Conversion extraordinaire s’il en fût, tant par son caractère prodigieux que par le changement opéré clans l’esprit et le cœur de Ratisbonne. Conversion qui fit beaucoup parler, on s’en doute, tant en France qu’à l’étranger. Une enquête canonique fut ouverte, qui conclut à la réalité du fait, inséré depuis dans l’office de la Médaille Miraculeuse.

Si cet homme n'avait pas pu être à Rome, comment cette conversion extraordinaire aurait-elle eut lieu?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17686
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Dim 06 Sep 2015, 9:44 am

gabrielle a écrit:Je sais cela... mais, à partir de Saint Pie X, qu'elle était les directives officielles des Pontifes, c'est cette question que je me pose.

Vivre dans le temps des Rois et des Empires et vivre dans notre temps ( ou presque) n'est pas la même chose.

Eh bien c'est sûr que depuis que le Pape ne contrôlait plus les États Pontificaux (1870) que les Italiens (ou "Italiens") lui ont pris, comment voulait-on qu'il demande à ceux qui lui ont volé ses États de remettre des types dans le ghetto alors que ce sont précisément eux qui ont permis leur sortie, et alors que c'était bien l'un des buts de la disparition provoquée des États Pontificaux  Rolling Eyes

gabrielle a écrit:Si je compare, avant la Pénitence était publique, connu de tous et ensuite elle fut renfermée dans le secret du confessionnal... c'est un changement drastique.

Sauf que cela n'a rien à voir.

gabrielle a écrit:Depuis les années où à vécu Saint Pie X, je vois pas bien comment tous les pays peuvent les interdire de séjour...ils seraient aller où?

Et comment avait-on fait, depuis l'Antiquité jusqu'au temps de Saint Pie X ?  Laughing

Pour répondre à ta question "ils seraient allés où ?", ben en tout cas, une fois sortis du ghetto, ils sont allés au Vatican... Tu parles d'un "progrès" ! geek

Dans l'Histoire récente (après Saint Pie X), "certains" ont voulu les mettre à Madagascar, ce qui rejoint la proposition de Jean Duns Scot qui parlait de les mettre sur une île jusqu'à la fin des temps.

Les mêmes "certains", qui ont été les seuls depuis la disparition des États Pontificaux à réintroduire des mesures prises par l'Église (notamment concernant les ghettos et les signes distinctifs), et qu'aujourd'hui l'on déteste presque universellement et dont on ne peut pas parler d'une certaine façon sans risquer la prison  Laughing ... Coïncidence ?   (fin de la parenthèse)

gabrielle a écrit:
Sans nulle envie d’aller à Rome, il s’y trouve amené à là suite d’une série de hasards qu’il ne peut s’expliquer à lui-même. Il y arrive le 6 janvier 1842. Nouveau hasard : il y rencontre le surlendemain un ami d’enfance, Gustave de Bussières, qui l’invite chez son père, où il rencontre le frère de Gustave, Théodore, converti au catholicisme… et ami de Théodore Ratisbonne.

Alphonse met à profit son séjour romain pour visiter en dilettante musées, églises et antiques souvenirs. Au moment où il s’apprête à quitter Rome, le 15 janvier, un nouveau « hasard » le conduit, presque malgré lui, chez Théodore de Bussières. Au cours de l’entretien, où s’exhale avec ironie sa haine du catholicisme, M. de Bussières lui propose, à brûle-pourpoint, … la Médaille Miraculeuse. Surprise et protestation de Ratisbonne.

– Mais, dit M. de Bussières, d’après votre manière de voir, cela doit vous être parfaitement indifférent, et c’est me faire à moi un très grand plaisir.

– Oh ! qu’à cela ne tienne ! s’écrie Alphonse, en éclatant de rire…

Et il accepte qu’on lui passe la médaille au cou, non sans donner libre cours à ses plaisanteries blasphématoires.

Voulant aller jusqu’au bout, M. de Bussières ajoute :

– Mais maintenant, il faut compléter l’épreuve. Il s’agit de réciter matin et soir le « memorare » (le souvenez-vous).

Alphonse proteste contre ces « sottises »… mais s’exécute, acceptant même d’en copier le texte.

– Soit, je vous promets de réciter cette prière ; si elle ne me fait pas de bien, du moins ne me fera-t-elle pas de mal.

De nouveaux « hasards » lui feront retarder son départ… et rencontrer celui qu’il ne veut pas revoir : M. de Bussières. C’est ainsi que le 20 janvier il l’accompagne jusqu’à l’église Saint André delle Fratte pour y faire une commission. Tandis que M. de Bussière se rend à la sacristie pour traiter des préparatifs de funérailles, Batisbonne visite l’église. Revenant au bout de dix minutes, M. de Bussières le trouve… agenouillé devant la chapelle de St-Michel, baigné de larmes, étranger à ce qui se passe autour de lui.

Que s’est-il passé ? Revenu enfin à lui, Alphonse ne peut répondre aux questions, mais saisissant la Médaille qu’il avait sur lui, il baise avec effusion l’image de la Vierge. Ce n’est que dans la journée qu’il peut enfin s’expliquer. Tirant à nouveau la Médaille, il la baise, la montre en s’écriant:

– Je l’ai vue ! Je l’ai vue !

Puis, tout ému il raconte :

– J’étais depuis un instant dans l’église lorsque, tout à coup, je me suis senti saisi d’un trouble inexprimable. J’ai levé les yeux ; tout l’édifice avait disparu à mes regards ; une seule chapelle avait, pour ainsi dire, concentré toute la lumière et, au milieu de ce rayonnement, a paru, debout, sur l’autel, grande, brillante, pleine de majesté et de douceur, la Vierge Marie, telle qu’elle est sur ma médaille ; une force irrésistible m’a poussé vers elle. La Vierge m’a fait signe de la main de m’agenouiller, elle a semblé me dire : « C’est bien ! ». Elle ne m’a point parlé, mais j’ai tout compris.

Plus tard, il racontera qu’au premier moment il avait pu contempler la Reine du ciel dans la splendeur de sa beauté, mais que ses regards n’avaient pu soutenir l’éclat de cette lumière divine. Trois fois il avait essayé de la regarder encore, trois fois il n’avait pu élever les yeux que jusqu’à ses mains, d’où s’échappaient, comme sur la Médaille, en gerbes lumineuses, des torrents de grâces.

Il écrira encore :

– Toutes mes préventions contre le christianisme s’étaient évanouies, sans laisser la moindre trace. Au moment du « geste », un bandeau tomba de mes yeux ; ou plutôt tous les bandeaux dont j’étais enveloppé tombèrent successivement et rapidement, comme fond la neige sous un brillant soleil. Je sortais d’un abîme de ténèbres, d’un tombeau et j’étais vivant, parfaitement vivant.

Conversion extraordinaire s’il en fût, tant par son caractère prodigieux que par le changement opéré clans l’esprit et le cœur de Ratisbonne. Conversion qui fit beaucoup parler, on s’en doute, tant en France qu’à l’étranger. Une enquête canonique fut ouverte, qui conclut à la réalité du fait, inséré depuis dans l’office de la Médaille Miraculeuse.

Si cet homme n'avait pas pu être à Rome, comment cette conversion extraordinaire aurait-elle eut lieu?

En 1842, date de l'histoire que tu cites, le ghetto de Rome existait précisément encore...

On ne met pas en l'air les mesures défensives globales prises par l'Église et par les pays catholiques pour protéger les fidèles pendant plus d'un millénaire et demi, à cause de simples cas particuliers.

Va-t-on donc dire que toutes ces mesures de l'Église et des pays catholiques ont empêché des conversions ?  Shocked

D'ailleurs pour une vraie conversion, combien de fausses qui causent d'énormes problèmes ensuite (voir le travail de la Sainte Inquisition et l'histoire des hérésies) et surtout combien qui ne font même pas semblant de se convertir et restent aux yeux de tous dans leurs ténèbres de génération en génération ? Je m'en tiens à ce qu'a fait l'Église, et à l'Histoire qui est devant nos yeux.

C'est précisément lorsque les pays ont cessé d'être catholiques et sont passés à la révolution qu'ils ont ouvert les portes du barrage en supprimant toutes ces protections. Et lorsque les révolutionnaires ont fait disparaître les États Pontificaux par la force, c'est le dernier état où régnait, dans tous les sens du terme, l'ordre catholique avec ses mesures défensives intactes, qui a disparu.

Quand un corps ne se défend plus avec vigueur, il arrive ce qui arrive aujourd'hui.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5676
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Lun 07 Sep 2015, 9:04 am

Merci pour ces précisions.

Une chose que je comprends pas.

Tu dis que Ratisbonne s'est convertit quand le ghetto existait, comment -a-t-il pu entrer dans une église sans problème?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17686
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Lun 07 Sep 2015, 9:19 am

gabrielle a écrit:Merci pour ces précisions.

Une chose que je comprends pas.

Tu dis que Ratisbonne s'est convertit quand le ghetto existait, comment -a-t-il pu entrer dans une église sans problème?


Alphonse Ratisbonne ne venait pas d'un ghetto des États Pontificaux, mais de France, où les juifs gambadaient librement depuis longtemps et avaient obtenu tous les droits suite à la Révolution.

Selon wiki (je ne connais pas son histoire), il était tout simplement en voyage en Italie, donc une sorte de touriste si l'on veut :

wiki a écrit:Après des études de droit à Paris, Alphonse Ratisbonne entra dans la banque familiale et annonça ses fiançailles avec sa nièce, âgée de 16 ans. Celle-ci étant encore trop jeune pour le mariage, il s'éloigna quelque temps de Strasbourg et partit faire un voyage d'agrément en Italie.

Sachant que depuis le 28 Septembre 1791 la Révolution avait prétendu donner la "citoyenneté française" aux juifs (  Rolling Eyes  ) :

Un site lambda a écrit:
28 septembre 1791

La loi attribue aux juifs de France la statut de citoyen au même titre que les autres. Il seront désormais considérés comme français avant tout et pourront librement s'intégrer dans la société. Depuis l'avènement des idées humanistes développées au cours du "siècle des Lumières", la condition des juifs s'était considérablement améliorée. Le port de la rouelle, une pièce de tissu ronde qu'ils devaient porter pour se distinguer, a été aboli à la même époque.

Donc techniquement au regard de la loi en vigueur en France c'était un "Français" en vacances  Rolling Eyes

Je suppose que c'est pour cela qu'il a pu rentrer dans une église même si, j'avoue ne rien savoir des dispositions sur l'entrée des églises à cette époque et en ces lieux...


Dernière édition par Benjamin le Lun 07 Sep 2015, 9:43 am, édité 1 fois
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5676
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Lun 07 Sep 2015, 9:24 am

Merci!

Alors, je pourrais conclure, que la Providence de Dieu ayant permis ce châtiment sur la France, ( Révolution) s'en ait servi pour sa gloire avec cette conversion, celle des frères Lemman, le chevalier Drach et ainsi de suite..

Deo Gratias.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17686
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Lun 07 Sep 2015, 9:27 am

gabrielle a écrit:Merci!

Alors, je pourrais conclure, que la Providence de Dieu ayant permis ce châtiment sur la France, ( Révolution)  s'en ait servi pour sa gloire avec cette conversion, celle des frères Lemman, le chevalier Drach et ainsi de suite..

Deo Gratias.

Oui mais pour ces quelques conversions, un pays coulé et des dizaines de millions de Français menés dans le mur ou à la mort, sans parler des répercussions sur l'Histoire du monde entier depuis, qui en découle directement, avec la situation que l'on connaît de nos jours.

C'est certes très bien qu'ils aient pu se convertir au milieu de cette situation... Mais n'oublions pas le tableau plus grand.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5676
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Lun 07 Sep 2015, 9:36 am

Benjamin a écrit:
gabrielle a écrit:Merci!

Alors, je pourrais conclure, que la Providence de Dieu ayant permis ce châtiment sur la France, ( Révolution)  s'en ait servi pour sa gloire avec cette conversion, celle des frères Lemman, le chevalier Drach et ainsi de suite..

Deo Gratias.

Oui mais pour ces quelques conversions, un pays coulé et des dizaines de millions de Français menés dans le mur ou à la mort, sans parler des répercussions sur l'Histoire du monde entier depuis, qui en découle directement, avec la situation que l'on connaît de nos jours.

C'est certes très bien qu'ils aient pu se convertir au milieu de cette situation... Mais n'oublions pas le tableau plus grand.

Je n"approuve pas la Révolution mais, je me réjouis pour Notre-Seigneur qui a payé de son Sang Précieux pour la rédemption de tous. Une seule âme sauvée aurait suffit à Notre-Seigneur pour subir la même Passion.

La France a été châtié par Dieu et de ça Dieu en tire un bien.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17686
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Lun 07 Sep 2015, 9:52 am

.
Très intéressante cette conversation entre Gabrielle et Benjamin concernant

les frères Ratisbonne, les abbés Lemann, le chevalier Drach. Deo Gratias !

A propos: on parle bien de deux frères Ratisbonne ?

Merci AV2…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Lun 07 Sep 2015, 10:41 am

ROBERT. a écrit:.
Très intéressante cette conversation entre Gabrielle et Benjamin concernant

les frères Ratisbonne, les abbés Lemann, le chevalier Drach. Deo Gratias !

A propos: on parle bien de deux frères Ratisbonne ?

Merci AV2…

Oui..; il y en a deux.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17686
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Lun 07 Sep 2015, 11:01 am

.
Merci Gabrielle.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Roger Boivin le Lun 07 Sep 2015, 11:29 am



Relation de la conversion de Marie-Alphonse Ratisbonne, ...: suivie de la lettre de M. Alphonse-Marie Ratisbonne sur sa conversion :

https://books.google.ca/books?id=DbrOcKISphYC&printsec=frontcover&hl=fr#v=thumbnail&q&f=false


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10477
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Lun 07 Sep 2015, 11:57 am

.
Merci Roger.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Lun 07 Sep 2015, 1:35 pm

La Presse Canadienne
Montréal
La police de Repentigny a averti la Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) relativement à des autocollants au contenu controversé qui ont été apposés sur des dizaines de voitures de la ville.

Ainsi, on peut y lire: «Le Québec est terre d'Allah; convertis-toi, sinon...» - ce qui semble être une menace.

Cet autocollant présente le logo des Frères musulmans et une photographie d'un homme armé qui tient un drapeau noir pouvant faire penser au groupe armé État islamique

Vendredi et samedi, au moins une personne s'est mise à poser ces autocollants dans le pare-brise de voitures sur la rue Valmont d'abord, puis sur des rues situées près des Galeries Rive Nord, le lendemain.

Le porte-parole de la police, Bruno Marier, a confirmé avoir reçu des plaintes. Une enquête locale est en cours.

La Sûreté du Québec et la GRC ont été avisés. Dans les deux cas, les porte-paroles respectifs confirment avoir été informés, mais ils refusent de dire si une enquête a été déclenchée.

Au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), on dit ne pas avoir entendu parler de plaintes à ce ce sujet sur le territoire du SPVM.

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/201509/06/01-4898290-le-quebec-est-terre-dallah-repentigny-a-alerte-la-sq-et-la-grc.php

Asservir par la peur... une lâcheté incroyable.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17686
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Lun 07 Sep 2015, 1:45 pm

gabrielle a écrit:
Spoiler:

La Presse Canadienne
Montréal
La police de Repentigny a averti la Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) relativement à des autocollants au contenu controversé qui ont été apposés sur des dizaines de voitures de la ville.

Ainsi, on peut y lire: «Le Québec est terre d'Allah; convertis-toi, sinon...» - ce qui semble être une menace.

Cet autocollant présente le logo des Frères musulmans et une photographie d'un homme armé qui tient un drapeau noir pouvant faire penser au groupe armé État islamique

Vendredi et samedi, au moins une personne s'est mise à poser ces autocollants dans le pare-brise de voitures sur la rue Valmont d'abord, puis sur des rues situées près des Galeries Rive Nord, le lendemain.

Le porte-parole de la police, Bruno Marier, a confirmé avoir reçu des plaintes. Une enquête locale est en cours.

La Sûreté du Québec et la GRC ont été avisés. Dans les deux cas, les porte-paroles respectifs confirment avoir été informés, mais ils refusent de dire si une enquête a été déclenchée.

Au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), on dit ne pas avoir entendu parler de plaintes à ce ce sujet sur le territoire du SPVM.

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/201509/06/01-4898290-le-quebec-est-terre-dallah-repentigny-a-alerte-la-sq-et-la-grc.php
Asservir par la peur... une lâcheté incroyable.

Fait penser aux faux tracts FLQ dans le temps.  Mais il y en a eu des vrais et ça s'est soldé par la mort d'au moins 2 hommes.

Est-ce la même chose ici ? Toujours tenir les gens sur l'expectative, que ce soit vrai ou faux. Lâcheté incroyable en effet.

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31350
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum